16 septembre 2019, les infirmières libérales mobilisées pour défendre leur retraite - Albus, l'appli des infirmiers

16 septembre 2019, les infirmières libérales mobilisées pour défendre leur retraite

 

Les professions libérales et les travailleurs non-salariés sont appelés à se mobiliser le 16 septembre prochain pour contester la réforme du système des retraites. Les Infirmières et infirmiers libéraux sont eux-aussi appelés à s’unir à ce mouvement de contestation.

 

La réforme des retraites, une inquiétude pour les infirmières libérales

Dès le début de l’été, le gouvernement a rendu public les premières pistes de réflexion pour la vaste réforme du système de retraite, qui devrait être adoptée dans les prochains mois. Les discussions et les négociations ont d’ores et déjà commencées, et les infirmières et infirmiers libéraux ont déjà pu faire entendre leurs craintes face à une réforme, souhaitée à l’origine comme plus égalitaire. Le dossier consacré à cette réforme des Retraites vous avait fait réagir, il y a quelques semaines. Ainsi Sarah Pontet expliquait ses craintes en soulignant : « Je pense que le problème est plus lié à la retraite des IDE en général: public et privé. Tout le monde n’a pas assez par rapport à d’autres professions qui n’ont pas autant de responsabilités et autant de boulot que les infirmières. (…) Le réel problème est que le salaire des ide n’est fait que de primes…et la base de calcul est limite le smic ». On peut comprendre l’inquiétude des infirmières libérales mais aussi de leurs consœurs hospitalières. Pour les IDEL(s), la réforme est même devenue un sujet de crispation et de tensions. Les infirmières et infirmiers libéraux partagent les craintes de toutes les professions indépendantes, qu’elles soient ou non rattachés au domaine de la santé.

Une contestation appelée à s’amplifier, une grève programmée le 18 septembre prochain

Le 16 septembre prochain, un vaste mouvement de grèves a été initié par de nombreuses professions indépendantes pour dénoncer cette réforme annoncée. Il ne s’agissait pas au départ d’une grève des professionnels de santé, mais ces derniers ont rejoint le mouvement, comme l’a fait notamment Convergence Infirmière, le 3èsyndicat représentatif des infirmières et infirmiers libéraux. Les IDEL(s) sont appelés à se joindre aux différents anifestations, qui doivent permettre de faire entendre la voix des travailleurs non-salariés (TNS). Pour Ghislaine SICRE, présidente de Convergence Infirmière, la mobilisation est essentielle, car la réforme met en danger le système de santé dans son ensemble : « « Avec cette réforme des retraites, de nombreux services à la population vont être très fragilisés ou même n’existeront plus et cela va toucher bien plus que les infirmières. Pour ce qui nous concerne, le tissu de la santé va être totalement désorganisé et dégradé« . C’est l’avenir même de certains cabinets d’infirmiers libéraux, qui est menacé selon elle. Elle explique ainsi : «  Si cette réforme va au bout en l’état, ce sera un véritable big bang. Il y aura de gros dégâts. Des cabinets infirmiers devront purement et simplement fermer« . 

Une réforme qui pose question et fait débat, les infirmières libérales en première ligne

L’augmentation sans précédent des cotisations retraite serait un désastre pour les infirmières et infirmiers libéraux, d’autant plus que les IDEL(s) sont déjà mobilisés dans la réforme du système de santé. De nombreuses infirmières libérales dénoncent cette stratégie, qui en demande toujours plus aux infirmières libérales en termes d’investissement et de mobilisation tout en s soumettant à des charges toujours plus importantes. Il sera peut-être difficile, le 16 septembre, de faire entendre les spécificités de la profession infirmière dans l’univers des professions libérales, mais les IDEL(s) veulent s’engager dans ce mouvement de contestation.

D’autres revendications, portées par certaines professions, se feront également entendre ce jour-là, et Mme SICRE entend bien également défendre les intérêts de la profession en posant une question embarrassante pour les autorités à propos de l’annonce de la disparition des différentes caisses de retraite au profit d’un unique établissement public : « Est-ce que les réserves, c’est-à-dire l’argent mis de côté grâce aux efforts des affiliés, vont servir à ceux qui ont fait preuve de moins de prévoyance et de prudence ? » Il n’est pas certain qu’une réponse claire et précise soit apportée à cette interrogation légitime.

 

Et vous, participerez-vous à cette journée de mobilisation du 16 septembre et sous quelle forme ? Quel est votre sentiment sur cette réforme des retraites ?

 

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

tous les commentaires

04 octobre 2019

article clair et bien fait. qui n'a rien à voir avec celui d'une ide sur Facebook qui dit gagner tres peu avec 30 à 40 patients/ jour...............ce qui n'est pas possible. il faut rester crédible

16 septembre 2019

Ce jour sur France 2 : Réforme des retraites - L'inquiètude des infirmiers - Journal 13H 16 septembre 2019 https://www.youtube.com/watch?v=HARGrFJp1zQ

autres actualités