L’ONI menacé de suppression par un amendement de l’Assemblée nationale

L’ONI menacé de suppression par un amendement de l’Assemblée nationale

Aussi étrange que cela puisse paraitre, au nombre de critiques faites depuis sa création, les infirmiers n’ont jamais autant regretté l’ONI que depuis que l’Assemblée nationale a voté sa possible disparition. Dans la nuit du 9 au 10 avril 2015, une poignée de députés a décidé purement et simplement de supprimer l’Ordre National Infirmier. « Mauvaise gestion », « manque de représentativité » ont été les arguments des 19 députés votants l’amendement contre les 10 autres, soit 29 députés… 5 % des députés votants ! En parlant de représentativité, cela laisse songeur !

L’ONI et son lien avec les infirmiers libéraux et hospitaliers : une histoire mouvementée

L’Ordre National Infirmier est né en 2006. Sa naissance a été choisie sous les bons hospices des professionnels de santé, des élus gouvernementaux comme des infirmiers qui virent tous en cet ONI la possibilité d’allier infirmiers hospitaliers comme infirmiers libéraux afin d’en faire une force digne d’être écoutée aux plus hautes instances. Les missions définies de l’ONI étaient non seulement de défendre ses infirmiers adhérents mais aussi de contrôler l’installation et le bon suivi de la réglementation des infirmiers libéraux. Comme nous vous l’avions déjà présenté l’année dernière dans un de nos articles, les objectifs de l’Ordre Nationale des Infirmiers semblaient louables et dans l’intérêt de tous les infirmiers IDEs ou IDELs.

Pourtant l’histoire a vite dégénéré. De gros soucis de gestion causés par le manque d’adhésions effectuées par les infirmiers auprès de leur organisme comme le gâchis de certaines ressources humaines ou matérielles, ont rapidement plongé l’ONI dans l’embarras.

Ainsi en 2011, l’Ordre National de Infirmiers affirmait que « L’Ordre national des infirmiers se trouve actuellement dans une situation financière extrêmement critique. Ainsi le Conseil national de l’Ordre est menacé de disparition et les missions de service public qui lui avaient été confiées ne seraient plus assurées, notamment la promotion de la santé publique et la qualité des soins, la démographie de la profession que l’Ordre construit actuellement et la promotion de la profession ». Dans ce même communiqué de 2011, on découvrait que seulement 100 000 infirmiers IDEs et IDELs confondus étaient inscrits soit « près de 25% de la population infirmière (démographie estimée par l’Ordre : 450 000 infirmiers) ». Après 6 ans d’existence et l’obligation pour tout infirmier de s’inscrire à cet Ordre, on ne peut pas dire que la représentativité était de mise…

Face à ces problèmes économiques l’Ordre Infirmier est passé « à la vitesse supérieure » afin d’obliger, quel que soit le moyen, les infirmiers à s’inscrire. Jusqu’à en arriver au scandale, en avril 2014 : 6 infirmières du Bas-Rhin convoquées à la gendarmerie car elles n’avaient pas souscrit à l’ONI, obligatoire. Traitées comme « de véritables criminelles, avec photos, empreintes digitales, et obligation d’adhérer à l’ordre sous 60 jours ».

La guerre est déclarée avec les infirmiers et même Marisol Touraine ne les soutient plus. Elle avait affirmé le 13 mai 2014  « Je le dis très sincèrement et très fermement : l’Ordre des Infirmiers est un ordre contesté, un ordre sans légitimité, et donc un ordre dont l’avenir est clairement menacé ».

Pourtant l’Ordre des Infirmiers par ses nombreuses prises de position ces derniers mois concernant la violence à l’encontre des infirmiers, sa solidarité face aux évènements tragiques en hôpitaux psychiatriques ou bien encore la nouvelle loi de Santé, semblait avoir regagné de l’estime auprès de ses infirmiers. L’ONI a par ailleurs participé à de nombreux amendements de la loi de Santé 2015 afin d’améliorer et de perfectionner le rôle indispensable de l’infirmier. Et maintenant voilà qu’on veut à nouveau le supprimer !

La suppression de l’Ordre National Infirmier, et après qui défendra les droits professionnels des infirmiers ?

La représentativité de l’ONI, même actuellement, reste très discutable comme l’a souligné la députée apparentée socialiste Annie Le Houerou, porteuse du projet de l’amendement ayant demandé sa suppression. Il est vrai que pour un ordre obligatoire, il en comporte « que » ou selon la façon dont on voit les choses « déjà », 168 000 membres infirmiers IDEs et IDELs sur 600 170 infirmiers exerçant en France métropolitaine, auxquels il convient d’ajouter 16 626 infirmiers exerçant dans les départements d’outre-mer au 1er janvier 2014 selon la DREES.

Toutefois, malgré tous les reproches qui ont pu être faits à l’encontre de l’ONI entre méthodes douteuses d’adhésions obligatoires, cotisations trop élevées, manque de communication évident avec les infirmiers, on ne peut que constater que la nouvelle équipe de l’Ordre Infirmier a, depuis maintenant plusieurs mois, clairement donné un nouveau souffle à cet organisme.

Ainsi, Marisol Touraine, qui jusqu’ici avait montré son désaccord face à de nombreux écarts de l’ONI, observe durant les débats que « La gouvernance initiale a été unanimement considérée comme préoccupante et problématique, et aujourd’hui c’est vrai qu’une nouvelle équipe se met en place, travaille mieux et un travail d’apaisement a été réalisé. Cela ne veut pas dire que l’ordre soit pour autant accepté par les infirmiers, le taux de participation aux élections le montre, il y a une contestation notamment presque exclusivement auprès des infirmières salariées ».

Désormais, une fracture s’est ouverte entre les « pour ONI » et les « contre ONI ». Certains syndicats infirmiers comme la FNI ou le syndicat Résilience se félicitent de cette bonne nouvelle, là où beaucoup d’autres s’interrogent…

Qui viendra défendre les intérêts de la profession infirmière si elle n’a plus d’Ordre ? Quelle force pour la parole des infirmiers en hôpitaux ou libéraux s’ils ne sont plus représentés face à des Ordres extrêmement puissants comme celui des médecins ou des pharmaciens ? L’avenir de l’ONI appartient maintenant au Sénat.

 

Et vous, infirmières et infirmiers libéraux, que pensez-vous des dernières prise de position effectuées par l’ONI ? Avez-vous peur de ne plus être représentés lors de débats gouvernementaux et donc de ne plus, ou d’être encore moins, écoutés ? Voulez-vous sauver l’ONI ou préférez-vous qu’il soit créé une autre instance du même type ?

By | 2018-04-12T15:33:16+00:00 14 avril 2015|IDEL au quotidien|47 Comments

47 Commentaires

  1. Thomas Vincent Le 14 avril 2015 - Répondre

    Si les infirmier(e)s réfléchissaient ça se saurait ! Mouton, mouton….

  2. Blanc Cyrille Le 14 avril 2015 - Répondre

    Ca ne sera pas une grosse perte la suppression de cet ordre !!!

    • Laetitia Mayala Le 14 avril 2015 - Répondre

      Si sera une grosse perte……. parce que le jour où vous commettez une faute, se sera à un groupe de médecins de juger de la sanction et si cette faute incombe également à un médecin par exemple pour une faute commise à cause d’une prescription mal rédigée, le médecin ne sera pas sanctionné comme vous le serez.

      • GALECKI maryse Le 19 avril 2015 - Répondre

        et les assurances responsabilité professionnelles c’est pour les chiens ? excusez moi mais si un jour je dois commettre une erreur fatale ou prejudiciable au malade , je fais plus confiance à des avocats specialisés à mon service pour me défendre qu’à un quelconque ordre !

    • Géraldine Urban Le 15 avril 2015 - Répondre

      Vous confondez une peine qui pourrait être infligée par un tribunal par un juge et d’éventuelles sanctions de notre ordre. Or l’un peut s’exercer sans l’autre. Si l’on tue quelqu’un, et qu’un IDE est condamné par un tribunal, la dite personne peut d’une de toute façon perdre le droit d’exercer de manière définitive, de deux faire de la prison et de trois devoir indemniser la famille de la victime. ..alors ce que l’ordre va faire à ce moment là…par contre un ordre fort pour nous représenter et défendre nos intérêts salarials, nos formations, notre place dans la prise en charge du patient, l’évolution positive de notre exercice. ..là je dis oui

  3. Gilles Vautier Le 14 avril 2015 - Répondre

    Une représentation oui, un racket non.

    • Matt Azaz Le 14 avril 2015 - Répondre

      30€ et 75€ (déductible des charges donc en net 32,50€ environ ) il est ou le racket?

      • GALECKI maryse Le 19 avril 2015 - Répondre

        quand tu es salariée hospitaliere a temps partiels et bien 75 € sur un DEMI SALAIRE , ça compte ! et pour faire quoi ?

    • Bilal Djelil Le 14 avril 2015 - Répondre

      Le racket vient du fait que si on adhérer pas , on exerçait « illégalement » la profession alors que notre diplôme on ne l’a pas volé.
      Étant liberal j’ai dû m’inscrire et payer mes cotisations chaque année et en 3 ans faut voir les réponses qu’on te donne quand tu leurs pose une question , qu’il soit là ou non c’est la même

    • Laetitia Mayala Le 14 avril 2015 - Répondre

      Faut pas abuser un racket non……

    • Bilal Djelil Le 14 avril 2015 - Répondre

      Et en milieu hospitalier , il y a déjà la structure de l’hôpital quand il y a un soucis

    • Bilal Djelil Le 14 avril 2015 - Répondre

      Et puis croire que l’orde va nous représenter en cas de problème c’est utopique , plutôt une double sanction

    • Laila El Hachimi Le 14 avril 2015 - Répondre

      C’est ça le pb c’est qu’on veut être représenté mais pas de cette façon. Trop d’erreurs ont été commises

  4. Sébastien Virot Le 14 avril 2015 - Répondre

    Les kinés paient 275€ je crois pour l’ordre des kinés.

    Si tous les ide de France voulaient bien débourser 30 balles ça aurait fait de notre ordre le PLUS PUISSANT DE FRANCE.

    après il faut se sortir les doigts du rectum et VOTER pour des représentants qui défendent NOS intérêts.

    Encore une fois en France : informez-vous AVANT DE RÂLER.

    • GALECKI maryse Le 19 avril 2015 - Répondre

      oui mais la majorité des kines sont contres leur propre ordre et esperent pouvoir virer le leur si le notre disparait , c’est pour dire l’interet qu’ ils en ont !

  5. Matt Azaz Le 14 avril 2015 - Répondre

    Si la procédure va au bout ce sera bien dommage! Dire que des infirmiers se sont battus pendant des années pour que cet Ordre soit créée…
    Si un jour je dois être jugé pour une faute je préfère que ce soit par des gens qui connaissent vraiment les difficultés et multifacettes de mon métier plutôt qu’un tribunal basique!

    • Géraldine Urban Le 15 avril 2015 - Répondre

      Être jugé par ses pairs, dans notre cas des infirmièr(e)s…je n’ai jamais vu un monde si mesquin et fourbe.

      • GALECKI maryse Le 19 avril 2015 - Répondre

        c’est sur ! mieux vaut ne compter que sur toi et les propres moyens que tu auras mis à ta propre défense

    • Pierre Jonqueur Le 17 avril 2015 - Répondre

      Tu parles pour toi j’espère….Une poignée d’IDE voulant un ordre…n’a jamais fait une majorité…

    • Matt Azaz Le 17 avril 2015 - Répondre

      Je parle pour moi et la « poignée » des quelques milliers à avoir manifesté du temps ou nous étions étudiants pour réclamer notre propre Ordre et le niveau LMD…

    • Pierre Jonqueur Le 20 avril 2015 - Répondre

      quelques milliers….c’est énorme^^ surtout sur les 600000 infirmiers en France 🙂 Je n’ai pas besoin d’un ordre pour me défendre…Il y a des syndicats pour cela…De plus un ordre qui envoie ses IDE au tribunal pour non paiement de la cotisation…Comme tu dis..;Ils sont là pour nous défendre..

    • Matt Azaz Le 20 avril 2015 - Répondre

      Les syndicats ne sont pas plus représentatifs…

    • Pierre Jonqueur Le 23 avril 2015 - Répondre

      Je ne te parle pas pas de représentation mais de défense de mes droits…Qu’est ce que l’ONI a fait depuis qu’il est en place??? Rien, à part dépenser le pognon des IDE…Et je n’ai pas envie de nourrir quelques guignolos à l’égo surdimensionné

  6. Nadege Gery Le 14 avril 2015 - Répondre

    C 75 euros la cotisation et depuis que je suis idel , y a beaucoup d’infos qui circulent disant que cet ordre ne sert a rien voir a pas grand chose Mauvaise gestion etc…
    La cotisation est obligatoire j’en sais qq chose

  7. Steph Pique Le 14 avril 2015 - Répondre

    Allez bye bye la clique a M borniche et passons à autre chose

  8. Pierre Briquette Le 15 avril 2015 - Répondre

    Pour critiquer il est fort le gros bof

  9. Marie Femmeenblanc Le 15 avril 2015 - Répondre

    Non mais c clair. ..quel hypocrisie !!!!!
    Ohhhhhhh ça fait des années qu’ici on nous écoute se plaindre de l’ordre, qu’on en veux pas etc etc. ..et là comme par magie toit le monde vient pleurer c’est n’importe quoi !!!!!!
    Depuis le départ je dit non à l’ordre (je défie quiquonque de trouver ce qu’ils ont pu faite de bien pour nous)
    Et je réitère je suis tjs contre….

  10. David Mezzo Le 15 avril 2015 - Répondre

    Les médecins sont puissant grâce à leur ordre et ils sont 200 000 nous on a plus d’ordre et nous sommes 500 000 chercher l’erreur.

  11. Flament Virginie Le 15 avril 2015 - Répondre

    J’ai fait partie des personnes qui le trouvait inutile
    Cependant en conflit avec une idel en ce moment il m est bien utile car au niveau juridique heureusement qu’il est la car c est un vrai casse tête

    • Sophie Attard Le 15 avril 2015 - Répondre

      C justement ce que je me demandais… Lorsque tu as un pb d’ordre juridique tu n’as pas la possibilite de beneficier d’une aide avec ton assurance pro ou ta prevoyance? Ca ne fait pas double emploi?

      • GALECKI maryse Le 19 avril 2015 - Répondre

        si ça fait double emploi car ta protection juridique met à ta disposition des juristes specialisés en affaire santé

    • Flament Virginie Le 15 avril 2015 - Répondre

      L ordre infirmier peut organiser une médiation,peut appliquer des sanctions disciplinaires.
      Ton assurance juridique elle permet de prendre en charge une partie des honoraires d avocat.

    • Céline Arsac Le 15 avril 2015 - Répondre

      C’est complémentaire…. L’ordre tout comme la protection juridique peuvent organiser une médiation … Quoiqu’il en doit, en cas de litige persistant c’est bien le TGI qui tranche et l ONI n’a aucune légitimité pour s’inscrire dans la procédure …

    • Céline Arsac Le 15 avril 2015 - Répondre

      Et en ce qui concerne les Idel la CPAM dialogue avec les syndicats , pas avec lONI….

  12. Sissou Rider Le 15 avril 2015 - Répondre

    Stop au racket et aux egos surdimensionnés

  13. Kisaura Kisaura Le 15 avril 2015 - Répondre

    C est le propre de l HOMME … Vouloir ce qu on n a pas 🙁

  14. C est faux. Les infirmiers se plaignent de leur Ordre, il y a des choses à changer et à revoir certainement! De la a le supprimer, c est une autre chose, les infirmiers soutiennent leur Ordre, à juste raison! Les français sont forts pour se plaindre, j en fais partie, ms qd il se sent menacé il réagit! Réaction normale!

  15. Les infirmiers aiment leur ordre??? La blague du jour….

  16. Pour avoir un ordre, il faut une unité, en lisant tous les messages et critiques de confrères et consœurs, on voit bien qu’on n’a pas le niveau.

  17. Keys Martins Le 15 avril 2015 - Répondre

    Vive la disparition de l on.

  18. Laura Rey Le 15 avril 2015 - Répondre

    Franchement g eu besoin d eux et ils ont juste mis trois ans pour se rendre compte qu une Infirmiere libérale qui ne paye pas ses remplacentes ne peux pas travaillé ! Et à ce jour n ont tjs rien fait dc ils ne servent à rien!!!!

Laisser un commentaire