Les prescriptions médicales autorisées aux infirmiers libéraux

Les prescriptions médicales autorisées aux infirmiers libéraux

Jusqu’à fin 2006, les actes de prescriptions médicales n’entraient pas dans les champs de compétences des infirmiers libéraux. Or, depuis quelques années, les instances gouvernementales tendent à donner un rôle plus important à ces professionnels de santé en lien étroit avec les patients en leur accordant de nouvelles prérogatives. Il n’en reste pas moins que ces nouveaux droits s’accumulent et se substituent les uns aux autres laissant parfois les professionnels, en particulier les nouveaux arrivants IDELS, dans le flou…

Des ordonnances prescrites dans le cadre des soins infirmiers

Tout d’abord il est important de préciser que l’arrêté en vigueur publié par le ministère du Travail de l’Emploi et de la Santé  du 20 mars 2012 au Journal Officiel abroge de ce fait le précédent arrêté du 13 avril 2007.

Voici donc la liste des dispositifs médicaux concernés, à savoir que les infirmiers sont autorisés  à les prescrire « lorsqu’ils agissent pendant la durée d’une prescription médicale d’une série d’actes infirmiers et dans le cadre de l’exercice de leur compétence

[…] sauf en cas d’indication contraire du médecin »   :

  • articles pour les pansements (compresses stériles, coton hydrophile, bandes extensibles…)
  • cerceaux pour lit de malade
  • dispositifs pour le traitement de l’incontinence et pour l’appareil urogénital
  • dispositifs pour les perfusions à domicile.

Peuvent être prescrits, cette fois sous condition d’information préalable auprès du médecin traitant désigné par le patient :

  • les matelas ou coussins d’aide à la prévention des escarres
  • certains pansements (hydrocolloides, hydrocellulaires…)
  • les sondes consacrées à la nutrition entérale à domicile
  • les dispositifs de contention des membres inférieur (dans un renouvellement à l’identique du généraliste)
  • les accessoires d’auto surveillance glycémique.

Enfin depuis le 17 juillet 2012  viennent s’ajouter à ces prescriptions autorisées le renouvellement des contraceptifs oraux, ce qui laisse quelque peu songeurs nos infirmiers…

Prescrire la pilule alors que la prescription des vaccins n’est toujours pas généralisée ?

Vaste débat qui laisse place à de multiples interrogations sur les visions diversifiées du rôle de l’infirmier libéral dans la sphère des professionnels de santé. Pourtant, face à la recrudescence de grossesses non désirées et une forte hausse des IVG, pouvoir élargir le champ de la prescription des contraceptifs oraux semble une évidence.

Toutefois si l’on ne peut que se satisfaire de cette possibilité pour les infirmières scolaires au public particulièrement sensible, cela laisse plutôt perplexe les deux autres corps de métiers concernés par cette nouveauté en particulier les infirmiers libéraux.

pillule1L’article L.4311-1 du code de la santé publique précise que vous, les IDELS, êtes « autorisés à renouveler, pour une durée maximale de six mois, non renouvelable, les prescriptions des médicaments contraceptifs oraux datant de moins d’un an, sauf s’ils figurent sur une liste fixée par arrêté du ministre chargé de la Santé ». Une liste qui, par ailleurs, comporte notamment les fameux contraceptifs de 3ème et de 4ème génération largement controversés actuellement de par leurs risques de thromboses dont la prévalence reste à évaluer.

Ainsi certains syndicats de médecins généralistes ont décidés de boycotter cette mesure en inscrivant sur l’ordonnance initiale prescriptive une mention « non renouvelable », estimant qu’une mesure de dépannage était envisageable mais que « les infirmières, comme les pharmaciens, n’ont pas, dans les conditions actuelles, les moyens de pouvoir procéder au renouvellement de la contraception en toute sécurité. ». D’autre part ils estiment que « la responsabilité des professionnels de santé ne doit pas être galvaudée. », car au final être le prescripteur d’un médicament qui nécessite une réelle consultation n’est pas sans conséquence ni pour le professionnel infirmier ni pour la patiente…

Cette initiative de prescription surprend donc par sa possible incongruité, surtout lorsque l’on sait que les syndicats infirmiers réclament depuis des années le droit de vacciner directement leurs patients alors qu’on ne les a autorisés qu’à ne vacciner que les personnes à risques. Les infirmiers libéraux pourraient donc être capables de délivrer des médicaments mais pas d’administrer des vaccins ? Étrange logique…

Béatrice Galvan, vice-présidente de l’Onsil, s’interrogeait ainsi en 2010 : « On a le droit de renouveler la pilule, mais on n’a pas le droit de prescrire de la Bétadine![…] De plus, c’est encore un acte gratuit, alors que la prescription relève nécessairement d’une consultation. ».

Et vous les IDELS avez-vous déjà prescrit des renouvellements de pilules à vos patientes ? Êtes-vous satisfaits de ces mesures qui visent à étendre votre champ de prescription mais aussi vos responsabilités ? Pensez-vous qu’il serait temps d’élargir encore vos prérogatives sur les prescriptions, en particulier pour les campagnes de vaccinations ?

By | 2018-04-12T15:40:46+00:00 7 avril 2014|IDEL au quotidien|72 Comments

72 Commentaires

  1. Gnito Le 7 avril 2014 - Répondre

    Non et ce n est pas de notre rôle je trouve.

  2. Dablemont Le 7 avril 2014 - Répondre

    La plupart de mes patientes sont ménauposées ! 😉

  3. Andreani Le 7 avril 2014 - Répondre

    Non

  4. Schubetzer Sabourdy Le 7 avril 2014 - Répondre

    Du grand n’importe quoi. …

  5. Lucas Le 7 avril 2014 - Répondre

    Non et je ne le ferai pas !

  6. Chigot Le 7 avril 2014 - Répondre

    oui

  7. Girard Le 7 avril 2014 - Répondre

    Je ne comprends plus mon métier…….

  8. Joly Le 7 avril 2014 - Répondre

    Et oui les incohérences énormes moi je refuse de la prescrire

  9. Herbin Le 7 avril 2014 - Répondre

    A quand la pose du stérilet ?????

  10. Lambert Le 7 avril 2014 - Répondre

    Mdr isabelle

  11. Lambert Le 7 avril 2014 - Répondre

    Déjà qu’on fait le renouvellement pour les pansements !!!

  12. Cuisset Guyaux Le 7 avril 2014 - Répondre

    Tout est dit!

  13. Stracciatella Le 7 avril 2014 - Répondre

    C absurde et je refuse egalement de le faire.concernant les psts, c bien de pv prescrire car la plupart du tps face a certaines medecins traitants nous sommes plus informés et formés qu’eux!

  14. Le Bolc'h Le 7 avril 2014 - Répondre

    Non et je ne veux pas le faire!

  15. Louis-Urier Le 7 avril 2014 - Répondre

    Oui ça m arrive .. Par contre ne pas prescrire d’antiseptique c’est aberrant !

  16. Carlier Le 7 avril 2014 - Répondre

    Je refuse le renouvellement de la pilule….. Trop de surveillance et je trouve que cela doit être fait par un médecin. Idem pour diab …..

  17. Cornu Le 7 avril 2014 - Répondre

    Quand j’aurai plus de reconnaissance de ma profession par les médecins l’état et la sécu je commencerais peu être a l’envisager

  18. Cornu Le 7 avril 2014 - Répondre

    Quand j’aurai plus de reconnaissance de ma profession par les médecins l’état et la sécu je commencerais peu être a l’envisager

  19. Berlu Le 7 avril 2014 - Répondre

    Le jour ou mon plombier équilibrera les INR!

  20. Cornu Le 7 avril 2014 - Répondre

    Moi une patiente ma appele pour faire un frotis lautre jrs 😉

  21. Labadille Le 7 avril 2014 - Répondre

    Je le fais! Effectivement il y a des aberrations mais si on refuse chaque avancé il ke faut pas pleurer par la suitr

  22. Vital Santé Le 7 avril 2014 - Répondre

    On ne peut pas comprendre puisque c de la logique comptable version sécu !!!
    On risquerait de plomber leur budget antiseptique …..

  23. Magnier Le 7 avril 2014 - Répondre

    Non!! Quand on voit qu’on a même pas le droit de distribuer les médicaments ou mettre des gouttes!!!! Enfin si on peux mais c le patient qui doit payer!!! Alors non pour la prescription des pilules, on ne peut même pas prescrire de la béta!!!

  24. Maneki Neko Le 7 avril 2014 - Répondre

    Mon med traitant m à déconseille de le faire et si vraiment : ne pas prescrire aux fumeuses, prendre la TA : si elle est pas bonne c niet et si il y a des antcdt de phlébite c niet aussi. Trop délicat…

  25. On ne peux surtout pas prescrire du sérum phy ou nacl pour les pst…ahahah

  26. Garcia Rothe Le 7 avril 2014 - Répondre

    Perso je ne le ferai pas ….c qd meme pas anodin….et puis pour le principe car encore un acte gratuit

  27. Jean-baptiste Le 7 avril 2014 - Répondre

    Aie aie aie pourquoi pas prescrire viagra pour papy encore enforme.

  28. Jean-baptiste Le 7 avril 2014 - Répondre

    Aie aie aie pourquoi pas prescrire viagra pour papy encore enforme.

  29. Michèle Le 7 avril 2014 - Répondre

    non je ne le ferais pas!

  30. On peut? Ça a toujours été rejeté à la pharmacie!!!

  31. Chantier Le 7 avril 2014 - Répondre

    Y en assez des actes gratuits !!!

  32. Piavent Le 7 avril 2014 - Répondre

    Moi non plus je ne prescrirais jamais la pilule … Trop risque

  33. Boch Le 7 avril 2014 - Répondre

    Les pilules non mais les antiseptiques si et heureusement d’ailleurs si je devais attendre sur les médecins j’aurais pas fini !

  34. Piavent Le 7 avril 2014 - Répondre

    Oui moi aussi je le fais !! Faut pas abuser !

  35. Esteve Le 7 avril 2014 - Répondre

    Impossible de prescrire biseptine et bêta chez moi !!

  36. Poiret Le 7 avril 2014 - Répondre

    Ils ont peur qu’on fasse un trafic de beta et biseptine?

  37. Le Gal Le 7 avril 2014 - Répondre

    Je ne le ferai pas non plus !!! Faut pas abuser non plus !!! Bonne Nonne mais pas Conne !!!

  38. Chachoua Le 7 avril 2014 - Répondre

    Ni le droit de prescrire de l eau stérile……:-((

  39. Lemoine Le 7 avril 2014 - Répondre

    Même. Du sérum phy

  40. Rambaud Le 7 avril 2014 - Répondre

    Désolé cendrine biancolin… Interdiction de prescrire du sérum phy! Sachant que les unidoses ne sont pas remboursées par la sécu!

  41. Vollereau Le 7 avril 2014 - Répondre

    Oui à quand la prescription d’antiseptique ??!!

  42. Houbart Le 7 avril 2014 - Répondre

    c clair c pas logique

  43. Leveque Le 7 avril 2014 - Répondre

    Moi j ai decide je ne fais aucune prescription si prescription il ya Allo docteur lui est la pour ceci

  44. Merlin Le 7 avril 2014 - Répondre

    J’ai tenté la prescription de contraceptif oral pour dépanner ma fille ainée…le pharmacien l’a refusée . A priori le texte n’est pas applicable pour la CPAM!!!

  45. Lhuillier Le 7 avril 2014 - Répondre

    Jamais fait encore! Et je ne le ferai jamais…

  46. Bx Le 7 avril 2014 - Répondre

    Isabelle merlin :il me semble que comme pour toute prescription il faut que l on prennent en charge le patient pour pouvoir prescrire( non ?)pour ma part je ne prescris pas la pullule, surtout après les pb avec la dernière génération … Trop de risques, on est pas formés pour … D’autant que comme dit plus haut , on n est pas « compétents » pour prescrire les antiseptiques…!alors des ttt?!?

  47. Busser Redoules Le 7 avril 2014 - Répondre

    Moi non plus je ferai pas. Trop de risques et nous ne sommes pas formées pour cela…

  48. David Le 7 avril 2014 - Répondre

    Bien sur qu’on peut prescrire tout renouvellement de produits déjà prescrits

  49. Roussel Le 7 avril 2014 - Répondre

    Non le chlorure de sodium impossible ! Ya d’autres trucs dans le genre qui paraissent plus utiles…comme prescrire des bilans sang standard et des radios après une bête chute…mais bon ne rêvons pas. La pilule? Nan. Encore un acte gratuit? C’est pas suffisant le racket habituel. Je refuse donc de prescrire et envoi vers la personne rémunérée pour cet acte et responsable en la matière.

  50. Fernandes Le 7 avril 2014 - Répondre

    le ministère de la Santé marche sur la tête…

  51. Ingrand Dos-santos Le 7 avril 2014 - Répondre

    Euh on a plus de ministère de la santé… Disparu

  52. François-Rougier Le 7 avril 2014 - Répondre

    Complètement farfelu tout ça! !!! La pilule est un médicament qui reste dangereux et qu’ on a droit de prescrire alors que le chlorure de sodium ou biseptine inoffensif on a pas droit à prescription !!!! Mais on est tombé sur la tête! ! On nous prend pour quoi??? Ne nous laissons pas faire ..

  53. Le Bras Le 7 avril 2014 - Répondre

    On a simplement le droit de .mettre son nom sur l ordo Initiale du prescripteur et de prolonger de 6 mois.. quelle avancee pour notre profession .!!

  54. Fouge Le 8 avril 2014 - Répondre

    C est pas gratuit
    C est juste hors nomenclature

  55. Fouge Le 8 avril 2014 - Répondre

    Ne pas faire la fine bouche
    Chaque avancée même minime se monnayera dans le futur à prix d or
    Vu les perspectives démographiques

  56. Fouge Le 8 avril 2014 - Répondre

    On elargit notre champs d action
    A nous d en faire une compétence

  57. Gorlier Le 8 avril 2014 - Répondre

    Comme les kines !!! On peut prescrire des pommades mais pas pour nos massages …. Allez comprendre !

  58. Albertini Le 8 avril 2014 - Répondre

    Et pourquoi ne pourrait on pas prescrire des tp a nos patients sous avk ou une bactériologie sur une plaie douteuse……c est ridicule la plupart de nos patientes ne prennent plus la pilule et depuis bien longtemps. ..

  59. Robert Le 8 avril 2014 - Répondre

    Surtout due la bêtadine est sans ordonnance et qu’on a le droit de prescrire les pansements……

  60. Gonot Le 8 avril 2014 - Répondre

    Il fallait un décret autorisant les ide scolaires à prescrire la pilule ledit décret demande d évaluer l état cardiaque de la patiente donc à part le renouvellement pour une collègue c’est non . Quant aux avk je ne m estime pas apte à évaluer la balance bénéfice risque comme un médecin est forme en 9 ans pour cela

  61. Gonot Le 8 avril 2014 - Répondre

    À propos la betadine est incluse dans les ami des pansements donc méfiance si on prescrit on sera moins payé

  62. Sophie Le 8 avril 2014 - Répondre

    avec une majorité d’octogénaires, ça ne risque pas! vaudrait mieux que je puisse prescrire du sérum phy, ou de l’urgo k2

  63. le Cam Le 8 avril 2014 - Répondre

    jamais fait et ne le fera jamais!!!!!!!chacun son job et ses responsabilités!!!!!!!!comme si on n’en faisait pas assez!!!!!!!!!!!!!!!

  64. Fouge Le 8 avril 2014 - Répondre

    Niveau responsabilité est ce que ça change vraiment ??
    On distribue des traitements quotidiennement en évaluant les efficacités
    Les interactions et les effets indésirables
    C est déjà notre job

  65. Laborel Le 8 avril 2014 - Répondre

    Suffît de prescrire des préservatifs lol pour prévenir les MST en ce moment on en a besoin elle est toujours la mdr

  66. Studer Le 8 avril 2014 - Répondre

    Alors je viens d’avoir la formation a la sécu car je suis a présent conventionné par celle ci ( après avoir fait 5 ans de remplacement ) mais bon passons.
    Alors on peut prescrire la pillule comme ceci:
    – sur l’ordo du dr : noté renouvellement de 6 mois maxi
    – notre identification bien sur et signature
    – pas rémunéré car dans le cadre d’une patiente que l’on suit donc que l’on cote déjà
    – moi aussi suis pas trop pour mais comme la sécu nous la dit: c’est la loi, c’est un accord fait entre l’assurance maladie et les syndicats ide

  67. Mazzuchetti Le 8 avril 2014 - Répondre

    Et oui absurde …!!!
    L’iode angoisse plus que les œstrogènes apparemment. Des absurdités de la sorte il y en a à la pelle!!!

  68. Duf Le 16 avril 2014 - Répondre

    Non c clair

  69. Kam Le 2 mai 2014 - Répondre

    Euh comment dire ???
    Je vais proposer dès demain la pillule à mes mamue. On verra bien ce qu’elles diront …
    En attendant, laissez-nous prescrire les antiseptiques !!!

  70. do canto Le 4 mai 2014 - Répondre

    c est bien pour certains jeunes mais pourquoi avoir le droit de prescrire la pillule et pas les antiseptiques alors quand peut prescrire des compresses mais il faut bien nettoyer avant c est pas tres logique……

  71. Barb Ara Le 4 octobre 2014 - Répondre

    Pour ma part, c’est une connaissance qui me demande de la dépanner, sachant qu’elle est jeune, grosse fumeuse+++, pas sportive, bref,…
    Je ne suis effectivement pas trop chaude pour lui faire ça…(« ça me coûtera toujours moins cher que les 23euros de mon médecin », no comment)

  72. Paulo Le 29 mai 2015 - Répondre

    C’est assez affligeant de constater le nombrilisme de certain(e)s! « Moi je veux pas, donc il faut pas ».
    En lisant les commentaires je comprend mieux l’immobilisme de la profession, la soumission médicale est désespérante.
    Plutôt que de refuser systématiquement une avancée sous prétexte qu’elle ne vous « sera pas utile », acceptez-la, certains seront sûrement soulagés.
    L’opposition systématique n’a fait que desservir notre profession, essayons de commencer à raisonner…

Laisser un commentaire