La Ministre de la Santé parle aux infirmiers libéraux

La Ministre de la Santé parle aux infirmiers libéraux

Certaines professions sont trop souvent laissées pour compte par les pouvoirs en place. Les infirmières libérales font partie de celles-là et n’ont que rarement leur mot à dire lorsque des décisions globales sont prises e matière de politiques de soins. La prise de parole de Marisol Touraine, ministre de la Santé et des Affaires Sociales, faite pour évoquer directement les IDELs, tombe donc à point nommé.

Un discours fédérateur

Le 8 octobre 2013, s’est tenu le congrès du Syndicat des Infirmières et Infirmiers Libéraux (SNIIL), qui fêtait là son quarantième anniversaire. La ministre de la Santé a eu l’excellente idée de s’adresser à la profession via un communiqué vidéo afin de replacer les infirmiers libéraux au centre du débat et d’évacuer le sentiment prégnant pour la communauté des IDELs d’être trop souvent mise de côté.

La Stratégie Nationale de la Santé, lancée le 23 septembre, a eu des répercussions malheureuses sur la corporation des IDELs qui voyait, une fois de plus, l’avertissement du monopole des médecins revenir à la charge. Cette prise de parole de Marisol Touraine a eu la bonne idée de freiner les ardeurs et les volontés de révolte ainsi que de justifier, si besoin était, l’importance des infirmiers libéraux au sein de notre système de Santé. Elle a aussi apporté des réponses, point par point, à tous les questionnements légitimes des IDELs.

Chaque problème a sa solution

Le point essentiel qu’a évoqué Marisol Touraine reste la place de l’IDEL au sein de l’échiquier de la santé française. Ces dernières sont des « maillons essentiels de la révolution du premier recours » dixit la Ministre. Ce type de phrase a de quoi rasséréner une profession qui a besoin de ce type d’encouragements pour ne pas se sentir plongée dans l’oubli.

Madame la Ministre a clairement mis l’accent positivement sur la portée sociale et thérapeutique qu’avaient les infirmières libérales dans le schéma médical français. Sur le terrain toute l’année (avec comme seuls compagnons leurs patients et leur logiciel de gestion infirmier), au centre des questions de santé, sociologiques voire politiques au sens large du terme, les IDELs sont une partie cachée mais plus qu’importante de l’iceberg. La Ministre l’a clairement compris et cette prise de parole apparaît comme très efficace en termes de raisonnement et de communication.

Les points plus concrets des doutes émis par les IDELs ont été contrariés par Marisol Touraine qui ne veut clairement pas de bureaucratisation excessive et encore moins de hiérarchisation entre professionnels libéraux de la Santé. Le message est positif et défend l’esprit de groupe au mépris de la désolidarisation globale que tout le monde craignait.

Le SNIIL attend donc la concrétisation de ce discours redouté mais, au final, parfaitement reçu et compris.

Et vous, avez-vous été sensible à ce discours de Madame la Ministre ? Pensez-vous qu’elle a abordé des points essentiels ? Quels sont les critères que vous auriez souhaité qu’elle évoque ? Sentiez-vous le statut des infirmiers libéraux en danger depuis le lancement de la Stratégie Nationale de la Santé ? Va-t-on vers des jours meilleurs ?

By | 2013-10-29T14:14:09+00:00 29 octobre 2013|Actualité Albus|0 Commentaire

Laisser un commentaire