La fin de vie à domicile, les infirmières libérales s’impatientent  - Albus, l'appli des infirmiers

La fin de vie à domicile, les infirmières libérales s’impatientent 

 

 

Alors que le plan « Soins palliatifs 2015-2018 » reconnaissait l’importance d’organiser la fin de vie à domicile, les avancées restent à ce jour inexistantes ou beaucoup trop timides. Les infirmières libérales, mobilisées au quotidien au chevet de leurs patients, espèrent des réponses concrètes aux nombreuses questions qui se posent.

La fin de vie, les infirmières libérales appelées à occuper pleinement leur place

 

Malgré le contexte annuel, lié à la crise sanitaire du coronavirus, les études sur le bilan du plan « Soins palliatifs 2015-2018 » se multiplient, et certaines infirmières libérales se désespèrent que leur place n’ait pas évolué comme elles l’auraient imaginé il y a quelques années. Car un des axes forts de ce plan restait bien la reconnaissance de l’importance d’encadrer la fin de vie au domicile des patients, nécessitant l’accompagnement des infirmières et infirmiers libéraux. Dès 2016, la Haute Autorité de la Santé reconnaissait une distorsion entre la désignation du médecin traitant comme le pivot de cet accompagnement de la fin de vie à domicile et l’incapacité pratique pour ces médecins de famille à assumer pleinement ce rôle.

Dans son dossier « Les soins palliatifs et la fin de vie à domicile » (Janvier 2017), l’IGAS tirait la sonnette d’alarme en soulignant les prévisions démographiques de l’INSEE : une augmentation du nombre de décès de 50 % d’ici à 2060, liée notamment au vieillissement de la population (A ce jour, la France comptabilise environ 600.000 décès chaque année, contre 770.000 estimés en 2060) Se préoccuper de la fin de vie à domicile représente donc bien un enjeu de santé publique pour les années à venir. Et le document poursuivait : « Ces situations de fin de vie vont se complexifier sous l’effet combiné du vieillissement et de la prévalence de maladies chroniques et de maladies neuro-dégénératives »

Les infirmières libérales et leur patientèle, une évolution comparable à celle de la société française

Et les médecins généralistes se retrouvent souvent sous pression, ne pouvant déjà pas assurer toutes les visites à domicile aujourd’hui. Pourtant, les autorités sanitaires comme les autres professionnels de santé mais aussi les patients eux-mêmes reconnaissent qu’au quotidien, les infirmières et infirmiers libéraux représentent ce maillon de la chaine de soins, indispensable à cette fin de vie à domicile. Et l’ »absence » des médecins leur pose plus de problèmes qu’autre chose, rappelle le rapport de l’IGAS.

Ce dernier plébiscite donc un renforcement du rôle des IDEL(s) dans la prise en charge de ces patients et patientes, même si cela pose de nombreuses questions à résoudre, à commencer par la charge de travail des infirmières libérales, qui ne peut pas être étendue à l’infini mais aussi quant à la rémunération de cette prise en charge.

La question reste donc posée, et certaines infirmières libérales commencent à s’impatienter de cette situation. D’autant que d’autres résolutions de ce plan soins palliatifs 2015-2018 n’ont pas été concrétisées. Ainsi, les équipes mobiles de soins palliatifs (EMSP) sont de plus en plus souvent sollicitées tant en Ehpad qu’à domicile, et le plan préconisait la création de 30 équipes supplémentaires afin de faire face à cet accroissement des besoins. Pourtant, entre 2015 et 2018, elles sont passées de 424 à 428. Les autorités sanitaires reconnaissent cette carence, et s’interrogent sur la nécessité de déléguer pus de responsabilités aux « professionnels libéraux », auxquels les infirmières libérales ne pourraient pas ne pas être associées.

L’infirmière libérale, lorsqu’elle intervient au domicile de ses patients en fin de vie, remplit plus qu’un rôle de soignant, puisqu’elle coordonne également le parcours mais accompagne aussi celles et ceux, qui ont décidé de finir leurs jours à domicile. Un rôle nécessaire, utile mais lourd et complexe sur un plan personnel et psychologique, nécessitant d’être pleinement concentré sans avoir à devoir gérer ces problématiques, qu’aucun plan n’arrive à résoudre depuis des décennies. Le prochain plan pourra-t-il tenir compte de cette réalité incontestable ? Et quelle place sera faite à ce sujet dans la loi Autonomie et Grand Age, que le gouvernement ne cesse de repousser, crise du coronavirus oblige !

 

 

Et vous, quelles sont les principales évolutions que vous attendez au sujet de la place des infirmières libérales dans l’accompagnement de la fin de vie à domicile ?

 

 

 

 

 

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

tous les commentaires

31 janvier 2021

Des protocoles en cas d agonie et une meilleure prise en charge de la souffrance physique et psychologique 🙏

29 janvier 2021

Pour moi, les patients atteints de troubles psychiques ont absolument besoin d'infirmiers libéraux formés aux soins de santé mentale (psychoéducation, remédiation cognitive, médiations thérapeutiques...)

28 janvier 2021

Quand c est vraiment possible

27 janvier 2021

Bonjour Besoin de vos lumières et avis. En pleine prise en charge d'une soit disant fin de vie à domicile..je précise soit disant car le fils et le médecin traitant ont décidé d'arrêter les soins dydratation et alimentation par gastrostomie. Situation qui dure depuis 3 jours avec une patiente reactive, capable de se tenir à la barrière pour se mobiliser, d'attraper son mouchoir ... Non comateuse mais uniquement stimulée à nos passages.. En désaccord avec l'arrêt de l'hydratation, ayant entraîne depuis hier des débuts d escarres au sacrum et cuisse, talons rouges.. Désemparée face à une situation qui nous echappe et pour laquelle on se sent juste des exécutantes des prescriptions..un recours? Des avis? Merci à vous

01 février 2021

Au mieux c'est pas le sentiment que j'ai..mais avec les moyens que j'avais oui... Merci pour toutes les réponses....et bon courage à toutes et tous...😉

01 février 2021

Magalie Simoneaux Tu auras fait au mieux..c est bien qu elle soit partie vite

01 février 2021

Magalie Simoneaux Si cette personne a été hospitalisée auparavant, peut-être peux tu te rapprocher de l unite de soins palliatifs du centre hospitalier? Ou expliquer l interet de l hydratation à son fils qui saura faire changer d avis le médecin. Parle lui de ce que lui ressent quand il a soif aussi. Courage à toi

01 février 2021

Charlène Sugier c'est fait..la patiente est decedee samedi...

01 février 2021

Magalie Simoneaux donnez votre avis et dites que vous n’êtes pas d’accord avec cette prise en charge ...

01 février 2021

Magalie Simoneaux vraiment compliqué comme situation... de toute façon à chaque fois que c’est un membre de la famille qui est médecin c’est la m**** !!

29 janvier 2021

à part appeler le 15 et la faire hospitaliser ? je ne vois pas de solutions

29 janvier 2021

Suzanne Espley justement elle précise que le fils et le MT ont décidé ..

29 janvier 2021

Aurélie Gal Demande l'intervention d'un réseau de soins palliatifs pour vous soutenir et mettre des choses au clair pour tout le monde. MT doit être d'accord et la famille.......

27 janvier 2021

Aurélie Gal un peu dur en ce moment...

27 janvier 2021

Magalie Simoneaux courage 😥

25 janvier 2021

de tout coeur avec vous les IDEs liberales prenez soin de vous

24 janvier 2021

MDR on le fait déjà !! Et on prend une grande place contrairement aux médecins... on connaît le patient les familles leur souhaits....

01 février 2021

Hann Rachida et on est payes une broutille pour des heures de presence parcs que la mci ne suffit pas a compenser le reste. 4 passages avec 1 ais3...et les changements de position , et la détresse de le famille...on bâcle aussi????

24 janvier 2021

Je pense qu en liberal c est plus les docs qui doivent être formé que les idel

01 février 2021

Charlène Sugier euh... Non pas vraiment.... Je ne porte trop dans mon ❤️ les had... Il concourt pour le fric et non pour les patients... C ce que je pense mais ça n engage que moi

01 février 2021

Alexandra Gaudino-bain c’est pour ça que mettre en place une HAD c’est quand même top pour les fin de vie !

24 janvier 2021

L’IDEL dans les Soins de premiers recours

24 janvier 2021

Des protocoles!!!! Vu qu au lit du patients les plus présents sont lesinfirmières

23 janvier 2021

Nickel le massage cardiaque en photo pour la fin de vie

26 janvier 2021

Nicolas Parmentier oui ils ont tout compris 😜

24 janvier 2021

Nicolas Parmentier c'est exactement ce que je me suis dit !! Ils sont forts !

23 janvier 2021

Certaine auxiliaire de vie sont formée à la fin de vie aussi

30 janvier 2021

Les aux de vie formées à la fin de vie me semble être un bon point pour le bon déroulement du processus. Elles peuvent accompagner de façon cohérente, elles seraient formées à encaisser des moments difficiles mais en aucun cas elles pourraient remplacer l idel qui gère les thérapeutiques. Perso je penses que si les aux de vie sont formées elles auraient des fonctions précises cadrées et cela éviterait qu elles répondent à des requêtes qui ne sont pas de leurs compétences. Pour ce qui est des idel je penses que des lors qu on prend e. Soins une personne en fin de vie on devrait être plus protocolees selon les directives anticipées ( je bosses en rural et même si les had sont réactifs quelquefois le temps de latence sur une requête est trop long surtout en matière d antalgie et de matériel). Une reconnaissance du boulot à domicile aussi car en fin de vie on ne compte pas nos passages, et encore moins nos heures. Je peux comprendre que les ide had ne puissent pas se déplacer à la carte pourquoi ne pas correspondre par tablette pour qu ils puissent bien évaluer les besoins évolutifs ( photos d escarres....). Un item accompagnement de la famille aussi devrait être créé. Car si C est louable de respecter la volonté du patient d être au domicile souvent les accompagnants sont soumis à de grandes détresses face à des situations qu ils n avaient pas envisagées et C est l idel qui informe, rassure, explique et éduque après les soins... Il y a du boulot dans la matière je penses

29 janvier 2021

Lolo Rbln sauf que le sujet porte sur les infirmières libérales

23 janvier 2021

Un peut plus de coordination entre les acteurs libéraux permettrait sûrement une meilleur prise en charge et une reconnaissances de la profession d idel

29 janvier 2021

Philippe Poncharreau la coordination c'est le mot clé ca ! on me ressort ca depuis des lustres.. j'ai même dans mon secteur un monsieur qui est coordinateur en soins infirmiers !! non sans blague on sait faire tout ca, prendre le tel, appeler les gens etc

23 janvier 2021

Philippe Poncharreau bravo helas c est rarement le cas très souvent le patient ou la famille assure la coordination entre les egos des différents soignants qui sont plus des sachant que des accompagnements Et pourtant je suis infirmier de formation et j ai assumer de nombreuse fonction de coordination et de soins mais je suis également un accompagnant et je doits me débrouiller pour organiser les soins de mes parents et c est un parcours du combattant

23 janvier 2021

Jean-michel Pourtier je suis infirmier libéral et c est souvent nous qui assurons la coordination entre les différents interlocuteurs.. la raison est simple c est nous qui voyons et connaissons le plus le patient...

23 janvier 2021

Philippe Poncharreau assume l organisation des soins entre infirmier libéral et structure de mad auxiliaire de vie

23 janvier 2021

Jean-michel Pourtier un exemple?

21 janvier 2021

Les médecins font souvent appel aux HAD, alors qu'on connait les patients et les familles depuis longtemps, c'est nul !

30 janvier 2021

Ledoux Léa c’est un partenariat HAD IDEL la pec d’un patient en fin de vie à domicile, nous prenons en charge ces personnes avec mes collègues. Nous nous déplaçons la nuit si besoin, le partenariat le précise et l’IDEL le respecte. C’est d’ailleurs nous IDEL qui intervenons physiquement auprès du malade, les HAD sont joignables par téléphone et ne se déplacent que si nécessité.

28 janvier 2021

Et je peut vous dire que je l'ai vécue avec Béa notre infirmière, et avec un tel professionnalisme je peut vous dire que cela n'aurais pas pu se passer aussi bien sans elle . 😍

28 janvier 2021

James Stéphanie tout a fait IDEL en milieu rurale j'ai une convention avec l'HAD et j'ai pu grâce a eux accompagnés mes patients en fin de vie dans des conditions exceptionnelles !! On se sent mois seule et on a tout le matériel nécessaire ainsi que les produits hospitaliés que l'on ne peut pas avoir dans les officines !! La collaboration IDEL/HAD est a mon sens une bonne chose pour les soins palliatifs !

26 janvier 2021

Vincent Le Roux c’est exactement ça. On en vient à dire : vous voulez vraiment mourir à la maison ? Alors pas d’had vous inquiétez pas on gère avec l’équipe mobile de soin pal (qui elle est fantastique)

26 janvier 2021

Pascale Georgy - Vilmain ouai on les connaît les fameuses fin de vie "à la maison"... Mais des que ça commence faut hospitaliser d'urgence...

26 janvier 2021

Chriselis Run ah ah ici les HAD des que la fin arrive ils assument plus et envoient à l’hosto ! (Des qu’il faut passer a morphine/hypnovel)

26 janvier 2021

Chriselis Run et c le défilé alors qu en est il de l accompagnement entre les idées, les patients, la famille ?

25 janvier 2021

Ledoux Léa je disais juste que je pense qu il y a assez de travail pour les had et idel.... et rien d autre

25 janvier 2021

Merci Pierrette 🙏😌 J'espère que vous allez bien

25 janvier 2021

Julie Oster oui très bonne infirmière en had et je tiens à la remercier

25 janvier 2021

James Stéphanie et heureusement qu’il y a des PEC HAD. a ce que je sache certains patients ont besoin de pouvoir être pris en charge 24h/24 chose que généralement les IDEL ne font pas, les HAD ont des astreintes ... et sans compter certains soins très lourds qui peuvent permettre aussi de soulager les IDEL.. faudrait se renseigner sur le fonctionnement de l’HAD qui est une HOSPITALISATION, prise en charge nécessitant bcp de soins. Je doute que ça vous arrangerais de rester 2h en soins chez le meme patient.

25 janvier 2021

Philippe Poncharreau accompagner la fin de vie main dans la main ? Des PEC HAD avec interventions des IDEL, on en fait énormément, surtout si la pec est déjà en place...

24 janvier 2021

Chriselis Run on peut travailler ensemble, souvent les had ont l'astreinte et assure la toilette mortuaire à domicile à n'importe quelle heure !

23 janvier 2021

James Stéphanie et?

23 janvier 2021

On a eu des partenariats avec des had avec des fin de vie a domicile est tout ce fait dans l'entente. Donc c faisable avec les HAD

22 janvier 2021

Chriselis Run je pense qu il y a du travail pour tous

01 février 2021

Bonjour Besoin de vos lumières et avis. En pleine prise en charge d'une soit disant fin de vie à domicile..je précise soit disant car le fils et le médecin traitant ont décidé d'arrêter les soins dydratation et alimentation par gastrostomie. Situation qui dure depuis 3 jours avec une patiente reactive, capable de se tenir à la barrière pour se mobiliser, d'attraper son mouchoir ... Non comateuse mais uniquement stimulée à nos passages.. En désaccord avec l'arrêt de l'hydratation, ayant entraîne depuis hier des débuts d escarres au sacrum et cuisse, talons rouges.. Désemparée face à une situation qui nous echappe et pour laquelle on se sent juste des exécutantes des prescriptions..un recours? Des avis? Merci à vous

01 février 2021

Bonjour Besoin de vos lumières et avis. En pleine prise en charge d'une soit disant fin de vie à domicile..je précise soit disant car le fils et le médecin traitant ont décidé d'arrêter les soins dydratation et alimentation par gastrostomie. Situation qui dure depuis 3 jours avec une patiente reactive, capable de se tenir à la barrière pour se mobiliser, d'attraper son mouchoir ... Non comateuse mais uniquement stimulée à nos passages.. En désaccord avec l'arrêt de l'hydratation, ayant entraîne depuis hier des débuts d escarres au sacrum et cuisse, talons rouges.. Désemparée face à une situation qui nous echappe et pour laquelle on se sent juste des exécutantes des prescriptions..un recours? Des avis? Merci à vous

01 février 2021

Bonjour Besoin de vos lumières et avis. En pleine prise en charge d'une soit disant fin de vie à domicile..je précise soit disant car le fils et le médecin traitant ont décidé d'arrêter les soins dydratation et alimentation par gastrostomie. Situation qui dure depuis 3 jours avec une patiente reactive, capable de se tenir à la barrière pour se mobiliser, d'attraper son mouchoir ... Non comateuse mais uniquement stimulée à nos passages.. En désaccord avec l'arrêt de l'hydratation, ayant entraîne depuis hier des débuts d escarres au sacrum et cuisse, talons rouges.. Désemparée face à une situation qui nous echappe et pour laquelle on se sent juste des exécutantes des prescriptions..un recours? Des avis? Merci à vous

01 février 2021

MDR on le fait déjà !! Et on prend une grande place contrairement aux médecins... on connaît le patient les familles leur souhaits....

01 février 2021

Bonjour Besoin de vos lumières et avis. En pleine prise en charge d'une soit disant fin de vie à domicile..je précise soit disant car le fils et le médecin traitant ont décidé d'arrêter les soins dydratation et alimentation par gastrostomie. Situation qui dure depuis 3 jours avec une patiente reactive, capable de se tenir à la barrière pour se mobiliser, d'attraper son mouchoir ... Non comateuse mais uniquement stimulée à nos passages.. En désaccord avec l'arrêt de l'hydratation, ayant entraîne depuis hier des débuts d escarres au sacrum et cuisse, talons rouges.. Désemparée face à une situation qui nous echappe et pour laquelle on se sent juste des exécutantes des prescriptions..un recours? Des avis? Merci à vous

01 février 2021

Je pense qu en liberal c est plus les docs qui doivent être formé que les idel

01 février 2021

Bonjour Besoin de vos lumières et avis. En pleine prise en charge d'une soit disant fin de vie à domicile..je précise soit disant car le fils et le médecin traitant ont décidé d'arrêter les soins dydratation et alimentation par gastrostomie. Situation qui dure depuis 3 jours avec une patiente reactive, capable de se tenir à la barrière pour se mobiliser, d'attraper son mouchoir ... Non comateuse mais uniquement stimulée à nos passages.. En désaccord avec l'arrêt de l'hydratation, ayant entraîne depuis hier des débuts d escarres au sacrum et cuisse, talons rouges.. Désemparée face à une situation qui nous echappe et pour laquelle on se sent juste des exécutantes des prescriptions..un recours? Des avis? Merci à vous

01 février 2021

Bonjour Besoin de vos lumières et avis. En pleine prise en charge d'une soit disant fin de vie à domicile..je précise soit disant car le fils et le médecin traitant ont décidé d'arrêter les soins dydratation et alimentation par gastrostomie. Situation qui dure depuis 3 jours avec une patiente reactive, capable de se tenir à la barrière pour se mobiliser, d'attraper son mouchoir ... Non comateuse mais uniquement stimulée à nos passages.. En désaccord avec l'arrêt de l'hydratation, ayant entraîne depuis hier des débuts d escarres au sacrum et cuisse, talons rouges.. Désemparée face à une situation qui nous echappe et pour laquelle on se sent juste des exécutantes des prescriptions..un recours? Des avis? Merci à vous

01 février 2021

Je pense qu en liberal c est plus les docs qui doivent être formé que les idel

30 janvier 2021

Les médecins font souvent appel aux HAD, alors qu'on connait les patients et les familles depuis longtemps, c'est nul !

30 janvier 2021

Certaine auxiliaire de vie sont formée à la fin de vie aussi

29 janvier 2021

Un peut plus de coordination entre les acteurs libéraux permettrait sûrement une meilleur prise en charge et une reconnaissances de la profession d idel

29 janvier 2021

Certaine auxiliaire de vie sont formée à la fin de vie aussi

29 janvier 2021

Bonjour Besoin de vos lumières et avis. En pleine prise en charge d'une soit disant fin de vie à domicile..je précise soit disant car le fils et le médecin traitant ont décidé d'arrêter les soins dydratation et alimentation par gastrostomie. Situation qui dure depuis 3 jours avec une patiente reactive, capable de se tenir à la barrière pour se mobiliser, d'attraper son mouchoir ... Non comateuse mais uniquement stimulée à nos passages.. En désaccord avec l'arrêt de l'hydratation, ayant entraîne depuis hier des débuts d escarres au sacrum et cuisse, talons rouges.. Désemparée face à une situation qui nous echappe et pour laquelle on se sent juste des exécutantes des prescriptions..un recours? Des avis? Merci à vous

29 janvier 2021

Bonjour Besoin de vos lumières et avis. En pleine prise en charge d'une soit disant fin de vie à domicile..je précise soit disant car le fils et le médecin traitant ont décidé d'arrêter les soins dydratation et alimentation par gastrostomie. Situation qui dure depuis 3 jours avec une patiente reactive, capable de se tenir à la barrière pour se mobiliser, d'attraper son mouchoir ... Non comateuse mais uniquement stimulée à nos passages.. En désaccord avec l'arrêt de l'hydratation, ayant entraîne depuis hier des débuts d escarres au sacrum et cuisse, talons rouges.. Désemparée face à une situation qui nous echappe et pour laquelle on se sent juste des exécutantes des prescriptions..un recours? Des avis? Merci à vous

29 janvier 2021

Bonjour Besoin de vos lumières et avis. En pleine prise en charge d'une soit disant fin de vie à domicile..je précise soit disant car le fils et le médecin traitant ont décidé d'arrêter les soins dydratation et alimentation par gastrostomie. Situation qui dure depuis 3 jours avec une patiente reactive, capable de se tenir à la barrière pour se mobiliser, d'attraper son mouchoir ... Non comateuse mais uniquement stimulée à nos passages.. En désaccord avec l'arrêt de l'hydratation, ayant entraîne depuis hier des débuts d escarres au sacrum et cuisse, talons rouges.. Désemparée face à une situation qui nous echappe et pour laquelle on se sent juste des exécutantes des prescriptions..un recours? Des avis? Merci à vous

28 janvier 2021

Les médecins font souvent appel aux HAD, alors qu'on connait les patients et les familles depuis longtemps, c'est nul !

28 janvier 2021

Les médecins font souvent appel aux HAD, alors qu'on connait les patients et les familles depuis longtemps, c'est nul !

27 janvier 2021

Bonjour Besoin de vos lumières et avis. En pleine prise en charge d'une soit disant fin de vie à domicile..je précise soit disant car le fils et le médecin traitant ont décidé d'arrêter les soins dydratation et alimentation par gastrostomie. Situation qui dure depuis 3 jours avec une patiente reactive, capable de se tenir à la barrière pour se mobiliser, d'attraper son mouchoir ... Non comateuse mais uniquement stimulée à nos passages.. En désaccord avec l'arrêt de l'hydratation, ayant entraîne depuis hier des débuts d escarres au sacrum et cuisse, talons rouges.. Désemparée face à une situation qui nous echappe et pour laquelle on se sent juste des exécutantes des prescriptions..un recours? Des avis? Merci à vous

27 janvier 2021

Bonjour Besoin de vos lumières et avis. En pleine prise en charge d'une soit disant fin de vie à domicile..je précise soit disant car le fils et le médecin traitant ont décidé d'arrêter les soins dydratation et alimentation par gastrostomie. Situation qui dure depuis 3 jours avec une patiente reactive, capable de se tenir à la barrière pour se mobiliser, d'attraper son mouchoir ... Non comateuse mais uniquement stimulée à nos passages.. En désaccord avec l'arrêt de l'hydratation, ayant entraîne depuis hier des débuts d escarres au sacrum et cuisse, talons rouges.. Désemparée face à une situation qui nous echappe et pour laquelle on se sent juste des exécutantes des prescriptions..un recours? Des avis? Merci à vous

26 janvier 2021

Les médecins font souvent appel aux HAD, alors qu'on connait les patients et les familles depuis longtemps, c'est nul !

26 janvier 2021

Les médecins font souvent appel aux HAD, alors qu'on connait les patients et les familles depuis longtemps, c'est nul !

26 janvier 2021

Les médecins font souvent appel aux HAD, alors qu'on connait les patients et les familles depuis longtemps, c'est nul !

26 janvier 2021

Les médecins font souvent appel aux HAD, alors qu'on connait les patients et les familles depuis longtemps, c'est nul !

26 janvier 2021

Nickel le massage cardiaque en photo pour la fin de vie

25 janvier 2021

Les médecins font souvent appel aux HAD, alors qu'on connait les patients et les familles depuis longtemps, c'est nul !

25 janvier 2021

Les médecins font souvent appel aux HAD, alors qu'on connait les patients et les familles depuis longtemps, c'est nul !

25 janvier 2021

Les médecins font souvent appel aux HAD, alors qu'on connait les patients et les familles depuis longtemps, c'est nul !

25 janvier 2021

Les médecins font souvent appel aux HAD, alors qu'on connait les patients et les familles depuis longtemps, c'est nul !

25 janvier 2021

Les médecins font souvent appel aux HAD, alors qu'on connait les patients et les familles depuis longtemps, c'est nul !

24 janvier 2021

Nickel le massage cardiaque en photo pour la fin de vie

24 janvier 2021

Les médecins font souvent appel aux HAD, alors qu'on connait les patients et les familles depuis longtemps, c'est nul !

23 janvier 2021

Un peut plus de coordination entre les acteurs libéraux permettrait sûrement une meilleur prise en charge et une reconnaissances de la profession d idel

23 janvier 2021

Un peut plus de coordination entre les acteurs libéraux permettrait sûrement une meilleur prise en charge et une reconnaissances de la profession d idel

23 janvier 2021

Un peut plus de coordination entre les acteurs libéraux permettrait sûrement une meilleur prise en charge et une reconnaissances de la profession d idel

23 janvier 2021

Un peut plus de coordination entre les acteurs libéraux permettrait sûrement une meilleur prise en charge et une reconnaissances de la profession d idel

23 janvier 2021

Les médecins font souvent appel aux HAD, alors qu'on connait les patients et les familles depuis longtemps, c'est nul !

23 janvier 2021

Les médecins font souvent appel aux HAD, alors qu'on connait les patients et les familles depuis longtemps, c'est nul !

22 janvier 2021

Les médecins font souvent appel aux HAD, alors qu'on connait les patients et les familles depuis longtemps, c'est nul !

autres actualités