Combien coûte une installation en libéral ?

Combien coûte une installation en libéral ?

Eh bien tout dépend de la situation ! Derrière cette réponse un peu évasive à une question que de nombreux IDE se posent, se cache une réalité bien complexe. En effet, s’il est certain que s’installer en libéral est un choix de vie qui imposera, quelle que soit la situation, des charges, des tâches administratives chronophages et un investissement personnel certain, le budget et les revenus, eux, dépendent de nombreux critères.

Les charges fixes : à prévoir dans le prévisionnel

S’installer en libéral implique nécessairement un certain nombre de charges fixes qu’il convient de bien prendre en compte dans son budget prévisionnel si l’on ne souhaite pas avoir de surprises.

  • Le loyer (ou le remboursement de l’emprunt dans le cas d’achat du local) : un/une IDEL doit absolument avoir un local conforme comportant une salle d’attente, une salle de soin et une salle d’eau). Le montant du loyer dépend essentiellement de la région et de la ville dans laquelle vous vous installez.
  • L’adhésion à un centre de gestion agréé : en moyenne 200€/an, déductibles de vos frais professionnels et vous autorisant un abattement de 20%.
  • L’expert-comptable : facultatif mais conseillé. Il peut vous faire gagner du temps et de l’argent. Compter 1.000€/an.
  • Le logiciel de gestion infirmier : avec Albus, compter autour de 30€ par mois pour un abonnement complet, lecteur vital, assistance, mises à jour, dépannage en cas de panne etc compris.
  • Les assurances, notamment la RCP : 110€/an

Les charges variables

Les charges variables sont constituées des différentes taxes et cotisations que vous aurez à assumer et qui dépendent de votre chiffre d’affaires ainsi que vos frais de déplacement (qui sont partiellement compensés par le forfait kilométrique).

  • La CSG : 2,4% des revenus, non déductible
  • LA RDS : 0,5% des revenus, non déductible
  • La CFP : 0,15% du plafond annuel de la sécurité sociale, déductible
  • Cotisation maladie : 0,10% des revenus N-2
  • Et bien sûr… les impôts.

En fait, on considère en général que la totalité des charges imposées aux IDEL représente 45% de leur CA annuel.

Acheter une patientèle

C’est là que les choses se compliquent. En effet, pour s’installer, deux solutions s’offrent à l’IDE : acheter une patientèle ou monter son propre cabinet. Dans le cas d’un achat de patientèle, il faut savoir que le coût de cette cession est calculé comme suit :

  • 10% à 30% de la moyenne du CA des 3 dernières années, documents à l’appui. Le pourcentage qui servira à déterminer le prix de la patientèle dépend de l’ancienneté du cabinet, de la concurrence, de la possibilité de reprendre le local…

Quoi qu’il en soit, sachez que si vous rachetez une patientèle, votre prédécesseur doit respecter deux obligations :

  • Assurer une période de transition pour vous présenter à ses patients.
  • Vous céder le matériel.

Le coût d’une patientèle est très variable (et négociable !). Il est donc très difficile de donner une fourchette valable. Néanmoins, sachez que c’est sans doute la solution la moins risquée et la plus confortable : vous savez exactement où vous mettez les pieds !

Monter son cabinet

Plusieurs solutions s’offrent à vous. La plus simple consiste à racheter les parts d’une IDEL qui exerce en cabinet : les charges fixes sont partagées entre les différents associés et vous disposez déjà d’une patientèle.

Si en revanche vous choisissez de créer votre situation depuis le début, vous devez prendre en compte plusieurs paramètres :

  • La zone d’installation : pensez aux zones très sous-dotées ! Vous aurez sans doute plus de kilomètres à faire mais vous bénéficierez d’aides de la CPAM. De plus, vous constituerez votre patientèle en très peu de temps.
  • Le fonds de roulement : vous devez assurer vos dépenses et vos revenus pour les premiers mois. Charges fixes, achat de matériel, loyer et salaires : un budget compris entre 15 000 et 60 000 euros est à prévoir selon la zone d’installation. Clairement, plus la concurrence sera élevée et plus vous devrez prévoir un budget élevé (plus de temps avant d’avoir une patientèle solide).

L’installation en libéral est une aventure que vous avez tentée. Comment vous y êtes-vous pris(e) ? Quelles difficultés avez-vous rencontrées ? Quel budget conseillez-vous aux nouveaux venus ? Avez-vous acheté ou créé votre propre patientèle ? N’hésitez pas : partagez votre expérience !

By | 2018-04-12T15:50:31+00:00 26 juillet 2012|IDEL au quotidien, Installation Infirmière libérale|4 Comments

4 Commentaires

  1. lheritier joelle Le 20 août 2012 - Répondre

    Pour info, la juriste de l’AGAPI, association de gestion rattachée à la FNI dit que la valeur de rachat de la patientèle est de 40% de la moyenne des 3 dernières années d’exercice. De ce fait le montant est quand même différent! Négociable bien évidemment!

  2. bérénice Le 20 août 2012 - Répondre

    bonjour
    voilà moi je me suis installée en mars avec 6000 euros mais bon j’ai pris des risques c’est pas facile a ce jour je ne verse pas encore de salaire mais la persévérance paye toujours.
    il faut du courage dans la vie

    • olivier.pean@orange.fr Le 19 octobre 2012 - Répondre

      Bonjour Berenice,

      Juste une petite question ,

      Je voudrais m’installer moi aussi mais je ne peux me passer d’un salaire,

      Comment fais-tu pour vivre ??

      Merci de ta reponse

  3. hartmann Le 19 mai 2015 - Répondre

    bonjour,
    en étant installé dans une commune du 78, puis je travailler dans les communes voisines?

Laisser un commentaire