Profession : Infirmière libérale, mais pour combien de temps encore ? - Albus, l'appli des infirmiers

Profession : Infirmière libérale, mais pour combien de temps encore ?

Les infirmières libérales mais aussi leurs consœurs hospitalières ont à cœur de défendre leur vocation. Et pourtant, au fil du temps, les menaces se font de plus en plus pressantes et les éclaircies se font rares voire inexistantes. Alors quel avenir pour la profession infirmière, indépendamment du statut d’exercice ?

 

Les infirmière libérales et hospitalières veulent défendre leur profession

 

On a souligné, dans un précédent dossier, combien il était difficile d’identifier clairement les organismes, représentant la profession infirmière. En revanche, qu’elles soient infirmières libérales ou hospitalières, qu’elles soient expérimentées ou en formation, toutes ces professionnelles de santé veulent défendre leur profession, leur vocation, en confortant dans le même temps l’avenir même du métier d’infirmière.  Se sentant méprisées et se considérant comme les grandes oubliées du Ségur de la Santé, au début de l’été 2020, les infirmières libérales et hospitalières ont pu croire , pendant un temps (très court certes), que la proposition de loi RIST pallierait à ce manque de considération des pouvoirs publics.

Pourtant, cette proposition de loi, destinée à « améliorer le système de santé par la confiance et la simplification » a ravivé les colères et l’exaspération, notamment avec l’ambition de créer une « nouvelle profession médicale intermédiaire ». La mobilisation de la profession et de bien d’autres professionnels de santé a permis d’effacer cette proposition du texte législatif, même si les autorités publiques soulignent que l’idée n’est pas totalement écartée, mais qu’elle nécessite un temps plus long de réflexion.

Hospitalières ou libérales, les infirmières plaident de leur côté pour une reconnaissance de leurs compétences propres (et les différents errements des autorités sanitaires quant à la stratégie vaccinale a souligné que des efforts restaient à faire) mais aussi pour un plan ambitieux pour lutter contre le manque chronique de moyens financiers et humains.

 

Les professionnels de santé mobilisés pour repenser le système de santé de demain

 

 

C’est pourquoi, les infirmières libérales notamment sont de plus en plus nombreuses à rejoindre le collectif Santé en Danger, créé en juillet 2020. Né à l’issue d’un Ségur de la Santé, considéré par les soignants comme un plan hôpital, le collectif revendique l’ouverture d’un acte 2 de cette refondation du système de santé en France. Certaines revendications des infirmières libérales notamment font partie des demandes portées par ce collectif, que ce soit la refonte totale de la nomenclature ou encore la facturation de tous les actes effectués par les IDEL(s).

Mais le collectif va encore plus loin en voulant faire reconnaitre l’exercice libéral de la profession infirmière comme une véritable spécialité, impliquant notamment un parcours de formation à réinventer. Et les demandes du collectif sont sans ambiguïtés puisque souhaitant :

  • La réouverture des négociations du Ségur de la Santé
  • L’étude et la prise en compte de toutes les revendications (des infirmières libérales et de toutes les autres professions impactées et concernées)

 

Une menace spécifique pour les infirmières libérales ?

 

S’agissant des infirmières libérales en particulier, une autre source de contestation grandit, comme nous le relations déjà dans un précédent billet consacré au statut même de la profession. Alors même qu’une infirmière libérale soit contrainte de respecter de multiples conditions pour pouvoir s’installer, notamment dans les zones surdotées, des centres infirmiers, recrutant des professionnelles en contrat de travail, peuvent se dispenser de respecter les mêmes règles, créant purement et simplement une concurrence déloyale, néfaste à l’ensemble de la profession.

Ce genre de procédé n’est pas seulement source d’exaspération, mais il menace aussi à terme le statut même d’infirmière libérale Et parmi les nombreuses réactions, celle de Tut Frnctt résumait bien le sentiment de résignation : « C’était prévisible ce genre de structure, que les IDEL deviennent salariés, j’en discutais il y a de cela 3-4ans avec ma mère, au vu des pseudo réformes , les IDELS en tant que tel sont amenés à disparaitre, au profit de grands groupes. » Une menace, que les ambitions affichées de généraliser l’exercice coordonné et de rendre le travail isolé marginal exacerbent depuis des années.

 

Pensez-vous que la profession infirmière soit menacée telle qu’elle existe aujourd’hui ? Et s’agissant des infirmières libérales, craignez-vous un glissement vers un statut hybride ?

 

 

 

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

tous les commentaires

26 avril 2021

le souci cest que les groupes comme ADN santé font du h24 et récupère de suite les patients à la.sortie des urgences ou services et sous payent les infirmières qui y taff .

25 avril 2021

Eh oui !!! Je ne peux que te comprendre !!!

24 avril 2021

C sur que si j avais une autre vie ce métier je ne le ferai pas...pourtant je l aime énormément...

23 avril 2021

Bonjour à tous et toutes : vente présentation de clientèle sur Rambouillet intra-muros : soins principalement infirmiers : URGENT Merci pour vos retours

21 avril 2021

C est une volonté réel du gouvernement , les idel sont considérées comme étant trop chers ( aberration au taux horaire ). Encore une fois notre métier est globalement peu défendu et sans poids réel sur les décisions gouvernementales.

20 avril 2021

C’est clair c’est degueulasse !!!infirmières sous payées en centre de soins et concurrence déloyale pour les libéraux ! On se fait encore enfler, mais bon ça change pas, on se fait déjà enfler à tous les niveaux à l’hôpital alors ça continue !!!

20 avril 2021

Pas besoin de groupe, il y a aussi des liberaux qui s installent et qui developpent ce principe

19 avril 2021

Trop de boulot ....les groupes pourront mieux gérer sûrement les secteurs . Covid x5 à domicile pas une à bien voulu se déplacer.....demander par 12x par cpam et cabinet perso n a pas voulu nous prendre en charge car positifs. Ben voila . Les aides soignantes ne pouvaient pas être libérales ils auraient soulager mais non ... les groupes c est l avenir mais grâce à qui ??? Faut bien réfléchir et je suis ancienne soignante reclassée cause incapacité d exercer mon métier de cœur.

25 avril 2021

Camille Mabire et elle prend le risque de contaminer ses autres patients

23 avril 2021

Sophie Midena ah ok

23 avril 2021

Je comprends bien, et c'est totalement injuste. Mais je dis juste que je comprends les collègues qui refusent. C'est délicat de prendre le risque d'être contaminé, si on se retrouve en arrêt, on n'a plus de salaire. Par contre, les charges continuent à tomber ( environ 1500€ dans mon cas quand j'étais en libérale)

22 avril 2021

Camille Mabire donc polyhandicap et spondy à plat sans biotherapie on nous laisse crevé pas de dépistage ni de suivie covid normal . Et dans les hôpitaux ils font comment ... je rêve

22 avril 2021

Christine Boschetti non car cas dépisté des jours différée donc payé à l acte par de superposition d actes justement .....

22 avril 2021

Oui et puis 5 cas de la même famille au niveau temps passé tu es rémunéré au lance pierre. Il vaut mieux avoir 5 cas mais dans 5 foyers différents si j'ai bien compris. Ça prend autant de temps mais la rémunération est un peu plus honorable.

21 avril 2021

Sophie Midena ce n'est pas faux mais une ide libérale, si elle tombe malade, a 3 mois de carence sans salaire et le peu qu'elle a ensuite suffit tout juste à payer les charges. Je comprends les collègues qui n'ont pas voulu prendre le risque !

19 avril 2021

Et oui...chronique d’une mort annoncée ! Personnellement je suis sur la pente descendante, encore 5 ans et la retraite si je survis jusque-là. J’ai vu ce métier changer, et pas en bien. Nos instances de tutelle nous considèrent comme quantité négligeable et l’entourage des patients comme « taillables et corvéables » à merci. Les zélés agents de la force publique nous gratifient de leur « racket » organisé sans vergogne et toujours rien pour qu’on nous « foute la paix » sî on stationne...comme on le peut. Silence assourdissant à ce propos sur notre « Ordre National des Inutiles ».... Par contre n’oubliez pas de régler votre cotisation hein ! J’ai réagi et compris trop tard. Si j’étais plus « jeune » je balancerais ce métier aux oubliettes et je tenterais autre chose. Bon courage à mes jeunes collègues qui...y croient encore. Je me demande si je ne vais pas faire de ma carte d’électeur une cocotte en papier ; les farces électorales ne servant toujours qu’a engraisser les mêmes et si je paie encore été fichue cotisation c’est uniquement pour éviter qu’on m’em..( censuré !) davantage. Sic transit gloria mundi !

19 avril 2021

Bien sûr on coûte trop cher!!!????!!!!🤮🤮

24 avril 2021

Da Ny amen..😉😂

23 avril 2021

Brigitte Bertrand Pelette nous sommes des bonnes sœurs, c bien connu !!!!!

19 avril 2021

Cecilia Bnr , je te trouve bien naïve en tenant de tels propos, on dirais un commercial! Tous toutes les IDLS se plaignent de la même chose: manque de respect et de considération, tout le monde s'en fout, patients, familles et gouvernement inclus, à partir du moment où le boulot est fait! Que se soit par des AS, des salariés, ou autres , c'est encore mieux si cela coûte moins cher. Tout le monde sait pertinemment qu'une prise en charge un peu lourde coûte mois cher que la même durée à l'hôpital, c'est donc bien la preuve que l'on veut voir disparaitre le statut de libérale. Sans parler des CPTS et autres.

18 avril 2021

L'infirmiere liberale qui fonctionne souvent en tandem avec une de ses consoeurs ou un de ses confreres est le pilier des soins a domicile ambulatoires pour tous les ages pour desengorger les hopitaux et en particulier pour permettre le maintien a domicile des personnes agées avec un cuivi medical et medico social de qualité .Tout mon soutien à votre profession

24 avril 2021

Les limites de ces choix d'accompagnements du vieillisement en etablissements et a domicile arrivent aujourdhui au grand jour . La defense de votre profession d'infirmiere liberale peut donc tout a fait s'inscrire dans les reflexions qui devraient s'ouvrir sur sa prise en charge avec en particulier la création d'un 5eme risque secu pour la dependance maintes fois annoncée et toujours repoussée

24 avril 2021

Dans les années 2000 ,les pouvoirs publics en déjà voulu detruire votre profession d'infirmiere liberale en detruisant l'existence juridique des logements foyer de personnes agées où les residents avaient le libre choix de leurs professionnels medicaux personnels ......pour les remplacer par des EHPAD dont le developement a été sollicité aupres des investisseurs a but lucratif .Dans ces etablissements aux effectifs de residents tres elevés pour etre rentables la plupart des soins d'hygiene et d'accompagnement de la dependance sont effectués par des aide soignantes sous les directives de peu d'infirmieres afin d'economiser sur les salaires. Ils ont du faire une petite marche arriere etant donné la resistance de certaines communes en instituant un statut de residence autonomie où l'incitation est effectuée comme a domicile de faire remplacer vos fonctions par des auxiliaires de vie de la filiere sociale

24 avril 2021

Ce probleme de vos tarifs insuffisants par rapport aux actes medicaux ,medicosociaux et ....sociaux que vous prenez en charge dans les soins a domicile ne date pas d'aujourdhui .Les pouvoirs publics de tous temps ont pris des decisions politiques en matiere de santé ,partout dans le seul objectif de rationner les soins pour economiser les coûts .... C'est certain que votre implication à defendre un contenu de service de qualité pour les populations en particulier agée en tant qu'infirmiere liberale avec le partenariat des medecins ,des pharmaciens et des laboratoires d'analyses liberaux les derangent . Ils cherchent a vous decourager en vous mettant en rivalité avec ces centres infirmiers pour vous inciter à choisir le salariat comme beaucoup de medecins generalistes ont choisi de la faire pour etre plus serein .Je pense donc que vous devez tenir bon en cherchant ,comme votre corporation a su le faire dans le passé des solutions partenariales du secteur liberal tout en ayant suivant les besoins des populations des villes et villages des collaborations avec ces centres infirmiers .

23 avril 2021

Joelle Pardini Bres hélas au tarif actuel , il faut avoir la ....vocation

18 avril 2021

Ou sont les syndicats et l'ordre national des infirmiers ? Comment peuvent ils laisser faire?

19 avril 2021

Gregory Romain ils en ont eu marre de se faire avoir!

19 avril 2021

Christine Garcia mais où sont les syndiqués 🤔

18 avril 2021

Ça fait plus de 15 ans que c’est tjs les mêmes questions 🤣

17 avril 2021

Notre métier est en pleine évolution. Biensur cette inégalité face à la loi est anormale. Par contre les ide de ces centres restent des salariés et nous des libérales, à nous de savoir évoluer et nous positionner face à ces centres. Je penses que la qualité des prise en charge, le temps que nous pouvons consacrer, et à nous de nous former et nous diversifier et nous démarquer

23 avril 2021

Da Ny qui a dit ça.....c est n importe quoi...

23 avril 2021

Cécilia Bnr oui c sur , on visitera notre clientèle en visio ( mieux rémunéré ) que physiquement Quelle hypocrisie !!!!

22 avril 2021

Cécilia Bnr Effectivement ,j'aurais du preciser que je voulais prolonger votre commentaire

22 avril 2021

Joelle Pardini Bres ben j ai pas dit le contraire. J ai même dit la même chose que nous en tant que libérale on avait plus de liberté d actions, d horaires..... Donc en fait on dit la même chose....

22 avril 2021

Cécilia Bnr Je ne sais pas comment est votre réalité de travail et de contraintes actuelles mais je peux temoigner moi de l'importance pour les usagers de conserver leurs droits à utiliser les competences d'une infirmiere a statut liberal . Comme directrice d'un logements foyer pour personnes agées j'ai bien constaté combien le fait que chaque resident ,ou chaque personne agée du quartier ait sa propre infirmiere qui ait le libre arbitre d'organiser sa prise en charge avec elle est decisif pour ce maintien a domicile . Par contre j'ai experimenté ,aussi ,comment les infirmieres salariées du centre medico social municipal , celles du Service infirmier a domicile mutualiste etaient cadenassées dans des protocoles d'interventions definies par leurs hierachies qui determinaient le temps a passer aupres du patient et les seules taches a effectuer ..... En fait le gouvernement preconise ,pour moi ,ces nouvelles formes de regroupement des infirmieres pour pouvoir mieux controler leurs taches et surtout maitriser les côuts du maintien a domicile des seniors ou personnes malades ,handicapées à domicile

17 avril 2021

Sandrine Delalande

17 avril 2021

Ce n'est pas rentable pour les gestionnaires d'avoir des électrons libres que nous sommes... Et vu que tout le monde se tire dans les pattes à la moindre occasion, ils savent qu'ils ont tout bon!

17 avril 2021

Nous allons disparaître ! On nous roule dans la farine tout le temps. Ras le bol.

17 avril 2021

Marco Busque dans la farine ?😇

17 avril 2021

Disparaître je sais pas !!!Mais quand on voit le problème pour trouver un remplaçant ou une remplaçante c’est dingue et toujours ce manque de respect

17 avril 2021

Cathy Cugmas manque de respect de qui de quoi?

17 avril 2021

Cathy Cugmas tout à fait d accord 😥

17 avril 2021

La profession va disparaître hélas .... au profit de ce genre de regroupement....

20 avril 2021

Sauf peut si vous trouvez une forme de petition de soutien à faire remplir par vos clients et leur famille pour peser sur cette reforme

19 avril 2021

Elina Elina exactement

17 avril 2021

Elina Elina je pense aussi

15 avril 2021

Oui je pense vraiment que nous sommes amenées à disparaitre A priori on coûte trop cher...mais qui assume les soins au quotidien ,fait à la fois le rôle de soignant ,de psychologue ,de lien avec les familles,de soutien moral,....et j en passe Nous n avons aucune reconnaissance de notre investissement . Est ce que ces ide salariées auront la même patience,le même dévouement, à ne pas compter de son temps ...j en doute fort En plus comme ça "ils" auront la main mise sur ce qu on fait ,notre rémunération,notre planning.on veut notre mort depuis tellement d années...

25 avril 2021

Trop de boulot ....les groupes pourront mieux gérer sûrement les secteurs . Covid x5 à domicile pas une à bien voulu se déplacer.....demander par 12x par cpam et cabinet perso n a pas voulu nous prendre en charge car positifs. Ben voila . Les aides soignantes ne pouvaient pas être libérales ils auraient soulager mais non ... les groupes c est l avenir mais grâce à qui ??? Faut bien réfléchir et je suis ancienne soignante reclassée cause incapacité d exercer mon métier de cœur.

24 avril 2021

Bien sûr on coûte trop cher!!!????!!!!🤮🤮

24 avril 2021

L'infirmiere liberale qui fonctionne souvent en tandem avec une de ses consoeurs ou un de ses confreres est le pilier des soins a domicile ambulatoires pour tous les ages pour desengorger les hopitaux et en particulier pour permettre le maintien a domicile des personnes agées avec un cuivi medical et medico social de qualité .Tout mon soutien à votre profession

24 avril 2021

L'infirmiere liberale qui fonctionne souvent en tandem avec une de ses consoeurs ou un de ses confreres est le pilier des soins a domicile ambulatoires pour tous les ages pour desengorger les hopitaux et en particulier pour permettre le maintien a domicile des personnes agées avec un cuivi medical et medico social de qualité .Tout mon soutien à votre profession

24 avril 2021

L'infirmiere liberale qui fonctionne souvent en tandem avec une de ses consoeurs ou un de ses confreres est le pilier des soins a domicile ambulatoires pour tous les ages pour desengorger les hopitaux et en particulier pour permettre le maintien a domicile des personnes agées avec un cuivi medical et medico social de qualité .Tout mon soutien à votre profession

23 avril 2021

Notre métier est en pleine évolution. Biensur cette inégalité face à la loi est anormale. Par contre les ide de ces centres restent des salariés et nous des libérales, à nous de savoir évoluer et nous positionner face à ces centres. Je penses que la qualité des prise en charge, le temps que nous pouvons consacrer, et à nous de nous former et nous diversifier et nous démarquer

23 avril 2021

Notre métier est en pleine évolution. Biensur cette inégalité face à la loi est anormale. Par contre les ide de ces centres restent des salariés et nous des libérales, à nous de savoir évoluer et nous positionner face à ces centres. Je penses que la qualité des prise en charge, le temps que nous pouvons consacrer, et à nous de nous former et nous diversifier et nous démarquer

23 avril 2021

L'infirmiere liberale qui fonctionne souvent en tandem avec une de ses consoeurs ou un de ses confreres est le pilier des soins a domicile ambulatoires pour tous les ages pour desengorger les hopitaux et en particulier pour permettre le maintien a domicile des personnes agées avec un cuivi medical et medico social de qualité .Tout mon soutien à votre profession

23 avril 2021

Bien sûr on coûte trop cher!!!????!!!!🤮🤮

23 avril 2021

Trop de boulot ....les groupes pourront mieux gérer sûrement les secteurs . Covid x5 à domicile pas une à bien voulu se déplacer.....demander par 12x par cpam et cabinet perso n a pas voulu nous prendre en charge car positifs. Ben voila . Les aides soignantes ne pouvaient pas être libérales ils auraient soulager mais non ... les groupes c est l avenir mais grâce à qui ??? Faut bien réfléchir et je suis ancienne soignante reclassée cause incapacité d exercer mon métier de cœur.

23 avril 2021

Trop de boulot ....les groupes pourront mieux gérer sûrement les secteurs . Covid x5 à domicile pas une à bien voulu se déplacer.....demander par 12x par cpam et cabinet perso n a pas voulu nous prendre en charge car positifs. Ben voila . Les aides soignantes ne pouvaient pas être libérales ils auraient soulager mais non ... les groupes c est l avenir mais grâce à qui ??? Faut bien réfléchir et je suis ancienne soignante reclassée cause incapacité d exercer mon métier de cœur.

22 avril 2021

Trop de boulot ....les groupes pourront mieux gérer sûrement les secteurs . Covid x5 à domicile pas une à bien voulu se déplacer.....demander par 12x par cpam et cabinet perso n a pas voulu nous prendre en charge car positifs. Ben voila . Les aides soignantes ne pouvaient pas être libérales ils auraient soulager mais non ... les groupes c est l avenir mais grâce à qui ??? Faut bien réfléchir et je suis ancienne soignante reclassée cause incapacité d exercer mon métier de cœur.

22 avril 2021

Trop de boulot ....les groupes pourront mieux gérer sûrement les secteurs . Covid x5 à domicile pas une à bien voulu se déplacer.....demander par 12x par cpam et cabinet perso n a pas voulu nous prendre en charge car positifs. Ben voila . Les aides soignantes ne pouvaient pas être libérales ils auraient soulager mais non ... les groupes c est l avenir mais grâce à qui ??? Faut bien réfléchir et je suis ancienne soignante reclassée cause incapacité d exercer mon métier de cœur.

22 avril 2021

Trop de boulot ....les groupes pourront mieux gérer sûrement les secteurs . Covid x5 à domicile pas une à bien voulu se déplacer.....demander par 12x par cpam et cabinet perso n a pas voulu nous prendre en charge car positifs. Ben voila . Les aides soignantes ne pouvaient pas être libérales ils auraient soulager mais non ... les groupes c est l avenir mais grâce à qui ??? Faut bien réfléchir et je suis ancienne soignante reclassée cause incapacité d exercer mon métier de cœur.

22 avril 2021

Notre métier est en pleine évolution. Biensur cette inégalité face à la loi est anormale. Par contre les ide de ces centres restent des salariés et nous des libérales, à nous de savoir évoluer et nous positionner face à ces centres. Je penses que la qualité des prise en charge, le temps que nous pouvons consacrer, et à nous de nous former et nous diversifier et nous démarquer

22 avril 2021

Notre métier est en pleine évolution. Biensur cette inégalité face à la loi est anormale. Par contre les ide de ces centres restent des salariés et nous des libérales, à nous de savoir évoluer et nous positionner face à ces centres. Je penses que la qualité des prise en charge, le temps que nous pouvons consacrer, et à nous de nous former et nous diversifier et nous démarquer

22 avril 2021

Notre métier est en pleine évolution. Biensur cette inégalité face à la loi est anormale. Par contre les ide de ces centres restent des salariés et nous des libérales, à nous de savoir évoluer et nous positionner face à ces centres. Je penses que la qualité des prise en charge, le temps que nous pouvons consacrer, et à nous de nous former et nous diversifier et nous démarquer

21 avril 2021

Trop de boulot ....les groupes pourront mieux gérer sûrement les secteurs . Covid x5 à domicile pas une à bien voulu se déplacer.....demander par 12x par cpam et cabinet perso n a pas voulu nous prendre en charge car positifs. Ben voila . Les aides soignantes ne pouvaient pas être libérales ils auraient soulager mais non ... les groupes c est l avenir mais grâce à qui ??? Faut bien réfléchir et je suis ancienne soignante reclassée cause incapacité d exercer mon métier de cœur.

20 avril 2021

La profession va disparaître hélas .... au profit de ce genre de regroupement....

19 avril 2021

Ou sont les syndicats et l'ordre national des infirmiers ? Comment peuvent ils laisser faire?

19 avril 2021

Ou sont les syndicats et l'ordre national des infirmiers ? Comment peuvent ils laisser faire?

19 avril 2021

La profession va disparaître hélas .... au profit de ce genre de regroupement....

17 avril 2021

Nous allons disparaître ! On nous roule dans la farine tout le temps. Ras le bol.

17 avril 2021

Disparaître je sais pas !!!Mais quand on voit le problème pour trouver un remplaçant ou une remplaçante c’est dingue et toujours ce manque de respect

17 avril 2021

La profession va disparaître hélas .... au profit de ce genre de regroupement....

17 avril 2021

Disparaître je sais pas !!!Mais quand on voit le problème pour trouver un remplaçant ou une remplaçante c’est dingue et toujours ce manque de respect

autres actualités