Devenir infirmière libérale, entre l’opportunité ou la vocation assumée - Albus, l'appli des infirmiers

Devenir infirmière libérale, entre l’opportunité ou la vocation assumée

 

Contrairement à une idée reçue, les métiers de la santé, et infirmière libérale en fait incontestablement partie, attirent de plus en plus de jeunes. Est-ce un regain de la vocation ou faut-il voir dans cet afflux de candidatures une recherche d’opportunités professionnelles ?

Les métiers de la santé, des opportunités pour les étudiants et lycéens

Il suffit de parcourir les forums et autres sites de discussion, consacrés aux études supérieures, pour comprendre que la multiplication des écoles du Web répond à un véritable engouement pour les métiers du Web et du Digital. Pour autant, les métiers de la santé continuent d’attirer de nombreux étudiants chaque année. Cette année, alors que les Instituts de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) étaient pour la première fois accessibles via Parcoursup, la filière infirmière a même représenté la plus forte demande, à en croire les analyses du Ministère de l’Enseignement.

Plus généralement, les demandes des lycéens mais aussi des étudiants se sont accrues ces dernières années en ce qui concerne les professions médicales et paramédicales. On ne peut pas nier, que de nombreux candidats et candidates effectuent ce choix pour satisfaire à leurs envies et répondre ainsi à leur vocation. Mais il fait également souligner, que dans un contexte qui ne fait pas de la confiance en l’avenir une valeur de base, le choix des métiers de la santé représente aussi une manière de sécuriser son avenir professionnel, un choix effectué par opportunité donc.

 

Des métiers de la santé, appelés à se développer dans les années à venir

En d’autres termes, une proportion non négligeable de candidats à ces études pour devenir infirmière libérale notamment s’est décidée en fonction des recrutements prévisibles dans les années à venir. La France compte près de 2 millions de professionnels de santé, et le nombre devrait croitre de manière significative dans les années à venir, notamment en raison du vieillissement de la population. Nous voulons tous vivre le plus longtemps possible en bonne santé, ce qui implique inéluctablement une hausse des demandes de soins.

C’est pour répondre à cette hausse prévisible des effectifs (et il ne s’agit pas uniquement des infirmières libérales mais bien de tous les professionnels de santé), que la Réforme de la Santé a modifié en profondeur les études des filières concernées, supprimé l’application du numerus clausus et a officialisé des mesures incitatives pour lutter contre la désertification médicale, qui sévit dans plusieurs régions de France. L’ensemble de ces dispositifs, qu’ils soient récents ou plus anciens, conduit à faire des métiers de la santé des métiers porteurs en termes d’emplois, et donc attractifs pour les jeunes générations.

Ce phénomène n’est pas récent, mais il prend aujourd’hui une nouvelle dimension. En effet, la nécessité de faire face à une demande de soins toujours en hausse se double désormais de l’obligation de s’adapter aux nouvelles caractéristiques de notre société. Le nombre de personnes âgés connait une croissance continue, qui devrait s’accélérer dans les années à venir. Les professionnels de santé spécialisés dans le Grand Age sont désormais les professions, qui sont le plus souvent citées par le Ministère de la Santé ou les autorités publiques. Les infirmières libérales comme le personnel soignant dans les établissements hospitaliers sont concernées par ce vieillissement de la population.

Des métiers de la santé pour répondre à toutes les envies et à tous les niveaux

Enfin, si les métiers de la santé attirent autant les jeunes aujourd’hui, c’est aussi dû à la grande variété des métiers proposés. Cette diversité permet de satisfaire à toutes les exigences et à toutes les envies. On compte en France près de 350.000 professionnels médicaux, qu’il s’agisse de médecins, de chirurgiens -dentistes, de sages-femmes ou encore de pharmaciens.

Les professionnels de santé non-médicaux sont plus de 1.5 million en France avec 42 % d’infirmiers, 16 % d’aide-soignant, 5.5 % de masseurs-kinésithérapeutes, 1.4 % d’orthophonistes, 0.8 % de podologues. C’est aussi cette grande diversité des métiers accessibles, qui fait de ces professions de santé des métiers qui attirent et séduisent.

 

Et vous, considérez-vous que la vocation s’émousse au profit de l’opportunité que représentent les professions de santé en général et celle d’infirmière libérale en particulier ?  

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

tous les commentaires

21 octobre 2019

il faut savoir que l infirmier libéral prend en charge un patient mais aussi la famille, l entourage , l aidant...ces personnes demandent aussi de l écoute de la part du soignant...ils ont besoin de conseils, d'aide, d'accompagnement psychologique ...le soignant est en première ligne pour valider cette demande...à méditer..merci.

12 octobre 2019

Vaut mieux en rire sécuriser ah oui vraiment ????

11 octobre 2019

Ils vont pas être déçus !!!!

09 octobre 2019

Sécuriser ???quand on voit les conditions de travail sur n’importe quel secteur on se dit que c’est vraiment pas gagné !

09 octobre 2019

Secteur d emploie qui a du mal a être automatisé

05 octobre 2019

Sûrement pas le libéral.... cela vas disparaître !!!

13 novembre 2019

Sylvie Lemaire expliquez moi comment on trouve le temps de se former quand on bosse 70h par semaine ? Et le financement ?

10 octobre 2019

Elina Elina évoluer vers d'autres compétences et d'autres reconnaissances. Cela passe par la formation.

09 octobre 2019

Elina Elina disparaître? Au contraire il y en aura de plus en plus à mon avis

08 octobre 2019

Elina Elina disparaître sûrement pas!! évoluez oui...

06 octobre 2019

Elina Elina vrai Je conseille aux collègues de passer des concours pour evoluer

13 novembre 2019

Sûrement pas le libéral.... cela vas disparaître !!!

10 octobre 2019

Sûrement pas le libéral.... cela vas disparaître !!!

09 octobre 2019

Sûrement pas le libéral.... cela vas disparaître !!!

08 octobre 2019

Sûrement pas le libéral.... cela vas disparaître !!!

06 octobre 2019

Sûrement pas le libéral.... cela vas disparaître !!!

autres actualités