Les référents informatiques et papiers en matière de pharmacologie pour les IDELs

Les référents informatiques et papiers en matière de pharmacologie pour les IDELs

Alors que la France est en tête des plus gros consommateurs de médicaments européens et que les nouvelles prescriptions font rapidement place aux anciennes, est-il encore possible d’avoir des bases de données informatiques mises à jour et pratiques pour les professionnels de santé, en particulier pour les infirmiers les administrant ? Quels sont ces outils et surtout, lesquels sauront répondre le plus vite à la nécessité cruciale de l’IDEL concernant la compatibilité médicamenteuse ?

Les référents informatiques, Internet et papiers médicamenteux à disposition des IDELs

Saviez-vous, que selon le site statistique Planetoscope, 3,2 milliards de boîtes de médicaments sont vendues en pharmacie chaque année en France soit 101 boites par seconde et plus de 504 euros et 48 boites par an et par habitant. En 2011, 3 000 substances actives différentes, correspondant à 10 500 spécialités et 14 600 présentations faisaient l’objet d’une autorisation de mise sur le marché.  Il est donc logique que même les professionnels de santé en perdent parfois… leur Vidal !

Justement la référence médicale la plus connue à ce jour reste ce fameux Vidal. Si l’énorme manuel rouge a toujours la côte, il est aussi bien souvent remplacé par sa version électronique. Toutefois s’il est fréquemment mis à jour et reste « LA » référence professionnelle médicale, les problèmes de compatibilités pharmacologiques resteraient parfois évasifs, s’ajoutant à cela que son accès reste limité puisque payant.

Vous trouverez aussi, récemment mis en ligne, le site gouvernemental de référence concernant les médicaments. Très intéressant pour le grand public qui avait besoin de transparence depuis les différentes affaires telles que celle du Médiator, il n’informe que très peu le professionnel de santé sur des caractéristiques précises.

Ajoutons bien évidemment le site de l’ANSM, qui, très complet, permet de se tenir à jour des effets indésirables déclarés et des médicaments sous surveillance. Toutefois n’est-il pas « trop » complet, ce qui ne serait pas toujours très compatible avec des décisions à prendre dans l’instant ?

Enfin, selon les établissements de santé dans lequel l’infirmier exerce, il existera des bases de données papiers ou informatiques qui listeront tous ces éléments pharmaceutiques vitaux. Sans pour autant donner une réponse précise à une question que l’IDEL se pose bien souvent : « Est-ce que ces deux médicaments sont bien compatibles ? Est-ce que j’utilise bien le bon diluant ? ». Nous avons peut-être une base de données qui pourrait répondre à ces questions fréquentes et cruciales : Stabilis.

Stabilis un allié internet concernant les interactions médicamenteuses

La compatibilité entre tel ou tel médicament ? Cette question revient sans cesse sur les forums dédiés aux professions infirmières. Et c’est tout à fait logique et extrêmement professionnel lorsque l’on connaît les dangers potentiels d’un médicament mal administré. Rappelons les propos du Professeur Bégaud, lors du procès Médiator : « Les effets secondaires des médicaments sont responsables d’au moins 18 000 décès chaque année en France, plus que les suicides et les accidents de la route réunis. ».

Ainsi, forte de ce manque d’informations précises et surtout rapides, l’équipe du Docteur Vigneron, président d’Infostab, a mis au point un logiciel gratuit permettant d’accéder à « une base de données internationale concernant les stabilités et compatibilités des médicaments injectables traduite en 24 langues ». Le but de cette association Infostab est simple : « La promotion de la bonne utilisation des médicaments injectables en milieu hospitalier (préparation, administration, stabilité et compatibilité). ».

Stabilis, crée en 2008, n’est pourtant pas encore très connu des professions infirmières, pourtant après une bonne prise en main de son manuel d’utilisation, vous pourrez accéder directement aux informations que vous souhaitez avoir : les dilutions à l’eau pour les préparations injectables, les facteurs de stabilité d’une préparation de perfusion et même la compatibilité des molécules avec les plastiques des flacons de perfusion … Une mine d’or gratuite, efficace et mise à jour régulièrement qui pourrait bien vous faire gagner un temps précieux, tout comme votre logiciel de gestion infirmier !

 

Avez-vous déjà testé cette base de données Stabilis ? Qu’en pensez-vous et répond-t-elle correctement à vos besoins ? Avez-vous d’autres logiciels référents en la matière ?

By | 2018-04-12T15:39:35+00:00 3 juillet 2014|IDEL au quotidien|1 Comment

One Comment

  1. logiciel call center Le 31 juillet 2014 - Répondre

    Les tâches des professionnels de la santé vont être largement allégées grâce à ce logiciel informatique Albus. Espérons que ce logiciel infirmier réduira à néant les erreurs quant aux taux de la perfusion, à l’ordonnance, etc.

Laisser un commentaire