Infirmières libérales, hospitalières ou intérimaires, les nouvelles organisations du travail - Albus, l'appli des infirmiers

Infirmières libérales, hospitalières ou intérimaires, les nouvelles organisations du travail

 

Pendant longtemps, les infirmières libérales et les infirmières hospitalières représentaient l’essentiel de la démographie de la profession. Bien que cela soit toujours d’actualité, force est de reconnaître qu’on compte en France de plus en plus d’infirmières intérimaires.

Infirmières libérales et hospitalières, des professionnelles de santé de plus en plus rares ?

 

Si on évoque souvent l’inégale répartition des infirmières libérales sur le territoire en soulignant l’aggravation de la désertification médicale de certaines régions ou villes, les spécialistes alertent également fréquemment sur la pénurie de professionnels de santé à l’hôpital. La profession infirmière, premier corps de soignants en nombre, reste bien évidemment concernée par ce « manque de bras ». La crise sanitaire du coronavirus a amplifié le phénomène et a surtout mis la lumière sur le déficit chronique d’infirmières tant à la ville qu’à l’hôpital. Le grand public semble avoir découvert cette triste réalité, et on se souvient que l’ensemble des soignants était salué par las applaudissements de 20 h00, organisés au cours du premier confinement au printemps 2020.

Les héros modernes, que sont les infirmiers et infirmières, médecins, aides-soignantes, …, se sont certes félicité de cette prise de conscience, puisqu’elle a conduit notamment au Ségur de la Santé, un véritable plan de transformation de l’hôpital. Mais aujourd’hui, les infirmières soulignent, que ces efforts sont insuffisants pour transformer en profondeur et durablement un système de santé trop longtemps géré en fonction d’aspects économiques et budgétaires. Ainsi, à la fin du mois d’octobre 2021, la Fédération Hospitalière de France (FHF) tirait la sonnette d’alarme en constatant un « taux d’absentéisme de 10 % » et en soulignant entre « 2 et 5 % de postes vacants de soignants ».

 

Devenir infirmière libérale, hospitalière, mixte ou intérimaire, les nouvelles opportunités pour la profession

 

Ces chiffres ne doivent pas masquer la réalité du terrain. Pour une infirmière libérale, s’installer en zone sous-doté n’est pas la promesse d’un quotidien apaisé et serein. Pour une infirmière hospitalière, la pénurie de soignants est avant tout une détérioration significative des conditions de travail. Loin de considérations statistiques, les infirmières et infirmiers concernés dénoncent la situation, en expliquant que c’est le sens même de la profession (accueillir et soigner les patients) qui est attaqué.

La crise sanitaire du coronavirus a amplifié le phénomène, et de nombreux responsables d’établissements hospitaliers reconnaissent désormais la difficulté de plus en plu importante de recruter des infirmières notamment. Pourtant, ce déficit structurel de personnel soignant a du être compensé. Autrefois, devenir infirmière libérale était une alternative offerte aux infirmières hospitalières . Aujourd’hui, ce sont les infirmières intérimaires qui sont de plus en plus sollicitées pour venir soutenir l’hôpital public.

L’infirmière intérimaire, un statut attrayant pour les jeunes diplômés ?

 

On a déjà souligné, que de plus en plus de jeunes diplômés infirmiers ambitionnaient de devenir infirmière libérale. Non seulement, ce phénomène répond à une tendance de fond, mais elle satisfait aussi de nouvelles aspirations, qui donnent plus d’importance aux conditions de travail ou au sens même de la vocation. Choisir de travailler en tant qu’infirmière intérimaire est devenu un nouveau choix s’offrant aux infirmières et infirmiers. Et l’offre importante d’offres d’emplois intérimaires répond à cette nouvelle donne. Interrogée par les journalistes d’Infirmiers.com, une infirmière intérimaire confirme l’évolution de la situation en expliquant son quotidien :

En tant qu’intérimaires, nous recevons énormément de propositions de missions. Nous pourrions travailler dans dix endroits différents tous les jours, ce ne serait vraiment pas un problème.

 

Il serait trompeur de souligner que l’infirmière intérimaire ne connait pas les dangers et les menaces, dénoncés par ses ainés. Bien que devant être un renfort dans une structure de soins, l’infirmière intérimaire est rapidement confrontée aux conséquences de cette pénurie de personnel, certains soulignant même que ce constat peut constituer une véritable mise en danger pour une infirmière peu expérimentée. Malgré la nécessité de devoir s’adapter en permanence à ces nouveaux postes de travail, le choix de l’intérim médical constitue une meilleure réponse à des choix de vie, faisant la part belle à la vie personnelle et représente un atout incontestable pour acquérir rapidement de multiples expériences. Enfin, malgré les revalorisations salariales décidées par le Ségur de la Santé, l’infirmière libérale peut aussi compter sur une rémunération plus importante. Est-ce à dire, que l’infirmière intérimaire est appelée à prendre de plus en plus d’importance ?

 

Et vous, comment jugez-vous cette montée en puissance de l’intérim médical ? Estimez-vous que les infirmières intérimaires vont se multiplier dans les années à venir ?

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aucun commentaire.
autres actualités