Le numérique, un outil puissant pour les infirmières libérales ? - Albus, l'appli des infirmiers

Le numérique, un outil puissant pour les infirmières libérales ?

Même si on évoque souvent le numérique et les nouveaux outils digitaux pour s’interroger sur la e-santé, ces innovations récentes ont grandement changé le quotidien des infirmières libérales. Et cette transformation se poursuit à un rythme effréné, qui peut en effrayer certaines.

Le digital et les outils numériques pour accompagner les infirmières libérales

Comme tous les secteurs d’activité, et plus encore qu’un grand nombre de professions, les infirmières libérales ont connu une profonde transformation de leur travail au quotidien avec l’émergence d’innovations techniques et technologiques. L’image d’Epinal présentant la bonne sœur venant en aide à ses patients a fait long feu, mais elle est devenue une caricature outrancière d’une profession totalement connectée. Les infirmières et infirmiers libéraux d’aujourd’hui ne prennent plus pleinement conscience des atouts du Digital et de la numérisation de nos économies.

On parle aujourd’hui des solutions existantes pour optimiser la télétransmission, ou encore pour associer télétransmission au logiciel infirmier pour rendre le dispositif plus efficient, mais se souvient-on des heures passées par les infirmières libérales lorsqu’il s’agissait de transmettre les ordonnances, les suivis de soin. Il y a quelques années, le papier restait le support principal, et l’automatisation des tâches n’était alors qu’une utopie. Bien évidemment, les professionnels de santé doivent désormais faire face à de nouvelles exigences, mais cette digitalisation du quotidien leur a fait gagner un temps précieux, que nous avons rapidement oublié.

Les innovations se multiplient, et un simple Smartphone peut aujourd’hui permettre à l’infirmière libérale de prendre une photo d’un pansement en un clic, et de l’archiver dans le dossier de suivi tout aussi rapidement. C’était inconcevable il y a peu encore. Que dire des assistants, qui optimisent la gestion de l’agenda de l’infirmière libérale, ou des GPS et autres applications, qui garantissent à l’IDEL de parvenir chez son patient en un temps record.

Pendant longtemps, le métier d’infirmière libérale a été présenté comme une profession axée autour de l’isolement de cette professionnelle de santé, alors que tout concourt aujourd’hui à favoriser le rapprochement de ces professionnels ; rapprochement entre collègues d’une part mais aussi rapprochement avec d’autres professionnels avec le succès déjà connu des « maisons de santé ». Et pour se rapprocher, il faut communiquer, et les outils numériques facilitent cette mission d’échange, que ce soit pour les transmissions entre infirmières libérales ou pour échanger avec les autres professionnels de santé (médecins, kinés libéraux, …).

En quelques années, la transformation numérique de la société a impacté ce travail du quotidien des infirmières et infirmiers libéraux, et de nouvelles opportunités se font jour pour aller encore plus loin.

Quand les infirmières libérales s’appuient sur les nouveaux outils pour se faire connaitre

Si les infirmières libérales comme tous les professionnels de santé ont profité de ces évolutions, les usagers, qu’ils soient consommateurs ou patients, se sont également appropriés ces nouveaux outils. Les changements de comportement, que ces innovations ont induits, ont fait naitre de nouveaux besoins qui affectent aussi le domaine de la santé. On refuse désormais de perdre son temps à trouver une infirmière libérale, qui sera en mesure de répondre à une demande précise. Tout doit aller vite, de plus en plus vite. Cette urgence de la recherche n’a en rien réduit les contraintes pesant sur l’infirmière libérale, qui ne peut pas gérer son agenda en s’occupant, dans le même temps, de son patient. Une fois encore, le numérique a initié des solutions avec la création de plateformes, facilitant la mise en relation entre patients d’une part et infirmières libérales d’autre part. En quelques clics, on accède ainsi à toutes les IDELs pouvant intervenir sur un territoire donné. Cette transformation, en apparence anodine, concerne tous les secteurs médicaux et peut poser certaines problématiques, à commencer par la dépendance pouvant s’instaurer entre les professionnels de santé et ces plateformes privées de mise en relation. La tendance prend de l’ampleur cependant. Alors que les autorités publiques incitent les professionnels de santé à se regrouper dans des maisons de santé pluriprofessionnelles, ces plateformes visent à un « regroupement virtuel » des infirmières libérales notamment. Il ne s’agit pas de se féliciter ou de mettre en garde contre ces nouveaux usages de la Toile, mais bien de souligner que là encore le quotidien des professionnels va être amené à se transformer. Que l’on soit optimiste ou que l’on soulève des réserves quant à cette évolution annoncée, la seule certitude, que l’on peut avoir à ce stade, c’est que cette transformation est déjà en cours.

Et vous, avez-vous conscience de l’évolution du métier en quelques décennies ? Et comment percevez-vous les transformations qui s’opèrent actuellement et avec quelles conséquences pour les infirmières libérales ?

 

 

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

tous les commentaires

17 décembre 2018

Bon courage à nous toutes !!!!!?????

17 décembre 2018

je préfère le contactes avec mon infirmière et infirmier et non une machine

16 décembre 2018

pas si sur ! un outil puissant !non

16 décembre 2018

Ce métier me dégoûte, aucune reconnaissance que ce soit financière ou par la population..."quel beau métier vous faites..." mon cul oui, on est les larbins de tous ces cons qui comprennent rien et nous prennent pour leurs larbins... C'est à vomir!!!

18 décembre 2018

Ce n'est plus d'actualité si je peux répondre car même la structure la mentalité a changé c'est triste ???

17 décembre 2018

Myriam Bonnet pouruoi valait il mieux être en structure?

17 décembre 2018

Myriam Bonnet je suis complètement d'accord avec vous car je suis aide-soignante depuis 40ans et j'ai vu votre ,et notre metier se dégrader depuis une trentaine d'années bientôt je suis à la retraite et pas fâchée de quitter ce monde qui ne correspond plus à mes attentes ???? merci à vous et moi je suis en burn out aussi mais je pense que nous ne sommes pas les seules !!!!!!

17 décembre 2018

Katerine Buatois je suis désespérée, au bord de se flinguer....trop trop dur!!!!

17 décembre 2018

Joëlle Mazzolo je croyais etre seule a penser ca MERCI

16 décembre 2018

Myriam Bonnet vous avez parfaitement raison, un métier de merde pour lequel on finit HS et sans le sou...et aucune reconnaissance, des bonniches en blouses blanches....????Je suis au bord de péter un câble !!!

16 décembre 2018

J'ai entendu ça pendant 44 ans. Heureuse d être a la retraite même si j'ai un sacré coup de ciseaux par rapport à mon salaire. 6 ans de libéral ou j'ai compris qu'il valait mieux être en structure. Avec le recul même si j'ai adoré ce métier je me dis que j'aurais du faire autre chose. On absorbe trop de choses j'ai fini ma carrière en burn out pas trés glorieux mais ça m est tombé dessus sans prévenir. Courage à ceux qui continuent et un conseil aux plus jeunes éssayez de faire autre chose

15 décembre 2018

ne soyez pas triste venez à l hôpital

14 décembre 2018

Continuez à vous battre pour des moyens plus conséquents et pour votre salaire qui devrait être largement augmenté. Compte tenu de votre boulot je suis scandalisée par vos salaires

13 décembre 2018

En Espagne payées plus de 4600€..ici fin de carrière 2600et et des broutilles...?????

13 décembre 2018

Tu as bien raison !! On devrait la prendre plus tôt...

13 décembre 2018

Sa ne remplacera jamais des paires de bras !!!???

13 décembre 2018

Claire Ctrt, ça pourrait t’intéresser ?

13 décembre 2018

Elfie Benhaddouch super ! Merci ?

13 décembre 2018

Vivement la retraite !!!

12 décembre 2018

Une atrocité de jour en jour ???

12 décembre 2018

6 ans de libéral le reste carrière hospitalière. Retraitée depuis peu. Ouf car tout s'est compliqué trés déçue par l'informatisation dont j'ai vécu les début pensant que se serait un gain de temps. Au contraire beaucoup plus de temps chronophage au détriment des soins. Contente que ce soit fini. Courage à vous

12 décembre 2018

L'IDE en libéral telle que nous la connaissons est vouée à disparaître. Les directives ministérielles (peu importe l'orientation politique) vont nous amener 60 ans en arrière : les soins infirmiers sous l'ordre des médecins ! Triste pour celles qui se sont battues pour notre liberté d'action et d'exercice ! C'est comme tout le reste : tout doit être contrôlé , sous contrôle et contrôlable !

16 décembre 2018

Murielle Merlo tu as raison pense que ce métier infirmière libérale est destiné à disparaître. Ça fait peur.

11 décembre 2018

De la vraie merde

18 décembre 2018

Ce métier me dégoûte, aucune reconnaissance que ce soit financière ou par la population..."quel beau métier vous faites..." mon cul oui, on est les larbins de tous ces cons qui comprennent rien et nous prennent pour leurs larbins... C'est à vomir!!!

17 décembre 2018

Ce métier me dégoûte, aucune reconnaissance que ce soit financière ou par la population..."quel beau métier vous faites..." mon cul oui, on est les larbins de tous ces cons qui comprennent rien et nous prennent pour leurs larbins... C'est à vomir!!!

17 décembre 2018

Ce métier me dégoûte, aucune reconnaissance que ce soit financière ou par la population..."quel beau métier vous faites..." mon cul oui, on est les larbins de tous ces cons qui comprennent rien et nous prennent pour leurs larbins... C'est à vomir!!!

17 décembre 2018

Ce métier me dégoûte, aucune reconnaissance que ce soit financière ou par la population..."quel beau métier vous faites..." mon cul oui, on est les larbins de tous ces cons qui comprennent rien et nous prennent pour leurs larbins... C'est à vomir!!!

17 décembre 2018

Ce métier me dégoûte, aucune reconnaissance que ce soit financière ou par la population..."quel beau métier vous faites..." mon cul oui, on est les larbins de tous ces cons qui comprennent rien et nous prennent pour leurs larbins... C'est à vomir!!!

16 décembre 2018

L'IDE en libéral telle que nous la connaissons est vouée à disparaître. Les directives ministérielles (peu importe l'orientation politique) vont nous amener 60 ans en arrière : les soins infirmiers sous l'ordre des médecins ! Triste pour celles qui se sont battues pour notre liberté d'action et d'exercice ! C'est comme tout le reste : tout doit être contrôlé , sous contrôle et contrôlable !

16 décembre 2018

Ce métier me dégoûte, aucune reconnaissance que ce soit financière ou par la population..."quel beau métier vous faites..." mon cul oui, on est les larbins de tous ces cons qui comprennent rien et nous prennent pour leurs larbins... C'est à vomir!!!

16 décembre 2018

Ce métier me dégoûte, aucune reconnaissance que ce soit financière ou par la population..."quel beau métier vous faites..." mon cul oui, on est les larbins de tous ces cons qui comprennent rien et nous prennent pour leurs larbins... C'est à vomir!!!

13 décembre 2018

Claire Ctrt, ça pourrait t’intéresser ?

autres actualités