Pas de repos pour les infirmières libérales en cette fin d’année - Albus, l'appli des infirmiers

Pas de repos pour les infirmières libérales en cette fin d’année

 

Alors que les autorités publiques multiplient les messages rassurants concernant l’état de la situation sanitaire dans le pays, la tension reste forte sur les professionnels de santé. Une tension, qui s’ajoute aux surcharges de travail déjà encaissées par les infirmières et infirmiers généraux et qui ne devrait pas faiblir dans les semaines et les mois à venir. Une partie des infirmières libérales n’hésite pas faire part de leur épuisement et de leur lassitude.

 

Le quotidien surchargé des infirmières libérales sur l’ensemble du territoire

 

Partout en France, depuis le début de la crise sanitaire, les infirmières libérales se sentent comme « oubliées » et dénoncent le manque de reconnaissance des pouvoirs publics. Et pourtant, les tâches se multiplient pour ces « premières lignes », qui, outre les soins à leur patientèle habituelle, s’efforcent désormais de rassurer leurs patients inquiets de la situation (une grande partie de la patientèle fait partie de ces populations à risques, soumis à une information anxiogène de la part des autorités sanitaires), de suivre les patients Covid-19 (avec des soins spécifiques et toutes les protections spécifiques à mettre en œuvre), et de réaliser les tests si plébiscités par les patients de tout âge.

Infirmière libérale en Savoie et trésorière de l’URPS infirmières libérales en Auvergne Rhône alpes, Catherine JAMET partage ce constat et déplore le manque de considération, portée à la profession :

« Rarement les infirmiers libéraux se retrouvent à la une, à l’inverse des pharmaciens, médecins ou professionnels hospitaliers. Ainsi, au niveau médiatique, on ne parle que peu des infirmiers libéraux. Pourtant, ces derniers sont présents 24h sur 24 et 7 jours sur 7. »

En Auvergne Rhône Alpes, les infirmières libérales appelées en renfort pour un dépistage massif

 

En région Auvergne Rhône Alpes (AURA), comme dans d’autres régions de France, les infirmières et infirmiers libéraux ont également été appelé en renfort dans les EHPAD, dans lesquels le personnel soignant était lui-aussi infecté par le virus, mais aussi par les laboratoires qui peinaient à faire face à l’afflux de demandes de tests. Alors que la situation sanitaire semble désormais sous contrôle, tous les soignants sont pleinement conscients que leurs efforts ne sont pas pour autant terminés. Et en AURA,les infirmières libérales sont d’ores et déjà appelés à se mobiliser à nouveau pour répondre à l’ambitieux programme de dépistage décidé par la région.

Expliquant qu’il faut » tout mettre en œuvre pour sauver les fêtes de fin d’année“, le président de la région, M Laurent Wauquiez a ainsi détaillé son projet de lancer une vaste campagne de dépistage une semaine avant les fêtes de fin d’année. Cela concerne quand même 8 millions d’habitants pour cette seconde région de France en termes de population.

La Région a donc déjà expliqué une logistique à la hauteur du projet avecenviron 10 000 personnes sur 1 000 lieux de dépistage sur l’ensemble des territoires auvergnats et rhônalpins”. Outre les lieux de dépistage, des bus itinérants seront mis en œuvre avec à leur bord des infirmières libérales et des médecins.

Quel avenir pour les infirmières libérales ? Des raisons d’espérer ?

 

Bien que l’initiative soit régionale, cela atteste que les IDEL(s) comme les autres soignants seront mis à contribution dans les semaines et les mois à venir, puisqu’il faudra aussi accompagner le déploiement de la campagne de vaccination, même si les modalités restent encore à définir.

Si tous les soignants, hospitaliers et libéraux, se déclarent épuisés après cette année 2020 si épuisante, Catherine JAMET avouait sa crainte pour l’avenir à court et moyen terme, regrettant que rien ne soit prévu pour les infirmières et infirmiers libéraux :

Malheureusement, aucune réponse gouvernementale n’a été évoquée. Si dans les établissements hospitaliers, des possibilités de soutien et d’aide psychologique sont déployées, ce n’est pas le cas dans le libéral. Notre seule solution ? Echanger entre nous. Créer des groupes virtuels pour discuter. Bref un vrai ras-le-bol apparait, en plus de l’inquiétude d’une troisième vague.

C’est donc exténuées et désabusées, que les infirmières libérales d’Auvergne Rhône Alpes et plus généralement de toute la France vont vivre ce mois de décembre, en sachant, que le début de l’année 2021 restera une période difficile et délicate.

 

Et vous, comment vous-sentez-vous après cette année si particulière ? Et comment espérez-vous passer ces premiers mois de l’année 2021 ?

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

tous les commentaires

22 janvier 2021

Épuisée rincée

21 janvier 2021

Oh ben c’est la mega pêche j’ai envie de dire 😆 on va pas se plaindre, nous sommes essentiels ! On est juste au bout de notre vie mais on n’a pas le droit de se plaindre 💁🏼‍♂️ Il y a pire non ? 😵 👋 jpp de ma life parisienne

18 janvier 2021

Horrible pour les remplacement😥

17 janvier 2021

Courage , collègues !

16 janvier 2021

Pour nous aussi nous sommes tellement conditionnés c ' est fatiguant mm épuisant

16 janvier 2021

Elles sont présentes au centre de vaccination de Nantes !

15 janvier 2021

Stéphan Pironato Simoncini

15 janvier 2021

Carine Broquet ça promet

15 janvier 2021

Comme d’hab... du travail de la présence beaucoup d’incompréhension beaucoup de question beaucoup d’ignorance à notre égard... mais ça va !!! On fait au mieux ..

14 janvier 2021

Stephanie Durand 😉

14 janvier 2021

🤷🏻‍♀️

14 janvier 2021

Pensées pour ces personnes très courageuses

14 décembre 2020

aucune reconnaissance et revalorisation de notre metierde la part de ces dirigeants pourris qui ne voient que leurs nombrils Dans quelques années il n y naura plus dinfirmieres tellement cela devient difficile et peu reconnu ,,,heureusement ,nous professionnel de santé pourront toujours se soigner et pour le reste vogue la galere ,,a bon entendeur!!!

07 décembre 2020

Laurie Pascual

07 décembre 2020

Courage les filles, on est là avec vous 😘

06 décembre 2020

Ici ça va. Nous sommes 5 dans le cabinet. Ce qui fait que nous travaillons 3 semaines sur 5. Et nous avons la chance d'avoir un remplaçant pour nos congés.

05 décembre 2020

Silvana Pierorazio😩😩

05 décembre 2020

Amandine Marié épuisée 😥 davantage psychologiquement...

05 décembre 2020

Comme pour tout le personnels soignants privés public libéraux

05 décembre 2020

Quand va t on enfin accepter que n’importe quelle infirmière de plus de 24 mois d’expérience puisse nous remplacer ! Comme tout le monde, les infirmières libérales ont besoin de vacances !!!! Impossible de trouver des remplaçantes étant données les conditions actuelles !

15 janvier 2021

Marie Otho vous imaginez bien que si on est nombreuses à avoir du mal à se faire remplacer pour pouvoir poser des vacances c’est sans doute que le sujet n’est pas aussi simple que cela… Mais contente pour vous que ça l’ait été pour vous...

15 janvier 2021

Marie Claudon je bosse à la campagne ...

15 janvier 2021

Marie Otho Si c’était si simple, ça se saurait… Surtout dans un secteur campagne

15 janvier 2021

Marie Claudon association...nul n est irremplaçable...

15 janvier 2021

Marie Otho ok et comment trouve t on quelqu’un pour faire les jours que je travaillerai plus ???

15 janvier 2021

Marie Claudon idel depuis 1989 j ai lgtps travailler ainsi jusqu'à ce que je comprenne que ça ne servait à rien...j ai donc opté pour travailler entre 8 et 10 jours pars mois... depuis 1998 je fonctionne ainsi et n ai jamais aussi bien vécu! A un moment donné il faut aussi savoir lacher l appât du gain...

05 décembre 2020

Marie Claudon tout à fait d’accord 👍

05 décembre 2020

Sabine Pezzetti C’est inadmissible ! On parle en permanence des infirmières de l’hôpital mais jamais des infirmières à domicile Alors que la crise sanitaire on se la prend de plein fouet ! Mon associé et moi nous ne prenons jamais réellement de repos, pour pouvoir partir en vacances nous nous remplaçons l’une l’autre ! Ça veut dire travailler 21 jours non stop pour avoir 21 jours consécutifs de repos en été… Soyons honnêtes, les libérales ne prennent jamais de vacances Quand nous trouvons quelqu’un pour nous remplacer, l’URSSAF les assassine de charges, la carpimko également, et les hôpitaux n’acceptent pas même si l’infirmière consent à un temps partiel ! Il serait temps de se pencher sur notre situation à nous…

05 décembre 2020

Marie Claudon sans remplaçante depuis le congé maternité de ma collaboratrice qui ne veut pas reprendre à cause de la situation sanitaire... dernier repos : 05 janvier 😰

05 décembre 2020

Vivement la retraite !

05 décembre 2020

Vivement la reconversion

05 décembre 2020

Bastino LaRhum Ton passé de gogo dancer te fait de l'oeil ? Mais les boites sont fermées...un peu de réalisme....

05 décembre 2020

Bastino LaRhum on y est bastien !!

04 décembre 2020

Désespérée....

15 janvier 2021

Quand va t on enfin accepter que n’importe quelle infirmière de plus de 24 mois d’expérience puisse nous remplacer ! Comme tout le monde, les infirmières libérales ont besoin de vacances !!!! Impossible de trouver des remplaçantes étant données les conditions actuelles !

15 janvier 2021

Quand va t on enfin accepter que n’importe quelle infirmière de plus de 24 mois d’expérience puisse nous remplacer ! Comme tout le monde, les infirmières libérales ont besoin de vacances !!!! Impossible de trouver des remplaçantes étant données les conditions actuelles !

15 janvier 2021

Quand va t on enfin accepter que n’importe quelle infirmière de plus de 24 mois d’expérience puisse nous remplacer ! Comme tout le monde, les infirmières libérales ont besoin de vacances !!!! Impossible de trouver des remplaçantes étant données les conditions actuelles !

15 janvier 2021

Quand va t on enfin accepter que n’importe quelle infirmière de plus de 24 mois d’expérience puisse nous remplacer ! Comme tout le monde, les infirmières libérales ont besoin de vacances !!!! Impossible de trouver des remplaçantes étant données les conditions actuelles !

15 janvier 2021

Quand va t on enfin accepter que n’importe quelle infirmière de plus de 24 mois d’expérience puisse nous remplacer ! Comme tout le monde, les infirmières libérales ont besoin de vacances !!!! Impossible de trouver des remplaçantes étant données les conditions actuelles !

15 janvier 2021

Quand va t on enfin accepter que n’importe quelle infirmière de plus de 24 mois d’expérience puisse nous remplacer ! Comme tout le monde, les infirmières libérales ont besoin de vacances !!!! Impossible de trouver des remplaçantes étant données les conditions actuelles !

15 janvier 2021

Stéphan Pironato Simoncini

14 janvier 2021

Stephanie Durand 😉

05 décembre 2020

Silvana Pierorazio😩😩

05 décembre 2020

Quand va t on enfin accepter que n’importe quelle infirmière de plus de 24 mois d’expérience puisse nous remplacer ! Comme tout le monde, les infirmières libérales ont besoin de vacances !!!! Impossible de trouver des remplaçantes étant données les conditions actuelles !

05 décembre 2020

Quand va t on enfin accepter que n’importe quelle infirmière de plus de 24 mois d’expérience puisse nous remplacer ! Comme tout le monde, les infirmières libérales ont besoin de vacances !!!! Impossible de trouver des remplaçantes étant données les conditions actuelles !

05 décembre 2020

Quand va t on enfin accepter que n’importe quelle infirmière de plus de 24 mois d’expérience puisse nous remplacer ! Comme tout le monde, les infirmières libérales ont besoin de vacances !!!! Impossible de trouver des remplaçantes étant données les conditions actuelles !

05 décembre 2020

Vivement la reconversion

05 décembre 2020

Vivement la reconversion

autres actualités
Je souhaite
être rappelé

Je souhaite
être rappelé