Les infirmières et infirmiers libéraux prennent la parole et se font entendre !

Les infirmières et infirmiers libéraux prennent la parole et se font entendre !

Nous essayons chaque semaine d’éclairer l’actualité des infirmières et infirmiers libéraux sous tous les angles possibles. L’actualité des soins infirmiers, votre activité au quotidien, des sujets d’actualité vous concernant de manière plus ou moins directe, bref tout ce qui fait la richesse de cette profession si particulière d’IDEL.

Nous vous remercions de réagir jour après jour à chacun de nos billets, tantôt sous le signe de l’énervement, tantôt sous celui de la dérision, mais toujours dans une même volonté, celle de partager encore ce qui vous passionne et vous mobilise tout au long de l’année. Difficile voire impossible de vous donner la parole à chacun et chacune, à moins que vous n’acceptiez de lire des centaines et même des milliers de billets, alors pour une fois, c’est vous qui tenez la plume, et nous ne faisons que vous citer à travers vos si nombreux commentaires.

Une profession malmenée, et des infirmières et infirmiers libéraux en colère

Quand nous sommes dans la panade, nous sommes toujours seuls…(22/10/2015) Yanouch Kavitch traduit le sentiment d’un grand nombre d’infirmières et d’infirmiers libéraux, qui se sentent, surtout ces derniers temps, être les boucs émissaires d’une politique, qu’ils n’ont pas décidée. Les accusations de fraudes, les soupçons de surfacturation se multiplient alors le ras-le-bol gagne du terrain. Attaqués de toute part par les autorités sanitaires, les IDEL(s) se mobilisent, lorsque la Cour des Comptes officialise ces soupçons et vos témoignages démontrent bien votre incompréhension. Frederique Rigaud préfère se battre pour défendre sa vocation, en répondant aux hauts magistrats : vous voulez aussi qu’on parle de tout ce que l on fait à côté ; aller chercher les médicaments des personnes seules et isolées, les papiers qu’on aide à remplir, des gestes d’affection, des volets qu’on ouvre, ce matin, j’ai mis des collyres au chat d une patiente (21/09/2015).

Nous aurions pu multiplier ces témoignages de colère et d’agacement, mais vous nous rappelez tous les jours, que le statut d’infirmière ou infirmier libéral ne se limite pas à ces querelles mais relève avant tout de la vocation et de la passion. N’est-ce pas ce qu’il ressort des propos de Pascalissa Vaissierès : Personnellement tout me plaît dans mon métier et je plais aussi aux gens… Je pense être patiente, à l écoute, respectueuse et très consciencieuse… (03/10/2015).

Une vocation ou une passion, IDEL bien plus qu’une simple profession !

Vos témoignages sur vos expériences du quotidien permettent enfin à chacun et chacune de s’imprégner de ce qui fait la richesse et la diversité de votre profession. Lorsqu’Enzel Aubert nous détaille un de ses souvenirs professionnels, nous sommes admiratifs devant ce dévouement : Voici maintenant plus de 20 ans j’ai soigné une Dame qui vivait jusqu’alors dans une maison de retraite de luxe. Son fils, qui avait des problèmes de trésorerie a jugé bon de la rapatrier chez lui, elle qui vivait heureuse à Biarritz. Cette Dame qui avait toute sa raison et beaucoup d’argent n’a pas osé refuser l’offre de son fils. Je l’ai donc prise en charge et c’était un plaisir tant elle était cultivée et charmante. Mais pour elle le cauchemar a commencé : je trouvais des hématomes chaque jour, elle me disait qu’elle était tombée…. Finalement je lui ai dit que je savais que son fils la maltraitait : elle m’a fait promettre de ne jamais en parler, de ne pas dénoncer son fils. J’ai seulement pu, à son insu, en parler à la belle-fille, mais cela n’a pas eu beaucoup de conséquences. Alors, étant célibataire à l’époque je leur proposais de la prendre chez moi de temps en temps : rares moments où elle était heureuse. Durant les vacances du fils grassement payées par sa Maman je restais à leur domicile et c’est vrai que nous passions toutes les deux de bons moments. Le jour où elle s’est éteinte dans mes bras j’ai été heureuse car enfin finissait son calvaire…. Mais avant de mourir elle m’a remerciée. (13/09/2015).

Nous n’avons pas l’ambition, à travers ce florilège de vos plus beaux commentaires, de dessiner l’état d’esprit des infirmières et infirmiers libéraux, mais juste de vous (re)donner la parole. Vous n’êtes pas toutes et tous du même avis, et pourtant vous vous rejoignez sur bien des aspects de votre profession. Nous ne manquerons pas de renouveler cette expérience, alors il ne tient qu’à vous de vous faire entendre…

Infirmières et infirmiers libéraux, réagissez, commentez et faites-nous part de vos remarques et autres commentaires. Quel sujet souhaiteriez-vous voir traité dans l’un de nos prochains billets ?

By | 2018-04-12T15:28:42+00:00 28 octobre 2015|Actualité Albus, IDEL au quotidien|55 Comments

55 Commentaires

  1. Steph Pique Le 28 octobre 2015 - Répondre

    Ca suffit de prendre les inf pour des poubelles

  2. Anne Marie Serra Le 28 octobre 2015 - Répondre

    IL FAUT QUE TOUTES LES IDEL SE SENTENT CONCERNÉES NOTRE AVENIR EN DÉPEND ALORS TOUS MOBILISÉS ET MOTIVÉS ON Y VA …….

  3. Brongniart Stf Le 28 octobre 2015 - Répondre

    Qu’on y aille ou pas il faut se faire entendre et la voix de l’oni ne suffit pas apparemment.
    La mobilisation doit être nationale mais à défaut de faire le déplacement il faudrait que les cabinets si souvent en concurrence se donnent la main et à ce 16 novembre se décident d’une même voix à faire une journée sans idel en ville et en campagne…..
    À méditer, je sais bien que cette façon de faire peut déplaire mais à l’instar des cheminots qui bloquent tout le monde ou des agriculteurs qui font des opérations escargots ou encore pire les bonnets rouges qui brûlent les portiques on devrait mettre la pression comme il faut auprès des politiques en passant par le peuple nos patients ont besoin de nous et notre travail et nos responsabilités méritent un salaire convenable.

    • Adeline Barré Le 1 novembre 2015 - Répondre

      Vous laisserez vos patients sans soins pdt 24h….non désolée inconcevable pour moi!

    • Brongniart Stf Le 1 novembre 2015 - Répondre

      Si besoin pour se faire entendre et comme moyen de pression. Bien sûr que cela serait inconcevable mais avec une telle action les familles et amis de nos chers patients verraient à quel point on est utile et même nécessaire pour beaucoup. Ils seraient alors un relai à notre cause (peut-être) et les politiques qui veulent toujours faire au mieux pour être élus et réélus s’inclineraient (peut-être) et réviseraient leur copie pour notre profession.
      Bon dimanche Adeline Barré et bonne tournée si tu travaille

    • Médéric Valette Le 1 novembre 2015 - Répondre

      Je partage l avis d Adeline Barré il est hors de question de laisser les patients , cela leur fait courir un risque trop important , je partage la nécessité d action c est un fait en revanche réfléchissons à un autre moyen d action , n est il pas envisageable de geler nos charge, l idée est de mettre l argent sous séquestre et on ne le verse au différent organisme d état qu une fois les négociations abouties et un terrain d entente trouvé. Je le redis laisser les patients sans soins durant 24h va à l encontre des valeurs de notre professions valeurs dont nous sommes fier ne laissons pas nos émotions commander nos décisions il en va de notre crédibilité face à l opinion publique

    • Sylvie Podgorski Le 1 novembre 2015 - Répondre

      Adeline Barré Justement si ! En se déclarant tous et toutes en grève, les préfectures devront alors réquisitionner les idel pour assurer les soins. L’opinion public pourraient alors comprendre nos soucis, sauf que là, c’est un peu limite… Moins de 15 jours pour se mobiliser et de façon totalement désorganisée , sans autres infos que sur les réseaux sociaux. Qui veut la fin, prend les moyens .

    • Soso Kastagnette Le 1 novembre 2015 - Répondre

      Il y a le 15 et les pompiers si urgence vitale

  4. Martine Lucidarme Le 28 octobre 2015 - Répondre

    Merci aux participants de s’ ajouter sur le site « la grève c’est maintenant  » ( syndiqués ou pas ) afin que l’on puisse avoir un aperçu de la mobilisation !
    On doit d’être nombreux pour avoir une légitimité aux négo….

  5. Carole Bernier Le 28 octobre 2015 - Répondre

    Je me sens concernée. Mais pas pour monter sur Paris. Chaque grande ville doit faire grève.

  6. Le Gall Carole Le 28 octobre 2015 - Répondre

    Je me permets d écrire car je lis de plus en plus de commentaires sur Facebook de la part de Francais de tout horizon mais particulièrement du Sud Est de la France, en particulier sur NICE , que le trou de la sécu , à travers des propos de Mr Le Maire, est du aux professionnels de santé. Je trouve cela scandaleux à travers toutes les vérifications qui sont faites, que certains français se permettent de croire encore cela à travers des messages des dirigeants politiques en vue des prochaines élections regionales. À travers tout ce que l on traverse un France, considérez tous les professionnels de santé comme des fraudeurs me révoltent. Nous sommes des régions ou il y a le plus de retraites. Que feront ils sans nous ?? Comment peuvent ils nous appeler pour des soins s ils considèrent eux même que « tous » nous fraudons. Pour moi c est une véritable scandale. Et je trouve que la mentalité francaise empire de jour en jour. Ne devrait on pas parler des personnes qui abusent de la sécu pour des arrêts de maladie de complaisance ?? A méditer. Merci à vous

  7. Martine Lucidarme Le 29 octobre 2015 - Répondre

    Les IDEL sont dans la rue
    Le 16 NOVEMBRE à PARIS et en RÉGIONS !!

    https://www.facebook.com/events/895500377208753/?ref=4&feed_story_type=308&action_history=null

  8. Mat Hilde Le 29 octobre 2015 - Répondre

    Si déjà on commencerait par se dire bonjour en voiture les unes et les autres …..

  9. Mary Le 30 octobre 2015 - Répondre

    pour ma part , je pense que tous ces Politiques complètement déconnectés de la réalité devraient tout de même se méfier car ils ne sont élus que par notre bon vouloir . Alors pesons par nos votes .ils ne doivent pas oublier que nous sommes tous des Électeurs ! !!!
    a Eux d être sanctionné.

  10. Mary Discher Le 30 octobre 2015 - Répondre

    bientôt les élections de Décembre …..a nous le leur montrer que nous pouvons aussi les sanctionner. ….tous aux urnes pour exprimer notre raz le bol …..car avant tout, tous ces déconnectés de la vie réelle ne sont là où ils sont que parce que nous sommes des Électeurs ……

  11. Aucune nouvelle dans l’Aveyron …. Ne sont pas au courant de la journée mobilisation … Ou du moins Personne n’en parle …. Les gens ne sont pas au courant ou ne se sentent pas concernes …. Encore une fois personne ne parlera de nous ….

    • Viva Mafalda Le 30 octobre 2015 - Répondre

      Prenez les choses e mai. Et allez vers les autres au lieu d’être défaitistes d’emblée ! C’est ce qu’on fait et sendibiliser meme 40 IDEL sur 600, ben non, ça n’est pas ça qui doit faire baisser les bras !

    • Pas du tout défaitiste …. Juste réaliste …. 35 ans de libérale et de combat… Manifestation sur Paris … Etc etc …. Pour en finir …. Mais bon par exemple sur Montpellier on contacte qui ??…. Qui s’occupe de rassembler ..??

  12. Anne Leithu Le 30 octobre 2015 - Répondre

    Malheureusement peu D’IDELS prennent conscience de l’enjeu le mois dernier pour le 1e mouvement j’en ai contacté une dizaine sans grand succès..

  13. Ai-mhylie Bijoux Le 30 octobre 2015 - Répondre

    vous cherchez un badge a vous offrir ou a offrir, alors par ici 3€50 le badge, et des codes réductions a partir de 10 € -10% avec le code HALLOWEEN http://www.alittlemarket.com/boutique/bref_un_badge-1858301.html

  14. Sophie Ambroggiani Le 31 octobre 2015 - Répondre

    Pouvez vous m expliquer ce qui se passe exactement chui partante.c est quoi le problème on est pas o courant. Help .

  15. Sam Ira Le 1 novembre 2015 - Répondre

    La niaque on ne lâche rien

  16. Fabienne Normand-cros Le 1 novembre 2015 - Répondre

    Oui c bien sûr Toulouse le 17 novembre à kel heure et départ d’où ?

  17. Florence Deleu Le 1 novembre 2015 - Répondre

    Ouiiiii

  18. Ma Laga Le 1 novembre 2015 - Répondre

    Sur ma ville ……0

  19. ette prise!!!

  20. Anne Marie Serra Le 2 novembre 2015 - Répondre

    Des badges delà grève c est maintenant seraient super Ai mhylie Bijoux

  21. Rosalie Collignon Le 3 novembre 2015 - Répondre

    Je pose à nouveau une question bête que j’avais déjà posé lors du dernier mouvement : COMMENT fait on grève ??????

  22. Silviana Tereva Le 8 novembre 2015 - Répondre

    .

    BNP PARIBAS désormais avec un taux d’intérêt de 2 %

    La banque BNP PARIBAS vient d’ouvrir ses portes pour les offres de prêt particuliers et ceci en toute sécurité puis-qu’étant moi même à la recherche de prêt , un ami m’a recommandé l’organisation CRÉDIT BNP entre particulier très honnête sur internet , une organisation de la banque BNP-PariBas . Et je viens d’obtenir mon prêt de 15.000€ au près cette organisation comme ça j’ai peu réalisé mes rêves . Vous qui êtes à la recherche de prêt d’argent entre particulier , je ne sais comment vous faire part de ma joie car c’est cette opportunité qui me permet de faire ce témoignage de CRÉDIT BNP-PARIBAS qui est prête à satisfaire tous ses clients dans les 72 heures suivant la réception de leur demande formulée . Je vous recommande alors d’adressez vos demandes à l’adresse E-mail : financerapide72h@gmail.com et celle ci en toute sécurité afin d’arrêter de vous faire escroquer par des hommes malintentionnés sur internet .

    Email : financerapide72h@gmail.com
    Tel : (0033) 0980301051

  23. Martinique de La Ile Le 19 novembre 2015 - Répondre

    oui

Laisser un commentaire