Les infirmières libérales mobilisées contre la Réforme des retraites - Albus, l'appli des infirmiers

Les infirmières libérales mobilisées contre la Réforme des retraites

Les infirmières libérales mobilisées contre la Réforme des retraites

 

Depuis le jeudi 5 décembre dernier, les Françaises et les Français vivent au quotidien au rythme des mouvements sociaux, qui perturbent leur activité. Une grève interprofessionnelle a été initiée pour contester le projet de réforme du système des retraites, que le gouvernement a décidé de faire adopter au courant de l’année 2020. Ce projet repose sur le rapport remis au début de l’été par le Haut-Commissaire aux Retraites, Mr Jean Paul Delevoye. L’objectif de la réforme consiste toujours à supprimer les régimes spéciaux pour tendre vers un régime universel, applicable à toutes et tous dans un futur, dont le calendrier reste à définir.

Si la majorité des Français a attendu ce début du mois de décembre pour s’opposer à ce projet, les infirmières libérales comme la quasi-totalité des professionnels libéraux de santé ont déjà affiché leur opposition à ce projet. Dès le mois de septembre, ces professionnels libéraux de santé rejoignaient la longue liste des indépendants, qui mettaient en garde contre le danger d’une telle réforme. La président du syndicat Convergence Infirmière, Mme Ghislaine SICRE, prévenait même : « Si cette réforme va au bout en l’état, ce sera un véritable big bang. Il y aura de gros dégâts. Des cabinets infirmiers devront purement et simplement fermer ». De la même façon, de nombreuses infirmières libérales avaient fait connaitre leur opposition à ce projet, quand nous vous avions donné la parole.

 

Les infirmières et infirmiers libéraux toujours concernés par la réforme du système des Retraites en France

 

La situation n’a guère évolué depuis, puisque les infirmières libérales redoutent une hausse conséquente des cotisations retraite , hausse pouvant mettre à mal l’équilibre du budget d’un cabinet infirmier. Il faut dire que le taux de 26.12 % de cotisations, souhaité par le gouvernement a de quoi effrayer tous les indépendants et pas uniquement les professionnels libéraux de santé. Les IDEL(s) n’entendent pas accepter une telle hausse (le taux actuel avoisinant aujourd’hui 14 %) d’autant plus qu’elles ne voient pas les bénéfices de cet effort exceptionnel qui leur est demandé.

Les infirmières libérales rejoignent ainsi la grande majorité des professionnels indépendants. ; Et en cette période de mobilisation générale, les infirmiers libéraux se reconnaissent dans les propos de Monsieur Michel Pichon, président de l’Union nationale des professions libérales (UNPL) : « Les médecins, les infirmières libérales, les comptables, les avocats, dont les caisses précautionneusement gérées sont à l’équilibre, n’accepteront pas de cotiser plus pour recevoir moins. (…). Nous en avons marre d’être agressés alors que nous créons, sans demander rien à personne, des milliers d’emplois et versons chaque année 1 milliard d’euros à la solidarité nationale ! »

Les infirmières libérales dans la rue pour protester contre la Réforme du système des Retraites

 

Et cet agacement (le mot est faible) est confirmé par les études d’opinion. Un récent sondage d’Haris Interactive souligne que 90 % des professions libérales qualifient cette réforme par des termes qui ne laissent aucune place à la méprise : injustice, spoliation, inégalités, vol, hold-up. Pour autant, on n’a pas vu une cohorte d’indépendants, ni même une cohue d’infirmiers libéraux se joindre au cortège du 05 décembre dernier. Et la situation devrait rester inchangée pour les jours à venir. Les discussions entamées entre les indépendants et le Haut Commissaire aux retraites, mais aussi celles initiées entre les infirmières libérales et le Ministère de la Santé peuvent expliquer en partie cette relative discrétion. Mais tous s’accordent à préciser que cette dernière ne vaut pas acceptation.

Mr Pichon va même plus loin en rappelant au gouvernement, que les libéraux, quelle que soit leur activité, sont en lien direct avec leurs concitoyens, et que s’ils décidaient de se mobiliser, ils s’appuieraient sur ce formidable levier de communication : «  Dans nos cabinets, nos bureaux, nos officines, nous voyons 5 millions de Français chaque jour ! ». Une menace discrète qui met la pression sur le gouvernement, qui espère bien aboutir dans la négociation avec les indépendants. Décidément, cette réforme des retraites devrait encore mobiliser l’attention des infirmières libérales pendant de longues semaines voire de longs mois.

Et vous, êtes-vous mobilisé pour protester contre cette Réforme des retraites ? Sous quelle forme ?

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

tous les commentaires

16 décembre 2019

Etes vous au courant????? Vous allez cotiser le double!!!!!

autres actualités