Le COVID-19, une transformation profonde du quotidien des infirmières libérales - Albus, l'appli des infirmiers

Le COVID-19, une transformation profonde du quotidien des infirmières libérales

 

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, les infirmières libérales doivent faire face à de nombreuses interrogations de la part de leurs patients tout en s’attachant à adopter de nouvelles habitudes. Une évolution appelée encore à s’intensifier dans les semaines et les mois à venir …

Des infirmières libérales sous tension au quotidien

Les témoignages d’infirmières et d’infirmiers libéraux se multiplient, et on se rend compte que si elles demeurent toujours le premier lien entre les patients d’une part et le monde médical d’autre part, elles ont plus que jamais endossé un nouveau rôle : celui de renseigner, d’informer, de répondre à toutes les questions liées au coronavirus. Ce sont vers ces infirmières libérales, que les patients hospitalisés à leur domicile se tournent, pour s’apaiser et se calmer face à une angoisse de plus en plus forte. Et avec le confinement, qui se prolonge, les infirmières libérales deviennent, dans bien des cas, le seul lien avec l’extérieur.

Dans la région du Grand Est, les journalistes de l’Alsace sont ainsi partis à la rencontre d’une infirmière libérale, qui explique son quotidien. Les contraintes liées au confinement sont pesantes et elle souligne les conséquences que ces nouvelles habitudes peuvent avoir :  « J’ai les mains qui brûlent. Les lavages et désinfections intensifs nous décapent la peau. » Ce sont aussi de nouvelles habitudes à prendre en cette période si particulière, notamment dans le respect de la distanciation sociale. Les contacts rapprochés avec le patient sont limités au maximum, les poignées de portes et autres objets du quotidien sont désinfectés après le passage de l’infirmière libérale, toujours dans le souci de « protéger le patient ». Cette obsession de chaque instant est usante au quotidien.

La profession infirmière sur le devant de la scène, une vocation saluée par toute la population

Bien évidemment, cette infirmière libérale, comme beaucoup d’autres, n’ignore pas non plus les conditions exceptionnelles, auxquelles ont été confrontés ses consœurs hospitalières. « Quand je pense à ce que vivent les collègues à l’hôpital… Nous ne sommes pas si mal lotis, nous, les infirmiers à domicile. ».

Il faut aussi répondre aux innombrables questions des patients, des interrogations qui restent parfois sans réponses tant le virus reste inconnu aujourd’hui. Expliquer aux patients hospitalisés à domicile pourquoi leur traitement a été suspendu, et réussir à calmer leur angoisse. Certes, si elle avoue que le nombre de patients quotidiens a baissé, elle souligne que sa charge de travail, elle, n’a pas connu la même évolution, car entre les lavages et les désinfections permanentes, les journées sont longues, très longues.

Une infirmière libérale de Corse le confirme également, la profession toute entière est mobilisée aux côtés des pouvoirs publics. Les IDEL(s) ont un rôle à jouer dans cette lutte contre l’épidémie. « Nous le jouons en partenariat avec les institutionnels, les mairies, les commerçants et toutes les bonnes volontés qui veulent lutter, avec leurs petits moyens, contre ce virus minuscule et ultra-contagieux »

Des interrogations pour l’après-crise, les infirmières libérales s’interrogent

 

Cette crise aura au moins eu le mérite de souligner le travail indispensable de ces infirmières et infirmiers libéraux, et c’est toute la profession infirmière notamment qui est remerciée chaque soir à 20h00. En revanche, alors que des signes encourageants commencent à se manifester dans les hôpitaux, les infirmières et infirmiers libéraux s’interrogent sur les conséquences de cette crise sanitaire. Notre infirmière libérale alsacienne s’inquiète ainsi : « Nous sommes là dans la surveillance. Depuis que le pic épidémique est atteint dans la région, nous savons qu’il va y avoir des sorties d’hôpital pour des soins palliatifs et un accompagnement de fin de vie. Des patients Covid qui viendront mourir à la maison, sédatés. On verra. »

C’est donc une seconde période, qui s’annonce pour les infirmières libérales, qui devront prendre le relais des infirmiers hospitaliers pour accompagner ces patients Covid. Et les questions sont encre nombreuses, mais comme à chaque fois, les infirmières libérales devront s’adapter pour garantir continuité et qualité des soins, et cela, ça ne changera pas.

 

Et vous, quelles conséquences voyez-vous pour cette épidémie de coronavirus Covid 19 ? Quelle devra être la place de l’infirmière libérale dans ce monde d’après ?

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aucun commentaire.
autres actualités