Mai-Juin 2016 : honneur aux infirmières et infirmiers libéraux !

Mai-Juin 2016 : honneur aux infirmières et infirmiers libéraux !

Une fois n’est pas coutume, les infirmières et les infirmiers libéraux sont sous les projecteurs. Entre une émission de télé consacrée au quotidien d’une IDEL et une remise de décoration par le ministre de l’intérieur à une infirmière libérale, la profession toute entière se réjouit de ces bonnes nouvelles !

 

Les infirmières libérales sous le feu des projecteurs pour briller de 1.000 feux

L’actualité est assez triste pour célébrer chaque bonne nouvelle comme il se doit. Au fil des semaines, les infirmières et les infirmiers libéraux s’interrogent sur leur avenir, revendiquent pour l’amélioration de leur condition de travail, s’inquiètent sur le futur d’une politique de santé, qu’il n’arrive pas à définir précisément. Bref, comme tant d’autres professions, les IDEL(s) broient du noir, alors ne gâchons pas l’occasion qui nous est donnée pour (re) découvrir à quel point le métier d’infirmière ou d’infirmier libéral est passionnant et captivant.

Même la télévision a décidé de mettre cette profession à l’honneur, et ce sera le mercredi 1er juin 2016 à 22h30 et sur France 2 (ce n’est pas la chaîne la moins regardée du PAF). Le 1er juin donc, une infirmière libérale parlera de son quotidien dans la très intimiste émission « Dans les yeux d’Olivier ! ».

Déjà connue par certaines et certains pour son blog « C’est l’Infirmière ! Brèves et Chroniques d’une infirmière rurale ! » , Charline a donc évoqué ce qui fait la richesse de ce métier mais aussi ses coups de gueule ou ses coups de cœur. A quelques jours de la diffusion de cette émission, l’infirmière s’interrogeait sur le montage, qui sera fait de son intervention. Nul doute, cependant, que ce témoignage fera aussi couler beaucoup d’encre, et qu’il permettra aussi et surtout d’éclairer ce métier d’infirmière et d’infirmier libéral.

L’infirmière libérale, une profession plébiscitée et appréciée des patients

Même si l’émission est connue pour prendre le temps et d’aller au fond des choses, on ne peut espérer balayer tous les sujets qui intéressent les IDEL(s) d’aujourd’hui. Pour autant, on peut tout de même se féliciter de cette initiative, qui va permettre au grand public de partir à la rencontre de ces infirmières et de ces infirmiers libéraux, qui sont déjà si appréciés de leurs patients.

Mais c’est bien connu, une bonne nouvelle n’arrive jamais seule. Avant que ne soit célébré télé visuellement l’exercice libéral de la profession infirmière, une autre infirmière libérale s’est illustrée dans un autre registre. IDEL, Laure Llinares est une maman de deux enfants. Le 10 mai dernier, cette infirmière libérale a été reçue par le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve lui-même. C’est l’engagement citoyen de cette infirmière libérale qui a été récompensé au ministère de la place Beauvau. Au cours de cette cérémonie, qui a vu la mise à l’honneur d’autres citoyens, l’infirmière libérale a été décorée de la médaille du ministère de l’Intérieur, récompensant les citoyens les plus méritants. C’est son engagement en tant que sapeur-pompier volontaire au centre de secours de Saint Laurent d’Olt, que l’infirmière-chef a été conviée à recevoir cette distinction.

Des célébrations en signe d’une période plus faste pour les IDEL(s) ?

Une célébration officielle pour récompenser une infirmière libérale dévouée à ses concitoyens par le Ministre de l’intérieur en personne et une émission de télévision consacrée au quotidien d’une IDEL en milieu rural, autant dire que pour une fois, l’actualité de la profession est pleine de paillettes et de promesses. Peut-on voir un retournement de situation et un avenir plus radieux ? Ou n’est-ce qu’un (heureux) concours de circonstances ? Chacun pourra se faire une opinion. Toujours est-il que cela fait plaisir de pouvoir positiver en cette période de troubles et d’incertitudes !

Il ne fait aucun doute, que l’émission du 1er juin appellera de nombreuses réactions, que nous vous invitons à laisser en commentaire à cet article.

Ressentez-vous du plaisir, de la fierté à voire votre profession mise à l’honneur sous quelle que forme que ce soit ? Cette mise en avant des infirmières et des infirmiers libéraux ne peut-elle pas, selon vous, changer la vision de toute une société sur la profession ? Si vous regarderez l’émission du 1er juin, laissez-nous vos remarques et commentaires et prolongez ainsi cette mise à l’honneur !

 

 

 

By | 2018-04-12T15:24:18+00:00 30 mai 2016|IDEL au quotidien|276 Comments

276 Commentaires

  1. Emilie Ayden Le 30 mai 2016 - Répondre

    Helene Geoffroy

  2. Vero Baudart Le 30 mai 2016 - Répondre

    Merci Olivier

  3. Anne Lgl Le 30 mai 2016 - Répondre

    Coco Charvin 😉

  4. Dimitri Sge Le 30 mai 2016 - Répondre

    Lise Rameaux

  5. Lise Tailler Le 30 mai 2016 - Répondre

    j »admire ce métier mais il y en a qui sont pas honnètes facturés des actes de nuit en pleine journée chercher l’erreur ???

    • Virginie Lange Le 30 mai 2016 - Répondre

      Facturer des nuits en pleine journee? C’est impossible! Et la secu aura vite fait d’obliger l’infirmière à rembourser!!
      Ne dites pas n’importe quoi svp! Merci

    • Rien a rajouter virginie..????

    • C impossible a faire ! Arreter de faire passer pour des fraudeurs c’est agacant ! Merci et bonne soirée

    • Maryline Evesque Le 30 mai 2016 - Répondre

      Oui c’est vraiment n’importe quoi ! ! Moi je facture une seule personne en horaire de nuit car je dois y aller à 6h car ensuite elle va à la dialyse donc médicalement justifier. Et bien la cpam à contrôler les horaires de l ambulance. Retour à 11h. Factures rejetées et je ai du faire des justificatifs supplémentaires pour percevoir les horaires de nuit!!!
      Alors svp on en a marre de passer pour des escrocs quand on voit tout ce que nous facturons pas

    • Lise Tailler Le 30 mai 2016 - Répondre

      Virginie Lange j’ai la preuve désolée sur les relevés de sécu compter des soins aussi alors que mama était a l’hopital impossible aussi

    • Virginie Lange Le 30 mai 2016 - Répondre

      Que ce soit facturer certes mais la secu va demander à l’infirmière de rembourser!! Il remonte les contrôles jusqu’à 2 ans!! Il est impossible de truander! Tout est informatisé!!

    • Lise Tailler Le 30 mai 2016 - Répondre

      Virginie Lange j’ai pris contact avec la sécu qui m’a affirmé que le controle était impossible de leur part sauf si comme moi les personnes se manifestent je ne regardais jamais les décomptes de maman j’ai vérifié les précédents relevés si elle fait ça a toutes les petites mamies ça va kui couter chere

    • Nathalie Drui Le 30 mai 2016 - Répondre

      Perso je ne facture rien en nuit quand ce n est pas demandé sur l’ordo, si j y vais avant 8 h par convenance personnelle tant pis pour moi

    • C est faux la sécu nous met en indu si double facturation entre nous et l hôpital et il le vérifie.

    • Aujourdhui tout est tracé et Vérifié avec la Teletransmission.. Ou les statistiques sont fait selon types de soins… des alertes en cas de doubles factu ou autres donc arrêter de dire n’importe quoi… Ou alors cest Ds le fin fond de la France ..
      Et les contrôles ont lieu sans avoir besoin de plaintes ou d’alerte d’un patient Ou de sa famille… Envers son Idel…
      Svt avec les insulines ou Calci mais rarement stipulé par les médecins.. Dc il faut refaire les ordos les recup.. Dc On le compte quasiment jamais ns non plus..
      Sophie TT A fait..;)

    • San Drine Le 30 mai 2016 - Répondre

      Effectivement il faut arrêter de nous faire passer pour des escrocs!!! Tous les matins je commence ma tournée à 6h sans compter de tarifs de nuit, plusieurs fois il m’est arrivé de me rendre chez un patient en urgence à 23h et plus ( GRATUITEMENT) car pas de prescription et en urgence les patients ont souvent le reflex de nous appeler en priorité!!!!
      Et pour finir on ne compte pas nos heures et on est loin de faire 35h/ semaine!!!!

    • Virginie Lange Le 30 mai 2016 - Répondre

      Bon bref! Je ne vois pas pourquoi on doit se justifier!!
      On est une des professions les plus contrôlées donc pour truander il faut être vraiment douée!!
      Bonne soirée

    • Amélie Ikea Le 30 mai 2016 - Répondre

      idem pour tous et toutes je pense… Je dois avoir deux patients diabétiques pour lesquels nous avons fait stipuler passage avant 7h… Le reste (prises de sang parfois non stipulées à domicile (!!), les soins pour convenance personnelle sinon on se retrouve vite débordé dans la matinée) eh bien c’est tarif normal!

    • Lise Tailler ,
      Il m’est arrivé d’oublier de supprimer 3 jours de soins pour un patient hospitalisé. Ce n’était pas volontaire, juste un oubli ( je facture les soins  » habituels » une fois par mois)
      J’ai reçu la demande de remboursement 2 ans et demi après ( les caisses peuvent remonter 3 ans en arrière , et non seulement 2)
      Alors je peux vous assurer que ce genre d’indu est forcément remboursé.

    • Impossible de facturer en nuit en pleine journée!

    • Sophie Cautres Le 31 mai 2016 - Répondre

      Concernant les hospitalisations : vous vous occupez d’un patient à 8h le matin, il est hospitalisé pour raison X ou Y à 16h, l’hospitalisation sera prise en compte comme un jour plein soit facturé 24h, l’infirmière, ne pourra prétendre à sa rémunération car doublon pour la caisse.
      C’est pour info….

    • Fatima Jdaini Le 31 mai 2016 - Répondre

      Sophie Cautres sauf si l’on peut justifier de l’hospitalisation à 16h, avec le relève d’hospitalisation.

    • Gaelle Geffroy Le 31 mai 2016 - Répondre

      C insupportable de lire ca … Mais bon sang de bonsoir …. On bosse comme des tarées de 6h du mat juska 21h !!!!!
      Merde à la fin de lire des conneries pareil ..
      C koi le problème ????
      La moitié de notre tafe est gratuit on est payé au lance pierre !!!
      Pour nous la nuit légalement c juska 7h30 et apres 19h !!!
      Pour certain c la journée peut être ??? Mais aller vous même faire les soins à 6h du mat et à 21h , Kan votre famille vous attends à la maison pour Noel .!!!
      Je vais être vulgaire mais j’assume :
      Vous êtes vraiment une poufiasse !!!
      Honte à vous

    • Sophie Cautres Le 31 mai 2016 - Répondre

      Non juste inculte…peut être un peu jalouse..ou, sûrement mal b…
      Pour la justification avec le relevé dhospit j’ai déjà tenté pas toutes les caisses le prenne en considération

    • Lise Tailler j’ai une collègue qui a fait une erreur de date et la dame était à l’hôpital et la sécu lui a réclamé l’indu!!!! La sécu c’est très bien trouver pas besoin de balancer

    • Marie Anne Le 1 juin 2016 - Répondre

      Lise Tailler je suis idél et j ai moi aussi fait des erreurs et vous en faites aussi j en suis sûre j ai facturé deux jours à un patients qui étaient à l hôpital ( inversion de mois) et ben deux as après la.secu m à.demande de rembourser
      La secu fait bien son boulot elle n à pas besoin de vous !! Elle ke remboursé pas hôpital et idél allant même jusqu a nous demander de rembourser soins fait le soir après sortie hôpital ou nos passages avant une hospit car l hôpital facture la journée complète !
      Je suppose que sur la route vous vous arrêtez pour tel a la.police des que quelqu’un vous double au dessus des limites de vitesse
      Des actes gratuits on en fait à la.pelle parce-que on aime notre métier
      Je vous invite à venir faire 1 mois de tournée avec l une de nous pour comprendre et endurer notre métier et on en reparle après

    • Pauvre Lise si tu bloques sur ca cnest bien triste!!! T’es au jus des soins à 100% du 2eme à 50% et du dernier gratos?!?

    • Marie Anne Le 1 juin 2016 - Répondre

      Stéphanie Ingrand Dos-santos Lise ne paraît pas être au courant puisque plus bas elle dit ne jamais avoir demandé d actes gratuits donc elle médit balance sans savoir

    • je rappelle juste que les soins  » d’urgence » (cf nomenclature) peuvent être facturé à partir du samedi 8h, au même tarif que ceux du dimanche et dc les même que la nuit!! dc l’idel fraudait elle vraiment?? Lise Tailler, vu comment vous avez l’air de vous y connaitre je pense que vous devriez revoir votre jugement

  6. Lise, et le 2eme acte payé a 50% et le 3eme gratuit, tu en pense quoi ?

    • Virginie Lange Le 30 mai 2016 - Répondre

      Sans compter tous les actes que l’on effectue gratis car pas d’ordo! Et tous
      Les médicaments qu’on va gentiment aller chercher à la pharmacie pour rendre service au patient…

    • Sofia Julia Le 30 mai 2016 - Répondre

      C’est vrai

    • Lise Tailler Le 30 mai 2016 - Répondre

      Virginie Lange oui je sais j’ai eu une infirmière pour maman un ange descendu du ciel mais les dernières aie aie

    • Lise Tailler Le 30 mai 2016 - Répondre

      sur 4 ans je n’ai jamais eu d’actes gratuits je le demande pas car tout travail mérite salaire

    • oui, enfin pour une infirmière libérale, si il y a plusieurs actes, le gratuit nous est imposé, on ne peut pas facturer le 3eme et le 2eme est payé a moitié. merci la sécu

    • Virginie Lange Le 30 mai 2016 - Répondre

      Il y a des brebis galeuses partout!!
      Pour les actes gratuits on a pas le choix par moment car on ne peut pas passer notre temps qu’on a pas à courir derrière le Medecin pour avoir une ordo pour un acte a 7 euros!
      Mais bon j’ai sans doute tort!!

    • Marie Anne Le 1 juin 2016 - Répondre

      Lise Tailler mdr les actes gratuits t as pas à les demander la secu s en occupe le.meme jour un pansement une prise de sang et une sous cut le pansement est à taux plein 6€30 la psg à moins 50 donc 2,32 et la sous cut gratos le tout pour 11,12 brut et comme l idel est bien conne mais qu elle aime son job elle va pas arriverez faire ça en 2 minutes pis comme elle est poire elle va porter les tubes au labo tout ça pour environ 5 € de salaire
      Je crois et je ne suis pas là seule que tu ne connais pas notre métier

    • Virginie Lange et tous ceux qui ne font pas partie de la nomenclature!!!!!qu’on ne peut pas facturer ….cadeaux….

    • mais qu’elle qu’elle fiche ici cette Lise Tailler … Elle ne sait pas de quoi elle parle et elle ramène sa fraise !!! ce sont des personnes comme elle qui viendront chialer quand elles auront plus d’idel pour leur faire leurs soins et lui laver le –L !!!! désolée mais là ça me mets grave en colère !!!

    • lise s’est fait tailler en pièces. bien fait.

    • Dounia Devic Le 1 juin 2016 - Répondre

      Lise Tailler ce n’est pas à la demande du patient sur l’ordonnance s’il y a plusieurs soins ( sauf quelques exceptions ) le premier soins est payé en entier le Segond à moitié et tout le reste est gratuit )

  7. Marjorie Dutruel Le 30 mai 2016 - Répondre

    22h30?….merci france 2 de parler de nous en 2eme partie de soiree!

  8. Claudine Lerouge Le 30 mai 2016 - Répondre

    Dès qu’il y a « Dans les yeux d’Olivier », je regarde ! ses reportages sont excellents,sans être « voyeur », il creuse ses sujets… et surtout il faut penser à enregistrer car cela passe tard !!!

  9. Marie Ange Navarra Millet Laurent Fedeli

  10. Stéphanie Willemin!!!!

  11. Vanessa Laguerre Le 30 mai 2016 - Répondre

    Caroline Tuffier Gaëlle Picaut

  12. Enfin…c est une profession de passion et je suis fière de l exercer..

  13. Gwen Doline ❤️️

  14. Katia Perse Le 30 mai 2016 - Répondre

    Maeva Deniau

  15. Aurélie Lombard Leguay

  16. Martine Ronfort Cécile Vaissiere Cé Lia Z Christelle Dumond Muriel Herrmann Béglijé Zeneli

  17. Djazair Yama Le 30 mai 2016 - Répondre

    Sarah

  18. Emilie Ancel Le 30 mai 2016 - Répondre

    Jennifer Hissung

  19. Marlène Delorme Le 30 mai 2016 - Répondre

    Cool l horaire pour des professionnels qui se levent avant 5h ! Soyons fous Rtt pour tout le monde

  20. Impossible pour la sécu de contrôler!! Laissez moi rire ils se moquent bien de vous, ils sont juste contents qd il y a des denonciations!! Alors biensur c est une fraude mais ca peut aussi etre une erreur! Ca m est arrivé un jour d oublier d effacer des actes en facturant. Et bien la fille de ma patiente m a fait un courrier et j ai de suite fais les démarches auprès de la sécu. Enchainer 1 ou 2h de paperasse apres avoir vu 60/70 patients journée on peut faire des erreurs. On reste des humains même si parfois notre boulot est lui sur humain!!!!

    • Jérôme Bergé Le 31 mai 2016 - Répondre

      70 patients par jours ?

    • oui oui!! je parle en nb de visite biensur! mais 60 c’est la norme…70 qd il y a bcp de boulot. heureusement on est une bonne equipe et on ne fait pas chaque jour des journées pleines…

    • faire tout un plat pour une petite erreur de 8 euros c’est inadmissible !J’ai effectuée des soins de nuit gratuitement juste pour rassurer le malade et sa famille bien sûre celà on n’en parle pas et j’étais en ceinte de 8mois !!!!!!

  21. Karine Desneux Le 30 mai 2016 - Répondre

    Manou Jehan

  22. Lise avec tout le respect que je vous doit c est bien dommage de bloquer sur un tarif de nuit à 8euros brut bien sûr en plus mais je vous remercie car se sont grâce à des personnes comme vous que marisol Touraine nous apprécie c est vrai que comparer au had à 400 et quelques euros jours le tarif de nuit fait sans doute débat. NOUS SOMMES LA RUINE DE LA SÉCU mais heureusement que nos impôts vous servent bien. Vous ne savez pas les journées que nous passons et tout ce que l ont fait pour nos patients bien gracieusement …..alors vous avez sans doute eu raison de dénoncer l infirmière pour 8 euros au lieu de lui en parler. ….

    • Lise Tailler Le 30 mai 2016 - Répondre

      8euros multiplié par

    • Multiplié par plus d ursaff plus d impôts et plus de carpimko. Je n aime pas la dénonciation car ça nous met tous dans le même sac.

    • 8 euros multipliés par rien du tout, nous ne connaissons que le  » divisé par « , par deux pour les charges par exemple, vous faites quel métier, Lise ?

    • Helene Antunez Le 30 mai 2016 - Répondre

      Lise Tailler ne doit pas travailler..A moins d’être irréprochable..mais j’aimerai pas être sa collègue! .je n’aurais pas aimer la cotoyer à l’époque des juifs..ni même maintenant d’ailleurs! Qu’elle mentalité…Dénoncer, n’est pas se renseigner..A VOMIR

    • Amélie Ikea Le 30 mai 2016 - Répondre

      Et les patients dont les mutuelles ne font pas le tiers-payant, qui empochent la somme et ne remboursent pas l’infirmier, on en parle? Parce que ça m’est arrivé, et ce sont des sommes sur lesquelles je paie des charges et des impôts sans en voir la couleur puisqu’elles sont déclarées comme « payées »….

    • Lise Tailler Le 31 mai 2016 - Répondre

      Helene Antunez non je travaille pas je fais 72 h de travaill pour un métier passion comme vous mais pas dans le médical oui j’ai dénoncé car je trouve cela ignoble de profiter des personnes moi je suis écoeurée de vos propos HELENE ANTUNES les juifs ils font quoi dans ses commentaires ???? je vous plainds méme si je suis a vomir

    • Amélie Ikea , oui j’ai eu aussi et pas sur des petites sommes et quand j’ai osé réclamé, le patient m’a répondu « ah mais vous gagnez assez bien votre vie, regardez la voiture que vous avez !!, vous n’en n’avez pas besoin ! »

    • Dénoncer comme c petit et mesquin ,pk ne pas en avoir discuté avec l’infirmière?

    • Lise Tailler Le 31 mai 2016 - Répondre

      Pierrette Ferracci je ne répondrais plus car vous vous sentez toutes visées mais je n’ai pas mis tous le monde dans le mème sac désolée

    • Virginie Lange Le 1 juin 2016 - Répondre

      On se calme!! Si Lise a jugé bon de dénoncer son infirmière c’est son droit!!
      On va pas s’écorcher pour ca!!?

  23. Emma Caillet Le 30 mai 2016 - Répondre

    Marine Julien

  24. Nicolas Chauvet Le 30 mai 2016 - Répondre

    Ça change rien , amendes , mise en fourrières , nomenclature obsolète, syndicats inactifs, ordre peu influant…….

  25. Léonie Ni Le 30 mai 2016 - Répondre

    Matt Vébé

  26. Morgane Mercier

  27. Marion Vernet Le 30 mai 2016 - Répondre

    Louise Lucchese

  28. Vais finir par m énerver là!! J hallucine… On se demande qui truande qui!! Qd tu vas chez le garagiste tu payes tes 4 pneus et pas 3… qd tu cherches une baguette on t offre pas les petits pains… Et nous, on nous paye quasi la moitié des soins, on est submerger de charge et tout ce qu on entend de nous ce sont les fraudes!! Mais merde y en a marre…

    • Sandy Sandy Le 1 juin 2016 - Répondre

      Moi je pense que l’etat s’engraisse bien sur notre dos vu ce qu’on leur reverse, environ 40% de notre CA, multiplié par le nombre d’Idel… Ca laisse reveur… Et tt ca en sachant que l’on aura une retraite qui n’atteind meme pas le smic…

  29. Put… j espère qu ils ont choisi le bon exemple sur France 2. Une idel qui cravache et qui doit garder le sourir, qui voit ses gamins une fois qu ils sont au lit et qui fait ses facturations, ses retours le soir ou sur ses jours de repos… Qui fait ses chèques a l urssaf, carpimko, prévoyance, retraite, impôts, rcp…

  30. Marina Lartigue Le 30 mai 2016 - Répondre

    Wahoo… Vous croyez que le métier d’infirmière s’arrête à ce qui a été facturé ? Je vais être franche, je n’ai même jamais regarder… Je vais plutôt vous raconter une histoire…

    C’est l’histoire d’un homme de 63 ans qui après un an de chimio (intraveineuse et médicamenteuse) pour un mélanome apprend que la maladie a gagné… Il refuse des traitements « pour le prolonger » et veut simplement mourir chez lui.

    Pour pouvoir mourir dignement chez soi, il faut monter un dossier HAD… Mais, quand il s’agit d’une histoire de « semaine voire de jours », on n’a pas le temps pour ca…

    Pourtant, avec des infirmières qui ont à cœur de faire leur métier, un généraliste et une pharmacienne compréhensive, la volonté de mon père a pu être respecté…

    Quatre ans plus tard, nous remercions encore ses femmes qui nous ont guidé, accompagné, conseillé et apporté tous les soins à mon père… Merci à elles de nous avoir expliqué, étapes par étapes, comment soulager mon père, mais aussi de nous avoir encouragé à ouvrir nos cœurs pour qu’il puisse partir l’esprit libre… Merci à elles d’avoir répondu à nos appels à n’importe quelle heure du jour et de la nuit… Merci à elles d’être passer « voir comment ça allait », un jour de congés, parce qu’elle n’habite pas loin…

    Franchement, je me contrefous de savoir si elles facturaient trop « d’heures de nuit »… Vous abaissez le mérite de ce métier à des marchandages de souk… alors qu’elles font un énorme « don de soi » en ayant cette vocation.

    Rien qu’à cause de ce genre de « pinaillage », je ne vais pas regarder l’émission. S’ils doivent faire allusion à des trucs pareils, ça va m’agacer…

    • Merci pour nous marina et sachez que l on fait tout ça avec le coeur et non l argent. C est ce dont pourquoi nous avons choisi ce si beau métier. Heureusement qu il y a des gens comme vous et c est ce qui nous fait tenir croyait moi …et c est bien dommage que certains salissent notre profession et c est grâce à ces même personnes que le libérale va droit dans le mur par notre gouvernement .

    • Moi Sno Le 31 mai 2016 - Répondre

      Merci…

    • Merci beaucoup pour votre considération et de prendre le temps de ce témoignage qui fait vraiment du bien…

    • Monica Salmon Le 31 mai 2016 - Répondre

      Comment vous remercier de ces qques lignes
      Nous sommes en effet dévouées au détriment de notre propre famille
      Nous sommes payées a un tarif horaire inférieur au smic
      Bref merci de votre considération

    • Merci infiniment… nous nous retrouvons toutes dans ce beau témoignage… cela me fait penser à Henriette… Paix à son âme……

    • Bedolis Sandra Le 31 mai 2016 - Répondre

      Merci…?

    • On se reconnaît tous et toutes dans votre témoignage ,j’aime mon métier pour une main tenue ,un silence partagé , une larme échangée ou bien un petit café pour discuter ….. On parle d’humains

    • Cyrielle Ferrier Le 31 mai 2016 - Répondre

      Juste un grand merci pour votre témoignage…☺

    • Sophie Cautres Le 31 mai 2016 - Répondre

      ?

    • Il y a toujours des brebis galeuses comme partout
      Mais si on ramène les tarifs au temps passé, croyez moi on est pas cher payés. Personne ne parle jamais de nous, on n’embête personne on ne fais pas grève ….

    • Lola Jade Le 31 mai 2016 - Répondre

      Merci beaucoup pour ce témoignage où on se retrouve un peu tous dans ces lignes

    • Emma Hus Le 31 mai 2016 - Répondre

      Merci !

    • Merci pour votre reconnaissance

    • Lydie Wormser Le 31 mai 2016 - Répondre

      Merci monsieur de c beau témoignage…. Maintenant j mettrai un bémol si nous vraiment franche nous attendons toutes et tous au fond de nous une mise à jour des soins. Pr ma part trop de dévouement conduit toujours à en faire plud nous avons tous des patients qui vont tres mal. Mais attention de se protéger sinon tt explosé ds nod vie alors oui à l humain mais soyons juste aussi nous devons être payé pr nos soins j n attends pas une reconnaissance financière mais juste d être payé pr ts nos soins et déplacement dispenser. Je travaille avec mon coeur mais désolée j ne me donne pas… J l ai fais mais un jour on prends une grande claque et faut troucer la juste distance. Qd nous nous sommes malades j peux vous assurer d une chose il n y a plus personne. Gardons le moral. Faite ce métier mais nius ne sommes pas nonne ou esclave de ts désolée ça j n suis pas d accord

    • Sonia Malki Le 31 mai 2016 - Répondre

      Merci ☺

    • Marina Lartigue Le 31 mai 2016 - Répondre

      Tout d’abord, c’est « madame », et pas « monsieur ».

      Ensuite, j’ose espérer que les infirmières qui se sont occupées de la fin de vie de mon père ont été rétribué pour leurs travail…. N’étant pas décisionnaire des tarifs qu’elles doivent appliquer, j’avoue que je ne me suis pas vraiment pas posé la question….

      Pour ce qui est de « se protéger », je comprends tout à fait cette nécessité….
      Je suppose que lorsque l’on décide de travailler dans le secteur médical, on souhaite soigner… et qu’il n’est pas « naturel » de devoir se résigner à des soins de confort et non plus des soins médicaux….
      Du coup, j’espère que les infirmières qui acceptent de faire des soins palliatifs ont reçu une formation et des conseils pour parvenir à gérer ça….
      A être « présente et humaine », tout en parvenant à prendre le recul nécessaire pour ne pas se laisser affecter et rester professionnelles (ce qui doit être incroyablement difficile).
      Etre au contact de la souffrance de la famille, la douleur du malade, la peur de la mort de ces derniers mais aussi du patient… Tout cela ne s’invente pas et n’est pas donné à tout le monde.
      Je ne pense pas que ce sont des « actes de soins » que toutes les infirmières acceptent de faire, et c’est tant mieux… Ne devraient le faire que celles qui ont coeur à cela.

      J’avais déjà eu à faire à des infirmières avant cela… Pour des piqûres, des prises de sang, des changements de pansements…
      Mais c’est pendant ces 19 jours que j’ai pris conscience de l’importance et du don de soi que ce métier exige….

      Nous leur avons donné la Carte Vitale et fait le chéque de ce qu’elles ont demandé….
      Nous n’avons pas eu à « payer » pour ce don de soi (parce qu’elles ont été + qu’humaine)… ni pour les déplacements que l’une d’entre elles (qui habitait près) faisaient, de sa propre initiative…
      Elles ne nous ont pas demander de « payer » pour les conseils et soutiens suite à nos appels (elles nous avaient communiqué leurs portables à cet effet).
      Elles ne nous ont pas dit « Ce n’est pas assez »…
      Elles ont eu un énorme MERCI et une reconnaissance éternelle de notre part… et ses collègues ont bénéficié d’une admiration sans borne que nous portant maintenant à leur métier (ce qui ne nourrit pas son homme, on est d’accord).
      Nous leur avons aussi donné tout ce qui était « médical » et qui n’était plus utile une fois mon père parti… Pour qu’elles puissent prendre soin d’autres personnes….

      Est-ce qu’elles ont été payé à leur juste valeur ? Bien sûr que non… parce que, ce qu’elles ont fait, ça n’a pas de prix….

      Je suis intervenue et j’ai « témoigné » parce que j’étais mal à l’aise face aux commentaires qui pinaillaient sur des actes facturés à tort…
      Je vais être franche avec vous : votre commentaire me met autant mal à l’aise…
      Je comprends l’importance de la rétribution financière dans tous les métiers, il n’y a pas de problème…
      Mais, votre manière de vous exprimer donne l’impression que les patients sont des « profiteurs » qui abusent de votre « dévouement »…

      Non seulement ce ne sont pas les patients qui sont décisionnaires… mais en plus, je me demande comment je dois le prendre (vu que vous avez mis ce commentaire sous mon témoignage)…
      Que dois-je comprendre ? Que nous avons abusé du dévouement des infirmières ? Qu’elles n’auraient jamais dû être aussi humaine et généreuse ? Que c’était une erreur ? Une exception ?
      Dans ce cas, l’image si positive que j’ai des infirmières est fausse ?

    • Bab Ouch Le 31 mai 2016 - Répondre

      Merci madame, vos paroles sont justes, et nous nous reconnaissons toutes et tous dans votre témoignage, nous les infirmiers.
      Nous avons a coeur d’accompagner nos patients, et leurs familles jusqu’au  » bout ».
      Parfois nous sommes plus touchées que d’autres, parfois leurs histoires ont une résonance particulière pour nous..
      En effet ce qui est difficile parfois, et pas seulement dans le cadre de soins palliatifs, c’est de ne rien « ramener a la maison », de pouvoir avoir l’esprit suffisamment libre pour faire autre chose, lorsqu’on ne travaille pas..
      C’est un travail que nous devons apprendre a faire, tous, individuellement, pour ne pas s’occuper des autres au détriment de nos familles, et au détriment de nous mêmes.
      Merci pour votre témoignage plein de douceur et d’empathie, c’est tout ce dont nous avons besoin en cette période tourmentée..

    • Merci ❤

    • Sarah Bahi Le 31 mai 2016 - Répondre

      Un grand merci

    • Audrey Troublé Le 31 mai 2016 - Répondre

      Merci pour nous

    • Anny Marie-anne Le 1 juin 2016 - Répondre

      Merci pour votre témoignage. Peu de gens arrivent à apprécier notre vocation à sa juste valeur. Merci vraiment

    • Nadia Anwar Le 1 juin 2016 - Répondre

      Bravo

    • Merci pour ce beau partage

    • Annick la Diva Le 1 juin 2016 - Répondre

      ?bien dit Marina Lartigue ?

    • Merci pour ce joli témoignage! Il m’est aussi arrivé d’accompagner des patients en fin de vie et leur famille, il m’est aussi arrivé de pleurer avec des patients suite à l’annonce d’une rechute de maladie…j’essaie d’être humaine et il m’est parfois difficile d’être « insensible » à la douleur humaine. Je fais mon travail avec toutes mes « trippes » et quand on aime on ne compte pas (le temps passé et l’aspect financier). Et les patients nous le rendent bien aussi…leur sourire, leur petit mot, parfois des fleurs ou des chocolats!

    • Marina Lartigue Le 1 juin 2016 - Répondre

      Soizic, sans des personnes comme vous, il serait impossible pour les familles de respecter la volonté de ceux qu’elles aiment, de partir chez eux, entourés des leurs. Sans des personnes comme vous, nous serions incapable de savoir mettre ce laps de temps à profit pour se dire aurevoir. Sans des personnes comme vous, nous serions incapable de savoir quand lâcher prise. Sans des personnes comme vous, nous serions incapable de faire la différence entre une manifestation de douleurs et des « râles » physiologiques. Sans des personnes comme vous, nous serions impuissants à soulager celui que l’on aime…. C’est grâce aux infirmières que nous n’avons pas eu peur, que nous avons abandonné la pudeur et les faux semblants qui empêchent d’ouvrir son cœur avant qu’il soit trop tard, que nous avons réussi à le laisser partir en paix alors qu’on souhaitait tant qu’il reste… Un soutien essentiel, sans faille, apportée avec générosité, compassion et pudeur… Soyez fière de votre métier et convaincue de l’importance de votre vocation.

    • Merci pour vos mots…j’en ai des frissons de vous lire…pendant mes études d’infirmière j’ai accompagné ma grand mère dans ces dernières semaines de vie et l’accompagnement médical n’a pas été à la hauteur de nos besoins…je me suis donc jurer de toujours faire mon maximum le jour où je me retrouverai du côté soignant…donc j’essaie de faire au mieux avec tout l’amour que j’ai pour mon métier! Merci à vous pour votre témoignage qui nous encourage à continuer notre beau métier « ma passion, ma vocation ».

    • Sandy Sandy Le 1 juin 2016 - Répondre

      Merci.

    • Virginie Lange Le 1 juin 2016 - Répondre

      Notre métier on l’a choisi et on l’aime profondément parce qu’on aime l’humain ! Personnellement je ne sais rien faire d’autre! Ce que vous nous racontez très bien d’ailleurs, c’est ce que tous les infirmiers et infirmières font tous les jours! Car c’est pour ces moments là qu’on a décider de s’impliquer corps et âmes à ce métier!
      Malheureusement on la réalité nous rattrape! Et on doit vivre de notre travail! Le sujet de la tarification doit être soulevée et arrêtons de penser que parler d’argent c’est pas bien! L’argent ne dois pas être un tabou! L’époque des sœurs cornettes est révolue!!
      Merci pour votre témoignage

    • tout simplement MERCI votre témoignage m’a beaucoup émue…

    • Merci pour votre témoignage ☺
      Je me suis toujours dit  » soit avec tes patients comme tu voudrais que l’on soit avec tes parents s’ils étaient malades  »
      C’est vrai , pas toujours facile , mais mon métier , je l’aime , je l’ai choisi et souvent tant pis pour la fameuse limite soignant /soigné! !

    • Aurélie Belloir Le 2 juin 2016 - Répondre

      Merci pour votre témoignage. Par contre il ne faut pas oublié ce que l’argent permet… Acheter une voiture qui va permettre de faire les visites en sécurité, payer les divers impôts, prendre des vacances pour avoir le recul nécessaire et rester en empathie, pouvoir participer à des formations afin d’améliorer ses pratiques, avoir du matériel… Je pense que ca n’est pas aberrant de demander une revalorisation et permettre une cotation de soins qui ne le sont pas actuellement en particulier sur la promotion pour la santé…

    • Marina Lartigue Le 2 juin 2016 - Répondre

      Je ne pense non plus que cela soit aberrant, tout travail mérite salaire… Par contre, ce ne sont pas les patients qui sont décisionnaires de cette revalorisation… ils ne peuvent pas être accusé d’ « abuser du dévouement » des infirmières, puisque ce se ne sont pas eux qui décident du tarif des actes…..

    • Merci pour ce témoignage

    • Nat Tur Le 2 juin 2016 - Répondre

      Merci pour ce témoignage …

    • Merci madame je suis infirmiere liberale depuis bientot 6 ans j adore mon travail et j adore mes patients !j en ai deja accompagne , je les connaissais depuis des annees, ils m ont vu me marier et ont suivi ma grossesse avec beaucoup d attention , et pour nous soignant c est parfois tres dur aussi de les perdre mais nos patients partent plus sereins et avec beaucoup moins de peur! ils font parti de ma vie et je fais parti de la leur! C est ça le metier d infirmière et il faut le faire parce qu on l aime parce que c est egalement beaucoup de sacrifice personnel!Merci pour votre temoignage c est reconfortant!

    • Magali Mathon Le 2 juin 2016 - Répondre

      MERCI MADAME….

    • Karine Maudieu Le 2 juin 2016 - Répondre

      Merci pour ce super temoignage

    • Lydie Wormser Le 2 juin 2016 - Répondre

      A Marina Lartigue mon message n était pas contre vous… Je vous prie de bien vouloir m excuser de mes mots. C est simplement oui en tant qu infirmiere il y a de l empathie pr nos patients mais on l met toujours sur le terme de vocation!!! J aime l humain, j aime l accompagnement mais certains patients ( j ne parle pas de vous) demande toujours plus et ne comprennent pas certains de nos refus… Nos soins sont côtés le premier est rémunéré à 100 puis le second à 50 à partir du troisième c gratuit. Encore une fois nous faisons notre travail avec coeur mais infirmiere ce n est pas non plus se sacrifier pour l autre…

  31. Merci Marina Lartigue!!

  32. Merci Marina Lartigue, votre post est très touchant!!!

  33. Certains devraient reflechir avant de parler… Comme le voisin d une patiente qui voit ma nouvelle voiture et qui dit « ca gagne bien une infirmière » je réponds « oui mais ça travaille bcp, paye bcp d impôts et vit de sa voiture »… Alors desolee de ne pas rouler de une vieille caisse qui peut me lâcher a n importe quel moment…

    • Nadine Prieur Le 31 mai 2016 - Répondre

      Depuis que nous avons une nouvelle collègue au cabinet je prend une semaine de repos par mois en plus de mes jour de repos car j ai des problèmes de dos….et tu entends …et bien vous êtes souvent en vacances ….ça paye infirmière libérale tu t en payes des vacances. ..mais quand j arrive avec le dos en vrac pliée en 2 là c est normal….heureusement certains sont adorables et te disent de profiter !

    • on me l’a faite aussi celle ci : j’ai répondu que la voiture n’était pas à moi mais à la banque …….
      Un autre jour, onme pose la question si jel’ai acheté neuve, je réponds oui…Et là il me réponds : bah moi j’achète que des occasions.. J’ai pas pu résister et lui ai répondu :il faut bien que certaines personnes achètent du neuf pour que vous puissiez acheter de l’occasion (là j’ai kiffé grave oouuuaaaiiisss 😀 )

    • Ça m’est arrivé aussi. Le voisin d’une de mes patientes m’a vu arrivée une fois avec ma familiale et un autre fois avec ma voiture pour travailler et il me dit. Eh Beh vous avez 2 voitures. Je lui dit oui une familiale et une petite pour travailler. Et vous, vous avez une grande maison et une jolie voiture. Et je suis partie. Mais de quoi je me mêle!!!

    • Barbara Paule Le 1 juin 2016 - Répondre

      les gens sont stupides et méchants , vous faîtes un boulot de dingue , bravo et merci a vous toutes et tous , infirmières et infirmiers <3

    • Barbara Paule Merci

    • A moi on m a dit alors que j avais un véhicule de location suite à une panne de électronique de la mienne liée aux nombreux démarrages dans ma journée ( encore sous garantie …)  » encore t as changé de voiture  » et la tu te dis mais heureusement que g des voitures neuves bien assuré pour continuer à bosser malgres tout …!!! Mais non on te juge a l apparence pas a ce que tu vis au quotidien !!!

    • Tu as raison , on me dit la même chose , cela m’énerve car même eux ont des superbes voitures

    • Sarah Barré Le 1 juin 2016 - Répondre

      Y en a qui sont gonflé qd même

    • Martine Ranger Le 2 juin 2016 - Répondre

      Marie Marrouat Cogez oui c’est vrai vôtre travail est considérable et ingrat car avec des malades qui n’ont pas le moral ou agressif ça ne doit pas être évident et en plus toute la profession médicale font trop d’heures de travail et pas assez payé!!!!! je le dit depuis longtemps, bientôt on va manquer d’infirmier, de chirurgien, généraliste, ect …

  34. Jé Maggi Le 30 mai 2016 - Répondre

    Samantha Meyer

  35. Manon Suavet Le 30 mai 2016 - Répondre

    Rémi Martel on regarde!!!

  36. Valérie Likeuse Le 30 mai 2016 - Répondre

    Cécile Stone Land Gaëlle Herroux Broudin Nathalie Soulat

  37. Esther Thause Matthieu Salmeron

  38. Hélène Cécile Guillaume

  39. Aurélie Rose Le 31 mai 2016 - Répondre

    Benoit Clement Amandine Taillet Manon Verbecke Jess Ik

  40. Gaëlle Teuschel Le 31 mai 2016 - Répondre

    Carla

  41. Sandra Marolot Le 31 mai 2016 - Répondre

    Lion El Fatima… Jessica…. Et tant d’autres

  42. Arzu TY Le 31 mai 2016 - Répondre

    Hatice Htc

  43. Helene Lemarchand

  44. Zehouani Maria Le 31 mai 2016 - Répondre

    Amel Taleb

  45. Maeva Rv Le 31 mai 2016 - Répondre

    Lucie Rav

  46. Geoff Chnbc Le 31 mai 2016 - Répondre

    Ils vont montrer j’en suis sur la caricature de l’idel : 58 ans. Épuisée mais heureuse et épanouie dans son taf. Nursing++++ car c’est représentatif. Les diabétiques et les petits pansement d’ulcères .. Le tout à la campagne ..

  47. Geoff Chnbc Le 31 mai 2016 - Répondre

    Êt on ne verra pas les difficultés de stationnement. Les travaux dans les rues. Les bouchons. Les 35 patients du matin , la fatigue des jours cumulés, l’épuisement de la journée, la baisse de moral..

    • Mélanie Bonnier Le 1 juin 2016 - Répondre

      Et en meme temps si il avait pris une idel de ville, on verrai pas les bornes, les passages à gué après inondations, les chemins de terre a faire a pieds parce qu’impraticable… On a tous nos soucis liés à notre lieu d’exercice…!

    • il vaut mieux pas montrer les 35 patients du matin. C’est enoooorme. Je ne comprends pas comment vous faites. J’en ai maximum 15 (les grand jours) et J’ai du mal à boucler ma tournée. Et le top du top, je me fait chopper par la secu pour rembourser des indus Car jai fait 35 ou 37 AIS 3 par jour (pas matinée) au lieu de 34. Avocat, tribunal…. Pour 1 a 5 actes de trop par jour, quelques jours en 2013. Et c’est en 2016 qu’on est jugés devant le TASS. Alors comment faites vous pour en faire 35 en une matinée et en toute impunité ? Il y a des choses que j’ai du mal à comprendre. La différence entre les régions ? Vois pas pourquoi. Une matinée reste une matinée. A Lille ou à Marseille, ce sont les mêmes. Comprends pas. Apres 22 ans, j’ai encore beaucoup de choses à apprendre je crois.

    • Geoff Chnbc Le 2 juin 2016 - Répondre

      Christine Chautard-sarrat je commence à 5h45. Beau pour de diabète, distrib de médocs., alimentation, êt pansement.. L’avantage de la ville c’est que je fais 10 patients en dans la même rue sans bouger la voiture.. Moi je monte à 50 patients par jour. J’ai juste une toilette (2ais3). D’autres cabinets en province font 80 patients par jour.. La je comprends plus

    • Christine Chautard-sarrat on ne fait quasi pas d’ais! en fait en general on est 3 ide à bosser sur la journée (qd c’est possible) on fait 3 tournées chacune avec une moyenne de 30 patients… sur ces 90 patients on doit avoir max 6 ou 7 ais!! on ne fait pas de toilette sauf 1x/sem ou il y a une tournée en supp où là sont cotés des ais pour les douches… sinon on fonctionne avec les ami (diab, pst, sc, NP, sg…) c est clair qu’en province ca parait plus compliqué d avoir autant de patients

    • Geoff Chnbc Le 2 juin 2016 - Répondre

      Marie Cécile Bohn je fais 5h45/13h 14h30/19h donc bon ..

    • Mélanie Bonnier Le 2 juin 2016 - Répondre

      Il est sur que tu peux pas taper 35 toilettes dune demi heure (voir une heure!!) avec 15min de route entre chaque! quand tu as 35 patients dans la matinée, c’est qu’ils sont au meme endroit, et que les soins sont courts. Perso j ai 12 passage dans la matinée, que des ais3 ou 6… Et je fait 6h/13h30… Et plus quand il faut y ajouter les pansements ponctuels.

    • Geoff Chnbc je suis d’accord avec toi no stress!!! moi aussi pour faire autant de patient je fais 6h/12h30-15h/20h

  48. Lola Jade Le 31 mai 2016 - Répondre

    Jeremy Molette

  49. Geoff Chnbc Le 31 mai 2016 - Répondre

    Ni renouveler ces foutus DSI.. Courir après les ordo.. Les patients qui ouvrent pas la porte.. Bref le vrai quotidien en fait! Êt pas la caricature

  50. Anne Charmasson Le 31 mai 2016 - Répondre

    Et nos 3 mois de carence en cas de maladie????j en sais quelque chose….Malgré les charges à payer..

    • Et les assurances prévoyance qui ne veulent pas vous prendre parce que il est précisé que vous avez 1 maladie(qui n’a jamais entraîné d’arrêt ni de soins onéreux

  51. Claudine Bourgin Le 31 mai 2016 - Répondre

    Bon courage aux infirmières et aux infirmiers qui ont un travail difficile aussi( le nombre d’heures et tout le reste) et merci à elles pour leur dévouement et gentillesse.

  52. Lucille Nardin Le 31 mai 2016 - Répondre

    Marie Mercier-Claude

  53. Samia Zibali Le 31 mai 2016 - Répondre

    Marine regarde si tu peux

  54. Maxime Ferrer Le 31 mai 2016 - Répondre

    Portes Maé Sandrine Clavé

  55. Désolée pour toi mais bon!

  56. Audrey Strambio Le 31 mai 2016 - Répondre

    Marie Berthelot

  57. Sonia Janna

  58. Ana Is Le 31 mai 2016 - Répondre

    Sandra Dubanchet

  59. Naudin Nathalie Le 31 mai 2016 - Répondre

    Laaurine Naudin

  60. Isabelle Filonzi Le 31 mai 2016 - Répondre

    Cindy Juarez

  61. Bravo a vous

  62. Francoise Brot Le 31 mai 2016 - Répondre

    libérale, hospitalière.même travail pour le patient. et encore que…
    salaire très différents pour l’ hôpital et pourtant du travail plus plus.

  63. Maryline Coralie Le 31 mai 2016 - Répondre

    Sonia Lemarchand

  64. Jeremy Michalski Le 31 mai 2016 - Répondre

    Jeanne Senechal

  65. Pascale Fischer

  66. Mathilde Alizon Sophie Ct

  67. AnSo Dell Le 31 mai 2016 - Répondre

    Koumba Samassa

  68. Amina Ide Sanary Le 31 mai 2016 - Répondre

    Purée!!!! Ça fait du bien de vous lire tous! C est vraiement notre quotidien!!!!!

  69. Oui on parle de visites pour être plus précis… 60 c est quasiment normal et jusqu à 70 visites qd c est chaud… Dans un autre cab j en ai déjà fais 80 ds les périodes les plus chargées
    Demain MATIN 34 visites au programme!

    • Virginie Lange Le 1 juin 2016 - Répondre

      Je sais pas comment tu fais????
      Moi j’en ai 58 et je
      M’en sors pas!!
      Tu as des nursings?

    • pas de nursing ce n’est pas gerable. Du coup une fois par semaine on a instauré une tournée en supp pour les douches

    • faut aussi voir que nous sommes en ville du coup on peut avoir 2 patients l’un à coté de l’autre… tu gagnes du temps sur le trajet… en meme temps avec 58 t’es pas loin des 60 😉

  70. Pourquoi toujours les libéraux? Les autres existent aussi et gagnent une misere

    • Dounia Devic Le 1 juin 2016 - Répondre

      Non ce n’est pas que sur les libéraux mais sur la profession en général

  71. Ben parce que c est une page infirmières libérales, on parle donc de notre experience en tant que libérale… Apres ça veut pas dire qu a l hosto elle se tournent les pouces ou qu elles sont bien payées, je suis pas partie de l hosto pour rien!!

  72. Samia Zibali Le 31 mai 2016 - Répondre

    Annick Veron

  73. Narjes Hassine Le 1 juin 2016 - Répondre

    Lynda Methlouthi

  74. Elodie Robert Le 1 juin 2016 - Répondre

    Charline, l’IDEL du reportage a tout juste 30 ans. Pour ceux qui ne la connaissent pas ou qui n’ont pas vu des passages, elle tient un blog « chronique d’une infirmière libérale a la campagne ». Au delà de la facturation et des problèmes adminastrifs, les difficultés de prise en soin des soins palliatifs et des liens infirmière/patient avec beaucoup d’émotion et d’humanité.

  75. Elodie Robert Le 1 juin 2016 - Répondre
  76. Marie Le Picard Le 1 juin 2016 - Répondre

    Marine Poilvert

  77. Gauthier Perrin Le 1 juin 2016 - Répondre

    Frédérique Lafrogne !

  78. Satine Reglisse Le 1 juin 2016 - Répondre

    Et les autres infirmières??? On en parle là?!!!!

  79. Sabou Oum Adem Le 1 juin 2016 - Répondre

    Sonia Poca Cerisier Du Jap salamou aleykoum les sistas vs etes dispo pr kon regarde ensemble?

  80. Firat Firat Le 1 juin 2016 - Répondre

  81. Mouna Biz Le 1 juin 2016 - Répondre

    Merci pour l’info Dédé ! J’espère qu’ils vont bien vous mettre en valeur

  82. Sa Rah CléaSoso Le 1 juin 2016 - Répondre

    Sous prétexte que les infirmiers libéraux sont à leur compte ils ont une vie dorée !!! Que ceux qui critique ouvrent un cabinet!!! Pas le droit d’être malade, assurer les soins 24h/24 et pas de congés payés!!! Franchement je ne les envie pas du tout parce que c’est des sacrifices énormes! Au détriment de leur vie de famille! Je vous respecte les IDEL!!! Vous avez énormément de mérite!!!!

  83. Merci!! Merci pour ce commentaires tellement vrai ca me fait chaud o cœur…! Désolé pour votre papa…

  84. Lise et Justine !! On devait le regarder ensemble

  85. ha ben oui tiens pourquoi pas ?

  86. Mari On Le 1 juin 2016 - Répondre

    Méline Morgan

  87. Sandy Sandy Le 1 juin 2016 - Répondre

    De toute facon qui va vraiment regarder et s’interesser a notre profession ? A part nous?!!!

    • Sandy Sandy Le 1 juin 2016 - Répondre

      C’est surtout c’est cruche de Tourraine qui devrait prendre des notes et reserver une place assise en passagère.

  88. Sandy Sandy Le 1 juin 2016 - Répondre

    Et ce qu’il y a de formidable c’est que malgres toutes ces contraintes et aleas nous adorons notre metier et nous le defendons avc force et passion..

  89. Nina Tominaro

  90. Justine Bombenger

  91. Vais regarder mon pote

  92. Pauline Barron Le 1 juin 2016 - Répondre

    Et moi j’ai le meilleur infirmier… à domicile!

  93. Si vous voulez moi je vous raconte le travail d’une idel dans une ville subissant les inondations c’est pas mal non plus….

  94. Eric Coro Sieffert Caroline Vicaire

  95. Nadege Bonnot Le 1 juin 2016 - Répondre

    je suis souvent hospitalisé et je sais que les infirmieres ont beaucoups de casquettes elles sont toujours au taqué : elles mon souvent ecoutés et reconforter ; vraiment elles ont du merite vraiment je suis en creuse ; et le limousin et la creuse s associent en tout cas pour moi ils essaient de leurs mieux de calmé mes douleurs jai une algodystrophie osseuse depuit 5 ans et ils en sont encore a chercher le bon traitement ils essaient jen suis aux injections de botox et un nouveau patch de morphine voila je les voient souvent et je suis confiante méme si je souffre encore beaucoups merci pour eux tous qui nous sauvent

  96. Melanie Gouveia Le 1 juin 2016 - Répondre

    Fati Kennedy

  97. Pas de nursing c est pas gerable. Du coup 1x/sem on a une tournée supplémentaire pour faire les douches

  98. Hind Dibouch Le 2 juin 2016 - Répondre

    Ahlaia Origlia

  99. Nathalie Rabier Le 2 juin 2016 - Répondre

    J’ai vu. Pas trop mal comme reportage

  100. Rachel Mrn Le 2 juin 2016 - Répondre

    Gwen R-b

    • Gwen R-b Le 2 juin 2016 - Répondre

      Merci ma belle ! Je l’ai loupé je vais voir si je peux le retrouver ?

  101. Rita Basile Le 2 juin 2016 - Répondre

    Très beau reportage Respect mesdames et messieurs les infirmiers

  102. Je pense à toi ma Pauline quand je lit tout sa … Métier en OR , métier sous payé pour la charge de travail… Je pourrais tellement argumenter pleins de courage pour toutes les IDE les AS les ASH on n’oublie personne dans ces métiers tout le monde est important !!

  103. Sana Mabrouk

  104. il est facile de parler de petites erreurs sur facturation et si on parlait des soins gratuits que j’ai donnés de jour comme de NUIT et enceinte de 8 mois ? La sécu ne se plaint pas là et le fait de se lever à 4heures du matin chaque jour y compris les dimanches et jours fériés sans se faire payer les heures de nuit, juste pour pouvoir faire ses 70déplacements et accomplir les meilleurs soins aux patients puis rentrée à 22 heures ; voilà comment on peut effectuer nos soins. Les heures on ne les compte pas, c’est gratuit pour le dépassement et j’ai 3 enfants !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  105. Nath Fi Le 2 juin 2016 - Répondre

    Super émission j’espère que beaucoup de gens l’auront regarder et auront appris que les infirmières ne sont pas payés pour tout ce qu’elles font….

  106. Becca Lothbrok Le 2 juin 2016 - Répondre

    Estelle Reymond

  107. Valé Kempynck Le 2 juin 2016 - Répondre

    Mauvais exemple sur France 2… Infirmière rurale n’est pas égale à infirmière de ville…. Mais bon…

    • David Mezzo Le 2 juin 2016 - Répondre

      Rurale ou de ville je suis pas sûr que cela soit le plus important. L affect avec les patients est le même et les soucis de cotations également. Je trouve que Charlyne à bien défini notre quotidien.

    • Valé Kempynck Le 2 juin 2016 - Répondre

      Oui bien sûr je n’ai jamais dit le contraire sf que les conditions ne sont pas forcément les mêmes… Mais apparement c’est un choix d’exercice dc elle s’y retrouve ét c’est Bien la l’essentiel!?
      Apres elle a tres Bien défini l’attachement et les liens qui se créent ..

    • Valé Kempynck Le 2 juin 2016 - Répondre

      Je trouve juste qu’on ne parle pas assez des vraies conditions… Ç tt

  108. La jeune Charline a bien expliqué le métier mais ses tournées n’étaient pas si chargées que la plupart des idel qui n’ont pas la chance de profiter du coté relationnel de l’activité libérale , et c’est encore plus frustrant ds ces cas là …

  109. Cecile Boutonnet Le 3 juin 2016 - Répondre

    Malheureusement je n ai pas trouvé que l idel du reportage était révélatrice de la profession . Elle commence à 7h45, voit 25 patients dans la journée à le temps de s arrêter à son cabinet pour faire bs et psts.elle est charmante et très souriante certes et nous annonce un salaire de 1400 euros pour 15J! Ça fait pas lourd pour une libérale surtout en campagne où la charge de travail est souvent importante. N à t-on pas osé dans ce reportage dire que les idel dans une bonne majorité gagnent bien mieux leur vie qu’ à l hôpital? Mais qu’ elles sont seules souvent confrontées à des situations qubil faut gérer car pas de famille pour le patient que la retraite ne sera pas celle de nos consoeurs hospit; que l arrêt de travail pour fatigue ou maladie c est plus que rare etc etc… il m a manqué beaucoup d élément à pour m y retrouver.

  110. […] l’un de nos précédents billets, s’attachant à féliciter cette période, durant laquelle les infirmières et infirmiers libéraux étaient mis à l’honneur. C’était il y a quelques jours seulement, et pourtant l’actualité a très vite repris ses […]

  111. […] Nous vous l’avions annoncé il y a quelques semaines, et l’émission « Dans les Yeux d’Olivier » sur France 2 du 1er juin dernier a bien été consacré aux infirmières et notamment aux infirmières libérales. Présenté par Olivier Delacroix, ce documentaire Infirmières, à l’épreuve de la vie a mis toute la profession infirmière sur le devant de la scène. Vous étiez nombreuses et nombreux à l’attendre, comme le résume parfaitement Claudine Lerouge en nous écrivant : […]

Laisser un commentaire