Idées reçues, fantasmes et préjugés, …les infirmiers restent méconnus !

Idées reçues, fantasmes et préjugés, …les infirmiers restent méconnus !

L’infirmière, surtout lorsqu’elle évolue en milieu hospitalier, se dispute la vedette avec l’inévitable hôtesse de l’air. La question de connaitre (dans les moindres détails bien évidemment … 🙂 ) la tenue de cette professionnelle de santé fait partie des fantasmes les plus récurrents dans notre société. Les clichés ont la vie dure, et si l’infirmière libérale est moins concernée par cette envie de découvrir non pas l’envers du décor mais les dessous de la blouse, elle est encore victime d’un grand nombre de préjugés. Petite revue des idées reçues sur les infirmières et les infirmiers libéraux.

Un petit café après les soins ?

Quelle infirmière libérale n’a jamais dû faire face à une demande de l’un de ses patients pour qu’elle lui prépare un café ? Ou quel infirmier libéral n’a pas été prié de changer une ampoule, de ramasser le courrier ? Comme ces professionnels de santé sont présents, pourquoi ne pas leur demander quelques secondes (sic !) de leur temps pour toutes ces petites tracasseries du quotidien. Et en cas de refus, même poli, l’infirmière ou l’infirmier libéral sera alors considéré comme un « asocial » ou quelqu’un d’antipathique. Comme tous les professionnels de santé, l’IDEL a une mission à accomplir (soigner ses patients) et pourtant ce sentiment de « prestataires de nombreux services divers » n’est pas qu’un préjugé mais constitue bien la réalité des infirmières et des infirmiers libéraux.

Payés pour passer chez les gens, c’est sympa non ?

C’est un des préjugés, qui blesse le plus les IDEL(s). Dans l’esprit collectif, visiter les patients à longueur de journée constitue l’alpha et l’oméga d’une profession. Agréable de se transporter de domicile en domicile, de discuter de tout et de rien avec chacun des patients visités, ….Certes, les patients et patientes savent à quel point, la mission des IDEL(s) est aussi complexe que diverse. Pourtant, les croyances populaires ont la vie dure, et ils sont une infime minorité, à connaître les contraintes et les exigences, pesant sur les épaules d’une infirmière ou d’un infirmier libéral. Les tâches administratives, les relations avec les caisses et les mutuelles, les transmissions entre IDEL(s) ou avec un autre professionnel de santé, …Non le métier d’IDEL ne se résume pas en une sympathique tournée quotidienne.

Une grande liberté pour gérer son temps, c’est appréciable pour la qualité de vie !

Pendant plusieurs décennies, les IDEL(s) étaient considérés comme les collaborateurs ou collaboratrices des médecins, des hôpitaux voire même d’infirmières libérales plus expérimentées. La population ne considérait pas alors l’infirmière libérale comme une véritable indépendante mais plus comme une auxiliaire. Ce préjugé a disparu, même s’il en subsiste encore quelques traces.

Désormais, la majorité des citoyens estiment que les IDEL(s) gèrent leur emploi du temps comme bon leur semble. Difficile de leur faire admettre qu’il est difficile d’honorer tous les rendez-vous au cours d’une seule journée de travail. Alors quand un patient demande un passage un quart d’heure plus tôt ou une visite l’après-midi plutôt que le matin, il s’agit bien souvent d’une exigence et non d’une demande. Le casse-tête de l’emploi du temps reste une réalité quotidienne, une triste réalité qui ne disparait pas au cours des vacances ou des week-ends.

Infirmière libérale, un métier qui paie assurément !

L’infirmière libérale n’est plus une religieuse dévouée, connaissant parfaitement toutes ses ouailles et par conséquent tous ses patients. Cette image d’Epinal a été remplacée par une vision plus idyllique. Infirmière libérale, un métier passionnant, qui paie très bien, voilà la croyance la plus répandue dans la société. Il ne s’agit pas de plaindre toute une profession, qui, avouons-le, gagne correctement sa vie. Mais une infirmière ou un infirmier libéral n’a-t-il pas fait des études, justifiant une juste rémunération ? Ne doit-on pas compenser la disponibilité de ces IDEL(s) et l’incompatibilité entre cette profession et la semaine de 35 heures ? Non, les soins facturés au patient ne sont pas entièrement versés dans la poche de ces professionnels de santé. Entre le relevé détaillé reçu par le patient et la rémunération de l’infirmière libérale, on oublie trop souvent les charges payées par l’IDEL, les taxes en tout genre, …

Impossible en quelques lignes de pouvoir lister l’ensemble de ces préjugés à l’encontre des infirmières et des infirmiers libéraux. Et vous, avez-vous déjà été confrontés à l’un ou l’autre de ces préjugés ? En voyez-vous d’autres, qui vous interpellent au quotidien ?

 

By | 2018-04-12T15:23:39+00:00 21 juin 2016|IDEL au quotidien|34 Comments

34 Commentaires

  1. Damien Colson Le 21 juin 2016 - Répondre

    Tu gagnes combien? T’es riche?!

  2. Laurence Bertrand Le 21 juin 2016 - Répondre

    Riche et fantasme secuel

  3. Tout est dit.

  4. Vache …fantasme sexuel? Sur les panoplies pour le carnaval!

  5. Pam Southfork Le 21 juin 2016 - Répondre

    Exactement ! Tout est dit!!!!

  6. Tout y est .. et tout tape sur les nerfs forcément. .

  7. Astrid Poupette Le 21 juin 2016 - Répondre

    Nanti et super riche….. alors que je suis interdit bancaire….

  8. Alors que je demandais le règlement de la part mutuelle pour un soin …Réponse :  » une infirmière , on ne règle rien …elle se débrouillera bien avec la sécu …ou pas !! Grrrr

  9. La dernière que j’ai eu  » pour faire que des pansements et de prises de sang vous ne devriez pas être prioritaire quand il y a pénurie d’essence et puis vous bossez surement moins que ce que vous dite de toute façon » et encore il en a rajouter. Sympa quoi

  10. Marie Fontaine Le 21 juin 2016 - Répondre

    Pk ne jamais parler des gens qui nous considèrent?? Et des adjectifs agréables que certains utilisent pour nous qualifier?? Il faut toujours faire des sujets qui énervent mais où sont ceux qui nous mettent du baume au cœur et qui nous valorisent??

    • Parce que la situation des infirmiers libéraux nous semble critique. Nos articles sont le reflet des inquiétudes de la profession. Je ne suis pas certain qu’en évoquant une vision rose bonbon, vu l’actualité et le contexte, nous serions très crédible. Cela dit cette page est ouverte, si vous avez des sujets positifs, n’hésitez pas à les partager nous les relaierons avec plaisir.

    • Marie Fontaine Le 22 juin 2016 - Répondre

      C’est pas faux….
      Mais j’aime tellement mon taf que j’ai tendance à pas trop penser à l’avenir, j’ai un côté trop optimiste

    • Marie Fontaine Bon promis la prochaine fois qu’on fait un article positif on vous le dédicace personnellement <3

    • Marie Fontaine Le 22 juin 2016 - Répondre

      Coollll
      J’aurai a intérêt d’argumenter alors!!! ??

    • Julien Lision Le 25 juin 2016 - Répondre

      C’es tout à fait ce que je pensais de cette page. Après c’est bien trouvé de leur part, il y en a qui s’emballent au 1/4 de tour et ça attire du monde

  11. Bao Nguyen Le 21 juin 2016 - Répondre
  12. Soizic Tiahing Le 21 juin 2016 - Répondre

    TOUS!!!!!!!

  13. Sylvie Roblin Le 21 juin 2016 - Répondre

    Quand on change de voiture:
     » Ah ben ça gagne bien les Infirmières ! »…..

  14. Dana Sgoluppi Le 21 juin 2016 - Répondre

    Frederique fainéante…l’infirmière ?! N’importe quoi !

    • Tu sais cela ne me touche pas Dana ….on est dans le collimateur de la Cpam ca leur passera ….apres si un jour on se met en grève ça risque de faire mal !!!!!bisous ma belle

    • Dana Sgoluppi Le 21 juin 2016 - Répondre

      Marre de tous ces cons qui ne comprennent rien ….??

  15. Sa'Mya Kaabeche Le 21 juin 2016 - Répondre

    « Hé bein tu gagne bien ta vie toi! » Ou encore vous les infirmières vous êtes plein de sous! « .. Sauf que ces gens là qui parlent sans savoir je souhaiterais leurs envoyer une invitation histoire de se lever à 5h et de rentrer à plus de 20h week end et jour férié compris…

  16. Liliane Claude Le 21 juin 2016 - Répondre

    Je trouve ces propos d’une méchanceté gratuite. Heureusement que nous avons les infirmier(e)s libérales surtout quand on doit voir des soins à domicile. Ce sont des personnes à qui nous devons dire merci pour leur dévouement, leur patience. Ils/elles n’ont pas peur de faire des heures pour nous soigner Alors « stop »

  17. T es souvent en repos lol…65 heures de boulot par semaine

  18. Agnès Davienne Le 21 juin 2016 - Répondre

    Quand un client me montre ses relevés de Secu en me disant qu’il me paye cher

  19. Enoch Mc Kinnon Le 22 juin 2016 - Répondre

    Amusant, je n’ai pas l’impression d’être un fantasme vivant. Et mon banquier cherche ma nouvelle adresse.

  20. Nathalie Auffret Le 22 juin 2016 - Répondre

    Je suis libérale. ..je suis au top ….je suis une bombe atomique. ….je change de voiture régulièrement. …..j ai une superbe maison. …. je change de chaussures et de sac à mains tous les jours. ……..et je dis  » M  » à tout ceux qui nous critique.
    pfffffffff
    Qu ils fassent notre boulot on en reparlera après !!!!!!!

  21. Tous!

  22. Hmm nurse Jackie en image… droguée jusqu’aux os pour ne pas vous spoil plus, ce n’est pas la meilleure image d’infirmière x))

  23. Brigitte Caillol Le 22 juin 2016 - Répondre

    La cause de ce mépris est le TPG et la gratuite des soins. La valeur cela se pait. La médecine meurt aussi car la santé gratuite c’est mission impossible. Tout a un prix et l’infirmière libérale aussi.

  24. Isabelle Clouet Le 22 juin 2016 - Répondre

    Le pire pour moi après le « vous les connaissez intimement les médecins c est bien connu  » les « je suis votre employeur alors vous faites comme je veux » c est quand tu viens de te taper 8 jours non stop et que tu dis que le lendemain c est ton collègue la réflexion  » vous êtes toujours en vacances vous »

  25. Celine Duf Le 22 juin 2016 - Répondre

    Fraudeuse et riche. Qui en réalité sont endettés et esclave de l état sans aucune impunité mais un jour ça va se savoir

  26. Valérie Binson Le 22 juin 2016 - Répondre

    Ah, vous êtes encore en repos? Vous avez de la chance, vous….

Laisser un commentaire