Installation en libéral : les aides à la télétransmission en clair

Installation en libéral : les aides à la télétransmission en clair

Vous avez décidé de vous lancer en libéral ?

Plus de 55 000 infirmiers libéraux exercent en France d‘après la caisse nationale d‘assurance maladie. Une profession à 86% féminine. Vous avez envie de vous lancer et de monter votre cabinet ? Sachez que votre quotidien va devenir souvent plus relationnel et parfois moins technique. Mais vous allez pouvoir choisir vos horaires, travailler selon vos besoins et vos souhaits, et diriger votre propre activité. En général, les infirmières qui se lancent en libéral ne le regrettent pas. Quelques conseils bons à savoir…

La première solution pour prendre contact avec l’exercice en libéral est de rechercher une association avec un cabinet déjà en place. Cela limite les investissements et vous permet de vous « faire la main » en découvrant les avantages et les contraintes de l’exercice infirmier en libéral.

Le statut d’infirmier libéral n’est pas accessible à tous ! Vous devez justifier d’une expérience professionnelle de 24 mois ou 3.200 heures de travail en milieu hospitalier. Pour un statut de remplaçant, les conditions d’accès sont plus souples : 18 mois ou 2.400 heures d’exercice sont à justifier.

Les démarches administratives se font à la DDASS. Hormis le cas particulier du remplaçant, l’infirmier doit déclarer une adresse professionnelle avec une salle d’attente et un point d’eau. Ensuite, il faut signer la convention liant les infirmiers libéraux à l’assurance maladie, s’inscrire à l’URSSAF et à la CARPIMKO, la caisse de retraite. En général, ces formalités administratives peuvent être réglées en moins de trois semaines.

N’hésitez pas à vous rendre sur notre page Facebook Infirmières Libérales pour y demander de l’aide, des conseils ou des témoignages. Des milliers d’infirmiers libéraux expérimentés y échangent chaque jour leurs expériences et aident volontiers les « nouveaux libéraux » dans un esprit de convivialité et de solidarité.

Les aides financières

Si vous télétransmettez des feuilles de soins électroniques (FSE) en SESAM-Vitale, et sous réserve de remplir les conditions d’attribution, vous bénéficiez d’aides financières à la télétransmission* versées par l’Assurance Maladie. Le versement a lieu au mois de mars de chaque année, au titre des FSE réalisées l’année précédente.

Montant des aides à la télétransmission au titre de l’année 2010

L’Assurance Maladie vous verse deux types d’aides :

  • Une aide à la maintenance : 100 € par an
    Condition de versement : avoir télétransmis au moins 1 FSE entre le 1er janvier 2010 et le 31 décembre 2010.
  • Une aide pérenne à la télétransmission : 300 €
    Condition de versement : l’infirmière devra atteindre un taux de télétransmission en SESAM-Vitale supérieur ou égal à 70 % (taux calculé sur la période d’une année civile).

Les modalités de versement

Le versement des aides à la télétransmission a lieu en mars 2011, au titre des FSE réalisées en 2010.
Vous n’avez aucune démarche à effectuer. La somme vous est versée automatiquement par la caisse d’Assurance Maladie de votre lieu d’exercice, pour le compte de l’ensemble des caisses d’Assurance Maladie obligatoire des différents régimes.

Vous souhaitez obtenir un devis pour l’informatisation et la télétransmission de vos Feuilles de Soin Electroniques ?

N’hésitez pas à nous contacter, nous nous ferons un plaisir de répondre à toutes vos questions.


* prévues par la convention nationale des infirmières (JO du 25 juillet 2007).

By | 2018-04-12T15:53:35+00:00 14 octobre 2011|Installation Infirmière libérale|0 Commentaire

Laisser un commentaire