Les futures infirmières libérales et hospitalières ont effectué leur rentrée - Albus, l'appli des infirmiers

Les futures infirmières libérales et hospitalières ont effectué leur rentrée

Les futures infirmières libérales et hospitalières ont effectué leur rentrée

 

Depuis quelques jours, les étudiantes et étudiants des IFSI ont effectué leur rentrée. Les candidatures ont été nombreuses, et la rentrée s’est annoncée mouvementée. Retour sur une rentrée originale.

Parcoursup, le changement pour s’engager dans les études infirmières

 

La rentrée 2019 – 2020, qui vient de s’achever, a été la première, qui a permis aux lycéens et étudiants d’intégrer les Instituts de Formation en Soins Infirmiers (IFSI), en s’inscrivant sur Parcoursup. Certaines infirmières libérales se félicitaient, il y a quelques mois, de cette évolution, alors que d’autres craignaient que cette innovation ne soit un danger pour la formation elle-même. Et pourtant, cette intégration des études médicales et paramédicales à Parcoursup – les futurs infirmiers ne sont pas les seuls concernés – a été l’occasion de voir un nombre étonnant d’inscriptions. Au début du processus de sélection, le ministère de l’Education soulignait même :  « Les formations sanitaires ou sociales – essentiellement les IFSI – ont été choisies par 1 candidat sur 10 ; pour 13% d’entre eux, c’est l’unique filière demandée. Elles représentent 10,4% des vœux confirmés »

On s’interrogeait alors sur le regain d’attractivité des études pour devenir infirmière en notant qu’une grande partie des candidats et candidates à un IFSI avait également formulé une demande pour intégrer une PACES (Première année commune aux études de santé). Cette arrivée des IFSI dans l’offre de choix de Parcoursup a donc été victime de son succès, puisqu’on enregistrait au printemps dernier 539.117 vœux contre 30.920 places disponibles.

Le succès des études pour devenir infirmière, une opportunité ou un retour de la vocation

 

Bien qu’on comprenne rapidement, que de nombreux candidats ont été déçus au vu des capacités d’accueil de ces IFSI, les spécialistes du secteur ne réussissent toujours pas à s’accorder sur l’engouement suscité par la profession d’infirmière, ou plutôt ils ne parviennent pas à expliquer et justifier l’importance de cet engouement. Toujours est-il, que certains instituts commencent à tirer les premiers enseignements de cette réforme, qui, rappelons-le, doit se poursuivre dans les deux années qui viennent pour parvenir jusqu’à une universitarisation totale de toutes les études médicales et paramédicales. On peut douter, que les vocations se soient multipliées dans cette proportion d’une année sut l’autre, et on avance fort logiquement l’effet d’appel d’air créé par l’ouverture de la filière à Parcoursup.

Dans le détail, les IFSI soulignent, qu’au vu des premières semaines, la répartition homme / femme de cette promotion 2019/2020 ne change pas avec environ un étudiant pour 9 étudiantes. En revanche, l’âge moyen des candidats est bien plus jeune, puisque nous sommes passés de 25 ans à une vingtaine d’année. Certains IFSI soulignent même la hausse conséquente du nombre de mineurs dans les promotions, ce qui n’est pas sans poser de problèmes au vu du respect de la législation notamment.

Du concours à la rentrée contestée, les premiers pas des étudiants infirmiers

 

Parce que la sélection a été importante, et qu’elle s’est donc faite pour la première fois sur dossier, de nombreux candidats mais aussi des infirmières libérales en activité ont souligné l’inadéquation entre ce type de sélectivité et la carrière même d’infirmière. Le traditionnel concours, à peine disparu, est déjà regretté par une partie de la profession. Mais les étudiants en soins infirmiers dénoncent aussi les conditions condamnables, dans lesquelles s’est effectuée leur rentrée. Alors que les infirmières libérales manifestaient, il y a quelques jours, pour défendre leur système de retraite, ces étudiants sont appelés à se mobiliser le 23 septembre pour dénoncer cette réalité. La fédération des étudiants en soins infirmiers (FNESI) condamne ainsi « l’absence de services étudiants (…), l’absence du droit de vote à l’université, des indemnités de stages et / ou kilométriques non versées, (…) «. Bien que la rentrée des étudiantes et étudiants en soins infirmiers marque l’attachement à la profession de toute une génération, force est de constater, que celle-ci n’est pas prête à tout accepter pour pouvoir exercer sa vocation. Est-ce une génération d’infirmières libérales et hospitalières plus contestataires et plus revendicatrices que les IFSI s’apprêtent à former ? Il faudra attendre quelques années pour pouvoir apporter une réponse détaillée.

 

Et vous, comment jugez-vous cette réforme de l’accès aux IFSI ? La sélection sur dossier vous apparait-elle adaptée à la profession infirmière ?

 

 

 

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

tous les commentaires

02 octobre 2019

Je suis atterrée par ce que je lis ! C'est vrai, c'est connu, la critique, le dégoût et la malveillance font grandir ! Tant que les professionnels feront de l'anti-jeune, critiqueront les nouvelles générations, nous n'arriverons pas à former les jeunes correctement ! A quand des tuteurs de stage bienveillants, à l'écoute des étudiants, prêts à donner l'envie du métier aux plus jeunes ? Avant de remettre en question une formation, avant de vouloir revenir à l'ancien temps, peut être faudrait il se remettre en question ? Se poser la question sur notre propre comportement au travail ! Nous sommes aussi responsables de leur formation ! Donnons leur l'envie, le goût de la relation et du travail bien fait et arrêtons la critique stérile ! Une vieille infirmière diplômée de 96!

01 octobre 2019

Cette idée de dossier est purement utopique alors que les patients eux sont bien réels !

30 septembre 2019

C est tout simple,quand j ai eu mon DE, j ai bossé en nuit, toute seule donc,dans un service ou il y avait,entre autres autres, 6 lits de rea chir cardio, ceci sans avoir ete "doublée"car j avais fait un stage dans le service,ca c est passé sans encombres. Les filles qui sortent actuellement du DE, sont elles capables de le faire? Toute la question est la.En ajoutant qu elles n y sont pour rien,maisc est un metier de terrain ou il faut etre reactif,et savoir faire les bons gestes au bon moment,cela s apprend tout simplement.........

01 octobre 2019

Veronique Merette Huart elles ont 39 mois pour l'apprendre. Le nombre d années d étude reste le même, c'est l'entrée à l'ifsi qui change pas le contenu des études.

28 septembre 2019

Nathalie Da Mota

28 septembre 2019

Christelle Friquet je suis deg.... on verra quand les stagiaires vont arriver en stage !!

27 septembre 2019

Des algorithmes informatiques qui vont choisir des professionnels de l humain....tout ça me laisse perplexe....

26 septembre 2019

Il faudrait remettre l humain au centre des soins avec un personnel dévoué.avant ce metier étais un .sinceredos. une vocation Que devient le.genre humain dans ces conditions . Doit on s en inquieter ??

26 septembre 2019

Moi ,idel, ça me fait peur. Par quel personnel sera t'on soigné ?? Elles sont plus clinicienne que praticiennes maintenant en sortant des IFSI, évidemment, elles ont très peu de stage par année. Donc ,suffit de partir en stage 10 semaines en gériatrie ou psychiatrie , et là, les techniques sont limitées quand même. Je suis diplômée de 2000, et je vous assure que ce n'est pas rassurant tout ça ... le système de santé en général d'ailleurs.

01 octobre 2019

Tout ça me fait bien rire, vous avez toutes oublié avoir été élève vous même. J'en ai marre d'entendre les gens dénigrer les diplômés d'après eux. Ceux de 2000 vont critiquer ceux de 2004 , ceux de 2004 vont critiquer ceux de 2006.... C est sans fin. Arrêtez de croire que vous êtes les meilleurs ou ceux qui ont eu la meilleure formation , IDE c'est avant tout de l'humilité et de l'empathie. Je suis diplômée depuis 22 ans et n'ai jamais oublié que j ai été une élève qui avait tout à apprendre. Alors faites un peu confiance aux jeunes, soyez bienveillants parce que vous les supers infirmières ne serez plus là un jour.

29 septembre 2019

Sandrine Cordier c'est bien ça le problème....

28 septembre 2019

La pratique ça s' apprend!...la motivation, non!!

27 septembre 2019

De toute façon la promo de 2000 est la meilleure ? Manque de pratique, mais aussi manque de motivation, je l'ai vu avec certain(e)s élèves ... des fois on a envie de les secouer....

27 septembre 2019

Nath Frisot je suis d’accord ça fait peur.. nous avons eu une stagiaire en fin d’études qui ne savait même pas faire une prise de sang... pas par manque de motivation mais par manque de pratique... et ce n’est qu’un infime exemple ... quand est il du reste??

26 septembre 2019

Plus de demandes? Forcément puisque ça fait parti des voeux et que ce n' est plus une démarche active pour passer un concours. Sur dossier...pourquoi pas? Mais il manque un entretien qui permet de voir la motivation. Quand a l' âge plus jeune...normal puisque c' est post bac. Avant le concours était ouvert a tout âge. Maintenant je ne sais pas si c' est encore possible. ? D' où le risque de choix par dépit alors que c' est un métier qui demande un investissement personnel, certains parleront de vocation...bref. Mais difficile de tenir quand tu n' as pas connu autre chose comme boulot et que tu arrives là par hasard ou parce que tu as vu de la lumière!! J' encadré en tant que tutrice et ide dans un hôpital et même avec l' ancien système on voyait des étudiants qui arrêtaient ou étaient perdus. Donc, a voir avec le temps !

29 septembre 2019

Duvivier Julien tout le monde ne faisait pas une prépa...loin de là ! Et je n' ai jamais dis que c' était la solution miracle.

29 septembre 2019

Sandrine Cordier l'oral du concours permettait a ceux qui avait une prépa de répéter ce qu'ils avaient appris en 1 ans, ça permettait aux comédiens d'être pris et aux timides de ne pas avoir le concours

26 septembre 2019

La question n'est pas est ce bien ou pas pour la profession la question est qui aujourd'hui veut devenir infirmier qui? Plus personne ça fait plus rêver les jeunes savent ce qui les attendent ( par le relais médiatique :grève insatisfaction générale travail à la chaine plus d'humanité et salaire euh même pas j'en parle du salaire ) alors on recrute ceux qui resteront ceux qui n'ont plus le choix ... c'est tout et ça ne changera pas tant qu'on nous considéra comme des pions dans une usine à fric

25 septembre 2019

Bonsoir, est-ce que vous pouvez me dire si vous le savez, quelle serait l'image radiologique permettrait de visualiser le mieux un stimulateur cardiaque sans fil?

25 septembre 2019

Le système n’est pas optimal mais au bout du compte on a encore des infirmier(e)s formidables. Hélas ce système laisse passer des gens incompétents sur le marché et la c’est plus inquiétant.

25 septembre 2019

Faut pas non plus dire des bêtises... Les MSP sa fait 10 ans qu'il y en a plus et c'est pas plus mal. Être noté sur 30min du stage et le reste anecdotique... Au moins la il y a de la cohérence sur le suivi tout le long du stage. La vocation ? En quoi un orale permet de confirmer la vocation de la personne ? Le tri par dossier va écarter tout ceux qui n'ont pas fais le cursus parfait pour devenir infirmier mais je trouve que justement c'est une mauvaise chose. On peut s'épanouir dans cette profession au travers de la relation soignant soigné sans avoir fait le parcours parfait et inversement.

01 octobre 2019

Jérémie Jung enfin une réponse intelligente, et c'est une IDE de 22 ans de diplôme qui vous dit ça. Il faut faire confiance aux jeunes, ils peuvent emmener 1 nouveau souffle au métier

01 octobre 2019

À vouloir former des supers techniciens on passe à côté de l'essentiel..... Pourquoi ont ils souhaité devenir infirmiers et que vont ils apporter aux patients ?

01 octobre 2019

Corentin Parisien je fais le même constat affligeant avec mes élèves chaque année et même eux sont gênés de leur incompétence de leur manque de pratique et du gouffre qui sépare leurs connaissances théoriques de leur maigre pratique.... Ils se plaignent du manque d'encadrement en service et de l'indisponibilité d'un personnel épuisé ou non concerné

30 septembre 2019

Manon Perrier je suis également diplômée depuis 2012 et donc pas forcément de l ancien programme, mais pour le coup du « nouveau ». Je n ai pas connu les msp mais par contre ce que j ai connu c est une course incessante en stage pour avoir des croix dans des cases « acquis » j aurai je pense préférer des msp une note et c était réglé plutôt que de passer mon temps a courir après un ide référent pour qu il me voit pratiquer quand son temps et son planning le permettaient pour me valider des actes et des compétences... et combien de fois j ai entendu des réflexions du genre « et ben déjà qu avec l ancienne réforme yavait pas mal de déchets alors avec la nouvelle... » je suis intimement convaincu que c est pas la différence des programmes qui fait un bon ou mauvais infirmier c est plutôt la motivation et l investissement que chacun va mettre dans ses études pour pour acquérir les connaissances nécessaires. Maintenant pour le relationnel il me semble que le tempérament de chacun y fait beaucoup même si je suis sur aussi que ca s acquiert quand on aime ce que l on fait ...

30 septembre 2019

Manon Perrier je suis également diplômée depuis 2012 et donc pas forcément de l ancien programme, mais pour le coup du « nouveau ». Je n ai pas connu les msp mais par contre ce que j ai connu c est une course incessante en stage pour avoir des croix dans des cases « acquis » j aurai je pense préférer des msp une note et c était réglé plutôt que de passer mon temps a courir après un ide référent pour qu il me voit pratiquer quand son temps et son planning le permettaient pour me valider des actes et des compétences... et combien de fois j ai entendu des réflexions du genre « et ben déjà qu avec l ancienne réforme yavait pas mal de déchets alors avec la nouvelle... » je suis intimement convaincu que c est pas la différence des programmes qui fait un bon ou mauvais infirmier c est plutôt la motivation et l investissement que chacun va mettre dans ses études pour pour acquérir les connaissances nécessaires. Maintenant pour le relationnel il me semble que le tempérament de chacun y fait beaucoup même si je suis sur aussi que ca s acquiert quand on aime ce que l on fait ...

29 septembre 2019

C'est certain qu'aujourd'hui on demande plus d'encadrement de la part des ide

29 septembre 2019

Manon Perrier les MSP étaient extrêmement stressante et non ça ne permettait pas de s'investir plus qu'aujourd'hui. Les MSP permettait aux comédiens de valider, et aux personnes moins à l'aise de revenir en rattrapage. Aujourd'hui il faut surtout se poser la question de l'encadrement des étudiants et pourquoi les services hospitaliers continuent de penser que des 1ere années ne doivent faire que du rôle propre

28 septembre 2019

Manon Perrier je vois pas comment c'est possible: au final sur les 3 ans on fait autant de cours que de stage avec le nouveaux referenciel. Mais surtout je ne vois pas comment es-ce possible que aucun de tes étudiants en 3eme année n'ont pu faire de bs ou de lovenox, dans tout les stages où je suis passé, même en psy, j'ai pu réaliser ce genre d'acte... Même en 1er année

27 septembre 2019

Je ne rencontre pas ce genre de problèmes sur les élèves depuis que je suis diplômé. Mais il est vrai que la part d'apprentissage sur la pratique a l'école est moindre et on encourage les élèves à faire soi même des recherches car le nombre et donc la variété des stages est diminué

27 septembre 2019

Jérémie Jung je suis diplomée depuis 2012 je fais donc partie de "l ancien programme" à savoir MSP 1 mois de cours 1 mois de stage (il y a donc 7 ans) Et lorsque j etais encore un bébé diplomé, j ai pu voir des stagiaires du nouveau programme de 3e annee n avoir jamais réalisés de prise de sang, ne pas savoir ce qu etait du lovenox ni même du dafalgan (surement à cause de la durée des stages en creche ou geriatrie ou la technique est plus limitée). Desormais ils peuvent passer d année en année sans avoir validé totalement leurs modules. Il y a surement du "bon" dans ce nouveau programme mais malgré ce qu on en pense, les MSP et les vrais évaluations de stage nous obligeait à nous investir pleinement en theorie comme en pratique. Donc forcément il y a des lacunes sur le terrain pour les nouveaux arrivants

25 septembre 2019

Ils veulent des bras ,pas des soignants !!

25 septembre 2019

Plus de concours , plus de mise en situation lors des stages .... ???? Tapez 1: choisissez votre spécialité Tapez 2: on vous donne le diplôme Voilà les futures infirmières qui vont nous remplacer !!! Aucun relationnel , aucune vocation ... rendement , management voilà les notions du futur Quelle tristesse ...????

01 octobre 2019

Veronique Manchon n'importe quoi!! Ah mais c'est vous la meilleure infirmière française !!! Oups je ne savais pas, et oui donc les autres sont tous nuls et incompétents

24 septembre 2019

Catastrophique

24 septembre 2019

Lol ? Encore une façon de tirer vers le fond

24 septembre 2019

Castastrophique.... déjà que les études ne sont plus ce qu'elles étaient... le niveau baisse de plus en plus ??... quant à la vocation on en parle même pas !!! ils veulent des techniciennes qui cumulent des soins sans "perdre" de temps avec la relation patient... pas de perte de temps avec une prise en charge humaine... le rendement avant tout !!! c'est à pleurer ????

01 octobre 2019

Patricia Delaurent Tout ça me fait bien rire, vous avez toutes oublié avoir été élève vous même. J'en ai marre d'entendre les gens dénigrer les diplômés d'après eux. Ceux de 2000 vont critiquer ceux de 2004 , ceux de 2004 vont critiquer ceux de 2006.... C est sans fin. Arrêtez de croire que vous êtes les meilleurs ou ceux qui ont eu la meilleure formation , IDE c'est avant tout de l'humilité et de l'empathie. Je suis diplômée depuis 22 ans et n'ai jamais oublié que j ai été une élève qui avait tout à apprendre. Alors faites un peu confiance aux jeunes, soyez bienveillants parce que vous les supers infirmières ne serez plus là un jour.

27 septembre 2019

Linda Blanchard. Dsl, me suis trompée, je voulais répondre à Evann Hernandez

27 septembre 2019

Linda Blanchard. A l'église si vous voulez, mais aux patients surtout.....

27 septembre 2019

Grave, c'était mieux avant ! Qu'on rende la profession d'infirmière a l'église !

26 septembre 2019

Patricia j'adhère complètement !

24 septembre 2019

Notre profession n est plus reconnue .... ça craint

24 septembre 2019

N’importe quoi??!!! Le concours était parfait.les candidats vont se trouver une voie de garage sans motivations pour faire ce métier !!zero sélection,c’est catastrophique !! il faut avoir envie de faire ce métier !! Honteux ! Il y a même plus de mise en situation professionnelle en stage !! Ça craint !!

27 septembre 2019

Geraldine Bourhis c est n umporte quoi et si ça passe pas ,ben ca te bousille tes etudes

27 septembre 2019

Christelle Flores Dejoan moi en ce moment j’ai une élève de fin 3ème année .n’a jamais fait de stage de chirurgie ??c’est fou!! Elle se débrouille bien ms c’est limite la formation .fais des stages de 10!semaines?????!!!

27 septembre 2019

Geraldine Bourhis concours,entretien....la totale parceque les 5 stages par an....dans chaque discipline....sinon on arrive en 3 e annee et ca peut-être la cata....j ai eu des étudiantes en 3 annee qui ne savaient mm pas faire une prise de sang!!!!

24 septembre 2019

C'est moi, ou les bureaucrates ont complètement oublié la notion de "vocation" ???

01 octobre 2019

Charly Trouville mais tellement!!

25 septembre 2019

Steph Ane tout à fait d'accord avec vous

24 septembre 2019

Charly je crois pas à la vocation Mais c’est pas un métier pour tous

24 septembre 2019

Ou alors je ne suis pas dans le bon monde ?

24 septembre 2019

catastrophique!!!

23 septembre 2019

Bientôt ils vont le donner le diplôme

01 octobre 2019

Edmond Dantës , n'importe quoi!! Encore un infirmier imbus de lui même, " je suis le meilleur, les autres sont nuls"

24 septembre 2019

Edmond au bout de six kinder quand même

01 octobre 2019

Bientôt ils vont le donner le diplôme

01 octobre 2019

Plus de concours , plus de mise en situation lors des stages .... ???? Tapez 1: choisissez votre spécialité Tapez 2: on vous donne le diplôme Voilà les futures infirmières qui vont nous remplacer !!! Aucun relationnel , aucune vocation ... rendement , management voilà les notions du futur Quelle tristesse ...????

01 octobre 2019

Faut pas non plus dire des bêtises... Les MSP sa fait 10 ans qu'il y en a plus et c'est pas plus mal. Être noté sur 30min du stage et le reste anecdotique... Au moins la il y a de la cohérence sur le suivi tout le long du stage. La vocation ? En quoi un orale permet de confirmer la vocation de la personne ? Le tri par dossier va écarter tout ceux qui n'ont pas fais le cursus parfait pour devenir infirmier mais je trouve que justement c'est une mauvaise chose. On peut s'épanouir dans cette profession au travers de la relation soignant soigné sans avoir fait le parcours parfait et inversement.

01 octobre 2019

Castastrophique.... déjà que les études ne sont plus ce qu'elles étaient... le niveau baisse de plus en plus ??... quant à la vocation on en parle même pas !!! ils veulent des techniciennes qui cumulent des soins sans "perdre" de temps avec la relation patient... pas de perte de temps avec une prise en charge humaine... le rendement avant tout !!! c'est à pleurer ????

01 octobre 2019

Moi ,idel, ça me fait peur. Par quel personnel sera t'on soigné ?? Elles sont plus clinicienne que praticiennes maintenant en sortant des IFSI, évidemment, elles ont très peu de stage par année. Donc ,suffit de partir en stage 10 semaines en gériatrie ou psychiatrie , et là, les techniques sont limitées quand même. Je suis diplômée de 2000, et je vous assure que ce n'est pas rassurant tout ça ... le système de santé en général d'ailleurs.

01 octobre 2019

C est tout simple,quand j ai eu mon DE, j ai bossé en nuit, toute seule donc,dans un service ou il y avait,entre autres autres, 6 lits de rea chir cardio, ceci sans avoir ete "doublée"car j avais fait un stage dans le service,ca c est passé sans encombres. Les filles qui sortent actuellement du DE, sont elles capables de le faire? Toute la question est la.En ajoutant qu elles n y sont pour rien,maisc est un metier de terrain ou il faut etre reactif,et savoir faire les bons gestes au bon moment,cela s apprend tout simplement.........

01 octobre 2019

C'est moi, ou les bureaucrates ont complètement oublié la notion de "vocation" ???

01 octobre 2019

Faut pas non plus dire des bêtises... Les MSP sa fait 10 ans qu'il y en a plus et c'est pas plus mal. Être noté sur 30min du stage et le reste anecdotique... Au moins la il y a de la cohérence sur le suivi tout le long du stage. La vocation ? En quoi un orale permet de confirmer la vocation de la personne ? Le tri par dossier va écarter tout ceux qui n'ont pas fais le cursus parfait pour devenir infirmier mais je trouve que justement c'est une mauvaise chose. On peut s'épanouir dans cette profession au travers de la relation soignant soigné sans avoir fait le parcours parfait et inversement.

01 octobre 2019

Faut pas non plus dire des bêtises... Les MSP sa fait 10 ans qu'il y en a plus et c'est pas plus mal. Être noté sur 30min du stage et le reste anecdotique... Au moins la il y a de la cohérence sur le suivi tout le long du stage. La vocation ? En quoi un orale permet de confirmer la vocation de la personne ? Le tri par dossier va écarter tout ceux qui n'ont pas fais le cursus parfait pour devenir infirmier mais je trouve que justement c'est une mauvaise chose. On peut s'épanouir dans cette profession au travers de la relation soignant soigné sans avoir fait le parcours parfait et inversement.

30 septembre 2019

Faut pas non plus dire des bêtises... Les MSP sa fait 10 ans qu'il y en a plus et c'est pas plus mal. Être noté sur 30min du stage et le reste anecdotique... Au moins la il y a de la cohérence sur le suivi tout le long du stage. La vocation ? En quoi un orale permet de confirmer la vocation de la personne ? Le tri par dossier va écarter tout ceux qui n'ont pas fais le cursus parfait pour devenir infirmier mais je trouve que justement c'est une mauvaise chose. On peut s'épanouir dans cette profession au travers de la relation soignant soigné sans avoir fait le parcours parfait et inversement.

30 septembre 2019

Faut pas non plus dire des bêtises... Les MSP sa fait 10 ans qu'il y en a plus et c'est pas plus mal. Être noté sur 30min du stage et le reste anecdotique... Au moins la il y a de la cohérence sur le suivi tout le long du stage. La vocation ? En quoi un orale permet de confirmer la vocation de la personne ? Le tri par dossier va écarter tout ceux qui n'ont pas fais le cursus parfait pour devenir infirmier mais je trouve que justement c'est une mauvaise chose. On peut s'épanouir dans cette profession au travers de la relation soignant soigné sans avoir fait le parcours parfait et inversement.

29 septembre 2019

Moi ,idel, ça me fait peur. Par quel personnel sera t'on soigné ?? Elles sont plus clinicienne que praticiennes maintenant en sortant des IFSI, évidemment, elles ont très peu de stage par année. Donc ,suffit de partir en stage 10 semaines en gériatrie ou psychiatrie , et là, les techniques sont limitées quand même. Je suis diplômée de 2000, et je vous assure que ce n'est pas rassurant tout ça ... le système de santé en général d'ailleurs.

29 septembre 2019

Plus de demandes? Forcément puisque ça fait parti des voeux et que ce n' est plus une démarche active pour passer un concours. Sur dossier...pourquoi pas? Mais il manque un entretien qui permet de voir la motivation. Quand a l' âge plus jeune...normal puisque c' est post bac. Avant le concours était ouvert a tout âge. Maintenant je ne sais pas si c' est encore possible. ? D' où le risque de choix par dépit alors que c' est un métier qui demande un investissement personnel, certains parleront de vocation...bref. Mais difficile de tenir quand tu n' as pas connu autre chose comme boulot et que tu arrives là par hasard ou parce que tu as vu de la lumière!! J' encadré en tant que tutrice et ide dans un hôpital et même avec l' ancien système on voyait des étudiants qui arrêtaient ou étaient perdus. Donc, a voir avec le temps !

29 septembre 2019

Faut pas non plus dire des bêtises... Les MSP sa fait 10 ans qu'il y en a plus et c'est pas plus mal. Être noté sur 30min du stage et le reste anecdotique... Au moins la il y a de la cohérence sur le suivi tout le long du stage. La vocation ? En quoi un orale permet de confirmer la vocation de la personne ? Le tri par dossier va écarter tout ceux qui n'ont pas fais le cursus parfait pour devenir infirmier mais je trouve que justement c'est une mauvaise chose. On peut s'épanouir dans cette profession au travers de la relation soignant soigné sans avoir fait le parcours parfait et inversement.

29 septembre 2019

Plus de demandes? Forcément puisque ça fait parti des voeux et que ce n' est plus une démarche active pour passer un concours. Sur dossier...pourquoi pas? Mais il manque un entretien qui permet de voir la motivation. Quand a l' âge plus jeune...normal puisque c' est post bac. Avant le concours était ouvert a tout âge. Maintenant je ne sais pas si c' est encore possible. ? D' où le risque de choix par dépit alors que c' est un métier qui demande un investissement personnel, certains parleront de vocation...bref. Mais difficile de tenir quand tu n' as pas connu autre chose comme boulot et que tu arrives là par hasard ou parce que tu as vu de la lumière!! J' encadré en tant que tutrice et ide dans un hôpital et même avec l' ancien système on voyait des étudiants qui arrêtaient ou étaient perdus. Donc, a voir avec le temps !

29 septembre 2019

Faut pas non plus dire des bêtises... Les MSP sa fait 10 ans qu'il y en a plus et c'est pas plus mal. Être noté sur 30min du stage et le reste anecdotique... Au moins la il y a de la cohérence sur le suivi tout le long du stage. La vocation ? En quoi un orale permet de confirmer la vocation de la personne ? Le tri par dossier va écarter tout ceux qui n'ont pas fais le cursus parfait pour devenir infirmier mais je trouve que justement c'est une mauvaise chose. On peut s'épanouir dans cette profession au travers de la relation soignant soigné sans avoir fait le parcours parfait et inversement.

28 septembre 2019

Moi ,idel, ça me fait peur. Par quel personnel sera t'on soigné ?? Elles sont plus clinicienne que praticiennes maintenant en sortant des IFSI, évidemment, elles ont très peu de stage par année. Donc ,suffit de partir en stage 10 semaines en gériatrie ou psychiatrie , et là, les techniques sont limitées quand même. Je suis diplômée de 2000, et je vous assure que ce n'est pas rassurant tout ça ... le système de santé en général d'ailleurs.

28 septembre 2019

Nathalie Da Mota

28 septembre 2019

Faut pas non plus dire des bêtises... Les MSP sa fait 10 ans qu'il y en a plus et c'est pas plus mal. Être noté sur 30min du stage et le reste anecdotique... Au moins la il y a de la cohérence sur le suivi tout le long du stage. La vocation ? En quoi un orale permet de confirmer la vocation de la personne ? Le tri par dossier va écarter tout ceux qui n'ont pas fais le cursus parfait pour devenir infirmier mais je trouve que justement c'est une mauvaise chose. On peut s'épanouir dans cette profession au travers de la relation soignant soigné sans avoir fait le parcours parfait et inversement.

27 septembre 2019

N’importe quoi??!!! Le concours était parfait.les candidats vont se trouver une voie de garage sans motivations pour faire ce métier !!zero sélection,c’est catastrophique !! il faut avoir envie de faire ce métier !! Honteux ! Il y a même plus de mise en situation professionnelle en stage !! Ça craint !!

27 septembre 2019

Castastrophique.... déjà que les études ne sont plus ce qu'elles étaient... le niveau baisse de plus en plus ??... quant à la vocation on en parle même pas !!! ils veulent des techniciennes qui cumulent des soins sans "perdre" de temps avec la relation patient... pas de perte de temps avec une prise en charge humaine... le rendement avant tout !!! c'est à pleurer ????

27 septembre 2019

Castastrophique.... déjà que les études ne sont plus ce qu'elles étaient... le niveau baisse de plus en plus ??... quant à la vocation on en parle même pas !!! ils veulent des techniciennes qui cumulent des soins sans "perdre" de temps avec la relation patient... pas de perte de temps avec une prise en charge humaine... le rendement avant tout !!! c'est à pleurer ????

27 septembre 2019

N’importe quoi??!!! Le concours était parfait.les candidats vont se trouver une voie de garage sans motivations pour faire ce métier !!zero sélection,c’est catastrophique !! il faut avoir envie de faire ce métier !! Honteux ! Il y a même plus de mise en situation professionnelle en stage !! Ça craint !!

27 septembre 2019

N’importe quoi??!!! Le concours était parfait.les candidats vont se trouver une voie de garage sans motivations pour faire ce métier !!zero sélection,c’est catastrophique !! il faut avoir envie de faire ce métier !! Honteux ! Il y a même plus de mise en situation professionnelle en stage !! Ça craint !!

27 septembre 2019

Moi ,idel, ça me fait peur. Par quel personnel sera t'on soigné ?? Elles sont plus clinicienne que praticiennes maintenant en sortant des IFSI, évidemment, elles ont très peu de stage par année. Donc ,suffit de partir en stage 10 semaines en gériatrie ou psychiatrie , et là, les techniques sont limitées quand même. Je suis diplômée de 2000, et je vous assure que ce n'est pas rassurant tout ça ... le système de santé en général d'ailleurs.

27 septembre 2019

Moi ,idel, ça me fait peur. Par quel personnel sera t'on soigné ?? Elles sont plus clinicienne que praticiennes maintenant en sortant des IFSI, évidemment, elles ont très peu de stage par année. Donc ,suffit de partir en stage 10 semaines en gériatrie ou psychiatrie , et là, les techniques sont limitées quand même. Je suis diplômée de 2000, et je vous assure que ce n'est pas rassurant tout ça ... le système de santé en général d'ailleurs.

27 septembre 2019

Castastrophique.... déjà que les études ne sont plus ce qu'elles étaient... le niveau baisse de plus en plus ??... quant à la vocation on en parle même pas !!! ils veulent des techniciennes qui cumulent des soins sans "perdre" de temps avec la relation patient... pas de perte de temps avec une prise en charge humaine... le rendement avant tout !!! c'est à pleurer ????

27 septembre 2019

Faut pas non plus dire des bêtises... Les MSP sa fait 10 ans qu'il y en a plus et c'est pas plus mal. Être noté sur 30min du stage et le reste anecdotique... Au moins la il y a de la cohérence sur le suivi tout le long du stage. La vocation ? En quoi un orale permet de confirmer la vocation de la personne ? Le tri par dossier va écarter tout ceux qui n'ont pas fais le cursus parfait pour devenir infirmier mais je trouve que justement c'est une mauvaise chose. On peut s'épanouir dans cette profession au travers de la relation soignant soigné sans avoir fait le parcours parfait et inversement.

27 septembre 2019

Faut pas non plus dire des bêtises... Les MSP sa fait 10 ans qu'il y en a plus et c'est pas plus mal. Être noté sur 30min du stage et le reste anecdotique... Au moins la il y a de la cohérence sur le suivi tout le long du stage. La vocation ? En quoi un orale permet de confirmer la vocation de la personne ? Le tri par dossier va écarter tout ceux qui n'ont pas fais le cursus parfait pour devenir infirmier mais je trouve que justement c'est une mauvaise chose. On peut s'épanouir dans cette profession au travers de la relation soignant soigné sans avoir fait le parcours parfait et inversement.

26 septembre 2019

Castastrophique.... déjà que les études ne sont plus ce qu'elles étaient... le niveau baisse de plus en plus ??... quant à la vocation on en parle même pas !!! ils veulent des techniciennes qui cumulent des soins sans "perdre" de temps avec la relation patient... pas de perte de temps avec une prise en charge humaine... le rendement avant tout !!! c'est à pleurer ????

25 septembre 2019

C'est moi, ou les bureaucrates ont complètement oublié la notion de "vocation" ???

24 septembre 2019

Bientôt ils vont le donner le diplôme

24 septembre 2019

C'est moi, ou les bureaucrates ont complètement oublié la notion de "vocation" ???

24 septembre 2019

C'est moi, ou les bureaucrates ont complètement oublié la notion de "vocation" ???

autres actualités