2017 : le grand tournant pour les infirmières libérales ?

2017 : le grand tournant pour les infirmières libérales ?

Les infirmières libérales regardent déjà vers 2017 !

Il y a quelques jours, les médecins généralistes signaient un accord pour une nouvelle convention. Cela rappelle aux infirmières libérales, qu’elles seront autour de la table dans quelques semaines, même si cette rentrée reste également marquée par une certaine inquiétude !

Une rentrée tendue et anxiogène pour les infirmières et infirmiers libéraux ?

Comme tout un chacun, les infirmières libérales effectuent leur rentrée, après des vacances bien méritées. Les inquiétudes du mois de juin, loin de s’être envolées sous l’effet de la chaleur et du soleil, persistent, et c’est dans un climat tendu, que les infirmières et les infirmiers libéraux se sont exprimés, au cours de ces dernières semaines, sur le blog d’Albus, le logiciel infirmier.

Ainsi, Carole Boff exprime un sentiment largement partagé sur les dangers du développement de l’Hospitalisation à domicile, lorsqu’elle écrit : « Erreur fatale que de travailler avec l’HAD, il faut boycotter l’HAD. Je sais que ce n’est pas toujours facile de refuser un patient mais accepter c est signer notre arrêt de mort ». Il existe aussi de nombreuses infirmières libérales, favorables à ce développement même si la sensation de risque pour la profession même d’infirmière libérale reste présente. Geoff explique même à ce sujet : Moi, je suis bien content que l’HAD prenne des patients trop lourds en soins techniques. Car nous n’avons pas toujours le temps, et puis la gestion du matériel c’est tellement compliqué avec les prestataires, sans compter la coordination avec les services, avec lesquels on galère pour avoir l’ordi et protocole. Personnellement, pour les patients polyperfusés je travaille avec HAD et je leur laisse gérer tout autour. »

Adelyne Timéo pense, quant à elle, avoir trouvé une des causes de ce succès de l’HAD « Il faut se plaindre aux médecins, puisque ce sont eux qui font les prescriptions pour passer en HAD ». L’avis n’est pas partagé par toutes les infirmières libérales, et c’est dans l’attitude des patients eux-mêmes, que Ley La pense qu’il faut rechercher ce manque de considération : Quand je vois qu’auprès de nos propres patients on passe après le Kiné la coiffeuse le pédicure et j’en passe …. Je me demande si on a une influence sur l’opinion publique …

La promesse d’une année pleine de changement et donc d’incertitudes

Mais ces deux mois de « trêve estivale » ne doivent pas masquer les changements, qui s’annoncent au cours de cette rentrée qui se profile. Les infirmières libérales ont bien noté, que ces derniers jours du mois d’aout ont permis la validation de la nouvelle convention des médecins libéraux. Il aura fallu 6 mois de négociations pour que 3 syndicats (MG France, Bloc et la Fédération des médecins de France) acceptent ce projet. Les patients retiendront de ce nouvel accord :

  • La revalorisation du prix de la consultation de 23 à 25 euros, applicable dès le 01er mai 2017
  • La création, pour les médecins généralistes et certains médecins spécialistes, de deux nouvelles catégories de consultations, très encadrées par les textes réglementaires : les consultations complexes (46 euros) et les consultations très complexes (60 euros)

De leur côté, les médecins généralistes se féliciteront des autres mesures de cette convention et notamment :

  • La création d’un contrat type pour lutter contre la désertification médicale. Une aide forfaitaire de 50.000 euros sera accordée aux jeunes médecins en échange de trois ans minimum d’exercice dans une zone sous dotée.
  • L’instauration d’un forfait annuel de 5.000 euros à destination des médecins, exerçant en réseau ou sous une forme groupée, dans ces zones déficitaires
  • Une incitation pour s’informatiser et recruter une secrétaire médicale avec un forfait structure de 2.275 euros en 2017 (et 4.620 euros en 2019).

Mais pour les infirmières et infirmiers libéraux, cet accord des médecins libéraux annonce surtout les prochaines négociations, qui vont s’ouvrir entre les autorités sanitaires et les IDEL(s). En effet, toutes les professions libérales se verront proposer une nouvelle convention, et après les pharmaciens, les médecins aujourd’hui, les regards se tournent désormais vers les dentistes et les kinésithérapeutes. Après eux, ce sera donc au tour des infirmières et des infirmiers libéraux de se pencher sur leur avenir, avec l’obligation imposée de trouver un accord avant la fin 2017.

Certains dénoncent déjà la pression avant même que les discussions n’aient commencé, alors que d’autres se félicitent, au contraire, que cette négociation sur la nouvelle convention des infirmières libérales se déroule en une année électorale, plus propice à obtenir satisfaction sur bien des demandes.

Redoutez-vous cette négociation qui s’annonce en 2017 ? Qu’en attendez-vous exactement et quelles sont vos craintes en la matière ? A votre avis, les échéances électorales sont-elles un atout pour votre profession ?

By | 2018-04-12T15:21:43+00:00 28 août 2016|IDEL au quotidien|59 Comments

59 Commentaires

  1. Guillaume Capet Le 28 août 2016 - Répondre

    Il serait peut être intéressant que des pressions soient faites pour que ces négociations aient lieu avant les élections de maître guignol vs voleur 1er vs Tati grincheuse ..
    Enfin c est peut être trop demander a nos syndicats (soumis..) …

  2. Bernard LE Gall Le 28 août 2016 - Répondre

    Mal

  3. Ferroudja Morin Le 28 août 2016 - Répondre

    Morin Medhi …

  4. Fabrice Fracalossi Le 28 août 2016 - Répondre

    Rendu la blouse blanche du libéral depuis janvier et sans regret malgré une perte de salaire et cela après quasi 7 ans! Le libéral tourne en rond et c’est une prison d’argent … Courage à vous

  5. Martine Lallau Le 29 août 2016 - Répondre

    Euh ! Émue …… merci ce beau pour ce beau portrait !!!!!!!!!!

  6. Lilith Angel Le 29 août 2016 - Répondre

    Très mal aussi. … j’espère me tromper.

  7. David Mezzo Le 29 août 2016 - Répondre

    Bon Ben comme d hab je faire le seul optimiste des posts libéral depuis 15 ans j’adore mon job et pour rien au monde n en changerai. Biensur rien n est parfait et il y à pas mal de chose à changer mais quand je lis des commentaires sur les syndicats qu’ils sont incompétent, soumis ect… Et que je vois qu il y à 77% abstentions aux élections URPS j ai un peu de mal.
    Certains voudrais que ça change mais ne font rien pour car je vous rappel que ceux qui font évoluer notre profession sont les syndicats et les URPS.
    Je vous promet que si les grincheux mettais autant d énergie dans le combat pour le changement qu ils en mettent à se plaindre nous n en serions pas là

    • D accord avec ton message mais je pense que leur prioritée serait de nous remplacer par plus d had et ehpad.

    • David Mezzo Le 29 août 2016 - Répondre

      Je comprends ton inquiétude Aurélien mais une H A D reste une hospitalisation donc un prix de journée bien plus chère que tout les soins que nous pourrons faire à domicile, ils n aurons jamais les budgets. Regarde les soins ambulatoires et bien les had se sont vu refusés les soins post ope car le but final de l ambulatoire c est réduit les hospitalisation et comme l HAD reste une hospi ….
      C est aussi pour ça qu il faut qu on s unissent tous pour faire reconnaître notre travail et pour cela nous avons les syndicats et les URPS ainsi que l ordre.
      Les médecins obtiennent une augmentations grâce à leur syndicats, ils sont bien plus fort que nous grâce à leur unions. Ils sont 250000 nous sommes 500000 on peut y arriver en tout cas j y crois ?

    • Dia Bel Le 31 août 2016 - Répondre

      Tu veux pas déménager dans mon coin yen a pas bcp des optimiste comme toi David Mezzo!:-)

    • Marie Gaucher Le 3 septembre 2016 - Répondre

      Malheureusement nous avons pris bcp de retard avec L’oni car les syndicats avaient boycotes l’adhésion à l’oni près des infirmiers (es) ac des tracs mensongers. Pourquoi? Peur de perdre leur monopole? Erreur car chacun à une tâche différente. Bizarrement certains délégués distribuaient ces tracs alors meme qu’il étaient aussi délégués à l’oni!!!

    • David Mezzo Le 3 septembre 2016 - Répondre

      Marie Gaucher effectivement les débuts de l oni ont été compliqués et tous le monde n a pas vu son intérêt. Mais maintenant il faut compter avec et C est un atout pour nous car il fédère toute la profession.
      Nous avons besoin de poids pour nous faire entendre et l ordre associé aux syndicats ainsi qu au URPS vont y contribuer. Ce qui manque cruellement c est l engagements de nos collègues trop peu mobilisés car 77% d abstention aux élections URPS C’est vraiment décevant ?

    • Marie Gaucher Le 3 septembre 2016 - Répondre

      Tout a fait d’accord David Mezzo mais la profession d’infirmier (e) est une profession très individualiste. C’est ce qui m’a choquée qd j’ai débuté ds cette profession liberale ?

    • David Mezzo Le 3 septembre 2016 - Répondre

      L’union fait la force et nous allons en avoir besoin à nous de convaincre les collègues (là c’est le syndicaliste qui parle ?).

  8. David Allart Le 29 août 2016 - Répondre

    La mort…

  9. Je ne vois pas d’avenir pour notre profession libérale ou que des miettes

  10. Annick Cadic Le 29 août 2016 - Répondre

    bpn courage dans votre dialogue avec une sourde !

  11. Don Phenix Capone Le 29 août 2016 - Répondre

    En noir

  12. Seb Gargiulo Le 29 août 2016 - Répondre

    Foutaise ils en ont rien à foutre des ide ces politiques

  13. Josiane Gajda Le 29 août 2016 - Répondre

    Très sombre

  14. Pascal Brulé Le 29 août 2016 - Répondre

    Je pense que je serai la dernière génération d’idel telle qu’elle est. Quand je vois que certains(es) vont toujours au profit en prenant toujours plus de patients, forcément au détriment des soins je reste….
    Le corporatiste est parfois une bonne chose . Nous avions la chance de nous réunir autour d’un ordre (public, privé et libéral) et que certains syndicats ou politiques ont tout fait pour le détruire afin de garder leurs prérogatives.
    Tout le monde peut travaillée avec tout le monde, il faut juste dépasser ses ambitions…
    Impossible aujourd’hui dans ce contexte !

    • Monia Moimeme Le 29 août 2016 - Répondre

      Complètement d’accord avec vous !

    • David Mezzo Le 4 septembre 2016 - Répondre

      Vous parlez de l ordre au passé mais il existe toujours à ce jour. En ce qui concerne les syndicats je ne vois pas l intérêt de vouloir détruire l oni vu qu ils ont des sièges au sein de cette structure et qu elle défend nos intérêts. Nous avons besoin de l ordre et des syndicats mais aussi et surtout de collègues qui s’engagent dans le combat pour la reconnaissance de notre profession et ça passe déjà par voter aux URPS où je vous rappel nous avons eu 77% d abstention ?

    • Pascal Brulé Le 4 septembre 2016 - Répondre

      Oui je sais. J’ai été très actif à l’ordre et je vote à chaque fois !

  15. Yvette Lise Jeandet Le 29 août 2016 - Répondre

    Lol ça sera l année de rien du tout ! ! Comme les années précédentes. Albus , vous avez tjs pas compris que le but du système en France (politique, économique ) est de faire disparaître notre profession ou vous le faites exprès ?

    • Infirmières Libérales Le 3 septembre 2016 - Répondre

      On est pas responsables quand même !

    • David Mezzo Le 3 septembre 2016 - Répondre

      Infirmières Libérales surtout que c est complètement faux ?

    • Yvette Lise Jeandet Le 3 septembre 2016 - Répondre

      J ai jms dis que vous étiez responsable ! Mais la question « le grand tournant pour les infirmières libérales ?  » c’est du foutage de gueule quand même ! On le connaît tous le grand tournant ! Et faire systématiquement le comparatif avec les médecins….On compare pas du caviar et des oeufs de lump ! Medical et paramédical ! Cela n à rien à voir !!!!

    • Gwenola Marie Ar Gall Le 3 septembre 2016 - Répondre

      les oeufs de caviar sont les infirmiéres; nous travaillons nous!!! les lump sont nos politiques; payés à parler pour ne rien dire;

  16. Celine Duf Le 29 août 2016 - Répondre

    Banzaiiiiiiii révolution et je kiffe mon taf et je le défendrai même seule mdrrrrr

  17. Perrine Blt Le 29 août 2016 - Répondre

    L’avenir? L’association de cabinets D’IDEL pour diminuer les coûts d’1 local qui nous sert de boîte aux lettres, compter sur nos anciens collègues (clinique et hôpitaux) pour la prise en charge de patients relevant de l' »HAD », et davantage de coordination avec les médecins traitants et spécialistes… l’IDEL est LA principale ressource à domicile, aussi bien humainement que financièrement!!!

  18. Frederic Maucherat Le 29 août 2016 - Répondre

    La fin

  19. David de Pinho Le 30 août 2016 - Répondre

    Faisons comme les médecins ! !!! Soyons soudés !!! Arrêtons de jouer à la bonne soeur, D’accepter de faire des soins gratuits de peur que le patient aillent voir un autre confrères. … si on est soudé et qu’ont agissent tous dans le même sens pour le bien de notre profession, nous perdrons pas de patients vue que tous nous ferons la même chose. .. et le patient comprendras que le problème ne viens pas de nous… mais du fait que l’état nous exploitent… et la les gens réagiront et prendrons défense pour nous et nous soutiendrons car il en vas de leur santé et de leur portefeuille!!

  20. Ça va mal…Mais c est pas nouveau….

  21. Nicole Sudre Le 31 août 2016 - Répondre

    Perso j’ai jeté l’éponge mais pour sortir de ce magma c’est encore plus dur que d’y entrer ,2 burn out , payé depuis 1988 une assurance privée qui me renvoie ds les cordes c’est un métier ds lequel on donne tt mais où je me suis perdue en chemin !!bon courage

  22. Jef Bloodson Le 1 septembre 2016 - Répondre

    Il y a 30 ans, j’aurais dû être infirmier, c’était alors un métier sous payé… Une manifestation après, et ils sont mieux payés que ce que je ne le serai jamais… Rien n’est parfait, mais unis vous obtiendrez votre reconnaissance.

  23. Sonia Fixaris Le 1 septembre 2016 - Répondre
  24. Vanessa Fettet Le 1 septembre 2016 - Répondre

    Bonjour est ce que quelqu’un pourrait me dire si une infirmière libérale a l’obligation de fournir un justificatif de soins pour payer sa remplaçante? Clairement je pense fortement être tomber sur une infirmière très malhonnête et cette dernière refuse de me fournir un justificatif. Merci d’avance

    • Haa Nouu Le 2 septembre 2016 - Répondre

      Bien sûr !!! Elle te doit de fournir une facturation détaillé des soins que tu as effectué avec cotations etc… si tu as signé un contrat fort recommandé il doit y être spécifié

    • Vanessa Fettet Le 2 septembre 2016 - Répondre

      Haa Nouu merci pour ta réponse. Clairement je suis tombée sur une personne malhonnête qui refuse de me donner un justificatif. Elle m’a envoyé une pauvre feuille A4 écrit à la main où elle note le nom du patient et X€… La grosse blague …

    • Haa Nouu Le 2 septembre 2016 - Répondre

      Je t’en prie 🙂 comment peut tu peut savoir si elle te facture correctement?! c’est vraiment pas cool de sa part
      De ton côté tiens un cahier de bord où tu note ta tournée jour par jour entre parenthèse le soins pnsmt complexe ou pas… les soins ponctuelle pour que tu puisse te repérer un petit mémo … Et elle doit te donner sa cotations c’est la moindre des choses

    • Vanessa Fettet Le 2 septembre 2016 - Répondre

      Haa Nouu C’est pour cela que je suis outrée de sa manière de faire . C’est une malhonnête c’est tout si elle n’avait rien à cacher elle ne me ferai pas autant de problème pour avoir ce justificatif.

    • Haa Nouu Le 2 septembre 2016 - Répondre

      Pas cool de bosser dans ces conditions si tu peut changer de cabinet n’hésite pas bon courage à toi

    • Vanessa Fettet Le 2 septembre 2016 - Répondre

      Haa Nouu surtout qu’il s’agit de la première expérience comme remplaçante géniale … Je l’ai eut au tel ce matin elle continue d’affirmer qu’elle n’a aucun details des actes mais seulement une somme globale pour chaque patient (ce dont je doute fort) mais je devrais tout de même recevoir ce qu’elle a comme papier… J’attends de voir! En tout cas le ton est donné

    • Cécile Dublanchet Le 2 septembre 2016 - Répondre

      Bonjour Vanessa fettet, sur tous les logiciels il y a la possibilité d’imprimer ta journée ta semaine ou ton mois avec chaque patient chaque acte et chaque cotation détaillée…

    • Vanessa Fettet Le 2 septembre 2016 - Répondre

      Cécile Dublanchet merci! Ça confirme encore plus que cette infirmière se moque de moi et essaie de m’arnaquer

    • Julie Elmalan Le 2 septembre 2016 - Répondre

      Vanessa Fettet cest une menteuse sur les logiciels de teletrans ou meme sur les feuilles de soins tout est détaillé… C’est à cause de personnes comme ça que notre profession a mauvaise reput !!!

    • Natacha Taillepied Le 3 septembre 2016 - Répondre

      Je suis remplaçante et c est moi qui fait mes factures après libre au titulaire de vérifier. C est long mais si tu connais la nomenclature y a pas de problème. .. surtout si tu fais des journée ponctuelles !!!

    • Natacha Taillepied Le 3 septembre 2016 - Répondre

      Tu dois bien avoir accès au logiciel ?

    • Vanessa Fettet Le 3 septembre 2016 - Répondre

      Natacha Taillepied Enfaite j’ai juste travailler pour cette infirmière 5 jours en juillet et ça a fini par tourner au vinaigre j’ai laissé tombé. C’est juste la continuité d’autres problèmes quoi. Triste car c’était ma première expérience en tant que Liberale.

  25. Nicole Assante Le 1 septembre 2016 - Répondre

    Ptg13

  26. Anne Maria Le 2 septembre 2016 - Répondre

    Il est temps que l’on considère les infirmières et infirmiers à leurs justes valeurs et à leur dévouement, car c’est plus un sacerdoce , qu’un métier !!!! Vues les heures de travail qu’ils fournissent tous , surtout en Libéral !

  27. Nick TheFrog Le 2 septembre 2016 - Répondre

    Ca fait 20 ans que je suis une vache a lait, ça ne changera surement pas?

    • Michele Escarabajal Le 4 septembre 2016 - Répondre

      Non ça ne changera pas c’est un métier de coeur et de sacrifices c’est sur il y en a qui font de l argent au détriment des patients ?

  28. Lise Durlot Le 3 septembre 2016 - Répondre

    RTL hier a quand meme en premier titre du journal apres les grosses tetes parler des suicides chez les infirmiers 5 suicides en 2 mois c pas mal …
    Donc je pense qu il serait temps d ouvrir les yeux et remettre la profession a l honneur

  29. Valerie Matton Le 4 septembre 2016 - Répondre

    Non ,gardez votre bel optimisme vous n’êtes pas tout seul David Mezzo .Je fais aussi parti de ces idel qui adore leur métier et je suis persuadée qu’il faut que nous soyons plus ambitieux.Que notre profession mérite d’évoluer et de connaître un beau développement. Ce n’est certainement pas en se plaignant et en dégradant les autres ,comme je le lis trop souvent,qu’on y arrivera .Allez on se bouge !!!!

  30. Nick TheFrog Le 4 septembre 2016 - Répondre

    ALLEZ! dans le cadre de la revolte anti « tout » il faudrait aussi que les fournisseurs de logiciels arretent de nous prendre pour des nantis et des gens qui ont de l’argent à gaspiller!!! ça aussi ce serait un grand tournant si ils arretaient de me prendre 500 euros par an pour une simple mise a jour et un coup de telephone par an…..Mais , a l’image de la république, eux aussi pensent que tu es une vache à lait, TOI, courageuse infirmière!!!

  31. […] Tous les professionnels de santé, et les infirmières et infirmiers libéraux font partie des prochains sur la liste, sont amenés à négocier avec leur autorité de tutelle afin de redéfinir leur convention. L’ensemble de ces négociations devra être achevé avant la fin de l’année 2017, et on avait déjà souligné la difficulté pour les IDEL(s) de devoir entamer ces discussions en pleine année électorale. […]

Laisser un commentaire