Quel sera l’avenir des IDEL(s) au vu des révolutions déjà vécues en quelques années ?

Quel sera l’avenir des IDEL(s) au vu des révolutions déjà vécues en quelques années ?

Les progrès scientifiques et les innovations technologiques bouleversent le quotidien des IDEL(s) comme celui de toutes les autres professions. A-t-on réellement conscience de ces transformations et peut-on imaginer la profession d’infirmière ou d’infirmier libéral dans un avenir plus ou moins proche ?

Les IDEL(s) face à l’accélération du changement et de la transformation de la société

Comme beaucoup d’autres professions, pour ne pas dire toutes, les infirmières et infirmiers libéraux ne peuvent que constater que leur activité s’est considérablement transformée en quelques décennies. Plus les années passent, et plus ces transformations se font rapides, certaines évolutions en faisant même oublier d’autres, alors qu’elles n’avaient pas eu le temps de s’imposer comme indispensables.
Se souvient-on encore du temps, où les IDEL(s) ne disposaient pas de téléphone portable. Impossible de prévenir d’un retard, de se réorganiser en cours de journée…Les cabines téléphoniques font désormais partie du patrimoine et des habitudes perdues. Les premiers téléphones portables ont fait place aux Smartphones, qui proposent depuis d’innombrables applications. Le GPS pour ne plus se perdre sur les routes de campagne est désormais intégré aux véhicules ou aux Smartphones, véritable plaisir pour les infirmières et infirmiers de campagne. Les agendas papier ont disparu, et à l’heure des emplois du temps virtuels, infirmières et infirmiers se réjouissent d’avoir délaissé ces « post-its » jaunes, qui ne cessaient de se décoller ou de s’envoler, …

Des bouleversements pour les infirmières et infirmiers libéraux et pour tous les professionnels de santé

Il serait long d’établir une liste de toutes ces inventions du quotidien, qui ont transformé les pratiques de tout un chacun. Les IDEL(s) ont tiré profit de ces innovations technologiques, mais les professionnels de santé ont également bénéficié d’inventions, qui leur étaient spécialement destinées.
Certaines infirmières et certains infirmiers ne se posent même plus la question lorsqu’ils télé transmettent. Pourtant, la télétransmission est une invention relativement récente, à l’échelle de notre Histoire. Comment pouvaient faire les infirmières et infirmiers libéraux avant que ce mode de communication et d’échange ne soit généralisé ? On se pose aussi, la même question avec le téléphone portable ou encore Internet ?
Aujourd’hui, grâce à un logiciel infirmier, les IDEL(s) peuvent non seulement disposer de dossiers de soins à jour mais également le transmettre, en temps réel, au patient, aux familles ou même aux autres professionnels de santé.
Mises bout à bout, toutes ces innovations ont totalement révolutionné la profession d’infirmières et d’infirmiers libéraux, et on peut légitimement s’interroger sur l’avenir de la profession, en constatant, que le rythme de ces innovations s’accélère encore et encore.

La médecine moderne, un monde utopique pour les soignants d’antan !

Que dire enfin des progrès exceptionnels et fulgurants de la médecine au cours de ces dernières années ? Il y a 10 ou 20 ans, les infirmières et infirmiers, libéraux ou non, comme tous les professionnels de santé n’auraient pas osé imaginer les soins, tels qu’ils sont prodigués aujourd’hui. Les limites sont sans cesse repoussées, grâce aux découvertes scientifiques d’une part mais aussi grâces aux nouveaux outils, permis par les innovations technologiques, dont nous parlions pour commencer. La première IRM n’a été réalisée qu’en 1973, et doit-on rappeler la complexité des installations pour passer une radio jusqu’au milieu des années 1980 ?
Après les antibiotiques et les vaccins, qui ont marqué le début du XXème siècle, la médecine actuelle se développe autour des thérapies géniques ou encore des transplantations d’organes artificiels, comme …le cœur. Les soins eux-mêmes se révolutionnent, et pour le vérifier, il suffit de constater l’explosion – et le mot est faible – de l’hospitalisation ambulatoire. Les patients ne séjournent plus à l’hôpital, mais les infirmières et les infirmiers libéraux assurent la continuité des soins pour ces hospitalisés d’un jour ou de quelques heures.

Les IDEL(s) face à leur avenir, entre excitation et doute ?

Si nos ancêtres IDEL(s) n’imaginaient pas notre quotidien de ce début de 3ème millénaire, pouvons-nous, à notre tour nous projeter dans 10, 50 ou même 100 ans ? Impossible d’anticiper les changements à venir, et il est même inutile d’imaginer un futur aussi lointain. Dans quelques mois, par exemple, les patients américains auront droit à un nouveau médicament luttant contre l’épilepsie, médicament autorisé par les autorités médicales du pays. Rien de bien nouveau en apparence, sauf que ce médicament sera le premier à pouvoir être imprimé chez soi grâce à une imprimante 3D ! Les IDEL(s) devront-ils alors bientôt se déplacer avec une imprimante au domicile de leur patient ?

Infirmières et infirmiers libéraux, ce changement si rapide vous effraie-t-il ou au contraire suscite-t-il une certaine impatience ? Pour vous, quelles sont les 3 innovations les plus importantes de ces 10 dernières années pour votre profession ? Et les 3 prochaines, que vous attendez dans les mois ou les années à venir ?

By | 2018-04-12T15:30:08+00:00 18 septembre 2015|IDEL au quotidien|47 Comments

47 Commentaires

  1. Géraldine Urban Le 18 septembre 2015 - Répondre

    Au vu de l’actualité concernant les Idels (loi de santé, cour des comptes ) avant de se projeter dans l’avenir en rapport avec les nouvelles technologies, je pense qu’il faut se projeter dans l’avenir tout simplement, à savoir si nous avons un avenir!

    • Isabelle Harasse-Moreau Le 18 septembre 2015 - Répondre

      Ne soyons pas pessimiste…. Il y a 20 ans on parlait déjà de grands changements de médecine a 2 vitesses de reconnaissance …. On est toujours la …. Je suis toujours la … 32 ans après … Je me fond dans le moule .. Je me modernise je me forme je passe des DU… Je ne baisse pas les bras … On est indispensable !!!….:))

    • Daisy Céline Le 18 septembre 2015 - Répondre

      Oh oui vous êtes indispensable moi qui en ai eu besoin c’est juste à nous patients d’être tolérant

    • Géraldine Urban Le 18 septembre 2015 - Répondre

      Merci Isabelle. C’est vrai que j’ai du mal à prendre du recul mais quand on voit les relations avec la CPAM qui se dégradent et les indus qui augmentent qu’on arrive à faire réduire comme par magie quand on se défend. Il faut que nos patients s’en rendent compte

    • Joelle Capdeville Le 19 septembre 2015 - Répondre

      il faut surtout Isabelle reguler toutes ses installations ,certaines de font que des nursing (95% du CA) et plus pour des aides que poutr du soin

  2. Delphine Ludovic Launay Le 18 septembre 2015 - Répondre

    Je suis tout à fait d’accord avec vous !!

  3. Isabelle Harasse-Moreau Le 18 septembre 2015 - Répondre

    Depuis 30 ans c’est le smartphone qui a eu un impact sur notre travail … Plus facilement joignable … Adieu le répondeur a bandes qu’on consultait quand on rentrait de nos tournées … Maintenant le revers de la médaille c’est que les patients exigeants que l’on doit toujours joignables ….. Les télétransmissions … Oh la la quelle beresina !! Moi qui n’avait jamais touché un ordinateur ….. Mais depuis je n’ai quand même jamais quitté mes cahiers …. Il me faut une trace papier ..;)))

    • Joelle Capdeville Le 18 septembre 2015 - Répondre

      le portable j’en ai eu un et quand je me suis rendue compte que c’etait un filà la patte ,hop :poubelle et retour au repondeur!! de toutes façons en soin je ne repondais jamais (affaire de courtoisie) mais la tetetrans quel bonheur !!!! j’avais 50 ans et exit la paperasse tous les WE entiers 🙂

    • Martine Lucidarme Le 19 septembre 2015 - Répondre

      Je ne réponds ni en soin ni au volant mais quand vous rappelez 1/2 H plus tard , ils ont déjà appelé qlq1 d’autre… sinon j’apprécie qd mm le portable pour les soins palliatifs (surtout les perf)
      Par rapport à la télétrans , je n’aime pas du tout l’attitude « patronale »de la sécu , pas de gain de temps et coup plus élevé (je télétransmets depuis 15ans env) et je garde qd mm un cahier …

    • Corinne Wintrebert Le 20 septembre 2015 - Répondre

      faut laisser sur votre répondeur … n oubliez pas de me laisser votre numéro de tél je vous rappelle dès que le soin est terminé ! à tout de suite ! zen les filles ! biensur que le tél est stressant ! raison pour laquelle tout le monde est hyper nerveux ! quel dommage !!!

  4. Pierre Briquette Le 18 septembre 2015 - Répondre

    Smartphone et tablettes pour facturer et organiser : 30/100 de gain de temps

  5. Delphine Ludovic Launay Le 18 septembre 2015 - Répondre

    Beaucoup de collègues sont pessimistes quand même quant à notre avenir…. Moi je commence à le devenir….êtes vous au clair avec les maisons médicales ? Où il y aurait des idels ? Quelqu’un peut il m’expliquer ?

    • Cécile Andre Le 18 septembre 2015 - Répondre

      Ce que l’état veut faire en créant des maisons médicales c’est petit à petit salarier les libéraux, ça commence en obtenant des financements de l’ars,exemple île d’yeu et île de Noirmoutier on est en plein dedans,dommage car les populations sont vieillissantes et on perd complètement le coté humain du libéral!

    • Delphine Ludovic Launay Le 18 septembre 2015 - Répondre

      Haaaaa merci Cécile !!! Chez nous à priori ils ont pour objectif d’ouvrir une maison médicale à 50m de notre cabinet avec médecins (ds 2à 3 ans ça sera le désert ds notre quartier) kinés, dentistes……et ils ont parlé d’IDE …. Savez vous ds quelles mesures ils ont droit d’autoriser des ides d’y travailler alors que nous sommes juste à côté ???
      J’aimerai bien que vous me donniez plus de détails sur votre façon de travailler maintenant ( vous êtes concernée ?)

    • Je travailke dans une maison med que jai cree de toute piece avec 4 doc une sage femme une psy un osteo et un dentiste….nous ne sommes pas salarie mais simplement associe. Nous navons en aucun cas perdu le cote humain du liberal puidque nos tournee nont pas change. Je ny voi que du positif partage des charges travail en colabo (plus besoin dapeler ou de passer des heures pr fairs signer une dsi…) lorsque les patients sortent de chez le dic ils traversent le couloir et se rendent chez nous si lon veux montrer une plaie le doc est la en 5 min etc….

    • On tourn a deux ac mon associee une o cab et une a dom donc pas dimpact sur nos patients de la tournee

    • Il y a biensur kk contraintes ( reunion compte a rendre a lars…) mais que de ladministratif et rien ne concernant la prise en charge de nos patients bien au contraire!

  6. Guéno Desbois Le 18 septembre 2015 - Répondre

    Je pense que pr accueillir tt ces patients plus ceux qui vont s ajouter avec l ambulatoire qui tente a se developper de plus en plus il n y aurait juste pas assez de maisons medicales… il en faudrait une voir plus par quartier, a la campagne c est impossible… apres voir si ce serait du privee ou public .. on va finir par avoir un systeme de sante aussi pourri qu aux Etats Unis.. pr moi le metier d idel n est pas mort..

  7. Marie Gaucher Le 18 septembre 2015 - Répondre

    Possibilité de visualiser la technique pour la réalisation d’un soin sur une préparation de greffe chez 1 enfant (integra) le papa a filmé le chir réalisant les soins ac commentaires du chir sur le soin. Le film nous a bien aidé pour la réalisation du soin qui prend 1h.

  8. Delphine Ludovic Launay Le 18 septembre 2015 - Répondre

    C’est vrai qu’avec l’ambu qui se développait je me disais que c’était bon pour nous …….mais….j’ai l’impression que ça va plus nous desservir qu’autre chose !! Effectivement avec l’amélioration des techniques les soins diminuent…pour exemple nous avons une patiente que nous connaissons et un nouveau qui nous appelé et pour la dame, op du genou….pas d’atc car mise sous xarelto et psts tous les 3 jours….en 3 séances terminé et pour le Mr,op du genou aussi mis ss Xarelto et psts à l’Arche DC il a annulé !!!!!

  9. Marie Delphine Gensollen Le 18 septembre 2015 - Répondre

    Pour que nous voulions avoir 1 devenir au vue du contexte économique et du développement technologique il faut s’unir,se former+++++++!
    Aujourd’hui la plupart des cabinets travaillent en rivalité et ça c est la faille!!!!Le soleil brille pour tout le monde! Et si nous étions un peu plus solidaires, professionnelles,moins nonettes nous aurions plus de poids!!!
    De plus en se formant davantage nous serions bcp plus visibles auprès des médecins et des hautes instances!Car nous connaitrions les nouvelles technologies, nous maintiendrions un vocabulaire pro et non un langage comme on peut le voir très commun,langage scientifique vulgarisé voire nul!!!
    BOUGEONS NOUS!!!

    • Joelle Capdeville Le 19 septembre 2015 - Répondre

      helas non il ne brille pas pour tous et toutes pareil.quand j’ai commencé en 76 nous etions 5 sur notre canton de 12 000 hab ,puis dans les années 95 ,explosions d’installations en même temps que dimution de la population et hop 15 pour ….6500 hab .je peux te dire que ça sonne peu chez certaines et que pour des nursing que le controle medical rejete si c’est pour de l’aide et pas de patho .Alors elles bossent 2 jours semaines .il faut interdire ces installations sauvages qui envoie les filles au casse-pipe

    • Martine Lucidarme Le 19 septembre 2015 - Répondre

      Nous ne sommes pas assez soudées. ..ben oui çà fait 35 ans que je le répète !!

    • Marie Delphine Gensollen Le 19 septembre 2015 - Répondre

      C’est notre gros problème! !!!De plus nous manquons de bienveillance les unes envers les autres! !!!

    • Isabelle Mutzig Le 20 septembre 2015 - Répondre

      Pour la rivalité des cabinets ok, mais alors en ce qui concerne les soins techniques, nos formations ainsi que le vocabulaire employé, là je trouve ton jugement dur et injuste?

    • Marie Delphine Gensollen Le 20 septembre 2015 - Répondre

      Peut être mais c est du vécu! !!!!?

  10. Josiane Lavagna Le 18 septembre 2015 - Répondre

    J espère pour vous

  11. Corinne Sotiriou Le 18 septembre 2015 - Répondre

    Le smartphone c est sur

  12. Elodie Nancey Le 18 septembre 2015 - Répondre

    Pour moi non plus…au fil des mois, de plus en plus de travail…même avec les ambus

  13. Marie-claire Hocquard Le 18 septembre 2015 - Répondre

    …….a quand la résurrection ?

  14. Katia DE VY Le 19 septembre 2015 - Répondre

    Sans aucun doute la télétransmission et depuis l’année dernière , l’arrivée de la méthode SCOR…. Fini les ordonnances à poster … Un bonheur !!!!

  15. Lélene A'd Le 19 septembre 2015 - Répondre

    cette merdasse de téléphone

  16. Frederic Maucherat Le 19 septembre 2015 - Répondre

    Le smartphone sans hésiter

  17. Frederic Maucherat Le 19 septembre 2015 - Répondre

    Le logiciel de gestion !

  18. Anne Marie Serra Le 19 septembre 2015 - Répondre

    JE ME PERMETS DE METTRE UN MOT SACHEZ QU UNE MANIFESTATION NATIONALE SE MET EN PLACE ET QUE TOUS LES GROUPES FACEBOOK Y PARTICIPENT SI VOUS AUSSI CE SERAIT SUPER RAS LE BOL COLÈRE DES IDEL VENEZ FAIRE UN TOUR SUR LE SITE LA GRÈVE C EST MAINTENANT MERCI À TOUS NOTRE MÉTIER EST MENACÉ

  19. Monia Moimeme Le 19 septembre 2015 - Répondre

    C’est simple tout a évolué sauf notre nomenclature…

  20. Catherine Gerard Le 19 septembre 2015 - Répondre

    Vous etes le lien indispensable entre et medecin et le patient. Sans vous, rien n est possible, gardez espoir. Votre technicite est votre plus beau passeport vers nous, les patients

  21. Rachel Gehin Le 19 septembre 2015 - Répondre

    Mon téléphone portable. Accessible 24h sur 24h par tous pour tous. Ça me bouffe ma vie….

  22. Sandra Massart Le 20 septembre 2015 - Répondre

    Les IDE sont de plus en plus des secrétaires plutôt que des soignantes

  23. Corinne Wintrebert Le 20 septembre 2015 - Répondre

    l informatique !

  24. Raphaël Lévy Le 21 septembre 2015 - Répondre

    Je pense que nos plus belles années sont derrière nous…
    C’est mathématiques……avec le nombre de personnes agées et les centaines de milliers de migrants qui arrivent et que je respectent…bien évidemment.
    La SECU va devoir fermer les robinets….et nous en première ligne…on va prendre!!!!
    Ca a deja commencé avec la cour des comptes…..c’est l’arbre qui cache la forêt…..

  25. Silviana Tereva Le 8 novembre 2015 - Répondre

    .

    BNP PARIBAS désormais avec un taux d’intérêt de 2 %

    La banque BNP PARIBAS vient d’ouvrir ses portes pour les offres de prêt particuliers et ceci en toute sécurité puis-qu’étant moi même à la recherche de prêt , un ami m’a recommandé l’organisation CRÉDIT BNP entre particulier très honnête sur internet , une organisation de la banque BNP-PariBas . Et je viens d’obtenir mon prêt de 15.000€ au près cette organisation comme ça j’ai peu réalisé mes rêves . Vous qui êtes à la recherche de prêt d’argent entre particulier , je ne sais comment vous faire part de ma joie car c’est cette opportunité qui me permet de faire ce témoignage de CRÉDIT BNP-PARIBAS qui est prête à satisfaire tous ses clients dans les 72 heures suivant la réception de leur demande formulée . Je vous recommande alors d’adressez vos demandes à l’adresse E-mail : financerapide72h@gmail.com et celle ci en toute sécurité afin d’arrêter de vous faire escroquer par des hommes malintentionnés sur internet .

    Email : financerapide72h@gmail.com
    Tel : (0033) 0980301051

  26. […] annoncée de cet acte, qui fait partie du quotidien des IDEL(s). Nous avons déjà évoqué l’importance des innovations en tout genre sur la pratique infirmière et nous prolongeons donc cette réflexion en nous attachant aujourd’hui sur cet acte si courant […]

Laisser un commentaire