La transmission infirmière dans l’exercice libéral

La transmission infirmière dans l’exercice libéral

En France, la tenue d’un dossier de soins infirmiers est obligatoire dans le cadre hospitalier.  En exercice libéral en revanche, et à l’inverse de pays comme le Canada, la tenue d’un dossier de soins infirmiers n’est pas une obligation. Cependant, les transmissions ont bel et bien lieu entre les infirmières, mais se réalisent via le logiciel infirmier, des carnets, des feuilles volantes, etc.

Un bref historique des transmissions infirmières

Jusqu’au 19ème siècle, c’est-à-dire au moment de la création des premières écoles de garde-malades, les savoirs infirmiers se transmettent oralement. En effet, depuis le Moyen-Age, les soins de confort et d’assistance de vie sont associés à l’activité des femmes. Ces savoir-faire sont alors transmis par l’éducation de génération en génération, oralement. Ce sont les médecins responsables de la formation des garde-malades qui imposent à ces dernières de noter leurs observations sur des carnets réservés au suivi des soins par patient. Il apparait, pour les chercheurs en soins infirmiers, que la transmission est intimement liée au rôle qu’accorde la société aux infirmières. Ainsi, la tradition orale dans la transmission du savoir infirmier et la subordination aux médecins ont beaucoup limité les infirmières dans l’élaboration de leur pensée. Plus récemment, les infirmières ont tenté de se libérer de ce rapport à la médecine et, de s’engager à écrire sur leur pratique.

Le dossier de soins infirmiers depuis 1978

transmission infirmières libérales

Depuis l’officialisation du rôle propre de l’infirmier en 1978 grâce à la législation, la profession préconise la création d’un dossier de soins. Le décret de 1984 prévoit l’écriture de tous les actes effectués dans le dossier du patient. Depuis 25 ans, l’ensemble des soins techniques, infirmiers et relationnels devraient donc être inscrits dans les dossiers des patients. Cependant, en pratique, l’aspect relationnel ne figure bien souvent pas dans les annotations. Bien que protégé par le secret professionnel et les règles de confidentialité, le dossier peut être consulté par l’ensemble du personnel médical et paramédical, ainsi que par le patient et ses proches. Il est dès lors difficile de mettre par écrit des impressions personnelles qui pourraient être mal venues ou mal interprétées.

En milieu hospitalier, la transmission des informations de soins semble plus facile à mettre en place. Des réunions peuvent être prévues entre chaque garde pour échanger sur les difficultés ou les particularités de chaque patient. En revanche, l’échange peut être plus compliqué lors de l’exercice libéral. Les échanges entre infirmiers ou avec les remplaçants dans un cabinet libéral sont beaucoup moins protocolaires.

La transmission au sein du cabinet libéral infirmier

Les pratiques en matière de transmission d’informations sont diversifiées au sein des cabinets libéraux. Certains infirmiers utilisent un cahier laissé chez le patient, dans lequel sont notés tous les soins réalisés, en cours ou à effectuer. D’autres préfèrent l’utilisation d’un carnet qu’ils transportent avec eux lors de chaque visite, et qui permet de noter des informations plus sensibles. Enfin, le développement des technologies informatiques permet désormais aux infirmières de réaliser leur compte-rendu sur informatique grâce à des logiciels tels celui proposé par Albus.

Qu’en est-il pour vous ? Comment transmettez-vous des informations à vos collaborateurs, collègues ou remplaçants ?

 

By | 2018-04-12T15:51:29+00:00 17 mai 2012|IDEL au quotidien|23 Comments

23 Commentaires

  1. oui c est sur! Quand j etais étudiante jai fais un stage en libéral et y’avai un cahier chez chaque personne soignée qui permettait de noter des transmissions par chacun des intervenants, ceux paramedicaux et les autres. C est pas grand chose mais ca peut etre déterminant pour la prise en soins

  2. Albus pense à tout:-)

  3. Fabien Desnoyer via notre page Facebook Le 17 mai 2012 - Répondre

    j’avais mis en place un dossier de soins infirmier pour chaque patient… dommage que mes ex collaborateurs n’ai pas continué après mon arrêt… à chacun d’entre nous de mettre en place les choses utiles

  4. Sylvie Tanguy via notre page Facebook Le 17 mai 2012 - Répondre

    Idem , nous travaillons en binome , et pour nos patients chroniques nous avons un petit cahier qui sert de liaison avec tous les intervenants , ensuite travailler c est s adapter et la continuite et serieux des soins s exercent de la meme facon qu en milieu hospitalier .

  5. Idem que Fabien nous avons un dossier patient chez cacun d’entre eux, avec les ordos, les examens, le diagramme de soin, on peut laisser des consignes au médecin, c’est super 🙂

  6. Classeur chez chaque chronique quasi identique à celui utilisé quand j’étais en rea

  7. Cindy Lecocq via notre page Facebook Le 17 mai 2012 - Répondre

    Idem chez chronique !

  8. Béné Le Risbé-Leho via notre page Facebook Le 17 mai 2012 - Répondre

    Nous on va au resto et on discute 😉 si pas le temps … On se fait un café ! Et encore moins le temps… Internet ou téléphone ! Et nous travaillons avec des fiches techniques adaptée aux soins et besoins de nos patients … Le soucis étant toujours de ne pas laisser trop d’informations chez les patients ( pour les familles trop « curieuses »)

  9. Chez les chroniques, dont on fait une prise en charge quasi totale (toilette, médoc), on est en train de mettre en place un dossier de soin, que j’ai trouvé sur internet, le lien avait été partagé ici il ya qq temps je crois … et sinon on se fait des transmissions orales à chaque relève, soit par téléphone ou chez l’un ou l’autre.

  10. Dossier de soins chez chroniques avec différentes parties : informations patient, transmissions cibles diagrammes de soins ttt trans Dr, kine on explique au patient a quoi sert ce dossier, qu il est confidentiel ( mention manuscrite) et on leur dis de ne pas le laisser a porter des personnes non concernes, ils l emmènent lors de leurs consultation spécialiste c un lien évident entre nous professionnel de santé dans le but d une prise en charge efficace, sinon chemise avec fiche ( surv inr, ta, hebdomadaire….)

  11. Sabrina Riemenschnitter via notre page Facebook Le 17 mai 2012 - Répondre

    dossier infirmier chez mes chroniques… pour info, j’ai remplacé 2 fois et 2 fois les transmissions étaient par texto…

  12. Pour ns les transmissions sont par ecrit avec remise des clefs l dossier de soins.egalement chez les patients chroniques mais j’ai appris il y a peu que le dossier devait rester la propriete de l’idel (surtout en cas de litige !) donc ne pas le laisser chez le patient mais surtout pour valider nos soins meme sur du ponctuel et la souvent c neant !!!

  13. Bernadette Serrier via notre page Facebook Le 17 mai 2012 - Répondre

    désoléé mais les patients qui sortent de l’hosto n’ont aucunes transmissions écrites …; et quand on demande des consignes on nous repond comme d’habitude //// j’ai été hospitaliere aujourd’hui libérale si on est professionnelle on le reste toujours

  14. Le dossier de soin appartiens au patient, si tu note ce que tu fais il ne peut y avoir litige ???

  15. Christelle Himpe via notre page Facebook Le 17 mai 2012 - Répondre

    Dossier de soins infirmiers mis en place chez nos patients chronique via siderale tres complet

  16. releve faite grace a icloud on a ttes les trois un iphone on a tte les trois le releve en meme temps les ordos sur nous et on va encore travailler dessus releves concervees evidemment merci apple

    • Aurelie Le 9 juin 2012 - Répondre

      Bonjour,

      Le fait que icloud ne soit pas agréé pour héberger des données de santé confidentielles n’est pas un problème ? Nous nous sommes posé la question avec mes collègues mais n’avons pas trouvé de réponse…

  17. A l’hopital,le suivi du patient,c’est souvent d’abord un numéro administratif,tout doit etre codifié,sauf que souvent le médecin et les intervenant au retour à domicile sont souvent négligés
    A domicile,entre plus souvent en jeu une collaboration directe entre les intervenants médicaux ,en relation avec la famille avec laquelle il existe plus souvent des liens durables depuis des années(médecin de famille).Le cahier de liaison n’est pas toujours indispensable,sauf dans les pathologies lourdes,souvent encadrées dans ces cas,par des structures complémentaires d’aide(par exemple:soins palliatifs).
    L’intervenant à domicile,agissant seul lors de son passage,peut supporter une plus grande responsabilité de ses actes,que dans l’encadrement hospitalier,quand se présente une situation particulière à laquelle il faut faire face

  18. Amélie : quelle application utilisez-vous sur Iphone ?

  19. Aurélie Senange via notre page Facebook Le 17 mai 2012 - Répondre

    transmissions orales avec ma collegue et traitements avec atcd tapés à l’ordi accrochés dans chaque buffet des patients (au cas ou pour pompiers – médecins – smur) mais comme petite ville quand les urg arrivent chez les patients nous sommes toujours prévenues et faisons nos trans directement…

  20. Quelle appli pour iPhone ?? iCloud mais comment ?? Mervi

  21. Nathou Portelli via notre page Facebook Le 18 mai 2012 - Répondre

    Mon binôme c mon mari donc relève le soir à la maison une fois les enfants couche et en plus un cahier pour les patients chronique pour le suivi et liaison avec le docteur

  22. Cecile Ravez Laronde via notre page Facebook Le 18 mai 2012 - Répondre

    je me fais pas de transmissions toute seule LOL..sinon chez les patients il y a un cahier de liaison pour les doc mais ils s’en foutent royalement …

Laisser un commentaire