Des infirmiers français en partance pour des pays étrangers

Des infirmiers français en partance pour des pays étrangers

Aspirant infirmier ou infirmier déjà en poste, envie de découvrir le monde en exerçant votre métier ?

Futur élève en IFSI ou infirmier installé de longue date, l’aventure vous tente ? Changer votre blouse tricolore pour un autre pays, une autre langue, d’autres codes et une autre pratique infirmière. Pourquoi pas vous ?

L’équivalent de l’IFSI en Belgique, un choix qui a du succès parmi les français

Soyons clairs : la reconnaissance de votre diplôme infirmier obtenu hors de nos frontières ne sera valable en France que si vous passez vos examens dans un des pays de l’Union Européenne, la Suisse et plus surprenant, le Québec.

Vous souhaitez prendre le large afin d’ausculter de nouveaux horizons pour votre formation au métier d’infirmier ? Il vous sera donc largement conseillé d’éviter les Etats-Unis ou l’Australie, vous risqueriez de devoir repasser vos diplômes une fois revenu en France.

Le pays le plus demandé actuellement par les aspirants infirmiers serait la Belgique. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’examen d’entrée semblerait plus facile à obtenir que celui des IFSI françaises.

Ainsi, les élèves qui le souhaitent par envie ou parce qu’ils auraient ratés leur concours d’entrée en France peuvent partir en Belgique. Toutefois la facilité du parcours est bien souvent remise en cause : « En   Fédération   Wallonie-Bruxelles,   les   études   infirmières   sont   organisées   à   deux   niveaux : l’enseignement secondaire donne accès au brevet d’infirmier hospitalier tandis que l’enseignement supérieur débouche sur un diplôme de bachelier ».

Cependant, le choix de poursuivre des études infirmières dans des pays étrangers n’est que rarement motivé par une idée de facilités mais plutôt par une envie de découvertes, ce qui ne peut être qu’un atout supplémentaire lors du retour en France. Ainsi les étudiants belges formés universitairement ne sont pas moins aptes que les français à exercer dans l’Hexagone, bien au contraire. La pratique infirmière belge intègre par exemple tous les actes effectués en France par l’aide-soignante.

Grégory, étudiant infirmier belge diplômé, souhaite désormais rentrer en France. Il affirme « Je n’ai aucune appréhension car les techniques sont similaires dans les deux pays. Cependant, les infirmiers ont certainement plus d’autonomie et de responsabilité en Belgique ».

 

Pratiquer son métier d’infirmier libéral ou hospitalier dans le monde : le Québec recrute !

Après avoir effectué vos études d’infirmiers en France ou ailleurs, vous souhaitez quitter notre chère France pour d’autres contrées plus lointaines ? Pourquoi pas ! Comme nous l’avons souligné, l’équivalence de diplômes est simple à obtenir dans les pays de l’U.E. mais aussi en Suisse (beaucoup de frontaliers font ce choix) et… au Québec !

Les accords d’entente France/Québec signés en 2008 concernant la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles ont pour objet depuis 2011 les diplômes d’infirmiers. Ainsi le Québec, en déficit de personnel infirmier, a pu largement obtenir des infirmiers français pour venir au secours des hôpitaux et des services libéraux québécois. On estime à 200 le nombre d’infirmiers français à venir s’installer chaque année au Québec depuis 2011.

L’engouement des infirmiers français pour la vieille Province est relativement simple à comprendre : un travail moins stressant, des opportunités de carrière facilitée et une reconnaissance beaucoup plus grande que dans notre hexagone. Aline, infirmière québécoise de 30 ans en provenance de France témoignait à l’Express en 2013 sa satisfaction : « D’abord, parce qu’elle en a moins à sa charge (12 patients durant son quart de soir -16 heures/minuit- alors qu’en France ses collègues peuvent en avoir une trentaine). Ensuite, parce qu’elle est secondée d’une « infirmière auxiliaire » qui la libère de nombreuses tâches (pose de cathéters intraveineux, injection d’insuline, pansements, distribution des médicaments…) ».

Alors le Québec serait-il le nouvel Eldorado de l’infirmière française ?

Et vous, infirmières et infirmiers libéraux, êtes-vous tenté par une expérience professionnelle en dehors de la France ? Vous avez effectué vos études ou une expérience infirmière hors de France, pourquoi ne pas nous livrer votre témoignage ?

 

By | 2018-04-12T15:31:13+00:00 15 juillet 2015|Actualité Albus|189 Comments

189 Commentaires

  1. Momo Acinom Le 14 juillet 2015 - Répondre

    Peut etre.mais quel pays?

    • Cindy Walkiewiez Souel Le 15 juillet 2015 - Répondre

      La Suisse une amie y est partie il y a 1 an et ne reviendrai pour rien au monde!

    • Momo Acinom Le 15 juillet 2015 - Répondre

      Merci Cindy..tout facon quand rien ne va dans une pays faut changer.surtout quand il y a q une valise qui encombre derriere.:)

    • Bultez Claire Le 15 juillet 2015 - Répondre

      La Suisse on y pense souvent ou les dom Tom au mois on aura le soleil LOL

      • Allaert Le 30 juillet 2015 - Répondre

        Oubliez la Guadeloupe et la Martinique…

        Bien d’idel y ont pensé avant vous et de ce fait, nous sommes largement sur-dotés.
        Je suis en Guadeloupe depuis 01/2005, installé en libéral depuis 2009.
        Depuis trois ans, pas une semaine sans deux-trois coups de fil pour des remplacements/collaboration…

        Ne vous tournez pas vers les chiffes du ministère, ils sont inexacts.
        Le ministère refuse de nous signaler en sur-dotation du fait de la situation
        du Centre Hospitalier de Pointe a Pitre. En effet, le personnel quitte le CHU
        « en masse » pour diverses raisons fonctionnelles et/ou économiques.
        Que faire de ces IDE…?

        Et bien, on les laisse s’installer dans leur département au risque de faire s’effondrer
        économiquement bon nombre de cabinets existants et d’encourager des pratiques
        en opposition avec la déontologie de notre profession. P. Ex. Déposer tous les mois une enveloppe dans la salle de soin du service de diabétologie…

        Et je ne vous parle pas des HAD qui prennent en charge des patients qui ne rentrent pas dans les critères pour cette prise en charge : toilettes simples, patients âgés mais pouvant être pris en charge par les IDEL, patients diabétique insulino-dépendants…
        Vous dire que l’HAD nous vole notre travail sous notre nez serai peu dire puisqu’ils sont, associés avec les établissements de soins (publics comme privés), « à la source »…

        Voilà un instantané de la situation sur nos îles sœur, 971 et 972.

        Naturellement, Claire, il y a le soleil…
        Mais ça c’est une face de la pièce.

        Courage, collègues.

    • Momo Acinom Le 15 juillet 2015 - Répondre

      Oui Bultez Claire.changez ca monte le moral. Merci

    • Caroline Holleis Le 15 juillet 2015 - Répondre

      La suisse jy suis. Vers fribourg. C est le paradis 😉

    • Sarah Dada Le 15 juillet 2015 - Répondre

      Ça donne quoi du coup concrètement la.Suisse ??

    • Momo Acinom Le 15 juillet 2015 - Répondre

      Oui pour une etrangere comme moi ca va pas etre facile.a chaque fois je recommence la reconnaissance de diplome.en belgique ca a dure 6 mois.en france un an

    • Rose H. VanSpaendonck Le 16 juillet 2015 - Répondre

      Suisse ou luxembourg

  2. Lisa Ahamada Le 14 juillet 2015 - Répondre

    En suisse

  3. Vanessa Giquel Le 14 juillet 2015 - Répondre

    Ils ont raison partir pour un meilleur salaire, pour des conditions de travail décentes, pour le respect, l’expérience…

  4. Mintaly Bakh Le 14 juillet 2015 - Répondre

    Doussou Cbly

  5. Clairy Wil Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Tres tres tentant!!!!!!! Surtout pr de meilleures conditions de travail 🙂

  6. Mouni Cooper

  7. Łųź Đįvįňą Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Le Québec c’est tentant

  8. Fan Ny Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Alex Omil !

  9. Orely Lazar Léon Le 15 juillet 2015 - Répondre

    600% d’augmentation de demandes d’émigration au canada chez les pros de santé
    La France va ramer dans pas longtemps
    Autour de moi plus de 20 départs déjà

    • Ch Loé Le 15 juillet 2015 - Répondre

      oui ben t’inquiètes pas ils reviendront comme moi, le système de santé à l’américaine c’est un choc quand t’arrives !

    • Orely Lazar Léon Le 15 juillet 2015 - Répondre

      En France c’est pas mieux
      Sans mutuelle tu creves
      Même avec une pathologie lourde
      et si tu es pas à jour de tes cotisations tu es pas pris en charge et tu as ta prévoyance dans l’os
      moi perso j’espère que le privé va vite reprendre tout ça en main
      et pour le moment personne ne pense même une seconde à rentrer au contraire c’est une fuite effroyable tout le monde se tire
      ou raccroche la blouse Comme moi

  10. Anthony Valdenaire Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Gae LLe

  11. Sylvie Bousquet Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Attention, j’ai travaillé 9 ans au Québec. Premièrement ce n’est si bien payé que les gens le pensent, une infirmière vit au même niveau qu’elle vit en France, et les conditions ne sont pas mieux qu’en France! Le Québec manque cruellement d’infirmière et pour y pallier les hôpitaux forcent les infirmières à faire des journées doubles ! Donc 16 h d’affilée ! D’abord ils font appel aux volontaires, mais s’il n’y en a pas, ils réquisitionnent ! 16h d’affilée c’est inhumain, surtout quand ça arrive plusieurs jours de suite. Le Québec vient recruter directement à Paris pour pallier à ce manque, ils ne disent pas toute la vérité lors du recrutement . Quand je suis arrivée en 2002 nous étions 7 infirmières françaises à avoir été recrutés dans cet hôpital, quand je suis partie , il n’en restait que deux qui pensaient aussi à repartir… L’expérience a été quand même enrichissante sur le plan professionnel .

    • Romain Wardzala Le 15 juillet 2015 - Répondre

      Tout à fait d’accord avec toi. J ai connu les journées de 16h. Et les salaires ide sont gelés pour 3 ans (jusque 2018 minimum ) aucune évolution. Les français ou autres qui signent un contrats sont dorénavant en temps partiel. Les salaires sont pas mieux compte tenu du prix de la vie. Si tu te décide à manger sans stéroïde ni antibio dans ta bouffe. Les transports sont encore moins pratique qu en France. Et enfin être français n est pas si bien vu que cela. Et pour finir si tu signes au chum quelque soit le poste sur le contrat tu finiras au pool.

    • Géraldine Urban Le 15 juillet 2015 - Répondre

      Perso j’irai bien vivre à Gatineau ou à Sainte -Agathe des monts ???

    • Romain Wardzala Le 15 juillet 2015 - Répondre

      Sans oublier que les frais de dossier dépassent les 1000 euros pour partir la bas. J ai du payer deux fois l ordre infirmier à cause d un retard au niveau des visas. Sur place c la colocation obligatoire vu le prix des logements et la caution non rendue est de rigueur. C’est à toi de te demerder pour trouver le prochain coloc si tu veux empocher sa caution. Niveau alimentaire tout est surtaxé. Surtout l alcool et le fromage.

    • Sylvie Bousquet Le 15 juillet 2015 - Répondre

      Sans oublier qu’on est syndiqué de façon obligatoire et on n’a pas le choix du syndicat puisqu’il n’y en a qu’un ! Et comme il à le monopole et plein d’argent , le syndicat ne fait rien pour aider les infirmières. D’ailleurs elles même pas le droit de faire grève . Pas de temps de transmissions prévu , pour cela ils comptent sur notre conscience professionnelle c’est donc du bénévolat !
      Géraldine Urban , c’est drôle, j’ai justement travaillé à Sainte Agathe des Monts et un peu aussi à Gatineau en intérim . Tu connais ?

    • Romain Boyer Le 15 juillet 2015 - Répondre

      Également en cours d’immigration vers le Québec. On m’a proposé Gatineau. J’aimerais bien avoir l’avis d’IDE qui y sont aller. Merci

    • Virginie Rascol Le 15 juillet 2015 - Répondre

      Pourquoi rester si longtemps si ça vaut pas le coup ?

    • Sylvie Bousquet Le 15 juillet 2015 - Répondre

      J’y suis resté si longtemps car mon mari était cuisinier et que dans la restauration les conditions sont meilleures qu’en France. Ensuite j’ai eu mes deux enfants là bas, et une fois installés, c’est pas forcément évident de refaire les démarches inverses pour re-rentrer. Pour finir, je dirais que ça serait à refaire, je le referais, l’aventure était quand même enrichissante sur le plan personnel aussi.
      Ça dépend ce qu’on cherche, moi je ne cherchais pas des meilleures conditions de travail, mais je voulais juste vivre une expérience autre qu’en France, et découvrir une autre mentalité.

    • Matenin Coulibaly Le 16 juillet 2015 - Répondre

      Danielle Mak lis donc sa….

    • Elo Rac Le 17 juillet 2015 - Répondre

      oula ben je vois que le non respect des infirmières est international ! C’est honteux cet esclavagisme !!!

    • Géraldine Urban Le 17 juillet 2015 - Répondre

      Sylvie, l’année dernière je suis allée en touriste au Québec rejoindre une copine infirmière. Et j’ai eu la chance de me balader vers Mont Tremblant. Je suis passée à Sainte Agathe des Monts. Quand je suis rentrée j’ai regardé le site de l’hôpital, et il y avait quelques annonces. J’ai de l’expérience en bloc opératoire, quand j’ai appelé le bureau de recrutement ils m’ont ok tout de suite si je suis intéressée ? En tant que touriste j’ai adoré ce coin du Québec, mais pour y vivre avec mon homme et mes filles? Je ne sais pas

    • Géraldine Urban Le 17 juillet 2015 - Répondre

      Et Gatineau je trouve sympa parce que ça reste au Québec mais c’est juste en face d’Ottawa, ville dont je suis tombée totalement sous le charme ???

  12. Ludivine Gaurois Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Julie Dubois

  13. Pie Rre Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Jeff Sergent

  14. Pie Rre Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Jeff Sergent

  15. je l’ai fait. Mon seul regret??? être revenue….

  16. Géraldine Urban Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Pour différentes raisons, oui c’est un regret de ne pas avoir sauté le pas lorsque mon mari et moi étions plus jeunes. Cela ne fait que 3 ans que je suis infirmière mais nous en parlions déjà quand je faisais un autre boulot. Aujourd’hui plus âgés, avec 2 enfants nous avons encore de longues soirées où nous refaisons le monde et où ce projet d’immigrer reste sur la table. Tout n’est pas rose au Québec mais j’apprécie la mentalité anglo-saxone pour cette liberté d’entreprendre, le goût du risque et la liberté… mes meilleurs amis vivent au Québec, aux USA et en Australie. Ils me font rêver!

    • Géraldine Urban Le 15 juillet 2015 - Répondre

      Je voudrais préciser que je n’exercerai pas forcément le métier d’infirmière. Si déjà on quitte la France, je peux (encore )changer de métier ???

  17. Romain Morisseaux Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Moi je suis content d être revenu en France ! Et le Québec recrute presque plus de français.

    • Chloé Pbefhwsef Le 12 août 2015 - Répondre

      Est ce que je peux te demander comment c’est passé ton retour en France??, je viens de signer un contrat pour le Quebec, je pars en aout 2016 pour ( a priori ) 3 ans. 🙂

  18. Kat Silza Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Ah non vous êtes bien assez.loin déjà !!!

  19. Joelle Capdeville Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Frontaliere de la Belgique (1km de la frontiere) si beaucoup y font leurs etudes (pas de concours d’entrée) tres peu exerce en France et aucune en liberal .Ce n’est pas si simple d’obtenur l’equivalence 🙂

    • Mickael Rocco Le 15 juillet 2015 - Répondre

      Faux j’ai faits mes etudes a mouscron en graduat et j’ai ete acceuilli les bras ouvert en france et je suis maintenant en liberal 😉
      Bon certes je suis diplome de 2002 !

    • Joelle Capdeville Le 15 juillet 2015 - Répondre

      ça depend aussi des regions sans doute !!l ‘ars ne donne pas facilement ici ;voire même apres un examen passé en France

    • Claire Tailly Le 15 juillet 2015 - Répondre

      Idem diplômée en Belgique en 2000 suis en libérale depuis 10 ans et je n ai eu aucun soucis concernant mon équivalence

    • Joelle Capdeville Le 15 juillet 2015 - Répondre

      il semble que le Nord de la France ,valide mieux que le nord -est ,alors et cette année ,à Lbramont par exemple il y a des quotas pour les français

    • Aurelie Laventure Le 15 juillet 2015 - Répondre

      Idem Tres simple pr moi: étude a Mouscron et hop Ide en France puis en libéral ?

    • Mickael Rocco Le 15 juillet 2015 - Répondre

      Maintenant en effet ils font du tirage au sort pour les francais qui veulent faire leurs etudes dans ces ecoles !

    • Edwige Mesplier Le 16 juillet 2015 - Répondre

      Faux . diplôme en 2012 je travaille dans les Vosges . Je n’ai eu aucuns soucis avec l’ars . Une de mes camarade est de Marseille elle n’a eu aucun soucis également . En Belgique il y a deux types d’écoles le breveté et le gradua . Ça change pour les belges qui veulent faire une spécialisation ou non mais pour nous français qui retournons aux pays ça ne change rien

    • Edwige Mesplier Le 16 juillet 2015 - Répondre

      J’ai fait mes études à libramont en breveté sans aucun quotas

    • Joelle Capdeville Le 17 juillet 2015 - Répondre

      c’est maintenant les quotas pas 10 ans en arriere et ça vaut pour toutes les filieres medicales et para medicale .il y a meme un tirage au sort ,ce que je trouve tout à fait normal d’ailleur .,il y avait plus de français que de belges dans certaines filieres .

    • Allaert Le 30 juillet 2015 - Répondre

      FAUX : 10 minutes au rectorat de Lille, sans rdv en déc 2004.

      Je suis Belge, diplômé depuis 1997, et l’ARS ne fut qu’une formalité,
      tant pour l’exercice en établissement de soins que pour le libéral.

  20. Partir quand on est jeune diplômée !!! Ça n’a peut être qu’une expérience enrichissante ….. Je ne l’ai pas fait …. Après on se marie on a des enfants une maison et plein d’excuses de part et d’autres ….. Et des regrets ….. Alors n’hésitez pas si vous avez envie foncez !!!

  21. Soraya Boudiaf Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Maxime Berthinier

  22. il y a de la demande en Bretagne !

    • Je suis dans le Finistère et c’est vraiment pas génial !! Beaucoup trop de petits contrats de remplacements des titularisations au bout de 5ans ! Pas de cdi, personnel en sous nombre .. C vraiment pas le top !

    • Gwen Ola Le 15 juillet 2015 - Répondre

      je confirme

    • Sandrine Quinquis Le 15 juillet 2015 - Répondre

      Je confirme ! Et même en libéral c’est raide

    • Maella le Roux Le 15 juillet 2015 - Répondre

      Je suis dans le Finistère aussi,en formation en ce moment mais non rémunéré donc je vis sur les.petits remplacements et…effectivement c’est compliqué
      Bon courage à vous toutes !!

    • Stéphanie Andre Le 15 juillet 2015 - Répondre

      Le climat doit être trop bon du coup les gens ne sont pas malades 😉

    • J’ai quitté le finistère faute de travail …j’étais seule avec une fille de 6 ans …

    • Violette Henriot Le 16 juillet 2015 - Répondre

      Rennes aussi c’est la Bretagne entière qui est concernée

    • Jennifer Bak Le 17 juillet 2015 - Répondre

      La France entière est concerner je pense…

  23. Nicolas Steiner Le 15 juillet 2015 - Répondre

    J’en reviens et faut être préparé à ça ! Le quebec c’est sympa mais faut pas s’attendre à des miracles les conditions de travail ne sont pas plus faciles ! Tu peux effectivement faire de l’over avec un 16 heure d’affilé ( ca se joue souvent sur ton ancienneté) et puis les hopitaux n’embauchent plus tellement. Attendez vous a ce que ca ne soit pas si facile que ca de trouver un boulot restrictions budgétaires oblige ! Mais je garde un beau souvenir de mon expérience la bas et des personnes que j’ai rencontré !

  24. Vanessa Pariis Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Moi j ai bcp de regrets de ne pas être aller en suisse avt mon mariage puis bébé…. salaire et conditions de travail sont bien différents de ce que je vis aujourd’hui en france ds la fonction publique!!!

    • Muriel Gafsou Le 17 juillet 2015 - Répondre

      N’ais aucun regret. Un poste infirmier en public vaut de l’or. Crois moi

  25. Ma Gali Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Moi j’aimerais bien tenter la Suisse une fois diplômé ! ! Mais apparemment ce n’est pas si cool que sa!!

    • Isa Beaussier Le 15 juillet 2015 - Répondre

      Salaire ×2 et conditions de travail exceptionnelles… Même sans RTT ca vaut le coup. .

    • Ma Gali Le 15 juillet 2015 - Répondre

      Merci et il recrute ou pas??? J’ai encore 2 ans devant moi dans le meilleur des cas mais je me renseigne un peu!!!???

    • Audrey Masse Le 16 juillet 2015 - Répondre

      Quand je suis arrivée en Savoie avec mon diplome dans l’espoir de travailler en Suisse dont on m’avait vanté les conditions j’ai reçu quelques appels qui me demandaient de prendre déjà un peu d’expérience en France avant de me tenter chez eux. Ce qui revenait souvent c’est qu’ils préféraient que je prenne un peu de plomb avant de tomber dans un nouveau système dont on nous apprend rien à l’école puisqu’étranger. Après j’ai vite trouvé quelque chose qui m’intéressait donc j’avoue ne pas avoir insisté X)

    • Camille Henry Le 16 juillet 2015 - Répondre

      Et en temps qu’aide soignante, il y a du boulot en Suisse ?

    • Virginie La Rosa Le 16 juillet 2015 - Répondre

      Non très peu de poste aide soignant en Suisse, ils privilégient le rôle propre de l’infirmière.
      Pour les infirmiers, ils recherchent mais avec de l’expérience.

    • Ma Gali Le 16 juillet 2015 - Répondre

      Merci pour vos réponses

    • Anne Jouret Le 16 juillet 2015 - Répondre

      Salaire × 2,5 ! Possibilité de commencer en Suisse mais avec de la chance et un bon dossier sinon ils préfèrent 2 ans d’expériences !

    • Anne Jouret Le 16 juillet 2015 - Répondre

      J’y suis depuis 2 ans et demi. Ça fait 1 an et demi que je suis dans la même boîte et en CDI. 42 h par semaine mais super salaire. Fini à compter les fins de mois. Conditions sympa, moins de patients à prendre en charge qu’en France. L’infirmière fait du nursing en plus des soins dans certaines structures.

      • Balias Le 3 janvier 2016 - Répondre

        Bonjour je suis en 3 eme année infirmière à tournai en Belgique..aurais tu un mail pour que l’on communique ? Merci

    • Anne Jouret Le 16 juillet 2015 - Répondre

      Etc.

    • Anne Jouret Le 16 juillet 2015 - Répondre

      Si besoin de renseignements n’hésitez pas !

    • Méline Hakuba Vlt Le 16 juillet 2015 - Répondre

      Je vous ai mp

    • Hou Ria Le 17 juillet 2015 - Répondre

      Salaire x2 ça donne quoi a peu près Sans indiscrétion? C’est vrai que les loyers son cher . Merci de tes réponse

    • Jennifer Bak Le 17 juillet 2015 - Répondre

      Oui mais la vie est très chère la haut non ? C’est pas trop dur ?
      Je suis bientôt diplômé et je vais envoyer des CV un peu partout…. j’hésite à le faire pour la Suisse car c’est vrai que beaucoup m’ont dit que même si on gagner plus la vie la haut était 2 fois plus chère !

  26. Bruno Peveri Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Edwige Cabrera

  27. Fannie Fur Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Je suis en Bretagne et il n y a plus de boulot 🙁
    Par contre j ai fait deux dom Tom et la suisse … On ne regrette jamais ces années de découvertes !!! J y retournerai sans hésiter si on pouvait tout faire …, j espère repartir dans plusieurs années 🙂

    • Emelyne Prevot Le 15 juillet 2015 - Répondre

      Je suis en Vendée et on a bcp de boulot au point où notre renfort d’été qu’on a depuis janvier on l’a chiper a l’hôpital car pas d’IDEL de trouver!!
      J’espère avoir un enfant bientôt mais je crains que si on ne trouve pas de remplaçante, je devrait continuer à travailler moins charger certes mais pas toujours simple!

    • Fannie Fur Le 15 juillet 2015 - Répondre

      Ici on nous envoie des candidatures spontanée … Au moins une / mois !!

  28. Delphine Pesqué Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Antoine FauFau

  29. Caroline Holleis Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Je vis depuis 2 ans en suisse et je ne regrette absolument rien. La vie est tellement plus facile maintenant

    • Amy Camara Le 16 juillet 2015 - Répondre

      Bonsoir, je souhaite venir travailler en suisse mais j’avoue ne pas trop savoir par où commencer en sachant que j’ai mon fils qui est encore en crèche. Si vous avez des informations merci de votre aide.

    • Hou Ria Le 17 juillet 2015 - Répondre

      C’est à dire plus facile ?

    • Caroline Holleis Le 17 juillet 2015 - Répondre

      Plus de responsabilités ms 2 infirmières et 3 a 4 aides pour 18 résidents. Et le salaire est plus que doublé. En France j étais seule avec 4 aides pour plus de 50 a 100 résidents

  30. Aude-Véronique Banon Le 15 juillet 2015 - Répondre

    plus facile pas si sur, cela fait bientôt 9 mois que je suis en attente de mon PIN number en Angleterre…font trainer mais faut s’accrocher!!

  31. Marjorie Schwartz Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Je viens d’avoir 1 an et demi d’expérience au Québec. Les pratiques ne sont pas exactement les même et je pense avoir vraiment pris confiance en moi, en partie car je suis partie seule du coup je n’avais que moi même pour me défendre etc …. C’est une province que je conseille. Je regrette seulement le fait de ne pas avoir pu aller au centre anglophone de Montréal a cause de son déménagement . Bien sur ce n’est pas le paradis mais en tant qu’infirmière clinicienne mon salaire était très bon, et avec mon poste en salle de réveil je n’avais pas de quoi me plaindre ! Je compte retourner au Québec mais travailler dans les hôpitaux dans quelques années 🙂
    Attention le Québec n’est pas un eldorado mais une façon de vivre plus agréable. Si vous cherchez à gagner plus il faut aller en Suisse 😉

  32. Charlotte Monnoyer Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Je suis actuellement au Québec pour une durée de deux et je sais que je vais revenir en France à la fin de mon contrat. Les conditions ici ne sont pas meilleures quand France même si nous sommes 2 pour le même nombre de patients car les responsabilités et l’organisation sont différentes. Je réfléchis à aller travailler en Suisse à mon retour.

  33. Charlotte Monnoyer Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Apparemment les conditions sont meilleures dans les autres provinces du Canada, donc anglophones.

  34. Elisabeth Ronze on décolle pour quel pays????promis je te paye le transport? !!!

  35. Sylvie Duquesnoy Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Je vais partir ou ?

  36. Tanguy Le 15 juillet 2015 - Répondre

    « Ensuite, parce qu’elle est secondée d’une « infirmière auxiliaire » qui la libère de nombreuses tâches (pose de cathéters intraveineux, injection d’insuline, pansements, distribution des médicaments…) ».

    Et elle fait quoi alors ? Oo

  37. Fabrice Fracalossi Le 15 juillet 2015 - Répondre

    J’ai une tente canadienne

    • Allaert Le 30 juillet 2015 - Répondre

      Faudra que je lui présente mon ongle d’Amérique

  38. Val Lamirand Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Tu vois il faut partir

  39. Cédric Angeletti Le 15 juillet 2015 - Répondre

    J’ai travaillé au Québec. Je n’ai tenu que 2 ans. La vie au Québec et géniale, le métier d’infirmier ne m’a pas plus du tout. 60% d’administratif et 40% de soins dans les services techniques. Malgré tout, ce fut enrichissant, il faut ne pas s’attendre à travailler comme en France et à faire des horaires de folie. D’ailleurs le Québec s’inquiète car avant que je parte il lançait une étude auprès des inf étrangères et surtout française pour essayer de comprendre pourquoi si peu restaient. Je ne veux dissuader personne mais il faut bien se rendre compte que ce n’est pas tout rose.

  40. Mickael Samama Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Et on en parle des infirmières et autres personnes travaillant dans le domaine médical se baladant avec leurs vêtements de travail dans le métro… Serieux, ca donne vraiment pas envie de se faire soigné au Canada !

  41. Ambre Danneau Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Et les aides soin,c’est pour quand?!

  42. Naëlle Leroy Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Je suis salarié en Suisse depuis 7 ans, aujourd hui cadre de santé, condition de travail tres interessante 41h30/semaine sans les h sup, reconnaissance du statut infirmier…etc… aucun regret d etre partie post diplome !

    • Amy Camara Le 16 juillet 2015 - Répondre

      Bonsoir, je souhaite venir travailler en suisse mais j’avoue ne pas trop savoir par où commencer en sachant que j’ai mon fils qui est encore en crèche. Si vous avez des informations merci de votre aide.

    • Chris Parre Le 16 juillet 2015 - Répondre

      Sauf que nuance, le prix de la vie en suisse est au moins double.

    • Amy Camara Le 16 juillet 2015 - Répondre

      Je voudrais être frontalière, vous avez des idées de villes?

    • Naëlle Leroy Le 16 juillet 2015 - Répondre

      Bonsoir Amy, n hésitez pas a me poser des questions et vous renseigner aussi aux associations de frontaliers qui vous presenteront la vie en Suisse et en tant que frontaliers etc.

      • Veronique Willig Le 10 août 2015 - Répondre

        Bonjour,

        Je suis infirmière libérale ( D.U Plaies et Cicatrisation, depuis 3 ans) , je suis à la recherche d’un réseau Plaies

        en Suisse (libérale ou structure), merci de me donner des informations concernant les démarches pour y

        adhérer, ainsi que des sites internet pour être recrutée. Je réside en Alsace, j’aurai l’opportunité d’avoir un

        domicile proche de la Suisse (jura français, le Doubs). Merci.

    • Naëlle Leroy Le 16 juillet 2015 - Répondre

      Bonsoir Chris, je ne parle pas salaire, je parle de statut infirmier, condition de travail… le salaire ne doit pas etre la raison de s expatrier… car comme vous dites, le cout de la vie va de paire !

    • Naëlle Leroy Le 16 juillet 2015 - Répondre

      Vous avez :
      – le jura francais ( Les Rousses, Bois d’ Amon etc..) => travailler par exemple dans le canton de Vaud.
      – le pays de Gex, l Ain ( Gex, Divonne les Bains etc…) : travailler dans le canton de Vaud, de Genève…
      – Haute Savoie ( Annemasse, Annecy etc…) : pour travailler dans le canton de Vaud, de Genève…
      – le Doubs ( Pontarliers..etc…) : travailler dans le canton de vaud ( Lausanne), canton de Neuchatel etc…
      – Savoie ( Evian etc…) : Canton de Vaud notamment Lausanne, Montreux rtc…

    • Hou Ria Le 17 juillet 2015 - Répondre

      Merci pour tes renseignement ! Mais c’est vrai que les salaire passe du simple au double ? En Suisse ?

    • Alexandre Gandossi Le 17 juillet 2015 - Répondre

      en suisse un caissier se fait 3300€ 🙂

    • Naëlle Leroy Le 17 juillet 2015 - Répondre

      Le salaire est doublé c est sur mais aussi le paiment de la CMU, des impots, des loyers etc…
      Si c est le cas le caissier et l infirmier ont le meme salaire !!

  43. Ophélie Crommar Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Lol

  44. Elina Tombal Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Jonathan Bencsat montre à salom

  45. Coraline David Le 15 juillet 2015 - Répondre

    Prendre le métro en tenue de travail … voilà le Québec c étrange de croiser dans la rue ou dans le métro un paramédical en tante complète

  46. Marion Pasquier Le 16 juillet 2015 - Répondre

    Cynthia Rabergeau viens on part haha

  47. Orlane Cdja Le 16 juillet 2015 - Répondre

    Ah non je ne regrette pas !

  48. Camille Henry Le 16 juillet 2015 - Répondre

    Christelle Hacquard regarde !

  49. Nathalie Didier Le 16 juillet 2015 - Répondre

    On pars quand Fabienne ?

  50. Viviane Tebbal Le 16 juillet 2015 - Répondre

    non c’est en france qu’il faut se battre !

    • Allaert Le 30 juillet 2015 - Répondre

      Sincèrement Viviane, voici le post le plus constructif de cette page !!!

  51. Léa Foulonneau Le 16 juillet 2015 - Répondre

    Romain Coco

  52. Marie Cilia Le 16 juillet 2015 - Répondre

    Est ce que quelqu’un a eu une expérience à dubai??

    • Cilia Valérie Le 16 juillet 2015 - Répondre

      Oui je connais quelqu’un, pour 50 hrs par semaine, le salaire est de 1000€, et ce n’est que des toilettes complètes…à éviter…

  53. Bernard Duf Le 16 juillet 2015 - Répondre

    bjr a tous et a toutes, vs exercez un boulot formidable,, au service de son prochain, ça me desole les commentaires que j, ai vu, ou l, on ne parle que de « remuneration », j, ai une fille qui est infirmiere, mo,n fils qui est pompier professionnel, et il n, exercent pas leur metiers pour la « finance:, mais par ce qu’ils ont ça dans leurs tripes, et désolé si cerains et certaines ont pu me trouver :virulent dans ce que je viens d2 dire

    • Rose H. VanSpaendonck Le 16 juillet 2015 - Répondre

      Il y à un moment, on peut aimer son métier autant que possible, si les conditions sont trop dures et qu’il n’y à aucune compensation, ou on démissionne ou on fait un burn out.
      Si on était la pour faire du bénévolat, ça ne poserait pas de problème mais mettre sa bien entre parenthèse pour son boulot et se demander quand même comment on va manger fin du mois c’est compliqué psychologiquement

    • Elodie Proust Le 16 juillet 2015 - Répondre

      Complètement d’accord avec vous Rose H. VanSpaendonck

    • Bernard Duf Le 16 juillet 2015 - Répondre

      Desolé si mes propos ont pu vs offenser, je maintien que vs exercer un boulot formidable, et que tout metier, c, est ma conviction, qui est au service de son prochain, est un sacerdoce, je sais que les finances pour pas mal de nos concitoyens sont un sujet qui nous « pourri » la vie chaque jour, mais partir ailleurs pour gagner plus, es ce une solution? j, exerce une profession qui est en voie d, , extinction en france, on dirait tous:ca suffit:! a ce qui sont censer agir pour notre bien,je ne me plains pas, j, aime la vie, pourrais je vous dire une anecdote a propos de ma fille qui est infirmiere! on en a deja parler ensemble et « on ne comprend pas »

    • Adeline Tiberi Le 16 juillet 2015 - Répondre

      J’adore mon boulot d’infirmière mais j’aime beaucoup plus mes 3 enfants qu’il me faut bien élever! Je suis désolée mais nous sommes des infirmières pas (plus) des bonnes soeurs, il nous faut bien vivre et pour cela gagner notre vie, l’aspect humain de notre profession ne compense malheureusement pas certains inconvénients.

    • Gaelle Ravallec Le 16 juillet 2015 - Répondre

      De nos jours c’est carrément indissociable…aimer son travail et vivre correctement malgré les impôts qui te pompent tout…si pour ca il faut travailler ailleurs…soit! D’ailleurs en France il est question de retirer du personnel dans les hôpitaux publics…travailler pour 2 et gagner juste de quoi payer ses factures ben NON!

    • Malheureusement tout change …. Fini le temps ou on choisissait une profession parce qu’on était née pour ça ….. On choisit pour le salaire pour les horaires pour les vacances ( la je parle des instits) ….. Et ne vous mettez pas en colère c’est une réalité ……. Quand on demande a des jeunes pourquoi tu veux faire infirmière …. Ou aide soignante …. Perce qu’il y a du boulot …,. Pourquoi tu travailles plus ?? ….. Parce que je gagne plus en restant chez moi ….. Oui c’est ainsi ….. Moi aussi j’en ai ras le bol parfois mais j’AIME mon métier …. Et tant que ce sera le cas je serais la pour aider prévenir éduquer ….c’est ainsi …. A 53 ans j’ai donné … Pas toujours reçu en échange mais je ne regrette rien … Parce que humainement je suis très riche ….. Amen ..;))))

    • Allaert Le 30 juillet 2015 - Répondre

      « Ni Bonne, ni Conne, ni Nonne… »

      Slogan utilisé dans le combats des infirmières dans la reconnaissance de leur statut.
      C’était « il y a » tellement longtemps… Et où en somme-nous : nulle part !!!

  54. Laetitia Durand Le 16 juillet 2015 - Répondre

    Peut-être Bernard nous aussi en couple infirmier s dépuis 15 ans! On en revient aujourd’hui de nos !belle s illusions,,,,,, peut-être ca ne fait pas tout.mais une fois que tu as des enfants,et une maison à rembourser,tu vois les choses autrement…. on est allé en suisse 2 ans,on vivait très bien,on faisait des Kdo a la famille des kon revenait,sans compter.la on est ds les Pyrénées atlantiques,on ne revient plus ds la famille,plus assez d argent.on compte,et on compte t revenir ou changer de travail car on y arrive plus,et les enfants vont grandir et les dépenses pour eux aussi.et quand j vois que mon compagnon gagne 1600 euros au bout de 12 ans au même endroit sans 13 ème mois ou prime,je pense qu’ on demande pas des millions,mais juste une reconnaissance de nos compétences,notre diplôme,nos responsabilités…..!

  55. Sabrina Thomas Le 16 juillet 2015 - Répondre

    C tjrs tentant de penser que l’herbe est plus verte dans le pré d’à côté. .. pour ma part je pense qu’il y a tjrs une contre-partie, à chacun de voir si cela en vaut la chandelle.

    • Ce n’est pas une question d’herbe…..;))…. Humainement c’est super d’aller vers d’autres cultures ….;)) ….

  56. Cedric Robert Le 16 juillet 2015 - Répondre

    Malheureusement en Kine pas d équivalence directe. 1 an de cours en plus

  57. Anne Jouret Le 16 juillet 2015 - Répondre

    Non du tout !!!!

  58. Anne Jouret Le 16 juillet 2015 - Répondre

    La Suisse c’est sympa !!!

  59. Sylvie Dolisy Juric Le 16 juillet 2015 - Répondre

    On y va Cathy ?

  60. Sylvie Dolisy Juric Le 16 juillet 2015 - Répondre

    On y va Cathy ?

  61. André Helary Le 16 juillet 2015 - Répondre

    Vous avez un boulot « ingrat » peut-être ??? Mais avant de prendre cette décision d’aller voir ailleurs ce que l’on vous propose ??? Demandez à votr conjoint et à vos enfants (nos petits enfants) ce qu’ils pensent !!! Pas d’accord du tout avec cette liberté de penser.

  62. Alexandrine Antoine Le 16 juillet 2015 - Répondre

    Je fais partie de ces personnes depuis peu. Frontalière Suisse pr de meilleures conditions de travail et de vie… Et je ne suis pas un cas isolé… A se demander pourquoi… A mon entretien d’embauche, on m’a demandé quelle formation j’envisageais ds l’avenir… Cherchez en France et voyez si on vs demande la mm chose..

  63. Caa Miille Le 16 juillet 2015 - Répondre

    Pauline , on fait le saut l’année pro’ ????

  64. Nefer Carter Le 16 juillet 2015 - Répondre

    Oumou Dily

  65. Claudia Lazera Le 16 juillet 2015 - Répondre

    Romanella Dumontet

  66. Anneline Honoré Le 16 juillet 2015 - Répondre

    Qui’est Perrine

  67. Caroline Mgn Le 16 juillet 2015 - Répondre

    Estelle Laffiché Emeline Haie il faut aller en Suisse les filles ^^

  68. Hou Ria Le 17 juillet 2015 - Répondre

    La Suisse donne envie temporairement

  69. Céline Alias Célinda Le 17 juillet 2015 - Répondre

    Je travaille au Luxembourg la reconnaissance est moindre mais le salaire plus qu’intéressant!

  70. Laila Newton Le 17 juillet 2015 - Répondre

    rejoignez le mouvement du 14 juillet pour changer les choses en France ce week-end aux invalides nous vous attendons nombreux pour ceux qui ne savent pas encore taper le mouvement du 14 juillet ici via fb

  71. Karen Dhers Le 17 juillet 2015 - Répondre

    Pas que chez les infirmiers… TOUS les corps de métiers sont concernés!! Pas étonnant avec notre super politique pour l’emploi…

  72. Muriel Gafsou Le 17 juillet 2015 - Répondre

    En suisse !le top du top en régime frontalier et surtout une meilleure prise en charge

  73. Rejane Balauca Le 17 juillet 2015 - Répondre

    Phako Exerese

  74. Louise de Champs Le 17 juillet 2015 - Répondre

    Pierre Parcé

  75. Alexia Guinot Le 17 juillet 2015 - Répondre

    Gladys Chvnt

    • Gladys Chvnt Le 17 juillet 2015 - Répondre

      Ahah ? si ça nous as déjà tenté ??? Ça nous effleure plus que l esprit en plus !! ^^ Pas intérêt qu on le regrette !! ?

  76. Nayla Feghali Le 17 juillet 2015 - Répondre

    Anaïs Aragona: je t’attends 🙂

  77. Anaïs Aragona Le 17 juillet 2015 - Répondre

    Nayla Feghali j’y pense de plus en plus fortement! 🙂 stage ou post diplôme mais bien sur que mes amis Canadiens verront très prochainement le bout de mon nez (et de ma seringue! ? )

  78. Virginie Ezechiel Le 17 juillet 2015 - Répondre

    Brandon Omekenge Faustine Lefebvre

  79. Flavie Galabrun Le 17 juillet 2015 - Répondre

    Aurore R’d ça y est elle est déjà partie la moule !
    😀

  80. Frederic As Le 26 juillet 2015 - Répondre

    Nouveau sur le net , j’aimerais me faire des ami(e)s

  81. Veronique Willig Le 4 août 2015 - Répondre

    Bonsoir,

    je souhaiterai obtenir des informations concernant nôtre travail en structure ou en libéral (Belgique ou Luxembourg +

    adresses si il y a), merci.

  82. Silviana Tereva Le 8 novembre 2015 - Répondre

    .

    BNP PARIBAS désormais avec un taux d’intérêt de 2 %

    La banque BNP PARIBAS vient d’ouvrir ses portes pour les offres de prêt particuliers et ceci en toute sécurité puis-qu’étant moi même à la recherche de prêt , un ami m’a recommandé l’organisation CRÉDIT BNP entre particulier très honnête sur internet , une organisation de la banque BNP-PariBas . Et je viens d’obtenir mon prêt de 15.000€ au près cette organisation comme ça j’ai peu réalisé mes rêves . Vous qui êtes à la recherche de prêt d’argent entre particulier , je ne sais comment vous faire part de ma joie car c’est cette opportunité qui me permet de faire ce témoignage de CRÉDIT BNP-PARIBAS qui est prête à satisfaire tous ses clients dans les 72 heures suivant la réception de leur demande formulée . Je vous recommande alors d’adressez vos demandes à l’adresse E-mail : financerapide72h@gmail.com et celle ci en toute sécurité afin d’arrêter de vous faire escroquer par des hommes malintentionnés sur internet .

    Email : financerapide72h@gmail.com
    Tel : (0033) 0980301051

Laisser un commentaire