Quelles qualités sont nécessaires pour devenir infirmière libérale ? - Albus, l'appli des infirmiers

Quelles qualités sont nécessaires pour devenir infirmière libérale ?

 

Si le sujet de l’installation d’une infirmière libérale est souvent évoqué, on s’interroge plus rarement sur les profils de ces IDEL(s). De quelles qualités doivent faire preuve ces professionnelles de santé pour réussir leur installation en tant qu’IDEL ?

Le parcours pour s’installer en tant qu’infirmière libérale peut vite devenir complexe et difficile. Pour créer un cabinet d’infirmières libérales ou pour rejoindre une maison de santé pluriprofessionnelle (MSP), les démarches sont aussi nombreuses que variées. La professionnelle de santé doit en outre respecter les exigences légales (être titulaire du diplôme d’Etat d’infirmier et justifier de 3 années d’expérience) et les contraintes administratives (inscription à l’Ordre régional des Infirmiers, respect des règles d’installation dans les zones sous-dotées, …). Mais si de nombreux guides et dossiers proposent des conseils pour accompagner l’installation en tant qu’infirmière libérale, la professionnelle de santé doit aussi s’interroger sur les qualités, dont elle devra faire preuve pour réussir. Sa formation lui assure de disposer des savoir-faire et de l’expertise nécessaire aux soins à prodiguer, mais devra-t-elle s’appuyer sur des compétences plus personnelles ? Et si oui, lesquelles ?

 

La motivation et l’endurance, deux qualités indispensables pour se lancer en tant qu’IDEL

 

On connait la charge de travail conséquente des infirmières libérales, qui doivent ainsi apprendre à concilier tous les aspects de la gestion d’une « petite entreprise ». La motivation s’impose donc comme essentielle, et elle doit pouvoir s’appuyer sur un projet mûrement réfléchi. Devenir infirmière libérale représente un véritable choix de vie, et l’IDEL doit être motivée pour parvenir à ses fins. A cette motivation doit s’ajouter une endurance avérée. L’emploi du temps de l’infirmière libérale implique cette capacité à résister à des horaires de travail à rallonge.

 

L’organisation et la polyvalence, les socles pour réussir sa vie en tant qu’infirmière libérale

 

Outre les soins à prodiguer à ses patientes et patients, l’infirmière libérale doit s’efforcer de se faire connaître, d’entretenir de bonnes relations avec les autres professionnels de santé de son secteur, gérer la facturation de son activité, assurer le suivi administratif de son cabinet, gérer ses relations avec ses collègues (transmission, tenue des dossiers patients, …). Les « tracasseries administratives » font du reste partie des principales revendications de la profession. Outre la motivation indispensable pour surmonter tous ces obstacles, l’infirmière libérale doit alors faire preuve d’une organisation et d’une rigueur pour pouvoir mener de front toutes ces activités. Cette organisation minutieuse doit nécessairement se doubler de la capacité pour la professionnelle de santé à endosser les multiples casquettes, qu’impliquent la gestion d’un cabinet d’infirmière libérale. La polyvalence apparait alors être également une qualité incontournable pour réussir en tant qu’IDEL.

La flexibilité et l’adaptabilité pour durer, un autre aspect du quotidien d’une infirmière libérale

 

La mission même de l’infirmière libérale exige de pouvoir faire preuve d’adaptabilité et de flexibilité. S’adapter aux patients et aux patientes, afin de leur prodiguer les soins dont ils ont besoin. S’adapter en permanence aux appels en urgence, aux rendez-vous décalés même à la dernière minute mais aussi être prêt à faire face à des situations exceptionnelles. La crise du coronavirus a mis en lumière cette obligation d’adaptation, quand les IDEL(s) ont dû, malgré le manque de matériel de protection, organiser le suivi de leur patientèle d’une part et la prise en charge des patients atteints de Covid-19.

 

Le sens de l’écoute et l’empathie, des qualités indissociables du rôle même de l’infirmière libérale

 

Enfin, l’IDEL, en visitant chaque jour sa patientèle, doit être à l’écoute et attester de véritables qualités relationnelles. Dans bien des cas, elle représente le seul soignant se déplaçant au domicile de ses patients, et parfois même la seule visite extérieure. Outre les soins qu’elle doit prodiguer, l’infirmière libérale doit donc écouter (et parfois répondre) aux besoins, aux craintes, aux questionnements de sa patientèle. Une aisance relationnelle, qui reste intimement liée à la fonction de l’infirmière libérale.

D’autres qualités peuvent parfois être mises en avant. Ainsi pour supporter les longs déplacements entre deux patients, ou pour endurer les embouteillages ou les rendez-vous non honorés, l’infirmière libérale doit aussi être patiente. On pourrait multiplier les qualités requises, puisque chaque situation individuelle en engendre de nouvelles.

Pour vous, quelles sont les principales qualités pour devenir infirmière libérale ? Si vous ne deviez n’en retenir que deux ou trois, lesquelles seraient-elles ?

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aucun commentaire.
autres actualités