La vocation des IDEL(s) à l’épreuve

La vocation des IDEL(s) à l’épreuve

Si les infirmières et infirmiers libéraux témoignent au quotidien de leur passion pour leur métier, ils sont nombreux aussi à exprimer une lassitude, qui gagne du terrain. Pour y répondre, les administrations rechignent bien souvent à leur accorder la considération et la reconnaissance, qu’ils seraient pourtant en droit d’attendre.

Devenir IDEL, une passion dévorante

Il suffit de lire vos commentaires pour comprendre que l’exercice libéral de la profession infirmière relève plus de la vocation que d’un opportunisme économique. A la lecture de l’article Infirmière libérale, est-ce vraiment le même métier qu’infirmière hospitalière ?, vous avez été nombreuses et nombreux à vouloir témoigner de l’attachement que vous portez à votre profession. Bien évidemment, tout n’est pas rose mais il ressort de vos réactions, que vous êtes dans l’ensemble, passionnés par votre profession tout en ressentant parfois lassitude et découragement face aux tracas administratifs et parfois face à l’isolement que vous pouvez ressentir.

Laurence Winnien résume parfaitement la situation : «  j’apprécie de pouvoir organiser mon travail comme je veux (…) j’ai fait 15 ans d’hôpital avant mais pour rien au monde je n’y retournerai même si des fois le ras le bol est là, ras le bol surtout lié à la fatigue quand la charge de travail est trop importante! les soins sont très variés (…) ».

Sandrine Champeval souligne bien quant à elle l’une des principales difficultés pour les infirmières et infirmiers libéraux lorsqu’elle écrit : « La différence pour une infirmière, entre le milieu hospitalier et le milieu libéral, est que, en libéral, nous sommes seules, vraiment seules, face à nos patients. Il y a bien le téléphone, les familles, le SAMU, les pompiers… mais nous sommes seules. »

 

La solitude des IDEL(s) renforcée par un manque de considération

Si ce sentiment de solitude, si souvent dénoncé par les infirmières et les infirmiers libéraux, se ressent au quotidien, il est exacerbé lorsque l’administration et même les autorités de tutelle traitent avec dédain les demandes légitimes d’une profession en mal de reconnaissance. La loi de santé et les nouvelles orientations notamment en termes de HAD (Hospitalisation à domicile) définissent de nouveaux rôles aux infirmières et aux infirmiers libéraux.

Même isolé(e), l’infirmière ou l’infirmier libéral se forme en permanence, notamment pour pouvoir faire face aux nouvelles obligations, qui lui sont faites. N’est-ce pas un manque de considération vis-à-vis de cette profession que de voir les formations suspendues à l’arrivée de l’automne faute de …budget ? En 2015, les IDEL(s), sollicitant le financement d’une formation après le 1er octobre, étaient donc invités à patienter jusqu’au début de l’année 2016.

Une situation inacceptable, qui si elle ne concerne pas uniquement les infirmières et les infirmiers libéraux mais bien tous les professionnels de santé, était néanmoins prévisible. On avait déjà connu pareille défaillance en octobre 2014, et en réduisant les budgets entre 2014 et 2015, on pouvait se douter d’un tel manquement aux obligations légales. Car faut-il le rappeler, mais l’article R4312-10 du code de la Santé publique impose bien cette formation

Pour garantir la qualité des soins qu’il dispense et la sécurité du patient, l’infirmier ou l’infirmière a le devoir d’actualiser et de perfectionner ses connaissances professionnelles.

La passion des infirmières et des infirmiers libéraux à l’épreuve des tracas du quotidien

Ces tracas du quotidien, et cette situation de la formation continue des IDEL(s) n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, ne retire rien de l’intérêt de la passion, que vous portez toujours à votre profession. En revanche, à la longue, on comprend que ces tracasseries administratives, ces suspicions permanentes peuvent venir à bout des vocations les plus déterminées. N’est-ce pas ce qu’exprime Isabelle Grimaud, lorsqu’elle écrit :

25 ans de libéral et je n’en peu plus de la paperasse même avec internet, des réclamations aux caisses, des exigences des patients . Je voudrais faire pareil mais en tant que salarié.

Ces questions et bien d’autres inquiètent, voire angoissent, les candidat(e)s à la profession d’IDEL, d’autant plus que les nouveaux engagements de la loi de Santé impliqueront de nouveaux changements pour les professionnels de santé. Et les infirmières et infirmiers libéraux ne seront, une fois de plus, pas épargnés ! La vocation et la passion seront-elles alors assez forte pour résister ou se dirige-t-on vers une révolution de la profession d’infirmière libérale ?

Comment voyez-vous l’IDEL dans 5 ans, 10 ans, et dans 20 ans ? La passion est-elle suffisante pour tout endurer et tout accepter ? Et si il ne devait y avoir qu’une seule mesure pour améliorer le quotidien des IDEL(s), quelle devrait-elle être ?

By | 2018-04-12T15:25:56+00:00 24 mars 2016|IDEL au quotidien|164 Comments

164 Commentaires

  1. Kev Lab Le 24 mars 2016 - Répondre

    Toujours des articles péjoratifs de notre profession …

  2. Stephanie Joly Le 24 mars 2016 - Répondre

    Ceux qui se plaignent qu’ils retournent à l hôpital

    • Aurélie Idel Le 24 mars 2016 - Répondre

      Tout est tjs beau pour toi?

    • Sophie Drouet Le 24 mars 2016 - Répondre

      On peut se plaindre et aimer ce qu’on fait et on a bien conscience que les infirmiers hospitaliers ont largement des motifs aussi de se plaindre malheureusement aujourd’hui beaucoup de corps de métier en ont et tout cela fait que l’heure n’est pas à la sérénité dans le boulot et la qualité du travail malheureusement ne peut que s’en ressentir! De façon générale on demande plus sans plus d’estime de la personne qui bosse et qui essaie de faire bien….

    • Stephanie Joly Le 24 mars 2016 - Répondre

      Oui tout se passe bien la paperasse fait partie du Taf à bon entendeur

    • Sophie Drouet Le 24 mars 2016 - Répondre

      Si tu es heureuse tant mieux!

    • Stephanie Joly Le 24 mars 2016 - Répondre

      Toi si tu ne l es pas on te force pas à rester les gens se plaignent mais restent chercher l erreur

    • Stephanie Joly Le 24 mars 2016 - Répondre

      Dans chaque métier il y a des difficultés la vie n’est pas rose

    • Je vous trouve bien agressive Stephanie Joly . Peut être êtes vous dans une région où un département où les caisses sont plus efficaces et moins pénibles qu’ailleurs . Pour d’autres sachez que ça devient un calvaire qui rend même difficile la prise en charge de certains patients. Se plaindre ne veut pas dire que l’on n’aime pas ce que l’on fait ou qu’on le fait mal. C’est tout simplement qu’il y a des dérives qui rendent notre métier bien plus compliqué qu’il ne devrait l’être. Et qui par la même occasion nous épuisent au détriment du temps passé avec nos patients.
      Pas besoin donc de dire à celles qui en souffrent de retourner en structure ou d’arrêter. Vous n’êtes pas à l’abri d’en pâtir aussi un jour et vous apprécierez alors un peu de solidarité et de compréhension de la part de celles qui sont vos collègues !
      Il me semble qu’il vous manque un peu d’empathie sur ce coup là. Ce qui me surprend beaucoup de la part d’une idel !

    • Laurence Penne Le 25 mars 2016 - Répondre

      Je plussoie Fred. Autant d’agressivité me navre de la part d’une infirmière et me laisse supposer que tout ne doit pas être si facile pour Stephanie Joly.

    • Sandrine Squilbin Le 25 mars 2016 - Répondre

      Stephanie Joly…pour le vivre …je vous assure que le libéral c bien qd tout va bien . Aujourd’hui je rêve de retourner en salariat mais personne ne se précipite à embaucher un travailleur handicapé. ..alors je me tue à la tâche ….

    • Stephanie Joly Le 27 mars 2016 - Répondre

      Pas agressive mais réaliste entourée de gens qui se plaignent tout le temps ça devient pénible vous avez oublié l hôpital ou la paperasse était pire

    • Stephanie Joly Le 27 mars 2016 - Répondre

      C est vrai on a un métier affreux il suffit d avoir un bon logiciel et avec le scor plus d envoi papier mais y aura toujours des insatisfaits

    • Laure Pigeon Le 30 mars 2016 - Répondre

      Non désolée durant mes études j’ai eu plein de MSP mais aucun cours administratifs

    • Non pas réaliste Stephanie Joly. Tous les secteurs ne se ressemblent pas et la gestion peut du coup être très différente. Mais je persiste à dire que vous êtes agressive et bien sure de vous . Attention aux désillusions et aux coups durs . La chute n’en sera que plus dure !

    • Stephanie Joly Le 31 mars 2016 - Répondre

      Pensez ce que vous voulez je travaille en banlieue parisienne et pas facile tous les jours je sais de quoi je parle

    • Certes. Vous savez de quoi vous parlez en ce qui concerne votre secteur. Pas les autres !

    • Stephanie Joly Le 31 mars 2016 - Répondre

      Le métier est le même pour tout le monde mais certaines n ont pas la vocation et la paperasse passe au second plan

    • Sandrine Squilbin Le 31 mars 2016 - Répondre

      Ben moi je l’ai toujours « la vocation  » …mais ce mode d’exercice est trop dur pour moi et surtout trop précaire. ..je ne demande que ça : retourner en salariat, discours que je n’aurais sans doute pas tenu si j’étais en bonne santé. …

    • Vous oubliez qu en libéral nous sommes des chefs d entreprises donc la paperasse fait parti du rôle de chefs d entreprise une IDEL est infirmière , secrétaire, comptable et chef d entreprise mais beaucoup s aventure sans savoir tt cela du coup !!! Et n oubliez pas que tte liberté à un prix

    • Sandrine Squilbin Le 1 avril 2016 - Répondre

      Concernant la paperasse je n’ai aucun souci ….mais je trouve qu’on paye trop cher une pseudo liberté. ..

    • Lydie Wormser Le 3 avril 2016 - Répondre

      Liberté de quoi? On est tributaire d l exigence des patients. Tout tt de suite puis daut PD l pain, les journaux relevés l courrier. La cpam très difficilement joignable. Charges très elvees. Heureusement j ai choisi un bon comptable. Vacances compliquée à prendre. Pour ma part j retourne salariée.

  3. Aurelia Bracale Le 24 mars 2016 - Répondre

    On peut se plaindre sans lâcher 🙂 dans tous les domaines

  4. Stéphanie Willemin !!!

  5. Krol Bert Le 24 mars 2016 - Répondre

    Hors de question que je redevienne salariés Être à son compte signifie paperasse dans tous les métiers

    • Emmanuelle Tetu Le 3 avril 2016 - Répondre

      Ce n’est pas parce que ça se passe dans tous les métiers qu’il ne faut pas que ça change ….. pour tous les métiers why not ??!!!…. perso tous les mois je recevais un courrier de la caisse pour leur envoyer une liasse de documents sur une semaine complète de travail soit 1 kg de papier pesé par la poste puisque envoyé en recommandé avec a/r !!!!!!!!… et ce juste pour la cpam !!!!!!

    • Krol Bert Le 3 avril 2016 - Répondre

      avec score plus besoin de ca moi je n envoie plus rien

    • Emmanuelle Tetu Le 3 avril 2016 - Répondre

      Ben si je scorais tous mes dossiers !!!!!

  6. Julie Lambert Le 24 mars 2016 - Répondre

    Quand je vois les réactions de certaines cela ne m’étonne pas que nous n’ayons aucun poids pour faire bouger les choses! Arrêtons l’éternelle guéguerre public-privé-libéral, nous sommes tous des pigeons et des moutons aux yeux de nos dirigeants!!! Unissons nous et faisons bouger tout ça!

    • Caroline Touzet Le 3 avril 2016 - Répondre

      c’est le constat que j’avais fait en 1993 lors de mon premier congres infirmiers a Paris pas de cohesion entre les differents secteurs chacun preche pour sa paroisse et critique l’autre je m’etais dit a l’epoque « on pas le cul sorti des ronces!! » l’union fait la force

  7. Aurelia Bracale Le 24 mars 2016 - Répondre

    Dans le milieu hospitalier c’est pareil! Qui ne se souvient pas de la charge de travail toujours plus importante les dépassements de fonctions, la pression.
    Je me souviens un jour avoir reçu un patient a 20h (au bout de 12h de boulot dans les pattes) renvoyé par l’idel sans avoir refait le bricker ni pst de vvc ni pst abdo purulent., m’être dit « pfff infirmière libérale.. » Maintenant je me dis.. Eh oui le chir fait rentrer son patient à domicile sans ordonnance et l’infirmière doit se balader (telle un couteau suisse!) avec poche uro pst Divers de quoi faire irrigation abdo…
    Mnt j’essai toujours de comprendre. D’un point de vue libérale d’abord () et hospitalier

  8. Annie Lopeteguy Le 24 mars 2016 - Répondre

    Très sincèrement, moins-de paperasses qu’à l.hôpital… Avec scor un.bon logiciel et un comptable..dsi tous les 3 mois c gerable..

  9. Aurelia Bracale Le 24 mars 2016 - Répondre

    Plus jamais salariée 🙂

  10. Crl Ese Le 24 mars 2016 - Répondre

    C’est un métier de coeur et de passion que je suis fière et heureuse de faire
    Il ne faut pas hésiter à partir faire autre chose si c’est une telle charge pour certains !!!!

  11. Que vous mettiez ces mots :  » …je voudrais …. faire pareil mais en tant que salariée … » dans la bouche d’un infirmière libérale est assez inouï et inacceptable ! Nous nous battons sur tous les fronts, contre les lois HPST et autres lois de modernisation sociale pour préserver le mode d’exercice libéral et le libre choix du praticien qui va avec , contre les maisons de santé, d’exercices pluridisciplinaires et structures à la merci des grands capitaux qui vont tuer la médecine libérale, ? Nous manifestons avec le Mouvement pour la Santé de Tous (MPST), avec plus de 40 syndicats médicaux et paramédicaux pour le retrait de tous ces projets de salariat des cartons et vous faites tenir à une infirmière libérale de tels propos ? Franchement, c’est cher payé pour faire le buzz avec des propos catastrophistes qui mettent gratuitement de l’huile sur le feu pour une profession très sensible, parfois en souffrance, mais qui adore son métier et n’est pas prête à l »exercer autrement. Vous devriez retirer ces propos vraiment regrettables, dont vous n’avez, je l’espère, pas maîtrisé la portée. Attention, tout n’est pas bon pour mettre en avant un produit, si bon soit-il. Bien à vous, Isabelle Rios, Directrice Onsil.

  12. Infirmier Paca Le 24 mars 2016 - Répondre

    Surpris que le magazine « Infirmière Liberale » offre autant de place à une société privée sauf si cela est considéré comme de la Pub bien sur
    Et les #IDEL .. Lisez entre les lignes, Albus observe vos posts et ne fais rien de plus que de relayer les propos d’#IDEL déçu(e)s afin de vous amadouer et en vue de booster de 10% sa clientèle ? Leur pari sera gagné !
    Bref, notre profession va mal, on le sait !
    Nombreux(ses) sont déçus du systeme ? On le sait aussi
    Une majorité d’#IDE se désintéressent de l’Ordre Infirmier ? À qui la faute ? Entre les politiques et certains syndicats qui ont tout fait pour plomber la creation de cet #Ordre , ça ne peut que nous desservir !!!
    Une autre majorité d’#IDEL ne sont pas syndiqués et s’en désintéressent ? Pourquoi, à ce jour leurs reprocher ? Il suffit de voir où en est notre profession, il suffit de constater le manque de communication auprès de tous les #IDE et le manque de travail « d’équipe » avec l’Ordre Infirmier vis à vis des gouvernements et de leurs politique !!!
    Alors si vous voulez que cela change, investissez-vous, impliquez-vous et mobilisez-vous pour ces élections #URPS #Infirmiers avant le 11 Avril Minuit !!!
    Regardez quel syndicat etait en place dans votre Region dans la précédente mandature, Choisissez un syndicat (de préférence un different, car comment peut-on avoir confiance en le meme syndicat qui vous promet le changement alors qu’ils auraient pu le faire les 5 années précédentes voir plus ); et #VOTEZ !!! Et #FAITESVOTER !!!

  13. Mp Dupont-péan Le 24 mars 2016 - Répondre

    Ne plus avoir le poids de la hiérarchie sur les épaules. …ça n ‘a pas de prix certainement…Travailler en toute autonomie. ..
    Ouah. ..ça doit être tellement bien ;)Je vous envie qq fois.

    • Myriam Barreau Le 24 mars 2016 - Répondre

      En toute autonomie…mais seule…seule face à la maladie, la solitude, la mort et la détresse des familles…drôle de liberté…et pas le droit d’être malade !!!

    • Lore Serio Parahy Le 24 mars 2016 - Répondre

      c est exactement vrai ,,y ena kon essayer ,,,et ki sont retournees a lhosto ,,trop de responsabilites a prendre ,,du vecu

    • Mp Dupont-péan Le 24 mars 2016 - Répondre

      A l’hôpital ….les cadences s’accélèrent, les conditions de travail se dégradent, les salaires stagnent , les rappels sont incessants , l’alternance jour-nuit se multiplie , la mobilité …..Les responsabilités , la mort , toujours rendre des comptes et la sensation de ne pas pouvoir prendre d’initiatives …On veut du temps pour prendre soins de nos patients …

    • Laurence Penne Le 25 mars 2016 - Répondre

      Exemple vécu la semaine dernière : j’ai eu la grippe avec 39,5. Ben obligée d’aller bosser avec un masque. Y avait pas de Remplacante de disponible. J’aurais été à l’hosto je me serai mise en arrêt. Le Liberal c’est bien car c’est une forme de liberté dans l’exercice de la profession. Mais comme toutes les libertés ça se paie très cher.

    • Magali Revellino Le 25 mars 2016 - Répondre

      Un arrêt maladie à l’hôpital est mal vu par la hiérarchie et parfois même par certains collègues qui vous le font ressentir car souvent vous n’êtes pas remplacé non plus donc aller travailler avec de la fièvre à l’hôpital est très courant aussi si on a un fond de conscience professionnelle et d’esprit d’équipe ou juste pour pas se faire emmerder par la suite…donc au final ne comparons pas l’incomparable

    • Sandrine Squilbin Le 25 mars 2016 - Répondre

      Magali Revellino…si t’y declares une maladie invalidante à l hosto, tu pourras être reclassee ou t arrêter qd tu souffres trop .. en liberal …nada . Tu bosses comme tu peux et en arrêt maladie avc les charges qui tombent tu peux mettre la clef sous la porte . Je paye trop cher ma liberté et rêve de retourner en salariat dont je connais bien les difficultés. ..mais au moins je pourrais me soigner et mon statut de travailleur handicapé sera reconnu ou plutôt servira à qq chose ..

    • Laurence Penne Le 25 mars 2016 - Répondre

      Magali Revellino j’ai aussi travaillé pendant 15 ans à l’hôpital publique et désolée mais les arrêts maladies étaient légions. Faut-il vous mettre les points sur les « I »? Une de mes collègues est actuellement en rechute de cancer et pendant ses chimios, travaille. Ça vous convient comme comparaison?

    • Magali Revellino Le 25 mars 2016 - Répondre

      Oui d’accord je parlais d’un simple rhume moi hein c’est tout on ne s’énerve pas ? voilà pourquoi je commente jamais d’habitude…trop d’antagonisme dans ces débats

    • Laurence Penne Le 25 mars 2016 - Répondre

      Magali Revellino oui, c’est ce que vous disiez : ne comparons pas l’incomparable. On ne s’énerve pas mais les idées reçues quand à la profession d’IDEL sont fatiguantes à la longue.

    • Magali Revellino Le 25 mars 2016 - Répondre

      Je comprend bien je n’ai aucune idées reçues
      Je viens de l’hôpital où j’ai du faire face à des soucis de santé assez sérieux par le passé et où mme mon statut de fonctionnaire ne m’a pas tellement aidé
      +Une grossesse patho sans poste aménagé qui se termine en demi solde…
      C’est juste ça que je dis Aujourd’hui j’ai quitté l’hôpital pour voir autre chose je m’essaie au libéral car certes il faut prévoir tous les aléas de la vie soi même mais peut être est ce gage de liberté… moi j’ai envie d’y croire ?
      Rien n’est simple et on ne peut pas prévoir l’avenir malheureusement…
      Nous tous faisons de notre mieux

    • Florence Marc Le 5 avril 2016 - Répondre

      Plus de hiérarchie, rien que ça c’est du bonheur!!! Les papiers il y en a autant à l’hosto c’est juste un taf différent . Les patients nous connaissent ils nous attendent, il faut bosser certe mais il n y a pas la pression des chirurgiens au staff , pas de sonnettes ni de téléphone toutes les 2 minutes qui nous coupe dans les soins. Sans regret , plus jamais de chef j’adore mon métier en libéral

  14. David Mezzo Le 24 mars 2016 - Répondre

    15 ans de libéral et j aime toujours autant ça

  15. Lore Serio Parahy Le 24 mars 2016 - Répondre

    La liberte d action.na pas de prix mais c vrai que en 20 ans kelle degradations …perdre du temps pour 5 euros et les patients plus exigeants..c la societe aussi …jai fait dix ans d hosto il y a aussi plein de boulot ..je gagne pareil ka lhosto …pb en cas darret …c sa ki me ferait changer oui ..la securite et la retraite plus tot ?

  16. Nadège Belz Le 24 mars 2016 - Répondre

    J adore mon métier je ne retournerai pour rien au monde a l hôpital ! Je l ai quitté pour un manque de prise en compte de l humain que nous sommes et j apprécié de pouvoir prendre le temps qu il faut maintenant avec mes patients. J ai fait le choix d avoir mon cabinet et malgré la paperasse, la compta … Je suis idel et je le resterai !

    • Corinne Sotiriou Le 26 mars 2016 - Répondre

      Moi c est idem .la paperasse depuis scor est moins contraignante et j aile le domicile .je travaille dans une zone rurale et j aime même si c est parfois crevant .

  17. Brigitte Soulet Le 24 mars 2016 - Répondre

    Comparez vos revenus avec les salariés ….

    • ??

    • Lore Serio Parahy Le 24 mars 2016 - Répondre

      c faux cela depend des infirmieres ,,faut arreter de dire que les idel gagne des fortunes,,avant oui

    • Mp Dupont-péan Le 24 mars 2016 - Répondre

      Nous travaillons dans « l »humain »….Notre diplôme nous laisse le choix de l’exercice, comparer les revenus ne veut rien dire .Nous ne sommes pas en opposition. ..mais complémentaire à la bonne prise en charge de nos patients..Notre métier, ce n’est pas qu ‘ 1 salaire , nous l ‘aimons 😉

    • Laurence Penne Le 25 mars 2016 - Répondre

      Brigitte Soulet vous confondez tout. Rapportons nos bénéfices en taux horaire et je vous assure que nous ne sommes pas forcément gagnants. Par ailleurs, je pense que les revenus que vous avez en tête ne sont peut-être pas tarifés comme il se devrait. Quand on s’en tient à la stricte nomenclature croyez moi, il faut BEAUCOUP travailler pour gagner sa vie correctement!

    • Bedolis Sandra Le 25 mars 2016 - Répondre

      Comparons nos heures de travail avec les salariés…

    • Guylaine Demarle Le 25 mars 2016 - Répondre

      Ça n est pas comparable ! Beaucoup de charges. Aucun congés payés.. Retraite minables .. C est marche ou creve.. Et parfois 7/7. Pendant des mois parce que pas le choix.. Si on veut retourner en salariat. Il y a toutes les charges à solder avant..

    • Lore Serio Parahy Le 25 mars 2016 - Répondre

      Vu de loin cela peut faire rever …alors venez madame en liberal ..deja ttes les ide ne souhaitent pas etre seule ..lhopital est un cocon kan il y a un soucis avec un patient …on ne peut pas savoir tant que lon a pas touche du doigt les deux ..c dommage cette rivalite …sans solidarite cela navancera jamais ..perso jai fait dix ans d hosto et je comprend aussi kan le patient sort ss fiche de liaison par rxemple …cela a un peu evolue mais un.partenariat serait.l ideal pour le bien de tous ( patient / ide

    • Laetitia Pawlak Le 25 mars 2016 - Répondre

      Comment voulez vous que les ide hospitalières et les idel soient solidaires. Quand vous voyez que dans un même hôpital les ide des différents services se font déjà la guéguerre.
      Tout le monde est toujours persuadé que chez le voisin c’est mieux. L’un dit ils n’ont rien a faire à côté, regarde ils sont toujours en pause, l’autre dit regarde ils n’ont quasiment pas de patients en ce moment et j’en passe. Pareil chez les idel ou concurence et chiffre d’affaire régis le quotidien. Nous avons toutes le même diplôme et travaillons toutes de manière différente et il y aura toujours des jalousies pensant que l’autre est mieux lotti.

    • Laetitia Pawlak Le 25 mars 2016 - Répondre

      Et vis à vis des revenus, personne n empêche qui que ce soit de faire ses études d’infirmière et passer le temps nécessaire pour avoir les heures requises en milieu hospitalier pour poser ensuite sa plaque. Ben voyons, c’est peut être pas si facile en effet. Beaucoup critiquent mais tres peu passent a l’action, ou très peu sont capables de passer à l’action .

    • Lore Serio Parahy Le 27 mars 2016 - Répondre

      madame soulet je vous invite a passer une semaine avec moi et je vs montre la tournee les contraintes et le chiffre d affaire …vs allez etre tres etonnee

    • Lore Serio Parahy Le 29 mars 2016 - Répondre

      ou est donc mme soulet ??l

  18. Brigitte Soulet Le 24 mars 2016 - Répondre

    Cessez de vous plaindre et laissez les aides soignants vous rejoindre dans ce travail libéral si affreux !

    • Jerome Andre Le 24 mars 2016 - Répondre

      Jusqu’a preuve du contraire ce n’est pas nous qui vont empechons de faire du liberal

    • Brigitte Soulet Le 24 mars 2016 - Répondre

      Si .le syndicat infirmier est très puissant et nous bloque depuis 20 ans !

    • Lore Serio Parahy Le 24 mars 2016 - Répondre

      on ne se plaint pas ,on constate c different

    • Lore Serio Parahy Le 24 mars 2016 - Répondre

      vous pouvez passer le concours d ide maintenant ,,allez go!

    • Patricia Cabioch Le 25 mars 2016 - Répondre

      Pour les aide soignantes qui rêvent se s’installer en libéral une toilette d’une demi heure est payée environ 5 € (une fois les charges payées) pour une toilette d’une heure environ 9 € bien entendu ces tarifs s’entendent frais de déplacement compris voiture entretient essence et pv compris. Donc si cela vous fait rêvé réaliser votre rêve ! Mais sincèrement à ces tarifs vous ne serez pas moins cher que nous voilà pourquoi la sécurité ne donne pas l’autorisation d’exercer en libéral aux as

    • Gé Ldine Le 25 mars 2016 - Répondre

      C est plutôt à vous de cesser de pleurnicher, et passez donc le concours IDE, on en reparlera plus tard.

    • Jerome Andre Le 25 mars 2016 - Répondre

      Le syndicat infirmier est tres puissant??? La ca va me faire ma journee. Entre l’oni qui ne sert à rien et les differents syndicats que je n’entends jamais ils sont effectivement tres puissant. Commencez par vous battre pour avoir un decret de competence qui vous permettras lui de penser au liberal.

    • J étais ASH..ça me plaisait..mais je voulais savoir et comprendre..j avais 19 ans..j étais aide soignante mais je voulais savoir et comprendre…j avais 27 ans…..je suis devenue IDE, ma fille sous le bras,seule, après équivalence du bac en fac tout en travaillant..concours sans point d avance..et je me félicite d etre sans prétention aucune, une bonne IDE ..alors ,mesdames messieurs AS donnez vous les moyens..et je vous donne juste un petit avertissement..ne comparez ni vos études ,ni vos compétences..un monde sépare l AS de l IDE..connaissances responsabilites ,conscience et subconscience…vous voulez une reconnaissance, bougez vous..nous,déjà avec nos compétences sommes malmenés alors..bon courage!

    • Jerome Andre syndicat infirmier puissant ! Perso ça va me faire la semaine

    • Laurence Penne Le 27 mars 2016 - Répondre

      Brigitte Soulet décidément vous avez du rêve dans la tête! J’aimerai beaucoup en avoir autant!

    • Céline Cassan Le 28 mars 2016 - Répondre

      Heu…pourquoi des as en libéral?pour faire du boulot qu’on fait déjà très bien??et puis y’a les ssiad qui envoient leurs as(à 2 en plus,alors que nous on fait seules).

    • Wonder Infirmiere Le 28 mars 2016 - Répondre

      Brigitte Soulet….va passer ton DE après tu pourras parler de ce que tu ne connais pas, tes commentaires sont dignes du qi d une huitre!!!

    • Annick la Diva Le 30 mars 2016 - Répondre

      Patricia Cabioch pour une toilette d’une heure ce n’est pas 9€ moi je fais les toilettes et je suis mieux payés que ça!!!

    • Laure Pigeon Le 30 mars 2016 - Répondre

      Catherine Beaumont j’ai fait comme toi
      Et maintenant je continue d’autres études pour me laisser une chance de travailler jusqu’à la retraite

    • Tu fais quoi laure?

    • Chantal Maza Caro Le 3 avril 2016 - Répondre

      Catherine Beaumont , Ah oui c’est bien connu …toutes les AS sont nulles à chier !!! pas de connaissances , pas de conscience , pas de responsabilités !!! il n’y a que les ide bien sur qui ont un cerveau !!! la guerre AS/IDE n’est pas finie avec des raisonnements comme le votre !!! et avoir un binome comme vous ne me ferait pas rire tous les jours … non mais vous vous prenez pour qui ???

    • Jacques Samoun Le 3 avril 2016 - Répondre

      Laisser les aides soignés nous piquer le boulot et quoi encore entre les auxiliaire mairie les ssiad les had. La concurrence est dure

    • Emmanuelle Tetu Le 3 avril 2016 - Répondre

      Même parcours que Catherine Beaumont seule différence deux enfants à charge et 37 ans .

    • Chantal Maza Caro…au lieu de m agresser ,passez votre concours…. Je connais bien le statut de l AS,pour l avoir été moi même et c est bien pour ça que je me permets de comparer les deux niveaux d études etc..et je réitère.. Notre responsabilité d infirmière n a rien a avoir avec celle de l AS..n oubliez pas que nous déléguons notre rôle propre aux AS déjà..ensuite,toutes les ASH,AS,ADV n ont jamais eu a se plaindre de moi car justement je me mets a leur portée et je n hésite jamais a prendre du temps pour les aider,les soutenir et leur expliquer moult choses quand elles en ont besoin,j ai souvent laissé mon propre boulot en service pour les aider soit aux toilettes,soit aux repas et en contrepartie,elles m aidaient a la sté ou autre ,un chouette travail d équipe et de solidarité ..et honnêtement votre agressivité me fait pitié .. Ça sent la jalousie et le règlement de compte d une AS frustrée..

  19. Coucou Ide Le 24 mars 2016 - Répondre

    Medames arreter de vous critiquer. ….
    Que l on soit a l hopital ou en libérale on est tous et toutes dans la même galère du taff
    De la paperasse etc…..
    Sauf que les IDEL savent de quoi elles parlent car
    Avant d etre IDEL elleq sont boser a l hôpital donc elles peuvent comparer. .
    Apres oui c est le bordel partout
    Oui la galere partout
    Oui in a de droit de se plaindre

    Mais avant tout medames et messieurs les infirmiers
    Il faut etre solidaireeeeee

    • Micky Cuman Le 25 mars 2016 - Répondre

      oui mais nous c’est pour être payé, et des fois c’est vraiment la galère!

  20. Audrey Bx Le 24 mars 2016 - Répondre

    Brigitte soulet si on compare notre salaire aux salarié on n est pas forcément gagnants … Surtout au taux horaire … Pas de congés payé ni maladie …. Si on fait du libéral c est pas pour le salaire .. Sinon on en reviendrait toutes

  21. Audrey Bx Le 24 mars 2016 - Répondre

    Je sais de quoi je parle …. En attente de salaire/indemnités depuis 2mois de notre chère carpimko … Ms quel lenteur administrative ….

  22. Au final ce groupe edt demoralisant

  23. Lili Goth Le 25 mars 2016 - Répondre
  24. Lili Goth Le 25 mars 2016 - Répondre

    Cela fait 9 mois que je vis un cauchemard administratif suite à un pb internet et logiciel… Cela m’a totalement découragé..
    En plus personne pour aider, j’ai décidé d’arrêter des que je peux pour exercer mon métier sans cette p…. De paperasse

    • Virginie Kandja Le 5 avril 2016 - Répondre

      Bonjour lili Goth, navrée de lire ce post avec tant de souffrance?
      Pour vous faire aider, essayer de rentrer en contact avec INFIN’IDELS( OU INFI’IDELS je crois?).
      C’est une association d’Idels faite et constituée d’Idels avec avocat .
      Elles pourraient mieux vous assister, vous redonner la force d’y croire. Essayez, qui sait?
      Courage.
      Bonne journée
      ( si besoin de parler, d’échanger, vous me faites signe en MP, quelque soit votre disponibilité, je ferai au mieux pour vous répondre? rapidement)

  25. Murielle Moreau Le 25 mars 2016 - Répondre

    Faire pareil en temps que salarié moi non

  26. Jacques Samoun Le 25 mars 2016 - Répondre

    Moi aussi Liberal depuis 1989 entre 1997 et 2008 10 à de procédures pour la Secu qui réclamait 200000 f de soin 19 à d avocats et hier je reçois une lettre d indus de la Secu pour 5000 euros que j ai conteste avec des ordonnances à la clé en 2013 fric récupérés de soins fait en 2011 marre de me battre contre cette Secu qui nous traite comme si on volait l argent des soins que l on fait

  27. Charlie Lo Le 25 mars 2016 - Répondre

    Pour la paperasse il faut prendre une secrétaire spécialisée..Les prix sont abordables et 100 % travaillé = 100 % paye ..c vraiment super pour rien au monde je reviendrais en arrière

    • Nadine Mestric Le 25 mars 2016 - Répondre

      Avec ton logiciel ?

    • Charlie Lo Le 25 mars 2016 - Répondre

      Oui ça marche avec n’importe quel logiciel. .c est de la teletransmission cad une connexion entre 2 ordinateurs :le tien où tu branches ton TLA une fois par mois dans mon cas et le sien où elle charge les factures .ensuite tu sécurises les fse auprès des patients …ensuite on se reconnecte 5 minutes pour décharger facture et elle transmet tout aux caisses .. elle s occupe des bordereaux etc ( en général des sociétés spécialisées dans facturation kine idel etc qui connaissent bien tout ça et même informent des nouvelles lois nouvelles cotations etc) ils sont spécialisés la dedans pour ma part elle bossent avec televitale .. Je reçois les factures entièrement déductibles de mes frais. Le seul travail est de fournir les ordos les dsi les infos vitales et mutuelles et préciser les passages .. Ça coûte entre 150 e et 200 e mensuels .. Certaines sociétés prennent Un pourcentage du CA.. c est déductible en frais 100 per cent bien sûr. C est vraiment une énorme plaie en mois je dirais même une escarre ..

    • Ann De Bruyckere Le 26 mars 2016 - Répondre

      Quelle société ? Aurais tu les renseignements stp merci davance cela m’intéresse ?

    • Idem je passe par une « secrétaire » qui s’est installée en auto entrepreneur et qui ne fait que ça (facturation pour plusieurs ide lib) LE PIED !!!

    • Charlie Lo Le 27 mars 2016 - Répondre

      Y a plein de société il suffit de taper sur Google : facturation teledistance secrétariat infirmière libérale et votre ville ..Car la mienne est une auroentrepreneur et pas une grosse boîte d ailleurs je regarde si on trouve facilement et vous dirai

    • Charlie Lo Le 27 mars 2016 - Répondre

      Exemple , actymed, infimax. . Étonnant que vous ne connaissez pas éncore ce genre de boîte super qui nous aident ..comme quoi leur com n est pas assez efficace

    • Charlie Lo Le 27 mars 2016 - Répondre

      Bon courage les filles les filles tv dites vous juste que bientôt vous allez échanger une centaine d euros contre des heures de liberté et fini le stress….

    • Moi, j’ai pris une secrétaire qui a créé son auto entreprise, elle me prend 3 % de mon chiffre d’affaire, elle vient 2 fois par semaine rentre les ordos, facture, tel aux caisses, etc… je bosse un jour par mois pour la payer mais au moins mes jours de repos sont vraiment du repos…

  28. Valery Valerie Le 25 mars 2016 - Répondre

    Hélas l exigea ce des patients est dans tous les milieux ….ils ne savent la chance qu ils ont d être bien soignes….grrrrrr

  29. Dierstein Edith Le 25 mars 2016 - Répondre

    Comme elle pare grande sur cette photo ❤❤

  30. Guylaine Demarle Le 25 mars 2016 - Répondre

    Fatiguée aussi……..

  31. Touvater Serge Le 25 mars 2016 - Répondre

    On en a jamais eu si peu à faire…. (niveau paperasses) les IDEL se noireaient-ils dans un verre d’eau. Le logiciels sont au top… Une augmentation de l’AMI nous ferait du bien. Voilà tout.

    • Brongniart Stf Le 28 mars 2016 - Répondre

      Je dirai aussi et surtout, qu’une mise à niveau des IF à 7€ (seulement) ferait tout.

  32. Aline WH Le 25 mars 2016 - Répondre

    Après avoir exercé en libéral, après avoir été usé par le système, après avoir maudit l’URSAFF et la CARPIMKO, je suis allée en centre de soins.
    Le domicile sans les contraintes !

    • Laurence Penne Le 27 mars 2016 - Répondre

      Juste pour savoir : comment avez vous négocié la sortie avec l’URSSAF et la CARPIMKO? Je pense aussi faire autre chose dans quelques temps mais je ne sais pas trop comment m’y prendre

    • Aline WH Le 27 mars 2016 - Répondre

      J’avais mis de côté… Ça m’a fait mal mais je m’en suis bien sortie.
      Globalement avec le recul, l’idéal c’est de partir en juin.
      Deux ans après ça reste difficile financièrement mais je n’ai pas le moindre regret !
      Attention aussi aux dates de cessation d’activité.
      J’avais stipulé 31.12.2013 au comptable, il a noté 1er.01.2014.
      Ça n’a l’air de rien, mais bataille jusqu’en mai 2015 pour faire reconnaître que je ne devais rien…. car pr eux, année ouverte = année dûe.
      Et comme leur politique c’est « paye d’abord, on parlera après »……. j’ai côtoyé les huissiers, deux différents forcément.. les voisins étaient parfois interpellés lors de mes absences (et oui….. je n’étais plus libérale mais je devais bien exercer à temps plein par ailleurs).
      Bref. Un combat jusqu’au bout.
      Heureusement c’est du passé pr moi.
      Bon courage 😉

  33. Sylvie Bailleux Le 26 mars 2016 - Répondre

    Moi aussi ras le bol du système il nous bouffe la santé ses vautours

  34. Chantal Lbe Le 26 mars 2016 - Répondre

    Moi , 28 ans en Liberal . J’ai eu un trop plein de papiers : j’ai donc fait appel à COFIDOC . Waouh , ça fait du bien ! Je ne regrette pas !!

    • Bravo Chantal ! Moi j’ai fait pareil et franchement,il y a un avant et un après COFIDOC. Plus de temps pour le travail et pour sa vie personnelle, ça n’a pas de prix !

    • Brongniart Stf Le 28 mars 2016 - Répondre

      Combien ça coûte COFIDOC? Comment ça marche? J’ai été contacté pour éviter de batailler avec les paires les caisses et mutuelles et j’en passe, mais je trouve cela cher!!!!

    • Chantal Lbe Le 28 mars 2016 - Répondre

      Oui mais avant je n’avais plus le temps de traiter les impayés et aujourd’hui je n’en ai plus .
      Cofidoc prend 5% et 4,5% si vous êtes au moins deux dans le même cabinet .
      Ils ont le logiciel PALAWA , et on ne rentre que nos agendas et ordonnances

    • Chantal Lbe Le 28 mars 2016 - Répondre

      Et franchement, j’ai gagné, en qualité de vie .

    • Isabelle Giraud Le 4 avril 2016 - Répondre

      C est quoi cofidoc ????? Ça m intéresse

    • Chantal Lbe Le 4 avril 2016 - Répondre

      Se sont des secrétaires , qui travaillent avec le logiciel PALAWA . Ils s’occupent de tout , facturations , gestion des impayés, relances ….
      Nous n’avons que nos agendas à rentrer sur des fiches planning. Ils se connectent à nos TLA , pour les charger , les décharger .

    • Benjamin Etter Le 12 avril 2016 - Répondre

      Isabelle Giraud je vous ai envoyé un message privé . Bonne journée

  35. Ann De Bruyckere Le 26 mars 2016 - Répondre

    Uniquement soigner et moins de paperasses. ..le rêve

  36. Virginie Loppin Le 26 mars 2016 - Répondre

    Je m en lasse pas …pas plus de paperasserie , moins même depuis scor non ? Au moins y a plus de sonettes, de collègues qui veulent pas bosser, on a le choix sur tout, après on a rien sans rien …

  37. Nicole Castellani Le 27 mars 2016 - Répondre

    Courage ma belle nous pensons bien à vous et à ce sacré métier qui est une vocation. Je t’embrasse

  38. Audrey Ferré Le 27 mars 2016 - Répondre

    Ça devient grave notre job

  39. Sergio Elide Le 28 mars 2016 - Répondre

    Si on a pas la vocation il faut changer de métier

  40. Delphine Vernet Le 28 mars 2016 - Répondre

    Anne-Marie Maillard

  41. Steph Vasco Le 28 mars 2016 - Répondre

    Je ne suis pas étonné de cette réclamation

  42. Je prends ma retraite dans 3 mois et je sais une chose: je vais regretter le contact avec les patients et leurs familles ( à part, bien sûr, quelques exceptions)…. C’est le côté précieux et irremplaçable de ce métier qui compense souvent l’inhumanité de l’administration et de ses paperasses !

  43. En salariat surcharge de soins, en libérale surcharge de paperasse…

  44. Jacques Samoun Le 29 mars 2016 - Répondre

    Moi aussi marre des patients m insultant pour 10 mn de retard des caisses qui me réclament 10000 euros d indus par an pour des ordonnances de 2011 d un collègue harcelant depuis 14 à m incendiant pour tout et rien et m imposant des semaines qui suent 18 à 21 j et me demande encore hier de le remercier pour me gardé comme collègue

  45. Emmanuelle Tetu Le 29 mars 2016 - Répondre

    La lourdeur administrative a eu raison de mon exercice libéral !!!!! Pour Brigitte Soulet j’ai été aide soignante 20 ans j’ai passé le concours et repris mes études à 37 ans pour devenir IDEL !!!! Après 4 ans d’exercice je retourne avec bonheur travailler en tant que salariée avec les 5 semaines de congés payés une assurance de prise en charge sécurité sociale en cas de maladie avec 3 jours de carence et non 10 … la possibilité de m’arrêter en cas de soucis de santé etc…. Sans me soucier de savoir qui s’occupera de mes patients si je m’arrête ou si j’ai un accident de voiture … rentrer chez moi me poser en famille sans recevoir des appels téléphoniques lorsque j’ai fini mes heures de travail en général sur le temps des repas etc. …. Chapeau bas aux libéraux qui supportent toute cette pression toute une carrière !!!!

    • Edwige Régnard Le 31 mars 2016 - Répondre

      Après 21 ans de libéral, j’ai également fait ce choix et ne le regrette aucunement.

    • Moi idem..moins de problèmes en salariée..et je fais des vacs en plus pour améliorer l’ordinaire!!
      Aucun regrets..

  46. Idem pour moi…….j’en peux plus tout simplement ……se lever le matin devient très pénible…..aller à droite et a gauche idem……j’en arrive à me garer pendant 15 mn car plus envie d’avancer…..fatiguée.. extenuee……BURN out ????

    • Graziella Sanchez Le 3 avril 2016 - Répondre

      Je débute à peine dans le liberal mais j’ai travaillé d arrache pied 7ans en maison de retraite, et à cause d un burn out sévère, je me suis arrêtée en maladie, entre temps j’ai pris 3 mois, étant disponible pour moi même, pour me lancer dans le liberal, mais pour en revenir à toi, effectivement c’est ça un burn out, pour l avoir vécu !! Toutefois, la vie de liberal, je sens déjà, en étant débutante, que si on ne se protège pas, on plonge vite !!! Je sais que je suis très disponible, aimable, aidante, et je ne sais pas dire non et que je pourrais très vite craquer, alors j apprend dorénavant, à prendre de la distance, mais j’ai bien dit, j apprend,, allez redresse toi, fais toi remplacer des que tu peux et prend soin de toi !!!!! Courage !!

    • La je viens de prendre 7 jours repos….mais c’est vrai que je n’ai qu’une envie…..arreter….faire autre chose….je n’en peux plus de courir entre les patients pour aller au pharmacien….appeler les labos pour les INR….appeler les medecins…..je ne supporte plus leurs appels quand j’ai 15 mn de retard…….pffffff

  47. Je comprend tout à fait ce post, malheureusement nous sommes tous dans le même bateau. SERRONS NOUS LES COUDES CONTRE CES DIRIGEANTS QUI VEULENT NOTRE MORT PUREMENT ET SIMPLEMENT!

  48. Nadine Cosse Le 1 avril 2016 - Répondre

    Quelque soit le secteur ou on travaille on trouvera des points positifs et négatifs. Idéal depuis 25 ans ,en libéral depuis 15 ans je suis toujours passionnée par mon travail. Avec score enfin plus de feuilles de soin à imprimer, franchement les papiers c est pas mon fort mais ce n’est est pas insurmontable. Par contre, le seul point négatif en 15 ans à été mon arrêt pendant presque 6 mois pour op hernie discale .j’ai repris en janvier avec plus de économies, la galère de compter pour tout car mes charges sont calculées sur l’année 2014…. c est dure physiquement et financièrement mais je ne vois pas lâcher le libéral. J aime trop la relation avec ma clientèle.

  49. Ah non ! Surtout pas de salariat.
    La paperasse s’est sûre mais avec un peu d’organisation… 30 min tous les jours. Enregistrement des nouveaux dossiers, courriers de fin de prise en charge… Hop hop hop,30 min tous les jours et toujours à jour.
    Ah! J’oubliais : moi aussi j’ai des enfants, du ménage, les courses, le repassage, la tondeuse à gazon et le petit tour chez le coiffeur…
    IDEL depuis 20 ans, 41 ans et mal partout !

  50. Anne Laure Delmau Le 1 avril 2016 - Répondre

    Je me souviens des débuts de la télétransmission avec le minitel !!!! Nous avons bien d’autres soucis que la paperasse il me semble…

  51. Carine Rolling Le 1 avril 2016 - Répondre

    Nous ça fait 4 ans que l’on a ouvert notre cabinet après 5 ans en hospitalier nous avons franchit le pas avec ma collègue de l’époque et quel bonheur oui il y a des papiers mais ça fait partit du job j’ai prit une assurance certes chère mais qui me couvre au bout de 3 jours de carence en madelin donc je défiscalise on ne se plains pas on participe à beaucoup de formation organisée pour Améliorer la prise en charge à domicile avec les milieux hospitaliers ça aide à faire avancer les choses il ne faut pas faire la guerre entre nous c’est une collaboration entre chaque intervenant restons zen !!!

  52. Jacques Samoun Le 3 avril 2016 - Répondre

    Moi aussi Liberal depuis 1989. 10 à de bagarre avec la Secu pour dépassement de quotas deux cabinets fermes car pas de remplaçant fiable et 14 à avec un collègue pas facile et des patients de plus en plus exigeant pour restér en Liberal faut vraiment être motivé et j oublie les charges impôts Urssaf et carpimko exorbitant ……..

  53. Carol Styl Le 3 avril 2016 - Répondre

    Merci aux infirmières. Et bon courage !

  54. Oh! Oui je ressens la meme chose! 22 ans de libéral… Usée.La paperasse m’a eu

  55. Lila Bechet Le 4 avril 2016 - Répondre

    Moi j’ai tout arrêté je vis avec 1300€ par mois et je suis libre .je me sent mieux ,j’ai craqué parce que les gens sont devenus de plus en plus irespectueux .!

  56. Isabelle Giraud Le 4 avril 2016 - Répondre

    Salariée!!!! Plus jamais trop de cadres payés à nous faire chier!!! Je préfère de loin ma liberté et mon ordi !!!

  57. Rached Tombari Le 4 avril 2016 - Répondre

    La santé est droit

  58. Marie Forbes Le 5 avril 2016 - Répondre

    Je suis infirmière à l’hôpital, mais je suis dans le service qui fait les visites à domicile. Le matin, nous prenons notre service, une petite relève et l’hôpital nous fournit la voiture et nous voilà parties !!!
    Biensur, nous devons entrer nos actes sur ordinateur, mais l’hôpital gère tout le reste.
    Ce qui est agréable, c’est que nous gérons nous mêmes notre emploi du temps, notre travail. Et s’il est nécessaire de passer plus de temps avec un patient, nous pouvons nous le permettre.
    Vous devriez chercher un hôpital qui propose ce genre de service.
    Bon courage !

  59. Caroline Touzet Le 5 avril 2016 - Répondre

    SALAIRE=CHAINE nous payons cher notre liberte c’est evident mais je ne serais plus jamais esclave du principe de precaution ou du budget a respecter

  60. Celine Gainche Le 5 avril 2016 - Répondre

    Tout n’est qu’une question d’organisation . Il suffit d’avoir une clientèle pour deux infirmiers et de travailler une semaine sur deux. Pas de problème de remplaçant . Beaucoup veulent faire du libérale car ils pensent se faire de l’argent facile. Un bon logiciel et une bonne collègue c’est la recette et surtout ne pas avoir la dent longue

  61. Antonia Rosaria Le 5 avril 2016 - Répondre

    je suis de tout coeur avec vous bon courage a tous

  62. Vranken Lou Le 6 avril 2016 - Répondre

    Marre de crouler sous les papiers.bac+3 aucune reconnaissance pour un niveau licence

  63. Thierry Moronval Le 6 avril 2016 - Répondre

    Anormal !

  64. Laurence Lebreton Le 7 avril 2016 - Répondre

    Vous faites un beau mais dur métier et nous devrions avoir plus de considération pour vous, je suis et nous sommes de tout coeur avec vous !
    Tenez bon ☺

Laisser un commentaire