Travailler dans une maison de santé : rêve ou cauchemar de l’IDEL ?

Travailler dans une maison de santé : rêve ou cauchemar de l’IDEL ?

Les maisons de santé sont encouragées par le gouvernement et plébiscitées par la population. Pratiques, proches, pluridisciplinaires, elles ont beaucoup d’atouts tant pour les professionnels de la santé qui décident de s’y installer que pour leurs patients. Et vous, les infirmiers libéraux avez-vous sauté le pas ? Nous avons décidé de faire un petit point sur vos avantages et sur vos inconvénients à entrer dans ce type de structures. Bien sûr, les témoignages de ceux et celles qui ont franchi le cap de la pluridisciplinarité seront aussi les bienvenus !

L’envie de dispenser des soins à plusieurs : les avantages pour l’infirmier libéral d’une équipe pluridisciplinaire

Travailler seul(e) tôt le matin jusqu’à très tard le soir en prenant en charge des patients aux soins complexes ou aux pathologies lourdes est parfois un poids difficile à porter pour un seul et même infirmier libéral.

L’avantage indéniable des Maisons de Santé Pluridisciplinaire (MSP) est de ne pas avoir à porter le poids de maladies et de patients complexes seul, de pouvoir partager ses inquiétudes, ses observations avec les autres professionnels de la santé présents. Ainsi le Docteur Naïma Bouraki, médecin généraliste dans la toute nouvelle maison de santé de l’Argonne ouverte en janvier 2015 confiait à La République : « Pour la « cohésion du groupe », une réunion est calée chaque lundi midi. On parle des soucis techniques, du fonctionnement, on essaie de trouver des solutions ensemble. Il faut tout créer, il n’y a pas de règles préétablies ».

Les infirmiers libéraux présents dans ces MSP, semblent être satisfaits de ces conditions d’échanges et de partages entre professionnels telle Marie-Christine Dufresne, IDEL en maison de santé depuis 3 ans: « Pour aller voir les médecins, il fallait se déplacer et on ne les connaissait pas tous très bien. Aujourd’hui, les médecins sont plus à l’écoute. C’est rassurant de les avoir vers nous. Cela nous a rapproché, on se connait plus et on ose davantage discuter ».

Le second avantage des maisons de santé pluridisciplinaires est le partage des locaux, plus spacieux et mieux adaptés à l’exercice du soin infirmier. Marie-Christine Dufresne, infirmière libérale à la MSP de Segonzac (Charente) témoigne : « Nos conditions de travail ont changé et se sont améliorées.

[…] Les locaux sont plus adaptés, lumineux et de plain-pied ».

Toutefois les charges établies pour la mise à disposition de ces locaux sont bien souvent beaucoup plus élevées que celles d’un cabinet infirmier traditionnel, sans compter que l’inconvénient majeur pour l’infirmier libéral de ce type de regroupement est que ses principales activités établies lors des tournées ne peuvent plus être les mêmes…

La maison de santé est-elle la meilleure source de revenu pour un IDEL ?

En effet, « sur le papier », les maisons de santé pluridisciplinaires ont beaucoup d’avantages à apporter à un professionnel libéral infirmier. Dans la réalité, malheureusement, tout n’est pas aussi simple !

Une enquête réalisée par la FNI en janvier 2013, met en valeur le fait que si les infirmiers libéraux plébiscitent largement le regroupement avec d’autres collègues c’est pour créer des cabinets infirmiers non pour s’installer en maisons de santé. En effet l’enquête de la FNI montre que les infirmiers libéraux sont 63% à envisager de se regrouper en cabinet avec des confrères dans les 5 prochaines années, en revanche toutes professions confondues seulement 23 % des professionnels voient la maison de santé  comme une alternative. La FNI conclut : « On voit bien, à l’aune de ces résultats, que présenter la maison de santé comme la configuration idéale d’exercice de tous les professionnels ne reflète pas du tout la réalité des désirs et des projets ». Pourquoi ?

Tout d’abord parce que la configuration de la maison de santé implique pour l’infirmier libéral de dégager du temps en soin et en prévention donc de faire des tournées patients minimales. Or l’essentiel de l’activité infirmière actuellement se situe dans le nursing. Comment rendre « rentable » son activité d’IDEL autrement ?

Ce n’est pas évident mais possible, encore faut-il que les autres professionnels, en particulier le médecin généraliste sur place « joue le jeu » afin de prescrire des soins complexes que l’IDEL pourra dispenser sur place. Pierre de Haas, président de la Fédération Française des Maisons et Pôle de Santé (FFMPS) avoue qu’en effet « […] Si le médecin ne donne pas plus de prescriptions de patients complexes à l’infirmière, alors économiquement, cela peut être dangereux pour elle ».

Enfin, les charges de ce type de maison de santé, sont, comme nous l’avons déjà remarqué, beaucoup plus élevées que pour un cabinet d’infirmiers libéraux traditionnel de par les locaux mais aussi de par le personnel administratif employé nécessaire au bon fonctionnement d’une telle structure.

L’installation en maison de santé pluridisciplinaire pour l’infirmier libéral présente des avantages mais des inconvénients qu’il ne faudrait pas voir à la légère. Bien évidemment, il s’agira de peser le pour et le contre, tout en s’intéressant aux acteurs et aux perspectives données par le projet dans lequel vous souhaiteriez vous inclure.

Et vous, infirmières et infirmiers libéraux, faites-vous partie des professionnels médicaux qui ont tenté l’aventure de la maison de santé ? Si oui, expliquez-nous le fonctionnement ainsi que les avantages et les inconvénients de ce type de structure dans votre cas ? Si vous ne souhaitez pas vous installer dans ce type de structure, quelles sont vos raisons principales ?

Demander un devis

Le saviez-vous ?

Albus, le logiciel infirmier, propose dès aujourd'hui des services dédiés aux centres de soins infirmiers. Accès pour les secrétaires, travail en réseau, application de création et partage de dossiers de soins électroniques pour suivre les états cliniques des patients... Des dizaines de centres de soins nous font déjà confiance. Pourquoi ne pas interroger nos experts ?
Demander un devis

 

By | 2018-04-12T15:33:46+00:00 9 mars 2015|IDEL au quotidien|51 Comments

51 Commentaires

  1. Cauchemar! !! Si j ai quitté l hôpital c pour ne plus avoir de chef au dessus de ma tête, pour plus qu on me parle d économie au détriment des soins ou qu on M interdise de passer du temps avec un patient ou une famille dans le besoin de réconfort car en libéral c mon problème si je finis tard parce que j ai pris plus de temps avec ce patient or avec ces maisons finis ts cela nous serons dirigé pour faire gagner de l argent à cette MSP et nous serons payer au bon vouloir du généraliste !!!!donc la mort du métier d infirmière nous serons juste le larbin du généraliste

    • Celgre Le 2 avril 2015 - Répondre

      Par obligation nous sommes installées dans une maison médicale ( généralistes, kiné, dermato etc…). Nous avons un tout petit local: c’est un box du kiné!! pour 360euros par mois et on a demandé car au départ nous n’avions aucun local. Nous avons peut-être de meilleures relations avec les médecins, mais ce n’est pas non plus l’extase. Par contre nous n’avons pas perdu notre statut de libérale et gérons nos soins comme nous le souhaitons ; personne n’intervient. Le regroupement s’est fait sur un petit chantage : c’était vous venez ou on en installe 4 nouvelles!! pas eu le choix.

  2. Maud Gauthier Le 10 mars 2015 - Répondre

    Cauchemar, il ne faut pas que cette loi passe !!!
    Mobilisons nous!!!!

  3. ça va faire une concurrence déloyale aux idel qui ne seront pas installées dans la maison de santé. Les patients feront faire leurs soins aux idels de la maison de santé c’est évident.

    • Catherine Arnal Le 10 mars 2015 - Répondre

      Pourquoi une concurrence déloyale? ? Décidément les ide ont Tjrs peur de perdre leur monopole y compris au détriment du patient lui même. pas très loyal je trouve…il ne vous vient pas à l’esprit que cela vous desengorgerait de certaines tâches et vous permettrait ainsi de passer plus de temps auprès du patient en souffrance.. il y aura toujours des malades qui ne pourront se déplacer rassurez vous.

    • Céline Desplas Le 11 mars 2015 - Répondre

      C’est aussi une question de personne. Si tout le monde jouait le jeu… on est souvent bien loin du compte! Même pour un libéral en maison de santé il y a des règles de déontologie envers les autres idel bien souvent piétinés.

  4. Sonia Audibert Le 10 mars 2015 - Répondre

    J ai reçu le texte de loi que du bonheur

  5. De Albuquerque Le 10 mars 2015 - Répondre

    Cauchemar !!! Manif a Paris contre ce projet de loi le 15 mars mobilisons nous!!!

  6. Laure Hrouch Le 10 mars 2015 - Répondre

    Ah les SISA!!!! Une réalité qui s’implante insidieusement et sûrement….

  7. Armelle Pertzing Le 10 mars 2015 - Répondre

    Cauchemar !!! Adieu notre liberté

  8. Valerie Barrand Le 10 mars 2015 - Répondre

    Moi je travaille dans une maison médicale et c’est un pur bonheur, nous gardons notre statut de libéral ( sans chef) en ayant tout de même un grand esprit d’équipe … Nous partageons nos connaissances, nos médecin nous demandent nos avis avant un pansement . Nous sommes peut être un cas à part mais pour tous (nous sommes 23 professionnels ) notre maison médicale est NOTRE maison avant tout

    • Christelle Berson Le 10 mars 2015 - Répondre

      Je t’invite vivement à consulter le règlement arbitral qui va régir les statuts des maisons de santé, tu risques de déchanter.

    • Valerie Barrand Le 10 mars 2015 - Répondre

      Non je ne déchanterai pas car nous en avons parlé tous ensemble, nous nous y préparons et j’ai une qualité de vie et de boulot 1000 fois supérieure à celle que j’avais en ayant mon petit cabinet a 2

    • Sylvie Gruffeille Le 11 mars 2015 - Répondre

      Moi aussi je travaille au sein d une MSP est c est un vrai bonheur comme Valérie je suis liberale et indépendante

    • Ben moi désolé mais travailler en me demandant d atteindre des objectifs et que l on sera payer en fonction des objectifs atteints je ne vois pas mesdames ou est la qualité de vie et le bien du patient la dedans! !! La santé c est pas une entreprise et être sous la direction d un médecin et salariés de l ARS je pense qu a la fin du mois vous déchanter ais !!! Ou alors vous n avez pas bien compris le texte de la loi de santé 2015

    • Et pas besoin de la maison de santé pour avoir de bonnes relations avec le médecin et autres professionnels de santé nous on a une très bonne entente avec nos médecins généralistes ils nous appellent pour avoir notre avis sur les pansements et on peut les joindre à ts moment donc c pas une MSP qui changent la façon dont les médecin et infirmières ont envie de travailler! !

    • Nadia Dady Le 11 mars 2015 - Répondre

      Je suis ide libérale depuis 5 ans . Nous tournons à 3 personnes! Pas de chef! Depuis ma vie de famille est un vrai bonheur! Plus de nuits plus de problème pour poser les vacances en même temps que mon conjoint! Je participe activement à la vie scolaire de mes enfants! Plus de mercredi à chercher qui enmenera mes enfants aux activités! !! Pour moi la maison médicale n est pas obligatoire pour travailler en équipe! Nous avons les numéro de portable des médecins avec lesquels ont collaborent et ils sont toujours disponibles pour leurs patients ou un avis!

    • Comment en tant que libéral on puisse penser que ca ne puis etre une entreprise comme les autres, c’est de la langue de bois ! Atteindre un objectif en chiffre d’affaire permet de dégager un salaire, et il me semble, et d’en vivre…. Quelle hypocrisie ! C’est presque effrayant de bêtises ! C’est avec ce genre de raisonnement que l’état paye au rabais les infirmières…

  9. Christelle Berson Le 10 mars 2015 - Répondre

    Pas du tout tentée, je n’ai pas investit dans une patientèle pour devenir les petites mains d’un médecin et perdre mon investissement qui est aussi l’héritage de mes enfants.

  10. Ma Tilde Le 10 mars 2015 - Répondre

    Sabrina Lannes!!! Ça tombe à pic non?

  11. Karine Mesmin Le 10 mars 2015 - Répondre

    Pour moi MSP depuis le 1er décembre et bcp plus de communication entre les pro……

  12. Edwige Perez Le 10 mars 2015 - Répondre

    Effectivement mobilisons nous  » rassemblement DENFERT ROCHEREAU PARIS  » le dimanche 15 Mars !!! Toutes les professions médicales et para medical seront représentées !!! C’est le moment ou jamais !!!

  13. Euh….moi je me pose la question du comperage!!!!! Il me semblait que ct la règle pour pouvoir bosser comme IDEL: interdit non…..?! Pour moi il serait logique que les IDEL en MSP n ait pas de tournée en dehors.

  14. Sylvain Fraile Le 10 mars 2015 - Répondre

    Dans une maison médicale ou non, NOUS sommes sous la responsabilité du médecin prescripteur.

  15. Magali Cueille Le 11 mars 2015 - Répondre

    Rêve. Très bon esprit, gens sympas qui tiennent tous à conserver leur chère liberté, aucune différence pour les patients qui ne savent pas ce qu’est une sisa et s’en moquent, ce qui n’a aucune importance.
    Ravie d’exercer en Maison de Santé, ce qui a été un hasard et non un choix.

  16. Valérie Binson Le 11 mars 2015 - Répondre

    Une maison de santé s’ouvre dans mon village. Les trois ide n’y auront pas de local……. Ça m’arrange, je viens de déplacer le mien en face!!!!

  17. Pour les filles qui travaillent en MSP à ce jour effectivement c le pied car elles ne sont pas encore géré par ARS mais quand on vous demandera d atteindre des objectifs et tant de chiffres pour avoir droit à un financement supplémentaire vs serez régi comme une entreprise soit comme l hôpital d aujourd’hui donc qualité de soins je doute et vos salaires car vs serez salariés vont en prendre un sacré coup alors ou est l indépendance la je pense qu il vs faut relire la loi de santé 2015 avant cette loi effectivement la MSP est juste un regroupement de professionnels de santé après cela sera tt autre chose !! Je vous invite vraiment à relire !!!

  18. Ici une maison de santé va s ouvrir mais pas d infirmières libérales mais le centre de soins infirmier du quartier !!
    Sympa pr nous!!

  19. Emmanuelle E. Le 11 mars 2015 - Répondre

    Et bien voilà comment recréer l’hôpital ! A savoir , la lourdeur , la paperasse , les petits chefs et une moindre qualité des soins avec l’abandon du nursing, le changement d’IDE suivant les jours etc..
    En plus compérage garanti , car les patients seront tenus de faire leurs soins à la maison de santé , en abandonnant leur IDEL. Une fois de plus , n’importe quoi .
    Mais que fait l’ONI ?

  20. Qqun peu t il mieux m expliquer j ai pas suivi. Je croyait que depuis 20 07 les idel ne pouvait plus intervenir en maison de retraite sauf en passant par l had. Vous pouvez m informer? Je suis d aix en provence et pas informé. Merci.

  21. Romain Maigrot Le 11 mars 2015 - Répondre

    Pourquoi ces maisons de santé ? Ca se passe si mal que ca entre professionnels libéraux ??
    Réveillez vous : demandez vous dans quel but futur cela a été crée. La réponse vous la connaissez : faire des économies d’échelle. Reste à attendre que ces maisons de santé se soient généralisées et vous allez vite déchanter…les médecins sont moins betes et revendiquent déja leur main mise sur les soins et leur refus de délégation de tâche aux soignants. Trop de naiveté et de bétise chez nous on se fera toujours avoir..

  22. Alice Pion Le 11 mars 2015 - Répondre

    Travailler en bonne collaboration avec les medecins tout a fait d’accord mais dans les mots infirmieres liberales il y a libérale cest a dire libertés du choix de sa maniere d’organiser son travail mais aussi liberté aux patients de choisir son infirmiere libérale il me semble que c au patients de décider de choisir l’infirmière libérale qu’il souhaite avoir pour le soigner si le patient veut une infirmière liberale c pour qu’elle viennent a son domicile et non pour aller dans un centre autrement

    • Jennifer Kulinski Le 11 mars 2015 - Répondre

      Nous nous avons creer parallelement a nos tournees des consultations libres le matin a la msr. Et ca tourne plutot bien et des permanences au moment des vaccinations. Les gens sont contents de nous trouver sans rendez vous sans avoir a nous attendre. Pourtant la msr a ete bien critiqué et maintenant c 10 a 20 patients qui consultent quotidiennement souvent jeune et mobile ce qui laisse plus de temps pour les autres sur les tournees.

  23. Alice Pion Le 11 mars 2015 - Répondre

    Il faut penser au patient qu’ils ne peuvent se deplacer car la maladie est trop invalidante et ne peuvent aller au cabinet il faut penser au personne âgées qui n’ont pas de famille pour les mener voir les professionnels de santé

  24. Alice Pion Le 11 mars 2015 - Répondre

    Ce mode de fonctionnement est tres bien dans des lieux urbains mais pourra difficilement etre realisable dans les milieux ruraux

  25. jenni ck Le 11 mars 2015 - Répondre

    Nous sommes 5 ide dans un cabinet existant depuis presque 30 ans et nous avons passé le cap il y a 2 ans. Certes les charges sont bien plus lourdes mais nous avons gagné en relationnel avec les autres professionnels et developpé notre patientel. Nous avons cree des consultations avec une ide le matin a la msr en semaine qui permettent a la population de nous rznconter sans rendez vous avec en plus toujours un medcin sous la main en cas de besoin.les autres ide sont en tournee. Pas de regret… pour linstant…

  26. Vanessa Louer Le 11 mars 2015 - Répondre

    Noooooon au secours!!!! Cauchemar!!!!

  27. nico Le 11 mars 2015 - Répondre

    Bonsoir a tous, je suis idel depuis 6 ans et ai integre depuis 4 ans une msp. Cabinet de 4 idel et 2 remplacants j’ai toujours ete decu de l’attitude intraprofessionnel que nous avons les idel voir meme parfois choque de cette attitude envers les patients sur le discours que c’est ma patientelle, mais que fait elle la l’autre chez mon patient… vous m’aurez compris. Oui la msp ce sont des contraintes, mais ce sont aussi des avantages. Alors a par avoir essayer je vois comment vous pouvez autant critiquer certains. Quand vs parlez du decret recent du ministere sur la perinisation des enmr renseignez vous de comment sont finances les actuels msp, ce qu’elles font et quels dispositifs etaient la avant ce decret. Mener des seances d’etp, des programmes de prevention, des actions cibles de pec ou recherche, faire de consultation en binome ou d’expertises locales, ou meme plus simplement avoir acces aux resultats bio, aux dossiers medicaux tout ca est possible en msp et bien bien plus difficile hors structure. Et c’est la qu’il faut effectivement rendre des comptes aux ars si on veut etre dedomager pour ses actions hors de l’activité en soins du cabinet. Je ne vois pas mon metier uniquement en executant de soins d’une ordo (car soyons realiste il faudra toujours des petites mains pour faire les actes) mais je tente aussi d’agir differement pour ameliorer l’etat de sante de la population et cela de maniere preventivr. Rappeler vous qu’i, existe aussi la sante primaire… a mon sens les sites les plus fleurissants seront les msp multisites et ainsi ceux qui ont compris qu’a plusieurs on est plus fort et on fait de meilleurs de soins de qualite que tout seul dans nos campagnes. (J’exerce en milieu semi rural). Mot de la fin: msp oui mais sans pas au detriment du soins.

    • Emmanuelle E. Le 13 mars 2015 - Répondre

      Bonjour, comment serez vous rémunéré (e) pour ces actions ? ( etp, recherche , etc..)

  28. Ana Kovacic Le 11 mars 2015 - Répondre

    « Infirmières libérales »…. « sous la responsabilité d’un médecin »….
    QUE VOUS ÊTES SEXISTES CHEZ ALBUS! Les infirmiers ne sont pourtant plus une minorité!

    • Cindy Le 19 mars 2015 - Répondre

      Albus parle aussi des infirmiers libéraux dans l’article….

      exemple : « Les infirmiers libéraux présents dans ces MSP…. »

  29. Guillaume Zamzam Le 11 mars 2015 - Répondre

    Pk pk pas

  30. CAUCHEMAR !!!!

  31. Nathalie Cadot Le 11 mars 2015 - Répondre

    Cauchemar…j’ai eu des infos en direct par le responsable de celle qui doit ouvrir à GAILLON et ça n’était pas du tout ce que je croyais…très déçue

  32. J’ai exerce dans une maison mn médical, aspect financier contraignant partage des frais du cabinet des extérieurs, les collègues ne sont pas tous’ sympa, ça parle rendement fric fric….les médecins ont main mise sur l’idel…j’ai quitté très vite la structure.!!!

  33. Medina Madi Le 12 mars 2015 - Répondre

    Pour nous pas de maison médicale mais une asso de professionnels de santé du secteur afin de se connaître et du coup un meilleur échange . Chacun garde son indépendance tout en travaillant en équipe

  34. Lau Lo Le 12 mars 2015 - Répondre

    Non merci

  35. Pilloy hubert Le 2 avril 2015 - Répondre

    Rêve ou plutôt réalité dpuis 5 ans. Je ne me vois vraiment pas travailler en cabinet isolé. Qualité des relations humaines avec des professionnels de tous horizons. Economies financieres car notre mode de calcul de versements a la Sisa est juste et bien pensé. Qualité des conditions d’exercices, les patients apprécient d’avoir tout le monde sur place y compris la pharmacie.
    J’entends les peurs des collégues mais je ne les comprends pas, l’avenir n’est pas dans une organisation sclérosée mais dans un cadre dynamique où nous devons prendre notre place et être actifs.

  36. […] des infirmiers, la question avait déjà été évoquée il y a 3 ans et avait suscité de nombreuses réactions d’infirmières et d’infirmiers libéraux. A l’époque, une législation devant mieux encadrer ces MSP était en cours de discussion, et les […]

Laisser un commentaire