Ces infirmiers libéraux qui perdent la vie en sauvant celles des autres : stop à l’insécurité des IDELs !

Ces infirmiers libéraux qui perdent la vie en sauvant celles des autres : stop à l’insécurité des IDELs !

Nous souhaiterions ne plus avoir à écrire ces lignes, pourtant des IDELs sont encore et toujours victimes de la violence dans leur travail quotidien. Une des vôtres a perdu la vie le 21 juillet dernier à Strasbourg. Quelques jours après, une autre IDEL se faisait agresser à Toulouse puis encore une autre de vos consœurs à Montpellier. Nous souhaitons adresser toutes nos condoléances à cette famille endeuillée ainsi que tout notre soutien à ces femmes qui souffrent. Notre chagrin n’effacera pas notre indignation face à des actes d’une telle ignominie. Alors dénonçons cette insécurité latente et grandissante, messieurs et mesdames les infirmiers libéraux, parlons-en, révoltons-nous, ensemble !

L’assassinat de l’IDEL de Strasbourg et les violences de ce mois de juillet 2014

Le 20 juillet 2014, alors qu’elle effectuait sa tournée habituelle de patients dans un foyer d’insertion par le logement, une infirmière libérale a été tuée de deux balles par l’un de ses patients septuagénaire armé d’un fusil de chasse. Les raisons de ce drame ? Le patient se disait amoureux fou de l’infirmière et n’aurait pas supporté qu’elle s’intéresse, selon lui, à un autre. Le journal local, L’Alsace, ajoute : « Il a vu l’infirmière parler à un autre résident samedi soir. Il a ruminé toute la nuit et a décidé de la tuer avec son arme. » Apparemment le pensionnaire semblait sans histoire selon le directeur de l’établissement. « Nous n’avions pas eu de signalement particulier sur le comportement de ce septuagénaire.

[…] Il était régulièrement suivi par l’infirmière pour une maladie chronique. […] C’est un drame horrible qui touche les autres résidents. ». Un drame tant incompréhensible qu’effroyable, n’aurait-il pas pu être évité ? Toutes nos pensées vont bien évidemment à la famille de cette infirmière. Quelques jours plus tard, le 24 juillet c’est une infirmière toulousaine qui devient la victime d’une bande de délinquants. « Elle a été rouée de coups pendant de longues minutes par un groupe d’individus cagoulés dans le quartier des Izards à Toulouse », ils en voulaient à son scooter. Une agression en pleine rue, dans l’indifférence générale des passants… Elle n’a pu se débarrasser de ses agresseurs que grâce à l’aide de deux animatrices du centre social voisin. Elle disait aller depuis quelques temps dans ce quartier sensible de Toulouse à reculons, aujourd’hui elle a peur : « Pour elle si ça continue comme ça, les infirmières ne voudront plus aller dans ce quartier. Frédérique a aujourd’hui le sentiment amer de risquer sa vie en portant soin à des patients. ». Le 28 juillet 2014, la série noire touchant les infirmiers libéraux continue. C’est une IDEL de 60 ans qui se fait violemment attaquer pour se faire voler sa voiture et son sac à main. Elle témoigne : « Je suis en état de choc extrême, et je vais partir avec la peur au ventre pour travailler. ». Pourtant sans voiture et malgré son arrêt de travail, il est pour elle hors de question de ne pas soigner SES patients. Malgré ces différents drames, aucun signe du gouvernement. Un silence consternant que reproche la plupart des collègues infirmiers libéraux se sentant démunis et décidément trop seuls…

La violence et l’insécurité sont-elles devenues le quotidien des infirmiers libéraux ?

L’ONI, dans un communiqué du 25 juillet 2014, s’indigne : « Ni la ministre de la Santé, ni aucun autre membre du Gouvernement ne s’est ému de l’assassinat de notre consœur strasbourgeoise. Assassiner ou tabasser une infirmière serait donc un acte banal ? La vie d’une infirmière aurait-elle moins de valeur que celle d’un autre de nos concitoyens ? ». Le SNIIL quant à lui dénonce dans son communiqué du 22 juillet, une indifférence de l’État face à ce type de drame. « Cependant, en cas d’agression, le soutien qu’ils reçoivent [les infirmiers, NDLR] de leurs autorités de tutelle ou des médias n’est jamais à la hauteur de ce qui s’exprime lorsque la violence touche un fonctionnaire de police, un médecin, un enseignant ou un cheminot. ». Le fait est que, selon une enquête dont nous faisions paraître les résultats dans un précédent article « Infirmiers face aux agressions et le libérales ? », ce sentiment de danger imminent dans l’exercice de vos fonctions n’a malheureusement rien de récent. En effet vous étiez en 2013, selon une enquête de l’ONI, 81 % à « être préoccupés par la violence dans l’exercice quotidien de [votre] métier ». Ce qui s’explique bien sûr par votre proximité immédiate avec des patients parfois dangereux, vos déplacements à des heures tardives ou très matinales et surtout, l’apparence d’être des proies faciles étant une profession constituée en majorité de femmes avec des trajets si réguliers qu’ils peuvent être facilement repérables. La FNI ajoute le 28 juillet : « Il est temps que les autorités reconnaissent enfin le rôle singulier des infirmières libérales qui assurent des prises en charge 24h/24h et 7j/7j, week-ends et jours fériés compris, et se rendent seules au domicile des patients sans distinction de personnes, partout sur le territoire français et sans dépassements d’honoraires. ». Alors, à l’heure de vouloir promouvoir la profession infirmière dans des champs de compétences plus variés et importants, ne semble-t-il pas primordial d’en assurer la sécurité d’exercer ? Pour ne plus jamais à avoir à déplorer de nouvelles victimes… Et vous, avez-vous déjà été victime d’une agression dans le cadre de votre profession d’infirmier libéral ? De quelle façon avez-vous réagi ? Trouvez-vous normal que des solutions n’aient pas pu être trouvées pour vous éviter ce climat d’insécurité ?

By | 2018-04-12T15:39:03+00:00 4 août 2014|IDEL au quotidien|113 Comments

113 Commentaires

  1. C’est vrai que c’est revoltant

  2. … et pendant ce temps là Marisol reste désespérément silencieuse…

  3. Carole Daguset Le 5 août 2014 - Répondre

    J’en ai parlé à tous les patients quand cette pauvre infirmière à été tuée !!! Ça me révolte que les instits poignardées fassent la une pendant des jours ( entre nous soit dit c’est normal! C’est une tragédie…) mais pourquoi cette infirmière n’a pas eu les mêmes égards !!!?????? C’est dégueulasse !!!!

  4. Saskia Kia Le 5 août 2014 - Répondre

    Quand un controleur se fait agresser, il y a une grève.. Quand une ide se fait agresser, on essaie de la remplacer par une autre pendant qu’elle se soigne.

  5. Marie Ghesquiere Le 5 août 2014 - Répondre

    C est navrant ! On donne de sa personne et voila le resultat…

  6. C’est nul….aucun soutient, c’est dur quand même!!!!

  7. Martine Eude Le 5 août 2014 - Répondre

    j’ai partagé mais il n’y a pas eu beaucoup de commentaires

  8. hallucinant

  9. Aurelie Divry Le 5 août 2014 - Répondre

    C’est aberrant notre métier est banalisé

  10. Ange Hélik Le 5 août 2014 - Répondre

    ben moi ça ne m’étonne même pas

  11. Keys Martins Le 5 août 2014 - Répondre

    pas dac….. si vous vous faites piquer avec de fausses facturation, on parlera de nous

  12. Maurad Hassaini Le 5 août 2014 - Répondre

    Courage

  13. Danièle Delmotte Le 5 août 2014 - Répondre

    Mais c est normal!… Les syndicats SNCF sont autrement plus puissants que ceux des infirmières et se font entendre plus facilement… Un exemple tout bête: tout s arrête quand un contrôleur est agressé , pour une ide on la remplace au plus vite pour assurer les soins !!… Cherchez l erreur!( même si je suis d accord sur le principe du soin non interrompu !)

  14. Noella Dormeuil Le 5 août 2014 - Répondre

    Je connais le pb étant IDE et ayant été salement agressée

  15. Saida Founti Le 5 août 2014 - Répondre

    Il faut se balader armé avec des pikouses de potassium!!!!!

  16. Chantal Andre Le 5 août 2014 - Répondre

    Elles ont un travail ingrat avec des horaires compliqués. Alors soyons solidaires avec toutes les infirmières

  17. Chantal Fiechter Le 5 août 2014 - Répondre

    Effectivement de plus en plus d’indifférence dans notre métier !!!! On es au service du patient mais il y a des limites a l’esclavage. !!!!

  18. Mimi Kiala Le 5 août 2014 - Répondre

    c’est vrai cela arrive c’est bien triste !on donne de soi pour sauver les autres !!!

  19. Francoise Hereng Le 5 août 2014 - Répondre

    Nous n’avons eu les faveurs de la « bonne » presse non plus 🙁

  20. Martine Riau Le 5 août 2014 - Répondre

    Triste réalité que celle d’être transparent…….

  21. Caroline Semedard Le 5 août 2014 - Répondre

    On a aucune reconnaissance…

  22. Eric Gagnebien Le 5 août 2014 - Répondre

    Oui mais vous pouvez pas bloquer les vacanciers… pouvoir de nuissance =0 écoute nulle …dégueulasse

  23. Dégoûtée il n y a plus de respect pour le personnel médical il y a encore 20ans en arrière on était respectée. C est finie ce temps

  24. Franca Dumas Le 5 août 2014 - Répondre

    C est bien vrai c est lamentable….

  25. Parce que vous croyez que l on est traité comment à l hp ? ? On n a même plus le droit de porter plainte, car ça augmente les statistiques des hôpitaux qui veulent une bonne note.

  26. C’est pareil pour les médecins qui se font agresser, les médias s’en moquent. C’est simple, pas assez d’audience pour ça et pire, c’est la racaille qui souvent est à l’origine des agressions des IDE et des médecins. Mettre en avant cette racaille ferait tâche aux yeux de l’état !
    Pour sur, ils seraient encore une fois pointé du doigt et cela n’est pas bon pour les votes. Bref, notre pays est vraiment devenu merdique et seul ce qui rapportent de l’argent et fait monter les audits comptent, le reste ils s’en battent.

  27. Vivi Sylvie Le 5 août 2014 - Répondre

    LND le nouveau détective en a fait tout un récit de 2 pages mais il est vrai qu’il n’y a que ce mag le Mag Le Nouveau Détective qui en a parler car eux dénonce toute la vraie actualité des faits divers cette équipe de reporters se bougent le cul car en France l’omerta est de rigueur surtout qd cela touche le corps médical … J’en suis toute retournée mais il faudrait que l’on soit des milliers à vs soutenir pour faire appel à vs on est heureux de vs trouve donc pour vs défendre ds vos droits on devraient tous bouger…. Car sans vos compétences et votre abnégation ou serait on bien soigné car vs vs ne compter pas vos heures vs acceptez des déplacements ds des endroits de zone de non droits…. Vive votre corporation vive les infirmières libérales

  28. Cela fait, malheureusement, partie de nos lourdeurs idéologiques !

  29. Pauvre France. Toujours beaucoup de violence!!

  30. Je ne suis pas étonnée! Preuve en est que lorsque les infirmières de bloc opératoire ont fait grève pendant plus de 3 mois pour dénoncer et interdire l’exercice illégal de personnels non ide dans les blocs pas un média n’a relayé l’information! !!

  31. Il y en a marre! Aucune reconnaissance. Travaille, paye et tais toi!

  32. Anelyse Berthe Le 5 août 2014 - Répondre

    Pr se faire de la pub il faut voler la sécu allons !!!

  33. mantenant c est toutes les agressions qui sont agressees

  34. Virginie Duq Le 5 août 2014 - Répondre

    sommes pas assez important comme disent souvent les patients mais vous êtes payés pour s’occuper de nous ….. Serais ce valable aussi pour se faire agresser ou tuer?

  35. Il y a de moins en moins de personnel para medical surtt les ide je suis desolee pr les malades mais qd je vois la non consideration de toujours pr notre travail..moi il m a conduit ds une gde depression par rapport a des conditions de travail a une epoque ds un mouroir…au bout de 30 annees d hopitaux de cliniques d interim de liberal j aie tt fait en raison d un mari qui bougeait bcp…..eh bien il y a 4 ans au bout de 4 interventions sur un rachis malade on m a dit merci mdme aurevoir mdme sans mm de revonnaissance comme maladie prof….sur 3 filles aucune n a voulu vivre ce que j aie vecu……..alors penurie de personnel mais messieurs les decideurs arreter de nous exploiter physiquement et socialement….une ex ide qui regrette au quotidien d avoir fait don de sa sante pr maintenant etre. en invalidite a 79 % car 80 % enfin j aurais droit a qqchose…..jusqu au bout ils ns useront alors les jeunes ne reproduisez pas mon erreur…

  36. Anne Michèle Le 5 août 2014 - Répondre

    Mais nous on ne fait pas partie d une société nationale comme la SNCF, nous la société s en fout royalement, sauf les impots, l Urssaf et la Carpimko!!!!

  37. Michele Trimarchi Le 5 août 2014 - Répondre

    Quand une fourmi travalleusr meurt personne n’en parle en effet!!!!! Comme nous sommmes des anges de la santé, nous somme déjà virtuelles§§

  38. Chouquette Duf Le 5 août 2014 - Répondre

    Je confirme j ai également eu une frayeur ce dimanche snifff

  39. Henri Sestayo Le 5 août 2014 - Répondre

    Tu a raison et en soutien je publie pour faire tourner

  40. Claudine Thomas Le 5 août 2014 - Répondre

    Les français se sentiront concernés quand les médias feront honnêtement leur travail, et surtout sans censure. Mais voilà ils la bouclent, prime et réductions d’impôts obligent. C’est ça la liberté d’expression de nos jours. Tous des faux-culs. Quand aux infirmières, dévouées , infatigables, elles méritent toute notre reconnaissance et notre soutien. Tant de dévouement et d’abnégation suscitent notre admiration.

  41. tellement insignifiante,la Touraine!

  42. Chantal Jacouton Le 5 août 2014 - Répondre

    Cela devient dur et de plus en plus sinon quel beau metier domage!

  43. Mahye Ly Le 5 août 2014 - Répondre

    Je partage.

  44. Angele Camus Le 5 août 2014 - Répondre

    Bonjour mildred ceux qui nen parle pas ces parceque ils nen on jamais eu besoins qquand ce viendra se seront les premiers a criers au secoure tu connait mon probleme puiisque tu es venue chez moi quand tu etait encore eleve je ne tai jamais oublier et ca fait 11 ans que jai une infirmiere chez moi chaque jour et je peut te dire que jaime mes petites abeille si courageuses ces le nom que je leurs donne car elles onts une patience danges et je les adores tu voit tout nes pas perdu ma puce je te fait des gros bisous mémé angele

  45. Carl Musy Le 5 août 2014 - Répondre

    En dehors de la dimension inadmissible de l’agression d’une personne, il ne faut pas confondre service public et activité libérale. Rien n’oblige un libéral à aller au feu, contrairement aux pompiers

    • Marjo Rííe Le 5 août 2014 - Répondre

      Et rien n’oblige un homme a devenir pompier (si on va dans ce sens la !) Et la différence c’est que le pompier a conscience des risques de son métier quand il signe, nous non !

    • sans compter tous les pompiers « volontaires » ……que rien n’oblige non plus …..

  46. Certes perdre la vie est une « experience » plus que douloureuse mais ne pas la gagner est également une douleur au quotidien. La reconnaissance des patients est un phénomène éphémère .La non reconnaissance de notre profession par l’Etat est un constat quotidien. Il devient alors insupportable de perdre sa vie en essayant de la gagner dans un mépris total.

  47. Marie Andre Le 5 août 2014 - Répondre

    et personne n’en parle ! lamentable, il est vrai que nous les infirmières continuons à faire fantasmer, mais notre image reste chez le commun des mortels , celle d’une bonne soeur ! donc rien à en dire !!! Marisol bouge un peu pour nos collègues régulièrement agressées !

  48. Soso Bouce Le 5 août 2014 - Répondre

    C’est révoltant de voir ça, maintenant ils s’attaquent aux infirmiers et infirmières, et en plus l’institutrice ce fait poignarder, c’est inamissible.

  49. Joel Vigneron Le 5 août 2014 - Répondre

    J ai du mal à comprendre. De toute. Façon NOUS. Sommes. Sur. Le déclin pauvre. France

  50. révolté vous vous êtes plusieurs milliers,et vous bougé pas…..

  51. Je ne suis pas IDEL mais de tout cœur avec vous, avec mes mots…et par la pensée. Une très émouvante mobilisation…Bravo.

  52. Et les aides soignantes alors ?! Nous, nous n existons même pas ….

  53. bcp de gens ne savent pas ce qui arrive !! il faut mobiliser plus les personnes , envoyer plus de message !! pourquoi les media n en parlent pas !!

  54. on a besoin de vous !!!!

  55. Elo Carpet Le 5 août 2014 - Répondre

    La suis pas trop d’accord que les médias et l’état n’aient pas de considération pour nous c’est un fait mais les français la suis pas d’accord … Y’a pas une journée ou les gens me disent pas que je fais le plus beau et le plus dur métier du monde et je parle pas que des patients ou leur famille c’est un avis général … Alors soit je vis au pays des bisounours soit je suis tombée que sur des menteurs soit les français ont beaucoup de considération pour ceux qui les soignent …. Mais comme toujours mettre tout le monde dans le même sac est la règle et c’est bien dommage …. Ce serait cool de commencer a séparer l’avis du gouvernement de l’avis de la population

  56. Malou Malou Le 5 août 2014 - Répondre

    Arrêter de pleurer vous vous gaver

  57. Magali Dujancourt Le 5 août 2014 - Répondre

    Tu n’as que ça à dire toi?? Qu’est ce que t’en sais?? Faut arréter de généraliser! Je pense que je vais remettre la bombe lacrymo ds mon sac, au moins je pourrai me défendre car ca a failli m’arriver 1 fois. De toute façon ns n’arrivons jamais à avoir ce que l’on veut car nos grèves n’en sont pas vraiment, que ce soit à l’hopital ou en libéral, il y a une réquisition, ça fout tt en l’air, il faudrait les ignorer et ne pas aller au travail et etre ts solidaires ms c’est difficile…

  58. Jacqueline Jung Le 5 août 2014 - Répondre

    Je partage et soutien

  59. Jeanne Delord Le 6 août 2014 - Répondre

    Et un scandale de plus ….

  60. Anne Bonnard Le 6 août 2014 - Répondre

    Pourquoi les infirmières sont si mal payées ??, parce que lorsqu’elles font grève , elles sont réquisitionnées et travaillent gratuitement, elles gênent personne contrairement aux employés de la SNCF, EDF, Banque de France , ETC……et déjà qu’on en manque si on dit aux futures infirmières qu’elles vont risquer leurs vies, il vaux mieux les faire rêver…….

  61. Gaelle Lanore Le 6 août 2014 - Répondre

    Merci Carl Musy pour ton commentaire de merde…

  62. Estel Garnier Le 6 août 2014 - Répondre

    C’est tt simplement intolérable ms tant que des gens penseront que les IDE LS « se gavent » comme je lis plus haut ou qu’ils « choisissent » comme mis plus haut aussi il est certain qu’il ne faut rien attendre de personne ni du gouvernement ni de la population . La vérité c’est que ls gens St ravis de ns trouver lorsqu’ils ont besoin de ns et ns tartiner de « ah vrmt quel beau métier vs avez et quel dévouement et blabla blabla » ms lorsqu’ils s’agit de ns soutenir il n’y a jms personne . c’est la mentalité des français ds son intégralité qu’il faut revoir qd à notre gouvernement…une bande d incapables doublée d’un ramassis d’imbéciles qui ne savent mm pas de quoi il en retourne ms qui seront eux aussi bien contents de ns trouver le jour où ils en auront besoin . tant que la France s’indignera de ce qui arrive aux cheminots,enseignants,fonctionnaires de police…(et c’est vrai que c’est scandaleux aussi)mais trouvera ça « normal » que de notre côté ns assurions un « service minimum » en cas de grève rien ne changera . mesdames et messieurs ls français sachez tt de mm une chose si jms demain ns ls infirmiers libéraux et hospitaliers ns ns mettions à fr une « vraie greve » tt comme la SNCF pdt ne serait ce qu’une heure le nombre de morts seraient tellement importants que tt le monde bougerait ses fesses . un peu de reconnaissance chère France ne te ferais pas de mal . je suis tellement écoeurée…quelle honte ce pays . Une pensée pr ls familles en deuil et ls collègues traumatisés . de tt coeur avc vs…

  63. Annick Peche Le 6 août 2014 - Répondre

    Je suis complètement en accord avec ce qu’exprime Estel Garnier et que ferait notre super gouvernement devant une telle grève mais ne nous leurrons pas ,serions nous capables d’accepter les conséquences désastreuses que cela aurait sur les patients. En tout cas je suis de tout coeur avec vous et vous soutient totalement par solidarité en temps que nouvelle retraitée du public, mais aussi pour ma fille qui est libérale depuis 5ans et que j’admire d’avoir choisi le libéral. Bon courage et tenez bon il faut espérer que les choses se décident à changer.

  64. Myriam Frainer Le 6 août 2014 - Répondre

    Ça me révolte autant que vous , car on est bien content que le corps médical soit présent lorsque nous ne sommes pas bien !

  65. Annik Mannevy Le 6 août 2014 - Répondre

    C’est lamentable !

  66. Monique Letessier Le 6 août 2014 - Répondre

    respect a ce message qui me touche

  67. Micheline Richet Le 6 août 2014 - Répondre

    les médias préfèrent nous tenir au courant de la vie de l’ancien président… et de la politique dans son ensemble et ce chaque jour !!!

  68. Lucienne Rambault Le 6 août 2014 - Répondre

    Respect pour toutes et tous .je ne suis pas concerner mais on a besoin de vous .merci

  69. Serge Cannasse Le 6 août 2014 - Répondre

    non pas « la considération qu’ont les Français etc », tous les sondages montrant qu’ils sont très attachés aux infirmières, mais « la considération qu’ont les rédactions médias etc », ce qui n’est pas la même chose …

  70. Jose Martins Le 6 août 2014 - Répondre

    cela devient un metier avec bcp de risques !!!

  71. vous ne faites visiblement pas partie de l’électorat des flans qui nous gouvernent…. bref vous n’êtes pas prof

  72. Terrible mais malheureusement de plus en plus vrai. Quand ce ne sont pas des violences physiques ce sont des aggressions verbales. Et lorsque nous nous risquons à manifester on nous envoie les forces de l’ordre avec les lacrymos !!!

  73. Janine Arnoux Le 6 août 2014 - Répondre

    c,est 1 honte

  74. Isabelle Valette Le 6 août 2014 - Répondre

    Le mois dernier une institutrice a été assassinée et la presse a largement relayé l’info. Visite ministérielle sur place dans les 48 h et légion d’honneur pour la victime. Il y a quelques années une IDEL a été retrouvée étranglée dans le coffre de sa voiture et pas un mot. C’est honteux et irrespectueux envers leurs proches et la profession. En 4 jours, une IDEL assassinée à Strasbourg et une autre passée à tabac à Toulouse et pas un mot. Par contre une IDEL suspectée de fraude, ça on en a bien parlé dans tous les medias !

  75. Danielle Quaran Le 6 août 2014 - Répondre

    cheres infirmieres libérales vous etes bien trop précieuses pour qu’on vous manque de considération face aux graves problèmes d »insécurité que vous soulevez

  76. Danielle Quaran Le 6 août 2014 - Répondre

    ce ne sont pas « les français » qui vous ignorent mais les journalistes qui trient l’information ils ne sont plus du tout impartiaux dans leur article sur les événements ils sont devenus des « journaleux » courage salutations cordiales

  77. Meg UM Le 6 août 2014 - Répondre

    Mais soyez tranquilles les enseignants sont solidaires de vous…

  78. Beatrice Poulet Le 6 août 2014 - Répondre

    les infirmieres s habillerais un peu plus correcte ment il y aurais pas de viol

    • Sophie Ravat Le 6 août 2014 - Répondre

      pardon???? ça veut dire quoi ça ??? alors c’est de notre faute si on se fait tabasser ou tuer maintenant????? je te souhaite de bien tomber malade et d’avoir besoin de moi on verra

    • Beatrice Poulet Le 6 août 2014 - Répondre

      je sais de quoi je parle les infirmieres du milieu hospitalier sont peu habiller les infirmiere liberale par contre ils ont des merite tjrs sur la route la je les admire

    • Meryem Remi Le 6 août 2014 - Répondre

      C’est complètement absurde ce que vous dites! On ne fait pas notre tournée en mini jupe mr! On est souvent en jeans et basket car c la course chaque jour…quand je lis je suis révoltée. .je suis infirmière libérale depuis 15 ans c la première fois que j’entends un truc pareil. ..c désolant

    • Julie Calvet Le 6 août 2014 - Répondre

      Je rêve ??? Oser marquer une telle connerie !!!!

  79. Sylvie Chevalier Le 6 août 2014 - Répondre

    KEL HORRUR §§§ H2LAS LA VIOLENCE EST PARTOUT MEME SUR DES GENS KI VIENNET 0 TON SECOURS OU AIDE jusk « ou ça va aller ???la guerre civile???? c ‘ est bien parti ……………………

  80. Quand un éducateur se fait agresser on en parle pas non plus!!!!

  81. Krysses Audon Le 6 août 2014 - Répondre

    oui, c’est vrai rien entendu, la république se barre en co….e, quel monde dégueulasse, honte a nos dirigeant, agression qui devrait même pas existé ………….toutes mes condoléances a la famille, et au monde de la médecine,

  82. Angeline Bdls Le 6 août 2014 - Répondre

    Et les gens ecriraient correctement cela piquerait moins les yeux. Merci Mme Beatrice Poulet pour votre commentaire plus que constructif. Revenons au temps ou les IDE s’habillaient en bonne soeur! La voilà la sollution!

  83. Mamzaille Sandy Le 6 août 2014 - Répondre

    De toute facon on constate tres bien au quotidien que nos patients n’ont aucune considerations pour nous..

  84. Mamzaille Sandy Le 6 août 2014 - Répondre

    Peu habillee? Elles portent une tenue reglementaire adapte a leur travail…par contre on ne parle pas de certain qui n’ont pas leurs yeux ni leurs mains dans leur poches et un vocabulaire parfois irrespectueux envers l’infirmiere.. Combien de fois nous avons pu entendre  » t’as vu l’infirmiere comment elle est bonne » et j’en passe….non mais franchement…..

  85. Mamzaille Sandy Le 6 août 2014 - Répondre

    elle parle de rien elle cherche juste a provoquer.. Cela n’a pas de sens..

  86. Joelle Vallon Le 6 août 2014 - Répondre

    Tout le monde en parle parce que tous les contrôleurs menacent de grève … Nous on fait passer les patients avant notre sécurité pourquoi les pouvoirs publics bougeraient le petit doigt … Tout sera fait l’éthique et la conscience professionnelle sont agitées devant de nez de celles qui auraient des idées de rébellion. Faire passer les autres avant sa sécurité à des conséquences helas. Toutes mes pensées pour les familles des infirmières agressées et tuées .

  87. Mamzaille Sandy Le 6 août 2014 - Répondre

    A quand une prime de risque?!!!

  88. Marine Pellé Le 6 août 2014 - Répondre

    C’est une honte ce que vous dites Beatrice Poulet !! Rien ne justifie un viol!! Je suis outrée!

  89. Bravo Beatrice Poulet…..c est tt a fait vrai ressortons nos vetements de soeurs et et nos cornettes….

  90. Et Malou Malou… certaines personnes ont plus ou moins de circonvolutions cerebrales que d autres…elles ne sont pas responsables de leurs propos….

  91. gerdy Le 6 août 2014 - Répondre

    l’état devrait réagir pour ce genre de situation ,pauvre France!

  92. Nicolas Audoin Le 6 août 2014 - Répondre

    Bah tu vois moi je travaille à la sncf et je ne me permets pas de cracher sur les infirmières! Quand un collègue se fait agresser il y a une solidarité qui se met en marche, si vous n’avez pas cela chez vous, vous ne pouvez vous en prendre qu’à vous!!!! Assumez sans cracher sur les gens solidaires!

  93. Laetitia Grolleau Le 6 août 2014 - Répondre

    Joëlle vallon es-tu prête à perdre une journée de salaire pour faire grève !!! Non biensur tu ne peux point. Tu as des responsabilités en tant qu infirmière. C’est surtout que ça t arranges tu ne perds pas de tunnes,comme ma belle soeur.

  94. Olivier Crepel Le 7 août 2014 - Répondre

    2 questions à se poser: 1) Que fait le gouvernement pour enrayer cette montée de la violence? 2) Pourquoi la grande majorité des médias & « journalistes » sont autant partiaux lorsqu’ils choisissent d’occulter certains sujets… Heureusement qu’en cherchant on peut trouver l’information par soi-même, et que Libération, Le Monde ou autres torch.m. n’en ont pas le monopôle…

  95. ou ce qui est visible ou pas.. à court terme 😉

Laisser un commentaire