Les Etats Généraux Infirmiers : vers la reconnaissance de la profession infirmière ? - Albus, l'appli des infirmiers

Les Etats Généraux Infirmiers : vers la reconnaissance de la profession infirmière ?

 

Après la profonde déception ressentie à l’issue du Ségur de la Santé, les infirmières libérales et hospitalières se sont donné rendez-vous le 1er octobre prochain pour les « Etats Généraux Infirmiers ». Une date importante dans la quête de reconnaissance de toute une profession …

Après la déception du Ségur de la Santé, les infirmières et infirmiers se mobilisent

Le Ségur de la Santé, promis par le président de la République pendant la crise sanitaire du coronavirus, n’aura pas laissé que de bons souvenirs. On se souvient que tous les soignants s’étaient mobilisés pour faire de ces Etats Généraux de la Santé un véritable socle pour une ambitieuse Réforme de la Santé Publique en France. Transformés en un « Ségur de l’Hôpital » pour certains, ces Etats Généraux ont déçus une grande partie des soignants en France et sur bien des sujets.

Parmi ces déçus, les infirmières et infirmiers libéraux regrettaient de n’avoir pas été mieux considérés. La profession dans son ensemble soulignait l’absence totale de réponses à la quasi-totalité de leurs revendications, mais rappelait également que ce manque de considération n’était pas une surprise. Les IDEL(s) s’engageaient alors à ne pas se faire oublier des pouvoirs publics, en continuant à porter des demandes considérées comme justes et légitimes. C’est cette ambition, que 33 organisations infirmières ont concrétisée en annonçant, le 2 septembre dernier par un communiqué de presse, la tenue des Etats Généraux Infirmiers à partir du 1er Octobre prochain.

Les « 33 » ouvrent les Etats Généraux Infirmiers pour fédérer les revendications

Les « 33 », comme se qualifient elles-mêmes ces organisations représentant les infirmières libérales et hospitalières, entendent corriger les oublis et les lacunes du Ministère de la Santé en notant que « les infirmier(e)s ont été évincé(e)s du Ségur de la Santé et rien n’est à ce jour résolu ». Il s’ensuit alors une longue liste de revendications et une énumération de tous les problèmes nécessitant une réponse, tant du côté de l’hôpital que pour ce qui concerne les infirmières libérales. Les « 33 » s’étonnent aussi, que l’évolution des techniques de soins notamment n’ait pas entrainé de révision du décret de compétences, qui n’a pas été modifié depuis 2004.

Le manque de moyens matériels (la crise du coronavirus avec la problématique des masques et autres éléments de protection a mis en avant cette carence récurrente), financiers et humains explique, selon ce communiqué de presse, la situation de la profession infirmière en France. Le manque de considération est désormais acté comme officiel et assumé selon les organisations infirmières, et cela ne peut plus durer.

Pour autant, la profession infirmière veut rester mobilisée et engagée dans une démarche constructive, résolument tournée vers le bien des patients et l’amélioration du système de soins en France. Ce sont ces motivations qui sont à l’origine de ces Etats généraux infirmiers.

 

La volonté de la profession infirmière : améliorer la prise en charge des patients

 

Plutôt que de s’engager dans une opposition frontale avec le Ministère de la Santé, les infirmiers libéraux et hospitaliers ont donc opté pour une vaste concertation, afin de faire des propositions concrètes pour « (…) améliorer et simplifier le système de santé français dont nous sommes un maillon incontournable ». Les « 33 » expliquent donc l’organisation de cette démarche constructive :

« (…) cette journée du 1er octobre s’organisera autour de 5 tables rondes : Formation ; Premiers recours ; Consultation infirmière ; E-santé ; Prévention et promotion de la santé. »

 

Au-delà de cette grande concertation de toute la profession, les « 33 » expliquent vouloir expliquer les propositions adoptées au cours de ces Etats Généraux aux parlementaires, en les visitant dans leur circonscription. Une relation de proximité visant à un intérêt général : la reconnaissance des Infirmières et des Infirmiers. La démarche est ambitieuse et louable, et on attend de voir, quel accueil sera réservé à ces infirmières et infirmiers par les élus de la Nation. Traduiront-ils ces revendications par des amendements et/ou des propositions de lois ? C’est toute la question, qui est posée. Après avoir été écartées par les autorités nationales, les infirmières entendent bien se faire entendre des élus de proximité.

 

Et vous, qu’attendez-vous de ces Etats Généraux Infirmiers ? Pensez-vous que cette manière d’aborder les problèmes est la bonne solution pour obtenir cette reconnaissance de la profession ?

 

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

tous les commentaires

27 septembre 2020

Les infirmiers sont à l'écoute des patients. Cordialement

27 septembre 2020

Et on parle De la prime carpimko 🤔🤔qui nous passe sous le nez si vous êtes en retard de paiement alors que qu on a vécu la même chose mais pas avec le même porte monnaie ...

27 septembre 2020

Libéral ou hospitalière ???

27 septembre 2020

Rien

25 septembre 2020

On obtiendra rien ! Si ça coince il vont encore réussir à autoriser les fleuristes ou les pâtissiers à faire un de nos actes !!! Une connerie à la minute nos responsables mais pas coupables

25 septembre 2020

Ça fait longtemps que je n'attend plus rien d'eux !!

24 septembre 2020

RIEN...

24 septembre 2020

Rien de rien!!! Arrêtez avec cette hypocrisie car tout part en vrille, alors les états généraux, vous pouvez vous les carrer où je pense....

23 septembre 2020

Et moi qui croyais encore au père Noël

23 septembre 2020

😂😂😂😭😭😭

17 septembre 2020

Peut-être que l'on rémunère tout les acts infirmier !!!

26 septembre 2020

Maryana Nobre j'avoue, si tout était bien huilé, acte prescrit qui engendre une prescription automatique de matériel, fournit par pharmacie car on court souvent pour 7€voir pour 0€...🤕🤕

26 septembre 2020

Yannick TY le boulot de nos syndicats, trop nombreux à mon point de vue perso pour s'entendre entre et défendre efficacement notre profession. Il serait gra d temps qu'on soit payer pour chaque acte fait (cat le matériel pour l'acte gratuit il n'est pas gratuit !!!!!). Bref chaque instance sa partie de travail et, légalement c'est le travail syndical

24 septembre 2020

Ian Solofo et bien oui c est bien connu !! On sait même plus quoi faire de notre fric et on bosse même pas beaucoup 🤣🤣🤣🤣🤣

24 septembre 2020

Joëlle Parusso "juste par rapport à ça, concernant la facturation des actes infirmiers (100%, 50%, le dernier gratuit), j'ai eu l'occasion de poser la question directement à un responsable de CPAM. Sa réponse a été la suivante : 'les infirmiers libéraux, vous gagnez déjà très bien votre vie comme ça.' 😳"

23 septembre 2020

Yannick TY oui il serait grand temps !!

17 septembre 2020

Ah oui qui a eu droit à la prime. Sûrement pas les idels. Qui a reçu du matériel pendant la crise. Sûrement pas les idels qui ne pouvait même pas payer pour se procurer du matériel car i' était réquisitionner pour les hôpitaux. Les idels à mon avis se grattait sûrement les fesses pendant le covid et n'avait pas besoin de matériel. Ici chez moi après la crise des restaurants et hôtels ont offerts des week end détente à qui ? Devinette ? Aux personnels soignants cherchez cherchez et oui de l'hôpital. Pour les idels que dalle pas concerné par toutes ces offres. Alors que chacun se debrouille moi je ne 0rends plus 0artie pour défendre les hospitaliers ces mêmes hospitaliers qui il me semble ne se bouge jamais pour défendre les libéraux. En résumé chacun sa merde.

24 septembre 2020

Franck Courreau ne parlons pas non plus des Ssiad qui ne respectent pas la nomenclature , qui viennent sur notre terrain prendre nos patients et quand ceux ci ne font pas assez rentables les laissent tomber

23 septembre 2020

Franck Courreau d’accord avec toi ... toujours les hospitaliers nous rien ... je sature de toutes ses différences et de se faire traiter comme de la merde en parlant poliment ... se manque de reconnaissance envers nous idel me met en colere

23 septembre 2020

Franck Courreau je suis hospitalier et je me bat pour les libéraux .... Bon ok si je le fais pas ma femme me bat, mais chez moi on est infirmier....pas libéraux ou hospitalier. D ailleurs j ai partagé la prime avec ma femme et mes gosses. Bon ok c arrête en famille mais c était un geste utile pour moi

17 septembre 2020

Franck Courreau totalement d’accord !

17 septembre 2020

Réellement ? Rien ! Nous n avons déjà pas été entendu sur notre refus de l ONI. Les gens nous ont déjà oublié suite a la crise COVID et ne nous ont pas soutenu lors de la manif du personnel soignant. Les incivilités ds les hôpitaux ont repris de plus belle et tout le monde s en fout. Donc réellement ? Rien !!!

17 septembre 2020

De quelle profession Infirmiere ? De celle des hospitaliers comme d'habitude ? Car quand on parle des ide il n'y en a que pour eux. Jamais aucune mesure en faveur des idels. Il n'y a que regarder les mesures du segur pour comprendre.

24 septembre 2020

Franck Courreau je suis Bien d’accord avec. Pis... je suis IDEL, mais je pense aussi à toutes mes collègues et amies du privé....

23 septembre 2020

Franck Courreau je travaille en privé ds un centre de dialyse on est tjs exclues de tout aussi

23 septembre 2020

Et pourtant on ns l avait "vendu" comme plus valorisant que les ais... Bilan....ca prend un temps fou pr les faire et on gagne moins....il faudra pas s étonner que les idel ne fassent plus de nursing

19 septembre 2020

De Albuquerque exactement et ce malgré le fait que même le bsc fait perdre de l'argent par rapport aux 4 aïs précédemment factures. N'oublions pas de remercier les collabos de la FNI et du snill pour avoir signer ce torchon de l'avenant 6. Les idels syndiqués la bas investissent bien leur argent c'est sur 👍

19 septembre 2020

Franck Courreau sans parler des enquêtes menees par les cpam qui démarrent car nous facturons trop de BSC, et ils envisagent d en baisser le montant... Voilà comment on nous considère !!!! La seule profession sui voit son salaire baisser😡😡😡😡pourtant pas d interruption de soins durant l épidémie !!!! Et puis toujours pas de gants, casaques etc....

26 septembre 2020

Peut-être que l'on rémunère tout les acts infirmier !!!

26 septembre 2020

Peut-être que l'on rémunère tout les acts infirmier !!!

24 septembre 2020

Peut-être que l'on rémunère tout les acts infirmier !!!

24 septembre 2020

De quelle profession Infirmiere ? De celle des hospitaliers comme d'habitude ? Car quand on parle des ide il n'y en a que pour eux. Jamais aucune mesure en faveur des idels. Il n'y a que regarder les mesures du segur pour comprendre.

24 septembre 2020

Ah oui qui a eu droit à la prime. Sûrement pas les idels. Qui a reçu du matériel pendant la crise. Sûrement pas les idels qui ne pouvait même pas payer pour se procurer du matériel car i' était réquisitionner pour les hôpitaux. Les idels à mon avis se grattait sûrement les fesses pendant le covid et n'avait pas besoin de matériel. Ici chez moi après la crise des restaurants et hôtels ont offerts des week end détente à qui ? Devinette ? Aux personnels soignants cherchez cherchez et oui de l'hôpital. Pour les idels que dalle pas concerné par toutes ces offres. Alors que chacun se debrouille moi je ne 0rends plus 0artie pour défendre les hospitaliers ces mêmes hospitaliers qui il me semble ne se bouge jamais pour défendre les libéraux. En résumé chacun sa merde.

24 septembre 2020

Peut-être que l'on rémunère tout les acts infirmier !!!

23 septembre 2020

Ah oui qui a eu droit à la prime. Sûrement pas les idels. Qui a reçu du matériel pendant la crise. Sûrement pas les idels qui ne pouvait même pas payer pour se procurer du matériel car i' était réquisitionner pour les hôpitaux. Les idels à mon avis se grattait sûrement les fesses pendant le covid et n'avait pas besoin de matériel. Ici chez moi après la crise des restaurants et hôtels ont offerts des week end détente à qui ? Devinette ? Aux personnels soignants cherchez cherchez et oui de l'hôpital. Pour les idels que dalle pas concerné par toutes ces offres. Alors que chacun se debrouille moi je ne 0rends plus 0artie pour défendre les hospitaliers ces mêmes hospitaliers qui il me semble ne se bouge jamais pour défendre les libéraux. En résumé chacun sa merde.

23 septembre 2020

Ah oui qui a eu droit à la prime. Sûrement pas les idels. Qui a reçu du matériel pendant la crise. Sûrement pas les idels qui ne pouvait même pas payer pour se procurer du matériel car i' était réquisitionner pour les hôpitaux. Les idels à mon avis se grattait sûrement les fesses pendant le covid et n'avait pas besoin de matériel. Ici chez moi après la crise des restaurants et hôtels ont offerts des week end détente à qui ? Devinette ? Aux personnels soignants cherchez cherchez et oui de l'hôpital. Pour les idels que dalle pas concerné par toutes ces offres. Alors que chacun se debrouille moi je ne 0rends plus 0artie pour défendre les hospitaliers ces mêmes hospitaliers qui il me semble ne se bouge jamais pour défendre les libéraux. En résumé chacun sa merde.

23 septembre 2020

De quelle profession Infirmiere ? De celle des hospitaliers comme d'habitude ? Car quand on parle des ide il n'y en a que pour eux. Jamais aucune mesure en faveur des idels. Il n'y a que regarder les mesures du segur pour comprendre.

23 septembre 2020

Peut-être que l'on rémunère tout les acts infirmier !!!

23 septembre 2020

De quelle profession Infirmiere ? De celle des hospitaliers comme d'habitude ? Car quand on parle des ide il n'y en a que pour eux. Jamais aucune mesure en faveur des idels. Il n'y a que regarder les mesures du segur pour comprendre.

19 septembre 2020

De quelle profession Infirmiere ? De celle des hospitaliers comme d'habitude ? Car quand on parle des ide il n'y en a que pour eux. Jamais aucune mesure en faveur des idels. Il n'y a que regarder les mesures du segur pour comprendre.

19 septembre 2020

De quelle profession Infirmiere ? De celle des hospitaliers comme d'habitude ? Car quand on parle des ide il n'y en a que pour eux. Jamais aucune mesure en faveur des idels. Il n'y a que regarder les mesures du segur pour comprendre.

17 septembre 2020

Ah oui qui a eu droit à la prime. Sûrement pas les idels. Qui a reçu du matériel pendant la crise. Sûrement pas les idels qui ne pouvait même pas payer pour se procurer du matériel car i' était réquisitionner pour les hôpitaux. Les idels à mon avis se grattait sûrement les fesses pendant le covid et n'avait pas besoin de matériel. Ici chez moi après la crise des restaurants et hôtels ont offerts des week end détente à qui ? Devinette ? Aux personnels soignants cherchez cherchez et oui de l'hôpital. Pour les idels que dalle pas concerné par toutes ces offres. Alors que chacun se debrouille moi je ne 0rends plus 0artie pour défendre les hospitaliers ces mêmes hospitaliers qui il me semble ne se bouge jamais pour défendre les libéraux. En résumé chacun sa merde.

autres actualités