L’avis du Conseil constitutionnel et des IDEL(s) sur la loi de modernisation de notre système de santé

L’avis du Conseil constitutionnel et des IDEL(s) sur la loi de modernisation de notre système de santé

Le Conseil Constitutionnel a validé une grande partie de la loi de santé, rejetant au passage une des mesures phares de la loi : la généralisation du Tiers Payant. De leur côté, les infirmières et les infirmiers libéraux tirent encore la sonnette d’alarme. Dans un cas, la Ministre de la Santé s’empresse de répondre et dans l’autre, elle reste étrangement sans aucune réaction.

 

Le Conseil constitutionnel rend son avis sur la loi de Santé

On se souvient de l’opposition manifestée des infirmières et des infirmiers libéraux face à l’adoption de la loi de santé. En effet, la loi de modernisation de notre système de santé, portée par Marisol Touraine, avait réussi, en 2015, à mobiliser médecins et auxiliaires de santé. Chaque profession faisait alors entendre ses revendications. Sans refaire l’histoire, qui a, elle-même, été souvent rédigée, cette loi fut adoptée en « douce » selon certains, en « force » selon d’autres. Les IDEL(s), comme tous les professionnels concernés, n’ont donc plus le choix mais doivent se soumettre à cette nouvelle législation.

Mais, jeudi 21 janvier 2016, le Conseil Constitutionnel a censuré en partie cette loi de santé. Si cette dernière prévoyait la généralisation du tiers payant pour 2017, les Sages ont mis à mal cette mesure, qui concentrait l’opposition des médecins. Le Conseil constitutionnel a rejeté le mécanisme de ce tiers-payant pour la partie relevant des mutuelles. Pour apaiser les relations avec les médecins, les infirmières et infirmiers libéraux, et tous les autres auxiliaires de santé, la ministre de la Santé a d’ores et déjà précisé qu’aucune loi de substitution ne serait présentée, se contentant de souligner : «  (…) Conseil constitutionnel a validé le principe du tiers payant« . Cela permettra donc aux médecins le souhaitant, de mettre en place ce tiers payant sur la part complémentaire et ce dès le 30 novembre 2017, comme le stipulait la loi.

Les infirmières et les infirmiers libéraux aussi ont des arguments à faire valoir 

Certes, le Conseil Constitutionnel a validé la très grande majorité des dispositions de cette nouvelle loi de santé. Mais les infirmières et les infirmiers libéraux continuent à faire entendre leurs voix et leurs positions sur le sujet. La généralisation du tiers payant n’a jamais été le fer de lance des IDEL(s) en colère, et lorsque vous réagissez à cette nouvelle législation, c’est avant tout pour dénoncer l’attitude du ministère de la santé vis-à-vis de l’hospitalisation à domicile (HAD) notamment. On connait les hautes ambitions de la Ministre de la Santé sur cette généralisation de l’HAD, alors que depuis des mois, les IDEL(s) ont souligné les nombreux problèmes, que soulèvera dans l’avenir l’application de cette ambition.

Marie Collot Pauwels résume bien l’opinion partagée par la majorité des IDEL(s), lorsqu’elle s’interroge : « Nous verrons bien si l HAD peut suivre le rythme des visites, la disponibilité et surtout la proximité que nous IDEL pouvons donner (…) »

Laurent Tournel va plus loin, en dénonçant le coût de ces nouvelles mesures et en doutant de la qualité des soins : « Quand on voit le prix de journée des Had pour ce qui est fait parfois, on coûte beaucoup moins cher pour faire la même chose. Quant aux retours des patients sur l’had , ça laisse perplexe !! . Coordination inexistante, graves oublis, erreurs, et j’en passe ….. »

 

Les IDEL(s) font connaitre leur vision de la profession infirmière

Ces revendications clamées haut et fort par les infirmières et les infirmiers libéraux s’attachent surtout à défendre une certaine idée de la profession. C’est ce que fait Ally en nous écrivant : Cette loi santé est aussi dangereuse pour moi, IDEL, que pour nous en tant que future patients, donc pour vous également ! Mais réjouissez-vous ! Grâce aux HAD et aux maisons de santé bientôt vous aurez la chance de connaître les soins effectués avec un seul objectif : le rendement ! Vite fait, mal fait, mais fait quand même !

Martine Lucidarme va encore plus loin dans cette condamnation en dénonçant : 4ème patient (âgé ou patho chronique ) en moins de 10 ans que je récupère après 1 an de HAD parce que pas encore morts et plus rentables (le coup étant dégressif sur la durée …).

Des dizaines d’infirmières et d’infirmiers libéraux se sont ainsi manifestés d’une manière ou d’une autre pour s’opposer à ces ambitions posées par cette loi de santé. Si Marisol Touraine a réagi en un temps record à l’avis du Conseil Constitutionnel, elle reste étrangement silencieuse pour répondre à ces revendications. Ce silence semble attester le terrible constat posé par Christine Galmiche : Notre profession sera malheureusement toujours incomprise et très mal défendue 

Infirmières et infirmiers libéraux, que pensez-vous de ce silence des autorités face à vos revendications ? Pour vous l’HAD représente-t-il une menace pour votre profession ou un danger pour notre système de santé ?

By | 2018-04-12T15:27:01+00:00 3 février 2016|IDEL au quotidien|85 Comments

85 Commentaires

  1. Jean-charles Gonin Le 3 février 2016 - Répondre

    Ça ne serait pas une grosse perte !! Parole d’infirmier

  2. Sa Majesté Gérèm Le 3 février 2016 - Répondre

    Belle affaire ! Oust

  3. Il est bien temps qu’elle s’en aille

  4. Caroline Alberti Conso Le 3 février 2016 - Répondre

    Et si on parlait aussi de la loi de finance qui va nous obliger à avoir un TPE et donc un abonnement pour ne JAMAIS recevoir aucun paiement par CB!!!

  5. Pie Rre Le 3 février 2016 - Répondre

    Julien Boyer ^^

  6. Méfiez vous, le prochain ne sera pas plus gentil et loin de moi de vouloir jouer les oiseaux de malheur

  7. Béa De Tours Le 4 février 2016 - Répondre

    Qu elle parte et qu on arrête de voter pour tous ces véreux ! !mais la loi est passée et le successeur ne la modifiera pas sinon elle l aurait déjà fait pour garder s son poste.

  8. Guylaine Demarle Le 4 février 2016 - Répondre

    Oust!!!!!

  9. Je viens volontiers faire ses cartons.

  10. Anne Marie Serra Le 4 février 2016 - Répondre

    LES IDEL SONT SUR LES STARTING-BLOCKS POUR BOUGER ……..LES SYNDICATS SONT DE PLUS EN PLUS PRÉSENTS À NOS CÔTÉS

    ÎLS NOUS SOUTIENNENT CONTRAIREMENT AUX IDÉES REÇUES ILS PROPOSENT DES CHOSES PARTICIPENT ACTIVEMENT À FAIRE BOUGER LA PROFESSION ET A L AMÉLIORER

    MAIS SANS MEMBRES ÎLS NE PEUVENT RIEN FAIRE ALORS IL FAUT SE SYNDIQUER DANS 1 , 2 VOIR MEME TOUS LES SYNDICATS ILS SONT LES SEULS À POUVOIR NOUS REPRÉSENTER AU NIVEAU DU GOUVERNEMENT

    TANT QUE LES IDEL NE SE SYNDIQUERONT PAS RIEN SE SERA POSSIBLE IL N Y A QUE ENSEMBLE QUE NOUS POURRONS FAIRE CHANGER LES CHOSES

    ALORS ON SE SYNDIQUE ON PAIE SA COTISATION À L ORDRE INFIRMIER ET SURTOUT ON VOTE AUX URPS. ……

    • Zouzou Isabelle Snd Le 6 février 2016 - Répondre

      Infirmière depuis 20 ans et rien n’a changé . Si ça a empiré ! !! Les syndicats ne servent à rien . Et la cotisation à l’ordre des infirmiers encore moins .

    • Daniel Helard Le 6 février 2016 - Répondre

      Ben moi je préfère les collectifs aux syndicats

    • Anne Marie Serra Le 6 février 2016 - Répondre

      Daniel Helard le problème des collectifs c est super mais ne peuvent pas être représentatifs au niveau gouvernemental ….????

    • Lilou Le 6 février 2016 - Répondre

      Je ne suis pas tout à fait convaincue de ce propos. Pour moi il est important de mobiliser les ide à se rassembler dans l’ordre des infirmiers. Je pense qu’il est important de donner à l’ordre le pouvoir qu’il mérite.

      • Lilou Le 6 février 2016 - Répondre

        *je ne suis pas d’accord avec le propos de Anne Marie

    • Marie Femmeenblanc Le 8 février 2016 - Répondre

      Si nos syndicats (et notre ordre) servait à qqchose ça se saurait hein !!! Des bons à rien qu’on ne voit jamais bous défendre. …pour piquer du fric par contre pas de soucis…pfff

    • Nadia Gourio Le 9 février 2016 - Répondre

      Ils nous défendent comme ils peuvent. Le problème c’est qu’ils sont liés aussi et sont obligés de négocier petit bout par petit bout, et accepter telle ou telle concession pour avoir un petit quelque chose, et avancer petit à petit. Après je ne sais pas si c’est « piquer du fric » ou si le montant des cotisations est justifié. Ce qui est sûr c’est qu’aujourd’hui on a plus d’autre choix que leur faire confiance pour défendre notre profession, il n’y a qu’eux qui sont habilités pour ça, et si on est nombreux à adhérer on sera nombreux à être écoutés et défendus

    • Yann Denais Le 10 février 2016 - Répondre

      Je vous rappelle que ce sont nos syndicats qui ont signé et qui ont négocié nos actes avec l’ucnam ! Chacun des syndicats défendent leurs petites places bien au chaud ! Bizzarement encore eux qui sont dans les urps ! Il faut faire Péter ces syndicats ! Malheureusement chaque syndicats est subventionné par les pouvoirs publics ! Comme la cgt , fo, êtc êtc ! C’est encore eux qui ont soi disant signés notre superbe convention ! D’ailleurs il ne peuvent même pas apporter la preuve de leur signature ! Alors maintenant faut arrêter de se plaindre ! Car tant que nous laisserons nos gentils syndicats mettre leurs fesses au chaud ça sera Tjrs à notre détriment ! Maintenant chacun votera ou pâs et soutiendra en son âme et conscience leur soi disant défense de notre profession ! Il défendent leurs intérêts personnels et de temps en temps font paraître des articles pour nous montrez qu’ils sont là pour nous ! Il n’y a qu’à regarder que certains syndicats signent pour la dégressivité des actes quand nous travaillerons avec les HAD ! C’est une honte ! J ai vraiment honte que notre métier soit représenté comme cela ! Et maintenant les syndicats se déchargent de toutes responsabilités ! J’ai la gerbe !

  11. Audrey Chova Le 4 février 2016 - Répondre

    Ciao et ne reviens jamais. Oiseau de malheur

  12. Marie France Fagnon Le 4 février 2016 - Répondre

    Genial

    • Christophe Mitterand Le 8 février 2016 - Répondre

      Bonsoir Marie France , se sera un grand plaisir pour moi de vous avoir comme ami sur Facebook. Comme vous le savez l’internet de nos jours est un moyen très efficace de communication avec le monde extérieur. Si aujourd’hui mon message de correspondance vous est adressé, c’est en fouillant sur la page que j’ai retrouvé votre commentaire qui m’a beaucoup flatté alors je n’ai pas hésité a répondre et c’est aussi parce que j’ai voulu avoir plus de relation pour les échanges d’idée, de propos, pour discuter, dialoguer . Alors si vous ne voyez aucun dérangement en cela, veuillez m’envoyer une invitation.

  13. keys83 Le 4 février 2016 - Répondre

    trops faç’, y a qu’a demander a l’ordre infirmier de nous defendre !!!!

    ok, je sors !!!!!!!

  14. Nadia Gourio Le 4 février 2016 - Répondre

    Le principe même d’HAD est une aberration. Etre hospitalisé c’est pour avoir accès aux soins, examens et surveillance 24h sur 24. « Hospitalisé » à domicile ça ne veut rien dire, c’est du MAINTIEN à domicile, que les professionnels de santé libéraux ont toujours fait, avec des soins de qualité et un moindre coût pour une prise en charge globale. L’HAD n’apporte rien de plus ni de mieux et coûte plus cher.

    • Kareen Feuilloy Le 5 février 2016 - Répondre

      L’HAD a son utilité car tous les patients n’ont pas nécessairement besoin d’une surveillance 24h/24h mais juste des soins que les ide libérales ne font pas.

    • Elodie Lanave Le 5 février 2016 - Répondre

      Kareen Feuilloy de quels soins parlez vous?

    • Elodie Lanave Le 5 février 2016 - Répondre

      Sans compter les déplacements de nuit…. Quand le patient vous appelle…

    • Valérie Wiseler Le 5 février 2016 - Répondre

      Sans parler des IDE libérales qui font les soins le week-end et le soir L’HAD ne le faisant pas

    • J’aimerais aussi savoir de quoi vous parlez Kareen Feuilloy

    • Edouard Gioanetti Le 5 février 2016 - Répondre

      C est toujours aussi hilarant de voir des personnes parlant du Had sans en connaître le véritable fonctionnement , ni le réel coût, ni …..

    • Maite Prudhomme Le 5 février 2016 - Répondre

      je voudrais bien savoir quels soins les ide libérales ne font pas !! et la nuit on ne se deplace pas! mdrrr.

    • Catherine Beaumont Le 5 février 2016 - Répondre

      Bien dit Nadia..OK avec toi..c est une fanfaronnade..et je sais de quoi je parle = cas concrets..

    • Hamid La Le 5 février 2016 - Répondre

      je pense que le HAD sont intéressantes pour les personnes isolés nécessitant une coordination avec les laboratoires de prélèvements , gestion des traitements par une pharmacie interne, mise en place de thérapie lourde type thérapie par pression négative , mise en place d’auxiliaire de vie, kine , psy étc….toutes ces choses qui font perdre un temps fou à nos tournée …après pour les patients cancéreux je préfère les soins de Supports aux HAD pour les situations palliatives, et lorsque les familles sont suffisamment présentes et peuvent gérer je ne vois pas l’intérêt d’une HAD pour chercher 3 doliprane ou appeler un labo 1 fois par mois …..
      l’HAD oui mais à bonne escient car on se plaint souvent des médecins de ville alors si en plus on se plaint des HAD je ne vois pas comment une infirmiere seule peut faire face à des pathologies lourdes et chroniques
      il faut faire preuve de réflexion et peser le pour et contre pour le meilleur maintient à domicile possible médicalisé ou paramédicalisé

    • Nadia Gourio Le 5 février 2016 - Répondre

      Kareen Feuilloy les IDE Libérales ont le même diplôme d’Etat que les IDE des HAD, le même décret de compétences, et font les mêmes soins ! Les IDE de l’HAD par contre ne font que des soins techniques, nous nous faisons aussi les soins de notre rôle propre, c’est pour cela que nous sommes autonomes.

    • Emibama Emine Le 6 février 2016 - Répondre

      Ayant fait de l’had et étant maintenant libéral je pense que les HAD ont leur place mais dans des cas TRÈS particuliers: prise en charge en soins palliatifs avec mise en place d’anti douleur sous PCA que les médecins traitants ne veulent très souvent pas gérer et pour lesquelles l’HAD a souvent des medecins onco ou ayant une spécialite dans xz domaine, prise en charge globale: toilette complète « lourde » à 2, entourage dans le deni du diagnostic… Et pour laquelle on est pas seul face à la famille mais en équipe et on peut donc se « reposer » sur nos collègues en échangeant… Alors que quand on est IDEL on est plutôt SEUL AU MONDE!!

    • Emibama Emine Le 6 février 2016 - Répondre

      Maintenant tout(e) IDE a un seul et même diplôme! Et les soins peuvent etre fait en libéral en fonction des capacités techniques de chacun! Selon si l’ on se sent a l’aise avec tel ou tel soin.

    • Celine Mula Le 7 février 2016 - Répondre

      Et sachez aussi que les HAD sont rémunérés sur la T2A comme un hôpital et nous ils nous proposent une tarification sur notre NGAP et donc nous exploite ++++ d ou leur intérêt de travailler avec des Idel qui leur coûte bcp bcp moins chers que des ide salariés c est une honte !!!!! Faites passer cette info car bcp ne sont pas au courant il faut négocier un tarif avec eux pas de cotation sur la NGAP
      Ils se gavent sur notre dos et celui du patient a qui ils disent tchao au 21eme jour car à partir de la leur rémunération est dégressive !!!!!!!!!!!

    • Edouard Gioanetti Le 8 février 2016 - Répondre

      lol ….c’est bien ce que je disais dans mon premier commentaire. tout le monde parle sans meme connaitre. merci pour vos com. bye

    • Nadia Gourio Le 8 février 2016 - Répondre

      Edouard Gioanetti je ne comprends pas tes commentaires… explique si tu sais ? Ça ne sert à rien de laisser les gens dans l’erreur si tu penses qu’ils se trompent.

    • Ronan Cadic Le 9 février 2016 - Répondre

      Hamid La .pour info, les pansements par pression négative ne sont qu’un privilège des had. Impossible, pour encore quelques mois j’espère, d’y avoir accès sans eux. Mais Smitth et Nephew travaille pour que cela change. Donc bientôt, ce sera sûr. On aura plus besoin d’eux. Le reste dont vous parlez, les libéraux consciencieux le font et même plutôt mieux que l’had! Pour la coordination dont vous parlez, c’est carrément des brêles!!!

    • Nadia Gourio Le 9 février 2016 - Répondre

      J’ai eu un patient DID avec pst par pression négative, le 1er a été posé à l’hôpital par l’IDE qui le suivait en consultation (DU plaies et cicatrisation), elle lui remettait les kits (qui en effet ne se trouvent pas en pharma de ville) et je les changeais. La collaboration se faisait très bien, l’IDE était spécialisée, de bon conseil, et suivait l’évolution sur photos chaque semaine, entre les consultations. On n’a pas eu besoin d’HAD, et la plaie a bien cicatrisé.

    • Fanm Matinik Le 9 février 2016 - Répondre

      Ce que je trouve navrant c’est de voir comment la collaboration entre collègues est immonde..
      Moi je travaille en HAD et tous les jours ce n’est pas rose car il y a des moments des patients sont proposés le jour même alors que rien n’est fait pour une PEC correcte !! Nous on bosse bcp avec des IDEL et heureusement car s’il n’y avait pas cette collaboration et bien cela serait la debrandade !!
      Et comme certains ont dit nous avons tous le même diplôme sauf que vous ne pouvez pas faire tous les soins qui ne peuvent être dispensés que l’hôpital (chimio centralisée, pec globale palliative avec pca, hypno car les pharmacies n’en délivrent pas….) et c’est plein de soins ou pec de ce type qui font que l’HAD a sa place..
      Nous en général dès que le patient va bien et que le relais peut se faire, il se fait obligatoirement avec l’IDEL qui nous a aidé et on les forme obligatoirement avec les nouveaux matériels (pompes, nutritions ou autres) car le changement de marché aussi on y a droit !!
      Donc on est pas mieux loti que vous car nous sommes payé à 1800e par mois et la collaboration avec les MT n’est pas toujours évidentes ! !
      Bref par moment, on a qu’une envie c’est de prendre nos affaires et ne plus revenir ! !

    • Nadia Gourio Le 9 février 2016 - Répondre

      Ce n’est pas la collaboration entre collègues qui est immonde. C’est le profit que font ces structures, sur le dos de leurs IDE salariés comme sur celui des IDELs

    • Catherine Beaumont Le 10 février 2016 - Répondre

      Nous faisons en libéral de l accompagnement fin de vie a domicile et les patients sont tout aussi bien voir mieux soignés su en structure..dixit les familles!! Nous travaillons en collaboration avec les soins palliatifs qui se déplacent a domicile et qui sont super dispo et a l écoute,nous bossons aussi avec des labos qui mettent a notre disposition tout le matériel nécessaire a une prise en charge ,même complexe ,du patient..j entends par complexe..alimentation enterale,parentérale,diffuseur,pompe a morphine sur portacath ou piccline.. Nous facturons ce qui peut être facturé et pas plus..nous assumons en même temps les soins d hygiène ,donc une prise en charge globale du patient,même si nous passons plus que ce qui est reconnu par la nomenclature,de jour comme de nuit,sans être rémunérées bien sur,on ne compte pas!! L HAD fait quoi de plus????? Sinon coûter plus cher?! Nous venons de prendre un patient en collaboration avec l HAD,ben bonjour les lacunes a la sortie de la clinique ..pas d info,le flou le plus total et avec eux,tous les soins sont cumulés et payés ,pst fistule,soin tracheo,soin gastro,alimentation,s/c, cps,aérosols etc…qu’elle est l IDEL qui facture tout ça ???

    • Nadia Gourio Le 10 février 2016 - Répondre

      Catherine Beaumont c’est clair, on fait le même boulot, voir mieux pcq moins impersonnel, on a un contact, un relationnel, un soutien humain beaucoup plus important pour ces patients fragilisés, et paradoxalement cela coûte moins cher alors que ça n’a pas de prix.

  15. Ester G Le 5 février 2016 - Répondre

    Excepté la manipulation de traitements réservés strictement à l’usage hospitalier…il va falloir me dire quels soins je ne fais pas au domicile?!?!?! À partir du moment où mes prestataires me fournissent le matériel…je fais tous soins pouvant être nécessaires à un patient qui rentre au domicile! De la fin de vie (avec les proches à gérer, ce que ne font absolument pas les HAD) à l’éducation thérapeutique des patients, ou encore chimio, pompes à morphines, pompes d’alimentation ou autres…
    A partir du moment où le patient peut rentrer au domicile, les IDELs peuvent gérer! Seul le VAC ne nous est pas accessible pour l’instant car la location du matériel est reservé aux structures hospitalières.

  16. Stephanie Iori Le 5 février 2016 - Répondre

    En voila une bonne nouvelle qu elle est bonne!!!!

  17. Amélie Noyon Brembor Le 6 février 2016 - Répondre

    Alexandra Payen

  18. Corinne Andrio-bouvy Le 6 février 2016 - Répondre

    Par contre si MST peut se barrer ,,,,,,,,, bon vent la nounouiiille

  19. Christophe Miralles Le 7 février 2016 - Répondre

    C est pas une grosse perte bye bye le parasol touraine qui fait de l ombre a nos professions

  20. Cri Cri Stophe Le 7 février 2016 - Répondre

    Mu Monto

  21. Arnaud Peronnet Le 7 février 2016 - Répondre

    Gaël Rollet John Fisher

  22. Jeremy Cayuela Le 8 février 2016 - Répondre

    Oooh oui!!!!!!
    Elle a mon aval pour partir!!!!!!

  23. Virginie Keller Le 8 février 2016 - Répondre

    Enfin une bonne nouvelle!!!

    • Christophe Mitterand Le 8 février 2016 - Répondre

      Bonsoir Virginie , se sera un grand plaisir pour moi de vous avoir comme ami sur Facebook. Comme vous le savez l’internet de nos jours est un moyen très efficace de communication avec le monde extérieur. Si aujourd’hui mon message de correspondance vous est adressé, c’est en fouillant sur la page que j’ai retrouvé votre commentaire qui m’a beaucoup flatté alors je n’ai pas hésité a répondre et c’est aussi parce que j’ai voulu avoir plus de relation pour les échanges d’idée, de propos, pour discuter, dialoguer . Alors si vous ne voyez aucun dérangement en cela, veuillez m’envoyer une invitation.

    • Virginie Keller Le 8 février 2016 - Répondre

      Bonsoir Christophe Mitterandand

    • Virginie Keller Le 8 février 2016 - Répondre

      Flatté???

  24. Michel Poudra Le 8 février 2016 - Répondre

    Laetitia Prat

  25. Sophie La Mouche Le 8 février 2016 - Répondre

    On verra bien!

  26. Marielle Dessaux Le 8 février 2016 - Répondre

    Ben en tout cas si le tiers payant devient obligatoire sur les parts mutuelle, il est impératif qu’ils fassent des cartes à puce et se mettent d’accord sur leurs cahier des charges, et que ce soit eux qui viennent au devant des professionnels pour les conventions, pas l’inverse! Il y en a mare de faire le travail sans être payé pour tous ces gens des bureaux des caisses et mutuelles! Moi j’ai voulu faire les conventions et faire ce tiers payant, résultat j’ai des impayés de 2 ans à traiter, je bosse la nuit pour arriver à rattraper le retard administratif!!! Alors ras le bol de ces conneries! La Touraine ferait mieux de forcer sur l’étude d’un système prescription universelle-logiciel universel commun à tous les professionnels de santé: prescription par système de choix donc cotations simples, universelles, facturations transparentes et sans fraude, et prises en charge conformes à ce qui est demandé!bref! J’ai le droit d’être en colère et rêver!

  27. David Rybak Le 9 février 2016 - Répondre

    Pour info Nathalie Isabelle Mercy

  28. Gerald Demesy Le 9 février 2016 - Répondre

    bla bla bla. ..

  29. Odile Robbe-Loublier Le 9 février 2016 - Répondre

    Et si on rajoute ce que m’a appris mon opticien ce soir: à partir de 2017 les mutuelles ne rembourseront qu’une paire de lunette tous les deux ans. Je doute que les cotisations diminuent!!

  30. Yann Denais Le 10 février 2016 - Répondre

    Je vous rappelle que ce sont nos syndicats qui ont signé et qui ont négocié nos actes avec l’ucnam ! Chacun des syndicats défendent leurs petites places bien au chaud ! Bizzarement encore eux qui sont dans les urps ! Il faut faire Péter ces syndicats ! Malheureusement chaque syndicats est subventionné par les pouvoirs publics ! Comme la cgt , fo, êtc êtc ! C’est encore eux qui ont soi disant signés notre superbe convention ! D’ailleurs il ne peuvent même pas apporter la preuve de leur signature ! Alors maintenant faut arrêter de se plaindre ! Car tant que nous laisserons nos gentils syndicats mettre leurs fesses au chaud ça sera Tjrs à notre détriment ! Maintenant chacun votera ou pâs et soutiendra en son âme et conscience leur soi disant défense de notre profession ! Il défendent leurs intérêts personnels et de temps en temps font paraître des articles pour nous montrez qu’ils sont là pour nous ! Il n’y a qu’à regarder que certains syndicats signent pour la dégressivité des actes quand nous travaillerons avec les HAD ! C’est une honte ! J ai vraiment honte que notre métier soit représenté comme cela ! Et maintenant les syndicats se déchargent de toutes responsabilités ! J’ai la gerbe !

  31. Jack Goldfil Le 10 février 2016 - Répondre

    Dehors c’est une vraie entreprise de destruction de la santé dans notre pays a tous les échelons !

  32. Anne Marie Serra Le 13 février 2016 - Répondre

    Bonjour à tous et à toutes les IDEL

    Ce groupe n a pas été créé afin de refaire un autre groupe mais pour les plus motivés à travailler ensemble pour défendre notre belle profession.

    D abord parti d une vingtaine de personnes faisant parties de groupes d IDEL Facebook nous avons d abord travaillé sur les textes de loi pouvant nous défendre NOUS IDEL de façon légale

    Et puis est venu le temps d un courrier puis un autre courrier et de syndicats qui ont trouvé que nous étions motivés pour faire bouger les choses ET DU COUP QUI NOUS SOUTIENNENT sans jamais nous demander si nous sommes syndiqués oui ou non et où

    Enfin le groupe a donc décidé après avoir été secret de s ouvrir maintenant que nous sommes prêts à bouger à faire changer les choses et surtout A vous faire comprendre QU IL N Y A QUE TOUS ENSEMBLE TOUS LES IDEL que nous arriverons à faire changer les choses

    Alors venez nous rejoindre sur notre groupe afin d être tous réunis autour de notre profession et dire STOP à notre maltraitance

    La volonté de fédérer nous a réuni alors pourquoi pas vous ON VA BOUGER MAINTENANT …. A SUIVRE

    FORCE ET DÉTERMINATION DES IDEL EN ROUTE

  33. Christine Le 24 février 2016 - Répondre

    Bonjour, est ce que quelqu’un peut me donner avec precision le forfait journalir des HAD?
    merci

Laisser un commentaire