Le 12 mai 2022 pour une reconnaissance de la profession infirmière - Albus, l'appli des infirmiers

Le 12 mai 2022 pour une reconnaissance de la profession infirmière

Cette année, la journée internationale des Infirmières entend mobiliser toute la profession à travers le monde mais aussi tous les décideurs politiques avec un et un seul objectif : Que la profession soit reconnue à sa juste place, et qu’elle bénéficie d’une reconnaissance plus que symbolique.

La journée internationale des infirmières, une date symbolique mais essentielle

 

Depuis 1965, la journée internationale des Infirmières, International Nurses Day (#IND2022), permet de souligner le rôle, les missions et l’importance de la profession infirmière à travers le monde. Célébrée le 12 mai de chaque année, cette journée organisée notamment par le Conseil International des Infirmières (CII) constitue l’occasion de publier de nombreuses études mais aussi de s’interroger sur l’avenir de la profession. Pour cette édition 2022, cette journée a été placée sous le thème : « La profession Infirmière. Une voix faite pour diriger. Investir dans les soins infirmiers et respecter les droits pour garantir la santé mondiale. »

Cette année, la profession tant en France que dans le reste du monde se félicite de pouvoir retrouver la possibilité de se retrouver physiquement après deux années de crise sanitaire mondiale. Si 2021 a été déclarée année des personnels de santé et d’aide à la personne par l’OMS, si 2020 et 2021 ont été marqué, partout dans le monde, comme des grands moments de reconnaissance de la profession par toutes les populations, cette année doit participer à la prise de conscience de l’urgence et de l’importance des efforts en matière de protection, de soutien et d’investissement dans la profession infirmière. Ces efforts permettront nécessairement de transformer les systèmes de santé de tous les pays, afin de pouvoir se préparer aux nouveaux enjeux et défis de demain.

Après la reconnaissance du public, les infirmières attendent une reconnaissance officielle

Alors que l’épidémie de coronavirus constitue toujours une préoccupation quotidienne pour les infirmières du monde entier, cette crise du Covid-19 aura donc permis une véritable prise de conscience de la part des patientes et des patients. Partout à travers le monde, de grands mouvements populaires se sont manifestés pour célébrer les « héros du quotidien » qu’étaient alors les médecins. Tout le monde en France se souvient notamment de ces applaudissements du 20h00 et de la sympathie des citoyens pour les revendications de la profession (revalorisation salariale, embauche pour pallier à un manque d’effectifs chroniques, …). Bien évidemment, le ressenti n’a pas été semblable pour toutes et tous, et des infirmières libérales aux infirmières hospitalières, ces différences se sont également multipliées à travers le monde, tant l’organisation des systèmes de santé peuvent être différents d’un pays à l’autre.

Toujours est-il, que partout dans le monde, ces « MERCI » adressés à la profession ont permis aux infirmières et infirmiers de tenir le choc et de surmonter cette pandémie. En revanche, ces deux années de crise sanitaire ont également mis à rude épreuve les nerfs des infirmières et des infirmiers, qui ont pleinement pris conscience des difficultés entourant leur pratique quotidienne. Présidente du CII entre 2017 et 2021, Mme Annette Kennedy se désolait ainsi des conséquences de cette triste période :

« La pression subie par les infirmières est inacceptable et il n’est pas surprenant que tant de nos collègues ont le sentiment de ne plus pouvoir continuer d’exercer le métier qu’elles aiment. Lorsque des infirmières impliquées et expérimentées annoncent vouloir quitter leur profession, c’est le signe évident que quelque chose va vraiment mal. »

 

Les conditions de travail désastreuses, les revendications salariales trop longtemps repoussées, le manque chronique d’effectifs, …. Toutes les revendications des infirmières libérales et hospitalières de France trouvent écho auprès de celles des autres professionnelles de santé des autres pays du monde. C’est pour réagir à cette situation délicate, que la journée internationale des infirmières 2022 se concentrera sur deux thématiques majeures :

Défendre et promouvoir le travail des infirmières, quel que soit leur statut et leur mode d’exercice

Rappeler le droit de la profession « à un environnement de travail sûr, à des salaires décents et à une pleine participation aux décisions»

Réussira-t-on en une journée à imposer cette prise de conscience, quand deux années de revendication, en pleine crise sanitaire, n’y sont pas parvenues. Voilà la véritable question …

 

Et vous, estimez-vous que la journée internationale des Infirmières puisse changer les choses dans le bon sens ? Quelles seraient selon vous les actions à mener pour réellement réussir à faire avancer la cause de la profession infirmière ? En France et partout dans le monde ?

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aucun commentaire.
autres actualités