Où en est le moral des infirmières libérales en 2013 ?

Où en est le moral des infirmières libérales en 2013 ?

Comme toute infirmière libérale le sait, exercer en libéral n’est pas toujours facile et qu’il vaut mieux avoir un moral d’acier pour exercer cette profession. Cependant les infirmières libérales sont humaines avant tout et comme le prouvent les chiffres révélés par le Scan CMV Médiforce de 2013 (étude menée auprès de 500 professionnels de santé exerçant en libéral), cette année, les infirmières sont un peu moins optimistes vis-à-vis de leur métier. Point sur le moral des infirmières libérales en 2012.

Les infirmières libérales sont inquiètes

310586_179496407_14341604-2802-moral-dans-les-chaussettes-h192745-l_H134107_LTout d’abord, il faut savoir qu’en 2012 les infirmières sont moins satisfaites de leur situation professionnelle qu’en 2011. En effet, si l’année dernière elles se hissaient au premier rang en termes d’optimisme face aux autres professions libérales, l’étude de 2013 montre que cette fois-ci elles n’ont accordé qu’une note de 6,2/10 à leur situation actuelle alors qu’elles étaient montées jusqu’à 7,1 en 2011.

Mais si le présent ne donne pas vraiment confiance aux IDEL, l’avenir leur semble encore plus inquiétant puisqu’à ce niveau la note descend jusqu’à 5,4. Pourquoi une telle inquiétude ? Eh bien les infirmières libérales déclarent que plusieurs sources en sont la cause. On peut par exemple citer la baisse des salaires, le manque de valorisation du métier, l’augmentation des charges et les lourdes contraintes administratives (élément indéniable quand on n’a pas de bon logiciel de gestion infirmier). Mais d’un autre côté il est intéressant de voir que malgré tout près de trois IDEL sur quatre ont affirmé que leurs revenus en 2012 ont été soit stables, soit supérieurs à ceux de 2011.

Les IDEL regrettent-elles leur choix d’exercice ?

Face au moral en baisse des infirmières libérales, une question tout à fait légitime peut se poser : regrettent-elles de s’être lancées en libéral ? Et bien que l’on puisse attendre une réponse positive, il s’avère malgré tout que 65% des IDEL referaient les même choix si elles devaient recommencer. Cependant, elles ne sont que 40% à recommander leur profession alors qu’elles étaient 65% à le faire l’an dernier. Est-ce seulement par crainte de voir arriver de la concurrence ou bien tout simplement pour préserver les petites nouvelles d’un métier pas évident au quotidien ?

Autre point intéressant qui ressort de cette étude : le regroupement des infirmières libérales en cabinets. En effet, en 2012 les IDEL étaient trois sur quatre à exercer ou à envisager d’exercer dans un cabinet. Une solution que les infirmières libérales ont trouvée pour sécuriser davantage leur avenir. Eh oui, à plusieurs, on est plus fortes !

Et vous, de votre côté, avez-vous le moral en baisse en ce début 2013 ? Si oui, quelles en sont les raisons ? Avez-vous trouvé des solutions pour reprendre du poil de la bête ? Et concernant votre mode d’exercice en libéral, le recommanderiez-vous à celles qui l’envisagent ? Enfin, si vous deviez tout recommencer, choisiriez-vous de nouveau le métier d’infirmière libéral, vous tourneriez-vous vers un emploi de salariée ou bien changeriez-vous complètement de métier ?

 

By | 2018-04-12T15:46:09+00:00 15 mars 2013|IDEL au quotidien|28 Comments

28 Commentaires

  1. Paret Le 15 mars 2013 - Répondre

    mitigée…

  2. Francois Le 15 mars 2013 - Répondre

    de plus en plus épuisant …………. no comment !!!!!!!!!!!!!!!!!

  3. Vaulot Le 15 mars 2013 - Répondre

    Trop de charges

  4. Romano Le 15 mars 2013 - Répondre

    Épuisée et puis je viens de me faire agresser par car jaking plus de voiture et molestée….alors bof

  5. Douvilier Le 15 mars 2013 - Répondre

    Trop de charges aussi .Et l arrivée des SSIAD et HAD ne nous aide vraiment pas

  6. Faivre Le 15 mars 2013 - Répondre

    Moi je suis à peu près satisfaite de mon boulot, je ne retournerais pas à l’hopital, même si je payes bcp de charges, je m’en sors mieux en libéral! Et surtout le travail me plait encore…

  7. Haller Le 15 mars 2013 - Répondre

    mitigée aussi…

  8. Annick Le 15 mars 2013 - Répondre

    je fais partie des satisfaites en 2012 et épuisée désabusée de 2013. 12 ans de libéral, raz le bol du manque de considération total, du travail toujours des charges qui montent, des revenus qui baissent, de la concurence des structures d’aide à domicile qui ne sont pas qualifiés mais font le travail quand meme et non remboursé en plus, puisque elles elles ont le droit de faire de la pub, raz le bol du manque de coordination ville-hopital. Raz le bol d’etre corvéable à merci et d’avoir toujours peur d’etre suspecté de fraude dès qu’on fait une facture.Et raz le bol de voir que malgré les années de travail et les cotisations toujours plus importantes la retraite qui se profile nous plongera dans la misère.

  9. Salsa Le 15 mars 2013 - Répondre

    Bof. Avenir très incertain.

  10. Skrzypczyk Le 15 mars 2013 - Répondre

    Le travail en liberal est plaisant.Mais qu ils arretent de nous pomper des charges surtout impots et urssaf.

  11. Métral Le 15 mars 2013 - Répondre

    Heureusement que je fais le métier que j’aime mais a quand un conseil de l’ordre fort et efficace qui fait bouger les choses qu’on arrête d’accepter l’inacceptable

  12. Suc Le 15 mars 2013 - Répondre

    Le pire reste la Carpimko qui nous prend des milliers d’euros pour quasiment rien nous reverser une fois a la retraite!!!!

  13. marick Le 15 mars 2013 - Répondre

    J’aime mon métier mais quand je vois qu’on nous taxe de plus en plus bah ça ne motive pas et ça dégoute ! on ne peut pas refuser de faire les soins…mais on ne va pas travailler gratuitement non plus /
    C’est un cercle vicieux tout çà !

  14. Marrouat Cogez Le 15 mars 2013 - Répondre

    que l’urssaf et la carpimko allège les charges !!!!!!!!!!!!!!!

  15. Sellier Le 15 mars 2013 - Répondre

    J’adore ce que je fais ms idem que tout le monde qu’on arrête les charges , je viens de recevoir la carpimko … au secours !

  16. Sellier Le 15 mars 2013 - Répondre

    J’adore ce que je fais ms idem que tout le monde qu’on arrête les charges , je viens de recevoir la carpimko … au secours !

  17. de Lescure Le 15 mars 2013 - Répondre

    Trop de charges Urssaf et Carpimko ca devient vraiement du routage de gueule !!!!

  18. Ldine Le 15 mars 2013 - Répondre

    Ça devient vraiment difficile. Les hôpitaux ne gardent plus les patients, de plus en plus de soins en ambulatoire , l IPC, qui est pourtant une référence à Marseille réalise même des mastectomies en Ambu!!!! Résultats des courses, des patients de plus en plus lourds à domicile, mal cadrés, des généralistes dépassés par les événements.. J aimerais qd même qu on m explique à quoi sert le conseil de l ordre infirmier?? À part ponctionner 75 euros par an?? Il serait temps de réagir. Les IDEL dont tellement mal représentées que petit à petit, elles en viennent à faire un boulot ingérable, de moins en moins payé, avec des charges hallucinantes. Je ne parle même pas des syndic qui ne servent à rien.

  19. Parra Le 15 mars 2013 - Répondre

    je szuis partie en libéral parce que je ne supportais plus la pression hiospitaliere et franchement je revis, bien sur il y a des moments difficile, bcp de paperasses et on est pas tjs epaulés pour bosser, mais au moins on se sent libre, on décide enfin de ce qu’on accepte ou pas… un sentiment qui fait supporter bien des inconvénients

  20. Ferracci Le 15 mars 2013 - Répondre

    d’accord avec muriel 🙂

  21. Berthe Le 15 mars 2013 - Répondre

    pareil, liberale depuis bientot 3 ans je ne donnerai ma place pr rien au mnde !!! quelle liberté !! certeselle coute cher !! ms je ne reviendraisen milieu hospitalier pr rien au monde !! on est bien mieux considere par nos patients que par nos anciens chefs et collegues !!! quell bonheur d avoir enfin de la reconnaissance et d etre payé a la hauteur de nos efforts !! perso j en avais ras le bol de finir le taff des faineants de service sans jms rien avoir de plus, au contraire !!!

  22. Berthe Le 15 mars 2013 - Répondre

    pareil, liberale depuis bientot 3 ans je ne donnerai ma place pr rien au mnde !!! quelle liberté !! certeselle coute cher !! ms je ne reviendraisen milieu hospitalier pr rien au monde !! on est bien mieux considere par nos patients que par nos anciens chefs et collegues !!! quell bonheur d avoir enfin de la reconnaissance et d etre payé a la hauteur de nos efforts !! perso j en avais ras le bol de finir le taff des faineants de service sans jms rien avoir de plus, au contraire !!!

  23. Pigeon Le 15 mars 2013 - Répondre

    J’aime … Mais dur de trouver un rythme dans les jours de travail et les charges étouffantes … L’équilibre ??? Je cherche encore …

  24. Pigeon Le 15 mars 2013 - Répondre

    J’aime … Mais dur de trouver un rythme dans les jours de travail et les charges étouffantes … L’équilibre ??? Je cherche encore …

  25. Harasse-Moreau Le 15 mars 2013 - Répondre

    Trop de charges financières Urssaf carpimko … Trop de charges de papiers teletrans réclamations aux caisses aux mutuelles aux patients .. Sans compter lles patients de moins en moins satisfaits .. Leur exigence au niveau des soins des horaires sont parfois épuisantes .. Oui depuis 20 ans les choses ont bien changées .. Les syndicats et l’ordre ne nous servent pour l’instant à rien … On court après une évolution de la profession … Mais laquelle .. Les médecins libéraux overbookés … Et les infirmières au bord du burn out … Sinon j’ose a dire que j’aime toujours mon métier .. Que j’aime le sourire des gens quand je leur apporte le réconfort qu’ils attendent .. 😉

  26. Dumoulin Le 15 mars 2013 - Répondre

    En ce qui me concerne je suis rebutée par les charges « phénoménales » qui nous sont prélevées !!! J’avoue que parfois ça me décourage et me donne « presque » envie de redevenir salariée !!!!
    Cependant j’aime toujours mon métier et en particulier les patients qui sont quand même très reconnaissants !!!

  27. Squilbin Le 15 mars 2013 - Répondre

    moral pas tjrs au beau fixe et pourtant j’adore mon métier….mais l’URSSAF ET CARPIMKO et autres charges me mettent parfois le moral à zéro et j’ai de plus en plus l’impression de bosser à la chaine pour avoir un revenu décent….et aussi patients de plus en plus exigents…je suis inquiète pour notre avenir en libéral…

  28. le Cam Le 16 mars 2013 - Répondre

    les charges!l’administratif!les exigences diverses!la baisse de reconnaissance de la part du corps médical et de plus en plus de patients!!!!!ce sentiment de solitude:on travaille seul et on a de moins en moins de temps à consacrer à nos proches ou à des loisirs(horaires « décalés)!!!!!que fait l’ordre infirmier???j’aime mon métier,mais j’ai de plus en plus de mal à le vivre………

Laisser un commentaire