L’erreur médicale tourne au drame, l’infirmière face à son pire cauchemar

L’erreur médicale tourne au drame, l’infirmière face à son pire cauchemar

Infirmiers libéraux ou infirmiers en milieu hospitalier, le risque est le même pour tous. Des cadences infernales, des médecins trop pressés, des prescriptions en urgence par téléphone mal comprises et le geste maladroit est fatal. Votre patient décède, la famille vous poursuit en justice. Bien sûr il y a une erreur humaine mais avant tout n’est-ce pas tout un système médical « malade » qui en le plus grand responsable ?

Une IDE épuisée commet une tragique erreur d’administration de perfusion

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de cette triste affaire dans les médias ? Une de vos consœurs, infirmière à l’hôpital de Montauban, a été punie d’un an de prison avec sursis pour homicide involontaire sur l’un de ses patients.

Ce cauchemar pour cette jeune IDE de 24 ans (à l’époque) commence dans la soirée du 17 juin 2012 où le patient, atteint d’un cancer pulmonaire, est hospitalisé de nouveau. Il souffrait de violentes douleurs rachidiennes. Face à cette souffrance rien ne le soulageait, l’infirmière a donc appelé chez lui le médecin de garde. Il lui a prescrit, par téléphone (…), 5 mg de morphine en sous-cutanée à renouveler une demi-heure plus tard si nécessaire. Par erreur elle lui a administré une ampoule de 100 mg… Le patient est mort et la famille a souhaité connaître la vérité en portant plainte contre l’infirmière mais aussi contre l’hôpital de Montauban.

L’infirmière de 27 ans s’est expliquée de son erreur pendant le procès : « C’était ma troisième nuit d’affilée, j’ai confondu deux médicaments le médecin ayant d’abord parlé d’injecter 100 mg de Topalgic par voie intraveineuse (avant de préférer 5 mg de morphine, NDLR) ».

La famille, dont le fils de la victime, a expliqué par l’intermédiaire de leur avocat les raisons de cette procédure : « En raison des restrictions budgétaires qui touchent les hôpitaux publics, le médecin de garde reste à la maison et c’est la jeune infirmière qui dans la nuit doit administrer la prescription que l’on lui donne par téléphone ». Tout en affirmant qu’il n’était absolument pas question de se venger sur l’infirmière mais de connaitre la vérité, et surtout, de punir le « véritable » coupable. Celui qui inflige à son personnel médical des nuits entières de garde là où, normalement, devrait être aménagé des temps de repos, et des médecins de garde sur place, non chez eux à prescrire par téléphone.

Erreurs médicales : quand les patients et le personnel hospitalier deviennent les victimes d’un système hospitalier grippé

Lors de notre dernier article sur la grève des IDE des Hôpitaux de Paris, nous évoquions le malaise hospitalier et la crainte du personnel de voir baisser sans cesse la qualité des soins administrés aux patients.

Cette triste affaire de Montauban ne peut que se lier à ce climat de crainte ambiant : des médecins manquants, des infirmiers surchargés, des prescriptions parfois à la va-vite et malheureusement aussi, des erreurs.

L’avocat de l’infirmière a par ailleurs rappelé que « Depuis cette affaire, les prescriptions du médecin de garde sont délivrées au médecin des urgences qui doit se rendre au chevet du malade pour l’examiner et lui faire administrer l’ordonnance. Une prescription ne peut être délivrée par écrit que par un médecin, une fois qu’il a examiné, le patient. C’est la loi et l’ARS l’a relevée ».

Nous préparons un prochain article Albus concernant les modalités de prescription du médecin vers l’IDE ou l’IDEL, qui, en effet, ne devraient pas être effectuées à l’oral…

Alors comment répondre face à de telles accusations faites à l’encontre d’une infirmière épuisée, embrumée par les explications d’un médecin qui ne prend pas la peine de se déplacer ?

L’infirmière a perdu son patient, un fils a perdu son père. Combien de temps encore devra-t-on continuer à voir ces terribles situations se renouveler sans pouvoir y trouver une solution ?

Et vous, infirmières et infirmiers libéraux, avez-vous déjà subi ce type d’accusation de la part d’un de vos patients ou de sa famille ? Que pensez-vous du système de soins d’urgence actuel ? Quelles sont, selon vous, les points cruciaux à changer prioritairement ?

 

By | 2018-04-12T15:31:34+00:00 27 juin 2015|IDEL au quotidien, Populaire|324 Comments

324 Commentaires

  1. Valérie Vincelot Le 24 juin 2015 - Répondre

    Et la responsabilité du médecin? ???
    Il dort tranquille lui!!@

    • Jus De Pêche Le 25 juin 2015 - Répondre

      Cependant, il avait ordonné le bon traitement. Seul l’ide n’a pas respecté la recommandation.

    • Valérie Vincelot Le 25 juin 2015 - Répondre

      La prescription n a aucune valeur seule vaut une prescription écrite datée et signée par un médecin présent! !!!!!!

    • rocher lucie Le 1 juillet 2015 - Répondre

      tout infirmier commet un jour ou l autre une erreur, pour diverses raisons….mauvaise prescription, mauvaise compréhension, fatigue, surcharge de travail…. cela dit dans cette histoire, meme si la responsabilité de l ide est engagée , il me semble qd meme primordial de souligner que les prescriptions orales n ont aucunes valeurs sur le plan légal!!! l’astreinte d un médecin l oblige à se déplacer et à faire une prescription écrite , car justement en cas de litiges l ide n a aucuns moyens de prouver si l erreur vient d elle ou du médecin !!! certains médecins reconnaissent l éventualité de s être trompé et défendent leurs équipes, d autres auront comme seule priorité de se couvrir….et je parle en connaissance de cause!!!!! à nous de se couvrir et de refuser les prescriptions orales….dommage de perdre cette confiance d equipe, mais ce cas particulier nous montre que c essentiel! bon courage à vous tous!!!

  2. Malika Aoumer Le 24 juin 2015 - Répondre

    Oui tout à fait ..

  3. Helene Lemarchand ?

  4. Karine Pelletan Le 24 juin 2015 - Répondre

    Oui ça fait peur !!

  5. Laila El Hachimi Le 24 juin 2015 - Répondre

    Une prescription écrite n’aurait probablement pas changer l’erreur entre les 2 ampoules. S’il y a un responsable c’est le stress grandissant ou on se doit de donner une qualité de soin en un temps de plus en plus restreint. Ça donne forcément des drames comme celui-ci

  6. Franck Cami Le 24 juin 2015 - Répondre

    Véronique Bugis Stéphanie Fiol

  7. ba plus de travail moins de moyens toujours plus d’heures sup
    c’est les pouvoirs publiques ou privés qui devraient etre condamné

  8. Pierre Jonqueur Le 24 juin 2015 - Répondre

    On essaie toujours de trouver des excuses face à l’incompétence d’une IDE….Des erreurs de dosage, j’en ai vu beaucoup, …hélàs!!! Certains sont incapables de doser une perf car ils ne connaissent pas la règle de 3….Vos commentaires sont délirants…

    • Muriel Gafsou Le 24 juin 2015 - Répondre

      Toi t’es un génie en fait. Tu ne fais jamais d’erreur !ou aller un alien ou tu ne travailles pas comme infirmièr
      Ne juge pas. Ça peut arriver à n’importe qui.

    • Elise Presset Le 24 juin 2015 - Répondre

      Lol c est quoi la règle des 3 ?

    • Pierre Jonqueur Le 24 juin 2015 - Répondre

      Je ne suis nullement un alien, ni un génie mais simplement un IDE qui, lorqu’il est au boulot, est méthodique et se donne à 100%…Maintenant si tu ne remplis pas ces critères, il est en effet le temps de te mettre en arrêt de travail ou de changer de travail….Arrêtez avec vos excuses bidons…

    • Pierre Jonqueur Le 24 juin 2015 - Répondre

      règle de 3??? C’est une règle mathématique de proportionnalité…Dans le cas présent, à partir de 3 chiffre, tu obtiens le quatrième…..Bien utile pour faire les dosages!!!

    • Catherine Arnal Le 24 juin 2015 - Répondre

      Ce ne sont pas des excuses bidons. L’erreur est humaine les conditions parfois sont contre les ide faut pas déconner. Et si elles font trop dheures on nr peut pas non plus les en blâmer même si oui elles devraient pouvoir souffler plus régulièrement. Tant mieux si vous êtes parfait mais je dirais qu’il vous manque l’essentiel c’est la tolérance et au mieux l’absence de jugement ..

    • Pierre Jonqueur Le 24 juin 2015 - Répondre

      Avant d’émettre un jugement de valeur me concernant, il faudrait déjà me connaître….Trop d’heures???? J’en fait 70/sem en libéral….Ce sont vraiement des excuses bidons

    • Bultez Claire Le 24 juin 2015 - Répondre

      Je vous trouve bien arrogant
      vous êtes le modèle de notre profession!!!? merveilleux J espère que vous aussi vous assurez votre boulot a 100% votre vie de famille a 100% aussi ainsi que tenue et gestion de la maison bref le quotidien de la vie après le boulot car si vous faite partit de ce qui n ont que leur taf à penser et qui laisse leur problème au vestiaire alors encore heureux que vous êtes à 100% !!
      sauf que nous ne sommes pas des machines et Quand on est contraint à repousser ses limites le risque augmentent ça ne justifie pas l erreur mais ça l explique et nous sommes au moins 99,9 % à qui ça peut arriver.
      les qualités premières d une infirmière sont au moins l humilité et l empathie,le non jugement de valeur. Si vous l’avait était un jour Par vos propos vous ne semblez plus en être doté c est à ce demander qui doit changer de métier !

    • Marine Faustine Le 24 juin 2015 - Répondre

      La première erreur c’est déjà d’être trop sur de soi Méfiez vous !

    • Cecilou Nico Le 24 juin 2015 - Répondre

      Et quand c est le.medecin qui se trompe de dosage que ca n est pas flagran car d autre patient on deja eu ce genre de dose mais que ce patient x fait un surdosage et qu on veut mettre la faute sur l.ide on fait comment

    • Pierre Jonqueur Le 24 juin 2015 - Répondre

      Ah bon!!! Etre sûr de soi n’est pas une qualité???Personnellement, je préfère quelqu’un qui maîtrise son sujet, que quelqu’un d’incompétent…

    • Marine Faustine Le 24 juin 2015 - Répondre

      Je préfère réfléchir à chaque fois que je fais un soin même s’il s’agit des mêmes gestes à chaque fois … Plutôt que d’être sur de moi et de faire des erreurs … Et pr moi être sur de soi n’est pas qu’une qualité dsl !!je préfère être rigoureuse !!! Trop de confiance est souvent source de boulettes

    • Pierre Jonqueur Le 24 juin 2015 - Répondre

      Merci Marie, tu me confirmes dans mes propos du début…L’IDE sanctionnée n’avait pas réfléchi à ce qu’elle faisait….Sinon elle aurait compris tout de suite son erreur…

    • Marine Faustine Le 24 juin 2015 - Répondre

      Mais lui a t’on laisse le temps de réfléchir ????!!!!

    • Pierre Jonqueur Le 24 juin 2015 - Répondre

      Si tu n’es pas capable de réfléchir avant d’agir…Faut changer de job…ça ne t’ai jamais arriver de désavouer un médecin?? Moi si…On a tous des cerveaux, des connaissances…Il faut s’en servir, les developper

    • Céline Rodrigues Le 24 juin 2015 - Répondre

      Et si on arrive pas a réfléchir avant de juger fait de convertir aussi….

    • Marine Faustine Le 24 juin 2015 - Répondre

      Apparement tu as réponses à tt ! C’est bien mais le jour ou il t’arrivera de faire une erreur … Tu es comme tt le monde et tu n’es pas une machine !!!

    • Sur un autre sujet je vous avez dejà catalogué comme qqn avec qui je n’aimerais pas travailler car trop sûr de lui et trop « fort », un ide de merde quoi;;; Et je confirme… Et pour info en libéral on est seul mais la solidarité est le seul moyen de s’en sortir mais je pense que c trop difficile à comprendre pour certains. restez dans votre monde étriqué… En tout cas une erreur est humaine et je vous souhaite de ne jamais en faire, vous ne vous en releveriez pas , votre estime de vous étant trop grande

    • Elo Trvt Le 24 juin 2015 - Répondre

      Pourquoi avez vous choisi le libéral? ?

    • Mary O'fret Le 24 juin 2015 - Répondre

      pas sûre qu’avec 70h par semaine tu sois au top tt le temps…faudrait ptetre savoir déléguer un peu…ton corps te rappellera a l’ordre un de ces jours ou bien l’erreur liée a la fatigue t’arrivera. ..

    • Pierre Jonqueur Le 24 juin 2015 - Répondre

      Rassures toi Veronique, la grande majorité des personnes avec qui j’ai bossé ont été ravies de croiser mon chemin…J’ai une estime, très grande estime même………………………………………………………………………………………………………..de ma profession…Des personnes comme toi, qui travaillent dans l’approximatif, devraient changer de job…Ce qui te dérange le plus c’est d’avoir un coq dans une basse-cour..Mais à ce niveau je ne peux rien pour toi…

    • Jus De Pêche Le 25 juin 2015 - Répondre

      T as raison, mec !

    • Peut-être as tu fais des erreurs mais ne les as tu pas vu… ou alors tu es parfait… perso j’espère que si un jour tu te trouve dans une situation difficile tu auras autour de toi des collègues aussi compréhensifs…

    • Fifi Brin D'acier Le 25 juin 2015 - Répondre

      Pierre Jonqueur être sûr de soi n’a rien à voir dans cette histoire.
      C’est encore une fois le fait qu’un médecin fasse une prescription par téléphone ce qui est illégal et malheureusement pratique courante.
      D’autre part il a en plus modifié oralement sa prescription.
      Qui n’est pas sûr de lui??
      Quand aux 70h/Hebdo je suppose que ce n’est pas toutes les semaines? Et c’est en journée

    • Stella Delmondo Le 26 juin 2015 - Répondre

      Pierre Jonqueur s’il vous plaît arrêter de comparer libéral et service actif merci….vous êtes peu être quelqu’un de compétant mais je n’aimerais pas être votre patiente il vous manque un soupçon d’humilité dans vos propos….je vous en prie rester humble et ne juger pas les autres.

    • Pierre Jonqueur Le 26 juin 2015 - Répondre

      Stella, je te renvois la balle…Tu es en train de me juger, il me semble??? Le terme « service actif », expliques moi parce que je ne comprends pas!! D’autre part mes patients m’apprécient beaucoup…ça te dérange?

    • Fallen Hautawatts Le 26 juin 2015 - Répondre

      Avec une calculatrice c’est mieux

    • Stella Delmondo Le 28 juin 2015 - Répondre

      Pierre Jonqueur vous êtes complètement à côté de la plaque monsieur !!!! Je ne vois même pas l’intérêt d’epiloguer avec vous…restez dans votre bulle y a que les libéraux qui travaillent les autres ils se glandent et font des erreurs médical..je vous ai jugé sur vos dire ici en tant que qualité humaine mais je rejoint ma collègue plus haut parler avec vous c’est pisser dans un violon. Ne soyez jamais malade monsieur vous risquerez de tomber sur de drôle d’incompétent…à bon entendeur SALUT

    • Pierre Jonqueur Le 28 juin 2015 - Répondre

      A partir du moment où on n’est pas d’accord avec toi, on est à coté de la plaque? Tu me parles de mes qualités humaines??? Je te rassure, en libéral sans elles, tu ne bosses plus…J’ai eu la chance, dans ma carrière de bosser dans différents secteurs, autre que le libéral, comme infirmier, puis surveillant…A ce titre, je peux émettre mon point de vue, non? IL existe de gros soucis dans certains services, comme les urgences…mais dans beaucoup d’autres le problème numéro 1 est l’organisation des soins (rôle du cadre, mais aussi rôle propre de l’IDE)…Si tu veux que les choses changent, va dans un service et observe…C’est effarant de voir certaines d’entre vous travailler…

    • Bea Teur Le 28 juin 2015 - Répondre

      Un peu d’accord mais ils ont eu leur diplôme, qui blâmer eux ou ces écoles qui forment encore des « bonnes Sœurs » dévouées à leurs patient. Soyons professionnels M…..

  9. En même temps 100 mg de morphine ça aurait dû faire tilt. Le chiffre est important

    • J’ai eu un patient en fin de vie, cancer du pancréas ! Il avait 320 mg x 2 sur 24 H donc 640 mg du jamais vu pour moi. Mais ça existe !

    • sur 24h pas en une fois faut ca percute a un moment donné tu fais pas 100 mg en une fois

    • Jus De Pêche Le 25 juin 2015 - Répondre

      Djamila, la dose que tu décris est sur 24h. Hors, l’ide en question l’a faite en une fois.

    • Cette nuit encore j’ai préparé des bolus de 100mg iv !! Et oui, il y a des patients avec ces dosages, mais ok c’est vrai que ce n’est pas le plus courant…

    • Christop Romain Le 27 juin 2015 - Répondre

      Techniquement, y a pas de dose dite létale… Ça dépend de la tolérance du patient (cf les commentaires du dessus). Sauf que 100mg en une fois… Ceci dit ca n’est arrivé pendant un stage de retrouver une amp de morphine dans un chariot de soin ( sûrement sorti et consigner ) ..
      Ou des ampoules de Kcl mélanger à du Nacl!

  10. Faut voir le bon côté. Le patient n’a plus de douleurs 😮

  11. Lou Nenette Le 24 juin 2015 - Répondre

    J’adore les commentaires de certains infirmiers qui ne comprennent pas que personne n’est à l’abri d’une erreur. Ceux ci font certainement partie des moi je fais mieux que les autres et je ne fais jamais d’erreur. Certes dans notre métier les erreurs peuvent avoir de graves conséquences, mais ça arrive même aux meilleurs des moi je.

    • Catherine Arnal Le 24 juin 2015 - Répondre

      Tout à fait.

    • Lou Nenette Le 24 juin 2015 - Répondre

      Tout le monde a au moins connu un collègue comme ça 🙂

    • Laurent Delcelier Le 24 juin 2015 - Répondre

      Il paraît que seul Dieu est parfait . Perso je ne l ai jamais vu . Aucune offense pour les croyants ce n est qu une métaphore. Donc ça peut vraiment arriver à tout le monde

    • Lou Nenette Le 24 juin 2015 - Répondre

      J’ai plusieurs fois appelé Dieu mais il est injoignable, trop occupé à être parfait. Peut être un jour nous apprendra t il 😉

    • Céline Herrimann Le 24 juin 2015 - Répondre

      L’erreur est humaine, au moins une fois dans sa vie qqn en commettra une avec plus ou moins des conséquences.
      Moi je pense que le manque d’effectif et la fatigue sont les causes de ces erreurs.
      Je bosse de nuit et quand on est 2 infirmiers c’est top mais seule parfois on a peur de faire une bêtise

    • Aurélie Crespo Le 24 juin 2015 - Répondre

      Oui c’est quelque chose qui peut arriver aux meilleurs et en général cela arrive dans un contexte de stress et surmenage hélas

    • Moi ça m’est arrivé en stage, j’ai injecté une insuline rapide au lieu d’une retard… ça a failli me coûter ma formation… je n’oublierai jamais la sensation d’un gouffre qui s’ouvre sous vous qd on se rend compte de notre erreur… effroyable !!!

    • Clevs Clevy Le 25 juin 2015 - Répondre

      Ma pauvre Geraldine Fernandes je n ose même imaginer. Je suis esi ancienne as et cela me fait peur donc je vérifie 15000 fois lool.

    • Exactement. Nul n’est à l’abri.

  12. J’aime beaucoup l’article  » quand on est débordé , il faut prendre le temps de souffler  » …trop drôle ..

    • Sandrine Squilbin Le 24 juin 2015 - Répondre

      oui Stephanie Piveteau !! soufflez madame soufflez lol !! non sans rire c’est une histoire dramatique et personne n’est à l’abri..

    • La critique est facile en effet mais comme on dit , l’art est difficile 😉

    • Lili Maxetpoe Le 25 juin 2015 - Répondre

      Les nuits de travaille ne sont pas faites pour dormir vous avez des temps creux pour souffler nous allons les combler il y a des commandes à faire,comptabiliser les toxiques,préparer les bilans,vérifier les températures des frigos verufier les peremptions des produits ranger les comnandes…que peut on trouver encore nettoyer les chariots vérifier le chariot d urgence…..On va réfléchir il doit y avoir encore plein d autres choses à faire mais on va peut être aussi un peu s occuper de nos patients car tous ne dorment pas forcément la nuit

    • Andréa Dumaine Le 25 juin 2015 - Répondre

      C’est clair mdr c’est vrai que infirmières et soignantes on a vachement le temps de souffler , ils sont trop marrant ouais !

    • Florian Pellerin Le 25 juin 2015 - Répondre

      Et pourtant prendre juste 5 minutes pour juste boire un verre d’eau et manger un biscuit ça requinque et on est plus efficace ensuite. Enfin je trouve…

    • Lyoko Oz Le 27 juin 2015 - Répondre

      Sauf que des fois même les 5 minutes pour le verre d’eau et la pose pipi on les a pas

  13. Lin Da Le 24 juin 2015 - Répondre

    Faut le faire injecter 100mg de morphine en s/c…et le Narcan à été sorti au moins ?!

  14. Jen' Delahaye Le 24 juin 2015 - Répondre

    Comment elle a pu confondre morphine et topalgic ??? En sachant que la morphine est dans un coffre avec cahier de dotation etc… bref.. ça aurait du lui faire tilt.. moi quand jvois une prescription de morphine je ré demande tjr au médecin si c bien ça. .

    • Géraldine Urban Le 24 juin 2015 - Répondre

      Cette infirmière était seule de nuit dans le service. Le médecin était chez lui, la prescription s’est faite oralement. Facile après une erreur d’analyser la situation et de faire des suppositions sur la manière dont on aurait réagi

    • Jen' Delahaye Le 24 juin 2015 - Répondre

      Non je suis infirmière et j’agis tjr de la sorte. Confondre topalgic et morphine c pas les même lettre . Et je taf de nuit aussi en 13h aux urgences d’un hôpital de paris ou on fait 300 passage par nuit. Alors oui l’erreur est humaine mais il y a des limites à la connerie

    • Céline Rodrigues Le 24 juin 2015 - Répondre

      Depuis combien de temps travailles tu???

    • Jen' Delahaye Le 24 juin 2015 - Répondre

      Depuis 1 an en tant qu infirmière mais plus dans l’hospitalier.
      Ensuite comment accepter de délivrer de la morphine simplement avec une prescription orale ? Perso je ne le fais pas.. c’est un trop gros risque concernant les dosages … risque pr me patient et du coup pr notre DE.

    • Anne Ricci Le 24 juin 2015 - Répondre

      Du haut de tes 1 an de DE tu chantes bien fort je trouve! Qd tu auras un patient qui se meurt et qui agonise, avec une famille présente et oppressante, tu auras l’air fin a attendre ta prescription écrite. Évidemment si c un traitement curatif aux lourds effets secondaires, il est nettement préférable que tu aies une prescription écrite et peut être même une présence médicale mais ds des situations de souffrance extrême et notamment sur des fins de vie, il faut aussi prendre tes responsabilités et accepter d’appliquer une prescription orale. Et concernant les dosages, par expérience, tu peux être a même de tiquer sur qq chose qui te parait aberrant. Nous ne sommes pas de simples exécutant(e)s.

    • Anne Ricci Le 24 juin 2015 - Répondre

      Et pourtant jsuis une intégriste de la prescription médicale ds le sens ou au moindre doute sur une prescription, un dosage, que sais-je, je n’hésite pas a appeler le doc ou l’IdG pour avoir confirmation et explication.

    • Jen' Delahaye Le 25 juin 2015 - Répondre

      Ce n’est pas pck je dis vérifier et ne pas donner que je dis laisser souffrir le patient. Il y a une large gamme dantalgiques paracetamol topalgic acupan biprofenid si le patient n’a pas d atcd d’ulcère. Si le médecin prescrit du topalgic ça m’étonnerai que ce soit dans le cas d’une fin de vie ici.
      Justement nous ne sommes pas de simples exécutants donc elle aurait dû être sûre. Surtout la morphine quoi. LE médicament super tracer avec tout un protocole en plus d’après l’interview elle la passer en sc ? LOL j’ai beau avoir qu’un an de DE mais ya être débordée et fatigué et faire une erreur du à cela ou l’incompétence tout simplement et dans ce cas la c l’incompétence et la connerie les maîtres mots.

    • Jen' Delahaye Le 25 juin 2015 - Répondre

      Et j’ai déjà fait face de nombreuse fois en service d uhcd ou j’ai du justement pratiquer des hautes doses dantalgiques pour des personnes LATA. Je sais de quoi je parle malgré mes 1 an de DE Mme !

    • Aurelien Uteza Le 25 juin 2015 - Répondre

      Jvois pas ce qui te choque de passer la morphine s/c… Et moi perso je bosse dans un service ou la pm oral est tradionnelle et les doc font une confiance aveugle… Sur la morphine entre autre. Et y’a pas plus d’erreur qu’ailleurs… Faut pas juger. Connerie et incompétence… T’y vas fort pour l’accabler encore plus qu’elle ne doit déjà l’être. J’aimerai bien te frapper au sol qd tu feras ta première erreur parce que tu en fera avec tes 300 entrées par nuit ! Ça c garanti ! Surtout si t collègue font aussi 300 entrée chacune 😉

    • Jen' Delahaye Le 25 juin 2015 - Répondre

      On fait 300 entrées dans nos urgences donc à 8 ide. Faut arrêter d’être bête.
      Ensuite c’est ton problème si tu accepte les prescriptions orales le jour où un médecin te la mettra à l’envers quand il y aura une erreur de faite et qu’il te dira  » mais j’ai rien demander etc » c’est toi qui perdra ton taf et risquera la tôle. Chacun a ces manières de faire. Perso les drogues je ne les administre pas sans prescription. Sauf en cas d’arrêt cardio où là tout est fait dans l’urgence. Mais sûrement pas dans le cas d’un antalgique et de morphine.
      Ça ne te choque pas de la morphine en sc ? Vous avez des pratiques étranges alors. J’ai mon DE depuis 1 an et l’on a bien étudier que l’on ne passe pas la morphine en sous cut. Bref chacun ces techniques….
      Si tu le dis. J’espère ne pas en faire après comme j’ai dis plus haut l’erreur est humaine mais ya erreurs et erreurs… confondre topalgic et morphine… lol ….

    • Jen' Delahaye Le 25 juin 2015 - Répondre

      De plus je suis très concensieuse dans mon taf et ré verifie tout. Simple doute je questionne mes collègues.
      Alors que clairement d’autres s’en foutent et on se demande comment ils ont fait pr avoir leurs DE et pourquoi ils sont encore la….

    • Anne Ricci Le 25 juin 2015 - Répondre

      Euhhh Aurelien Uteza laisse tomber je crois que la dame ne comprend pas quand on lui parle. ??? donc OUI la morphine s’administre également en s/c (si tu ne sais pas ça je sais pas, coiffeuse c bien aussi). Dc maintenant tu vas nous expliquer cmt tu soulages les souffrances d’un patient sans prescriptions écrites alors. Puisqu’apparemment tu ne laisses pas souffrir tes patients. Dis moi. Parce que madame a l’air calée sur les différentes classes d’antalgiques « il y a ça ça ça, sauf si le patient a un ulcère gnagnagna ». Tu me désoles comme certaines de ces jeunes DE qui croient tout savoir, qui prennent les autres de haut. En vérité ça m’effraie de constater que l’avenir de ce métier est entre les mains de petites p*** intolérantes et débiles. J’en suis navrée.

    • Anne Ricci Le 25 juin 2015 - Répondre

      Et tu ne laisses pas souffrir les patients parce que madaaaaaaaaame connait d’autres types d’antalgiques. Franchement je pleure de ta connerie. C le doc qui décide. Au cas ou tu aurais oublié. Et renseigne toi ma petite, il s’agissait bien ici d’une personne en phase T d’un néo. La prochaine fois que tu veux la ramener parles-en avec tes copines de promo.

    • Aurelien Uteza Le 25 juin 2015 - Répondre

      oui la morphine s’administre aussi en sous cutanée… et même à la seringue electrique en S/C ohhhh my god jsuis un guedin je savais pas que j’avais autant de connaissance !!! enfin je savais pas qu’on pouvait en avoir si peu plutot ! et oui sans meme lire toute l’histoire un mec arrivant avec un neo pulm et des douleur au rachis ca sent à plein nez la méta osseuse ce qui est un peu douloureux… moi jlui aurai pas donner de la morphie sans pm écrite j’aurai remplacer ca par un ptit massage huile parafine et feuille de laurier ca aurait pas marcher mais jmen fou comme ca jmet pas mon de en danger

    • Anne Ricci Le 25 juin 2015 - Répondre

      Apparemment la dame a peur de la morphine. Les drogues sans prescription pr un arrêt ça la gêne pas mais la morphine sur un néo ça la fait transpirer. ???

  15. Marion Bary Le 24 juin 2015 - Répondre

    Il y a juste une chose que je ne comprend pas, la morphine est aux toxiques et on doit la noter comment se tromper sur un tel produit ?

    • Cindy Lecocq Le 25 juin 2015 - Répondre

      Je me suis faite la même réflexion ! Ce n’est pas un produit qu’on attrape comme ça dans l’armoire…on doit le préparer et tout noter sur les carnets !!

    • Marion Bary Le 25 juin 2015 - Répondre

      Disons que je comprend que l’erreur soit humaine et que personne n’en soit à l’abri, d’ailleurs certains produits tout aussi dangereux dans la manipulation ne sont pas réglementés et c’est bien dommage, mais là vraiment je suis dans une grande incompréhension et a mon avis nous n’avons pas tous les tenants et aboutissants de cette histoire. Mais en étant jeune diplômée je me met a la place de cette jeune Infirmiere et je me doute de son grand malheur ainsi que celui de la famille.

    • Rebecca Yael Le 27 juin 2015 - Répondre

      Jme suis dit la meme chose…

  16. Aurelie Le 24 juin 2015 - Répondre

    Moi j ai été convoqué par le chef de service d’où je travaillais car j ai refusé d appliquer une prescription par tel, le médecin de garde habitant trop loin pour se déplacer l écrire! !! Y à vraiment un problème ! !! Et ce sera tjr l infirmière la responsable pas le médecin intouchable !!

  17. Les infirmières et infirmiers sont des êtres humains . On leur demande beaucoup. Malheureusement des erreurs peuvent arriver . Vu notre système de santé on demande toujours plus. C’est vrai aussi. Que le topalgic et la morphine ne sont pas dans les mêmes rayons . La seule chose qui peut expliquer cette erreur toute fois humaine c’est que le patient à les deux chez lui . ….. voilà

    • Jus De Pêche Le 25 juin 2015 - Répondre

      « Les infirmières et infirmiers sont des êtres humains » C EST SUR QU’ILS NE SONT PAS EXTRATERRESTRES -_-‘

    • Jus De Pêche Le 25 juin 2015 - Répondre

      « Les infirmières et infirmiers sont des êtres humains » C EST SUR QU’ILS NE SONT PAS EXTRATERRESTRES -_-‘

    • Jus De Pêche Le 25 juin 2015 - Répondre

      « Malheureusement des erreurs peuvent arriver » APRES TOUT, CA ARRIVE DE TUER DES GENS. AU PIRE CE N’EST PAS GRAVE !

    • Jus De Pêche Le 25 juin 2015 - Répondre

      « Vu notre système de santé on demande toujours plus » C EST TELLEMENT PLUS FACILE D ACCUSER QUELQU UN D’AUTRE POUR MIEUX DEFENDRE.

    • Jus De Pêche Le 25 juin 2015 - Répondre

      « Que le topalgique et la morphine ne sont pas dans les même rayons » DU SUPERMARCHER.

    • Jus De Pêche Le 25 juin 2015 - Répondre

      « La seule chose qui peut expliquer cette erreur toute fois humaine (OUI, BOURIQUE, on a COMPRIS QUE CE N’ETAIT PAS EXTRATERRESTRE) c’est que le patient a les deux chez lui (ATTEND, T ES VRAIMENT IDE ?? TOPALGIQUE c’est du PALIER 2, et MORPHINE, c’est du PALIER 3 : NUANCE).

  18. Agnes Servillat Le 24 juin 2015 - Répondre

    Les injections de dérives morphiniques sont effectivement sous la responsabilité du médecin. Et le tramadol est. Déjà un dérive morphinique. Lol

  19. Muriel Gafsou Le 24 juin 2015 - Répondre

    La pauvre. Ça craint.

  20. En théorie impossible à confondre, pas les même ampoules et comme l’ont très bien dit certaines la morphine est en théorie au coffre donc elle a eu plusieurs occasions de se rendre compte que 100mg hors d’une PCA c’était impossible.
    En plus, sauf erreur 100mg de morphine font en général 10ml. Et une sous cut de 10ml personnellement jamais vu…

    • Elvira Sah-Ab Le 24 juin 2015 - Répondre

      Un anesthésiste s’est trompé d’ampoule, et m’a injecté 100 mg de morphine en rachi … Et oui même les médecins peuvent confondre…

    • Elvira Sah-Ab Le 24 juin 2015 - Répondre

      A ma sortie de réa , il voulait que je le plaigne car il avait été débordé ce jour là …

    • Rocephine sous cut… 10ml de solvant (si ma memoire est bonne)

    • Sandrine Cordier Le 24 juin 2015 - Répondre

      Oui mais Thomas a raison! La morphine est au coffre. Tu ne l’ as prend pas comme ça par erreur!…donc peut etre erreur autrement ou confiance en ce qu’ a dit le medecin. Je connais des internes qui disent des conneries aussi! Genre faire 250 ml de furo en ivd parce que le lasilix special per os ça existe!

    • Bien sur l’erreur est humaine, je bloque un peu simplement sur le nombre d’étapes qui aurait du lui faire « tilt »…

    • Après, et heureusement pour elle, la sanction est très très généreuse. Malheureusement pour le (et les) patient, personne n’est fiable à 100% mais il existe des gardes fous.

    • Abdul El Razad Le 25 juin 2015 - Répondre

      Ben oui, 250 de furosemide en IV, c’est possible dans certains cas… Mais pas pour la morphine.

    • Isabelle Zeindler Le 28 juin 2015 - Répondre

      C était une jeune DE ( 24 ans) donc peu expérimentée. La véritable erreur est d accomplir un acte sans prescription médicale écrite. A l heure des mails, sms c’ est inacceptable. N imaginez jamais qu un médecin couvrira une erreur même s il en est à l origine.Protégez vous merde!

  21. Marie Spielmann Le 24 juin 2015 - Répondre

    Faut arrêter les délires 5 min ! La fatigue n’excuse pas tout et c’est pas se prendre pour une super ide que de trouver aberrant qu’elle confonde 100mg de topalgic avec 100mg de morphine!!!!!

    • Audrey Tomazic Le 24 juin 2015 - Répondre

      Surtout qu’en général la morphine est dans le coffre a toxique pas le topalgic…

    • Marie Spielmann Le 24 juin 2015 - Répondre

      Et 100mg quoi !!! Normal !!!

    • Audrey Tomazic Le 24 juin 2015 - Répondre

      On est d’accord… Non mais a la rigueur tu te dis elle a confondu les ampoules mais même ça c’est pas possible

    • Marie Spielmann Le 24 juin 2015 - Répondre

      C’est ça ! Pas d’excuse la c’est quand même hallucinant cette histoire

    • Toi tu confonds bien les compressé avec les trucs du tiroir du bas ???

    • Marie Spielmann Le 24 juin 2015 - Répondre

      Ca c’est spécialement pour toi!! ?

    • Argh

    • Audrey Tomazic Le 24 juin 2015 - Répondre

      Ça c’est pas une erreur… LOL

    • Marie Spielmann Le 24 juin 2015 - Répondre

      Le tiroir du bas c’est la base Audrey!!!!

    • Audrey Tomazic Le 24 juin 2015 - Répondre

      Ben grave on est d’accord !!!

    • Mais ça va pas ?!?! ???

    • Celine SY Le 24 juin 2015 - Répondre

      Non mais elle préparait du topalgic dans sa tête donc à aucun moment elle s’est rendu compte de ce qu’elle était en train de faire. Le médecin lui dit 100mg de topslgic et puis non 5mg de morphine . Mais elle était déjà parti sur le 100mg. Puis morphine. Son cerveau à bugger et elle était pas concentrer sur l’acte

    • Marie Spielmann Le 24 juin 2015 - Répondre

      C’est bien pour ça que c’est grave. Ne pas se rendre compte à un moment donné qu’on prend des produits dans le coffre à toxiques et qu’on prépare 100 mg de morphine…. Arf!!!

    • Roddy Ricart Le 25 juin 2015 - Répondre

      On peut se tromper, OK, mais pour la morphine il y a suffisamment de gardes fous pour faire tilt, même crevé. De plus, accepter une prescription orale de morphine, faut pas déconner ! Pour du palier 1 ou 2 ça peut passer, mais pas pour des stupéfiants! L’erreur est humaine, mais la stupidité aussi!

    • Marie Spielmann Le 25 juin 2015 - Répondre

      Tout à fait Roddy !

    • 100 mg de morphine en une fois c clair faut vraiment pas reflechir desole c grave pas excusable

    • Fifi Brin D'acier Le 25 juin 2015 - Répondre

      100mg de topalgic et 5mg de morphine faut lire….
      Elle n’a pas confondu les 2 .
      Elle s’est plantée car le médecin a par téléphone modifié ce qu’il voulait qu’elle lui administre.
      Et ça ça ne vous choque pas qu’un toubib fasse ça ?
      Ah la soumission au corps médical. …

    • Fifi Brin D'acier Le 25 juin 2015 - Répondre

      Roddy Ricart de nuit si le médecin ne veut pas se déplacer elle fait quoi????
      Déjà de jour c’est courant ehpad…

    • Marie Spielmann Le 25 juin 2015 - Répondre

      Elle notifie dans le dossier de soins la prescription orale……

    • Audrey Tomazic Le 25 juin 2015 - Répondre

      Perso le doc me dis oralement déjà je l’écrit direct pour pas l’oublier ou confondre et je prépare déjà mon topalgic et si 30 min 1h plus tard pas soulagé je prépare ma morphine… Je ne vois donc pas comment on peux se tromper puisque ma morfine est dans les toxiques et que je la sors que si besoin…

    • Marie Spielmann Le 25 juin 2015 - Répondre

      Merci Audrey j’avais l’impression de vivre sur une autre planète la! Ca paraît tellement logique…

    • Roddy Ricart Le 26 juin 2015 - Répondre

      Fifi Brin D’acier si il ne se déplace pas, j’appelle l’administrateur de garde, et je crée un événement indésirable. Administrer sans prescription écrite doit être réservé aux urgences vitales uniquement. Alors OK, on fait parfois quelques entorses et on tolère une PM orale pour des traitements courants et dénués de gros effets indésirables, comme un antalgique palier 1 ou 2, un anti hypertenseur, un remplissage si hypotension… Mais on ne fait JAMAIS ça quand il n’y a pas urgence, et quand le médicament concerné est potentiellement dangereux. Pensez à votre diplôme, à votre vie de famille, à votre futur bordel! Notre profession est réglementée, on travaille sur prescription médicale ÉCRITE ! OK, on fait parfois des erreurs, mais accepter l’innaceptable est une connerie impardonnable. Chacun son boulot, ses responsabilités ! Le médecin a hésité sur la prescription, entre 100mg de topalgic et 5mg de morphine. Normal qu’il se pose des questions, qu’il hésite, c’est humain, et c’est aussi un questionnement normal dans le cas d’une démarche thérapeutique. Une fois qu’il a pris sa décision, il prescrit à l’écrit, ou il appelle un confrère sur place pour le faire. C’est son boulot. Si on n’attend pas qu’il le fasse, et qu’on administre sans prescription, ça s’appelle de l’exercice illégal de la médecine !

    • Dans mon service c’est tout les soirs la même chose, les médecins te disent de faire au téléphone sans jamais se déplacer, tu as beau leur répéter de le prescrire c’est « oui quand j’aurai le temps!  » donc on fait quoi? On laisse le patient souffrir toute la nuit parce que la personne au bout du fil ne prend pas 5 min pour noter les choses sur l’ordinateur?! La dernière fois j’ai un patient excédé de n’avoir pas vu un médecin en 48h (le week end) qui voulait quitter le service à 2 h du mat j’ai appelé l’interne de chir vu que j’étais en hospitalisation chirurgie cardiaque le mec était au bloc et j’ai pu entendre un chirurgien s’exclamer « qu’est ce qu’ils nous
      font chier encore!  » c’est le réa de garde qui est finalement monté voir cette personne!!! Signaler les problèmes oui et après ?? Et quand on est dans une grosse structure sans cadre la nuit, on va vraiment déranger l admin de garde parce que l’interne n’a pas fait de pres écrite pour une morphine, un actiskenan etc? Sérieux on fait comment?

    • Fifi Brin D'acier Le 27 juin 2015 - Répondre

      Roddy Ricart tu bosses dans quel service?
      Combien de diplôme ?

    • Roddy Ricart Le 27 juin 2015 - Répondre

      J’ai bossé en geriatrie aiguë, puis en Addicto et psychiatrie, mais je ne vois pas le rapport avec la discussion. Eh bah oui, on fait chier les médecins à leur demander de faire leur boulot, de jour comme de nuit, ça fait aussi partie de notre boulot. Et bien oui tu appelles l’administrateur de garde quand le médecin refuse de se déplacer pour prescrire de la morphine. Je ne comprends même pas comment tu peux administrer un stupéfiant sur PM orale. Si le patient souffre, c’est au médecin de se déplacer, pas à l’infirmier de mettre en péril sa carrière et de risquer la prison. On n’est plus des nonnes, nous avons une profession réglementée, au même titre que les médecins. Sinon, tant qu’on est dans le glissement de tâches, on pourrait aussi demander aux aides soignants de préparer la seringue de morphine, non? ?

    • Hmmmm je vois … viens à la pitié-salpêtriere je te sens bien parti pour révolutionner l’établissement! ^^

    • Celine SY Le 29 juin 2015 - Répondre

      J’ai dit que son cerveau à bugguer, qu’elle a tout mélanger, j’ai jamais dit que c’était excusable ou pas grave… Forcément que c’est grave le gars est mort!!! Bref…

    • Emilie Bouchet Le 29 juin 2015 - Répondre

      Roddy Ricart tu en as de la chance moi après 10 ans d exercice en réa les médecins ne se déplacent toujours pas pour les prescriptions que ce soit pour des amines ou de la morphine ils font tjs leur prescription du fond de leur lit! Résultat je fais quoi je laisse mon patient hurler de douleur non je m execute et note sur le dossier q c est une prescription orale de tel docteur à telle heure! Si je devais faire un événement indésirable à chaque fois je passerai mes nuits à en écrire au lieu de faire mes trans ciblées!

  22. Panaget Le 24 juin 2015 - Répondre

    Prescription de morphine par téléphone c’est du délire !!! C’est quand même un stupéfiant. Elle n’aurait jamais due accepter cela et surtout injecter sans prescription écrite. Et en plus au vue du flacon 5mg/ml ( flacon de 5 ml donc 25mg dans un flacon)préparer 20ml c’est a dire 1 flacon puis 2 puis 3 et enfin 4 non mais faut être stupide et incompétent pour ne pas ce dire ça fait un peu beaucoup !!!!!!!!! Elle a jamais appris ces cours de pharmaco ou quoi!!!!! C’est plus question de fatigue . A ce niveau c’est de l’ignorance et de l’incompétence ..

  23. Sandrine Squilbin Le 24 juin 2015 - Répondre

    ça peut malheureusement nous arriver à tous et c dramatique si ça arrive..il y a peu de temps , bien qu’étant une idel  » chevronnée », j’étais chez un patient diabétique chez qui je vais depuis 3 ans , matin et soir …50 u de lantus et 15 u de rapide…je commençais à préparer le stylo de rapide à 50 u ….je m’en suis rendue compte juste avt de piquer et j’étais maaal…..ce jour là, j’étais épuisée, avait dû faire partir un patient en samu suite à une hémorragie rupture de carotide et cerise sur le gateau, un voisin mal vissé avait voulu me faire dégager ma voiture de devant chez lui de façon très violente….voilà la triste réalité de nos conditions de travail à tous….

    • La mm erreur mais moi je l ai vu qu après heureusement il y a rien eu

    • Laetitia Ferrer Le 24 juin 2015 - Répondre

      idem que toi Sandrine…..j’ai été mal pendant quelques temps…

    • Mary O'fret Le 24 juin 2015 - Répondre

      et ton patient avec sa carotide? il s’en est tiré?

    • Sandrine Squilbin Le 25 juin 2015 - Répondre

      non Mary…décédé très vite…

    • Carole Flamion Le 25 juin 2015 - Répondre

      un sujet tabou…..mais je pense que personne n’est a l abri….tout comme passer a cote de quelque chose ou ne pas gerer une situation telle qu’on aurait du..la fatigue..et le fait d’etre tjs seule…

    • Moi ça m’est arrivé en stage, j’ai injecté une insuline rapide au lieu d’une retard… ça a failli me coûter ma formation… je n’oublierai jamais la sensation d’un gouffre qui s’ouvre sous vous qd on se rend compte de notre erreur… effroyable !!!

    • Fanny Authier Le 26 juin 2015 - Répondre

      c toujours plus facile de rejeter la faute sur le personnel soignant que de comprendre que c a force d’etre en sous effectif dans les service de soins. et oui un truc magique les médecins payé pour être de garde ne se deplaçant pas mais donnant la prescription en oral ( toujours être 2 soignants pour écouter sinon cela peut se retourner contre l’IDE). par contre je ne sais pas pour vos hôpitaux on voit apparaître pleins de diecteurs ou directeurs adjoints certains se prenants même de super prime (après il n’y a pas d’argents dans les caisses.) quand on penses le prix que paye les personnes âgées en maison de retraite HEPAD USLD et le peu de personnel qu’on y est (dans le public)!!!!!!!

  24. Lyliane Barbara Le 24 juin 2015 - Répondre

    Que dire???c est malheureux et difficile à mettre sur le dos du surmenage…

  25. Freud avait dit .il existe 3métiers impossible éduquer soigner et enseigner.cela est malheureusement toujours d’actualité…….

  26. Marine Faustine Le 24 juin 2015 - Répondre

    En théorie impossible de confondre oui mais après 4 ou 5 nuits avec du boulot par dessus la tête des urgences des prescriptions par téléphone !!! Oui mais … Ça n’arrive pas qu’aux autres !!!!!! Et puis faut il encore avoir le temps de se poser et de SOUFFLER ( patients déments qui déambulent tte la nuit … Urgences ds plusieurs chambre … 1 Ide 1 as pour 32 lits !!! )

    • Theo Dora Le 24 juin 2015 - Répondre

      et t’as pas connu l’époque où l’on était seule pour plus de lit!!!

    • Lu Nel Le 24 juin 2015 - Répondre

      J’ai eu 50 lits de nuit avec une as. Il y a pas si longtemps…

  27. Elodie Carpentier Le 24 juin 2015 - Répondre

    Il y a certaines personnes qui se prennent pour la perfection incarnée ma parole …. C’est vrai que vous ne faites jamais d’erreurs vous êtes des petits infirmiers parfaitement parfait !! On verra quand ce sera votre tour. Et quelle solidarité face a cette collegue !!!! Vous avez sûrement oubliez les bases de votre métier ! Bande de péteuses !

    • Ami Moumine Le 24 juin 2015 - Répondre

      Je suis entièrement d’accord avec toi. Certains sont des supers héros

    • Je suis d’accord avec toi. Tant que cela n’est pas arrivé on n’en prend pas la mesure.
      D’autre part la solidarité n’est plus beaucoup d’actualité et c’est bien décevant pour une profession qui se veut pleine d’empathie.

    • Elodie Carpentier Le 24 juin 2015 - Répondre

      C’est sur … Ce genre de personnes deviennent de plus en plus nombreuses et c’est dommage … Ils en oublient les vraies valeurs de notre profession. Et ne se remettent donc jamais en question !

    • Pierre Jonqueur Le 24 juin 2015 - Répondre

      Vous me faites réellement sourire ne me parlant des bases du métier…Prenez un peu de bouteille et après on discutera…On n’est plus au temps des bonnes soeurs!!! N’utilisez pas des notions que vous ne maitrisez pas….Où commence et s’arrête l’empathie…Beau sujet de philo ( As tu de l’empathie face aux egorgeurs de Daesh?)…L’erreur est certes humaine; mais comme dit la locution entière « y persévérer est diabolique..

    • Elodie Carpentier Le 25 juin 2015 - Répondre

      Non mais attend tu es sérieux la … C’est sur c’est une meurtrière évidemment elle l’a fait exprès c’est évident !!!!! Ne viens pas me parler de philosophie !! Et oui on n’est plus au temps des bonnes soeurs et la santé va très très mal actuellement ! Les conditions de travail ne sont plus les mêmes !! Je ne cautionne pas ce qu’elle a fait je dit simplement qu’une erreur médicamenteuse peut arriver a tout le monde !! A toi comme a moi ! Alors juger et accabler cette personne … Je pense qu’elle culpabilise assez comme ça vois tu … Les avocats du diable … Tssss qui on est pour la juger ainsi ? Bref je m’arrêterai la je lis trop de choses aberrantes…

    • Elodie Carpentier Le 25 juin 2015 - Répondre

      Et c’est pas parce que tu as 20 ans ou 30 ans de métier de plus que moi que je n’y connais rien …. Merci.

    • Pierre Jonqueur Le 25 juin 2015 - Répondre

      Hélàs si Elodie…L’époque des bisounours est révolue.. Il te manque l’expérience du métier, de la vie…Ce qu’on peut apprendre dans un IFSI est bien mais dépassé…Sors du cadre scolaire, cela t’aidera sûrement dans ta profession….Etre solidaire d’une collègue qui fait une bourde, c’est la cautionner…Tu le ferais dans le cas de collègues qui font des injections léthales volontaires, par solidarité?

    • Elodie Carpentier Le 25 juin 2015 - Répondre

      Pas du tout. Et Je sais que je prend les choses encore trop a coeur. Seulement certaines personnes sont bien trop virulentes a mon goût … Et il y a déjà assez de personnes pour la juger. Je n’aimerais pas que cela m’arrive si j’étais dans son cas … Voilà tout. Alors oui je suis exaspéré quand je vois les commentaires de certaines personnes.

    • Elodie Carpentier Le 25 juin 2015 - Répondre

      Et le cadre scolaire il y a bien longtemps que j’ai compris qu’il était factice …

    • Pierre Jonqueur Le 25 juin 2015 - Répondre

      Je ne suis pas quelqu’un de virulent, bien au contraire..plutôt calme de nature..J’ai apprécié tes derniers posts car ils montrent que tu es sensée, que l’expérience te permettra d’évoluer..

    • Elodie Carpentier Le 25 juin 2015 - Répondre

      Merci … Je préfère échanger calmement..

    • Cindy Mathieux Le 25 juin 2015 - Répondre

      Je suis d’accord l’erreur est humaine mais cela veut t’il dire que l’ont doit la toléré voir l’accepter ??
      Je pense que le principe de solidarité n’a rien à faire dans cette histoire, ce dont on devrais parler c’est plutôt qu’elle enseignement tirer de cette erreur afin de protéger au mieux nos patients !

  28. Séverine Olivia Le 24 juin 2015 - Répondre

    Je suis désolée mais pour moi elle aurait dû avoir sa prescription écrite il fait arrêter d’oublier la législation surtout avec les morphiniques !
    L’intérêt est que lorsque c’est écrit on peut reverifier avant de faire une connerie!

    • Sandrine Cordier Le 24 juin 2015 - Répondre

      Oh là! Pas toujours le temps d »attendre la prescription ecrite. …je sais pas où tu bosse mais t’ as du bol si tu as le temps d’ attendre que ce écrit avant de preparer. De plus le medecin de garde ne se deplace pas toujours parfois il prescrit au tel. C’ est une question de confiance entre les 2 parties.

    • Séverine Olivia Le 24 juin 2015 - Répondre

      Je travaille en Neurochirurgie et de nuit en plus
      le médecin aussi n’a pas toujours le temps de se déplacer mais par conscience professionnelle je ne donne pas de morphine sans prescription écrite
      Et oui je ne fais confiance à personne parce qu’un oubli est vite arrivé et ce n’est pas pour rien que les stups sont comptés

    • Anne Ricci Le 24 juin 2015 - Répondre

      Oui mais par conscience professionnelle justement, il est difficile de laisser souffrir qqun. D’autant que ds ce cas il me semble que c’était un patient en phase terminale d’un néo? Je me trompe? Moi je taffe de nuit et oui on prend des prescriptions au tel (sans oublier de prendre le nom de l’IdG) car parfois ce dernier a des urgences a gérer et il n’est pas toujours aisé pr lui de se déplacer. Après évidemment tt dépend de la situation.

    • Séverine Olivia Le 24 juin 2015 - Répondre

      Personnellement je comprends votre version des faits mais si tu as un soucis que diras tu au juge ?
      Même en prenant le nom de l’idg je ne donnerais jamais de morphine sans pM écrite
      En plus une phase terminale qui n’a pas de pM digne de ce nom

    • Séverine Olivia Le 24 juin 2015 - Répondre

      Ça me choque !!!
      Chacun son métier la douleur est aussi une urgence à mon sens

    • Aurelien Uteza Le 25 juin 2015 - Répondre

      devant un juge, l’infirmière qui applique une pm oral (par tel ou pas) n’est pas responsable. Il partirai du principe qu’on inventerai pas une prescription. (parole d’avocat)

    • Anne Ricci Le 25 juin 2015 - Répondre

      Parole de Aurelien Uteza ça suffit aussi. ?

    • Anne Ricci Le 25 juin 2015 - Répondre

      La douleur est une urgence certes, mais sûrement moins qu’un infarctus ou hémorragie quelle qu’elle soit aux yeux d’un médecin de garde.

    • Anne Ricci Le 25 juin 2015 - Répondre

      En tt cas la ou je te rejoins Severine c que la prise en charge médicale était plus que limite. Mais c pas nouveau, combien de fois les problèmes pourraient être gérés en journée et ne le sont pas? Laissant les médecins de garde avec le « bébé » sans connaître le dossier du patient?? Ça ça a le don de me gaver.

    • Jus De Pêche Le 25 juin 2015 - Répondre

      Certe mais tu fais du hors sujet : c est une erreur de l ide, pas du médecin.

    • Séverine Olivia Le 25 juin 2015 - Répondre

      J’ai bien compris que c’était une erreur de l’ide mais on ne la pas mis dans des conditions adéquates pour exercer correctement

    • Séverine Olivia Le 25 juin 2015 - Répondre

      AnneRicci à bien compris la ou je voulais en venir

    • Séverine Olivia Le 25 juin 2015 - Répondre

      De plus comment feriez vous en réa ou il faut forcément des PM nominatives pour avoir accès au médocs ?

    • Anne Ricci Le 25 juin 2015 - Répondre

      Dieu merci je ne travaille pas en réa!! Quoique m’occuper de patients sédatés me conviendrait pas mal!! ???

    • Fifi Brin D'acier Le 25 juin 2015 - Répondre

      Jus De Pêche pour toi une prescription orale n’est pas une faute médicale ? ??faut m’expliquer là

    • Séverine Olivia Le 25 juin 2015 - Répondre

      Fifi Brin D’acier merci j’avais l’impression de m’exprimer en chinois

    • Séverine Olivia Le 25 juin 2015 - Répondre

      Pour rappel à eux qui osent penser que la parole peut remplacer un écrit

  29. De tous coeur avc l’infirmière en question. …

  30. Bultez Claire Le 24 juin 2015 - Répondre

    Je n épiloguerai pas plus mais les super ide c est à vous de changer de métier depuis le jour ou vous avez oublier l humilité la modestie et l empathie!!!! De tout cœur avec cette infirmière…

  31. Meuh Meuh Le 24 juin 2015 - Répondre

    Beaucoup de prescription faite par téléphone… Même en réanimation…

  32. L erreur est humaine et comme jusqu’à preuve du contraire on est avant tout humain ……on est tellement humain que le jour ou ca arrive a nous ou aux collègues on ne peux jamais oublier c’est terrible. Il paraît qu’une large majorité de nous fera une erreur fatale dans sa vie professionnelle, je ne le souhaite pas aux m as tu vu mais attention vigilance vigilance

  33. Céline Majid

  34. J’ai bossé dans un service ou pisser boire manger c’était même pas la peine d y compter et les trans écrites on les faisait une fois que l équipe suivante avait pris le relais dc tous les jours au moins une heure voir plus d heures sup sans pause . Parfois je chialer tellement j avais de soins urgents en mm temps des décès des réa des perf à reposer des familles à gérer des transferts des transfu bref….oui on peut se tromper

  35. Matt Panda Macone Le 24 juin 2015 - Répondre

    J ai déjà enchaîné beaucoup plus que 3 nuits d affile ca bé m ai jamais arrivé , ce n est pas parce que elle fait le même métier que moi que je suis solidaire , c est une chose que je n ai jamais compris , déjà en ifsi , tu vois ceux et celles qui ne sont pas faite pour ca , de plus les ampoules de topalgic et de morphine sont complètement différentes …. Triste mais si j avais été à la place de la famille j aurais fait un fait divers….

    • Matt Panda Macone Le 24 juin 2015 - Répondre

      Et arrêter de dire que ça peut nous arriver à tous , C EST FAUX !!!!! Pas ce genre d erreur !!!!!!

    • Matt Panda Macone Le 24 juin 2015 - Répondre

      Faut arrêter les conneries

    • Matt Panda Macone Le 24 juin 2015 - Répondre

      Et quand tu fais des nuits ben tu dors le jour

    • Laurie Lbm Le 24 juin 2015 - Répondre

      Tu sais sa m est arrive de faire un lovenox au lieu d une arixtra, tas le tel a l oreille,les sonnettes partt la famille au milieu,jai balance le lovenox a l etudiante en cochant machinalement l hbpm et 2 minute apres quand jai souleve le classeur que jai vu l arixtra jme suis souvenu qu il etait contre indique!! Apres faut savoir ce quil s est passe ds le service…bon sinon cmt sa va toi la bas??

    • Matt Panda Macone Le 24 juin 2015 - Répondre

      Ca va niquel 😉 t as pas tué ton patient avec un lovenox 😉

    • Matt Panda Macone Le 24 juin 2015 - Répondre

      La nuit je pense pas qu il y avait la famille ….

    • je rejoins matt 100 mg de morphine c enorme comme erreur et se tromper avec topalgic enorme aussi ca fait flipper ca veut dire que bcp st capable de faire les meme erreurs bein desole c flippant

    • Laurie Lbm Le 25 juin 2015 - Répondre

      Non cest bon il est sorti vivant lol

  36. Celine Dupont Le 24 juin 2015 - Répondre

    Honte à certains d’avoir de tels propos !!!

  37. Mnr Claire Le 24 juin 2015 - Répondre

    Je suis triste et choquée en lisant certains commentaires… Notre collègue infirmière doit déjà se sentir coupable, inutile d’en rajouter en parlant d’incompétence… Je trouve vos propos honteux, vous ne savez pas dans quelles conditions tout cela s’est déroulé. Une erreur est malheureusement vite arrivée et les conditions dans lesquelles la plupart d’entre nous travaille n’arrangent rien. On nous en demande tjs plus et le jour où ce genre de drame arrive, c’est tjs l’infirmière qui trinque, pas le médecin. Notre collègue mérite un peu plus de soutien et de compréhension, gardez vos jugements pour vous!!!!

  38. Sandrine Cordier Le 24 juin 2015 - Répondre

    Je comprends parfaitement qu’ on puisse faire des erreurs apres je ne comprends pas comment tu peux te tromper entre tramadol et morphine…l’ un est un antalgique simple…l’ autre un opiace …mis dans mon service dans un coffre fermé a clef avec tracabilite etc. A moins qu’ elle est preparee les 2 produits et fait une erreur dans les seringues où je ne sais quoi.?
    En tout cas on est pas a l’ abri d’ une erreur c’ est sur et pour ma part je fais répéter plusieurs fois si j’ ai un doute…genre poser une seringue de potassium…ou un produit que je n’ ai pas l’ habitude d’ utiliser parce que les petits soldats en premiere ligne c’ est nous! Et c’ est nous qui tombont en premier!

  39. Corine LE Quellec Le 24 juin 2015 - Répondre

    Ouiii et c’est le ministre de la santé qui faudrait emprisonner…. L’erreur est humaine, nous ne sommes pas des robots merde

  40. Panaget Le 24 juin 2015 - Répondre

    Arrêtez tous un peu de la plaindre oú de la comprendre!! C’est quand même hallucinant d’injecter tant de ml de morphine sans ce rendre compte qu’il y a un problème . A l’école on nous enseigne la pharmaco et on sais pertinemment qu’à partir d’un certain dosage c’est fatal. La c’est pas question de surmenage. Soit elle dormait pendant les cours a lIFSI soit elle est incompétente dans les deux cas faut changer de metier

  41. Diamant Fleur Le 24 juin 2015 - Répondre

    C’est bien beau de parler des infirmiere mais vous oublier les médecin chirurgien et professeur qui travail à la chaîne pour se faire de l’argent et acheter leur futur proche ils croient être dans une boucherie et je sais de quoi je parle et il sans prennent toujours et plis deminie pour profiter un max de l’argent de la sécurité sociale alors sauf au faut médecin

  42. Diamant Fleur Le 24 juin 2015 - Répondre

    G fait deux erreur dsl alors c pas proche mais porche et se n’est pas sauf mais stop

  43. Myriam Myriam Le 24 juin 2015 - Répondre

    Top trop de travail résultats stress fatigue les erreur arrive beaucoup de soutiens pour cet infirmière.

  44. Mickael Matton Le 24 juin 2015 - Répondre

    Bizarre tout de meme de les avoir confondu ne serait ce que par l emplacement dédié aux morphiniques mais personne ñ est à l abri.

  45. personne est a l abri.seuls ceux qui ne font rien ne commettent pas d erreur.nous ne sommes pas des machines

  46. Paskal Val Le 24 juin 2015 - Répondre

    Ne pas hésiter à se mettre en arrêt lorsqu’on est fatigué! Tans pis pour les cadres!

    • Lili Maxetpoe Le 25 juin 2015 - Répondre

      Est ce normal de devoir en arriver là. …On devrait pas être au bord du gouffre et fatigué au point de devoir se mettre en arrêt il y a des choses à faire en amont surtout on le sait bien un arrêt dans un service c est l’effet boule de neige car se sont souvent les collègues qui comble le manque en travaillant plus….

    • Paskal Val Le 25 juin 2015 - Répondre

      Eh bien si tous les soignants s’arrêtent….ils trouveront certainement d’autres solutions et prendront peut-être enfin les souffrances des soignants en considération!

    • Liberté Nereide Le 28 juin 2015 - Répondre

      Je suis en AT. Hypoglycémie sur un 13h 22h sans repos sans une goutte d’eau par 30℃. Fracture pouce et radius

  47. Laetitia Becquart Le 24 juin 2015 - Répondre

    Personne n’a la pretention d’être parfait, surtout dans ce metier…..sauf ici !
    Cest desolant de lire certain commentaires

  48. Amelie Steimer Le 24 juin 2015 - Répondre

    Il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompe pas. Il y a des médecins qui font des erreurs de diagnostic ou de traitement

  49. minette Le 24 juin 2015 - Répondre

    3ème nuit à son âge et elle met ça sur l’épuisement. A ce stade là ça donnera quoi dans 20ans. Moi je dis laisse tomber et change de carrière

  50. Sofia Julia Le 24 juin 2015 - Répondre

    Solidarité avec l’infirmière …faut jamais dire ça n’arrive qu’aux autres. …

  51. Karine Marie Le 24 juin 2015 - Répondre

    tout le monde s’en tape, de toute manière…

  52. oui le surmenage est réel ,je suis en libéral ,et y a a quelques mois j’ai frolé la catastrophe ,j’ai fait tombé un patient d’u lève personne ,j’ai eu un choc et elle aussi(elle a été perturbé pendant quelques semaines ) aloors que je faisais cette manip tous les jours depuis 1 an ,moi aussi je me croyais a l’abri des erreurs et bien non y a des limites a tout et surtout tenir compte de soi et de son état de fatigue ,j’ai levé le pied et reste vigilante ,courage chères collègues

  53. Bultez Claire ; je te rejoins tout à fait sur ton commentaire….

  54. Un policier ivre a écopé pour avoir renversé une personne âgée de un an de prison avec sursis mais lui il avait circonstances atténuantes il était ivre je plains cette infirmiere qui doit être inconsolable

  55. Antonella Bressan Le 24 juin 2015 - Répondre

    Une erreur,C arrive ou ca arrivera à chacun d entre nous…le truc c est de s en rendre compte au moment fatidique…

  56. Esmé Ralda Le 24 juin 2015 - Répondre

    Eh bah.. on se demande si certains sont IDE ou juges… Sans parler de la « toute puissance de certains soignants » qui ne feront jamais d’erreur… Durée moyenne d’une infirmière à l’hôpital => 7 ans. Ça fait réfléchir…

  57. Franck Vignier Le 24 juin 2015 - Répondre

    Moi avant d être Ide j étais préparateur en pharmacie.jai toujours était surpris des lacunes monumentales en pharmaco de mes collègues.et surtout les formateurs qui s en moquent.ca plus les cadences infernales de l hôpital on voit le résultat aujourd’hui. Maintenant on fait quoi?on a tous une part de responsabilité dans cette histoire.

    • Anne Ricci Le 24 juin 2015 - Répondre

      Étant inf ds un chu, je peux te dire par expérience que certains préparateurs en pharmacie sont loinloinloin d’être au fait quant aux indications de certains traitements. Et les calculs de dose je n’en parle même pas, au point que j’ai dû descendre une fois de mon service jusqu’à la pharma pr expliquer l’erreur de calcul d’une préparatrice concernant un anti-rejet. Pourtant rien de sorcier. Comme quoi…

    • Franck Vignier Le 25 juin 2015 - Répondre

      Je ne fais pas de prosélytisme pour une corporation ou une autre.les calcules de dose c est encore autre chose.je posais juste un constat,l apprentissage de la pharmaco aujourd’hui est elle satisfaisante?et le questionnement professionnel par rapport au produit que je donne et que je ne connais pas ou peu ou crois connaître?exemple sur un commentaire un peu avant le mien ou une Ide se demande comment c est possible alors que le tramadol est un antalgique simple et la morphine un opiacé…ça me fait doucement rigoler mais le problème est la,avons nous les bonnes bases de connaissance,les bons réflexes, les bonnes démarches…je ne sais pas mais ces affaires me font réfléchir. Et se renvoyer la balle pour savoir qui est le plus con ou le moins incompétent ne fait pas avancer le chmilblique.on a tous déjà fait des boulettes.que celui qui n a jamais fauté me jette la première pierre.mais probablement certaines peuvent et doivent être évitées.

    • Anne Ricci Le 25 juin 2015 - Répondre

      On est bien d’accord. Je répondais juste au constat que vous vous étiez permis de faire. Mais effectivement ce n’est pas ça qui fait avancer le débat. Effectivement chacun a ses connaissances et apprend grace a l’expérience. Je pense que ds cette histoire il y a tout un enchevêtrement de faits. Ce serait trop simple de réduire cette erreur a la fatigue, au manque de connaissance et/ou expérience etc… Ce serait trop simple.

    • Aurelien Uteza Le 25 juin 2015 - Répondre

      la honte du mec ! ilsait même pas écrire chmilblique !!! alors que ça s’écrit schmilblik !!!!!! enfin jcrois ! C’est ça qui fait avancer le débat !!! Oui désolé, je suis devenu un peu timbré à force d’attendre les médocs à la pharmacie avec les préparateurs qui me regarde comme si j’étais un alien 😉

    • Anne Ricci Le 25 juin 2015 - Répondre

      Aurelien Uteza, pk ton comm apparaît en jaune? Serais-tu effectivement un alien? ?

    • Aurelien Uteza Le 25 juin 2015 - Répondre

      bah moi il apparait normalement ! mais

    • Anne Ricci Le 25 juin 2015 - Répondre

      Ah ayé pr moi aussi. C bon tu es redevenu humain.

    • Aurelien Uteza Le 25 juin 2015 - Répondre

      j’en rete pas moins MOI !!!

    • Aurelien Uteza Le 25 juin 2015 - Répondre

      merde alors !!! je recraque

    • Jennifer Dubois Le 25 juin 2015 - Répondre

      Je suis ide pas pharmacienne
      Quand je sais pas je cherche aussi simple que ça
      De plus faire des généralités pour une ou deux exceptions typique. .

  58. Lu Nel Le 24 juin 2015 - Répondre

    Je rappelle qu’elle à eu un an avec Sursis!!! Et pas d’interdiction d’exercer. Donc la sentence montre qu’on à reconnu qu’elle était simplement faillible comme n’importe lequel d’entre nous….

  59. Gene Lithard Le 24 juin 2015 - Répondre

    Qui a dit que le métier d’infirmier/ère n’était pas un métier à risque.. Moj je l’ai quitté il y a 2 ans car travailler dans certaines conditions m’étaient insupportables et l’erreur m’effrayait!! Parfois il faut dire stop avant que notre côté humain nous fasse « de graves misères  » .courage à cette IDE et courage à la famille qu’il ne faut pas oublier! Le métier reste le plus beau métier qu’il doit si on le pratiquait dans des conditions CORRECTES!

    • Je suis d’accord avec toi…c’est un métier à risque : violence, agressivité, porter le chapeau des erreurs des autres, trop de responsabilités alors que docteur se de responsabilité, j’ai aussi làchée l’affaire depuis mon burnout…et lire tous ça me conforte dans mon choix de parcours…je plains ceux qui sont sur le terrain…
      J’avais choisi ce métier parce-que je voulais aider mon prochain mais ces dernière années je n’ai récolté que des emmerdes suite à une direction défaillante…je me suis même retrouvée chez les flics parce-que j’avais denoncé de la maltraitance…bref…métier de merde, ras le bol de ramasser des pots cassés, de pleurer pour avoir du matos, du temps, des moyens, de pleurer pour faire mon métier en sécurité….

  60. Patrick Bourdin Le 24 juin 2015 - Répondre

    Ce qui est surtout surprenant c est qu il n y ai aucun médecin présent

  61. Je ne veux pas être méchante. mais bon 100 mg de morphine c enorme. même en étant crever achever tout ce vous voulez sa l aurai interpeller. J espère juste que sa ne lui gâchera pas sa vie la pauvre.

  62. celine darche Le 25 juin 2015 - Répondre

    Il est clair que l’erreur est humaine !! Mais sérieusement sa vous ai déjà arrivé que l’on vous demande d’administrer 100 mg de morphine en SOUS CUTANÉ !!!! y a un moment donné même dans le stress y a des choses basiques qui doivent faire tilt !! Après je trouve que le médecin prescripteur aurait également du être sanctionné. ..

  63. Aline Lemasson Le 24 juin 2015 - Répondre

    Je suis d’accord l’erreur est humaine ok….. Mais quand tu as le métier dans l’âme tu te doit à faire atention à tous les gestes que tu a.. la fatigue n’es pas responsable .Toi seule es responsable. .

  64. Aline Lemasson Le 24 juin 2015 - Répondre

    Comment tu peut confondre topalgic et morphine qui sont des molécules différentes et qui.. ne sont pas du tous répertorier de la même façon

  65. Aline Lemasson Le 24 juin 2015 - Répondre

    Pour répondre à Sandrine Cordier ont ès pas des petits soldats .On fait juste un métier au qu’el ont doit réfléchir

  66. J’ai lu l’article du parisien qui parle de ce cas expliquant qu’à l’époque des faits les médecins était chez eux a donner les ordo par téléphone au lieu de faire leur garde car ils avaient trop d’heures. Cette ide en était a sa 3ème nuit car il manquait de l’effectif elle aurait pu aussi rentrer cher elle et faire les soins par téléphone !

  67. La pauvre elle va devoir vivre avec sa culpabilité…..

  68. Marilyn Zwiebel Le 25 juin 2015 - Répondre

    De tout coeur avec elle

  69. Olivia Beaudoin Le 25 juin 2015 - Répondre

    Je comprend pas trop comment on peut confondre en sachant que la morphine est au coffre … et puis dans le dosage ça aurait quand même du la surprendre …

    • Jus De Pêche Le 25 juin 2015 - Répondre

      Peut être que la professionnelle était une jeune IDE peu expérimentée.

    • Olivia Beaudoin Le 26 juin 2015 - Répondre

      ben y a le vidal au pire pour connaître les dosages quand on ne connait pas … une telle dose de morphinique humhum … je suis jeune DE aussi mais on connait quand même les normes ..

  70. Je suis d’accord

  71. Mehdi Benyarou Le 25 juin 2015 - Répondre

    Ben dis donc. On a affaire à la crème des infs ici. Si vous montrez la même empathie avec votre équipe ou vos patients qu’avec cette collègue, j’aimerais pas bosser avec vous…

  72. Valentina Gomez Le 25 juin 2015 - Répondre

    Oui il faut savoir souffler …. L ‘erreur peut arriver malheureusement

  73. Une nuit, un individu cambriolé et frappé a mort la victime … 2 ans de prison avec sursis… J exagéré a peine… Mais c une lourde peine pr cette ide

  74. Agnès Lenotre Le 25 juin 2015 - Répondre

    Sur une erreur épinglée on sait tous qu’il y en a des centaines de comises et un certain nombre passées sous silence par nos hiérarchies!! On nous en demande tjr plus épuisement pression replacement sur nos jour de repos médecins juste par téléphone et débrouillez vous ! C’est parfaitement hypocrite! Il n’y a que les gens qui ne font rien qui ne font pas d’erreurs! Plus ou moins grave malheureusement mais personne n’est à l’abri…

  75. Effectivement l’humilité est le maître mot de notre profession . Les conditions de travail abominables peuvent être le vecteur d’erreur mais de certaines erreurs . Le souligner ne fait pas de nous des supers infirmières ou des personnes en manque d’humilité mais effectivement je pense aussi que il y a encore des choses qui doivent sonner l’alarme rouge dans notre cerveau d’infirmières surmenées ! Cela fait 13 ans que je suis infirmière, je me suis d’ailleurs trompée une fois au bout de 3 nuits consécutives en fin de nuit avec une charge de travail de dingue ! On avait l’habitude de préparer des seringues d’héparine sur 12h avec une dilution à 1cc/h . Ma collègue précédente l’avais préparé sur 24cc et non 12cc , j’ai été happée par un patient qui n’allait pas bien , je devais faire le relai de la seringue , je l’ai vite changée et ré validé la SAP qui etait vitesse 2 ! Et du coup la dose de 12h est passé sur 6h ! Heureusement , le destin a été tendre avec moi car c’est un patient qu’on arrivait pas à anticoaguler et qui par cette malheureuse coïncidence a anticoagulé correctement . Mais je me souviens , de cet etat d’esprit lors de l’erreur , je me souviens de cette peur avant les résultats de coag , de ce sentiment d’être une merde ! Mais après avoir commis l’erreur , je peux vous dire que je suis persuadée qu’il y en a certaines quand même qui ne peuvent pas intellectuellement se faire !!! 100mg de morphine ???!!! Oh !

  76. Sandrine Soto Le 25 juin 2015 - Répondre

    Entre topalgic et morphine je trouve que se n’était pas bien grave sauf cas d’allergie et c sur que se tromper sur sa,on peut aussi se tromper sur un traitement plus grave,trop de fatigue pas asser de personnels et voila!

    • Jus De Pêche Le 25 juin 2015 - Répondre

      Au pire, c’est pas grave, elle a juste tué quelqu’un ! Tu l’as oublié ça.

  77. Stéphane Varlet Le 25 juin 2015 - Répondre

    L’erreur est humaine. Point barre. Faut arrêter les délires.

    • Jus De Pêche Le 25 juin 2015 - Répondre

      Et puis, ce n’est pas grave après tout : elle a juste tué quelqu’un ! Tu l’as oublié ça.

    • Stéphane Varlet Le 25 juin 2015 - Répondre

      Je n’ai pas dit que ce n’était pas grave.
      Je dis qu’il faut leur donner les moyens. Si on retire les freins des bus scolaires faut pas accuser le chauffeur en vas d’accident. Faut regarder plus loin que le bout de sa bite.

  78. On peut comprendre l’erreur les hommes ne sont pas des machines

  79. Audrey Ferré Le 25 juin 2015 - Répondre

    Pour ça !! Et ben

  80. Lili Maxetpoe Le 25 juin 2015 - Répondre

    Je crois que l on s égaré un peu du problème certe on est pas des machine et on ne travaille pas sur des machines non plus.On est tenu de vérifier et reverifier ,de respecter certaines règles de base notamment celle de la prescription médicale ecrite…
    Mais le sujet de base est ne l oublions pas le surmenage nous ne sommes plus des bonnes soeurs (messieurs je n ai pas trouvé de terme équivalent )et avons une vie à côté fort heureusement mais qui n est parfois pas toujours simple.
    On nous en demande plus est toujours :plus formation plus de groupe de travail plus de réunion… on aime ça mais nos temps libres se retrouvent réduit…
    Une vocation ….un métier et un métier c est aussi fait pour vivre à côté .Nous sommes trop souvent à flux tendu faire des heures supplémentaires non prévues ….et toujours lié à des soucis budgétaire et au manque de personnel…
    Le vrai soucis est la je pense et pas à pointer du doigt le pourquoi n a t elle pas réagit sur le fait que 100 mg morphine directe était obligatoirement fatal pour son patient….

  81. Inco Nuee Le 25 juin 2015 - Répondre

    Déjà on fait rien sans ordonnance les prescriptions au téléphone j’ai jamais vu une ide accepter !

  82. Agnes Servillat Le 25 juin 2015 - Répondre

    l erreur est humaine n empeche qu une infirmière est toujours sous la responsabilite du medecin … ! des conneries autres metiers y en a qui en font des milliers … alors oui lerreur est humaine existe ….. et les hopitaux sont assures pour  » proteger et couvrir  » l erreur de leur personnel …mais ca oN le dit moins …apres ….perso j ai eu vu des jeunes IDE arriver avec les gros bras et faire de sacrees conneries …. alors le diplomes ecrit avec des plans de soins a n en plus finir ??? la pratique par contre ben c est pas le top !! combien ya de gouttes dans 1 cc de perf ??? mdr !!!

  83. Les pauses devraient être obligatoires tout simplement…on n’est pas des robots…

  84. Gina Hornain Le 25 juin 2015 - Répondre

    on fait parfois des choses par habitudes normal ,mais parfois il faut reflechir !

  85. Aujourd’hui, c’était manifestations devant les ars de région. Si la loi santé passe, on n’a pas fini d’être débordées

  86. Stefany Barsacq Le 25 juin 2015 - Répondre

    Combien d’entre vous travaillent en cancéro ou en pallia ?! 100 mg de morphine, c’est haut mais ce n’est pas une dose mortelle ! Dans des cas comme celui la, il ne faut pas prendre en compte uniquement le dosage, mais aussi l’EG du patient, la NFS, la fonction hepatique, rénale etc … C’est très dommage pour cette jeune fille en tout cas

  87. Marion Bary Le 25 juin 2015 - Répondre

    J’écris ce commentaire après avoir lu la ribambelle de bêtises que certains écrivent. Je pense que 2sujets se mélangent ici. Il est question d’une part de l’erreur médicamenteuse, de procédure dans le soin (PM orale etc…) qui effectivement peut être commise par « n’importe qu’elle IDE » et Apres il est question de cette erreur la spécifiquement, qui elle n’est pas permise, tout d’abord dans l’erreur de la procédure une PM orale qui visiblement n’a pas été comprise (pourquoi ne pas faire répéter le médecin), du produit (morphine et topalgic pas tout à fait la même chose) et de la dose (5mg de Morphine et 100mg de topalgic). Je ne sais pas si je m’exprime bien, mais je pourrai comprendre qu’elle ai confondu entre grosse guillemets par exemple 20ui d’insuline lente et rapide, dans l’agitation les deux produits sont proche, même packaging donc à la limite et grosse limite et ça me fait mal au cœur de dire ça, mais la l’erreur est compréhensible. Mais sur 2produits tant différent sur les dosages que sur leurs préparation et leurs suivis l’erreur n’est pas permise. Trop de barrières et de vérifications n’ont pas étés faites et doivent être faites même dans l’urgence.
    Je pense, Apres ce n’est que mon avis qu’il y a certains traitements qui, même dans l’urgence, nécessite des précautions et une surveillance sans faille. Au prix de vies tout d’abord et surtout, mais aussi de notre diplôme. Apres je ne prétend pas être à l’abris de l’erreur, j’en aie déjà commises comme tout le monde évidement. Je suis infirmière de nuit dans une clinique, j’ai déjà fait bien plus que 3nuits d’affilées ainsi que de l’alternance jour/nuit/jour/nuit sur plusieurs mois et justement m’a vigilance n’en été que plus affuté. Je pense que justement quand on est fatiguée ou dépassé c’est la ou il faut ne serait ce que 1minutes, s’arrêter, souffler et RÉFLÉCHIR. Je souhaite une immense courage à cette jeune infirmière qui sera torturé longtemps par cette erreur et à la famille.

  88. Isabelle Yvon Le 25 juin 2015 - Répondre

    Nous sommes des abrutis! Nous nous auto critiquons nous memes les ide…. pffff
    Quand le chir ou le medecin fait une erreur c est un alea thérapeutique
    Quand c est une infirmière on lui tombe tous dessus pour dire qu elle est conne en gros et qu elle avait qu a faire attention? ??? C est pitoyable….pas étonnant que nous nous faisons bouffer par les docs la secu et le reste. ..nous n avons aucun corporatisme aucun soutien mutuel
    Combien de docs ou de chir ont tues des gens sans le vouloir et pour autant on en entend a peine parler???….bien sur c est affreux mais un peu de soutien on peut tous faire des erreurs

  89. Lélene A'd Le 25 juin 2015 - Répondre

    il n’empêche que cela aura eu pour effet + d’imposer à un médecin de venir au chevet du patient en cas d’appel la nuit… bon pour ma part je trouve énorme de sortir deux ampoules de morphine du tiroir des stups sans se poser de questions… elle devait être plus que fatiguée…. eh oui personne n’est à l’abris d’une erreur, il faut beaucoup d’humilité dans ce métier

  90. Abérant de confondre deux ampoules dont une dans un coffre avec tout une traçabilité et l’autre dans la pharmacie générale. Abérant d’en oublier les fondamentaux 10mg = 1ml ! La on parle de 100 mg injecter enfin je sais pas mais avant de réaliser votre soins faut se poser des questions quoi!
    Ça fait froid dans le dos!

  91. Fam Ilia Le 26 juin 2015 - Répondre

    Et les médecins ??? Eux peuvent faire des erreurs médicales ils ne feront pas de prison . Mon fils a été victime d une erreur médicale d un médecin aux urgences , erreur reconnue par le médecin expert nous sommes à 6 mois de procédure et toujours rien . Bilan je v peut être être dédommagé de 900 euros ouaouh quelle punition !!! Pffff ça me dégoûte

    • Liberté Nereide Le 28 juin 2015 - Répondre

      Quand le médecin se trompe, de prescription, c’est à l’ide de le voir de ne pas administrer et de prévenir le médecin. Un matin, je devais donner un diuretique per os et en iv à une patiente qui avait 11/6 de TA. Évidemment c’était une erreur de prescription…qui m’aurait coûté cher si je l’avais suivi

  92. Paméla Muyl Le 26 juin 2015 - Répondre

    Et oui personne n’est infaillible… L’erreur est humaine. Prenez soin de vous toutes et tous et faites attention…

  93. Cindy Didi Le 26 juin 2015 - Répondre

    L’erreur est humaine hélas. Personne n’est à l’abri même en étant vigilant

  94. Comment as t-elle pu se « tromper »? La morphine étant dans les stup??!

  95. Angelique Boucher Le 26 juin 2015 - Répondre

    Eh oui et il y en aura encore des erreurs. L’article dit vrai les médecins sont souvent absent ils viennent rarement voir leur patient on passe notre temps a leur demander si la prescription est bonne etc et en plus ils nous donne tous a faire le même jour( par exemple enlever des lames redon tous le même jour) ils ne se rendent pas compte de la charge de travail et quand on fait une erreur malheureusement cela nous retombe dessus!

    • Liberté Nereide Le 28 juin 2015 - Répondre

      Le médecin de mon service veut des bilans sanguins à tout le service tous les jeudis matins. Il y a 14 chambres doubles et seulement une ide de nuit. Elle commence les bs à minuit ou elle fait les patients les plus dégradés? Elle choisit la 2ème option

  96. Souffler facile à dire moins facile à faire les patients ont besoin de nous et après on leur dit quoi dsl je suis en pause sa marche pas lol le vrai problème c’est le manque de personnel et augmentation

  97. De la surcharge de travail et des soins qui sont de plus en plus délégués aux IDE et AS

  98. Juju Combalbert Le 26 juin 2015 - Répondre

    La fatigue ,hélas ,peut parfois entraîner des erreurs

  99. Moi je ne comprend pas trop. Effectivement les erreurs ça arrivent. Mais les morphiniques sont censés être rangés dans un coffre alors que le topalgic non. Ou alors elle avait peut être sortie tous ses soins à l’avance et à mélanger les traitements de deux patients avec la fatigue ce qui pourrait expliquer l’erreur. La direction n’aide pas beaucoup pour que ce genre d’erreur ne se produise pas.

  100. Christelle Joffre Le 26 juin 2015 - Répondre

    Moi c’est justement ma hantise. L erreur… Moi je ne voudrais pas être à sa place. Je ne comprends pas la méchanceté de certains sur ce poste… Brefff

  101. Sabrina Gombert Le 26 juin 2015 - Répondre

    Oui on est jamais a l’abris d’une erreur !

  102. Julie Parquic Le 26 juin 2015 - Répondre

    Karel Müller

  103. Rika Mat Le 26 juin 2015 - Répondre

    Et bla bla bla… Les médecins vous saluent

  104. Celine Dedelaperf Le 26 juin 2015 - Répondre

    Les erreurs seront de plus en plus nombreuses !!!!

  105. Maryléne Gardin Le 26 juin 2015 - Répondre

    L’erreur peut arriver a n’importe quelles infirmieres ou infirmiers et sa na rien avoir avec les competences..cesr juste que des fois on pas le temps de faire pipi..manger ou meme boire et on.fait des heures supp. On.es pas des supzr heros mais etres humains comme tt le monde..meme si certaines erreurs dans notre metiers sont tres graves personne es a labri..je soutient cette infirmiere a 100%

    • Liberté Nereide Le 28 juin 2015 - Répondre

      Carrément d’accord ! Je suis en AT là, j’ai fait un 13h 22h par 30℃ sans pouvoir m’occuper de mes propres besoins. 24 patients en cardio mais franchement c’était plutôt la psycho-gériatrie. En sortant du taff, j’ai fait une hypoglycémie. Fracture pouce et radius. Aucune empathie de la part de ma hiérarchie pour ce qui m’est arrivé

  106. Michelle Donnart Le 26 juin 2015 - Répondre

    Hospitalisée plusieurs fois ces dernières années je ne peux que vous dire merci,beaucoup de patients peu de personnel et la fatigue prend le dessus. Bon courage au personnel soignant

  107. C’est Le un an de prison qui est de trop pour moi car certain comme l’affaire du sang contamine s’en sont sortie sans prison pourquoi ?

  108. Sandrine Lbj Le 26 juin 2015 - Répondre

    C’est les boules pour elle, la fatigue et la surcharge de taf je trouve cela injuste la condamné

    • Liberté Nereide Le 28 juin 2015 - Répondre

      En débutant à l’hôpital en cardio, la 2em semaine la chef m’a convoqué car je mettais 20 minutes de plus que ma collègue qui a 10 ans d’ancienneté, pour faire le tour des médicaments. Et donc, j’aide moins les as dans les toilettes…
      Une collègue qui a voulu se dépêcher pour faire aussi bien qu’une ancienne et plaire à la chef a donné un hypotenseur à une patiente hypotendue et l’a envoyé en réa (elle n’avait pas pris la TA)

  109. Le mec qui prescrit oralement sans jamais bouger son cul pour voir le patient aucune conséquence. … et pendant ce temps là les internes qui rentrent les mauvais paramètres sur une machine et le patient qui nous fait un bas débit à qui on doit poser une sonde d’entraînement et finalement une ECMI en chambre et qui juste s’excuse « ah désolée c’est de ma faute je n’ai pas rentré les bons paramètres oups » ou les médecins qui trouent un poumon en posant un drain à un patient qui nous fait bien évidemment
    un collapsus et un arrêt derrière sans aucune conséquence on en parle ou pas!!!!!!!!

  110. Je pense que l’erreur est notre pire cauchemar à tous et de ne pas oublier que cela peut nous arriver à tout instant permet un peu d’être vigilant avant d’agir. On nous demande toujours plus et plus vite et effectivement de savoir s’accorder quelques minutes parfois est une excellente idée sauf en cas d’urgence évidemment !!! Je tire mon chapeau à ceux qui bossent dans l’urgence moi je ne pourrais pas…

  111. Michel Gervais Le 27 juin 2015 - Répondre

    Je comprends qu’en raison des conditions de travail dans les hôpitaux ou cliniques, il est possible qu’il y ait une erreur. Je suis de tout coeur avec eux et elles.

  112. Muriel Touitou Le 27 juin 2015 - Répondre

    Chères infirmières, peu de gens ne voient en vous qu’un instrument. Seul compte pour eux une technicité, une exactitude horaire car gare à vous si vous arrivez chez votre patient avec un quart d’heure de retard. Non mais quelle horreur ! Pour eux vous n’êtes rien que le fil qui sert à repriser, rien que la page de garde d’un livre etc. Mais heureusement certaines autres personnes vous apprécient hors vos capacités techniques, pour votre dévouement, votre patience, votre gentillesse et comprennent parfaitement que vous êtes avant tout des êtres humains. Rien n’est de votre faute. Quelle faute d’ailleurs ? Donner de votre temps ? Expliquer longtemps à vos patients le pourquoi du comment ? Faire une erreur certes regrettable mais humaine ? Ne perdez pas chères infirmières votre sourire, ironisez les  » bienveillances  » à votre encontre, partagez vos bons soins car vous êtes magnifiques et nous vous aimons…

  113. Laura Montaux Le 27 juin 2015 - Répondre

    Je la soutien car l’erreur est humaine…. et on est jamais toucher tant que ça nous concerne pas….
    Malheureusement ça aurait pu arriver à n’importe qui d’entre nous….
    Courage à elle!

  114. Emilie Luca Le 27 juin 2015 - Répondre

    Il est vrai que l’on fait un métier stressant, parfois on est démuni surtout la nuit car moins de personnel et le médecin pas toujours sur place mais quand on fait un soin il faut quand même percuter un minimum … L ampoule de morphine 100 mg est vachement grosse et on doit remplir un cahier de toxique .. Comment elle a fait pour se planter … En gros elle connait pas son produit et les dosages, ces risques, ces surveillances … Bien sur que des erreurs ça arrive !!! Je pense que le soucis aussi vient des nouveaux diplômes tout simplement …

  115. Grazyenzo Gavalda Le 27 juin 2015 - Répondre

    Courage à vous que je côtoie tous les jours. ..L erreur est humaine. ..prenez le temps de respirer. ..♡

  116. Et oui ça peu arriver beaucoup de choses à gérer en même temps , famille patients et médecins à gérer ! Bien que ce soit une faute je pense qu en faisant ce métier aucune infirmière ne peu dire que ça ne lui arrivera jamais ..

  117. Carole Flamion Le 27 juin 2015 - Répondre

    je suis surprise par l effet de cette rubrique…comme quoi ça ne laisse personne indifferente et que cela concerne beaucoup de monde….meme les personnes qui se disent au dessus de l’erreur..si ellesreagissent c’est qu’il y a questionnement?????.

  118. Elodie Biache Le 27 juin 2015 - Répondre

    Personne n’est à l’abri d’une erreur. Mais j’aimerais juste comprendre comment c’est possible de prendre une ampoule de 100mg de morphine(je pensais que le Max c’était les ampoules de 50). Et ensuite comment c’est possible de se tromper en prenant de la morphine a la place du topalgic en sachant que la morphine se trouve dans les stups sous clés.

    Bref c’est vraiment horrible pour elle!

  119. Liberté Nereide Le 28 juin 2015 - Répondre

    Pour ma part en psy, un patient entre à la clinique pour TS et il prend de la méthadone. On est vendredi soir et pas de pharmacie dans la clinique. Le médecin me dit de donner les gélules roses reprisent à l’inventaire car le patient dit que c’est sa méthadone. Une petite boîte blanche sans inscription, aucun dosage sur les gélules..bien différentes de la méthadone que j’ai en stock pour un autre patient.
    Je m’oppose donc au psychiatre en lui rappelant celui qui administre est responsable et vous ne pouvez me confirmer ni le contenu ni le dosage des gélules.
    Mon cdd après 8 mois a été arrêté

  120. Et si c’était un hoax et que vous vous écharpez pour rien

  121. Ksksa Peutfoutre Le 28 juin 2015 - Répondre

    Peut etrr que si elle avait pu avoir la possibilite de prendre des rtt ou autre jours de recup cela ne serait certainement pas arrive. .

  122. Si vous avez une bonne dextérité, vous pouvez poser une voie veineuse ou faire un bilan en moins d’1mn, sauf que…. Il faut encore en compter 15mn voir plus pour la paperasse, la saisi informatique, l’identification, les coups de fils au labo, pharmacie et autres professions intervenants, la transmission oral… « Bref »… Vous voyez ce qui est chronophage ?

  123. Initial Mémé Le 28 juin 2015 - Répondre

    Un métier bien lourd en responsabilité pour une reconnaissance bien légère … Chapeau !

  124. Mehdi Benyarou Le 29 juin 2015 - Répondre

    Pierre jonqueur: tu es parti en libéral par choix, ou parce que partout où tu passais tu faisais ton surhomme et personne pouvait te blairer? Vu ton discours, je vote pour la 2eme option… 🙂

  125. Mehdi Benyarou Le 29 juin 2015 - Répondre

    Roddy ricart: 500% d’accord! Si les médecins se permettent des prés orales, c’est surtout parce qu’on les y autorise. J’ai fait autant de public que de privés, et c’est partout pareil: si l’équipe se mobilise pour faire chier les cadres et les médecins, ça change. Ça veut pas changer: appel adg ou directeur de garde. C’est notre DROIT! On ne peut pas nous obligé à faire des choses illégales. Au pire quoi? T’es mal vu par ton médecin? En cas de problème, c’est pas lui qui prendra un an de prison.
    Se mobiliser ensemble, et arrêter d’être des moutons chacun dans son coin.

  126. je vous comprends surtout au manque de personnel tellement facile dans l’épuisement de tout mettre sur leur dos la faute au système à la direction de l’établissement….

  127. Manu Le 1 juillet 2015 - Répondre

    Un peu de compassion envers cette collègue est la moindre des choses. Oui erreur il y a. Combien d’erreurs ont pu être évitées, décelées par la même ? Le rôle ide est le dernier chaînon entre médecin et patient. La perfection n’est pas de ce monde il me semble. Même la ou le plus rigoureux, methodique fera un jour une erreur. Oui, ça a été fatale. Je ne cautionne pas l’erreur mais comprend, étant ide, et ayant été longuement patient, que le risque zéro n’existe pas. Courage à elle et à la famille du défunt.

  128. […] Cela peut aller de quelque chose de simple, qui n’a aucune conséquence, à un problème beaucoup plus grave. […]

Laisser un commentaire