Réformer la Santé en France, LA priorité pour cette année 2023 ? - Albus, l'appli des infirmiers

Réformer la Santé en France, LA priorité pour cette année 2023 ?

Depuis des mois, les infirmiers libéraux comme les pharmaciens, les médecins comme les kinés, … multiplient les appels à l’aide pour faire évoluer un système de santé jugé comme « catastrophique ». Alors que l’on attend prochainement les résultats du CNR Santé, les Français dressent à leur tour un état des lieux de la santé en France. Et sans surprise, le constat ressemble en tous points à celui déjà dressé par les professionnels de santé. 

 

Soignants, patients et autorités publiques, tous concernés par la transformation du système de Santé

 

Pour les infirmières et les infirmiers libéraux, comme pour tous les autres soignants en général qu’ils exercent à l’hôpital ou en ville, ce début d’année 2023 reste marqué par de grands projets. Le président de la République, Emmanuel Macron, a rappelé les orientations en matière d’organisation du système de santé lors de la présentation de ses vœux au personnel soignant. Si chaque profession, chaque spécialité, chaque structure de soins porte ses propres revendications, tous comprennent l’urgence de cette réforme visant à transformer en profondeur le quotidien des infirmiers libéraux et plus généralement de tous les acteurs de la Santé en France.

La crise sanitaire, que le pays traverse depuis le printemps 2020, a accéléré cette prise de conscience. La Santé en France dysfonctionne, malgré les efforts et le dévouement des professionnels actuels. Des dysfonctionnements qui érodent également les nouvelles vocations, alors même que les évolutions souhaitées reposent toutes en partie sur l’arrivée d’une nouvelle génération de soignants. Complexe à analyser et à résoudre, cette problématique s’inscrit pourtant comme une priorité pour toutes et tous. Même les Françaises et les Français espèrent des prises de décision rapides pour enfin obtenir des réponses à leurs propres attentes.

 

Les Français, inquiets et ambitieux de l’avenir de la Santé

 

Cette inquiétude est mise en avant par une étude récente (début de l’année 2023) conduite par Elabe pour le compte du journal Les Échos et l’Institut Montaigne : Les Français et le système de santé. Ainsi, 5 % de la population seulement estime que le système fonctionne très bien, alors que plus d’un Français sur deux (53 %) souligne qu’il fonctionne mal.  A l’inverse des soignants, qui avancent fréquemment des explications à ces problèmes du quotidien, les Français, eux, dressent le constat, même si on comprend que les deux années de crise sanitaire ont conduit un grand nombre de citoyens à revoir leur jugement. Ils sont prêts de 3 sur 4 (73 %) à reconnaitre que le fonctionnement de la Santé en France s’est dégradé ces dernières années. L’étude détaillée des résultats souligne que les patients, impactés par la désertification médicale, sont plus critiques que ceux, pouvant trouver un IDEL ou un médecin généraliste à proximité de leur domicile. Et quand on demande aux Français d’identifier les origines profondes de cette dégradation, ils soulignent en priorité le manque de moyens financiers (45 %), la pénurie de soignants (43 %) et la mauvaise répartition des soignants au sein des différents territoires de l’Hexagone (39 %). On retrouve ainsi dans l’analyse des Français les principales revendications des soignants en général et des infirmiers libéraux en particulier. Il en va de même lorsque les Français identifient la lourdeur (de plus en plus excessive) administrative et l’insuffisance de coopération entre les différentes professions de santé comme des leviers mobilisables pour améliorer la situation.  Nul doute que ces résultats viendront alimenter les débats, qui se sont multipliés, depuis octobre dernier, à l’occasion du CNR Santé (dont le bilan est annoncé pour ce mois de janvier). En revanche, les Français partagent une autre valeur avec les infirmiers libéraux notamment : ces questions doivent être prioritaires, et la Santé doit constituer l’un des enjeux majeurs pour 2023 (avec la lutte contre l’inflation). Cette unanimité sera-t-elle entendue ?

 

Et vous, comment jugez-vous ce regard porté par les Français et Françaises sur notre système de santé ? Le considérez-vous trop sévère ? 

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aucun commentaire.
autres actualités
Je souhaite
être rappelé

Je souhaite
être rappelé