Débuter en libéral : comment se faire connaître ?

Débuter en libéral : comment se faire connaître ?

Un/une jeune infirmier(e) motivé(e) décide de s’installer en libéral. Un local, du matériel, un logiciel de gestion du cabinet infirmier, un véhicule, toutes les démarches administratives sont faites, les frais et autres charges payées… il ne reste plus qu’à faire rentrer de l’argent. Car il ne faut pas se voiler la face, un(e) IDEL est une entreprise avec des charges et qui a besoin de revenu. Or, comme les règles professionnelles des IDEL leur interdisent de faire de la publicité pour leur cabinet, de déposer des flyers ou des cartes de visite chez les commerçants et les potentiels patients, comment faire pour se faire connaître ? Voilà un éternel problème des IDEL !

La « publicité » légale

L’article R. 4312-37 du Code de la santé publique est assez clair sur ce que les IDEL ont le droit de réaliser comme publicité. Et autant dire que les limites sont drastiques. Néanmoins, ça peut constituer une base :

  • Deux publications consécutives pour signaler : une installation, un déménagement, l’intégration d’un collaborateur, un changement d’horaire, etc. Bref, toute modification peut être signalée publiquement par la diffusion de deux annonces consécutives dans la presse locale (typiquement, les publications communales mais également la presse privée locale).
  • Une plaque professionnelle (attention : 25 cm x 30 cm, c’est cadré !) indiquant exclusivement vos noms, prénoms, titres et diplômes. Eventuellement le lieu de délivrance. Et bien sûr les horaires, l’adresse et le téléphone.

La création d’un réseau

Et c’est là que l’hypocrisie débarque. En tant qu’infirmier libéral, vous n’avez pas le droit de réaliser de démarche commerciale… mais vous avez le droit de jouer à la commerciale en allant voir tous les professionnels de santé du coin : médecins, kinés, pharmaciens, IDEL, etc. Soignez votre sourire, discutez un peu, laissez votre carte de visite (mais surtout pas un paquet !)… bref, « réseautez » !

Contactez également les CLIC, HAD et SSIAD. Beaucoup d’infirmières libérales pensent qu’il s’agit là de concurrents. Mais il n’en est rien : si vous entretenez de bons rapports avec ces institutions, elles peuvent, ponctuellement, vous apporter des patients.

Afin de maintenir de bonnes relation avec les autres professionnels de santé de votre coin, organisez de temps en temps (tous les 6 mois, tous les ans) un petit « pot professionnel » au cours duquel chacun pourra échanger, discuter, partager son projet professionnel, etc.

Faites votre travail avec passion et professionnalisme ! Le bouche à oreille marche très bien. Si vous vous occupez bien de vos patients et entretenez de bons rapports avec eux, ce sont eux qui vous conseilleront (pas toujours, on le sait : certaines personnes ne peuvent jamais être satisfaites…) à leurs amis et connaissances. Et pensez bien à leur laisser votre carte de visite ou un magnet reprenant vos coordonnées sur leur frigo ! Ca, vous avez le droit de le faire, alors profitez-en !

Et vous, comment vous êtes-vous fait connaître ? Avez-vous eu des difficultés avec les autres IDEL de votre secteur ? Si vous avez des astuces pour se faire connaître, partagez-les : elles peuvent aider de jeunes IDEL perdu(e)s !

By | 2018-04-12T15:50:03+00:00 4 septembre 2012|IDEL au quotidien, Installation Infirmière libérale|12 Comments

12 Commentaires

  1. Cécile Dureux Le 4 septembre 2012 - Répondre

    Faire son travail de manière professionnelle et le bouche à oreilles positif et presque aussi rapide que le négatif…

  2. joelle capdeville Le 5 septembre 2012 - Répondre

    il ya 37 ans nous etions tres peu nombreuses ( 3 IDELS ) pour 9000hab ;aujourdh’ui nous sommes 12 pour un peu moins de 7000 et tous les moyens pour se faire connaitre son bons (limites ou legaux )tout le monde s’en moque . la deontologie n’est plus qu’un mot du dictionnaire ….

  3. Angelique Marcand Vergobbio Le 6 septembre 2012 - Répondre

    Tout à fait

  4. Sabrina Riemenschnitter Le 7 septembre 2012 - Répondre

    moi j’ai pris contact avec les réseaux comme l’AMAPA, REGESA, les assistantes sociales. J’ai envoyé des courriers aux différents cabinets libéraux de mon secteur, et j’essaie d’ aller à toutes les rencontres pro du coin. On apprend très vite que nous évoluons dans une jungle…

  5. Mélanie Gervaise Le 8 septembre 2012 - Répondre

    le bouche à oreille c’est ce qui fonctionne le mieux !!!

  6. Grimard Christelle Le 20 septembre 2012 - Répondre

    Ayant débuté il ya 2 mois, je rame dur car c’est vraiment la jungle! On ne peut compter sur les médecins, ni sur la pharmacie du coin qui favorisent les anciennes! J’ai 5 patients et je reve de 2 toilettes!! Ne me dite pas qu’il ny a pas 2 mamies à laver sur 15 km a la ronde;;; mais je ne desepere pas

    • Anonyme Le 24 septembre 2012 - Répondre

      CC, je suis contente de pouvoir discuter avec une pers qui vient de s’installer…car c’est aussi le cas pour moi, en fait j’ai déjà une pte clientèle, et çà roule plutot bien, tu est d’où?

      • Grimard Christelle Le 30 septembre 2012 - Répondre

        Je suis de la Moselle, entre Metz et Nancy

        • VOIRIOT Céline Le 4 octobre 2012 - Répondre

          Et moi je suis installée ds le 88, à Pargny sous Mureau, je recherche des rlptes pour les WE, afin de souffler un peu!je commence mon 2è mois…allez au plaisir, bye

        • leclercq Le 1 janvier 2016 - Répondre

          bonjour,
          qu’en est-il maintenant ?

          bonne soirée

        • leclercq Le 1 janvier 2016 - Répondre

          bonjour,
          qu’en est-il maintenant ?

          bonne soirée

      • PRIEUX Sylvie Le 2 octobre 2012 - Répondre

        IDEL depuis 2 ans et arrivée dans le 51 depuis 2 mois après la mutation de mon époux, j’ai envoyé 300 CV : demande de remplacements, collaboration ou cession de clientèle ainsi que dans le département limitrophe ! Aucune réponse ! J’ai même téléphoné aux cabinets, RIEN ! Je commence à réunir les adresses des différentes pharmacies et médecins des environs pour m’installer ! Si vous avez des conseils à me donner, je suis preneuse !! Les temps sont vraiment difficiles ! Les IDE quittent les hôpitaux = beaucoup d’installations d’IDEL ! Près de chez moi, les IDEL font principalement des AIS (les toilettes sont réservées aux SAD) !! Bonne chance à toutes pour vos début !!

Laisser un commentaire