Quel est l’avenir des IDE libérales d’ici 2030 ?

Quel est l’avenir des IDE libérales d’ici 2030 ?

Avec l’annonce de la publication de son livre blanc intitulé « Horizon 2030, vision pour les soins infirmiers ambulatoires », la FNI a mis en route une véritable réflexion sur le rôle des infirmiers libéraux face aux nouveaux enjeux de la santé. Soins plus qualitatifs pour les patients, économies de plusieurs milliards d’euros pour les services de la santé, revalorisation du métier pour les IDEL… tout le monde pourrait bien y trouver son compte.

Les IDEL pourraient effectuer un premier tri

Chaque année, se sont plus de 2 millions de journées d’hospitalisation qui ont lieu alors qu’elles pourraient être évitées. Comment ? Grâce à l’intervention d’IDEL chez les patients chroniques par exemple. En effet, le rôle des IDEL n’est aujourd’hui pas assez reconnu et 20% des personnes se présentant aux urgences sont en fait victimes d’une iatrogénie médicamenteuse. Grâce à une plus grande marge de manœuvre leur permettant d’adapter certains traitements médicamenteux à des patients chroniques, les IDEL pourraient alors permettre une économie non négligeable d’environ 11 milliards d’euros ! De plus, elles possèdent déjà les compétences nécessaires étant donné qu’elles adaptent par exemple au quotidien les traitements insulinodépendants des patients diabétiques. La FNI a aussi développé l’idée selon laquelle il serait intéressant d’augmenter le droit de prescription des IDEL pour certains examens de contrôle. Plusieurs pays étrangers ont quant à eux déjà très bien su tirer parti de la force des infirmières. Ces dernières ont alors pour rôle d’identifier, par le biais d’un jugement clinique, les priorités en termes de soins et de visites médicales. D’ici 2030, les infirmiers libéraux pourraient alors bien voir leur nombre grimper en flèche pour arriver à plus de 120 000 exerçants, soit près du double qu’actuellement.

Le concept d’infirmier référent

Tout comme il existe aujourd’hui une notion, d’ailleurs parfaitement intégrée, de « médecin traitant », Philippe Tisserand, le président de la FNI, propose de développer le concept d’ « infirmier référent ». Il ne serait alors pas nécessaire de créer de métiers intermédiaires, les compétences des infirmiers libéraux étant déjà une véritable richesse encore peu exploitée. À partir de ce principe, il serait intéressant de créer des binômes intégrant un infirmier et un médecin référents. L’IDEL pourrait alors intervenir afin de raccourcir le temps d’attente des patients ayant des besoins urgents de soins ambulatoires. Cela est d’autant plus judicieux quand on sait que la médecine libérale est beaucoup moins couteuse qu’une hospitalisation (50% moins chère en moyenne). Il faut aussi savoir qu’il existe aujourd’hui des outils ultra complets, qui permettent de gérer à distance ses fichiers clients, de saisir très facilement ses ordonnances, d’éditer ses factures et bien plus encore. L’utilisation d’un logiciel de gestion infirmier, par exemple, pourrait alors devenir une pratique courante dans le cadre de l’évolution du métier.

Et vous, comment envisagez-vous le métier d’IDEL dans les années à venir ? Pensez-vous que leur rôle pourrait être davantage reconnu ? Selon vous, que pourrait apporter le développement de la consultation des infirmiers ? N’hésitez pas à partager votre opinion sur ces nouveaux enjeux qui pourraient bien bouleverser le modèle actuel de la santé.

By | 2018-04-12T15:49:38+00:00 21 septembre 2012|IDEL au quotidien|36 Comments

36 Commentaires

  1. Annick Darriet Le 21 septembre 2012 - Répondre

    Interessant, ça fait plus de 10 ans qu’on le dit ! pour ma part si tout va bien je coulerais une retraite bien méritée depuis déjà quelques années 😉

  2. Paul Printemps Le 21 septembre 2012 - Répondre

    À ce rythme la … Certainement mort ou en prison

  3. Veronique Gilli Le 21 septembre 2012 - Répondre

    En soins intensifs !!!!

  4. Eric Cérémonie Le 21 septembre 2012 - Répondre

    En Psy !!!

  5. Nicolas Berthon Le 21 septembre 2012 - Répondre

    Bizarre moi jpense que vous serez tous en train de rembourser des indus de soins qui ne seront plus remboursés!

  6. Philippe Poncharreau Le 21 septembre 2012 - Répondre

    j’espere a la rretraite!

  7. Nelly Privat Le 21 septembre 2012 - Répondre

    les IDEL c’est l’avenir!!! Mais c’est chaud quand même!

  8. SoSo Theze Le 21 septembre 2012 - Répondre

    Eleveuse de brebis dans le Larzac!!!!!!!!!!!

  9. Valerie Thedon Le 21 septembre 2012 - Répondre

    A la retraite fauchée et mal soignée !!!

  10. Elodie Rosso Le 21 septembre 2012 - Répondre

    Convertie au Boudhisme au fin fond du Népal …

  11. Axelle Bidois Dubuc Le 21 septembre 2012 - Répondre

    Tous ces commentaires en disent long sur le moral des troupes :-(( alors en 2030 ….

  12. Sylvain Phenix Bousquié Le 21 septembre 2012 - Répondre

    Dirigeant de Societe Medical ou je finirais mon internat.

  13. Florence Foray Le 21 septembre 2012 - Répondre

    À 12 ans de la retraite ,alors même pas peur!!!

  14. Cecile Paillard Le 21 septembre 2012 - Répondre

    A la vitesse ou je roule pour ne pas etre en retard chez mes patients, je dirais… Non je me veux pas y penser !!!

  15. Monique Still Le 21 septembre 2012 - Répondre

    j’aurais 90 ans!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  16. Joelle Capdeville Le 21 septembre 2012 - Répondre

    j’aurai 80ans nurse …… si Dieu me prête vie bien sur !!alors ne me dite pasque ça vous fait bizarre quand je parle de ma retraite hein !!

  17. Nathalie Bourdin Le 21 septembre 2012 - Répondre

    j’aurais, 58 ANS, si tout se passe bien, toujours dans ma voiture , à dispenser des soins à domicile…..

  18. Marie-pierre Lavergne Le 21 septembre 2012 - Répondre

    ah enfin !!!! les soins à domicile tout compte fait sont moins onereux qu’ on pourrait le penser ….tout arrive !!!de la part d’une infirmiere qui a 28 ans de carriere …!!

  19. Catherine Le Calvez Le 21 septembre 2012 - Répondre

    Plaquée en suisse après en avoir bien profité …;)

  20. Martine Ternisien Le 21 septembre 2012 - Répondre

    En retraite et bien bien méritée 48 ans de loyaux services

  21. Angélique Havet Le 21 septembre 2012 - Répondre

    Je ne veux même pas y penser !

  22. Alexandra Loupias Le 21 septembre 2012 - Répondre

    Encore au boulot en 2030 c’est sûr, sauf si je gagne au loto! Par contre, toujours en libéral? Je ne sais pas!

  23. Véronique Jourquin Le 22 septembre 2012 - Répondre

    soixante douze ans et toutes mes dents et je profiterais d’une retraite bien meriter

  24. Véronique Jourquin Le 22 septembre 2012 - Répondre

    meritee pardon

  25. Veronique Merette Huart Le 22 septembre 2012 - Répondre

    en retraite ouf!!

  26. Aude Le Gal Le 22 septembre 2012 - Répondre

    Je ne sais pas … Reconversion certainement ! Mon dos je le sais n’ira pas jusque la !!!

  27. Cathy Sophie Le 22 septembre 2012 - Répondre

    au train ou vont les chioses, la retraite, je ne sais même pas si à 70 ans on pourra la prendre!!

  28. SoSo Theze Le 22 septembre 2012 - Répondre

    Aux dernières nouvelles, notre retraite a 80 ans!!!!!!

  29. Joel Sabourault Le 25 septembre 2012 - Répondre

    la crise touche encore plus durement d’autre secteur nous la retraite nous inquiète et d’autre cherche du travail?

  30. En 2030? à six pieds sous terre!!!

  31. Nadine Salkowsky Le 26 septembre 2012 - Répondre

    Surement encore au boulot, en libéral, petit doute mais bon, on verra quand on y sera !!!

  32. Christiane Ollier Le 27 septembre 2012 - Répondre

    Qui peut le savoir

  33. fuseau Le 20 octobre 2012 - Répondre

    à la retraite aussi!!! enfin j’espère!!!
    d’ici là je me prépare à ma reconversion professionnelle dans la formation continue!
    le libéral? je souhaite bon courage aux futur(e)s prétendant(e)s, l’avenir ne sera pas serein pour eux

  34. Anne Le 21 octobre 2012 - Répondre

    Je suis installée depuis 35 ans et bientôt à la retraite – bien méritée – ce métier est une passion
    Sinon il vaut mieux faire autre chose…!
    Il faut espérer que l’avenir propose une autre forme de qualification pour les libéraux, mais il n’y aura pas de gratification pour tous…
    J’ai toujours travaillé en formations diverses: en communication à la fac, énergie chinoise, DU de
    la douleur, Analyse transactionnelle, PNL ….
    Et les formations proposées par les réseaux divers. Tout celà m’a enrichi et booster pour améliorer ma qualité de prestation, c’est la clé du devenir pour résister à la pression des patients et
    Des soins rapides pour éviter d’être  » jetable  »
    Ce n’est qu’un témoignage d’une IDEL de 62 ans
    Qui éprouve encore du plaisir à travailler malgré les difficultés du quotidien…..

  35. Tomas Le 11 janvier 2014 - Répondre

    Ne faite jamais ce metier!

  36. Tomas71 Le 11 janvier 2014 - Répondre

    Ne faite jamais ce metier!

Laisser un commentaire