La formation continue des infirmières libérales : le DPC 2023 - 2025 - Albus, l'appli des infirmiers

La formation continue des infirmières libérales : le DPC 2023 – 2025

Le DPC est une obligation triennale, à laquelle tous les professionnels de santé doivent se soumettre. A quelques semaines de l’entrée en vigueur des nouvelles orientations du DPC 2023-2025, les infirmières libérales peuvent désormais connaitre les actions de formation, qu’elles vont devoir entreprendre dans les 3 prochaines années.

Le DPC, un dispositif de formation pour les professionnels de santé

C’est la loi de 2009, dite loi HPST, un acronyme pour Hôpital, Patients, Santé et Territoires, qui a initié le Développement Professionnel Continu (DPC) comme le dispositif de formation continue des professionnels de santé en général et des infirmiers libéraux en particulier. Entré en vigueur le 1er janvier 2013, le DPC vise deux objectifs principaux :

  • Permettre à chaque infirmier libéral d’être le principal acteur de sa formation continue (à l’instar de ce qui existe aujourd’hui pour les salariés avec le Compte Personnel de formation (CPF)),
  • Accompagner les bénéficiaires du dispositif à travers les évolutions du système de santé, notamment en favorisant les « coopérations interprofessionnelles et le décloisonnement entre les différents modes d’exercice (ville, hôpital).

 

L’agence nationale du DPC (ANDPC) reste l’organisme chargé d’organiser le bon fonctionnement du dispositif. Ce dernier repose sur une obligation triennale de formation. Chaque infirmière libérale, chaque soignant doit donc, sur une période de 3 ans, suivre un programme minimum d’actions de formation, listées sur un document officiel. 3 grands types d’action sont ainsi définies par les textes :

  1. L’approfondissement des connaissances ou action cognitive
  2. L’action d’analyse des pratiques professionnelles
  3. La gestion des risques

L’obligation de formation pour les professionnels de santé concernait la période s’étalant du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2022.

 Les infirmières libérales en route vers le DPC 2023 2025

 

Pour les infirmiers libéraux, comme pour toutes les professions de santé soumises à un ordre professionnel, l’Ordre a la responsabilité de contrôler le respect de ces obligations. C’est donc l’Ordre National des Infirmiers (ONI) qui a la charge de vérifier la bonne application de la législation par chaque IDEL. Parce que les actions de DPC sont gratuites et doivent permettre de bénéficier d’une indemnité compensatoire, l’obligation de formation peut être sanctionnée par l’ONI en cas de non-application. Ces sanctions sont multiples, du déclenchement d’une enquête de l’Ordre au refus temporaire d’exercice. Pour les ordres non soumis à ordre, c’est l’Agence Régionale de Santé, qui est chargé de ce contrôle. Pour la période actuelle (2020-2022), les ordres professionnels ont déjà fait savoir que ce contrôle serait plus « souple » au vu des deux années que nous venons de traverser. La crise sanitaire du Covid-19 a en effet perturbé la formation des professionnels de santé.

En revanche, les premiers textes définissant le DPC 2023 – 2025 ont déjà posté les pistes prioritaires pour la formation des IDEL(s) et des autres soignants. Si des grandes lignes ont été définies pour l’ensemble des soignants, une douzaine de priorités a été établie pour la profession infirmière. Les infirmières en soins généraux mais aussi les spécialistes sont concernées. On peut souligner parmi ces priorités la « la gestion de la violence et de l’agressivité du patient et de son entourage » (une problématique récurrente dans le quotidien d’une IDEL). Même les infirmières en pratique avancée connaissent leur première liste de formation DPC avec des priorités comme le « repérage des décompensations d’une pathologie chronique » ou encore la « prise en soins de l’asthénie ».

Ce sont donc bien toutes les infirmières libérales et hospitalières qui connaissent désormais leurs prochaines formations à venir. Nul doute que ces questions de formation seront évoquées au cours de la Grande Conférence sur système de soins, qui doit s’ouvrir le 3 octobre prochain au Mans. Ce sera également l’occasion pour les infirmiers libéraux comme pour bien d’autres soignants de revenir sur un sujet ayant fait polémique et entrant en vigueur dès 2023 : la certification périodique. La formation continue des professionnels de santé sera un sujet au cœur des débats dans quelques jours.

 

Et vous, où en êtes-vous vis-à-vis de ces obligations DPC pour la période 2020-2022 ? Et que pensez-vous des orientations pour 2023-2025 ? Et pour la certification périodique ?

 

 

 

 

 

 

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

tous les commentaires
autres actualités
Je souhaite
être rappelé

Je souhaite
être rappelé