Quand les infirmiers du secteur public retraités deviennent infirmiers libéraux…

Quand les infirmiers du secteur public retraités deviennent infirmiers libéraux…

En 2010, la réforme des retraites a poussé certains infirmiers du secteur public à prendre leur retraite afin de devenir infirmiers libéraux. Un choix totalement assumé pour une nouvelle perspective de carrière. Et si l’infirmier libéral devenait la perspective d’un avenir plus radieux pour l’IDE, las des cadences infernales de l’hôpital et du cadre salarié ?

La réforme des retraites pour les IDEs

Les infirmiers diplômés d’état exerçant dans les hôpitaux se sont vus confrontés en 2010 pour la plupart à un choix crucial : choisir entre conserver leur statut de catégorie B et pouvoir partir à la retraite anticipée à 55 ans (57 ans après la période transitoire) ou être promu en catégorie A, avec une augmentation de salaire bien sûr mais un départ à la retraite à l’âge de 60 ans (62 ans après la période transitoire).

Ainsi, pour les infirmiers de la fonction publique trois systèmes différents coexistent actuellement concernant l’âge de départ à la retraite : 57 ans pour les infirmières catégorie B en retraite anticipée, 60 ans pour celles et ceux  qui ont choisi la promotion en catégorie A avant 2010 et 62 ans pour les IDE catégorie A recrutés après 2010. Sachant que tous ces infirmiers font bien exactement le même métier avec les mêmes tâches et la même pénibilité… Pas très juste ?

Selon Thierry Amouroux, secrétaire général du SNPI, il faudrait militer une renégociation globale des départs, tenant compte notamment de la pénibilité du travail : « Les conditions de travail sont les mêmes. Il serait aberrant que pour un même métier coexistent des âges de départ à la retraite différents ».

Un chiffre accablant : 1 infirmier sur 4 part à la retraite en invalidité.

Pour certains infirmiers du secteur public concernés par cette réforme, deux ans de plus à exercer un travail pour lequel, rappelons le bien triste constat de la caisse de retraite CNRACL, « 1 IDE sur 4 part à la retraite en invalidité, et leur espérance de vie est inférieure à celle d’une femme française », il était temps d’en profiter pour partir !

Voilà pourquoi beaucoup d’entre eux ont choisi malgré tout de rester en catégorie B. « Une petite moitié a choisi de passer en A et une grosse moitié de rester en B »  a indiqué à l’AFP Patrick Lambert, responsable du pôle ressources humaines à la Fédération Hospitalière de France (FHF), ajoutant qu’il s’agirait bien plus qu’un choix de vie qu’un choix professionnel. Et parmi ces nouveaux retraités, certains ont choisi d’entamer une seconde carrière : devenir infirmier libéral ! Et oui votre métier fait rêver !

Devenir infirmier libéral quand on a été infirmier du secteur public

Le but de ces anciens IDE n’est pas forcément, comme on pourrait le croire d’un point de vue bassement matériel, de toucher un complément de retraite à la pension d’ancien infirmier du secteur public. Bien que la maigreur de la somme versée après des années de bons et loyaux services fait un peu peine à voir… Non. Leurs souhaits sont principalement ailleurs.

« J’ai beaucoup de satisfactions relationnelles. Je peux donner tout ce que j’ai envie de donner et j’ai des retours très positifs des patients. Nous avons des échanges formidables ! » confie une infirmière libérale en Picardie et retraitée du secteur hospitalier public à un de nos confrères.

Et c’est bien ce que reconnaissent majoritairement les infirmiers de l’hôpital à leurs collègues infirmiers libéraux : le contact, la relation humaine avec le patient, le choix de ses horaires, la liberté de donner plus… Là où l’hôpital les contraignait à la vitesse, même à la précipitation, en oubliant parfois l’essentiel, le patient !

Effectivement, dans un précédent article de notre blog, on constatait que « les infirmières se plaisent dans ce statut de libéral puisqu’elles ne sont qu’1,4% à le quitter chaque année, alors que 2 fois plus d’infirmières salariées quittent leur poste durant la même période ».

À priori, la profession d’infirmier libéral, malgré ses inconvénients de temps, de contraintes administratives et de responsabilités solitaires attire les salariés de l’hôpital toujours plus nombreux, retraités ou pas, à vouloir rejoindre vos rangs, infirmières et infirmiers libéraux !

Et vous, infirmières et infirmiers libéraux, faites-vous parti de ceux qui sont passés par le secteur public et qui ont souhaité changer pour le secteur libéral ? Quelles étaient vos motivations principales ? Que pensez-vous de ces retraités du public qui se convertissent au métier d’infirmier libéral ?

By | 2018-04-12T15:34:45+00:00 13 janvier 2015|Actualité Albus|149 Comments

149 Commentaires

  1. Florian Yanowsky Le 13 janvier 2015 - Répondre

    J’en pense que : place aux jeunes !!! 😉

    • Myriam Sandra Le 14 janvier 2015 - Répondre

      Pas d’accord est c’est une jeunette de 24 ans qui dit ça ^^ car si je me projette dans une bonne trentaine d’année cela me semble une bonne façon de finir tranquillement et à son rythme une carrière 🙂

      • elisabeth Le 2 février 2015 - Répondre

        penséeeee svp aux fote d’ortograf !!!!
        formation bac + !!

    • Florian Yanowsky Le 14 janvier 2015 - Répondre

      C’était pour rire, j’ai d’ailleurs une collègue remplaçante qui a 82 ans

  2. Danièle Delmotte Le 13 janvier 2015 - Répondre

    Non non, ma cousine fait ça et c est très bien, les cab ou elle fait des remplacements sont débordés!!!l expérience professionnelle, ça aide aussi…

  3. Del Ph Le 13 janvier 2015 - Répondre

    Mauvaise idée. Pas bon pour la tension!…

  4. Stephanie Lajeunesse Le 13 janvier 2015 - Répondre

    Il faut de tout et effectivement l’expérience professionnelle des « anciennes »(pardon pour ce terme qui n’est en rien discriminant) peut apporter beaucoup dans un cabinet .

  5. Audrey Vinckel Le 13 janvier 2015 - Répondre

    Pas top … Mieux vaut choisir le labo ou la chir ambu lol..
    Trop stressant le libéral pour finir une carrière ..
    Ou alors en tant que Remplacante qq heures par ci par la ..

  6. Danièle Delmotte Le 13 janvier 2015 - Répondre

    A Audrey : c est ce qu elle fait…

  7. Nadine David Le 13 janvier 2015 - Répondre

    Alors si c’est ce qu’elle fait OK car j’ai fait 38 ans de soins a domicile et je finis CREVEE

  8. Erick Lacube Le 13 janvier 2015 - Répondre

    Les pauvres elles veulent partir plus vite..je suis infirmier depuis que j ai 22 ans j en ai 47 et franchement cotisations ou pas ok à 60 j arrête! ! Ou au contraire je me met à faire des prélèvements ou centre de dialyse. . ..lol

    • Sophie Sadin Le 13 janvier 2015 - Répondre

      La dialyse a moins d’être en centre privé allégé n’a rien de reposant je suis en dialyse au CHU et je peux vous garantir qu’on est autant occupée qu’en service traditionnel

    • Sophie Sadin Le 13 janvier 2015 - Répondre

      La dialyse a moins d’être en centre privé allégé n’a rien de reposant je suis en dialyse au CHU et je peux vous garantir qu’on est autant occupée qu’en service traditionnel

    • Brie des Caillauzoux Le 14 janvier 2015 - Répondre

      Arrêt à 60 ans ? Le rêve ! Mais sais tu que tu toucheras ta retraite à taux plein à 67 ans soit environ 1200€/ mois et avec un arrêt à 62 ans ce sera 600€/ mois ? Si il n’y a pas de changements entre temps …

  9. J’ai connu plutot des idel qui faisaient l’inverse : terminer leur carrière en salarié (en mdr par ex). 35h et arrets maladie assurés quand on a plus de 60 ans, c’est pas un luxe !

  10. Nicole Sudre Le 13 janvier 2015 - Répondre

    Quand on est Idel si tu arrêtes tu n’as droit à rien tu as intérêt à avoir une assurance privée Presque 30 ans de libéral 2 arrêt pour poignet dt fracturé et un burn out même avec l’assurance j’ai eu du mal à remonter mes finances car les charges tombent et ça fait mal

    • Serge Sagot Le 13 janvier 2015 - Répondre

      Exact. Pour moi pneumonie et un mois d’arrêt. Les charges et impôt et retraite augmentent. L’assurance privée se paye à prix d’or pour peu rapporter et les délais de carence. C’est le Boxon.

  11. Stefanie Aubree Le 13 janvier 2015 - Répondre

    C’est vrai que le contraire c’est mieux et plus tranquille

  12. Stefanie Aubree Le 13 janvier 2015 - Répondre

    C’est vrai que le contraire c’est mieux et plus tranquille

  13. Jennyfer Widemann Le 13 janvier 2015 - Répondre

    Mona Facklam

  14. Emilie Marchal Le 13 janvier 2015 - Répondre

    Moi aussi je pense que l inverse est mieux!!! Depuis mes début il y a 9 ans je suis a l hôpital la ça fait 2 ans que je fais des remplacements ds un cab et je me verrai pas finir ma carrière en idel mais plutôt a l hôpital en tant que salarié car le lib est plus physique

    • Martine Halize Le 14 janvier 2015 - Répondre

      attention passé un certain age … lhosto ne veut plus de nous!!!
      trop vieille
      plus assez d’experience pro hospi.. etc etc
      c’est du vecut!!!
      alors je continue puis je finirais en arret car j’aurais pas mes trimestres!!

  15. Aurelien Racle Le 13 janvier 2015 - Répondre

    C est pour les jeunes car trop physique…après ya des « vieux » qui tiennent encore la route!!

  16. Lucie Michel Viollet Le 13 janvier 2015 - Répondre

    Mauvaise idée pour un temps plein car ça demande beaucoup d’énergie et d’implication. Cependant en temps partiel ou remplacement occasionnel ça peut le faire 🙂

  17. Joselyne LE Vally Le 13 janvier 2015 - Répondre

    et comme la vie devient difficile elles améliorent leur retraite

  18. Cathy Peyre Le 13 janvier 2015 - Répondre

    J’ai choisi cette option et franchement aucun regret. Je travaille quand j’ai envie car j’ai une super collègue avec qui le partage est équitable. Nous ne nous chargeons pas plus que nous pouvons donner. Nous faisons attention l’une à l’autre et je suis une infirmière heureuse même si révoltée,par le système sécu, retraite bref ce pourquoi je vous suis.
    Pour moi ce qui me met le plus en colère c’est la nomenclature, le système des actes à moitié payés et gratuit des le 3 ème. Qui est le plus grand voleur de tous? Pour quelques infirmiers qui fraudent on traine toute le profession dans la boue mais personne ne relève ce que l’on nous vole à tous chaque jour.
    Salutations confraternelles de Guyane

    • Carole Remy Zephir Le 14 janvier 2015 - Répondre

      25 ans en tant qu’infirmiere anesthésiste à l’hôpital puis en clinique et maintenant en libéral depuis 3 ans. Je suis enchantée même si le travail est physique, par contre ce qui m’épuise ce sont les nuits passées à effectuer une 2ème journée de travail pour la CPAM.Et je ne comprends pas pourquoi les infirmières libérales se sont laissées accabler par une telle charge de travail. Bravo, les idel profession courageuse !!!

    • Brie des Caillauzoux Le 14 janvier 2015 - Répondre

      Bien d’accord ! Moi aussi un travail avec une remplaçante retraitée , dans de bonnes conditions ! Environ 25 patients par jour en moyenne et c’est parfait ! ( pour 18 jours de travail / mois )

  19. Cool!!! Elles ont raison, à leur rythme :)))

  20. Coucou Ide Le 13 janvier 2015 - Répondre

    Les infirmières retraitée qui font du libéral n ont pas 6h30 mais la plus part on 15 années de fonctionnaire et plus de 3 enfants do c encore très jeune
    Et l idéal justement est de finir sa carrière comme employée car tu as la sécurité de l arrêt de maladie ce que tu n’as pas en liberal

  21. Francoise Hereng Le 13 janvier 2015 - Répondre

    Qui leur interdit? En plus elles ont plein de choses à nous apprendre 🙂

  22. Tine Chris Le 13 janvier 2015 - Répondre

    Avec 13 ans de liberal et presque 9 ans d’hôpital c vrai que je ne me vois pas finir ma carrière ide ….en libéral .. C’est assez physique .. Attention je ne dis pas que le secteur hospitalier est pas physique mais quelques exemples ??
    Une mamie de 110kg tombée un dimanche soir à 18h30 à son dom .. Faut la relever seule souvent … ( merci les stages de manutention à l’hôpital)
    Un passage par dessus le portail fermé à clef car pas de réponse à x sonnettes..
    Crapahuter par une fenêtre de cuisine car mamie n’arrive plus à ouvrir son volet de salle..
    Ou encore 4… 6.. 10.. 16 étages a monter pour une s/c , une toilette chez une personne isolée, un pst lourd.. Enfin des ex , il y en a … C’est chaud parfois .. Être seule maître à bord c bien mais parfois c compliquée ..

  23. Sandrine Squilbin Le 13 janvier 2015 - Répondre

    j’ai bientôt 38 ans, 7 ans en libéral et depuis peu une spondylarthrite ankylosante avc des traitements très lourds…déjà avt, je trouvais ce mode d’exercice épuisant mais alors là, je me fais violence pour aller bosser car si arrêt c’est la banqueroute assurée…je pense à une reconversion en salariat, car pour être en libéral faut une santé en acier!! mais bon, à chacun sa vision des choses..

  24. Guillaume Zamzam Le 13 janvier 2015 - Répondre

    Trop stressant pas le bon plan..

  25. Jjb Fred Le 13 janvier 2015 - Répondre

    Ouais moi je dirai chapeau car si elles tiennent le rythme qu on a au quotidien en gardant le sourire
    Vu q deja pour nous Ide entre 30 et 45 ans dans notre cabinet c est pas facile

  26. Gaelle Garcia Rothe Le 13 janvier 2015 - Répondre

    Personnellement 12 ans en hospitalier et 9 en lib…une chose est sûre je ne finirai pas ma carriere en lib…trop de stress…

  27. Houriya Sadoudi Le 13 janvier 2015 - Répondre

    Franchement le libéral c’est top pour certaines choses mais je ne me vois pas y finir ma carrière. Trop physique je pense sinon il faut filtrer les soins: plus de toilettes, ni gros malades. Que des pansements, des s/c et des dextros ds des maisons pleins pieds ou des bâtiments avec ascenseurs qui fonctionnent toujours ou aux 2eme etage max!!!!
    Bref on a le droit de rêver!!!!!

    • Sophie Waeles-Faveau Le 13 janvier 2015 - Répondre

      Et surtout plus de patients exigeants!!!!moi c’est eux qui me mettent sur les rotules!!!j hallucine qd j’entends certaines exigences, reflexions…bcp nous prennent pr des larbins, moi j’ai pas signé pr etre bonne et conne!!!!

    • Houriya Sadoudi Le 13 janvier 2015 - Répondre

      Ah oui je les avais oublié ceux là: ceux qui sobt pas contents si t’arrive pas à l’heure précise notamment!

    • Pierrette Ferracci Le 13 janvier 2015 - Répondre

      lol moi j’ai banni les casses couilles de ma patientèle :p

    • Martine Halize Le 14 janvier 2015 - Répondre

      avec l’age on ne se laisse plus mener par les chieurs!!!!

  28. Pierre Briquette Le 13 janvier 2015 - Répondre

    J’en pense qu’après les jeunes sont baisés: j’ai 2 ovni du soin qui ont un cabinet près de chez moi , elles font ce qui les arrange et surtout pas trop tôt ni trop tard et pas trop sale : résultat : les patients mappelent je peux pas facturer les km et en plus les vieilles crisent parce que je leur pique le boulot …

    • Houriya Sadoudi Le 13 janvier 2015 - Répondre

      On en a tous des cabinets comme ca! C’est bien connu: l’ancienneté c’est le privilège des c….!
      Tu leurs fait le boulot qu’elles refusent et quand tu as la chance d’avoir un dextro et insu elles ont les boules!

    • Tellement vrai

  29. Isabelle Fidelin Le 13 janvier 2015 - Répondre

    je pense que sils ont encore la force de bosser a la retraite c’est qu’elle et donnée trop tot … il faut donc rallonger les années de travail !

  30. Marie-christine Franck Le 13 janvier 2015 - Répondre

    J ai 52 ans et 30ans de libéral, j ai la chance de travailler 10 jours par mois , mais j ai de plus en plus de mal à m imaginer de finir ma carrière en libéral ! Debout a 4 h du matin, rentree a 21 h , les papiers , la Cpam, les patients tres souvent adorables mais qui ne s investissent plus du tout, les médecins incapables de recopier correctement le renouvellement des médocs, tout cela me stresse énormément ! Alors imaginer devoir travailler ainsi jusqu a 67ans 1/2, au secours je craque! Ou bien il faudra aménager mes journées, tournee du matin ou du soir!

  31. Je croyais qu’on octroyait une retraite aux personnes pour qu’elles se reposent…

  32. Pierrette Ferracci Le 13 janvier 2015 - Répondre

    mauvais plan 🙂

  33. Alexandra Guyot Le 13 janvier 2015 - Répondre

    Je pense que c’est sincèrement une vocation pour certain(e)s le libéral car moi malgré le rythme je ne vois pas après 40 ans de liberté retourner s’enfermer dans une structure et être dépendant de collègues, de chefs…je pense qu’après 50 ans le libéral est difficile mais il faut adapter son rythme avec les remplaçants et les associés…rien n’est impossible mais cela dépend d’où on exerce son métier et comment on le voit!!!! Pour ma part assurance pour les arrêts de travail et épargne retraite pour partir plus tôt + économies!!! Il faut prévoir déjà à 30 ans ce qu’il se passera à 60!!!!!

    • Martine Halize Le 14 janvier 2015 - Répondre

      j’étais ds un cab avec une colegue qui a pris sa retraite et je continue avec une tite jeunette….. je ne sais pas si je vais tenir le rythme!!!….MDR

  34. Prisca Rahaririaka Le 13 janvier 2015 - Répondre

    Je pense que quelque soit le domaine ou on exerce et le rythme le métier d’infirmier est prenant psychologiquement et ou physiquement et que parfois on a du mal a savoir dans quelle directions aller mais pour ma part qui va débuter une carrière en libéral j’espere vraiment y arriver et a justement modeler pour faire en sorte de pas ruiner sa santé car mince ap tout pr bien soigner les personnes il faut que l’on prenne soin de nous aussi!

  35. Karine Deridder Moreau Le 13 janvier 2015 - Répondre

    Bon courage… A l hosto ou en libéral, le métier d infirmier est exigent, physique, fatiguant à tout point de vue… J ai 15 ans de carrière, autrement dit je n en suis même pas a la moitié, 13 a l hôpital, 2 en libéral, j ai pris ma décision, je ne ferai pas toute ma carrière en tant qu infirmière pour ne pas finir essorée par le système.

    • Marion Dalla Libera Le 14 janvier 2015 - Répondre

      Tu as fait une formation pour changer de cap ?

    • Karine Deridder Moreau Le 14 janvier 2015 - Répondre

      Non je pars faire le tour du monde, après on verra

    • Malo Grim's Le 15 janvier 2015 - Répondre

      Bonjour, j’ai 22 ans et je suis Aide Soignante, mon plus grand rêve à toujours été d’être infirmière depuis l’âge de 5 ans j’en ai envie. Mais la sa y est je suis découragé, 22 ans et découragé !!!
      La sur charge de travail des IDE ( et des AS aussi ) une paie misérable avec des responsabilités énormes et aucune considération … Travailler un week-end sur 2 au détriment de sa famille et ses amis. Tout ça pour avoir affaire à des  » patients  » qui sont devenus des CLIENTS. Sincèrement je suis dégouté ….

    • Karine Deridder Moreau Le 16 janvier 2015 - Répondre

      Ne le sois pas Malo Grim’s, on se plaint parcequ on en a besoin, parceque dans notre quotidien on a pas le droit de se plaindre face à des gens qui souffrent, cette souffrance je la prend en pleine gueule depuis plus de 15 ans, c est pour ça que j ai besoin de m aérer. Mais tous les jours j ai de la reconnaissance de mes patients, des remerciements, même des petites attentions. Mon café qui m attend quand j arrive tôt le matin, une patiente qui tricote des petites vestes pour ma fille, sans compter les dixaines de boîtes de chocolat à Noël, sont autant de petits gestes pour me remercier, parfois quand je fini une série de soins, certains patients sont déçus que ce soit fini… Ils ne sont pas des clients si tu ne les considère pas comme tels. Quand aux week ends tu verra que c est un avantage d avoir des repos en semaine quand tout le monde bosse, tu peux prendre des RDV, tu peux faire des trucs quand tes enfants sont a l école…. Et la paye n est pas si misérable, et puis tu peux arrondir les fins de mois en faisant des heures sup, quand j étais à l hôpital je faisais des astreintes de nuit en coronarographie, j étais à peu près à 2500euros par mois dans un service génial. A toi de faire les bons choix et de ne pas te voir comme une victime alors que tu commence a peine ta carrière. Bon courage en tout cas et si tu veux t épanouir, n oublie pas pourquoi tu as choisi ce métier.

    • Lucia Dupuis Le 16 janvier 2015 - Répondre

      Quel beau projet! Un tour du monde 🙂 c’est une idée qui me tente depuis longtemps. Bonne route

  36. Stephane Demagnez Le 13 janvier 2015 - Répondre

    Ça occupe le travail d un jeune

  37. Olange J-l Le 13 janvier 2015 - Répondre

    Eh bien, l

  38. hernandez Le 14 janvier 2015 - Répondre

    36 ans que je bosse en libéral, je suis donc une vieille…je crois que le metier d infirmiere est dur partout ….faut pas rêver, on en bave toutes….l ‘herbe n est pas plus verte ailleurs. …on a pas la vie facile en libéral, ce n est pas le bagne non plus…par contre tu ne choisis pas tes horaires,je suis désolée, moi mes horaires sont dictés par l heure de mes soins,les antibiotherapies sont souvent toutes les 8 heures,je vous laisse calculer….les sondages…..les insulines…..les anticoagulants. …je ne parle pas de mon dos,je rentre,je sors de la voiture….au fait moi aussi j ,ai saute les portails Lol…..mais aujourd’hui vu mon grand âge je me suis calmé. …donc si à la retraite tu viens en libéral c est uniquement que tu es accro au boulot ou que tu as besoin de fric ,et ma foi tu assumes.,car c ‘est pas le paradis,va savoir si c’est le purgatoire?bon courage a tous…moi j ai encore 6 ans a tirer et je n’en fairais pas plus!

    s

  39. Josiane Bernicot Le 14 janvier 2015 - Répondre

    Ce n’est pas parce qu’on est retraitée de la fonction punlique qu’on est vieille et plus bonne à rien …….. J’ai été retraitée avec 3 enfants et 20 ans d’hopital à 41 ans et suis en libéral depuis 5 ans et franchement mes collègues sont enchantées de mon expérience. Je suis enchantée, mes collègues aussi et les patients également … Arrétons les caricatures et les préjugés !!!! Tolérance et respect de chacun , et tout ira mieux ……

    • Perrine Blt Le 14 janvier 2015 - Répondre

      Retraite à 41ans????? Ça pose question quand même… tant mieux pr vous

    • Josiane Bernicot Le 14 janvier 2015 - Répondre

      Ça pose question pourquoi ???

    • c ‘est une demi retraite!!

    • Katia Marty Le 14 janvier 2015 - Répondre

      Je crois que même en bossant jusqu à 62 ans j aurai aussi une demi retraite …..

    • Josiane Bernicot Le 14 janvier 2015 - Répondre

      Non, c’est une vraie retraite à demi taux, ce n’est pas la même chose …..

    • Serge Carteron Le 15 janvier 2015 - Répondre

      tolerance et respect de chacun c’est peut etre aussi meme regime de retraite et tout le monde part au meme age pas certaine a 41 ans et d’autre a 65

    • Bénédicte Davy Le 15 janvier 2015 - Répondre

      J’ai eu ds collègues qui ont fait ce choix; 3 enfants et la retraite au bout de 20ans! Forcément si on commence tôt les enfants , on est en retraite très tôt!

  40. Pierre Lacaille Le 14 janvier 2015 - Répondre

    Des retraité(e)s et c’est du boulot en moins pour les jeunes. Tant pis pour celle dont la retraite est trop faible et qui ont fait du mi-temps pdt 20ans. Fallait y penser avant

    • Joelle Capdeville Le 14 janvier 2015 - Répondre

      j’ai fait du temps plein pdt 38 liberales et même 7 ans seule tous les jours de 6h30 à 12 et de 15h30 à 20h la retraite CARPIMKO que je perçois à taux plein et qyue j’ai prise à 63 ans est de 1265€ c’est le maxi

    • Pierre Lacaille Le 14 janvier 2015 - Répondre

      Je connais le regime carpimko ( je sors de 3mois d’arret maladie) et c’est vraiment de la merde c’est une honte que ce soit obligatoire. Faut vraiment ca pitaliser beaucoup et tres tot.Le regime liberal n’est pas du tout avantageux financierement au final

    • Valérie Binson Le 14 janvier 2015 - Répondre

      d’un autre côté, à mi-temps, on a eu le temps de voir grandir nos enfants Monsieur. Je me suis installée à 45 ans aprés 12 ans à mi-temps et je n’ai pas l’impression de piquer du travail à qui que se soit…..

    • Pffffffffffff

    • Pierre Lacaille Le 14 janvier 2015 - Répondre

      Valérie Binson: la critique n’etait pas contre ceux qui travaillent a temps partiel je trouve ca super de voir ses enfants grandir mais forcement ca a des repercutions au moments de prendre sa retraite et c’est la que ca me chagrine. En tentant de recuperer des années de cotisations en bossant

    • Pierre Lacaille Le 14 janvier 2015 - Répondre

      Suite: on prend la place de ceux qui veulent s’installer (ou qui le sont deja), ou a defaut de la patientelle.

  41. Christelle Lefevre Le 14 janvier 2015 - Répondre

    Notre métier est difficile il faut bien le dire : horaires, charge de travail… Et devoir faire les prolongations je trouve ça très dur !!!!
    Ms je compds certaines personnes qui ne peuvent s en sortir avec leur retraite de merde je leur souhaite bien du courage.
    J ai tjs voulut être infirmière depuis gamine c une vocation ms je compte bien profiter de ma retraite lorsque celle la arrivera (j ai 42 ans et encore qqs belles années de travail).
    Par contre y aura t il encore une retraite ds 25 ans ????
    Courage on fait un métier merveilleux ms pas assez reconnu

  42. Annie Lopeteguy Le 14 janvier 2015 - Répondre

    Libéral ou hosto.on sera crevée quand.même 😉

  43. Celine Broché Cuervo Le 14 janvier 2015 - Répondre

    N OUBLIEZ PAS QUE la majorité de ces infirmières retraités qui font du liberale sont des infirmières jeunes qui ont pu partir a la retraite car plus de 15 ans d hôpitaux et 3 enfants … et du coup ayant leur retraite , elles n ont besoin que d un complément de salaire donc peuvent amenager leur journée de travail ou ne travailler que quelques jours par mois puisqu elles ont deja leur retraite qui tombent tt les mois !!

    • Josiane Bernicot Le 14 janvier 2015 - Répondre

      Ah merci de poster ce commentaire …….. !!!!!!!!

    • Celine Broché Cuervo Le 14 janvier 2015 - Répondre

      De rien car c’est ces infirmières qui me permettent de prendre 15 jours de vacances l été les seules et uniques !!! Car les jeunes font des remplacements mais ne veulent pas travailler beaucoup pas l été pas les jours fériés et pas les vacances scolaires or remplacantes c pour permettre d avoir nous titulaire qq jours de repos et j allais oublier elles veulent gagner bcq d argent mais sans trop travailler !!!!

    • Celine Broché Cuervo Le 14 janvier 2015 - Répondre

      Alors oui heureusement que vs etes la !!!

    • Lee Ly Le 14 janvier 2015 - Répondre

      Tout à fait d’accord.

    • elisabeth Le 2 février 2015 - Répondre

      se renseigner sur les conditions de départ des hôpitaux !! conditions changées depuis 2012, il faut s’intéresser à la législation française, tellement de modif.

  44. Perrine Blt Le 14 janvier 2015 - Répondre

    Je me suis trompée de voie je crois…. à sacrifier ma vie de femme pr le libéral….. s’arrêter pr arrêt maladie est beaucoup trop coûteux et difficile, et la retraite ben quelle retraite??? Mieux vaut être confinée ds 1 service, faire 3 enfants et…. bref on n’a pas toutes les même expériences c certain! Tant mieux pr vous les filles! 🙂

  45. Morelli Faye Christine Le 14 janvier 2015 - Répondre

    Mauvaise idée moi libérale depuis 30 années après 50 ans le libéral est trop physique il faut faire de plus en plus et beaucoup trop de charge travaillez plus pour gagner moins dur pour finir sa carrière

  46. Lee Ly Le 14 janvier 2015 - Répondre

    Moi je dis oui. Je suis en libérale et nous avons fait le choix de nos soins pour ne pas courir, on ne fait pas des journées de dingues. Aps c sûr que je gagne moins que certains ms je ne me sens pas stressée contrairement à l’hôpital où il fallait courir tt le temps, les 3 8, le chef sur le dos, les jours de repos où on doit revenir pr manque d’effectif… bref je gagne mieux ma vie et ma vie de famille se porte bcp mieux. Aps il y a des jours moins facile que d’autres ms comme partout. Voilà mon avis: retraité qui quelques jours de remplacement peut s’y retrouver largement.

  47. Flo Dfs Le 14 janvier 2015 - Répondre

    Attention aux changements des lois sur la retraite. Quand tu soldes ta retraite dans un régime tu ne peux plus prétendre à solder plus tard dans un autre régime. Enfin il y a des dérogations mais c’est complexe et lie à l’âge du départ et le montant des ressources. Bref c’est la grosse arnaque !

  48. Martine Nevu Le 14 janvier 2015 - Répondre

    à chacun son choix!

  49. Brie des Caillauzoux Le 14 janvier 2015 - Répondre

    C’est le bon plan dans ce sens ! Ma remplaçante est une retraitée de la fonction publique , elle a 58 ans et encore un enfant à charge . Sa retraite de 1900€ plus les indemnités de remplacement lui assure un joli coussin ! Mais l’inverse n’est pas à faire : si je prend ma retraite à 62 ans soit dans 6 ans et demi , j’aurais 600€ par mois ! A méditer ….

    • Emilie Leh Le 15 janvier 2015 - Répondre

      1900 euros de retraite à 58 ans??? Eh ben…

    • Brie des Caillauzoux Le 15 janvier 2015 - Répondre

      oui elle a pu bénéficier du départ à la retraite à 57 ans ce qui ne se fait plus maintenant puisque l’âge légal c’est 62 ans en hospitalier….

  50. Lélene A'd Le 14 janvier 2015 - Répondre

    sincèrement j’y ai pensé, même si je suis en CDI et non pas titulaire, je me demande si plus tard je ne ferais pas ça si mon corps me le permet encore

  51. Pascale Barna Le 14 janvier 2015 - Répondre

    Franchement,après 32 ans d exercice ,je finirais bien ma carrière un peu plus pépèrement!!!! A 55 ans,c est dur!!! En même temps,je n ai jamais eu de cadre pour me dire comment faire mon travail….

  52. Alexandra Guyot Le 14 janvier 2015 - Répondre

    La retraite je le savais dès le début qu’on a quasi rien et qu’il faut soit économiser soit investir suffit de tjs garder ça en tête!!! Et 60 ans de nos jours c’est jeune pour se mettre à la retraite enfin c’est ce que me dise mes collègues médecins!!!!!

  53. Ed Soignant Le 14 janvier 2015 - Répondre

    C’est un bon plan poure elle mais cela peut être un mauvais plan pour les patients.

  54. Sel Ma Le 14 janvier 2015 - Répondre

    Pas normal étant donné la pénurie d emploi dans le secteur infirmier!

  55. Marie Conan Le 14 janvier 2015 - Répondre

    Je suis contre ! Elles touchent déjà la retraite maintenant elles décrochent et laissent la place aux jeunes

  56. Cécile Brancorsini Le 14 janvier 2015 - Répondre

    Je viens de faire 15 ans en Suisse à 42h par sem et là libérale ds village Avec 1 cabinet dc impossible de refuser de soins. Eh ben c’est chaud sem de 104 h la sem dernière j’en peux plus. 18 mois de recul et plus crevée que 15 ans en ch….. Heureusement j’ai un facturier…..il règle tous mes pb et des médecins extraordinaires de coopération

  57. Francois Henry Le 14 janvier 2015 - Répondre

    Conséquence : les jeunes DE ne trouvent pas de postes à la sortie..

  58. Gwénaelle Allaire Le 14 janvier 2015 - Répondre

    Pour moi je trouve que si tu touches une demie retraite de la fonction publique tu ne devrais pas avoir le droit de travailler plus d’un mi temps. Tant mieux pour ceux qui peuvent profiter du système mais c’est quelque chose qu’il faut abolir car ça plombé les finances publiques. Ça couche vraiment cher à tout le monde.en plus quelle injustice pour ceux du privé et les artisans commercants..qui doivent travailler plus longtemps et aussi dur!!

  59. Patricia Rigal Le 14 janvier 2015 - Répondre

    J’ai trois enfants que j’ai voulu … pas fait ! A la limite je fais du pate ou du foie gras pour les fétes … je bosses depuis prsque trente ans dans le systeme hospitalier

  60. Patricia Rigal Le 14 janvier 2015 - Répondre

    Votre activité libérale, je vous la laisse vo, ontiers car combien d’entre vous parle de qualité de soins dans vos commentaires … peu en vérité … finalement vous parlez tous rentabilité, vieux ou jeunes retraités, vieux ou jeunes professionnels … Attentionnbientôt vous aurez un autre os à vous mettre sous la dent … les AS vont débouler en force avec un nouveau référentiel d’activités, un nouveau programme de formation et donc la possibilité …. de venir piatinner vos plates-bandes à juste titre !!!! Et oui ! Inutile de vous battre entre jeunes ou vieilles IDE … votre reléve dans les soins les plus « payants » est assurés … ou en voie de l’etre… voilà qui va vous réunir sans aucun doute !

  61. Corinne Prat Le 14 janvier 2015 - Répondre

    Je suis dans le même cas que toi et je suis en train de disjoncter si bien que mon médecin cherche un stratagème pour m’arrêter !! Quelle honte de soigner les gens et de n’avoir aucun droit pour notre propre sante!

  62. Marie Barbe Le 14 janvier 2015 - Répondre

    j’ai testé le libéral vite fait , et je vois mes amis et d’autres ide libérales , c’est vrai que c’est sympa les soins à domicile , mais le facteur argent , viens tout pourrir , rare sont celles ou ceux qui arrive à mettre un frein et à avoir un tournée cool , c’est la course toute la journée , franchement finir sa carrière en libérale c’est pas un bon plan . pour inégalité entre les différents âges de départ en retraite , le gouvernement de Mr sarko a voulu supprimer la classe B , il n’a trouvé que ce moyen , mais cela a été un fiasco car beaucoup sont restés en classe B , du coup ils vont devoir attendre que l’on parte en retraite pour en finir avec cette classe B ; qui soit dit en passant reste plus avantageuse que la classe A.

  63. Marie Barbe Le 14 janvier 2015 - Répondre

    57 ans c’est bien , après ça va craindre , on fait un métier où il faut se concentrer , gérer plein de choses à la fois, être apte physiquement, si on ajoute les horaires à la noix , au bout d’un moment l’âge se fait ressentir sérieusement , moi 50 ans je ne fais plus de nuit ou le moins possible , trop dure de reprendre le rythme de jour après. Et puis place aux jeunes , ils ont une vie à commencer et ils ont besoin d’un emploi pour cela .

  64. Isabelle Robineau Le 14 janvier 2015 - Répondre

    Je suis en liberal depuis 16 ans et c’est physique alors à l’age de la retraite ça me semble difficile !

  65. Quand on a une bonne equipe, c’est plutot sympa,on s’ organise, pas de pression hierarchique, on a l’ experience avec l’ age….par contre physiquement au secours : pour ma part, jusqu’ a 45 etages /jour, le stress des bouchons en banlieue parisienne.. et l’insecurité grandissante..

  66. Réjane Hermitte Le 15 janvier 2015 - Répondre

    arrêtez de dire que celà prend la place d’un jjeune quand on fait des remplacements de 10 jours etc personne ne peux vivre avec çà du moins çà n’est ce que je souhaite à nos jeunes collègues et puis chaque établissement à son logiciel et là c’est compliqué ,j’ai fait çà pendant 12 et je viens d’arrêter à 70 ans dont 37 en hospitalier quand vous avez un enfant qui reprend la fac et qui n’à droit à rien car la loi est bien faite et bien pour l’aider vous retournez au charbon alors arrêtez de juger

  67. Catherine Pocard Le 15 janvier 2015 - Répondre

    moi perso je suis dans ce cas là et ça me va tres bien

  68. Michel Estevez Le 15 janvier 2015 - Répondre

    Mauvaise idée.

  69. Katia Drouin Le 15 janvier 2015 - Répondre

    je pense que c’est tres bien on manque d’infirmières liberales elles peuvent apporter un plus dans la société ou il y a temps de personnes a domicile et ou les medecins demandent de plus en plus d’actes aux infimieres douche ,mise des bas de contention donner les medicaments matin et soir c’est tres bien

  70. Marie Marabou T Le 15 janvier 2015 - Répondre

    Ca dépend des besoins, du nombre de jour travaillé et de la charge de travail. A temps plein je dirai non mauvaise pioche. J’ai 31 ans et depuis 5 ans que j ai mon cabinet je me dit que je ne ferai pas ca encore plus de 10 ans car me lever a 5h30 pour finir mes journées a 21h je ne pense pas que je tiendrai le coup a 50 ou 60 ans. Apres si c’est des remplacement avec 8 jours ou 9 dans le mois… et puis il y a des gens a 50 ou 60 qui ont une pêche d’enfer…

  71. Mathieu Baralo Le 15 janvier 2015 - Répondre

    Ah parce que vous croyez que le libéral est un travail tranquille????
    On ne fait pas le même alors.

  72. S’ils sont retraités …. il n’ont pas besoin de s’installer en libéral : C’est pas le club med le libéral!

  73. Sandra Dupuis Le 15 janvier 2015 - Répondre

    Je suis triste de lire autant de réactions négatives … On en reparlera qd on touchera une misère à la retraite si tant est qu’on ait une retraite un jour … Qd tu as travaillé tte ta vie comme IDE je ne pense pas qu’on puisse dire que tu profites du système en faisant valoir tes droits à la retraite et en s’assurant un complément de revenus …

  74. Sandrine Tretout Le 15 janvier 2015 - Répondre

    CELA PROUVE QUE NOS RETRAITES NE SONT PAS ENORMES ET QUE L ON EST OBLIGE DE BOSSER POUR VIVRE!!!!!

  75. Beatrice Leclair Le 15 janvier 2015 - Répondre

    Bon courage 30 que Je fais ce travaille et les escaliers et le reste ca comme ce a Peser meme si j adore ce Boulot j ai seríeusement lever le pied ! Ouf! A chacun de faire comme il veut ,après …peut etre pas vraiment un choix faut Vivre aussi et aujourd’hui c est dur pour tt le Monde .

  76. Aurore Pellegrino Le 15 janvier 2015 - Répondre

    Maintenant c’est plus facile qu’il y a 30 ans,on s’associe plus aisément;avant il y avait plus d’isolement (sauf dans les grandes villes) et donc des horaires infernaux.Pour ma part j’ai refusé en 1982 le libéral,d’un côté à l’époque on se faisait de l’argent,mais je devais perdre du temps sur la route des corbières,les journées étaient très longues,surtout les amplitudes;alors pour élever des enfants quasiment de la folie (et j’avais le projet de fonder une famille)

  77. Dominique Dombry Le 15 janvier 2015 - Répondre

    Ça montre bien la retraite que l’on perçoit ;c’est honteux! !!!

  78. Bénédicte Davy Le 15 janvier 2015 - Répondre

    Choix difficile ; mais étant salariée du public , une fois arrêtée ma carrière , je ne ferais plus infirmière .., je bosse depuis 25 ans, je ne sais pas qd je pourrais m’arrêter à taux pleins à l’heure actuelle; une chose est sûre , le jour ou je quitterais l’hôpital , je n’exercerai plus; j’irais chercher ds gamins à la sortie de l’école, aide aux devoirs ( si je ne finis pas breloque..).. Et je ne ferais pas d’intérim …

  79. Corinne Jager Le 16 janvier 2015 - Répondre

    Je suis infirmière libérale et je conçois très bien que l’on puisse arrêter sa carrière de façon progressive… il est juste impossible d’imaginer qu’avec le travail de toute une vie à se consacrer à s’en oublier… que l’on ne puisse pas partir sereinement en retraite
    Bon courage à ceux là!

  80. Sonia Chauvetiere Le 16 janvier 2015 - Répondre

    Honnêtement je suis libérale en campagne et je n’avais aucuns à priori sur l’age de mes remplaçantes mais aucunes qui avais plus de 45 ans n’a tenue le choc. Certaines refusaient les soins trop techniques, refusant même d’apprendre. Je ne jette pas la pierre, je constate. Je suis sûre qu’il y en a d’autres qui font ça bien mais je suis sûre que ça n’est pas la majorité.

  81. Sylvie Berguit Le 16 janvier 2015 - Répondre

    Bonjour, oui c est mon cas aprés 29ans de travail en milieu hospitalier je me suis installée en libérale il y a deux mois et demi.Un ras le bol de tout le coté hierarchie et des choses abérantes que l on vit au quotidien, mais pour être honnête le libéral n est pas tout rose non plus…

  82. Adel Kipleurepa Le 16 janvier 2015 - Répondre

    Entre 1600€ et 8000 € y’a pas photo non?

  83. Ju Lcrx on en parlait hier…..

  84. Ingrid Podgorniy Le 16 janvier 2015 - Répondre

    Pas bon plan je pense que cette situation résulte comme bon nombre de français et française d’une perte importante de revenus lors de la retraite et que le seul moyen de subsister est le double emploi au lieu de profiter d’une vie paisible …….

  85. Frédouille Ide Le 16 janvier 2015 - Répondre

    Je suis partagée…Nous travaillons avec une inf qui s’est retrouvée à la retraite à 47 ans, elle est top,disponible, mais quelque part je ne peux m’empêcher de penser que c’est une place de moins pour un jeune…d’un autre coté se trouver à la retraite à 47 ans c’est jeune. Personnellement il me reste presque 20 ans à faire en libéral et honnêtement mon physique ne suivra pas, je songe sérieusement à une reconversion

  86. Paul Polkouan Bru Le 16 janvier 2015 - Répondre

    Patricia Rigal je crois que tes représentations sont fausses…. La qualité des soins que ie prodigue à domicile est exellente, certainement meilleure que dans un service ou le personnel n est pas investit au même titre personnellement, entre trois voire quatre cafés, du travail bâclé, le même salaire assuré à la fin du mois…. En libéral, detrompe toi, il y a beaucoup de concurence, et si tu ne fais pas l affaire, tu es vite remplacé par un autre cabinet…. La rentabilité ? Tu me fais rire, beaucoup moins importante qu a 35h, avec tout tes CA… Si je ramène mon salaire net à un taux horaire, je peux t’assurer qu il est moindre au tiens… Et quand à la qualité des.soins tous mes.patients sont ravi dr me retrouver après hospi… Et n espère qu une chose… Ne pas y retourner ! Délecte toi du probable futur des As…. Elles ne feront pas un pli !

  87. Pascalita Vaissierès Le 16 janvier 2015 - Répondre

    C’est certainement pas par amour du métier !!! Mais à cause de problèmes financiers! Et c’est bien triste…fonction publique ou libéral, quand on a bossé toute vie, on est usé !!! Le jour où certains arrêteront de faire des généralités sur tout et tout le monde, nous pourrons peut-être nous défendre tous ensemble (idel, ide, as…) pour de meilleures retraites ! C’est pas encore gagné !

  88. Corinne Barret Le 17 janvier 2015 - Répondre

    et bien ,moi le choix m’a été donné, il y a bientôt 5 ans, je suis partie à la retraite avec 18 ans de service et 4 enfants..je me suis dit « un tiens vaut mieux que de 2 tu l’auras »..je ne me voyais pas continuer de travailler à l’hôpital…avec des conditions de travail se dégradant de plus en plus, aucune reconnaissance, de plus en plus de responsabilités, de glissements de fonction.. bien entendu, retraitée à 41 ans…je ne me voyais pas rester à la maison, il me fallait travailler,avoir une vie sociale…l’opportunité m’a été d’emblée donnée, faire des remplacements…ce que je fais depuis 5 ans maintenant… et j’en suis fort heureuse..

  89. Elo Le 2 février 2015 - Répondre

    Et bien moi les deux seules ide retraitees de la fonction publique que je co nais en liberal n y sont que pour l argent prenant meme le boulot des jeunes ne lachant pas un jour de leur trame comptàntles patients les actes et l argent qui rentre alors je suis juste ecoeuree. Ce systeme de je suis a la retraite de la fonction publique et je vais me faire de l argent en ne laissant pas ma place devrait etre interdit….

  90. EviDanse Le 2 février 2015 - Répondre

    Bonsoir à tous,
    Certains commentaires ne sont pas dignes de notre profession, pas la moindre empathie, ni la moindre compréhension.
    C’est inquiétant de savoir que certains, la plupart, sont soignants!
    Je suis infirmière depuis 1981, j’ai tout essayé, 13 ans d’hôpital, 13 ans de libéral que j’ai lâché par épuisement que je qualifierais de ras le bol de paperasse, de l’intérim, des EHPAD, de la psy, de l’entreprise etc…
    Depuis plus d’un an, je fais des remplacements dans environ trois cabinets de proximité.
    Je ne fais pas tout à fait un temps plein, sauf l’été et les vacances de Noël où je travaille beaucoup.
    Je n’ai plus très envie de faire du technique très poussé mais je suis aussi amenée à le faire parfois.
    Quand vous avez travaillé dans des services techniques pendant des années, je vous demande d’entendre qu’à partir d’un certain âge vous n’avez plus du tout envie de vous imposer ce genre de stress!
    Je suis souvent obligée de monter plein d’étages à pied car les immeubles sont d’une époque où cela n’était pas encore obligatoire.
    C’est pourquoi, à 56 ans, un temps pas tout à fait complet peut suffire.
    Je pense être appréciée par mes patients car j’ai plus de temps à leur consacrer car en tant que remplaçante je ne fais pas les papiers mais on me déduit un pourcentage pour cela.
    Je peux avoir 30 comme 50 patients par jour, selon les tournées.
    Avec la neige et le verglas, ces jours c’est vraiment plus compliqué mais, la plupart du temps, les patients sont relativement conscients de la chance qu’ils ont d’avoir des soins à leur domicile car, après tout, même en Europe, tous les pays ne sont pas aussi bien lotis que la France à ce sujet!
    Je suis très demandée malgré mes 56 ans…je peux juste finir en disant cela…
    Bien à vous.
    EviDanse

  91. CHANTAL Le 3 février 2015 - Répondre

    bonjour
    39ans en libéral, encore 6ans et demi pour avoir une retraite complète , dur dur j’ai 60 ans et ne travaille qu’à mi temps
    Par contre pour rien au monde je ne serais repartie vers le système hospitalier
    Nous avons eu une retraitée de la fonction publique comme remplaçante et nous étions très contentes; elle beaucoup moins quand elle a reçu le montant de ses cotisations sociales et le rectificatif au bout de trois ans de remplacement ,du coup elle est repartie travailler en hopital
    Tout poste ,libéral ou hospitalier a ses avantages et inconvénients !!!!

Laisser un commentaire