L’avenir des infirmières libérales et hospitalières doit-il passer par l’Université ? - Albus, l'appli des infirmiers

L’avenir des infirmières libérales et hospitalières doit-il passer par l’Université ?

Les problématiques autour de la formation infirmière sont aussi nombreuses qu’anciennes. Pourtant, l’universitarisation de la formation infirmière ne se limite pas au seul choix d’un cursus plutôt qu’un autre mais engage l’avenir de la profession. Des spécialistes de la question se sont réunis pour s’interroger sur cette évolution.

Les infirmières libérales s’interrogent sur leur avenir

On lit souvent, sur des forums ou des sites spécialisés, les revendications portées par bon nombre d’infirmières et d’infirmiers libéraux, et celles-ci sont aussi nombreuses que variées. Ces demandes concernent principalement l’avenir de la profession elle-même, et c’est ce thème qui était au cœur de la réunion du Comité d’entente des formations infirmières et cadre (Cefiec). Le Cefiec s’est en effet réuni le 04 juin dernier, et le comité, qui regroupe les IFSI notamment, avait décidé de placer l’avenir du métier d’infirmier au centre des débats. Bien que la vocation reste une des voies privilégiées pour attirer les IDEL(s) de demain, la réflexion a conduit le comité à souligner l’importance (et même la nécessité) de l’universitarisation de la formation infirmière pour rendre la profession plus attrayante.

Bien que l’on ait déjà souligné l’attractivité de la formation infirmière vis-à-vis des lycéens et des lycéennes d’aujourd’hui, le Cefiec a souhaité aller plus loin dans la démarche en réfléchissant aux mesures à prendre pour rendre le cursus des infirmières libérales plus sécurisant et plus adapté aux nouvelles exigences. Au cours de cette réunion, le Ministère de l’Enseignement Supérieur a motivé sa décision d’intégrer les formations infirmières à la voie universitaire, en rappelant les 4 objectifs poursuivis :

  1. Offrir et garantir les mêmes droits aux étudiants infirmiers que ceux déjà acquis par les autres étudiants
  2. Renforcer la recherche en soins infirmiers
  3. Favoriser les interactions avec les formations aux autres professions de santé
  4. Flexibiliser les parcours des futures infirmières libérales et hospitalières.

L’universitarisation des études en soins infirmiers, un pallier nécessaire pour réinventer la place de l’IDEL de demain

 

Le processus est bien engagé, et les propos de la représentante du Ministère de l’enseignement supérieur devant l’Assemblée se sont révélés optimistes sur une finalisation prochaine de cette évolution attendue par les professionnels de santé eux-mêmes. Président de la Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers (Fnesi), Bilal Latreche a même souligné l’attente des étudiants d’aujourd’hui, en expliquant que « ont besoin de professionnels de santé aux compétences élargies, et c’est pour cela qu’il faut aller vers l’universitarisation ».

L’université serait donc le moyen à privilégier pour rendre la profession plus attirante pour les étudiants de demain mais aussi pour adapter cette profession aux nouvelles attentes du Système de santé en France. Promouvoir la « culture commune de la santé » et inciter à plus de coordination, l’ambition des autorités publiques fait écho aux mesures déjà prises lors de la Réforme de l’année précédente, Ma Santé 2022.

Aujourd’hui déjà, l’universitarisation concerne une grande partie des étudiants et des étudiantes se destinant à devenir infirmier(e)s. D’autres experts ont profité de cette réunion pour mettre en garde contre les obstacles, qui ne manqueront pas de se dresser au cours de cette transformation. En effet, intégrer totalement la formation infirmière à la voie universitaire revient à reconnaitre officiellement l’existence d’une véritable science infirmière. Or, à ce jour, les compétences des infirmières libérales et hospitalières ne sont pas définies par rapport aux avancées scientifiques ou aux recherches menées, mais sont encadrées strictement par des décrets administratifs. Ces décrets d’actes infirmiers représentent un véritable frein à cette universitarisation. On comprend bien, que pour surmonter cet obstacle, les infirmières et infirmiers, quel que soit leur statut, doivent se libérer de leur image de professionnel de santé, limité dans leurs actes par un décret, pour s’engager massivement dans la voie de l’infirmier chercheur, qui maitrise son « art ». Plus qu’un simple changement sémantique, cette universitarisation de la formation infirmière nécessitera un véritable changement d’état d’esprit et d’approche. La profession infirmière y est-elle prête ? la question devrait obtenir rapidement une réponse puisque le chantier fait partie des priorités du gouvernement.

 

Et vous, pensez-vous que la formation infirmière sera totalement et pleinement intégrée à la voie universitaire ? quels sont alors selon vous les principaux obstacles à cette évolution ?

 

 

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

tous les commentaires

22 juin 2019

À mon humble avis, tout ce qui touche à la santé,si l'on ne veut pas que certaines bactéries et maladies soient abandonnées, la case fac me semble inéluctable,ne serait-ce que pour les diagnostics...

21 juin 2019

Arrêtons avec les diplômes , les infirmières et infirmiers sont très compétents, agréables ,toujours de bonne humeur et délicats . Ils méritent des ‘ € ‘ supplémentaires en fin de mois .

21 juin 2019

Non juste des conditions de travail justes

21 juin 2019

Que de dénigrements! Il y a beaucoup de jugements négatifs et dévalorisants! J'ai confiance dans la jeunesse, il y a toujours eu de bonnes personnes et de moins bonnes. Je lis que les infirmières n'ont pas besoins de connaissances ? mais de plus d'humanité. Croyez bien que si elles manquaient effectivement d'humanité, elles ne seraient pas infirmières. Elles essaient de soulager vos maux, d'apaiser vos souffrances, de vous accorder du temps. Il y a aussi des patients exigeants. Enfin, en ce qui concerne un cursus universitaire, j'y voie une valorisation de notre merveilleuse profession. Courage aux étudiants IDE

21 juin 2019

Non. Non et non.....

20 juin 2019

Ouvre un paquet bonux et hop t es infirmier... arrêtons de dévaloriser la profession... l'humain ça s'apprend pas à l ecole!!!

20 juin 2019

Depuis le nouveau diplôme pas du tout ??????

19 juin 2019

Elle save faire des prises de sang ou est oberatoire qui fait les prises de sang

19 juin 2019

Oui c'est une directive européenne, nous sommes le seul pays à ne pas avoir mis en application ce texte de loi. que les cours d'anatomie physio soient dispensés à la faculté, par des professeurs et une année tronc commun peut ouvrir des passerelles. Après la formation universitaire inclut des modules pratiques en structures publiques tout comme les internes....

19 juin 2019

Avt c'était école puis y a eu institut en soins infirmiers !! Ah ca sonne mieux et puis à l'avenir ca sera quoi!!!

18 juin 2019

Faut arrêter de croire que l'université est réponse à tout. Les connaissances théoriques ne font pas les connaissances pratiques ni la réflexion autour du patient; quelqu'un d'anxieux ou de violent n'écoutera pas de la théorie mais un savoir être, une écoute, un choix des mots, une attitude; pas quelqu'un de démunie qui n'aura que des réponses intellectuelles à lui faire. Nos msp étaient chargé de stress mais tellement formative, perso j'étais fier quand j'avais des bonnes notes pratiques bien plus que sur ma théorie que j'ai fortifié et bien plus compris après sur le terrain.

17 juin 2019

Pfffff il faut de l'humain et tout se perd ???? pas des universitaires

17 juin 2019

C'est déjà un cursus universitaire. Les Étudiants infirmiers sont inscrit en fac

17 juin 2019

Non. Non. Et. Non

16 juin 2019

La photo à été prise en Afrique ? ??..........

16 juin 2019

De bonne qualité ! Eh oui.... Encore une exception grammaticale.

16 juin 2019

L apprentissage sur le terrain est essentiel, trop de théorie c est le décalage et des difficultés avérées pour prendre soin des patients

15 juin 2019

Non c est un metier qui necessite la theorie ms surtout de la pratique Pn apprend beaucoup plus sur le terrain Arretons de reformer ce metier qui finira par perdre son humanite

15 juin 2019

Depuis que le Diplôme est universitaire .... C est n importe quoi .... L amélioration est pour les correcteurs . Des examens sous forme de QCM qui ne ressemble en rien en une recherche d acquisition des connaissances nécessaires pour notre profession.

14 juin 2019

Non

14 juin 2019

Oui c'est serait vraiment mieux

14 juin 2019

Non sans les stages cela aurait été mieux.

14 juin 2019

NON, Ils et elles sont très bien formés à l'heure actuelle

19 juin 2019

Il a des infermiere ne savent pas faire des picure ??

18 juin 2019

Non formation actuelles de très mauvaises qualités, les infirmières de la réforme précédente avait bcp + de stages, la formation actuelle nous bourrent trop avec de la théorie et nous avons peu de stages... désormais, nous sommes réellement bien formés lorsque nous débutons

14 juin 2019

Veronique Roussey. Elles, ils ont la science infuse.....jusqu'au jour où elles, ils tombent sur 1 patient qui les remet à leur place et, là, ce même patient est "mis en quarantaine"...... Comportement déjà observé surtout vis-à-vis des personnes âgées.... C'est lamentable !

14 juin 2019

non elles etaient avant mais plus maintenant elles sont devenues completement inhumaines sans aucune consideration du patient petent plus haut qu elles ont le cul traite les gens comme dis plus haut traitent les gens comme des demeures etc et c est encore pire en ehpad ! y a certains hopitaux comme beaune par exemple faut voir elles se moquent ouvertement du physique des gens etc devant eux et leur famille elles sont horribles

14 juin 2019

Lucie Spinosa. Sauf que les mots empathie et écoute ne semblent pas faire partie du nouvel enseignement...

14 juin 2019

Depuis des années il faut un bac et ensuite et souvent les futures infirmiers font une prepa pour pouvoir passer les concours so il describe Décroche une école, c est 3ans et demi d école information, et après avoir réussi toutes les étapes il peut avoir le diplome et exercer

20 juin 2019

Wendie Fontaine j avais entendu que les etudiants devrait rentrés en fac, et comment la sélection

18 juin 2019

Joselyne LE Vally c'est 3ans aujourd'hui et des cette année plus de concours...C'est sur dossier...

14 juin 2019

Non

14 juin 2019

Par contre quelque soit le cursus et il est souvent oublié l enjeu reste le patient... je dit ça je dit rien bon courage à tous?

13 juin 2019

Pourquoi l'université ? Il existe des personnes très aptes à devenir infirmiers sans université, il suffit juste un minimum de connaissances mais surtout un max d'humanité...et de vocation.

14 juin 2019

Joselyne LE Vally. D'où l'intérêt de certaines formations continues qui, malheureusement, ne semblent plus être d'actualité...... D'autant qu'actuellement les infirmiers (res) sont trop peu nombreuses en service pour assurer et assumer les soins et l'encadrement des stagiaires....

14 juin 2019

Gwenola Marie Ar Gall et l humanité n y a pas, 2 sur 10, à chaque fois que je suis hospitalisée, j observe, pas empathie, nous infantilise, ça se prend pour des médecins, mais eux sont sympa

14 juin 2019

Laurence Mourgan oui depuis qques temps je frequente bcp les hopitaux et il y a 3/4des inf quitté sont des con's où connes avec les malades, infantilise, pas empathie ( besoin d une formation) . ces inf sont la génération nos enfants, mais je ne me laisse plus faire. Ce ne sont pas des docteurs

13 juin 2019

Gwenola Marie Ar Gall ho que oui les ide ne sont pas des robots

13 juin 2019

a mon epoque il y avait l'ecole preparatoire aux ecoles d'infirmieres ce qui evitait d'aller au BAC ! et je ne pense pas que nous avons ete de mauvaises infirmieres ??faut arreter avec les diplomes qui sont soit disant un critere de selection !

18 juin 2019

Veronique Roussey. Vous vous imaginez sans doute que les anciens (ennes) ne sont pas et n'ont pas été capables de "suivre"?... Les protocoles ont toujours existé, et évolué, les formations continues relatives aux nouvelles technologies existaient bien plus qu'à l'heure actuelle.... Et il ne me semble pas nécessaire d'arriver à bac+3 pour apprendre l'empathie, ce qui, de nos jours est très rare......

14 juin 2019

je compare pas le materiel juste la façon d'arriver jusqu'a l'ecole d'infirmiere !

14 juin 2019

oui enfin les technologies ont change le materiel et les protocoles aussi ne pas comparer avant et maintenant !

13 juin 2019

Myriam Meurant absolument ! Idem pour moi...

13 juin 2019

Infirmière comme on nous a formé Jusqu a aujourd'hui est un métier incompatible avec la politique ultralibérale actuelle.. nous sommes condamnés à disparaître..

13 juin 2019

Non non.non....laissons les.étudiants infirmiers apprendre sur le terrain avec des professionnels et arrêtons de les enfermer ds des cours théoriques!!!nos professeurs sont nos médecins nos infirmiers et nos aides soignants

13 juin 2019

et c'est bien dommage! il faut tamiser oUI pour des cours Magistraux (par des Professeurs d'université, ou Autres, ) mais le coeur Métier est trop important et cest ces valeurs là que nous devont défendre ! metier de la Santé : donc la santé s'apprend mais le coté Humain et pRATIQUE Ide notre coeur métier ne s'apprend pas , il se transmet ! il faut arrêter de tout vouloir ramener à l'université

12 juin 2019

Il n’y a aucun rapport entre l’avenir des infirmiers hospitaliers et des libéraux.

14 juin 2019

ben si vu qu on parle de la formation qui est la mm

12 juin 2019

NON

20 juin 2019

Depuis des années il faut un bac et ensuite et souvent les futures infirmiers font une prepa pour pouvoir passer les concours so il describe Décroche une école, c est 3ans et demi d école information, et après avoir réussi toutes les étapes il peut avoir le diplome et exercer

19 juin 2019

NON, Ils et elles sont très bien formés à l'heure actuelle

18 juin 2019

Depuis des années il faut un bac et ensuite et souvent les futures infirmiers font une prepa pour pouvoir passer les concours so il describe Décroche une école, c est 3ans et demi d école information, et après avoir réussi toutes les étapes il peut avoir le diplome et exercer

18 juin 2019

a mon epoque il y avait l'ecole preparatoire aux ecoles d'infirmieres ce qui evitait d'aller au BAC ! et je ne pense pas que nous avons ete de mauvaises infirmieres ??faut arreter avec les diplomes qui sont soit disant un critere de selection !

18 juin 2019

NON, Ils et elles sont très bien formés à l'heure actuelle

14 juin 2019

NON, Ils et elles sont très bien formés à l'heure actuelle

14 juin 2019

Il n’y a aucun rapport entre l’avenir des infirmiers hospitaliers et des libéraux.

14 juin 2019

a mon epoque il y avait l'ecole preparatoire aux ecoles d'infirmieres ce qui evitait d'aller au BAC ! et je ne pense pas que nous avons ete de mauvaises infirmieres ??faut arreter avec les diplomes qui sont soit disant un critere de selection !

14 juin 2019

NON, Ils et elles sont très bien formés à l'heure actuelle

14 juin 2019

a mon epoque il y avait l'ecole preparatoire aux ecoles d'infirmieres ce qui evitait d'aller au BAC ! et je ne pense pas que nous avons ete de mauvaises infirmieres ??faut arreter avec les diplomes qui sont soit disant un critere de selection !

14 juin 2019

NON, Ils et elles sont très bien formés à l'heure actuelle

14 juin 2019

Pourquoi l'université ? Il existe des personnes très aptes à devenir infirmiers sans université, il suffit juste un minimum de connaissances mais surtout un max d'humanité...et de vocation.

14 juin 2019

Pourquoi l'université ? Il existe des personnes très aptes à devenir infirmiers sans université, il suffit juste un minimum de connaissances mais surtout un max d'humanité...et de vocation.

14 juin 2019

Pourquoi l'université ? Il existe des personnes très aptes à devenir infirmiers sans université, il suffit juste un minimum de connaissances mais surtout un max d'humanité...et de vocation.

13 juin 2019

a mon epoque il y avait l'ecole preparatoire aux ecoles d'infirmieres ce qui evitait d'aller au BAC ! et je ne pense pas que nous avons ete de mauvaises infirmieres ??faut arreter avec les diplomes qui sont soit disant un critere de selection !

13 juin 2019

Pourquoi l'université ? Il existe des personnes très aptes à devenir infirmiers sans université, il suffit juste un minimum de connaissances mais surtout un max d'humanité...et de vocation.

autres actualités