Devenir infirmière libérale pour lutter contre le chômage

Devenir infirmière libérale pour lutter contre le chômage

Depuis quelques mois, l’exercice en libéral pour les infirmières semble intéresser de plus en plus. La difficulté à trouver un emploi hospitalier semble être un facteur qui explique cette tendance et pour certaines être infirmière libérale serait ainsi une solution pour lutter contre le chômage. Quelques précisions sur le manque de postes d’infirmières et sur ce phénomène d’attrait pour le libéral.

D’un côté les hôpitaux n’offrent pas suffisamment d’emplois…

S’il y a quelques temps les hôpitaux étaient clairement en manque d’infirmières, aujourd’hui la tendance semble s’être légèrement inversée. Bien entendu, ce constat ne concerne pas toutes les régions de France. Mais quoi qu’il en soit le phénomène est bien présent. D’ailleurs, un groupe a même été créé sur Facebook (« Infirmier(e) au chômage ? ») pour que les infirmières n’ayant pas d’emploi puissent témoigner de leur situation.

Mais pourquoi les infirmières ont-elles autant de mal à trouver un emploi ? Eh bien il semblerait que l’une des raisons du chômage des infirmières résulte du fait que ces dernières aient tout simplement été plus nombreuses à être diplômées en 2012. Dans les régions les plus touchées comme l’Aquitaine par exemple, ce seraient ainsi 9,5% de diplômes supplémentaires qui auraient été délivrés l’année dernière par rapport à 2011. La demande dépasse donc l’offre dans certaines zones géographiques.

Les dossiers de candidature s’empilent ainsi dans quelques hôpitaux (700 dossiers en attente par exemple pour le CHU de Bordeaux). Et bien que certains organismes aient explosés le nombre d’emplois prévu dans leur budget (270 infirmières supplémentaires embauchées pour l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris), le manque d’emplois se fait réellement ressentir chez les infirmières.

… et de l’autre l’exercice en libéral semble attirer

Pour lutter contre le chômage et pour avoir du travail, nombreuses sont les infirmières qui s’intéressent de près à l’exercice libéral. En effet, l’Ordre infirmier a remarqué une hausse des demandes concernant les remplacements en libéral.

Mais outres les difficultés à trouver un emploi dans le milieu hospitalier, il semblerait que de plus en plus d’infirmières souhaiteraient devenir IDEL pour les avantages que présente ce type d’exercice. Effectivement certaines infirmières préfèrent quitter les hôpitaux qui ne leurs conviennent plus en termes de conditions de travail ou même de rémunération. Il est vrai qu’en tant qu’infirmière libérale on est beaucoup plus libre dans son travail. Mais les IDE travaillant dans les hôpitaux savent-elles vraiment à quoi s’attendre en se lançant en libéral (horaires à rallonges, responsabilités, etc.) ? En réalisant quelques remplacements au départ elles pourraient en effet vite rebrousser chemin, à moins qu’elles utilisent un logiciel de gestion infirmier pour faciliter leur quotidien…

Et vous, pensez-vous que l’exercice libéral pourrait permettre aux infirmières de sortir du chômage ? Comment appréhendez-vous ce phénomène ? Avez-vous peur d’avoir davantage de concurrence, et donc moins de travail ? Ou pensez-vous qu’il s’agit d’une opportunité pour vos remplacements ?

 

By | 2013-02-21T21:38:07+00:00 21 février 2013|IDEL au quotidien|27 Comments

27 Commentaires

  1. Houset Tiran Le 25 février 2013 - Répondre

    alors là!!! il n’y a qu’à voir les 200% de travail en intérim (voyez l’Appel Médical etc…) ! les structures cherchent des IDE à la pelle!

  2. Bottin Le 25 février 2013 - Répondre

    Oui dans l’EPHAD ou je suis il en manque !

  3. Skrzypczyk Le 25 février 2013 - Répondre

    No comment! !!!!!!

  4. christel cabezon Le 25 février 2013 - Répondre

    je suis idel depuis 28 ans et je vois fleurir les installations mais aussi les devissages de plaques ! c’est dur de trouver des remplacements dans la mesure ou toutes les idel travaillent en cabinet de 2 ou 3 ! c’est très tendance et il parait que c’est le bon plan !!moi je vois des filles ramer autour de moi !et pourtant j’habite dans le nord !c’est dur de faire sa place en libéral de nos jours !la seule solution c’est l’association !

  5. Barbara Le 25 février 2013 - Répondre

    no comment !!!

  6. Frezouls Le 25 février 2013 - Répondre

    C Qd même fou 😉 quand on voit la charge de travail qu’il y a ds les étages …..

  7. Davienne Le 25 février 2013 - Répondre

    IDE au chômage ???? Être libéral ne doit pas être un choix de secours…

  8. Rondeau Le 25 février 2013 - Répondre

    c’est qu’ils n’ont pas le budget pr embaucher ! je pensais qu’il fallait faire 18 mois en milieu hospitalier ou clinique avt de pouvoir faire du libéral ?

  9. Drui Le 25 février 2013 - Répondre

    C est honteux….. Après on s étonne qu il y ait tant de négligences

  10. Ldine Le 26 février 2013 - Répondre

    N importe quoi!! Il faudrait arrêter de publier des articles mensongers qui véhiculent de fausses infos! Les infirmières ne veulent plus de postes à l hôpital car les salaires sont bien trop minables compte tenu de la charge de travail. Elles finissent par faire le choix du Liberal qui jusqu à présent, permettait au moins de pouvoir aménager leur planning. Les hôpitaux comme ceux de L APHM sont cruellement en manque d IDE et font régulièrement appel aux boîtes d intérim!!!

    • bb Le 5 novembre 2013 - Répondre

      tu dis nimporte quoi

  11. Marcand Vergobbio Le 26 février 2013 - Répondre

    Voila c est chèque je dis à chaque fois . Ça doit être un choix de carrière

  12. Barbara Le 26 février 2013 - Répondre

    ce st je le pense aussi les conditions de travail et de salaire qui decouragent les hospitalieres et les poussent vers le liberal

  13. Camus Le 26 février 2013 - Répondre

    J suis d accord avec ge d line les infirmières s installent en Liberal car elles ont en marre des conditions de travail et leur rémunération au chu et structures ! J l ai perso fait après presque 10 ans de chu , il y a tellement de demandes en Liberal qu ils ont maintenant limite les installations , alors faut arrêter de dire n importe quoi et revoir un peu les conditions de travail et salaire des infirmières en structure !

  14. Anonyme Le 26 février 2013 - Répondre

    Certes, mais peut-être que si les conditions de travail sont si compliquées dans les services, c’est justement parce que certains hopitaux restreignent les recrutements pour des raisons budgétaires. Les deux arguments ne sont pas nécessairement à opposer.

  15. Ldine Le 26 février 2013 - Répondre

    Bien sur. Mais le libéral n a jamais été un choix de seconde zone.

  16. Camus Le 26 février 2013 - Répondre

    Oui le libéral n a jamais été un choix et les jeunes diplômés refusent les cdi et demandent des cdd pour pouvoir quitter les structures et aller vers des endroits plus avantageux en terme de qualité de travail et rémunération ( Québec , suisse , DOM Tom ,et ou Liberal )

  17. Camus Le 26 février 2013 - Répondre

    Choix de seconde zone j voulais dire pour le Liberal

  18. Ducoin Le 26 février 2013 - Répondre

    Tout à fait d accord avec gé ldine on quitte l hôpital car c le bordel !!!

  19. Houset Tiran Le 26 février 2013 - Répondre

    et bien moi, de retour en EHPAD après 8 ans de libéral, je suis enfin reposée, je touche 1900 euros net, mes repos sont payés…………… jamais été aussi riche et sereine à la fois. le temps c’est de l’argent, et là, j’ai les 2 🙂 + le plaisir de retrouver tous les papis mamies que j’avais perdus en libéral 🙂 cool <3

    • Marie Le 26 février 2013 - Répondre

      Je suis bien d’accord !

  20. Marie Le 26 février 2013 - Répondre

    Les IDE quittent l’hôpital car elles en ont marre des conditions de travail. Cependant, il ne faut pas lâcher « la proie pour l’ombre » car contrairement aux représentations que l’on a des professions indépendantes, il faut bcp travailler pour arriver à bien gagner sa vie. Au tarif horaire, c’est plus avantageux l’hôpital ! en libéral, il ne faut pas confondre Chiffre d’affaire et bénéfice. A 55%/60% de charges, il ne reste plus gd chose et ensuite l’impôt sur le revenu ! Les étages à monter, tous les jours et mm la nuit, c’est pas lourd payé! Bcp de contraintes non rémunérées. Pas de prise en compte de l’ancienneté et…pas d’arrêt de travail….bien réfléchir !

  21. Sue Le 26 février 2013 - Répondre

    oui biensur qu’il y a du boulot a la pelle dans les hôpitaux , c’est juste qu’ils ne veulent pas mettre la main au porte monnaie, l’hôpital se délabre en qualité de travail par manque de personnel, sous payé par rapport aux responsabilités qu’on leur confie, maltraitance biensur par manque de temps, des collègues démotivés…l’hôpital est une usine en crise…

  22. Skrzypczyk Le 26 février 2013 - Répondre

    Facile de choisir le liberal mais ds ce cas il faut oublier les vacances et la vie de famille en prend un coup.Du travail il y en a. N imaginez pas que le liberal c est le paradis!!!!!!!!!

  23. Maillet Le 26 février 2013 - Répondre

    Et puis ceni

  24. Maillet Le 26 février 2013 - Répondre

    Le libéral il n’y a pas tant de boulot que ça, moi je ne trouve pas de remplacements dans ma région car il y a trop de monde, à avoir quitter les structures.

  25. Houset Tiran Le 26 février 2013 - Répondre

    pas en Ubaye….tant mieux pour nos vieux valéians

Laisser un commentaire