Des infirmiers, des stars et des hôpitaux : le célèbre Hôpital américain de Neuilly mis sur la sellette…

Des infirmiers, des stars et des hôpitaux : le célèbre Hôpital américain de Neuilly mis sur la sellette…

L’information est passée quasiment inaperçue tant l’actualité du monde médical est en ébullition actuellement. Pourtant le célèbre hôpital privé de Neuilly, aux petits soins des stars et des richissimes hommes d’affaires du monde entier, a vu son accréditation retirée provisoirement par son organisme de contrôle américain ! Alors que l’on pourrait penser que payer un accouchement aux bas mots 10 000 euros protègerait de ce genre de bévues… Si la médecine des « riches » et la médecine du « peuple » semblent très éloignées, aujourd’hui on remet de plus en plus en question la qualité des offres de soins qui se veulent prestigieuses.

Les VIP en soins infirmiers : des patients comme les autres ou des privilégiés de la médecine de luxe ?

Lorsque l’on voit des célébrités en jolis peignoirs blancs, toutes pimpantes alors qu’elles sont censées être hospitalisées, ou des VIP prendre des jets privés pour une consultation d’ophtalmologie, il y a de quoi se poser certaines questions. La plus évidente est celle de connaître les réalités d’une médecine qui semble à deux vitesses : les soins de « Monsieur Tout le monde » et les soins ultra sophistiqués apportés par les plus imminents spécialistes médicaux sur en la matière livrés sur un plateau (enfin par hélico)… Pendant que Monsieur « Tout le monde » attend encore dans une salle d’attente bondée ! Inutile de le nier, ces pratiques existent et sont largement discutables en de multiples points. Et puis il y a la somme de toutes ces personnalités connues qui se font soigner au même titre que n’importe quel autre patient, plus anonymes certes mais sans attention particulière. Mis à part l’obligation évidente et légitime du secret médical. Évidemment comme elles sont discrètes, le monde retiendra plutôt les frasques de Liliane Betancourt dans SON hôpital que celles de personnes qui souhaitent juste être… soignées ! Par ailleurs la ministre de la Santé Marisol Touraine, a rappelé en mai 2014 lors d’une interview au journal Le Point qu’il n’y avait aucun passe-droit pour des patients privilégiés dans la médecine française, malgré la réputation de son excellence dans le monde : «

[…] Lorsque ces riches patients viennent se faire soigner dans nos hôpitaux, ils paient plus cher que le tarif de la Sécurité sociale. C’est donc un gain financier net pour nos établissements. Dès lors que cela n’affecte pas la prise en charge de tous les patients, pourquoi ne pas favoriser le rayonnement de l’excellence française ? Mais il n’est évidemment pas envisageable que la collectivité finance des caprices de star ou des demandes extravagantes de la part de ces patients ».  Le message est clair. On se souvient du passage remarqué de l’émir d’Ambroise-Paré en 2014 dans cet hôpital public des Hauts-de-Seine où il est « arrivé avec un cortège de voitures, a bloqué tout un étage, s’est fait livrer sa nourriture, exigé des travaux de rénovation… Une histoire de dingue »  racontait alors le Dr Loïc Capron, de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) à l’Express.  Ou bien encore de la création de l’hôpital européen Georges Pompidou en 2001, spécialement conçu pour une clientèle aisée et puis aussi des « conciergeries médicales » qui vantent et qui vendent les services médicaux des hôpitaux publics français ! Certains admettent que cette clientèle aisée peut aider à renflouer les caisses de l’État, d’autres se refusent à traiter ces VIP comme des privilégiés avec tous les excès que cela comporte. « En France c’est quand même notre fierté d’accueillir tout le monde à l’hôpital public mais sur un pied d’égalité », rappelle à l’Express Bernard Granger, médecin à l’AP-HP.

L’Hôpital américain de Neuilly : la clinique de tous les privilèges mais aussi de manquements

En réalité les privilèges et les passe-droits des stars n’accordent pas tout et l’histoire de l’Hôpital américain de Neuilly en est la preuve flagrante. Qui n’a jamais entendu parler de cet hôpital privé réservé aux riches hommes d’État, hommes d’affaires et célébrités plus ou moins remarquées… ou remarquables. L’Hôpital américain de Neuilly a été créé par l’État américain durant la seconde guerre mondiale pour y accueillir les blessés de guerre. Petit à petit les Américains, se sont faits rares et l’hôpital est devenu en quelques années le repère et le lieu médical par excellence de toutes les stars. Le secret de cette réussite flamboyante ? Un hôpital qui n’a rien d’un hôpital mais plutôt d’un palace soignant : « Room service, groom en uniforme, petits déjeuners avec jus de fruits pressés, repas végétariens, casher, halal… servis sous cloche. Salon de thé, cafétéria, et même un restaurant, le Garden, donnant sur une terrasse très prisée aux beaux jours. Manucure, coiffeur, soins du visage… ». Pourquoi tout ce luxe ? Parce qu’ « ils le valent bien » comme Liliane Bettencourt ou parce qu’en réalité il vaut mieux faire oublier à ces VIP l’angoisse du soin médical… Un peu des deux peut-être ! Quoi qu’il en soit, si l’Hôpital américain connait plus la carte Gold que la carte Vitale, il reste contrôlé par la Joint Commission on Accreditation of Hospitals, l’organisme privé chargé de surveiller la qualité des hôpitaux américains, dont celui-ci, unique en son genre hors du territoire américain. Cet organisme a donc, comme pour tout établissement hospitalier, le droit d’effectuer des visites surprises pour inspecter les mesures sanitaires de l’hôpital comme cela a été effectué le 12 septembre 2014. Or le résultat est accablant : « Nous avons relevé 44 points, de la protection incendie à la tenue des dossiers médicaux en passant par le risque d’infections nosocomiales, qui ne sont pas parfaitement conformes à nos exigences », explique Katie Looze, de la Joint Commission à Le Point. Ainsi le 1er décembre, le comité pour la première fois depuis la création de l’établissement, a officiellement mis en garde la direction de l’hôpital. Un coup de tonnerre dans la médecine strass et paillettes… Et vous, infirmières et infirmiers libéraux, avez-vous déjà été confrontés aux problèmes de « caprices de stars » ou de personnes relativement célèbres ? Êtes-vous pour instaurer une médecine de privilège dans les hôpitaux publics ou au contraire trouvez-vous cela anormal ? Que pensez-vous du cas de l’Hôpital américain ? N’oubliez pas, si vous nous faites part de vos témoignages, de respecter le secret médical !

By | 2018-04-12T15:33:37+00:00 23 mars 2015|IDEL au quotidien|102 Comments

102 Commentaires

  1. Nath Boillet Le 23 mars 2015 - Répondre

    Et bien pour ma part pas de passe droit ! Je vais soigner de la mm manière un SDF qu’une célébrité ! Cest l’humain et non sa position sociale dont je m’occupe…

    • Je suis d accord . Je fais la meme chose. Mais les grands patrons au dessus de nous ne le voyent pas comme ca!
      Combien d infirmiers pendant les transmissions ont signalé une personne en disant c est de la famille de telle personne ou il connait le directeur….Alors meme si c est ce qu on veut faire, dans les faits c est tout autre.

    • Nath Boillet Le 23 mars 2015 - Répondre

      Ce n’est pas faux il m’est arrivé de vivre ça et de m’entendre dire au médecin « et alors ? il sera soigné comme le reste du service ! » Et j’ai agit comme je l’entendais et ces personnes soit disant « importantes en ont été reconnaissantes

    • Je respecte ta force de caractère mais ce n est pas evident pour tout le monde de pouvoir reagir comme toi.Pour moi en 16 ans de carrière j ai changé 4 fois de regions et tout autant de service alors pas simple de s opposer.

  2. Karine Halter Le 23 mars 2015 - Répondre

    Dans la mesure où la sécu ne paie pas en quoi cela nous poserait un problème?
    Chacun est libre de faire ce qu’il veut de son argent.
    Il vaut mieux étudier à l inverse, la fuite, le pillage que représentent les fraudes à la CMU et l’AME en France.
    Quand on a un cancer, la chimio est la même, petit-dej sous cloche ou pas.
    Le vrai luxe c est l accès aux soins et technologie à 100% dans notre pays.

    • Catherine Arnal Le 24 mars 2015 - Répondre

      Bravo c’est bien dit.

    • Amarande Aznar Le 24 mars 2015 - Répondre

      C’est certain

    • Pierre Fab Le 24 mars 2015 - Répondre

      Tout à fait d’accord!

    • Karine Ducceschi Le 24 mars 2015 - Répondre

      Rien à rajouter. Merci

    • Exactement !

    • Fabienne Mélin Le 24 mars 2015 - Répondre

      Sauf que dans certains services ceux qui « paient » doivent être servis en premier.. et le « prof » sait nous dire qu’il faut chouchouter ses lits « privés » . ..

    • Karine Halter Le 24 mars 2015 - Répondre

      Au moins à l’américain ils sont tous « privés « , justement c’est clair.
      Personne n’est obligé d’y aller.
      Quant au chef de service je lui répondrais qu’il chouchoute lui-même à hauteur de ses dépassements que lui seul touche.
      L’intérêt du patient doit être le phare en toutes conditions, c’est selon moi la meilleure des règles en cas de doute. ( susceptibilités de chacun, pression administrative, histoires entre collègues etc)
      Quand des étrangers achètent un pet scan pour éviter l attente d un rdv et l offre à l hôpital ensuite moi je trouve ça plutôt pas mal pour le service et surtout les patients à venir.

    • Karine désolé je crois que tu es hors sujet … l ´ AME existe depuis avant le choc pétrolier sous un nom différent . On allait en mairie prendre un bon de soins gratuits, et les abus n’existaient pas . La cmu est inégalitaire pour les plus faibles des classes ex-moyennes. Que l’état obligé la médecine élitiste à respecter ses devoirs et ils feront le pourcentage de vacation idoine dans la devine conventionnée

    • Donnez moi le maroquin de la santé un mois et je rends la sécu excédentaire

    • Cédric Le 24 mars 2015 - Répondre

      Ridicule quant on voit la goutte d’eau que ça représente ces « fraudes. Si tout le monde payait ses impôts déjà… Mais c’est facile de taper sur les faibles ! « Il faut prendre l’argent là où il est, chez les pauvres ! Certes ils n’ont pas beaucoup d’argent mais il y a beaucoup de pauvres » et je rajouterai qu’il ne peuvent se défendre !

      Triste France avec cette mentalité nauséabonde…

    • Karine Halter Le 24 mars 2015 - Répondre

      Quel rapport avec l’hôpital américain qui est privé et s’il est bien de parler de droits il faudrait commencer à envisager les devoirs: à commencer par faire régler les cotisations par tous ceux qui les doivent.
      Tous, sans exception.
      Je trouve que les chirurgiens payés 5000€ par mois c’est juste ridicule alors faut arrêter de les montrer comme des nantis parce qu’au taux horaire et en fonction de leurs études, j’ai plutôt envie de leur tirer mon chapeau.
      D’autre part:
      Les bons de soins n ont absolument rien à voir avec l’AME dans les règles d’attribution d’où l’explosion des dépenses.
      A l’époque où « les abus n’existaient pas » selon toi que tu décris avant le choc pétrolier, on ne risquait pas de le savoir car le trou de la sécu n’était ps une préoccupation, toute neuve qu’elle était, la crise pas encore là et les actifs payaient les retraites prises plus tard, ou moins souvent à cause de la courbe démographique ( espérance de vie moindre) en bref: y a avait le plein emploi et le grisbi;)
      Je ne pense pas être hors sujet quand je rapporte le sujet dans le débat: arrêter de montrer les riches du doigt qui, à force de se barrer ne payent plus l’ISF et les impôts qui vont bien pour faire fonctionner le système en faillite et se préoccuper d’assainir les sorties non contrôlées parce que, contrairement à avant, nous n’en avons plus les moyens.
      Mais si tu y arrives en un mois bien volontiers:))

    • Caïn Tubal Le 25 mars 2015 - Répondre

      Pillage? Les fraudes aux minimas sociaux représentent environ 600 millions d’euros par an. L’évasion et la fraude fiscale représentent 140 milliards. A vous de voir quelle fraude il faut dénoncer en premier.

    • Entièrement d’accord !!! Bien dit !

  3. Foissotte Celine Le 24 mars 2015 - Répondre

    Idem je les soignent pareil mais au niveau prise en charge médicale c’est effectivement à 2 vitesses je trouve.

    • Pierre Fab Le 24 mars 2015 - Répondre

      A deux vitesses?? Car à l’hôpital américain ils ont des ttt miracles pour soignées le cancer? Guérir du sida ou bien pour rajeunir? Les maladies et les ttt sont les mêmes que dans tous les hôpitaux! On parle de services que ces patients payent. Ou est le pb? La jalousie je pense!

      • Cédric Le 24 mars 2015 - Répondre

        Deviens infirmier ou médecin avant de parler merci !

        Oui la médecine à deux vitesses ça existe car le soin ne se limite pas à la pharmacie ! Le traitement avec les médicaments n’est qu’une petite partie du traitement, surtout dans le cancer justement.

        Alors parle pas de jalousie merci. Que les riches payent leur impôts déjà. et que le RSI nous lâche nous profession libéral.

    • Oui 2 vitesses rien qu’au niveau des mutuelles
      Combien de ttt ne sont pas remboursé secu mais apportent un réel confort?

  4. Florent Cugy Le 24 mars 2015 - Répondre

    Le roi de France et ses nobles avaient les memes privileges je ne vois aucuuuuuunnnnn problemes….

  5. Malheureusement non on le voit dans les service fils ou mère de : chambre seul à l œil ect…..

  6. Florine LC Le 24 mars 2015 - Répondre

    Johanna Giacomoni

  7. Pierre Fab Le 24 mars 2015 - Répondre

    Que l’on soigne des riches, des pauvres, des gros, des moches, des beaux, des jeunes ou des vieux cela reste des patients. Si les soignants ne veulent pas travailler dans ces conditions y a d’autres hôpitaux. Toujours ce complexe avec l’argent en France!!!! On soigne des prisonniers et on doit rester objectifs, nous devrions connaître le montant du porte monnaie de certains patients?? Ah vous vous êtes riches donc je m’occupe moins bien de toi??? Le soin reste le même à part que les clients de l’hôpital américain ont des services payants que ni la Sécu no les mutuelles ne remboursent. Ou est le pb si ces patients sont prêts à payer???

    • Cédric Le 24 mars 2015 - Répondre

      Tu parles sans connaître. À bientôt dans nos hôpitaux !

    • Être prêts à payer veut dire en avoir les moyens.
      Tout le monde ne les a pas.
      Les ehpad sont je trouve le baromètre le plus flagrant des différentes vitesses.
      On passe de 1500€ à plus de 4000 € par mois.
      Combien de retraité peuvent se le payer?????

    • Pierre Fab Le 25 mars 2015 - Répondre

      Ceux qui payent 4000 euros ont peut être tout simplement plus travaillés que les autres, ou des enfants moins radins… On te masse pas les fesses avec de la crème en or ou du savon en argent. Ce sont tous les divers services non vitaux qui se payent! Tu veux dire que dans les EPHAD les IDE ou AS sont moins performantes? Il est la le pb faire la différence entre soins (là où on fait pas de différence entre ton porte monnaie, ta couleur de peau ou tes origines) et les services! Aujourd’hui les riches mangent dans un gastro et les pauvres au flunch! Mais tu peux toujours immigrer en Chine ou Russie ou des régimes communistes persistent tu verra c’est génial!

  8. Ce n’est pas les infirmières ou les as qu’il faut blâmer mais les médecins qui ne donne pas les même traitements selon qui est devant eux. Pour l’avoir vécu il y a une grande différence entre clinique et hôpitaux. Mais forcément en clinique il y a les dépassements d’honoraires…

  9. Ça a été dit à la radio y a pas de secret pour le coup

  10. Elle n’a pas révélé d identité ni de faits

  11. Il n’y a pas vraiment une médecine à deux vitesses. Il y a une prise en charge à deux vitesses.

    Nous avons tous accès aux mêmes soins, quel que soit le contenu du compte en banque. Éventuellement les riches auront accès à des soins non pros en charge par la sécu et les mutuelles, parce qu’encore expérimentaux.
    En revanche la prise en charge n’est jamais la même, mais pas seulement en fonction de la classe sociale. Tous les facteurs sociaux entrent en jeu. On touche à l’humain, et rares sont les personnes à agir à l’identique quel que soit le patient.

    Qui n’a jamais soufflé avant d’entrer dans la 302, qui vient de sonner pour la 16eme fois de la matinée, alors qu’il entre dans la 308 avec grand plaisir parce que Papi Mougeot a toujours une histoire drôle à raconter ? Ces échanges humains influent aussi, même inconsciemment, sur la qualité des soins que nous donnons. Parce que dans le soin, ne l’oublions pas, il y a le soin relationnel. Et ça, je défie quiconque d’être dans le même état d’esprit quel que soit le patient en face. A moins d’être un robot dénué de sens humain, c’est impossible.

  12. Jenni Brd Le 24 mars 2015 - Répondre

    Pour avoir soigné des gens très riche, j’ai constaté que certains de mes collègues les privilégiaient, heureusement tout le monde ne le fait pas, un malade est un malade, qu’il ai beaucoup d’argent ou non.

  13. San Drine Le 24 mars 2015 - Répondre

    Il est clair qu’un soignant me fait en toute logique aucune différence entre « riches » et « pauvres » le droit de soin est le même pour tous là où je travail c’est une EPAHD pour personnes plutôt aisées financièrement mais ce qui me marque surtout c’est le fait qu’on leurs vende du vent on leurs présente la structure comme si c’était un hôtel grand luxe et le retour à la réalité est souvent un « choc » pour les résidents ! Le rapport prix et « services » (materiel,locaux etc …) n’est pas toujours une bonne affaire…. la différence avec un EPAHD ouvert a tous …. Aucune la prise en charge reste la meme manque de personnel, de materiel et obligation de rendement comme a l’usine !!!! La différence ce sont les responsables qui la font pas les soignants. Pour ma part quelqu’un de malade riche ou pas doit etre soigné avec la meme qualité de soin.

    • Je suis idec dans un ehpad assujetti à toutes les aides
      J’ai beaucoup de résidents démunis.
      Je pense qu’au moins ton ehpad est « beau » 😉

    • San Drine Le 24 mars 2015 - Répondre

      Meme pas ils vont faire des travaux car ascenseurs regulierement en panne tele du « salon » qui ne fonctionne pas prises des sonnettes arrachées dans les chambres qui oui elles sont grandes et cheres mais la qualite par rapport au prix n’est pas à la hauteur en plus restriction sur la quantité de café dans le petit dej 15cl pas plus!!! Bref residence tape a l’oeil car ils ne font visiter que les chambres où tout va bien 🙂 et les travaux sont prevus pour …… Le restaurant et la pseudo terrasse 🙂 abhérent mais bien réel 😉

  14. Cé Cé Le 24 mars 2015 - Répondre

    Ingrid-Kimia Hany ..heeeeu… on srappelle quelques anecdotes des prises en charge des enfants fpp a neuilly?

    • Ingrid-Kimia Hany Le 24 mars 2015 - Répondre

      Tin mais c’est n’imp cet hosto. Quand on retrouve des gamins brulés au pieds par des capteurs de saturation on a de qquoi pété un cable… ha mais oui c’était pas les gamins des stars pardon, on est à l’hopital de Neuilly!!!

    • Cé Cé Le 24 mars 2015 - Répondre

      Mais trooooop…Et tu crois que l’enfant de star attend des h aux urg?

    • Ingrid-Kimia Hany Le 24 mars 2015 - Répondre

      on va être gentilles on va dire des heures parce que des fois c’était limite la journée!!!

    • Cé Cé Le 24 mars 2015 - Répondre

      Bah au moins maintenant on sait au chevet dequi ils etaient pour laisser bruler des capteurs sur des petits orteils de bb … culture de la BETISE

    • Céline Frénal Le 24 mars 2015 - Répondre

      Des capteurs de sat peuvent brûler la peau? ???

    • Cé Cé Le 24 mars 2015 - Répondre

      Oui sils restent skotcher trop longtemps au meme endroit, ils brulent la peau… en tt k ceux de cet hopital! C arrivé a plusieurs enfants!

  15. Angele Mollet Le 24 mars 2015 - Répondre

    Je pense que oui il y a deux vitesse. J’ai un soucis de santé et tout les medecin réellement spécialisé dans le domaine prenne cher du coup mini 60 euros de ma poche et 80 pour les meilleur. Si je v voir un médecin qui prend pas de dépassement bien il n’a pas de réel solution.

    Autre exemple je doit rapidement me faire enlever les dent de sagesse les 4 en anesthésie générale vue l’implantation. Un médecin me propose de le faire dans 15 jours pour 200 euros non pris en charge. Si je passe par le totalement pris en charge le temps d’avoir un rendez vous et ensuite planifié la chirurgie 3 a 4 mois.

    Donc oui quand on a pas les moyen de payé on est forcément moins bien soigné

  16. s il cherche des aides soignantes payées double ok voir triple suivant le comportement du patient et son nombre de sonnettes 🙂

  17. C’est en étudiant près des gueux qu’on devient mandarins pas deux médecine juste des tartuffes et des diafoirus opposés à des médecins si la médecine de riche paye un juste écot a la médecine universitaire soit mais j ai un doute… Avidité et justice ne font pas bon ménage

  18. Michele Lejour Le 24 mars 2015 - Répondre

    Cela fait plus de30 ans que je bosse, en privé, en public, et en libéral , je pense qu’il ne faut pas faire de généralité ! J’ai vu des médecins s’aplatir devant des célébrités , mais j’en ai vu faire un Max pour des gens simples , je pense que c’est trop facile de stigmatiser le milieu, il y a de tout, dans toutes les professions et même dans le médical , mais il y a des gens bien et c’est ça que je retiens !

  19. Sa Na Le 24 mars 2015 - Répondre

    J avais une patiente… la femme d un directeur de magasin d une treees grande marque de luxe… elle me rabachait sans celle qui elle etait elle et son mari pour avoir des faveurs… j ai fini par lui dire que sa merde etait comme celle d une autre personne … elle n a plus jamais voulu de moi .. c est pas grave elle a trouvé d autres collegues leches c** ^^

    • Céline Frénal Le 24 mars 2015 - Répondre

      Je crois que j’aurai fini par lui dire pareil!

    • Myriam Camus Le 25 mars 2015 - Répondre

      J adore, mais moi si je lui répond cela on a une plainte au cul.direct.malheureusement vous avez raison et je penses comme vous.

  20. Kathy Dardillac Le 24 mars 2015 - Répondre

    j ai effectué des gardes privées a Hop Americain..rien n est gratuit pour eux …c est un débat stupide c est le monde des riches tant mieux pour eux… Chacun est libre de faire ce qu’il veut de son argent.

  21. Domitille Fleury Le 24 mars 2015 - Répondre

    Clemence Valter

  22. Salut les Infirmier(e)s !

    Cette année nous organisons les 36ème Jeux Mondiaux de la Médecine et de la Santé en Irlande du 18 au 25 juillet 2015 ! Les jeux sont une compétition d’envergure internationale réunissant plus de 2000 professionnels de la santé et du monde médical de plus de 30 pays.
    Ce serait un plaisir de vous voir sur une ou plusieurs des 20 disciplines que nous proposons (Foot, Tennis, Basket, Golf, Natation…)

    Nouveauté cette année, vous pouvez venir avec vos enfants qui pourront participer à la première édition des KidsGames !
    Voici le site internet de notre évènement : http://www.medigames2015.com/

    Je vous souhaite bonne continuation, et peut être à bientôt en Irlande.

  23. Grazyenzo Gavalda Le 24 mars 2015 - Répondre

    Vous savez bien que oui!!!! Maintenant les personnels soignants sont supers….c est au niveau du cout…donc des grands chirurgiens…specialistes…ext…et la intervient le luxe…

  24. Carine Noirot Le 24 mars 2015 - Répondre

    Comme partout, bizarrement, qd c’est quelqu’un de « renommé » les soins sont prioritaires et une qualité supérieure. Étant dans le milieu médical général. Je vois la différence, même si personne je fais pas de différence

  25. Willem Willma Le 24 mars 2015 - Répondre

    Bien sur!!!!! J’ai déjà connu ca!!!!! Bichonner un plus que l’autre parceque c’est Mr ou Mme mon cul…… Moi bien au contraire tous égaux meme franchement plus de sympathie pour les plus isolés

  26. Willem Willma Le 24 mars 2015 - Répondre

    Si vous voulez tester allez au urgence (meme cas) qu’une célébrité vous verrez bien qui sera pris en charge le 1er!!!! Et combien de soignant sera à son chevet et au votre!!!!!!! Pourtant nous sommes tous des être humain. L’argent fait une différence dans chaque geste de note vie c’est malheureux

  27. Célébrites ou pas ce sont des patients comme les autres et il y en a même qui se font soignés incognito j’ai eu le cas dans le service ou je travaillais et le patient connu voulait être traiter comme n’importe quel malade!

  28. Martine Thiébaut Le 24 mars 2015 - Répondre

    Je l’espère oui
    C.est nous qui payons !

  29. Fanny Brun-Cosme Le 24 mars 2015 - Répondre

    Quand on voit que des services VIP sont créés dans certaines cliniques ça donne juste envie de vomir. Être soignant c’est soigner tout le monde de la même manière que soit dans le public ou dans le privé. Recevoir sa troisième cure de chimio avec vue sur la montagne est il moins douloureux ? Je ne crois pas.

    • Marie Wascat Le 24 mars 2015 - Répondre

      Non mais ça peut changer une prise en charge et ça pas seulement la vue sur la montagne, la vue sur un parc la clarté de la chambre un sourire une étreinte…

  30. Samya Louchez Le 24 mars 2015 - Répondre

    Imane Dadi Sonya Boukhari

  31. Chacun est libre de choisir les prestations hôtelières de son choix en fonction de ses revenus. Le contenu des soins au final n’est pas si différent. Il faut vraiment arrêter de dénoncer tout et n’importe quoi. Oui quand on es riche la vie est plus simple, grande découverte.

  32. Severine Simonin Le 24 mars 2015 - Répondre

    Mais au moins un établissement ou les infirmières sont bien rémunérées …..

  33. Marie Wascat Le 24 mars 2015 - Répondre

    C’est n’imp de dire que dans le publique ya pas de dépassement d’honoraires pour avoir fait les deux yen a plus dans le publique que dans le privé pour certaines interventions. Ils faut savoir que les dépassement d’honoraires se font en fonction de la prise en charge par la mutuelle dans le privé. Pour que tout le mode paye le même… Après c’est sur que certains actes non pris en charge par la sécu ni la mutuelle pourront être payé par les gens riches mais pas pauvre… Donc oui médecine à deux vitesses mais imposé par l’économie !!!

  34. Allison Bitor Le 24 mars 2015 - Répondre

    Bien sûr qu’il y a une médecine à 2 vitesses. lorsqu’un VIP débarque c’est chambre seule. et les médecins sont aux petits soins ! j’ai même vu devoir faire le changement de chambre d’une personne immuno déprimée pour libérer une chambre seule !

  35. Nadege Gery Le 24 mars 2015 - Répondre

    Je suis d’accord avec Stéphane Rodriguez , c les prises en charges qui sont à deux voir trois vitesses , je suis en plein dedant en ce moment presque 30 jours pour une prise en charge d’un patient en fin de vie …… Ça met les boules.
    Je suis infirmière libérale .

  36. Elodie Sperandio Le 24 mars 2015 - Répondre

    Justine Bellavista la France et l’égal accès aux soins … la blague

  37. Isabelle Munier Le 24 mars 2015 - Répondre

    L ‘argent peut acheter la médecine mais pas la santé. ..donc à 1 , 2 , ou 3 vitesses en fin de course il n y a pas de gagnant …

  38. Sabine Ifsi Le 24 mars 2015 - Répondre

    Célébrité stars gens riche l argent n acheté pas la santé. Un cancer vous detruiera même si votre porte monnaie est énorme. Pour ma part je ne fai aucune différence ma PEC RESTE LA MÊME

  39. Asclub Futsal tu l’a pas celle là hihi

  40. Chaima Brakhes Le 25 mars 2015 - Répondre

    Pareil pour tous…pas le temps pour la comédie…
    Ensuite chez uns et chacun es son style ..

  41. Katy Toutain Le 25 mars 2015 - Répondre

    En ce qui concerne la prise en charge des célébrités et autres personnes « puissantes » , je pense que c est aussi selon le caractère des différents soignants. Par contre je ne suis pas contre certains privilèges ou « passe droit  » pour nos familles et celles de collègues car le piston a toujours excité et dans tous les secteurs d activités donc je ne suis pas choquée de « chouchouter » un peu la mère , la sœur (ou autres) de ma collègue … C est la moindre des choses

  42. Mehdi El Fenomeno la classe lambu

  43. Bruno Laborel Le 25 mars 2015 - Répondre

    Que toute ses « riches personne »payent leur impôts en france , que leur entreprise arrête les optimisations fiscale…… Et l hopital publique retrouvera ses couleurs … Une médecine adaptée au besoin de santé de chacun et non pas au porte monnaie des plus riches.

  44. Bruno Laborel Le 25 mars 2015 - Répondre

    80 milliards d évasion fiscale par an en france cela devrait suffire pour réduire les impôts et financer une médecine humaniste éthique et performante …

  45. Caïn Tubal Le 25 mars 2015 - Répondre

    La « qualité des soins » est une fumisterie intellectuelle qui cache la source de tous nos problèmes. Que des soignants reprennent en coeur cette diatribe me débecte.

  46. Moi je suis sympa avec ceux qui sont sympas ! Faudrait pas croire que les patients les plus indigents sont plus gentils que les autres….

  47. Helene Viale Le 25 mars 2015 - Répondre

    On doit gerer les gens peu importe la classe sociale. Apres si il est pret à venir de l’exterieur et tout payer tant mieux. Ca changera des casos qui sont assisté et ne jurent que par certaines cartes et demandent en plus à etre traité comme des VIP le comble. On est à l’hopital mais pas à l’hotel il ne faut pas l’oublier. Ex de patient qu’on a recu et pourtant ce n’etait ni 1 star ni rien : elle nous a demandé a etre traitée comme les autres et au final elle a ete 3 fois plus chiante que tout le service reuni, le café ne lui convenait pas, la chambre non plus, pas d’estheticienne, de coiffeuse …. .En gros elle a ete gonflante grrrr !!!!

  48. Que de bêtise Le 25 mars 2015 - Répondre

    je pense que la personne qui a écrit cet article n’a jamais mis les pieds a l’hôpital américain !!!!!!!!

  49. Claire Vy Le 25 mars 2015 - Répondre

    Le pire c’est que ça viens pas du personnel soignant. C’est les supérieurs qui nous demande de bichonner de faire davantage. On le vois. Des personnalités qui accouchent dans 7ne mater et qui font fermée toute une aile du service pour l’intimité. ..

  50. Maryse Joachim Le 25 mars 2015 - Répondre

    Moi je suis pour…
    Puisque la sécu ne rembourse pas pas de problème. …

  51. Josiane Gajda Le 25 mars 2015 - Répondre

    Tant qu’il y aura des soignants qui signeront différemment selon que vous soyez riche ou pas la médecine à 2 vitesses e istera et c’est bien dommage

  52. Biensur qu’il y ait 2vitesses qd on voit abidal recoit une greffe hepatique en un temps record….

  53. Domi Simonneau Le 25 mars 2015 - Répondre

    tout le monde à droit aux mêmes soins certes, et je ne doute pas un seul instant que le personnel soignant de cet hôpital ne soignerait pas tout aussi bien ailleurs , mais au risque d’être hors sujet et en reconnaissant que je ne suis sûr de rien , je pense tout de même que les personnalités qui se font soignés là bas , sont surement mieux servit et entouré que dans nos hôpitaux public , en même temps je râle tout le temps parceque nos conditions de travail sont difficile à notre chu , ( manque de personnel et de matériel) mais franchement je ne voudrais pas avoir la presson des caprices de personnalités , on vit dans un monde très exigeant et très procédurier , don pour moi oui , il doit y avoir une différence de soin

  54. David Titimal un concept à creuser 😉

  55. Pas de traitement de faveur ! Et encore moins dans un établissement public !

  56. Emilie Bectarte Le 25 mars 2015 - Répondre

    On est peut être pas tous égaux face à la médecine mais on l’est tous face à la santé..

  57. croyez moi, c’est pas parce que vous vous faites soigner en clinique prive a neuilly sur seine que vous etes mieux soigné!!!! par contre on tire sur votre porte monaie

  58. Gwenaelle Foucher Le 25 mars 2015 - Répondre

    Je préfère les gens simples qui me touchent … Vraiment ….

  59. Monia Strobel Le 25 mars 2015 - Répondre

    Ne vous rendez pas malades, ces gens là vous ne les trouverez ni dans nos urgences ni sur nos table d’op…..

  60. William Derotus Le 26 mars 2015 - Répondre

    Bonjour, je mets un petit mot sur cette page, car j’interviens moi aussi en libéral mais dans le secteur éducatif où le soin (psychologique) est quand même très présent. Je partage donc ma page http://www.educaide.fr, car je pense qu’une infirmière doit souvent être confrontée à des situations particulières pouvant relever de mon champ d’intervention, haut delà bien sûr des situations difficiles qu’elles rencontrent. J’interviens en Île de France, auprès de familles en difficulté éducative et relationnelle avec leur enfant ou adolescent. La particularité de mon intervention réside dans un travail en profondeur sur l’histoire familiale, avec l’objectif d’aider la famille sur du long terme. Comme beaucoup de professions libérales en lien direct avec la personne, le travail est différent avec les contraintes institutionnelles en moins. Merci

  61. albert majchrzak Le 15 septembre 2015 - Répondre

    Je ne suis pas d’accord avec la majorité des commentaires. L’Hôpital Américain de Paris a sauvé la vie à plein de gens malmenés et délaissés dans les systèmes hospitalliers publics. C’est arrivé à un ami. Après avoir fait une tournée de 2 ans dans des hôpitaux privés et publics de toute l’Europe pour avoir un diagnostic à un problème très complexe, ce n’est qu’une fois arrivé à l' »Américain » qu’il a enfin été ecouté, et ses problèmes de santé ont enfin eu de l’attention, et un début de résolution. Les médecins de cet hôpital ne te laisseront pas partir, avant qu’ils ne trouvent une solution. La raison pour laquelle tout le monde est au petits soins, c’est justement à cause de l’attention au détail. Celà a un coût, certes, mais en France on est libre d’acheter ce qu’on veut, où on veut, et en tant que Français j’apprécie ma liberté de pouvoir aller me soigner dans cet hôpital, où des médecins sont éminants, où ils se font payer plus cher certes, mais croyez-moi, l’expérience et le résultat, et surtout la rapidité du soin sont tellement dépourvus de stress, que même si c’est plus cher , l’expérience vaut chaque centime…

Laisser un commentaire