Messagerie sécurisée de santé et infirmière libérale, une évidence ?

Messagerie sécurisée de santé et infirmière libérale, une évidence ?

 

 

Les infirmières et infirmiers libéraux ont tout à gagner à utiliser une messagerie sécurisée de santé, tant sur un plan légal qu’en ce qui concerne leurs conditions de travail au quotidien. Retour sur cette messagerie sécurisée de santé, outil indispensable pour une meilleure coordination des soins.

La e-santé et ses enjeux, la nécessité d’une messagerie médicale sécurisée

La digitalisation de l’économie n’a pas épargné le domaine de la santé, et les nouvelles technologies s’immiscent, depuis des années maintenant, dans le quotidien de tous les professionnels de santé, dont les infirmières et infirmiers libéraux. C’est pour accompagner ce développement de la e-santé, qu’a été créée, en 2009, l’Agence des Systèmes d’Information Partagés de Santé (ASIP Santé).

L’une des missions, et elle représente un des principaux axes de développement, concerne la facilitation des échanges entre tous les professionnels de santé, depuis les infirmières libérales jusqu’aux établissements de santé eux-mêmes. En effet, qu’il s’agisse de télé médecine ou de renforcement de la e-santé au sens propre du terme, rien ne pourra s’accomplir sans permettre aux acteurs concernés de pouvoir échanger facilement et en toute sécurité.

Non seulement, cette ambition vise à simplifier les relations entre les différents protagonistes, mais elle doit aussi répondre aux réglementations en vigueur, et principalement en ce qui concerne la confidentialité des données ainsi transmises. Très rapidement donc, la nécessité d’une messagerie médicale sécurisée s’est imposée comme une absolue nécessité, et sa mise au point comme une urgence. C’est donc en concertation avec les organisations professionnelles (médecins, pharmaciens, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, infirmiers) mais aussi les fédérations hospitalières, les Régions et les Editeurs que l’ASIP Santé a encadré l’émergence de cette messagerie sécurisée de santé médicale.

Les menaces pesant sur les infirmiers libéraux qui utilisent Google ou Hotmail...

Utiliser une messagerie électronique peut constituer, aux yeux de la loi, une négligence coupable. Les infirmières libérales comme les autres professionnels de santé ne peuvent plus faire état d’une méconnaissance du sujet, tant il a été rappelé, depuis des années, de l’incompatibilité entre protection et confidentialité des données d’une part et messagerie électronique non sécurisée d’autre part. La CNIL a publié à ce sujet une notice explicite : « Compte tenu de l’absence générale de confidentialité du réseau Internet, la transmission par courrier électronique de données nominatives sur l’état de santé d’une personne comporte des risques importants de divulgation de ces données et d’intrusion dans les systèmes informatiques internes. »

La messagerie sécurisée de santé, une réflexion de tous les acteurs de santé

Dans son communiqué de mars 2013, l’ASIP Santé a parfaitement défini la mission de cette messagerie médicale sécurisée, puisque l’ambition reste de « pouvoir échanger entre professionnels de santé des mails sécurisés contenant des données personnelles de santé des patients ».

Il s’agit bien donc de donner la possibilité à toutes les infirmières et infirmiers libéraux et plus généralement à tout professionnel de santé d’adresser un mail sécurisé à tous les autres professionnels et ce dans l’intérêt des patients.

Pour y parvenir, la messagerie médicale sécurisée doit donc, et ces bases incontestables ont été définies dès 2012, pourvoir répondre à des critères précis et ambitieux :

  • S’apparenter à un système universel. La prise en compte de tous les systèmes existants a été incorporée au développement de cette messagerie. Mais cela supposait aussi la mise en place d’un annuaire fiable, répertoriant tous les professionnels de santé, hospitaliers comme libéraux.
  • Être un système sécurisé. Il s’agit ici d’une des conditions les plus exigeantes avec une protection rigoureuse des données personnelles de santé. Cela implique la délivrance sous l’autorité du Ministère de la Santé de certificats électroniques pour garantir cette sécurisation.
  • Offrir une simplicité d’utilisation pour les infirmières et les infirmiers libéraux comme pour tous les professionnels de santé, avec notamment la possibilité d’intégrer cette messagerie médicale sécurisée dans les logiciels infirmiers et autres programmes pour les professionnels de santé.

Après des années de mise au point, de tests et de collaboration, notamment avec les éditeurs, les Messageries Sécurisées de Santé, MS Santé, sont devenues une réalité du quotidien.

Universel, sécurisé et simple d’utilisation, les bases fondamentales de MS Santé

Aujourd’hui, la messagerie sécurisée de santé n’est plus un projet mais constitue bien une réalité, qui se déploie inexorablement sur tout le territoire. Sous l’appellation générique MSSanté, ces messageries sécurisées pour les professionnels de santé répondent donc à toutes ces exigences fortes, qui furent à l’origine du projet.

Pour favoriser la facilité d’utilisation, les éditeurs et opérateurs privés, comme, par exemple, avec le logiciel infirmier Albus Air , sont en charge de l’application concrète et pratique, offrant un accès à ce qui est désormais désigné sous l’expression d’ « espace de confiance MSSanté ».

Ce dernier regroupe :

  • L’annuaire national MSSanté, qui s’appuie sur le Répertoire Partagé des Professionnels de Santé (RPPS). Cet annuaire implique aussi une définition claire et accessible à tous d’une communauté fermée d’utilisateurs.
  • La liste blanche, gérée par l’ASIP Santé, des opérateurs autorisés à utiliser ce domaine de confiance
  • Le référentiel, regroupant les usages et les règles pour le développement d’offres, qui soient à la fois conformes à la loi, compatibles MS Santé et interopérables avec tous les autres opérateurs.

La messagerie sécurisée de santé représente aujourd’hui une véritable avancée, offrant aux infirmières et infirmiers libéraux comme à tous les professionnels de santé, des avantages évidents en termes de sécurisation notamment.

Mais les infirmières et infirmiers libéraux disposent aussi avec cette message sécurisée d’une véritable amélioration en ce qui concerne les soins eux-mêmes. Les dossiers de prise en charge et les informations relatives au dossier de leur patientèle leur sont communiqués par les autres professionnels ou établissements de santé, évitant le manque partiel ou même l’absence totale de données médicales.

Et de leur côté, les infirmières libérales pourront, elles-aussi, communiquer en toute sécurité avec les médecins généralistes ou autres acteurs de la santé et ainsi renforcer leur image de professionnalisme.

Avec la messagerie sécurisée de santé, en route vers la dématérialisation

Les infirmières et infirmiers libéraux comme tous les professionnels de santé se doivent de se conformer à l’article L.1110-4 du code de la santé publique, imposant la confidentialité des données. ( « Toute personne prise en charge par un professionnel, un établissement, un réseau de santé ou tout autre organisme participant à la prévention et aux soins a droit au respect de sa vie privée et du secret des informations la concernant. »). A cette obligation faite aux acteurs de la santé, dont le non-respect peut entraîner des poursuites pénales, s’ajoute celle du respect de la vie privée des patients, mais aussi des règles relatives à l’informatisation et à la conversation des données. De multiples textes régissent ces différents aspects du quotidien des infirmières et infirmiers libéraux, et la messagerie sécurisée de santé respecte toute la législation en vigueur.

C’est donc une sécurisation de l’ensemble des informations relatives à tous les patients, qui est ainsi garantie. Cette sécurisation répond non seulement aux obligations, qui relèvent de la responsabilité de ces acteurs mais ouvre également la voie à une véritable dématérialisation. Les établissements de santé peuvent ainsi communiquer aux professionnels répertoriés dans l’annuaire MS Santé les données relatives à leurs patients. De même, une infirmière libérale comme un médecin généraliste pourra, grâce à l’utilisation de cette messagerie sécurisée de santé, retracer l’historique des échanges en cas de litige. La messagerie sécurisée de santé confère, en effet, la même force juridique aux courriers électroniques qu’aux traditionnels supports papier, puisqu’elle répond intégralement aux 2 conditions posées par la législation en vigueur :

  • Assurer l’identification de l’expéditeur du message
  • Garantir l’intégrité et la conservation du message

Les atouts de la messagerie sécurisée de santé pour les infirmières libérales

Comme nous l’avons souligné, dans la première partie de cette étude, la messagerie sécurisée de santé s’inscrit dans le cadre plus général du développement de l’e-santé et notamment de la dématérialisation du suivi du parcours de soins.

Pour commencer, la messagerie sécurisée de santé assure ainsi à l’infirmière libérale de respecter les obligations, qui lui sont faites en matière de protection et de sécurisation des données. L’envoi d’un courrier électronique non sécurisé peut être considéré comme une atteinte à ce droit fondamental des patients. C’est donc pour les IDEL(s) comme pour toutes les professions de santé une garantie en ce qui concerne la responsabilité professionnelle.

Au quotidien, cela représente également la possibilité de se dispenser de l’envoi de courriers, ce qui représente non seulement une économie évidente (impression, frais postaux, …) mais aussi un gain de temps considérable.

Enfin, intégrée à un logiciel infirmier comme Albus Air, la messagerie sécurisée de santé assure aussi de participer à l’optimisation de l’efficience de la gestion des dossiers des patients (conservation des échanges, copie et envoi des dossiers informatisés, …). Les infirmières libérales reçoivent les dossiers et les informations médicales dont elles ont besoin pour une prise en charge correcte de chacun des patients. L’utilisation de cette messagerie sécurisée représente enfin, aux yeux des médecins et des autres professions libérales de santé, une véritable promotion de l’engagement et du sérieux de l’infirmière ou de l’infirmier libéral.

 

Êtes-vous déjà passés à la messagerie sécurisée de santé ? Pourquoi ? Et quels ont été pour vous les principaux avantages de ce choix ? Si vous n’avez pas encore franchi le pas, quels sont les freins à cette prise de décision ?

 

 

 

By | 2018-04-12T15:21:09+00:00 20 septembre 2016|Actualité Albus, IDEL au quotidien|88 Comments

88 Commentaires

  1. Article un peu sponsorisé non?!?

    • Infirmières Libérales Le 20 septembre 2016 - Répondre

      Sponsorisé par qui ?

    • Ah et j’allais oublié article écrit par Albus.fr???

    • Lou Husson Le 21 septembre 2016 - Répondre

      Stéphanie Ingrand Dos-santos Je ne suis pas médecins ni d’Albus, mais en tant que professionnels de santé, vous ignorez vraiment la loi ou vous êtes juste de mauvaise foi envers Albus ? Donc en gros si j’etais votre patient, il est possible que mes données de santé se retrouve sur votre boite mail qui profite de la meme securité que celle de mes enfants ou d’un particulier ?

    • Lou Hudson c’est vrai que les informations que je transmets sont vachement importants: Mr X a fait caca, Mme Y a la diarrhée??? avec ça il y a de quoi me faire un procès???

    • Infirmières Libérales Le 21 septembre 2016 - Répondre

      Stéphanie Ingrand Dos-santos si c’est la vision que vous avez de votre métier c’est bien triste pour vous.

    • Ma vision de mon métier va très bien ne vous inquiétez pas pour moi???c’est plutôt ce genre de remarque qui est bien triste car vous ne me connaissez pas et vous vous permettez de donner un jugement???

    • En tout cas ce genre de réponse et de jugement ça donne pas envie d’aller chez Albus???Vive Albus… Ou pas…

    • Beatrice Bonenfant Le 22 septembre 2016 - Répondre

      Messagerie sécurisée indépendante du logiciel , gratuite pour tout le monde sur mssante

    • Beatrice Bonenfant ??????merci pour l’info

    • Benoit Borre Le 29 septembre 2016 - Répondre

      Madame x a fait caca tu trouve cela peut être nul mais ça reste confidentiel…
      et pour tous les autres arrêtez d’être si mauvais punaise c’est signé en bas de la pub albus .fr, ils ne s’en cachent pas me semble t il ? Alors ou est le problème. Quand Freedent fait une pub avec un mec habillé en blouse blanche on sait que cest quand même pour freedent que là pub est faite personne dit  » hé vous parlez pas des autres marques ! ». À la différence ici que par cette occasion l’on apprend tjs des petites infos d’ordre juridique donc je trouve ça cool

    • Benoit Borre sauf que pour moi cet article est légèrement orienté et que Albus n’ont pas le monopole Des messageries sécurisées. Voilà voilà

  2. Je sais pas comme par hasard Gmail et Hotmail c’est de la merde mais Albus air c’est top et le « pourtant c’est strictement interdit » ca me fait gentillement rire les doigts de pieds aussi…

  3. Steave Saverimoutou Le 20 septembre 2016 - Répondre

    Bien sur!
    Et faire des trans par téléphone c’est interdit également?
    Il faudrait les faire par messages codés aussi?
    Du grand n’importe quoi!!

    • Infirmières Libérales Le 21 septembre 2016 - Répondre

      La différence c’est qu’on a quand même plus de chance de se faire pirater sa boîte mail que d’être placé sur écoute téléphonique, Steave…

    • Morgan Nieto Le 30 septembre 2016 - Répondre

      Euh autant je ne suis pas d’accord avec le « nous chez Albus on est trop fort car on l’a » (beaucoup de fournisseurs d’accès internet type Orange proposent des messageries sécurisées pour la santé aujourd’hui, pas besoin d’un logiciel), autant le fond est exact : parler d’un patient par email ou sms (s’il peut être reconnu) est illégal. Ca s’appelle le secret professionnel.

    • Steave Saverimoutou Le 1 octobre 2016 - Répondre

      En parlant de Mr ou mme C. Ou par les prénoms..
      Pas de souci!!

  4. Christine Pierre De Jade Le 20 septembre 2016 - Répondre

    Ce qui me gêne dans Albus air C est que tous les membres du cabinet soient obligés d y adhérer… moi je le voudrais bien Saïd que suis bloquée parce que des associés n en veulent pas C est bien dommage

    • Infirmières Libérales Le 21 septembre 2016 - Répondre

      C’est un logiciel en réseau, Christine. Vous pouvez très bien l’utiliser seule, mais vous ne pourrez pas partager vos données avec vos collègues s’ils utilisent un autre logiciel que le votre.

    • Christine Pierre De Jade Le 21 septembre 2016 - Répondre

      Oui j ai bien compris. Nous utilisons tous Albus réseau, mais ils ne veulent pas tous prendre ALBUS Air donc SI tout le monde ne veut pas ALBUS air je ne pourrai pas le prendre? Et si je le prend tout de même je ne pourrai plus partager aucune donnée avec les collègues c est bien ça?

    • Infirmières Libérales Le 21 septembre 2016 - Répondre

      Christine Pierre De Jade C’est tout à fait ça. On ne peut pas rouler en Peugeot et en même temps en Citroën 🙂

    • Vero Véro Le 21 septembre 2016 - Répondre

      Garde la peugeot un conseil 😉 on galere nous en citroen….

    • Infirmières Libérales Le 21 septembre 2016 - Répondre

      Vero Véro au cas où ça intéresse quelqu’un chez Albus on roule en Smart.

    • Christine Pierre De Jade Le 21 septembre 2016 - Répondre

      Je vois pas le rapport avec des marques de voitures…

    • Sveti Snowowski Le 1 octobre 2016 - Répondre

      Vous auriez pu dire « Chez Albus on roule en bus! »
      Plus sérieusement, pour revenir à la réponse que vous avez fait à la remarquede Christine: et bien si, au contraire, dans un même cabinet une infirmière peut rouler en BMW et l’autre en Peugeot.

  5. Benoit Borre Le 21 septembre 2016 - Répondre

    Pourquoi vous êtes tous tellement négatif ? Ils sont gentils chez Albus !
    Bon apres cest vrai que le coup que me remplaçante est obligé d’y adhérer pour avoir un accès personnel cest pas normal , elle ne va pas adhérer sachant qu’elle travaille 1 jour par semaine … comment cela va til se régler avec l’histoire de leur propre carte cps? On peut pas continuer comme ça . Il faut vite proposer une solution Monsieur albus

    • Infirmières Libérales Le 21 septembre 2016 - Répondre

      Merci Benoit, heureusement que vous êtes là <3 Le problème de la remplaçante qui ne travaille qu'un jour par semaine, c'est qu'elle nous demande exactement autant de travail que l'infirmière installée : il faut lui vendre le logiciel, la livrer, l'installer, la former, la facturer, répondre à ses questions quand elle en a, etc. Franchement, comme vous le dites, on essaie de rester cools et arrangeants vis à vis des infirmiers, mais entre ceux qui sont remplaçants à temps plein (il ne serait pas normal qu'ils paient moins cher que les autres) et ceux qui vont nous mentir (si si) en faisant semblant d'être remplaçants alors qu'ils sont titulaires, on a décidé de penser un peu à nous et de loger tout le monde à la même enseigne 🙂 Bisou.

    • Benoit Borre Le 21 septembre 2016 - Répondre

      En fait je comprends mais je voyais pas le truc comme cela … dans mon cas c’est uniquement pour facturer à son nom que cela m’aurait intéressé d’avoir un sous compte de mon compte qui est le compte principal. Un espèce de sous compte qui permettrait de facturer mais qui par ailleurs permettait juste de la lecture et non de l’écriture. Ainsi il se serait pas intéressant pour les « faux remplaçants » à temps plein de mentir pour ne pas payer puisqu’ils ne peuvent pas faire grande chose au sein du logiciel . Cest juste qu’au moins la carte cps prend son utilité et ca facilite la vie car c’est une horreur de facturer juste certains jours en dégradé avec feuille de soins barrée et compagnie.

    • Sveti Snowowski Le 25 septembre 2016 - Répondre

      En clair c’est se mettre un fil à la patte pour un truc qui n’est pas au point…

    • Hanadounia Maroc Le 2 octobre 2016 - Répondre

      Mssante messagerie sécurisée gratuite pour les professionnels de santé.

  6. Djédjé Rub Le 22 septembre 2016 - Répondre

    Certaines situations ne permettent absolument pas d’être strictement conforme à la loi. Je suis remplaçante sur 4 cabinets tout au long de l’année, ils ont bien évidemment des logiciels différents sinon ça ne serait pas drole, dois je travailler toute l’année pour me payer 4 logiciels? (Désolée pour le cynisme mais c’est tentant)
    Autant parler de madame B ou de paulette par mail c’est beaucoup moins onéreux et tout à fait légal.

  7. Boris Didier Le 23 septembre 2016 - Répondre

    Apicrypt c est aussi une messagerie sécurisée agréée santé et qui ne coûte presque rien. 100 e par an environ. ..

  8. Airide Moosley Le 23 septembre 2016 - Répondre

    Rien ne vaut les pigeons. ….vive la complexité du monde moderne ou l’art de trouver des problèmes où il n’y en a pas…..

  9. Schéhérazade Devaux Le 24 septembre 2016 - Répondre

    Marine Marine

  10. Frédéric Bouillaud Le 24 septembre 2016 - Répondre

    l’ idéal c’ est en effet de prendre une messagerie sécurisée……… mais indépendante ! rien ne vous oblige à prendre celle d’ Albus…….il y en a d’ autres qui sont agrées. Article partial, donc………Il aurait été plus honnête de parler de l’ ensemble des messageries sécurisées existantes ; dont celle d’ Albus………

    • Infirmières Libérales Le 25 septembre 2016 - Répondre

      Il n’y a pas plusieurs messageries sécurisées, heureusement d’ailleurs, sinon il faudrait que les professionnels de santé aient la même pour pouvoir s’écrire ! Non, il y a UNE norme agrée par les autorités publiques (l’ASIP, en l’occurrence), et oui, vous avez raison, Albus n’est pas le seul logiciel à intégrer cette norme. Ca n’est pas la messagerie d’Albus, c’est Albus qui intègre cette norme. Suis-je plus clair ?

    • Frédéric Bouillaud Le 25 septembre 2016 - Répondre

      Certes, si vous voulez. ….
      Merci pour vos précisions techniques
      mais en pratique , Albus n ‘ est donc pas la seule possibilité, et il aurait été plus honnête de présenter les autres qui intègrent cette norme.
      Suis je assez clair également ?
      Bonne journée.

    • Infirmières Libérales Le 25 septembre 2016 - Répondre

      Frédéric Bouillaud Mais vous le faites très bien Frédéric, c’est à ça que servent les médias participatifs !

    • Myriam Billoué Le 28 septembre 2016 - Répondre

      Il me semble que la poste.net est une boîte sécurisée

    • Infirmières Libérales Le 29 septembre 2016 - Répondre

      Myriam Billoué n’importe quoi 🙂

    • Hanadounia Maroc Le 2 octobre 2016 - Répondre

      Mssante messagerie sécurisée gratuite pour les professionnels de santé.

  11. Laurianne Rousselin Le 25 septembre 2016 - Répondre

    Ça me fait bien marrer !!!! Aujourd’hui, on prut toys se faire pirater son pc à distance, hors, avec scor, on est obligé d’avoir les ordonnances de nos patients sur nos pc….. Et là, ça ne choque personne ??

    • Infirmières Libérales Le 25 septembre 2016 - Répondre

      C’est donc un autre sujet, mais c’est une question intéressante ! La plupart des logiciels sont en réseau, les données ne sont donc pas sur votre PC, mais sur les serveurs de l’éditeur. L’éditeur est normalement obligé d’héberger ces données sur des serveurs qui ont un niveau de sécurité très élevé (hébergement agréé pour les données de santé). Si votre éditeur n’est pas en conformité (la plupart sont hors la loi), ça vous donne l’opportunité de résilier votre contrat.

    • Laurianne Rousselin Le 25 septembre 2016 - Répondre

      Sauf qu’avant de le transférer sur les super serveurs sécurisés il faut bien l’enregistrer quelque part… Non?

    • Infirmières Libérales Le 25 septembre 2016 - Répondre

      Laurianne Rousselin bein non. Quel est votre logiciel ? Quand vous êtes sur Facebook par exemple, tout est sur Facebook, vous n’enregistrez rien sur votre PC.

    • Laurianne Rousselin Le 25 septembre 2016 - Répondre

      My Agathe connect

    • Infirmières Libérales Le 25 septembre 2016 - Répondre

      Laurianne Rousselin Alors le mieux c’est de vérifier auprès d’eux 🙂 A notre connaissance, My Agathe Connect n’héberge pas vos données sur des serveurs agréés.

    • Laurianne Rousselin Le 25 septembre 2016 - Répondre

      Apparemment si, on a d’ailleurs eu une panne magistrale il y a quelques mois, et ils nous ont expliqué dans tous les sens que leurs serveurs sécurisés avaiant eu un problème lié aux intempéries…. Mais il n’empêche qu’avant de basculer les ordos quelque part, il faut bien les avoir enregistrées avant…

    • Infirmières Libérales Le 25 septembre 2016 - Répondre

      Laurianne Rousselin si les données sont hébergées chez OVH, OVH ne dispose d’aucun agrément, je vous invite à vérifier par vous-même.

    • Laurianne Rousselin Le 25 septembre 2016 - Répondre

      Mon commentaire a disparut…. Je disais donc que si des logiciels ont des agréments pour stocker nos données alors que leurs hebergeurs ne sont pas sécurisé, ce serait un comble qu’on vienne nous enquiquiner pour 3 mails….

    • Infirmières Libérales Le 25 septembre 2016 - Répondre

      Laurianne Rousselin c’est vous qui voyez !

    • Jo Jo Le 27 septembre 2016 - Répondre

      Infirmières Libérales Vous dites qu’on peut résilier le contrat (je suis chez my Agathe connect) s’ils n’ont pas de serveur sécurisé…
      C’est très intéressant…
      Auriez-vous une marche à suivre à me proposer?
      Au passage, j’ai demandé un essai d’albus Air il y’a quelques jours, et on devait me recontacter… toujours rien à ce jour…
      Merci de vos lumières…

    • Infirmières Libérales Le 29 septembre 2016 - Répondre

      Jo Jo, il suffit d’adresser un courrier recommandé à votre éditeur en expliquant que s’il confie l’hébergement des données de santé de vos patients à un hébergeur ne disposant pas de l’agrément requis par l’article L.1111-8 du Code de la Santé Publique, cela constitue un manquement d’une extrême gravité à ses obligations légales et contractuelles, cela justifie une résiliation immédiate. Pour votre démo, nous sommes un peu débordés par les demandes mais faites moi signe à gael@albus.fr je verrai comment on peut se rattraper 🙂 Ciao !

    • Jo Jo Le 29 septembre 2016 - Répondre

      la directrice de CBA confirme dans cette vidéo publiée ce soir que les clients connect sont hébergés chez OVH ( https://www.youtube.com/watch?v=GvkY2GZX6SA ) voir à partir de 9min. Ayant ouï dire qu’il était très difficile de les quitter, pensez-vous que je peux adresser directement le courrier, ou passer par mon assurance « protection juridique »? Pour la démo, on a essayé de me contacter aujourd’hui mais je n’étais pas dispo… je rappellerai demain certainement…

    • Jo Jo Le 29 septembre 2016 - Répondre

      en reprenant mon contrat, au paragraphe 4 : « La société CBA interviendra au titre des conditions de l’abonnement en cas de modifications de l’environnement légal, réglementaire ou administratif de sorte que les systèmes soient en permanence à jour au regard de la réglementation. » elle n’est donc pas en règle et le contrat semble donc caduque en effet… Avez-vous la possibilité de récupérer les données de Agathe Connect?

    • Infirmières Libérales Le 30 septembre 2016 - Répondre

      Jo Jo Oui. A conditions bien sur que vous parveniez à obtenir de votre ancien editeur une base exploitable. Nous proposons depuis peu une reprise des données.

  12. Sveti Snowowski Le 25 septembre 2016 - Répondre

    Qui est derrière le groupe « infirmières libérales » ?

  13. Latifa Driou Le 25 septembre 2016 - Répondre

    De toute façon on a toujours une occasion d’aller en prison !!
    A croire que les vrais voyous sont tranquilles !
    Sincèrement je me dde a quoi ça sert de bosser !!!

  14. Christophe Marquet Le 25 septembre 2016 - Répondre

    ça appartient à qui Albus ?

    • Catherine Mer Le 28 septembre 2016 - Répondre

      De mèche peut être avec votre CO. Ils adorent jouer les petits flics ces gens là et emmerder le monde derrière leur bureau et avec leur grasses indemnités. C’est pareil chez nous les kinés.

    • Christophe Marquet Le 28 septembre 2016 - Répondre

      Exact ! De toute façon leur argumentaire est en carton

    • Antoine Heral Le 30 septembre 2016 - Répondre

      Albus appartient à des personnes privées qui se soucient de satisfaire leurs clients infirmiers tout en respectant les lois et règlements bon week end antoine Heral President D Albus

  15. Vincent Serret Le 27 septembre 2016 - Répondre

    David Brand

  16. Laetitia Pischedda Le 29 septembre 2016 - Répondre

    Et ms santé vous connaissez? Messagerie sécurisée et gratuite!!!

  17. Aurélie Lagarrigue Le 29 septembre 2016 - Répondre

    Medimail = messagerie gratuite et sécurisée réservée aux professionnels de santé.

  18. Christelle Lola Renard Le 29 septembre 2016 - Répondre

    30€ offert sur votre 1er Facture de Direct Énergie Avec le Code parrainage 102675561. GRANDE ÉCONOMIE SUR VOTRE ÉLECTRICITÉ / GAZ, SUR TOUTE L’ANNÉE

  19. Celine Broché Cuervo Le 30 septembre 2016 - Répondre

    Désolé mais viens d avoir CBA et ils ont bien un serveur sécurisé réglementaire il M ont sans quoi nous ne serions pas agrémenté par les caisses pour scor ! !!!

    • Jo Jo Le 30 septembre 2016 - Répondre

      L’article L1111-8 du code de la santé publique dit ceci : « Toute personne qui héberge des données de santé à caractère personnel recueillies à l’occasion d’activités de prévention, de diagnostic, de soins ou de suivi social et médico-social, pour le compte de personnes physiques ou morales à l’origine de la production ou du recueil desdites données ou pour le compte du patient lui-même, doit être agréée à cet effet. »

      Il ne suffit donc pas d’avoir un serveur sécurisé, mais il faut qu’il soit également AGRÉE…
      Ca suffit peut-être à la sécu d’avoir un serveur sécurisé, mais en cas de piratage et de vol de données que dira un juge étant donné que l’hébergeur (OVH) de myagatheconnect n’est pas agrée… ( http://www.esante.gouv.fr/services/referentiels/securite/hebergeurs-agrees )

    • Celine Broché Cuervo Le 30 septembre 2016 - Répondre

      Le gars au téléphone m à dit qu ils étaient agréé sans quoi ils n aurait pas eu l autorisation de pratiquer Scor ! !

    • Celine Broché Cuervo Le 30 septembre 2016 - Répondre

      Dans tous les cas je suis tranquille car j ai ma messagerie orange santé qui elle est agréé ! !!

    • Infirmières Libérales Le 30 septembre 2016 - Répondre

      Celine Broché Cuervo Nous conseillons toujours de demander une confirmation écrite que l’éditeur est en règle avec l’article L1111-8. Cela vous permet de dégager votre responsabilité en cas de problème.

  20. Sveti Snowowski Le 1 octobre 2016 - Répondre

    Non non, personnellement je ne connais personne qui a partagé des informations médicales sur Gmail ou Hotmail…

  21. David Jorge Le 1 octobre 2016 - Répondre

    C’est trop hilarant de faire croire au progrès avec des technos de 30 ans.

  22. Celine Duf Le 1 octobre 2016 - Répondre

    Mdrrrrr donc les transmission au tel et les textos tout ça pour nous faire encore payer mdrrrrrr et en cas de mise en danger du patient un sms ou un coup de tel va nous foutre au tribunaux Mdrrr . Remarquer Avec les Cpam on n y va deja Mdrrr donc n importe quoi quand est ce que notre profession aura du repis et du respect en France plutôt que de trouver des erreurs ou encore des choses à payer. Et oui il
    Y a D autre moyens sécurisés et en dehors D albus je confirme

  23. Bigorre Infirmiere Le 1 octobre 2016 - Répondre

    Il existe plusieurs messageries sécurisées officielles pour les professionnels de santé , dans le sud ouest nous avons medimail, très utilisée .

  24. Deborah Szalkowski Le 2 octobre 2016 - Répondre
  25. Hanadounia Maroc Le 2 octobre 2016 - Répondre

    Mssante messagerie sécurisée gratuite pour les professionnels de santé.

Laisser un commentaire