Les infirmières victimes de maltraitance, la réalité du quotidien !

Les infirmières victimes de maltraitance, la réalité du quotidien !

C’est un sujet, sur lequel les témoignages sont aussi rares que poignants. On évoque souvent la maltraitance des patients, le burnout des salariés, le harcèlement des femmes, ….Et pas un mot sur la maltraitance ordinaire et quotidienne, dont peuvent être victimes les infirmières et les infirmiers libéraux !

 

Les infirmières et infirmiers libéraux, des victimes en puissance ?

Il ne s’agit pas de plaindre une profession toute entière, bien au contraire mais juste de souligner les risques et les réalités, que connaissent déjà les IDEL(s) et plus généralement tous les professionnels de santé. Il ne se passe pas une semaine sans qu’un média s’interroge, d’une manière ou d’une autre, sur la maltraitance des patients. Mais s’arrête-t-on sur la souffrance des soignants eux-mêmes ? Comment cela, les soignants seraient d’éventuelles victimes s’offusqueront celles et ceux, qui n’ont jamais séjourné dans un hôpital ou qui n’ont pas eu besoin de faire appel à une infirmière libérale.

Et pourtant la maltraitance vis-à-vis des infirmières libérales existe bel et bien. Il ne s’agit pas, et heureusement, de violences physiques mais de violences morales voire même de harcèlement. Les IDEL(s) ont dans leur patientèle de plus en plus de personnes âgées, bénéficiant de cette noble ambition, décidée dans l’intérêt de la Santé Publique, de maintenir les patients le plus longtemps possible à domicile. Vous n’avez donc jamais vu « Tatie Danielle », cette satire sociale décrivant méchanceté et cruauté de la part de patients n’acceptant pas leur état dégradé. Ce n’est certes pas une généralité, mais chaque infirmière libérale connait (ou connaitra) sa Tatie Danièle. Un patient bien sous tous rapport lorsqu’il se trouve en public, et qui, une fois seul avec son infirmière ou son infirmier libéral, se montre odieux voire injurieux.

Une généralisation des tracas quotidiens à l’origine d’une maltraitance avérée

Que dire de ces patients, qui renvoient leur IDEL sur un coup de tête avant de la supplier (ou de lui ordonner, cela dépend des caractères) de revenir. Tous les infirmiers libéraux de France ont déjà connu ces sautes d’humeur, auxquels ils ont dû faire face. Doit-on s’étendre sur les patients, qui sans prévenir (bien évidemment), décident unilatéralement un changement d’horaire de la visite de leur IDEL. Avec des emplois du temps surchargés, les IDEL(s) se retrouvent alors devant le casse-tête de l’organisation.

Tous les patients d’une infirmière libérale ne se retrouvent pas dans ces situations du quotidien, mais toutes les infirmières libérales et tous les infirmiers libéraux savent à quel point, ces petits travers peuvent gâcher la vie.

Certes, chaque cas, pris individuellement, ne constitue pas un cas de maltraitance, mais représente bien une situation de stress, auquel l’IDEL doit faire face. Se multipliant à longueur de journée, et de semaine en semaine, ce stress peut rapidement devenir une forme de maltraitance, d’autant plus qu’elle se rajoute aux obligations de la profession infirmière.

Les IDEL(s) en première ligne face à la détresse des patients et des familles

Pour couronner le tout, les infirmières libérales, en tant que soignant le plus facilement accessible, doivent fréquemment servir de lien entre leurs patients d’une part et les familles de ces derniers ou les médecins d’autre part (« J’ai reçu ces papiers du docteur mais je comprends pas ce que ça veut dire, vous pouvez m’expliquer  »).

Toute cette pression s’ajoute aux difficultés liées directement à la fonction même d’IDEL. C’est bien l’infirmière ou l’infirmier libéral, qui est, chaque jour, face à la souffrance et à la détresse de ses patients. Quelle que soit la réaction de ces derniers, l’infirmier libéral doit le soigner et l’accompagner. La mission infirmière inclut cette confrontation difficile à vivre, mais c’est une cause de stress supplémentaire.

Enfin, les stigmatisations des infirmières libérales, que nous avons déjà évoquées, les tracasseries administratives (relations avec les caisses, les mutuelles, …) en tout genre, …viennent encore aggraver la situation. Il s’agit bien au final d’un malaise profond, assimilable à de la maltraitance, même s’il est impossible de donner un nom à l’auteur de celle-ci.

Sujet tabou, la maltraitance des IDEL(s) reste une thématique, que les infirmières elles-mêmes n’évoquent que très rarement. Ce silence alourdit un peu plus encore ce sentiment de harcèlement, dont se sentent victimes les IDEL(s) jusqu’au jour où …

Avez-vous conscience de cette forme singulièrement de harcèlement, dont est victime votre profession ? La ressentez-vous au quotidien, et comment faites-vous pour gérer la situation au mieux ?

By | 2018-04-12T15:22:24+00:00 12 juillet 2016|IDEL au quotidien|228 Comments

228 Commentaires

  1. Bernard LE Gall Le 12 juillet 2016 - Répondre

    Oh que oui

  2. Annabel Blarez Le 12 juillet 2016 - Répondre

    Patient = client est roi donc certains se croient tout permis !!!

  3. Mi Ange Mi Démon Le 12 juillet 2016 - Répondre

    C’est vrai, pas toujours de respect de la part des patients et encore moins de la part de certaines familles

  4. Éncore ce matîn ûne agression verbale pour finir le mari de la patiente me dit
    Vous avez toujours raison Ôn ne peut rien vous dire!!!!
    Il prétend que notre rôle est d amener l ordonnance â la pharmacie êt ramener le matériel et surtout de prendre moins de patients car je ne pénse qu â l argent!!!!
    Je bosse dàns ûne région sous dotée én montagne

    • Angela Léonie Le 12 juillet 2016 - Répondre

      Si nous faisons une fois c’est matière à tout et n’importe quoi par la suite

    • Angela Léonie je l aurais sûrement fait s il ne m âvait pas pris sur le tôn qu il a employé
      Il m â parle comme une sous merde sous prétexte qu il a ete cadre 30 ans â l hosto (petit centre hospitalier psy ) én 19..?????

    • Frederic Level Le 12 juillet 2016 - Répondre

      Tient, on a les mêmes patients!? ^^

    • Lucie Fer Le 16 juillet 2016 - Répondre

      Mdr et si tu croise la marmotte ramène le chocolat !

  5. Pierrick Delauré Le 12 juillet 2016 - Répondre

    Qui n a jamais entendu  » j ai cotisé toute ma vie alors j y ai droit » sous entendu je ne paie pas et tu es à mon service et le « et puis vous êtes bien payé pour ça  » ce a quoi je réponds « vous connaissez des emploi non rémunéré…..et vous connaissez beaucoup de personne qui mettent chaque jour les mains dans la m….!!!! »

    • Bab Ouch Le 13 juillet 2016 - Répondre

      Oh ça c’est ce que je préfère …? j’y ai droit…c’est horrible

    • Angelique Plasschaert Le 13 juillet 2016 - Répondre

      Ou qd on part en congés qu on a une remplaçante ?
      Vous connaissez bcp de métiers où on fait des semaines non stop et où on ne prend pas de vacances ?

  6. Yvonne Darvey Le 12 juillet 2016 - Répondre

    J’ai lu attentivement votre article et , pour avoir professer en temps que telle , je trouve que vos termes de harcèlement et maltraitance sont gravement exagérés !!…

    • Bernard LE Gall Le 12 juillet 2016 - Répondre

      Oh que non tiens moi j’ai même un patient qui me frappe de tps en tps

    • Bernard LE Gall Le 12 juillet 2016 - Répondre

      Comme tu dis si bien tu as professe

    • Bernard LE Gall Le 12 juillet 2016 - Répondre

      Si tu savais yvonne. Il faut le vivre cela

    • Yvonne Darvey Le 12 juillet 2016 - Répondre

      Mais je l’ai vécu aussi …
      Ce sont des gens malades , dépassés par la souffrance ou qui ne sont plus en pleine conscience. ..
      Je ne dis pas que ça fait plaisir , je trouve simplement que les termes sont trop forts …
      On n’a pas choisi cette profession par hasrd !!…
      Et ça me dérange qu elle se pose en victime .
      ,à rejoindre les murs de lamentations de tout le monde …
      On a un métier tellement honorable , enrichissant , …etc…je suis sûre Bernard que tu ne pourrais faire autre chose !!
      ..

    • Bernard LE Gall Le 12 juillet 2016 - Répondre

      Pas de débats alors Yvonne Darvey

    • Bernard LE Gall Le 12 juillet 2016 - Répondre

      En mode libérale certains patients sont odieux je l’affirme

    • Sylvie Mirgain Le 12 juillet 2016 - Répondre

      Oui moi aussi !

    • Yvonne Darvey Le 12 juillet 2016 - Répondre

      Comment sera votre comportement lorsque vous vous trouverez de L’autre côté de la barrière !!…

    • Marc Bollen Le 12 juillet 2016 - Répondre

      Propos absolument pas exagéré.

    • Aurelie Mini Bull Le 12 juillet 2016 - Répondre

      certains ont des circonstances atténuantes, mais d’autres savent très bien ce qu’ils font et ce qu’ils disent ! et certains se croient tout permis, de vous insulter juste parce que vous rentrer en toquant à la porte par exemple (principe de politesse) , ou quand vous leur demandez de vous informer quand ils partent pour la journée, après vous être retrouvé 3 fois dans la même semaine devant une porte close ! alors non, les propos ne sont pas exagérés et c’est à cause de gens comme vous qui tolèrent tout que cela continu !

    • Yvonne Darvey Le 12 juillet 2016 - Répondre

      Alors changez de métiers !!
      Allezl à l’usine …

    • Aurelie Mini Bull Le 12 juillet 2016 - Répondre

      on ne dit pas aux instit’ de changer de métier quand ils recadrent des enfants mal élevé non ? heureusement, vive l’éducation !

    • Bernard LE Gall Le 12 juillet 2016 - Répondre

      Yvonne Darvey t’emballes pas mon amie Facebook. Y a de la violence verbale et physique envers le personnel soignant plus à l’hôpital que à domicile mais c’est courant et on garde ca pour nous. C’est pour ca que la question est posée sur le site

    • Bernard LE Gall Le 12 juillet 2016 - Répondre

      C’est con ce que je vais dire mais tous les gens que je soigne ne sont pas malades au sens d’une maladie grave mais si tu es snob connard sale impoli abruti etc tu le restes à vie et donc Le boulot du soignant c’est de s’adapter et de subir tout ca. On y arrive mais c’est dur mais j’aime trop mon job

    • Bernard LE Gall Le 12 juillet 2016 - Répondre

      Bien parlé Aurelie Mini Bull

    • Yvonne Darvey Le 12 juillet 2016 - Répondre

      Je ne m’emballe pas mon ami face book !!…j’adore !!..
      Je vous que l’on ne peut se comprendre … !
      Je n’ai pas dit qu’il n’y avait pas de violence si ce mot te convient !
      Ce qui me dérange est maltraitance et harcèlement! !!..
      Vous n’avez pas l’air de savoir faire la difference! !..

      Pour ces deux accusations ,

    • Sylvie Mirgain Le 12 juillet 2016 - Répondre

      No comment !

    • Yvonne Darvey Le 12 juillet 2016 - Répondre

      De même …A votre sujet …

    • Valerie Lenoble Le 12 juillet 2016 - Répondre

      Mme Yvonne Darvey…maltraitance et harcèlement existent effectivement dans notre profession

    • Véronique Vergnac Le 12 juillet 2016 - Répondre

      Yvonne, depuis combien de temps avez vous cessé votre activité !? Vous ne vivez pas ds le même monde, apparemment !? Pas plus tard que ce soir, j’ai eu le droit à un coup de poing sur une pommette, et une morsure sur le bras, le temps d’un transfert FR – lit…. je passe les insultes… et pourtant, pour tout l’or du monde, je ne changerais pas de métier !!!!…. verbaliser nos émotions, c’est nécessaire et ça soulage… et bien sûr que l’on en veut pas aux patients, ils sont les 1ers malheureux de perdre leurs moyens et leurs repères….

      Pensez comme vous le voulez, mais ne nous insultez pas, nous qui avons choisi ce beau métier, ne nous manquez pas de respect !

      Et croyez vous que les personnes qui travaillent en usine sont dépourvues de sentiments !? Vous jugez bien facilement !!!

    • Yvonne Darvey Le 13 juillet 2016 - Répondre

      Je ne juge pas .
      Je l’ai trop aimé pour ne pas le respecter ni vous du reste ..justement je ne voudrai que par des expressions mal comprises la profession soit dévalorisée. .
      D’autre part je n insulte personne .
      Oui je ne travaille plus et alors …
      Quant au personnel d’usine j’ai un profond respect ce n’est pas simple non plus ,la différence est que ,il n’a pas des personnes à soigner …..
      Je l’ai choisi bien avant vous ce beau métier et les difficultés que vous mettez en avant existaient déjà. ….
      Et ça existera tant que le monde sera monde ….c’est ainsi ..
      Maintenant c’est vous qui critiquez quoi qu’il en soit !!…
      Passez derrière la barrière et vous verrez comme s’est facile !
      Sûre que vous préférez votre place
      A lire vos jérémiades , on doute fortement que vous ayez la passion de cette si belle profession
      Vous ne voyez que votre nombril dommage !!.
      Dans un autre monde comme vous dites si bien , vous aurez une vision différente. .
      En attendant ayez un peu plus de réflexion et psychologie …Ça aide dans l’analyse des situations ….
      Bonne nuit .!..

    • Sonia Chauvetiere Le 13 juillet 2016 - Répondre

      Un con reste un con qu il soit malade ou pas. La souffrance je l entend, mais il ne s agit pas de ça quand le robinet d eau chaude marche mal que tu galère et le patient te dis y t es juste bonne à vendre des salades…. La vieillesse et la maladie n excuse pas tout. Je le répète un con n est pas moins con parce qu’il est malade !

    • Bab Ouch Le 13 juillet 2016 - Répondre

      On ne peut as mettre tous les « mauvais » comportements de certains de nos patients sur le compte de a vieillesse ou de la maladie…
      Une personne irrespectueuse quelle ait 20 ans ou 90 reste une personne irrespectueuse..
      Recadrer pour éviter les débordements fait partie de notre métier aussi, ne l’oublions pas!
      Personnellement je le dis aux personnes, car je me sens bien avec ça, et quand ça va trop loin on décide en equipe de stopper la prise en charge des qu’on en a la possibilité.
      Les insultes et comportements déviants n’ont pas lieu d’être, sinon c’est la porte ouverte à tout, et c’est comme ça qu’on se retrouve en difficulté, voire en danger, comme l’ont pu vivre certaines consoeurs, agressées, ( ou même abattues) alors qu’elles faisaient simplement leur métier

    • Yvonne Darvey Le 13 juillet 2016 - Répondre

      Detrompez vous , la maladie , la souffrance mettent les nerfs , le moral à rude épreuve … et souvent les mots dépassent la pensée , la vieillesse aussi tout dépend …on a tous un vécu qui nous change ….tous différents ….
      On ne sait pas , tout on ne comprend pas tout hélas !!..
      Mais je sais que ça peut devenir épuisant et usant et , passer la main quant on peut est une sage solution pour le soignant comme pour le patient …
      Mais depuis le début je ne suis dans aucun jugement pour quiconque, suis simplement partie sur deux termes qui me paraissent mal approprié tout de même : HARCÈLEMENT et MALTRAITANCE, car pour ceci

    • Angelique Plasschaert Le 13 juillet 2016 - Répondre

      Yvonne Darvey tu as exercé il y a combien de temps ?

    • Bab Ouch Le 13 juillet 2016 - Répondre

      Tu ne passe pas la main en libéral, c’est un face à face avec le patient!
      J’ai travaillé en psychiatrie, et à maladie n’anihile pas complètement le fond d’une personne. Ils ont besoin d’entendre nos limites aussi, que les patients soient déments ou simplement fragiles

    • Dominique Louis Le 13 juillet 2016 - Répondre

      C est bien ma poule le jour où ca t arrivera viens pas pleurer tu auras personne pour t écouter princesse!!

    • Mariecarmen Delcano Le 13 juillet 2016 - Répondre

      Bab Ouch Oh…il n’a jamais éte interdit de passer la main,et encore moins en psy puisque c’est presque le B A ba de la spécialité.Pourquoi s’enteter à s’imposer qd on sait que le calme peut revenir en changeant de main? Après,oui tu peux en face à face (comme tu dis) avoir 1 explication et au besoin « re-cadrer »

    • Bab Ouch Le 13 juillet 2016 - Répondre

      Relisez mon commentaire. En psychiatrie je n’ai jamais dit qu’on ne le faisait pas, c’était nécessaire et possible mais en libéral vous êtes en tête à tête avec votre patient! Et la je parlais de libéral

    • Bab Ouch Le 13 juillet 2016 - Répondre

      Vous ne pouvez pas « éviter » vos patients en passant la main en libéral, quand vous travaillez à 2 avec chacun un secteur géographique. Ne croyez pas que j’aime aller au clash, comme je l’ai compris dans votre commande, je resitue simplement les choses et oh miracle, les gens parviennent souvent à s’adoucir ou à mieux peser leurs mots. Une fois que les choses sont dites, je reste sur mes gardes mais je ne leur en tient pas rigueur. Je ne traîne pas ma rancoeur en longueur.
      Pour des soins ponctuels, Comme une prise de sang de temps en temps, on arrive à s’arranger pour déléguer le jour où on ne travaille pas, mais pour des prises en charge au long cours…ben il faut y aller, et je refuse d’être le punching-ball de mes patients.

    • Sandrine Metzger Le 14 juillet 2016 - Répondre

      J’ai été de l’autre côté de la barrière, hospitalisée 1 mois, perfusion changée tous les 2 jours car ne tenait pas, stomie, redons passant par la fesse….et j’ai pas fait chier mon monde… d’accord on est en souffrance mais ce n’est pas la faute du soignant alors excuser les patients difficiles ça va 10 minutes. …

    • Lucie Fer Le 16 juillet 2016 - Répondre

      Moi aussi j’ai été de l’autre côté de la barrière et oui la chimio les opérations la radiothérapie et les autres complications ça fait mal ça fait chier j’ai pas déglingué mes soignants pour autant au contraire j’ai essayé la bienveillance vu que j’etait bien placée pour comprendre et entendre leurs soucie et du coup ils me l’ont bien rendu !
      Et j’ajouterai que oui quand tu sais pertinemment que tel ou tel patient ou famille va te faire la misère oui c’est du harcèlement et meme de la maltraitance ! C’est dommage de se voiler la face ce serait mieux de s’entraider pour s’adapter !

  7. Isa Line Le 12 juillet 2016 - Répondre

    C’est très récurrent…. c’est blessant usant énervant. Et note pour plus tard j’en ai marre qu’on nous dise qu’on gagne trop d’argent! G vraiment l’impression de voler l’argent du contribuable et devoir me justifier!
    Est ce qu’on demande à Mike Zuckerberg, à Griezmann de se justifier! Non?
    C’est un aspect de mon métier que je ne supporte plus!

    • Frederic Level Le 12 juillet 2016 - Répondre

      Surtt usant, on sort de chez une patiente ou patient maltraitant et insultant, complètement sur les rotules!! Plus encore qd on doit y passer 3x/jour !!

    • Isa Line Le 12 juillet 2016 - Répondre

      J’ai la même…. franchement j’ai essayé de prendre sur moi elle m’aboie tjrs dessus… si elle n’a pas dormi, pas été aux toilettes si son fils a mis trop de temps à faire les courses! Alors j’ai essayé de ne plus parler bonjour au revoir. mais ce n’est pas ma façon de faire mon travail
      J’essaie prendre sur moi mais j’ai l’impression de ne plus m’en sortir… et oui appréhension avt d’entrer, angoisse,stress qd ça c pas bien passé.

    • Isa Line Le 12 juillet 2016 - Répondre

      Eric récuser malheureusement on peut pas tjrs se le permettre

    • Annabel Blarez Le 12 juillet 2016 - Répondre

      L’argent que l’on gagne une partie repart à la sécurité sociale sous forme de prélèvements sociaux CSG donc quand un patient nous caractérise d’abus je prends exemple d’une injection à 7€ il reste combien net dans ma poche et là tout le monde se tait  » ah ben oui en effet …  » et à demain !!!

    • Remi Bremond Le 12 juillet 2016 - Répondre

      Isa Line attention au brun out !!! Si possible prendre une longue plage de repos et essayer de s aérée la tête .. Bah n courage on est tous dans la même situation difficile !!!

    • Isa Line Le 12 juillet 2016 - Répondre

      Merci pour votre soutien…. j’ai honte de dire ça, car c’est une triste réalité, mais ça fait du bien le partage d’expérience et de voir qu’on est pas seul!
      Mais je déplore tout même le besoin de se justifier…. c’est bizarre j’ai l’impression qu’il n’y a que notre catégorie socio-professionnelle qui est confrontée à cela. Pas un médecin, pas un chirurgien ne se justifient.
      Pourtant on s’occupe des pharmacies, servir le café, repare des bobos, des télés avec plaisirs sans rien demander en retour!
      Avant j’avais un patron maintenant j’en ai 50…. ils vous bouffent! C’est un truc de fou.
      J’ai pris une carte vitale la dernière fois, la dame me dit si vs ne me l’a rendez pas je vous harcele au téléphone! La réaction de dingue pour une carte vitale. Désolée je vide mon sac ?

    • Frederic Level Le 13 juillet 2016 - Répondre

      Isa Line, ça ne fait pas du bien de vider son sac!? ^^
      Heureusement, pour ma part, j’ai un collègue avec qui les relations sont excellentes, dès lors qd un problème surgit on peut, l’un et l’autre, se soulager, se déverser, s’épandre notre stress et colère cela évite bcp de soucis!!!!
      Je ne sais comment sont vos relations entre collègues mais c’est deja un bon point positif qui « rebooste » la journée ça évite aussi le « brun out » dixit Rémi bremond ??
      (Note d’humour! ^^)

    • Isa Line Le 13 juillet 2016 - Répondre

      ? j’ai même pas fait gaffe!

      La relation avec ma collègue est excellente (et heureusement ) nous étions amis avant d’être collègues. Mais disons que je sais qu’elle vie la même chose et que j’ai pas envie de la stresser avec ça avt de reprendre le boulot…. t’imagine le boulet avt même de partir bosser.
      Enfin bref je pense qu’il y a des périodes plus difficiles que d’autres…. on se dit que ça va passer! Que ça va aller!
      Qd je lis des commentaires comme on se cache ds une chambre pour pleurer…. je suis effarée moi c’est plus de la colère, de la fatigue pas de la tristesse ; la nature humaine est ainsi faite. Et puis il y a nos valeures sûres les petits attentions de certains qui ns rebooste. Et merci à eux!

    • Mariecarmen Delcano Le 13 juillet 2016 - Répondre

      Isa Line tu te respectes si peu pour permettre à qqu’1 d’autre de te manquer de respect?mm s’il s’agit d’1 personne malade,tu n’est pas obligée de vivre ce que tu t’infliges……………………..

    • Sonia Chauvetiere Le 13 juillet 2016 - Répondre

      Tout à fait d’accord. Il nous faut être souple empathique mais il y a des limites à fixer. Après, chacun ses limites: perso les miennes ne sont pas les mêmes que celles de ma collègues ( plus cool parfois et plus strictes sur d autres points)

  8. Frederic Level Le 12 juillet 2016 - Répondre

    Luc Amat, la vie est dure en libéral !!!!! N’est ce pas!?. On en connaît une comme ça!… ^^

  9. Laurent Delaunay Le 12 juillet 2016 - Répondre

    Un patient psy à essayé de me casser un doigt et m’a plante une fourchette dans la main. Le lendemain il m’attendait avec des couteaux de cuisine ^^
    Les insultes et les menaces venant des psy et alzheimer sont usantes à la longue même si on sait qu’il ne faut pas leur en tenir rigueur.
    Après le patient vraiment trop méchant ou difficile, il faut passer la main à une autre ide.

    • Mariecarmen Delcano Le 13 juillet 2016 - Répondre

      il y a « psy » et psy.Je pense qu’ils ne sont pas tous excusables et mm eux « entendent »et connaissent les limites….

  10. On a été épié
    Surveillance à la caméra pdt les soins
    Et une fois Qu on S en est rendu compte
    On avait L aux de vie qui nous surveillait
    Rabaissées
    Dénigrées
    Nous disait comment travailler
    J ai mis un terme à la PEC

  11. Claudine Bourgin Le 12 juillet 2016 - Répondre

    Pas toujours facile dr gérer .passer la main si la situation devient difficile… Courage au personnel médical de l’ash à l’infirmier (re)

  12. Lili Maxetpoe Le 12 juillet 2016 - Répondre

    Nous travaillons sur l humain et nos patients sont le reflet de la société. …Beaucoup de personnes pensent avoir des droits et seulement des droits ….Nos soins et les à côtés sont un dû après qui tente rien n a rien….A nous de garder notre place et se faire respecter mais ce n est pas toujours simple lorsque l on est seule entourée parfois d une famille entière. A nous de connaître notre travail nos limites et de les faire respecter.
    Je travaille en libérale depuis octobre après dix ans de secteur hospitalier et de ce côté là je retrouve les même choses la difficulté étant qu a l hôpital le « cadre légal « est un peu mieux défini les personnes sont à l hôpital la on est chez eux. A nous de dire que ce qui nous appartient c est notre travail et de ce fait savoir poser des limites et se faire respecter même si ce n est pas si simple….

  13. Karine Frenais Le 12 juillet 2016 - Répondre

    La semaine dernière j ai été mise à la porte par un patient parceque je n avais sois disant pas jeter le bouchon du stylo à insuline au bon endroit !!!!! Avec évidemment les: vous M emmerdez vous me faite chier !!!! Un fou furieux !!!! Suis partie pour ne pas revenir !!!! Ras le bol !!!

  14. Mylène Douce Sotte Le 12 juillet 2016 - Répondre

    Quand ce n’est pas tes « collègues » ou T hiérarchie qui n’est pas maltraitante…

  15. Marie Bontems Borello Le 12 juillet 2016 - Répondre

    J’en ai fait mon mémoire de fin d’études…

  16. Gaelle Garcia Rothe Le 12 juillet 2016 - Répondre

    Je vais ts les jours chez un patient qui hébergé un homme d une cinquantaine d année …et à chaque passage j ai le droit à des propos graveleux et déplacée. …

    • Bab Ouch Le 13 juillet 2016 - Répondre

      Faut pas te laisser faire..y’en à marre de tout ça

  17. Chantal Tournès Le 12 juillet 2016 - Répondre

    Normal les patients sont des clients voilà le fin mot de l histoire
    Avant il n y avait pas. De problèmes quand les malades étaient des patients

  18. Marc Bollen Le 12 juillet 2016 - Répondre

    Pareil pur les médecins. Beaucoup de « patients » ne respectent plus rien, sont grossiers, hyper-exigeant et insultent quand on refuse de leur donner un arrêt maladie bidon. Et il y en a des demandes !!!

    • Cecile Paillard Dinard Le 16 juillet 2016 - Répondre

      Ma Gyneco s’est pris son presse papier dans la figure pour avoir demander à la patiente de payer sa consultation….. ? et elle n’explique pas aujourd’hui pourquoi la patiente lui a fait ca !

    • Marc Bollen Le 16 juillet 2016 - Répondre

      C’est déplorable !

    • Reid Newman Le 16 juillet 2016 - Répondre

      Alors qu’eux même (les patients) n’ont jamais rendu service à personne souvent

  19. Angelique Vignac Le 12 juillet 2016 - Répondre

    Carrément les patients pourquoi pas? Mais les familles …juste horrible.. J appréhende les week-end de soir..c juste affreux..aucun respect… Tout est du….

    • Véronique Vergnac Le 12 juillet 2016 - Répondre

      Trop dur… ça nous arrive de nous cacher ds une chambre pour pleurer… à force de subir et de nous taire…. :'( parfois la coupe deborde … 🙁

    • Laurent Delaunay Le 13 juillet 2016 - Répondre

      Gare au burn out. Faut les dégager. On est pas des souffre douleurs.

    • Mariecarmen Delcano Le 13 juillet 2016 - Répondre

      Véronique Vergnac Ne te caches pas,ne subis pas. Au pire si tu n’arrives pas à te faire respecter par des gens de cette espèce,appelle tes collègues pour faire 1 échange ou passe la main.Courage

    • Vivi Sylvie Le 17 juillet 2016 - Répondre

      Ou la je croyais que le domicile c’était le Pérou à côté de Ns en ehpad
      Et bien…

    • Sabrine Abdelkader Le 19 juillet 2016 - Répondre

      6 ans de domicile c’est pire maintenant en chu pour moi bien mieux

  20. Nenette Caro Le 12 juillet 2016 - Répondre

    Ah oui c’est tout les jours…

  21. Philippe Butin Le 12 juillet 2016 - Répondre

    Souvent les plus cons ce sont ceux qui ne branlent rien de la journée … Vive les aides

    • Chris Idel Le 12 juillet 2016 - Répondre

      Les cassos tout leur est dû ….non même pas conscience que c est grâce à nous ( entre autre ) qu’ ils peuvent se nourrir gratuitement. …

  22. Effrayant quand tu lis les commentaires…. Pfff tu es une infirmière en or

  23. Yvette Lise Jeandet Le 12 juillet 2016 - Répondre

    Pour M extirper ? Je les envoie chier !!!

  24. Y a des soirs ç êst dur dur……

  25. Emmanuelle Kaub Le 12 juillet 2016 - Répondre

    Respect total à tous les infirmiers et toutes les infirmières libérale car ils n’ont vraiment pas un métier facile et surtout ils doivent gérer toutes sortes de pathologies et surtout pour ce que vous gagnez pour un simple pansement à une toilette sans énumérer le reste.
    Je tire mon chapeau à vous tous et à vous toutes et surtout à deux infirmières qui s’occupent plu particulièrement de mon beau père. Merci Isa Line et merci Nadia Caron.

  26. Lore Serio Parahy Le 12 juillet 2016 - Répondre

    Jai eu beau chercher partout il y a qqes temps deja aucune lois ni textes sur la « maltraitance  » des soignants ..hopital ..liberal ..par contre le contraire evidemment ..quelqu un a t il une reponse ?

    • Mariecarmen Delcano Le 13 juillet 2016 - Répondre

      j’aimerais que l’on m’explique ce qu’est la maltraitance envers le soignant(ormis la violence physique et les insultes).J’ai travaillé des années en hospitalier,depuis qq années en libéral et bien sur j’ai été insultée,agressée verbalement,mais c’est à nous mm de mettre le « hola »,de nous faire respecter quitte à faire appel à notre hiérarchie(pour les hospit) et,ou passer la main à nos collègues libéraux…Pour moi Maltraitance veut dire tout ça,mais de manière répétée……….

    • Lore Serio Parahy Le 13 juillet 2016 - Répondre

      Le mot maltraitance veut dire le contraire de la bientraitance . Bien traiter respecter les gens . …
      Mettre le hola vs en avez de bonne ..cela depend du contexte la hierarchie si elle est a la hauteur oui …..les patients en general hosto ou domicile ont ts les droits ? Il ny a pas de textes alors que il y a des chartres pour les patients etc…. le pztit personnel on les prend pour des bonnes .pas de formules de politesse svt ..pensez a eux aussi ….

  27. Sonia Chauvetiere Le 13 juillet 2016 - Répondre

    Sans rire, ceux qui m ont gonflée ( manque de respect, en parole ou en geste) je les ai subis deux ou trois fois et la quatrième ils ont entendu parler du pays ! Je suis capable de refuser des soins si un patient à domicile est maltraitant. Je me mets assez en quatre pour eux pour en plus me laisser humilier.

    • Laurent Delaunay Le 13 juillet 2016 - Répondre

      Bien d’accord. Cedt comme les patients qui ch** une pendule parce qu’on a 15 minutes de retard par rapport à d’habitude. Ils s’en foutent et se croient seuls au monde par contre quand cedt le médecin qui dit je viens entre 8 et 12 h la ça passe tout seul! Grrrrr

    • Sonia Chauvetiere Le 13 juillet 2016 - Répondre

      Lol c’est ça ! Et quand on est à l heure mais qu ils ont oublié le rdv…. Je leur demande si le rdv avec le médecin traitant ils l oublient…. Ah oui mais c’est pas pareil… Hein !

    • Vivi Sylvie Le 17 juillet 2016 - Répondre

      Quand la personne à ses facultés je comprends

    • Sonia Chauvetiere Le 17 juillet 2016 - Répondre

      Évidemment on ne peut pas reprocher à une personne sénile de faire n’importe quoi. Toutefois ce n’est pas une raison pour tout accepter. Quand la personne va trop loin, soit la famille nous soutien soit je lâche l affaire.

    • Sonia Chauvetiere Le 17 juillet 2016 - Répondre

      Évidemment mes mots paraissent tranchés mais tout se passe la plupart du temps plutôt bien. En 6 ans de libéral je me suis accroché 2 fois. Une fois avec la famille non aidante et l autre avec un patient grossier et sa femme qui n ont pas acceptés un retard de 20 minutes pour la douche….

  28. Sabi Sab

  29. Joelle Capdeville Le 13 juillet 2016 - Répondre

    Aucune exception et tolérance 0: Stop de la PEC sans aucun préavis ça a du m’arriver 3 fois en 44 ans

  30. Brie des Caillauzoux Le 13 juillet 2016 - Répondre

    Ça m’est arrivé deux fois de façon très impressionnant, une fois un patient ivre qui m’a insultée et menacée d’un bâton … Je n’y ai jamais remis les pieds . Une autre fois , une immense caravane de gens du voyage ( environ 200 caravanes ) qui attendait le deces d’un des leurs , j’ai été appelée pour des injections et les femmes étaient dans le auvent et au moins 6 hommes dans la caravane porte fermée pdt que je piquait le patient . Situation très oppressante et j’ai envoyé un collègue homme . Pour la petite histoire, ils sont partis sans payer !

  31. Angelique Plasschaert Le 13 juillet 2016 - Répondre

    Cela fait 12 ans que je fais du domicile j’ai eu une patiente psy qui m’a insulté, une autre patiente qui m’a dit que j’étais payé pour ce que je faisais, sans compter les patients qu’il râlent parce qu on n est pas pile à l heure, il y a peu de temps une patiente qui me dit que ce que je fais ne doit pas être fatigant sous entendu piqûres ou pansements….et j en oublie sûrement à chaque fois j essaie de leur répondre poliment mais fermement et je suis allée jusqu’à arrêter les soins et passer la main car je n’ai pas envie d aller chez les gens la boule au ventre
    En 12 ans je peux dire quand même que les mentalités des patients se sont dégradés bon courage à toutes

    • Caroline Pedurant Le 14 juillet 2016 - Répondre

      Tout à fait d accord 14 ans de libérale et les mentalités ont bien changé !

    • Gertrude Riviera Le 17 juillet 2016 - Répondre

      une autre patiente qui m’a dit que j’étais payé pour ce que je faisais … pardon mais en quoi c’est dérangeant ou « maltraitant » ???

  32. Dominique Louis Le 13 juillet 2016 - Répondre

    Ha oui ca c est bien vrai et la personne âgée cautionnée par ses enfants qui sont toujours absents! Et préfère croire une mamie hargneuse que L Idel…

  33. Tony Druard Le 13 juillet 2016 - Répondre

    L avantage d être un homme…une dame de 102 ans m a mis une droite en maison de retraite suite à l ablation de son comfeel sur un ulcere membre inf qui lui aurait fait mal…Bon à part avoir hausser le ton…que veux tu faire à une dame de 100 piges….
    Et en libéral une dame qui était mécontente que je sois en retard à levé la main sur moi…Je lui ai juste répondu : « madame si en plus d avoir une tension à 20, vous voulez vous cassez la main, allez y frappez !!!! » Elle s est encore plus mise en colère…en me disant je vais appeler de suite le médecin pour lui dire….Je me suis mis à rire (la tension est passée à 22 lol) je lui ai dit, bon écoutez vu votre gentillesse je vais vous laisser aller au labo….mdr sa tension est passée à 24… elle m a empêchée de sortir pour faire son bilan…..hahaha le sketch !!!!

    • Sonia Chauvetiere Le 13 juillet 2016 - Répondre

      Oh pétard !

    • Tony Druard Le 14 juillet 2016 - Répondre

      Celui qui claque ou celui qui se fume? Lol

    • Sonia Chauvetiere Le 15 juillet 2016 - Répondre

      Je pense qu après une expérience pareille il en faut bien un qui se fume pour faire redescendre la pression 😀

    • Vivi Sylvie Le 17 juillet 2016 - Répondre

      Lol

    • Franchement , pour le retard , je parie que cette dame ne travaille pas !,par contre , un ulcère cela peut être très douloureux , même au retrait du pansement , à prévoir une heure , une heure trente avant les soins un antalgique du paracétamol à la morphine selon l’importance .surtout que les personnes âgées n’ont pas la même perception de la douleur qu’un adulte.

  34. Elodie Rissouant Le 13 juillet 2016 - Répondre

    Entre les insultes, les coups, le rabaissement quotidien, je peux écrire un livre!!!!
    Je pense que la meilleure des solutions c’est de ne pas répondre, mais c’est difficile parce que parfois on est plus sensibles, alors il ne faut pas hésiter à passer le relais, et parfois hausser le ton mais sans agressivite pour rectifier le tir.
    Cela dépend des situations.
    C’est vrai que quand parfois on est face à un patient notamment dans un contexte d’urgence ou dans des services de courte hospitalisation effectivement il faut recadrer. Ces personnes là sont agressives mais ce n’est pas dirigé contre nous c’est à cause de l’attente. Et malheureusement c’est indépendant de notre volonté.
    En revanche quand il s’agit de patients ponctuels, c’est plus complexe. Car certains sont vraiment odieux, ça frôle le harcèlement moral, donc il vaut mieux passer le relais mais encore faut-il pouvoir le faire… Dur dur le métier d’infirmier

    • Mariecarmen Delcano Le 13 juillet 2016 - Répondre

      entièrement d’accord

    • Erika Antoinette Le 15 juillet 2016 - Répondre

      Moi j’aime bien la consigne typique de cadre : « faut passer le relais…. » je suis As depuis 11 ans dans une EHPAD,mal payé,pas reconnu au sein de notre établissement, y’en à que pour les ide ….quand on est 4as sur 2etages dont 1 sera seule À l’étage et rejoint si possible par le/la collègue. Que l’on vous colle 1 semaine à l’étage ou vous devez passer chez tt le monde, faire les lits avec tt les jours 5 douches/max et avoir 2 résidentes psy qui tapent,insultent, vous envoient des objets à la figure + 1 résidente qui crie du matin jusqu’au soir et que au bout du 3eme jour tu ne peux plus les voir parce que t’es à bout de nerf (de les entendre crier, de te battre pour un soins d’hygiène ou de confort) le relais vous le passer à qui sérieux ??? En sachant que les autres As sont débordées ou ne veulent pas spécialement s’occuper de ces résidents là.qu’il faut être à 4 as pour maintenir cette dame âgée pour refaire un pansement. Le relais,le relais à qui ??

    • Elodie Rissouant Le 15 juillet 2016 - Répondre

      Et bien alors quelle solution proposes-tu ? ! Et déjà je ne suis pas d’accord quand tu dis qu’il n’y a que pour les ide. Parce que sache une chose, c’est que les infirmières qui travaille auprès de personnes AG sont mal vus, on les assimile souvent pour des bonnes a rien, on dit à Ba elles vont travailler là-bas parce qu’elles ne savent pas faire les soins infirmiers c’est la planque. Je pense qu’il faut beaucoup de courage pour une infirmière pour aller travailler en établissement de personnes AG. Et tu sais moi aussi j’ai été aide-soignante, je sais que c’est dur, mais si tu ne peux pas passer le relais et bien il faut aussi pouvoir en parler il y a des syndicats, au sein des établissements hospitaliers et personne ne va les voir. Et aussi montrer que tu n’es pas capable de faire les choses. Le problème de la majorité des soignants c’est qu’ils se plaignent, mais il se plie en quatre pour faire leur travail. Et bien non si tu montres que tu n’as pas le temps de faire ton travail dans de bonnes qualités crois moi que là entre écouteras.

    • Claude Mompied Le 18 juillet 2016 - Répondre

      On me co écrit si vous voulez ?

  35. Valérie Daumel Le 13 juillet 2016 - Répondre

    Je suis Aide-Soignante ds un ssiad et vu que les soins sont Gratuit ils ns en demande un peu plus chaque jour obligé de leur répondre je ne suis ni coiffeuse ni esthéticienne et encore moins la femme de ménage. Je reste ferme avec ls patients et leur famille.

  36. Y a collegues aussi.

  37. Jessica Lefort Le 13 juillet 2016 - Répondre

    il n y a pas que les ide les as aussi se font maltraiter et pas qu un peu

  38. Daniel Goldblat Le 13 juillet 2016 - Répondre

    Le métier d’infirmière est bien trop peu considéré à sa juste valeur
    Pour avoir eu besoin de leurs services, je ne leur en serai jamais assez reconnaissant

  39. Eva Longorio Le 13 juillet 2016 - Répondre

    Nassera Djebaili Hadjeras

  40. Christele DA Silva Le 13 juillet 2016 - Répondre

    « resiste, prouve que tu existes »….

  41. Rose Cdnp Le 13 juillet 2016 - Répondre

    Carlotta Fond de Tasse

  42. Cap Sand Le 14 juillet 2016 - Répondre

    Oui….une fois..la fille de la patiente…..la petasse de Cannes Dans toute sa plendeur. ..elle avait déjà « usé » pas mal de libéraux du secteur…suis partie en claquant la porte. .en lui disant qu’elle se demerderait avec sa maman toute adorable elle de 100 ans… lui laissant la liste des libéraux sur la table. ..
    Vous ne pouvez pas!!!! Me réponds t elle!!! Ohhh que si… !!!! Elle doit encore m attendre..lol. .

  43. 1m80 100kg homme crâne raser et grosse barbe aucun problème d agressivité ou de harcèlement en maintenant 15 ans de carrière libérale et 10 aux urgences.

    • Erika Antoinette Le 15 juillet 2016 - Répondre

      C’est vrai que la carrure,ça peut aider aussi, moi femme 1m70, de surcroît noire épaules carrées, j’en ai impressionnée plus d’un (même chez les nouveaux collègues) ils finissent par découvrir que je suis une crème et capable de douceur dans les gestes du quotidien (en EHPAD depuis 11ans) mais aussi une force naturelle (on m’appelle tt le temps pour relever les résidents ayant chutés) et c’est vrai il y a une dégradation des relations entre les familles et le personnel, c’est aussi pàrce-que la nouvelle direction les a trop laissés s’impliquer….Ce qui me fait rire le plus,parfois quand je passe dans les couloirs, je vois certaines familles et dès que 1ou 1 jeune collègue voir un remplaçant passe, ils se font engueuler…. Y’a des familles chiantes qui engueulent tout le personnel et dès que je me présente, tu ne les écoute plus….faut dire que qu’il y a certains que j’ai stoppé une fois poliment et gentiment dans leurs élucubrations

  44. Jocelyne Nowak Le 14 juillet 2016 - Répondre

    Je suis confrontée à cela tous les jours, mais comme je ne suis qu’ « aide soignante », c est normal. J ai plutôt l impression que le respect des malades et de leur famille va aux infirmières , la plupart du temps, sauf quand ces infirmières osent prendre partie pour nous. Et heureusement j en connais plus d une

  45. Florence Schneider Le 14 juillet 2016 - Répondre

    je viens d etre libéré d une famille irrespectueuse incorrecte et aggressive , une chose m a choque quand j ai commencé la procédure d arret des soins :le patient peut nous envoyer « , ballader » sans preavis et juste oralement et nous on doit se couvrir un max et se justifier par a+b+c . Lettre avec ar ,copie au med traitant et secu et ordre , preavis . Si la maltraitance est orale mais de risque pour l intégrité physique du soignant on doit subir pdt le preavis le comportement et la pression de la famille forcément furax de voir qu on se rebelle et qu on va jusqu’au bout.
    Perso j ai des preuves ecrites , petits mots vraiment agressifs et insultants et ben ma rcp mais conseillé de tenir bon car pas d atteinte physique donc si on respectait pas le preavis et si proces , on n etait pas sur d avoir gain de cause….

    • Cecile Paillard Dinard Le 16 juillet 2016 - Répondre

      On peut exercer un droit de retrait si danger imminent…

    • Vivi Sylvie Le 17 juillet 2016 - Répondre

      Nous aide soignante cet subir vraiment
      Et ne rien dire et faire qui pourrait enlever un patient…

    • Chabbi Rachid Le 17 juillet 2016 - Répondre

      Je trouve cela inadmissible qu’une personne qui est sensé vous soigner est victime de tant dz haine.je travail en clinique (service technique) et j’ai le travail titanesque que vous faites et c’est pas tout les jours drôle.courage nous ne sommes pas tous comme cela.
      Respect pour votre profession (infirmière et aide. soignante)

    • Florence Jalby Le 18 juillet 2016 - Répondre

      Nous auxiliaire de vie qui restons avec le patient je peux vous dire qu on en voit des choses et entendons !! Je soutiens tout le monde ici car c’est pas facile avec certains patients !!

  46. Stefany Durand Le 14 juillet 2016 - Répondre

    J ai failli me battre avec deux ou trois petasses de filles ou belles filles . Dans ces cas précis j’ai appelé le médecin pour qu’il trouve une autre infirmière et je n’y suis plus jamais retournée car je n’ai pas envie de perdre mon DE pour avoir collé au mur une hystérique. …

  47. Soice Ker Le 14 juillet 2016 - Répondre

    Laetitia Houehou-Tournellec

  48. Je pourrai écrire un roman …

    • Soice Ker Le 14 juillet 2016 - Répondre

      fait le Laetitia !!! ça aideras peut -être ……. bises

  49. Isabelle Giraud Le 14 juillet 2016 - Répondre

    Maltraitance !!!!! Plus de la part des médecins que des patients!!!!

  50. Christelle Farand Le 14 juillet 2016 - Répondre

    Tout les jours , pas le droit à l erreur d être fatiguée rien, il y en a qui dise qu on fout rien, qu on est payée pour ça, surtout quand je refuse de vider une poubelle , car plus on en faitt plus y faut en faire , il y a des fois je serre les dents

    • Annie Bertholet Le 15 juillet 2016 - Répondre

      A l hôpital c est vous êtes payé avec l argent de nos impôts

    • Martine Pourtau Le 18 juillet 2016 - Répondre

      et parce que l’on est payé avec vos impôts ( et les nôtres également ) on devrait tout accepter , insultes , coups humiliations ! Vous êtes sérieuse ?

  51. Joy Paraire Le 14 juillet 2016 - Répondre

    Mon sujet d’Oral cette année 🙂

  52. Lydie Pannier-Desbiens Le 14 juillet 2016 - Répondre

    Sujet très intéressant… Une des raisons qui fait que je ne travail pas à l’hôpital, car même s’ils sont peu nombreux (heureusement), ils peuvent vous déglinguer la tête… On pourrait aussi parler des collègues maltraitants..parce que là, y’aurait a dire! (Une minorité aussi, mais qui existe) .

  53. Jean Pierre Nogueira Le 14 juillet 2016 - Répondre

    Est ce vraiment de la maltraitance ??
    Je pense plutôt que nous sommes entourés de bons gros connards sans aucun savoir vivre !! Ils sont légion ces sous merde et se venge de leurs vie de merde et de leurs lâcheté ainsi !!

  54. Nicolas Papin Le 14 juillet 2016 - Répondre

    Quest ce qu’on va se marrer en formation

  55. Carole Sita Le 14 juillet 2016 - Répondre

    Mary Lavault et Christelle Benkaci Charbonnier Christelle c est pour nous l article lol

  56. Carole Rotru Le 14 juillet 2016 - Répondre

    plus que de la maltraitance, une manipulation d’une associée sur une vieille patientele et direct au tribunal, pas mal!!!!

  57. NOrémii FasOl Lasii Le 14 juillet 2016 - Répondre

    Du racisme… Et oui en 2016

  58. Maryline Charpentier Le 15 juillet 2016 - Répondre

    Les patients insultent, frappent, nous traitent de bon a rien, denigrent l institut, nous font des crasses…… Mais heureusement il y en a qui sont adorables et l equipe est la !

  59. Sopht Flag Le 15 juillet 2016 - Répondre

    Si souvent !
    Je résiste dans certains cas où je transfère les prises en charge vers d’autres collègues.

  60. Françoise Reinagel Le 15 juillet 2016 - Répondre

    C est bien connu,les pensionnaires sont plus facile à gérer que leur famille.Ils payent alors Fermons nos gueules voilà la triste réalité.

  61. Ninie Dulieu Le 15 juillet 2016 - Répondre

    Et c’est honteux avec le taf qu’elles font je soutiens mes infirmieres
    Courage à vous mesdames je trouve ça honteux que l’on puisse insulter alors que vous êtes là pour nous soigner
    Je viens de séjourner 2fois de suite à l’hôpital pour 2 opérations en 1semaine d’intervalle et je remercie tt le personnel qui fut top avec moi. Surtout avec des soins hyper douloureux! Et merci à mes infirmieres à dom
    Je suis de tt coeur avec vous

  62. Laurent Boutry Le 15 juillet 2016 - Répondre

    Faut pas avoir peur de les envoyer chier aussi par expérience plus tu en fais plus on t en demande on demande de la reconnaissance et pas des « vous êtes payés pour ça  » alors moi je dis débrouille toi va à la pharmacie attends que moi je sois décidé à passer sinon rdv à la permanence au cabinet si tu veux pas patienter

  63. Mj Douceur En Brut Le 15 juillet 2016 - Répondre

    Et oui que pensez dû bien être des aides soignantes en ehpad qui deplus en plus sont obligés de faire beaucoup de psy ou geronto psy!!! C’est dur et les nouvelles diplômées n’ont pas été formes pour….

  64. Beatrice Maeder Le 15 juillet 2016 - Répondre

    Ça me rappelle quelque chose que je vis au quotidien chez un patient.

  65. Fabrice Crepeau Le 15 juillet 2016 - Répondre

    Je suis hospitalier, heureux de l’être, et quand je lis tout ça, j’ai du mal à comprendre pourquoi des collègues demandent des dispo pour « goûter » du libéral. En plus l’administration qui vous fait des misères…j’espére que ça rapporte au moins ? Peut on se permette d’envoyer paitre ceux qui vous maltraitent (les vrais méchants, pas les déments par nature irresponsables). Sinon autant rester salarié. Un sujet sur « les 10 bonnes raisons de devenir Idel » sur albus, svp…

  66. Michelle Moris Le 15 juillet 2016 - Répondre

    oui 2x harcelée par le fils d’une patiente, et il n’y pas longtemps par une patiente, heureusement la 2ème fois mes collègues ont fait front, alors que la 1ère fois, l’encadrement et mes collègues ont été indifférents.

  67. Nadia Benabdelkader Le 15 juillet 2016 - Répondre

    Oui metier dur fatiguant usant .

  68. Valou Cammarata Le 15 juillet 2016 - Répondre

    Confirmez-vous..courage..

  69. Nathalie Legrand Le 15 juillet 2016 - Répondre

    Courages. Vous avez raison de vous récolter. Vous soignez et en plus vous devez subir les humeurs des patients. C inadmissible.

  70. Elodie Tible Le 15 juillet 2016 - Répondre

    Merciiiiiii pour cet article si réaliste !!!! Enfin, abordé, il décrit la réalité… Et peut amener à un réel mal être….

  71. Petitefleur Pollen Le 15 juillet 2016 - Répondre

    Moi je suis en structure et c tous les jours qu’ils nous insulte,la réponse de la direction est » prenez de la hauteur », mais il m’arrive de sortir de la chambre et de passer la main. Rien d’autre à faire malheureusement.

  72. Vanessa Lucat Le 15 juillet 2016 - Répondre

    Une vieille patiente psy a craqué, m’a insultée,griffée…..crachée dessus…..
    J’ai apl sa fille
    Suis Allee chez Sos Medecin me faire faire un certif et finito…. sans préavis…..
    Je n’étais pas la première Idel….
    Des collègues ayant besoin de bosser ont pris le relais…..je trouve ça dommage……
    Elle n’a pas du comprendre qu’elle avait été trop loin….

  73. Corinne Gervais Le 15 juillet 2016 - Répondre

    c est ce qui m a conduis a un gros burn out en 5 ans….

  74. Jacques Samoun Le 15 juillet 2016 - Répondre

    Moi il y a plusieurs patient dont une depuis deux semaine me traite de drogue et de petit con pendant sa toilette et celle de sa sœur je lui demande de me respecter elle trouve que j en demande bcp ce soir elle m intime l ordre de donner demain matin un complément alimentaire le matin en plus des soins je lui repond que je ne suis pas une de ses auxiliaires et que pourquoi je ne ferais pas le ménage et le jardin?

  75. Sarah Birmana Le 16 juillet 2016 - Répondre

    Oui et yen a vraiment marre de se faire agresser verbalement et physiquement ! !!

  76. Cecile Paillard Dinard Le 16 juillet 2016 - Répondre

    Oui. De la part d’une famille m’accusant de choses très graves (paroles contre paroles). Heureusement le médecin traitant m’a défendu et a refusé de prescrire une visite Infirmiere à la patiente…. Mais harcèlement téléphonique etc….

  77. Muriel Nivois Le 16 juillet 2016 - Répondre

    J ai exercé le métier d ide libérale pdt 18 ans…aujourd’hui en invalidité à 45 ans à force d’avoir trop donné jusqu’à épuisement et une épaule en vrac…les patients vous pompent jusqu’à la couane et qd vous êtes malade ils ne vous regardent mm plus…alors avant tout pensez à vous sinon personne ne le fera à votre place….a ce jour je suis degoutee

  78. Hamadi Mitterrand Le 16 juillet 2016 - Répondre

    Chercher une Mc parc que……….c’est l’amour qui tes…………..moin je suis l’amour pour tout les filles belle est jolie alors je suis pour toi ma belle

  79. Veronique Hecquet Le 16 juillet 2016 - Répondre

    Il est vrai que les infirmières ont du mérite pour ça je leur dit bravo, mais malheureusement nous sommes dans un secteur ou nous avons des infirmiers c est du grand n importe quoi on a toujours l impression de les embêté, et pas moyen de changé sinon on est hors secteur et il faut payé c est moche.

  80. Marjorie Barbiche Le 16 juillet 2016 - Répondre

    Sandrine Bardeller je vais bientôt de nouveau te maltraiter prépare toi apres le 20 juillet

  81. Emilie Ginoux Puaux Le 16 juillet 2016 - Répondre

    Pas plus tard qu’hier je me suis faite agressée par un patient alors que je lui demandais un peu plus de respect de sa part (2ème AES chez lui parce qu’il ne jette pas ses aiguilles souillées dans son container ) il m’a répondu qu’avec ce que j’étais payé j’avais bien assez de respect !! que lui avait était patron pendant 50 ans et qu’il avait cotisé pour ça et que jamais personne ne lui avait dit ce qu’il avait a faire !!! Il a fini par me dire de dégager et de ne jamais revenir !!! Ça tombe bien j’en avais pas l’intention :p

  82. Valérie Droniou Le 16 juillet 2016 - Répondre

    Nous aussi il y a trop de gens ge

    Souvent ce sont des gens qui font le tour des cabinets

  83. Abdel Lazzaoui Le 16 juillet 2016 - Répondre
  84. Christelle Lola Renard Le 16 juillet 2016 - Répondre

    Pfff pauvre ces petites elles m’ont bien maltraités méprisé à la maternité et aux urgences. Tous mes proches subissent pareils ces connasses infirmières. Je respecte plus les aides soignantes que ces infirmières maltraitances .

  85. Christelle Lola Renard Le 16 juillet 2016 - Répondre

    Il faut baisser leurs salaire et augmenter le salaire des aides soignantes qui sont plus doux et humains respectueux envers les patients

  86. Simone Lilas Merle Le 16 juillet 2016 - Répondre

    Je suis aide soignante , j’entends souvent  » je vous paye , vous n’avez rien a dire  » ou  » soyez contente , je vous fais travailler  » et quand je pars , il faudrait rester plus longtemps et quand j’arrive en retard entendre dire  » c’est quoi ce personnel  » Bon courage à toutes et tous.

  87. Le mari d’une patiente pas content parce que je lui ais dit que j’ete déjà passée 2 fois que la moindre des choses c’est de prévenir il été sou m’a coursé dans les escaliers j’ete enceinte j’ai appelé le doc et cessez les soins

  88. Reid Newman Le 16 juillet 2016 - Répondre

    Si pas de reconnaissance ou ingratitude, donner une liste de cabinets d’idel

  89. Sabrina Bourahla Le 16 juillet 2016 - Répondre

    J’ai un patient qui m’a cracher dessus pour la 2 eme fois sans raison j’y passe 3 fois par jour quand on en peu plus quelles solutions on passe la main à qui ? Sommes nous obligées de trouver qqn d’autres car quand cest trop c’est trop

    • Hervé Mauris Le 17 juillet 2016 - Répondre

      Vous pouvez en informer votre patient avec LRAR et lui donner un préavis généralement un mois mais à faire confirmer par la juridiction)
      leur fournir la liste des IDEL du secteur, prévenir le médecin traitant, contacter le conseil de l’ordre avec envoi de LRAR
      Il faut se couvrir
      Rien ne justifie ce comportement et de se ruiner la santé

    • Sabrina Bourahla Le 17 juillet 2016 - Répondre

      merci beaucoup tout ce que je voulais savoir

    • Hervé Mauris Le 17 juillet 2016 - Répondre

      Avec plaisir 🙂

  90. Judith Voyneau Le 16 juillet 2016 - Répondre

    courage

  91. Les : vous êtes là pour ça ; avec ce que vous êtes payées (Celà dit avec bac +3 même pas reconnu, on est pas cher payées ! ) ; de toute façon, vous êtes toujours en pause (un café 10′ le matin et un repas…à 15h… 30′, sur 12h) ; vous êtes pas à plaindre, il y a des métiers pires que vous ; planquées de fonctionnaires… et j’en passe et des meilleures… N’est-ce pas mes collègues IDE, AS et ASH ?

  92. Ludivine Lebrun Le 17 juillet 2016 - Répondre

    De plus en plus les patients et leurs familles sont irrespecteux impatient et pensent être les seuls malades de l’hôpital ils sont vraiment lourd ceux là !!! Mais je me dis aussi que j’ai des patients adorables et ils nous aident à passer une bonne journée de travail où nous nous sentons utile merci eux

  93. Nathalie Amalou Halley Le 17 juillet 2016 - Répondre

    Et oui malheureusement Ca existe !!victime de coups assez violents ds le ventre le visage d’une femme atteinte d’un azheimer méchante!! Abandon des soins ds un 2ème temps!!sur les conseils de son medecin!!!

    • Vivi Sylvie Le 17 juillet 2016 - Répondre

      Ah Ca du vecu
      En ehpad on peut pas Ca revient automatiquement… L’espoir s’éteint une bonne prise en charge médicamenteuse
      Car en psy ya bien des « choses… »
      Mais non impossible et oui on doit subir etc a un point cet que la operee du dos j’appréhende la reprise…

  94. Vivi Sylvie Le 17 juillet 2016 - Répondre

    Oui battue chaque jour par une PA atteinte de troubles mentaux dut A alzheimer on peut rien faire à part essayer de se proteger ou se défiler à tps
    Meme la douceur n’apporte rien … En crise une P A n’est pas gerable qq fois
    Et oui des griffures des bleus voir plus qq fois… Ça arrive j’ai appris des méthodes en plus de mon statut mais impossible qq fois de s’extirper
    Respirer et prendre l’air apres un coup et Voila on repart en relativisant
    Par contre auprès de famille jamais tjrs Tres bon contact… Mais j’ai vue des collegues avoir qq soucis en principe j’aide ma collegue…

  95. Amal Habssa Le 17 juillet 2016 - Répondre

    Et oui nous faisons un dur metier

  96. Maria-Irène Rodrigues Le 17 juillet 2016 - Répondre

    Maltraitance ou indidualisme et incivilité ? C est comneon ça même dans la rue…

  97. Ana Vieira Le 17 juillet 2016 - Répondre

    Amandine Calvez

  98. AngeblancKk Leto Le 17 juillet 2016 - Répondre

    oui

  99. Christele Rousseaud Le 17 juillet 2016 - Répondre

    oui…nos tutelles devraient voir l’envers du décor de temps en temps..eux aussi sont maltraitants à force de se cacher la réalité..Et nos encadrements à l’hopital se voilent la face souvent ausi, quand il y a un problème avec un patient c’est plus souvent « la faute des soignants » que le manque d’éducation des gens…on ne sent pas vraiment soutenus avec tout ça.Je suis plus près de a fin de ma carriere que du début heureusement. Et je ne le referai pas si cétait à refaire malgré tous les bons souvenirs j’ai quand meme, trop peu de reconnaissance.Quant aux salaires c’est à pleurer, une jeune infirmière diplomée avec Bac +3 est payée 1396 euros net à a sorite à l’hopital.Il vaut mieux etre femme de ménage, meme salaire, les responsabilités et les emmerdes en moins…

  100. Hamadi Mitterrand Le 17 juillet 2016 - Répondre

    Elle la pas une Mc cette filles physique ou psychique ou phylogénétique ou psychologie je ne se rien

  101. Emilie Emy Le 18 juillet 2016 - Répondre

    Ide libérale depuis 8 ans, j en ai connu des patients maltraitants! Appelons un chat, un chat! J ai du sauter de la fenêtre du 1er étage pour m extirper d un patient saoul qui m avait enfermé chez lui… Et d autres anecdotes au fil des années comme tous mes collègues!!
    Nous avons une profession difficile car nous intervenons dans climat social degradé..Nous sommes en première ligne, pas de refuge possible derrière service ou même un médecin qui bien souvent rejette la faute sur l ide…
    3 ans d école, 2 ans hôpital, 8 ans en libérale..j ai vu de la maltraitance partout…d un côté comme de l autre!
    Que faire?
    j ai arrêté de me battre contre des moulins à vents et de croire aux beaux idéaux de la médecine moderne..
    Je change bientôt de métier!!

  102. Zoltan Justin Le Theix Le 18 juillet 2016 - Répondre

    Je comprends votre ras le bol mais quand c’est l’infirmière qui malmène le patient ? J’en ai été le témoin. Mon voisin se plaignait de son infirmière, il est diabétique. elle le traitait de gros, elle lui disait de bouger alors qu’il faisait tout à pied, je me suis vue faire des promenades avec lui. Ce qu’elle ne supportait pas c’est qu’il était homo que ce n’était pas normal vu qu’il avait eu une vie de couple avec un petit garçon des années avant. Je suis allée voir son médecin en lui racontant ce qu’il subissait et je suis allée voir mon infirmier et son associée. Tout de suite il l’a accepté comme patient.

    • Oui… La nana pour qui je faisais des remplacements arrivait jusqu’à des 1h du matin chez les gens. Elle intimidait les gens seuls quand ils disaient vouloir changer d’infirmière, et leur confisquait leur carte vitale et d’autres prescriptions…. J’ai plein d’exemples car pas mal de gens sont venus avec moi une fois installée. Mais que faire????

  103. Naouel Oualen Naouel Le 18 juillet 2016 - Répondre

    Je confirrrrmmmme et reconfirme qu est ce qu on ne subit pas sérieux

  104. Anne-marie Goldaraz Le 18 juillet 2016 - Répondre

    La maltraitance orale et physique existe malheureusement. Le pire souvenir était une patiente souffrant du syndrome de Pic qui m avait mordu à la main, et avait une force pire qu un pittbul. J ai hurle; son mari est intervenu. J avais envie de lui lancer un vase par la tête !! J étais tétanisée et mon patient suivant ( un’bisounours ) qui m a soigné. Je me suis mise à pleurer comme une gamine !!
    J ai laissé cette patiente a un autre cabinet. Il faut savoir se protéger.

  105. Evelyne Martel Le 18 juillet 2016 - Répondre

    oui, on gère comme on peut, les patients n’ont pas de respect souvent, le pire ,c’est les horaires, difficile d’être pile à l’heure, je leur dis que je ne suis pas à SNCF ,par contre si le médecin est en retard, pas de commentaires……

  106. Fabienne Ricca Le 18 juillet 2016 - Répondre

    Oh que oui. Cette gestion est très difficile à gérer, justement que faire et où est la limite.. On va jusqu’à étendre le linge!!!!!

  107. Oui. Et on reste, quelquefois… Par pitié pour un patient qui subit lui aussi… Et qui tient à toi…

  108. Baris Becan Le 18 juillet 2016 - Répondre

    Fiona Andreoletti ! attention, et je suis la au cas ou ! Lili Tutu

  109. Stephanie Cagin Finet Le 19 juillet 2016 - Répondre

    Ho que et pas qu’une fois malheureusement !!!

  110. Florence Morel Le 19 juillet 2016 - Répondre

    C est de pire en pire même pour les auxiliaires et aides soignantes on est vraiment pris pour de la merde!

  111. Fabienne Henry Le 19 juillet 2016 - Répondre

    Les aides soignantes aussi sont victimes de maltraitance

  112. Frédéric Alonso Le 30 juillet 2016 - Répondre

    C’est avec joie et surprise que je découvre un groupe consacré aux infirmières libérales sur Facebook.Ma mère étant handicapée à 80%,des infirmières s’occupent d’elle tous les jours.C’est certainement pas un métier facile et qui demande du dévouement.

Laisser un commentaire