Comment les Français jugent leurs Infirmières libérales ? - Albus, l'appli des infirmiers

Comment les Français jugent leurs Infirmières libérales ?

Après avoir dû surmonter une crise inédite, les infirmières libérales et hospitalières sont toujours en attente d’une reconnaissance officielle de leur rôle essentiel. En l’attendant, elles peuvent déjà se réjouir de la prise de conscience des Citoyens, qui estiment que les infirmières devraient bénéficier rapidement d’un élargissement de leur champ de compétences.

 

La crise du coronavirus a amené la population française à s’intéresser de près au système de soins en France. On se souvient des applaudissements de 20h00, qui remerciaient l’ensemble des soignants de leur professionnalisme et de leur mobilisation. Bien que les hommages de 20h00 aient pris fin, les citoyens ont changé leur regard sur l’ensemble des soignants, tant à l’hôpital que pour ce qui concerne les soins de ville. La crise sanitaire a permis de souligner les atouts d’une santé publique efficace tout en pointant les axes à améliorer.

Pour conforter ces premières impressions, l’Institut de sondage CSA Research a réalisé une étude consacrée aux relations entre les patients et les professionnels de santé de proximité. Bien évidemment, les infirmières libérales sont concernées et sont même plébiscitées par la population.

Les infirmières libérales, des professionnelles de santé de proximité reconnues

S’agissant de la gestion de la crise du coronavirus, les personnes interrogées estiment que si les médecins ont été essentiels dans l’organisation du système de santé, les infirmières ont-elles-aussi joué un rôle capital.

77 % des sondés estiment que les infirmières étaient au cœur du dispositif d’accompagnement du dispositif.

Les pharmaciens bénéficient aussi de ce jugement bienfaisant avec 71 % des sondés. Ce sont cependant les pharmaciens qui s’imposent comme les professionnels de santé, les plus aptes à conseiller les patients. C’est ce que confirme une grande majorité des personnes interrogées, alors que seul 1 % déclare se tourner à l’avenir vers l’infirmière pour obtenir ces mêmes conseils. Le résultat est sans surprise, puisque les infirmières libérales notamment ne sont pas en lien direct avec l’ensemble de la population mais principalement avec leur patientèle, à l’inverse des pharmaciens accessibles par toutes et tous à tout instant.

Toujours est-il, que dans l’esprit des Françaises et des Français, l’équipe de soins primaires repose sur le trio médecin, infirmière et pharmacien, et que dans la grande majorité des cas, les patients font confiance à ces professionnels de santé de proximité. C’est ce que les personnes interrogées ont confirmé en détaillant leurs ambitions et leurs envies pour l’avenir à court terme.

Plus de compétences pour les infirmières libérales à l’avenir ?

Depuis de nombreuses années, de nombreuses infirmières libérales revendiquent un élargissement de leurs compétences. Cette volonté se retrouve aussi dans les réponses des personnes interrogées. Ces dernières estiment en effet, que pour dégager du « temps utile » aux médecins, certaines des missions de ce dernier doivent être transférés à des professionnels de santé plus facilement accessibles. Pour 76 % des sondés, ce transfert du rôle de conseils et d’accompagnement devrait s’opérer au bénéfice des pharmaciens, alors que 78 % privilégient plutôt un transfert vers les infirmières libérales notamment.

En effet, plus d’un Français sur deux (55 % exactement) juge que l’infirmière libérale est plus disponible que le médecin généraliste, et ce transfert devrait donc, dans ces conditions, permettre de rendre l’action des médecins plus efficiente. Le transfert des compétences des médecins vers les infirmières libérales est plébiscité car pour 42 % des Français, les dernières sont plus proches de leurs patients que les premiers. Et une personne interrogée sur 3 juge les infirmières plus à l’écoute de leurs patients.

C’est donc bien une reconnaissance, que les Français apportent à leurs infirmières en souhaitant voir cette reconnaissance se traduire par un élargissement de leurs compétences. Le message sera-t-il entendu à un moment, où se discute l’avenir de la Santé Publique en France ? La réponse ne devrait pas tarder à arriver avec des décisions annoncées pour le début du mois d’Aout.

 

Et vous, avez-vous conscience de ce nouveau regard porté par les Français sur la profession d’infirmière ? Estimez-vous que cette reconnaissance aura un impact sur les décisions à venir ?

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aucun commentaire.
autres actualités