Mise en relation entre infirmières libérales et établissements hospitaliers, un vrai progrès ? - Albus, l'appli des infirmiers

Mise en relation entre infirmières libérales et établissements hospitaliers, un vrai progrès ?

 

En 2020, les infirmières libérales s’efforceront, comme les années précédentes, de valoriser leur mission et leur place singulière dans le système de santé en France. Entre le BSI et les plateformes de mise en relation, de nombreuses questions restent encore en suspens. Des expérimentations permettent cependant de progresser sur ces sujets.

 

Une nouvelle étape pour imposer l’infirmière libérale comme la référente du quotidien

Depuis le début de l’année 2020, le Bilan de Soins Infirmiers (BSI) était censé valoriser le rôle des infirmières et infirmiers libéraux auprès de leurs patients. Rompant avec le principe de la facturation au temps, le BSI devait satisfaire aux exigences des infirmières libérales, tout en reconnaissant la place essentielle occupée par ces professionnelles de santé au quotidien. Pourtant, de nombreux IDEL(s) contestent cette évolution, et des manifestations sont organisées depuis plusieurs jours dans plusieurs départements de France. Plusieurs organisations syndicales ont rejoint ce mouvement de contestation, en affirmant que pour l’infirmière libérale, le BSI va   « complexifier son exercice, la déposséder de son analyse de situation et renier son rôle propre ».

Cette volonté affichée de reconnaître le rôle et la place de l’infirmière libérale ne fait donc pas l’unanimité auprès des premières concernées, et les prochaines semaines seront décisives quant à l’avenir et/ou à l’évolution de ce BSI. Mais pour les infirmières et infirmiers libéraux, cette évolution des règles de la NGAP ne constitue pas la seule transformation de leur mission au quotidien. Les récentes réformes du Système de Santé en France démontrent toutes que l’ambition des pouvoirs publics reste de sécuriser et de fluidifier le parcours de soins des patients.

 

Sécuriser et optimiser le parcours de soins des patients, les infirmières libérales en première ligne

Parce qu’elles interviennent directement au domicile de leurs patients, les infirmières libérales sont donc en première ligne lorsqu’il s’agit d’accompagner les personnes s’inscrivant dans un dispositif d’hospitalisation à domicile ou lorsqu’il s’agit d’encadrer un patient à son retour d’hospitalisation. Pour conforter ce rôle, les infirmiers libéraux doivent s’engager dans un exercice coordonné de leurs professions, en étant notamment liés aux établissements hospitaliers. Ces derniers doivent être en mesure d’identifier et de connaître les infirmières et infirmiers libéraux, qui pourront s’assurer de la prise en charge du patient une fois à son domicile.

Le problème est récurrent, et de nombreuses expérimentations sont menées ici et là pour rendre ces interactions et cette liaison hôpital – infirmières libérales plus fluide et plus simple. Une de ces expérimentations semble satisfaire toutes les parties prenantes et est actuellement en cours de tests dans la région Auvergne Rhône Alpes.

IdeLine, un nouvel outil pour rapprocher les IDEL(s) des établissements hospitaliers

 

Plateforme de mise en relation entre les infirmières et infimiers libéraux d’une part et les établissements hospitaliers d’autre part, IdeLine a été adoptée par le centre lyonnais de lutte contre le cancer, le centre Léon Bérard. Avec le suivi de plus de 37.000 patients en 2018 et plus de 3.800 patients suivis à domicile sous une forme ou sous une autre, le Centre Léon Bérard constitue une expérimentation de grande ampleur.

Respectant les conditions de prises en charge de chaque établissement partenaire, la plateforme a défini son attachement au respect du choix du patient, qui peut toujours, même avec IdeLine, retrouver les services de son infirmière libérale . Pour les établissements hospitaliers, la plateforme assure de transmettre la demande de prise en charge à tous les infirmiers libéraux, susceptibles d’y répondre favorablement. Enfin, les infirmières libérales, elles, conservent leur pouvoir de décision mais aussi la possibilité de définir plus précisément leur expertise et leur domaine d’intervention.

On comprend qu’IdeLine a été pensé pour satisfaire aux attentes et exigences de chacune des parties. Création de l’URPS Infirmiers Auvergne Rhône Alpes, IdeLine doit avant tout être bénéfique aux patients, comme l’explique le dossier de presse de présentation : « Ce service va bénéficier aux habitants de notre région, notamment aux patients les plus socialement isolés. Ils seront sûrs de pouvoir disposer de soins infirmiers dès leur retour à domicile. »

IdeLine n’est pas la seule expérimentation en cours sur le territoire hexagonal. Il n’empêche que ces multiples expérimentations devraient, dans un avenir proche, conduire vers la généralisation de ce type de plateforme, qui permet, là encore, de renforcer la place de l’infirmière libérale dans le parcours de soins des patients.

Et vous, êtes-vous inscrit à une plateforme de ce type ? Quels en sont les principaux avantages et inconvénients ?

 

 

 

 

 

 

 

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

tous les commentaires

19 janvier 2020

Il faut évoluer sinon on devient vite obsolètes

17 janvier 2020

Je me demande comment on a pu soigner toutes ces années sans plateformes ?? On était ouf ?

17 janvier 2020

Et sans internet,ni portable !!

15 janvier 2020

Ceux qui n’y sont pas peuvent porter plainte contre ceux qui y sont pour concurence deloyale

17 janvier 2020

Je me demande comment on a pu soigner toutes ces années sans plateformes ?? On était ouf ?

autres actualités
Je souhaite
être rappelé

Je souhaite
être rappelé