Comment les infirmières libérales doivent-elles traiter leurs déchets ?

Comment les infirmières libérales doivent-elles traiter leurs déchets ?

Le traitement des déchets est une problématique très actuelle étant donné que les Français accordent de plus en plus d’importance à tout ce qui touche au développement durable. Mais au-delà de cela, les infirmières libérales sont dans l’obligation de traiter les DASRI, c’est-à-dire les Déchets d’Activité de Soins à Risques Infectieux. Comment faut-il alors s’y prendre ?

Que sont les DASRI ?

illustration_couverture

Les DASRI, ce sont les Déchets d’Activité de Soins à Risques Infectieux, très bien. Mais qu’est-ce que cela signifie exactement ? Eh bien comme leur nom l’indique, il s’agit de tout le matériel et de tous les produits relatifs aux soins qui sont susceptibles de contaminer autrui : accessoires ayant servis à faire des diagnostics, des traitements préventifs ou curatifs, etc. Il s’agit donc potentiellement de déchets dangereux auxquels il est préférable de réserver un traitement spécial. En effet, seriez-vous rassurée de vous couper avec une seringue ou de toucher du sang contaminé ?

.

Comment traiter les DASRI ?

Etant donné qu’ils présentent des risques d’infections, les DASRI doivent être placés dans des collecteurs spécialement prévus à cet effet. Mais ce n’est pas tout, il faut faire un peu le tri ! En effet, il existe des boîtes ou sacs de collectes différents en fonction du type de DASRI : coupants, mous, liquides, etc. Et pour faire les choses bien, mieux vaut ne pas se tromper ! Quoi qu’il en soit, vous ne risquez pas de rater les « poubelles » prévues pour récupérer les déchets à risques infectieux puisque normalement elles doivent être de couleur jaune. Mais ce n’est pas leur seule caractéristique. En effet, un compartiment pour DASRI doit également comporter des indications comme le symbole de risque biologique correspondant, la limite de remplissage ou encore le nom du producteur.

Mais au-delà du tri, les infirmières libérales sont aussi chargées d’éliminer les DASRI. Ces derniers ne doivent donc pas être jetés chez les patients, mais conservés pendant maximum 3 mois par l’IDEL qui doit ensuite s’en débarrasser. Mais là encore, pas question de les mettre dans les containers d’ordures ménagères puisque c’est une entreprise spécialisée qui doit les brûler. Les infirmières libérales doivent ainsi leur faire parvenir leur DASRI, soit en les apportant à un point d’apport volontaire, soit en demandant à un prestataire de les récupérer sur place. Heureusement qu’avec un logiciel de gestion infirmier vous pouvez gagner du temps, parce qu’avec la gestion des DASRI, du temps, il va vous en falloir un peu !

Qu’en est-il des autres déchets ?

Il faut savoir que les DASRI ne sont pas les seuls déchets produits par les infirmières libérales. Bien évidemment, certains produits ne possèdent pas de risques d’infections. On peut par exemple penser à tout ce qui concerne les emballages, les poches vides, les accessoires de protection (charlottes ou masques par exemple), etc. Il s’agit des DAOM, les Déchets Assimilables aux Ordures Ménagères. Mais dès lors qu’un DAOM rentre en contact avec un DASRI, il doit être considéré comme tel et être traité avec le même soin.

Et vous, comment traitez-vous vos DASRI ? Pensez-vous qu’il est normal de leur accorder un soin particulier ? Avez-vous déjà subit des représailles suite à un mauvais tri de vos déchets ? Et avez-vous des astuces pour trier et éliminer les DASRI ?

 

 

By | 2018-04-12T15:46:38+00:00 31 janvier 2013|Actualité Albus|44 Comments

44 Commentaires

  1. Matignon de Castro Le 31 janvier 2013 - Répondre

    bonjour, ça serait bien que toutes les IDE OU IDEL fasse ce geste 😉 bon courage à toutes et tous

  2. Rose Le 31 janvier 2013 - Répondre

    ça serait bien une honte de ne pas le faire!!!

  3. Blech Hagenbach Le 31 janvier 2013 - Répondre

    On a pas le choix

  4. Rouma Le 31 janvier 2013 - Répondre

    est ce ke je peut le fair comme un sujet de PFE avotre avis merci d’avance?

  5. Martins Le 31 janvier 2013 - Répondre

    avoir des copines qui bossent a l’hosto ^^

  6. Lardon Le 31 janvier 2013 - Répondre

    nous sommes responsable de la destruction de nos déchets, donc organisme habilité qui nous fournit bordereau de destruction. Tracage obligatoire. Et ce n’est pas le poste de charge qui coute le plus pour un cabinet.

  7. Mangin Le 31 janvier 2013 - Répondre

    Moi c est le magasin de matériel ou j acheté mes container qui me les reprend gratuitement

  8. Lacombe Le 31 janvier 2013 - Répondre

    Comme pour Jb Lardon…organisme spécial et feuille de traçage. Et à plusieurs dans un même cabinet, c est moins cher.

  9. Capdeville Le 31 janvier 2013 - Répondre

    moi c’est le labo qui reprend mes containers

  10. Durut Le 31 janvier 2013 - Répondre

    dans le premier fossé au bord duquel je passe . Non, je rigole !!! evidemment qu’on traite nos dechets !!!

  11. Marrouat Cogez Le 31 janvier 2013 - Répondre

    ici c’est une entreprise spécialisée qui les collecte et on ne paie pas trop cher 😉

  12. Buissiere Le 31 janvier 2013 - Répondre

    Et ben pour ma part c’est les déchèteries qui reprennent les dasri et la coti est de 50euros pour l’année et peu importe le volume

  13. Tournier Le 31 janvier 2013 - Répondre

    moi c une assoc loi 1901 qui retraite et ça fais bosser du monde pour quasiment une 10aine d’€ par trimestre

  14. Idel Le 31 janvier 2013 - Répondre

    c obligatoire !! ns c le labo qui est habilité qui nous reprend nos containers……..

  15. Weber Le 31 janvier 2013 - Répondre

    Idem, la prise en charge des DASRI se fait par un labo qui les achemine au centre d’incinération.

  16. Sellier Le 31 janvier 2013 - Répondre

    Pour moi c’est la déchèterie qui récupère ….. j’ai récupéré un patient un jour qui avait déjà eu une IDEL et qui était étonné de le voir repartir avec ma seringue ATC vide …. la collègue la mettait à la poubelle !

  17. sorge Le 31 janvier 2013 - Répondre

    Nous, nous avons une société privée qui nous depose les futs vides, et une fois pleine nous les emmenons dans une machine qui recueil les boites…
    par contre, pouvez vous me dire comment vous eliminer les seringues préremplies style LOVENOX, ARIXTRA ?????
    merci

  18. Anonyme Le 31 janvier 2013 - Répondre

    Je rebondis sur ce que dit Gaëlle, je trouve étonnant que vous soyez toutes et tous si sérieux et assidus parce que nous connaissons BEAUCOUP d’IDEL qui considèrent que ce n’est pas leur boulot et les mettent à la poubelle. Certains disent que vus le prix payé pour une injection de Lovenox, ça fait beaucoup de travail pour pas grand chose. Mais peut être avons nous de mauvaises fréquentations… La question est : avec les systèmes de sécurité actuels sur les injections, les aiguilles qui se rétractent et tout ça, le risque est-il vraiment présent ou juste théorique ?

  19. Torta Le 31 janvier 2013 - Répondre

    le risque est présent à mon avis si le plastique à l’extrémité de l’aiguille venait à se casser quelque soit la raison ; on est responsable de la production de nos dechets pas contre un patient sous insuline qui se gère seul et qui jette ses aiguilles à stylo autopiqueur et aiguille à insuline si pas de décheterie quels moyens à t -il pour éliminer ses dechets si refus de la pharmacie de prendre ses dechets???? moi la poubelle ménagère ça me choque…

  20. Riemenschnitter Le 31 janvier 2013 - Répondre

    Moi comme Joëlle : repris gratuitement par le labo

  21. Pierre Le 1 février 2013 - Répondre

    La déchèterie nous les prend et nous redonne des containers vides

  22. Sellier Le 1 février 2013 - Répondre

    Je me suis également posé la question sur la pertinence de jeter les seringues rétractables au DASRI
    Je suis choquée aussi de voir des seringues à la poubelle ms certains patients diabétiques qui se pique seul n’ont pas forcément le choix ( la pharmacie ne reprends pas , déchèterie trop loin ….)

  23. Capdeville Le 1 février 2013 - Répondre

    ça fait plus de 20 ans que je me bas (decidemment je suis HALLUCINEE pour pleins de trucs ,Najat à raison) avec la dechetterie pour un container …. HELAS C EST EN VAIN !!! maisj’ai toujours recyclé mon materiel UU autrefois je le brulais dans un tonneau ……………..

  24. Bazzinotti Palumbo Le 1 février 2013 - Répondre

    Nous avons trouvé ( non sans difficulté) une société qui récupère nos déchets régulièrement et nous donne des containers de différentes tailles. C’est plutôt sympa.

  25. Idel Le 1 février 2013 - Répondre

    Dans la ville où je travaille, les diabétiques peuvent remettre leurs déchets piquants à la mairie qui organise une collecte ! Ceci exclusivement pour les patients et non les professionnels.
    DASRI pour les IDEL.

  26. Ka Le 1 février 2013 - Répondre

    Savez vous où certains(le mari d’une patiente) jettent leurs seringues et leurs aiguilles pour ne pas acheter un container à aiguilles ? Et ben je vous le donne en 1000 : A LA MER CAR ÇÀ VA DANS LE SABLE VOYONS !!!!!!!!!!

  27. Poirier Le 1 février 2013 - Répondre

    les pharmacies donnent des petits containers aux diab et les récupèrent c’est la loi depuis déjà 2ans je crois .il n’y a pas que les seringues mais les lames de bistouris, les aiguilles seules et toutes n’ont pas de systèmes de sécurité (embrel..).on voit de tout :brulées dans la cheminée,l(hiver bien sûr ,l’été ils stockaient …

  28. Colovanla Le 1 février 2013 - Répondre

    Bonne idée.

  29. Idel Le 1 février 2013 - Répondre

    y’a des endroits pers ne veut leur prendre…..

  30. Biancolin Le 1 février 2013 - Répondre

    Dis moi que tu plaisantes…Stp

  31. Biancolin Le 1 février 2013 - Répondre

    Si je peux me permettre je suis diplomée dpuis 15 ans liberale depuis 1 an et tt ca me fait Alluciner…je n’imagine pas un autre moyen devacuation…J’ai du mal a croire que des collegues n’utlisent pas les boites jaunes….pardon d’avoir osé

  32. Ka Le 1 février 2013 - Répondre

    Hélas non c’est la vérité , le pire c’est que c’est un amoureux de la mer et une famille de marins !

  33. Capdeville Le 1 février 2013 - Répondre

    en principe les fournisseurs de containers sont tenus de reprendre ..mais c’est en principe !!

  34. Torta Le 1 février 2013 - Répondre

    je vais revoir la formation avec orion pour revoir les obligations ou pas de pharmacies

  35. Biancolin Le 2 février 2013 - Répondre

    quand a un « amoureux » comme ca tas pas bsoin d’ennemis…

  36. Harasse-Moreau Le 2 février 2013 - Répondre

    Et vouS faites quoi de vos déchets dus aux pansements … ?? …

  37. Salkowsky Le 4 février 2013 - Répondre

    Punaise mais c’est de la folie !!!!

  38. Capdeville Le 4 février 2013 - Répondre

    perso les patients les gerent .mon auto n’est pas une poubelle non plus !! on peut demander des containers aussi mais alors là ,bonjours le stokage !!!!!!!!

  39. Blanc Le 19 février 2013 - Répondre

    Bonjour,
    C’est même pire!! selon les formations conventionnelle nous devrions prendre aussi les pst usagé! ben voyons ! mais sachez que chaque commune doit avoir un collecteur de déchet à risque !!

    et que penser les préservatifs, serviettes, hygiéniques, tampons…couches…..
    on nous fait la remarque, on le fait ! mais pourquoi pas aussi une éco taxe sur nos soins !! les gens l’accepte bien pour l’électro ménager , qui sont beaucoup plus dangereux qu’une seringue usagé!!! lol!

  40. Blanc Le 19 février 2013 - Répondre

    Bonjour,
    C’est même pire!! selon les formations conventionnelle nous devrions prendre aussi les pst usagés! ben voyons ! mais sachez que chaque commune doit avoir un collecteur de déchet à risque !!

    et que penser les préservatifs, serviettes, hygiéniques, tampons…couches…..
    on nous fait la remarque,nous on le fait ! mais pourquoi pas aussi une éco taxe sur nos soins !! les gens l’accepte bien pour l’électro ménager , qui sont beaucoup plus dangereux qu’une seringue usagé!!! lol!

  41. migalou Le 20 février 2013 - Répondre

    mais gardez vous aussi vos compresses et pinces utilisées au domicile des patients et comment les eliminez vous ? Bien sûr j’elimine les coupants, mais pas les dechets mous, je n’ai guère envie de faire une poubelle ambulante de ma voiture.. est-ce une obligation même pour les plaies « propres » chirurgicales non contaminées, par ex ??

  42. pfff Le 3 avril 2013 - Répondre

    J’hallucine un peu en vous lisant là?! Pour s’installer en libéral il est obligatoire de fournir une attestation comme quoi on a une boite pour eliminer nos dechets! Alors je vois pas comment ca se fait que certaines jettent a la poubelle ou vont a la dechetterie??!!

  43. R.E.S.P.E.C.T Le 25 avril 2013 - Répondre

    Cela fait déjà une semaine que j’ai des soins à domicile donc infirmières à domicile. Il y a une chose que je ne comprend toujours, que se soit les 3 infirmières, elles ne jettent JAMAIS les emballages plastiques et vieux pansements! Ils restent sur mes tables(de salon bien entendus!) et tous les jours c’est comme ça. Je n’ai pas droit à l’appui (pied) pendant un mois donc béquilles. Quelqu’un peut-il m’expliquer ? car moi pas tout comprendre là

  44. DASRI COLLECTE EN REGLE Le 16 avril 2014 - Répondre

    Bonjour Les IDE,

    ça fait un peu peur ce que vous dites, surtout que les tous nouveaux frais moulus qui sortent de leur école ont eu des modules sur ce thème !

    Conduite à tenir vis à vis des DASRI :

    1/ Postulat de base et règlementaire : VOUS êtes responsables de VOS déchets jusqu’à leur élimination. (en gros PAS LE CHOIX… je sais !)

    2/ 2 solutions pour vous professionnels de santé :
    – Soit comme des grands vous apportez vos déchets dans un centre de traitement (autorisation de le faire dans votre propre véhicule jusqu’à 15Kg MAXI de DASRI)
    – soit vous faites appel à un prestataire de services.

    3/Quand vous sous traiter la prise en charge de vos DASRI via une sté de collecte, attention aux opportunistes qui vous vendent la prestation à pas cher alors que votre responsabilité est en jeu (au pénale en cas de soucis (AES ou autre))
    En gros, vous devez savoir avec qui vous aller bosser quant à la prise en charge des DASRI (agréments, attestation de transporteur de matière dangereuse, mise au normes du véhicule de la sté, formation des agents de collectes, traçabilité, etc, etc. …)
    Pour non respect des documents à fournir en cas de contrôle (ARS par ex) c’est 75K€ d’amende (pour le coup ça pique !) ou prison avec sursis (ne pas recommencer sinon aie) ou interdiction d’exercer votre belle profession (« Bonjour Pôle Emploi, je suis IDE certes un peu con, en effet j’ai voulu biaiser de 300€ HT par an pour une obligation, mais je peux plus faire ce métier, vous me proposez quoi ? » …. Si t’as besoin de rien vas à Pôle Emploi !!!)

    4/ en aucun cas vous pouvez filer vos DASRI à une tierce personne ou une tierce structure.(labos, hôpitaux, etc….) C’est interdit, sauf si l’établissement à qui vous filez vos DASRI signe une convention de centre de regroupement avec vous, et de fait va vous faire payer l’acte ! Donc passer en direct avec une sté ! moins cher et moins d’emmerdes.

    Vous avez un ordre des infirmiers, il existe un syndicat des VRAIS collecteurs de DASRI: la CNCDS. Voir site internet, et demande de renseignements… compétents, réactifs.

    Donc déconnez pas avec les DASRI et les piquants dans les bouteilles plastiques, ce ne sont pas des contenants homologués et le mec qui trie les déchets quand il se pique, et bien il passe par une sale période grâce à vous (trithérapie préventive, recherche d’hépatite B et C, analyses de sang pendant 6 mois… bref que du bonheur pour un pauvre gars qui voulait juste faire bouffer sa famille en triant de simple déchets)

    😉 A+

    Un écocitoyen écoresponsable halluciné par des « professionnels » de santé

Laisser un commentaire