L’infirmière libérale remplaçante, une professionnelle de santé de plus en plus rare ? - Albus, l'appli des infirmiers

L’infirmière libérale remplaçante, une professionnelle de santé de plus en plus rare ?

 

L’infirmière libérale remplaçante, une professionnelle de santé de plus en plus rare ?

Alors que cette période estivale marque le début d’un moment tant attendu par beaucoup, certaines infirmières et infirmiers libéraux se désespèrent de ne pas trouver de remplaçantes ou de remplaçants pour pouvoir partir l’esprit tranquille. Et cette situation tendue, qui concerne des cas bien spécifiques, ne risque pas de s’arranger dans les années à venir, tant la crise sanitaire a profondément transformé le système de soins en France. Alors, trouver une infirmière libérale remplaçante, une mission impossible dans certaines situations ?

 

La continuité des soins et les vacances de l’infirmière libérale

 

Ces premiers jours de juillet marquent, comme chaque année, le début de ces « grandes vacances » et de ces flux de population. Plus encore en 2021, les Françaises et les Français s’impatientent de pouvoir profiter d’un repos bien mérité, et infirmières et infirmiers libéraux n’échappent pas à cette envie d’évasion et de détente. Mais avant de pouvoir partir en vacances, l’infirmière libérale aura du prendre soin d’organiser cette absence plus ou moins longue. Et pour certaines professionnelles, trouver une infirmière libérale remplaçante ressemble plus à un parcours d’obstacles qu’à une simple démarche administrative. Toutes les infirmières libérales ne sont pas égales en la matière.

L’exercice coordonné constitue une des réponses, que les autorités sanitaires veulent mettre en avant notamment pour pallier cette nécessité de la continuité des soins. Ainsi, une infirmière libérale exerçant dans un cabinet de soins infirmiers (avec plusieurs consœurs et confrères) pourra plus facilement organiser son absence. L’organisation souvent difficile à élaborer mobilise alors toutes les infirmières et infirmiers libéraux, exerçant déjà ensemble tout au long de l’année. Cela implique bien évidemment des sacrifices et des efforts de la part de chacun et chacune, mais la mission n’est pas impossible. Il en va de même pour les IDEL(s) ayant choisi de s’installer en maisons de santé pluriprofessionnelles (MSP). Les solutions à déployer ne sont certes pas faciles mais elles sont possibles et c’est déjà un avantage en soi. Car la continuité des soins doit être assurée.

Trouver une infirmière libérale remplaçante, un casse-tête dans certaines situations

 

Bien souvent, il faudra trouver une infirmière libérale remplaçante. Les démarches et procédures sont limitées et relativement simples (l’Assurance Maladie les détaille précisément) mais trouver une remplaçante ou un remplaçant ne sera pas aussi simple dans une zone rurale qualifiée de désert médical que dans des métropoles, qualifiée de surdotées. En effet, une infirmière libérale, installée en zone rurale et/ou montagneuse, peut effectuer plus de 250 kilomètres par jour, et si tout au long de l’année, elle peut collaborer avec une consœur pour garantir cette continuité des soins, une absence prolongée comme les vacances pose un véritable problème de recrutement. Même en s’y prenant à l’avance et en postant une annonce de recrutement d’une infirmière libérale remplaçante, l’objectif n’est pas facilement atteignable, d’autant plus qu’exercer en milieu rural ou en zone de montagne n’attire pas toutes les infirmières libérales.

Et cette question de recrutement se double, pour les infirmières libérales comme pour toutes les professions indépendantes, d’une autre problématique : l’aspect financier. Les congés payés ne sont pas un droit en tant qu’IDEL, et ces départs en congés impliquent de se constituer une provision financière suffisante pour ne pas se « mettre en danger ».

Et pour comprendre que ces difficultés ne concernent pas uniquement quelques infirmières et infirmiers, il suffit de parcourir les forums de discussion ou les sites de mises en relation pour prendre conscience que de nombreux IDEL(s) désespèrent de trouver un ou une remplaçante. Et la tension pourrait s’accentuer encore dans les mois à venir, puisque le secteur hospitalier intensifie lui aussi les offres de recrutement à destination des infirmières fraichement diplômées ou des infirmières libérales en quête d’une reconversion. Il faut dire que la crise sanitaire a accentué la pénurie d’infirmières et d’infirmiers, et cela ne concerne pas uniquement la France. Ainsi, le Québec a-t-il décidé de recruter plusieurs centaines d’infirmières françaises pour s’extirper d’une situation jugée difficilement soutenable. Les infirmières libérales remplaçantes sont-elles appelées à devenir encore plus rares dans les années à venir, rendant la situation de certaines IDEL(s) encore plus complexes ? On peut le présager.

 

Et vous, comment vous organisez-vous pour partir en vacances ? Avez-vous réussi à trouver une infirmière libérale remplaçante pour partir l’esprit serein ?

 

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aucun commentaire.
autres actualités
Je souhaite
être rappelé

Je souhaite
être rappelé