Une aide supplémentaire pour les infirmières libérales, un premier pas mais … - Albus, l'appli des infirmiers

Une aide supplémentaire pour les infirmières libérales, un premier pas mais …

 

Les infirmières et infirmiers libéraux, comme l’ensemble des soignants, bénéficient depuis le 25 avril d’une aide supplémentaire pour compenser l’inflation galopante s’agissant du carburant. Ce premier pas, salué par la profession, est cependant jugé insuffisant.

Les infirmières libérales entendues dans leur demande d’aide pour faire face à la hausse du prix de l’essence

C’est donc bien le lendemain de la réélection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République, que l’Assurance Maladie a publié un communiqué, faisant droit en partie à une revendication forte des infirmiers libéraux et plus généralement de tous les professionnels libéraux de santé. Pour rappel, les infirmières et infirmiers libéraux soulignent depuis plusieurs semaines les dangers que représentent l’envolée du prix des carburants. Parce qu’ils doivent se déplacer quotidiennement auprès de leur patientèle, les IDEL(s) demandaient une aide de l’Etat pour faire face à cette inflation, puisqu’il leur est impossible, tout comme pour les autres soignants, de répercuter ces hausses récurrentes.

Cette situation faisait peser un risque sur l’égalité d’accès aux soins pour les patients, alertaient, en février dernier, les syndicats représentatifs de la profession. En d’autres termes, certains infirmiers libéraux s’interrogeaient sur la prise en charge de patients, éloignés de leur cabinet infirmier en redoutant que l’inflation galopante ne rende ces soins « économiquement » impossible pour eux. Qu’il s’agisse des médecins, des infirmières libérales ou encore des professionnels de laboratoire, tous avaient interpellé les candidats à l’élection présidentielle afin d’obtenir des engagements sur le sujet. Il aura donc fallu attendre le résultat des élections présidentielles, pour que l’Assurance Maladie réagisse à ce propos.

Une aide exceptionnelle et temporaire accordée à tous professionnels de santé

 

Depuis le 1er avril dernier, les infirmiers libéraux bénéficient déjà de l’aide exceptionnelle accordée par le gouvernement à tous les automobilistes. L’’annonce de l’Assurance Maladie vient donc s’ajouter à cette aide de 0.15 € par litre. A compter du 25 avril donc, les professionnels de santé bénéficieront d’une aide exceptionnelle supplémentaire de 0.15 € par litre pour revaloriser les « indemnités de déplacement et les indemnités kilométriques ». Ains l’Assurance Maladie souligne que

« les professionnels de santé bénéficieront d’une aide d’au moins 0,30€ par litre »

 

Cette aide à destination des professionnels de santé sera temporaire, puisque devant s’appliquer jusqu’au 31 juillet prochain. Enfin, l’Assurance Maladie explique, que ce coup de pouce aux infirmiers libéraux ne remet pas en cause les autres dispositifs déjà déployés (relèvement du barème des indemnités kilométriques) et ceux susceptibles d’être décidés.

Dans l’ensemble, les professionnels libéraux de santé conventionnés (les bénéficiaires de l’aide) saluent cette décision, même si bien des questions et des problématiques restent en suspens.

 

Les déplacements des infirmières libérales, un sujet dépassant le seul prix du carburant

 

Pour commencer, si les syndicats représentant la profession se félicitent de cette avancée, ils soulignent que l’aide annoncée n’est pas à la hauteur des demandes portées par les professionnels de santé. Ils s’interrogent et s’inquiètent notamment du caractère transitoire de cette mesure. En effet, les multiples débats organisés au cours de cette campagne présidentielle ont montré que l’avenir du système de santé passera par une augmentation des moyens consacrés à la possibilité pour les patients âgés de rester à leur domicile. Si l’ambition répond aux attentes des Françaises et des Français, elle implique notamment la mobilisation des infirmières et des infirmiers libéraux, qui devront inéluctablement multiplier les déplacements. La Fédération Nationale des Infirmiers (FNI) souligne que la FNI rappelle que « cette approche ne pourra se faire à moyens constants ». En d’autres termes, cette aide transitoire ne peut être qu’un premier pas, et les futurs responsables de la Santé devront imaginer un système pérenne pour accompagner tous les soignants, et donc les infirmiers libéraux au-delà du 31 juillet. Les revendications des infirmiers libéraux sont d’autant plus fortes, qu’elles s’appuient sur le constat d’absence de revalorisation de ces indemnités de déplacements depuis une décennie. Le sujet est appelé à perdurer et appellera donc rapidement une réponse des autorités. Cela devrait constituer un des chantiers prioritaires du prochain ministre de la santé.

 

Et vous, comment jugez-vous cette aide exceptionnelle dévoilée par l’Assurance Maladie ? Quelles solutions considérez-vous comme les plus aptes à répondre aux problématiques de la profession en matière de déplacements ?

 

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

tous les commentaires

12 mai 2022

cette aide est insuffisante, c’est un début. Comparativement avec les autres professionnels de santé, kinésithérapeute, medecin,orthophoniste, etc.........nous avons le tarif le plus bas .Pourquoi? Comment est calculé le déplacement ? Je n ai jamais compris cette inégalité. Nous avons tous un véhicule plus ou moins identique , les prix de l essence augmentent et le forfait kilométrique n a pas bougé depuis 10 ans ,voir plus..... Solution Tout simplement être juste par rapport aux autres professions. Maintenir après le mois de juillet l augmentation qui est passée de 2,50 à 2,54 voir de l augmenter . La solution c est l équité

09 mai 2022

Absolument insuffisant

09 mai 2022

Bonjour Je n’ai trouvé Aucune explication pour savoir comment bénéficier de cette aide qui pourrait être appréciable Cordialement

09 mai 2022

Bonjour, Comment faire pour obtenir l aide supplémentaire de 0.15 ct par litre quand on est infirmière libérale ? Merci Feuillassier Guylaine

autres actualités