Des missions ponctuelles pour les infirmières et infirmiers libéraux ? - Albus, l'appli des infirmiers

Des missions ponctuelles pour les infirmières et infirmiers libéraux ?

 

On connait le quotidien souvent surchargé des infirmières et infirmiers libéraux. Pourtant, certains IDEL(s) remplissent, en outre de leur activité, des missions ponctuelles. Pourquoi ? Quelles sont leur motivation ? Quels sont les freins ou les obstacles à la réalisation de ces missions ? Albus a mené l’enquête et vous a interrogé. Des résultats, que nous vous invitons à découvrir ci-dessous.

 

Toujours à l’écoute des attentes et des aspirations des IDEL(s), Albus, le logiciel infirmier, vous a interrogé au courant du mois de juin 2022. Vous avez été plus de 300 à nous répondre, la très grande majorité (93.65 %) infirmières ou infirmiers libéraux ( 4.44 % pour les IDEL(s) remplaçants et 1.90 % pour les infirmières hospitalières).

 

Les missions ponctuelles de l’infirmière libérale : les renforts en établissement de santé

 

Bien que l’échantillon ne puisse pas donner l’image détaillée de l’appétence des infirmières et infirmiers libéraux pour les éventuelles missions ponctuelles, qu’ils peuvent être amenés à conduire, vos réponses permettent cependant de dégager des grandes tendances sur cette problématique.

Plus d’une infirmière libérale sur 4, ayant répondu (27.53 %) a ainsi souligné qu’elle avait « effectué dans les 12 derniers mois des missions de renforts ponctuels au sein d’établissements de santé (CH, EHPAD, SSR, Clinique, EMS, HAD, Laboratoires, Entreprises…) ». Ces missions ponctuelles se définissaient, pour les infirmières libérales concernées, ainsi :

  • Moins de un jour par mois pour 29.41 %
  • Entre un et trois jours par mois pour 32.94 %
  • Entre trois et cinq jours par mois pour 25.88 %
  • Plus de 5 jours par mois pour 11.76 %

 

Les motivations de l’infirmière libérale

 

 

Lorsque l’on demande à ces infirmières libérales, quels sont les motifs ayant conduit à cette prise de décision, 3 motivations se dégagent nettement :

  • 86 % explique vouloir « bénéficier de revenus complémentaires »
  • 29 % justifie ces missions pour « bénéficier d’échanges avec des confrères et développer son réseau »
  • 33 % motive ce choix par la possibilité de « diversifier son activité»

Pour autant, une infirmière libérale sur deux (50.22 %) n’envisage pas de telles missions ponctuelles à l’avenir. Si 10.67 % l’envisage sérieusement, 9.33 % préfère reporter cette possibilité à moyen terme (dans quelques années) alors que 29.78 % sont prêtes à l’envisager à condition que ces missions soient très ponctuelles de l’ordre de 1 à deux fois par an. Les mêmes motivations qu’évoquées ci-dessus concentrent les motifs pouvant conduire les infirmières libérales à envisager de tels renforts.

 

Les missions ponctuelles de l’infirmière libérale : les études cliniques

 

Lorsque l’on interroge ces mêmes infirmières sur leur intérêt s’agissant « de missions ponctuelles dans la durée dans le cadre d’études cliniques », elles sont près de 7 sur 10 à se déclarer intéressées (27.91 % très intéressées et 41.09 % modérément intéressées). De nombreux obstacles ou freins sont cités pour expliquer qu’une grande partie d’entre-elles ne franchisse pas le pas, parmi lesquels on peut citer :

  • La « rémunération trop faible» pour 39.88 %
  • Les « conditions de travail moins agréables» pour 39.88 %
  • Le « retour dans une structure de soins » pour 32.95 %

 

 

Avez-vous participé à cette enquête ? Si non, quelles seraient les réponses aux différentes questions posées ? Vous retrouvez-vous dans celles qui ont été apportées ?

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aucun commentaire.
autres actualités