Infirmières libérales encore stigmatisées par la Cour des Comptes ?

Infirmières libérales encore stigmatisées par la Cour des Comptes ?

En septembre 2015, le rapport de la Cour des Comptes sur les comptes de la Sécurité Sociale avait mis le feu aux poudres et déclenché une lutte frontale contre les …infirmières et infirmiers libéraux. La Cour vient de publier la nouvelle édition de son rapport. Si le jugement reste sévère vis-à-vis des infirmières libérales, cette édition 2016 sera à n’en pas douter beaucoup moins polémique.

Le rapport de la Cour des Comptes, une publication attendue ou redoutée pour les infirmières et les infirmiers libéraux ?

Pas une infirmière ou un infirmier libéral n’a oublié le rapport de la Cour des Comptes sur les comptes de la Sécurité Sociale en 2014. Les IDEL(s) étaient alors pointés du doigt, et les magistrats n’expliquaient pas les raisons des dérapages, qu’ils imputaient directement à ces professionnels de santé. Non seulement les accusations étaient graves et sévères, puisque le rapport estimait que les infirmières libérales étaient responsables de ce qui était considéré comme une « gabegie », mais le ton employé marquait le début des hostilités. On se souviendra que les derniers mois de l’année 2015 furent marqués par cette opposition. Il suffit de se replonger dans la lecture des propos de l’époque pour comprendre que l’animosité des infirmières libérales était à la mesure de l’hostilité de la Cour des Comptes. Ainsi, le 20 septembre 2015, Emelyne Tytgat exprimait le ras-le-bol de toute une profession en écrivant : Messieurs les bureaucrates, venez sur le terrain avec nous avant de pondre des rapports aussi loin de la réalité !!!

C’est donc, avec ce souvenir encore douloureux, que les infirmières libérales ont pu prendre connaissance de la nouvelle édition de ce rapport sur les comptes de l’année 2015.

Une charge moins visible mais toute aussi dure contre les infirmières et infirmiers libéraux

C’est en mettant les formes, que les magistrats soulignent les contre-performances du système de santé dès lors que l’on quitte le système hospitalier. Le rapport dénonce la mauvaise tenue de la contribution des soins de ville à la croissance des dépenses de l’ONDAM (Objectif National des dépenses de l’Assurance Maladie) qui a significativement dépassé sa part dans les dépenses totales. En d’autres termes et de manière plus directe, il est reproché aux infirmières libérales comme à l’ensemble des libéraux de santé de ne pas avoir assez maitrisé les dépenses. Pour justifier de cette accusation, le rapport détaille que ces honoraires paramédicaux représentent 22.9 % de la hausse des dépenses totales et laisse entendre que c’est inadmissible à un moment où tous les autres secteurs de la santé tendent vers l’atteinte de leurs objectifs.

S’ensuit alors l’évocation détaillée de ces dépenses et de ces hausses et « en particulier celle des dépenses de soins infirmiers (4,9%), qui est comparable à celle de 2014« . Ne souhaitant pas revivre la franche opposition de l’année précédente, la Cour des Comptes essaie de ne pas stigmatiser, mais le mal est fait. Les infirmières et infirmiers libéraux sont, à mots couverts, accusés de n’avoir fait aucun effort depuis … 2014, donc.

Des recommandations pour les bonnes volontés, cela sera-t-il suffisant ?

C’est aussi le ton du rapport de 2015, qui pointait vraiment du doigt les infirmières, qui avait mis le feu aux poudres. On sent à la lecture de cette nouvelle édition, que les magistrats ont adouci leur ton, mais comme nous l’avons souligné ci-dessus, les griefs sont du même ordre. Une chose néanmoins a changé depuis septembre 2015, puisque nous sommes, et les magistrats l’on bien noté, entré en campagne électorale, période peu propice aux réformes mais plus sujette aux promesses.

La Cour des Comptes dresse encore une liste de recommandations (61 pour être précis), pleinement consciente que la mise en œuvre de ces dernières ne pourra qu’être repoussée. Concernant les soins de ville, le rapport appelle à de nouvelles économies pour 2016 que ce soit sous « la forme de baisses supplémentaires de tarifs ou de nouveaux leviers de maîtrise médicalisée « 

Tout en réaffirmant l’ambition de réaliser 1 milliard d’économies, le rapport souligne enfin les hausses déjà programmées pour les mois à venir (hausse de la consultation médicale de 23 à 25 euros, revalorisation de la rémunération des fonctionnaires hospitaliers, …). Entre ces hausses déjà décidées et ces restrictions, qui ne seront jamais mises en œuvre pour cause de campagne électorale, on peut d’ores et déjà redouter septembre 2017, où la Cour des Comptes devrait avoir moins de scrupules à retrouver un ton bien plus véhément …

Que pensez-vous de cette situation, qui démontre que la hausse des soins infirmiers n’est pas maitrisée ou régulée depuis 2014 ? Redoutez-vous déjà le jugement qui sera porté par la Cour des Comptes à l’automne 2017 ?

 

 

 

 

By | 2016-10-03T14:01:10+00:00 3 octobre 2016|IDEL au quotidien|99 Comments

99 Commentaires

  1. Edouard Gioanetti Le 3 octobre 2016 - Répondre

    Ce qui est marrant ; c’est quand une partie de la profession crache sur le had en tenant pour preuve des rapports frauduleux de la cour des comptes….. chuis plie

  2. Blanc Cyrille Le 3 octobre 2016 - Répondre

    Il faut juste ne pas oublier que l on travail sur prescription médicale uniquement….
    On ne décide en rien des dépenses médicales que l on nous impute…
    Pour diminuer les soins infirmiers, diminuons les prescriptions médicales et arrêtons le maintien maximum des personnes âgées chez elles au profit des placements en institution!!!
    Et la on fera des économies !!!

  3. Un rapport qui ne veut rien dire !!!! Nous travaillons sur prescription.. il faut mettre ces chiffres en comparaison avec les hospitalisations de longues durées et l’ambulatoire .., de toute façon tout est bon pour nous détruire !!

  4. Joëlle Parusso Le 3 octobre 2016 - Répondre

    En plus les interventions en ambulatoire se multiplient ainsi que des hospitalisations très courtes : faut bien que quelqu un prenne le relais des soins !!! Non ? De toute façon nous ne sommes que quasi les derniers de la chaîne …. et ne sommes pas autonomes pour la prescription des soins … bon il faut bien trouver des responsables !!! L essentiel pour nous Ç est de continuer à prendre nos patients en charge du mieux possible et sans aucune prétention heureusement que nous sommes là dans beaucoup de cas !!!! Et personne ne parle de tout notre bénévolat , beaucoup vont s t reconnaître je pense

  5. Lore Serio Parahy Le 3 octobre 2016 - Répondre

    Cest incomprehensible .on degage les soins vers le liberal donc c normal quils augmentent ..le cout est moindre a 8.8 euros le pansement ..vase communicant

  6. Marie Hivert Le 3 octobre 2016 - Répondre

    ne soyez pas naïf !!! tout est fait pour que les IDEL disparaissent . d’ici une petite 20 aine d année nous n existeront plus . Nous sommes le seul pays dans le Europe ou nous déplaçons à domicile .
    Ils veulent des ide salariées des HAD SSIAD et autre (oui une 3 ème structure intermédiaire est encore en train de se creer). En sachant que ces structures coûtent plus cher à la sécu !!!!!

    • Stéphanie Dodin Le 3 octobre 2016 - Répondre

      En Belgique aussi ?

    • Sednanerf Jerem Le 3 octobre 2016 - Répondre

      La 3eme structures doit être les pros de santé libéraux par l’association combiné à un réseau de pros de santé soudé et impliqué dans la coordination du parcours de soin

    • Marine Yechou Le 3 octobre 2016 - Répondre

      Et encore 20 ans vous êtes optimistes !! Je programme notre fin à 2022

    • Yanouch Kavitch Le 3 octobre 2016 - Répondre

      Ils l’ont clairement exprimé: création de maisons médicales avec médecin libéral et paramédicaux salariés

    • Pierrick Delauré Le 8 octobre 2016 - Répondre

      20 ans…..a la vitesse ou ca va….dans 5 ans on n existera plus

    • Corinne Lag Le 8 octobre 2016 - Répondre

      Dans mon département, HAD et SSIAD sont complets … ils mettent les patients sur liste d’attente et .. en attendant… ce sont les ide libérales qui vont chez eux !!!

  7. Veronique Duval Le 3 octobre 2016 - Répondre

    Je ne vois pas en quoi un patient à domicile coûte plus cher qu a l hôpital puisque l on arrête pas de nous dire que les salaires des employés ehpad coûtent chers ….je bosse à l hôpital. …

  8. Dominique Louis Le 3 octobre 2016 - Répondre

    La cour des comptes il n ont qu à venir changer les couches merdeuses de nos patients !!! Après on reparlera du coût !!!!

    • Lili ArnLabat Le 8 octobre 2016 - Répondre

      la cour des comptes a pris en charge la tutelle de mon CH : résultat, l’hopital neuf est en train de couler, les médecins se cassent, les IDE se barrent …bravo la cour des comptes

  9. Corinne Lag Le 3 octobre 2016 - Répondre

    Pour information, les infirmières libérales sont « pistées » … les cpam embauchent des agent enquêteurs, assermentés par les cpam et les préfectures. Ils épient les ide, notamment pour surveiller la pertinence des ais 3. Ils se postent devant le domicile de votre patient, notent : l’heure de votre arrivée et de votre départ, le numéro d’immatricultation de votre véhicule, vérifient auprès de la préfecture si c’est bien le votre, notent la présence ou non du caducée, prennent des photos du véhicule … et ceci sur une journée !!!! Cela s’appelle de la filature …. en toute légalité !!! GRRR

    • NAt Acha Le 3 octobre 2016 - Répondre

      ?? Jamais entendu parler de ça… ??

    • Valériane Pascal Le 3 octobre 2016 - Répondre

      Eh oui c’est vrai.

    • Yanouch Kavitch Le 3 octobre 2016 - Répondre

      En toute légalité? Pour les photos pas sûr…

    • Pas sûr que ce soit légal !!?!

    • Taxi Frezard Le 3 octobre 2016 - Répondre

      Démocratie ?

    • Corinne Lag Le 8 octobre 2016 - Répondre

      NAt Acha , c’est pour cela que j’en parle … je sais que cela n’est pas dit par la cpam, et n’est pas su par les collègues !!!!

    • Sylvie Gaucher Le 8 octobre 2016 - Répondre

      Franchement je suis septique car on ne donne pas l immatriculation d un véhicule comme çà. Il y a des lois dans ce pays

    • Corinne Lag Le 8 octobre 2016 - Répondre

      Sylvie Gaucher c’est incroyable d’etre septique comme ça … mais pourquoi ? je suis infirmière libérale, je peux vous affirmer que c’est vrai … j’ai eu la confirmation écrite de la part de la cpam avec les détails de la surveillance … rôôô

    • Moi j’y ai eu droit
      Alors les lois mon cul
      La cpam fait ce quelle veut
      Elle peut même saisir sur flux
      Suivi par une bagnole banalisee une semaine avec photos
      Accusée de soins fictifs
      Avec le médecin
      Enfin bref
      J’ai été blanchi
      Non sans peine
      Et depuis j’ai raccroché la blouse

    • Corinne Lag Le 8 octobre 2016 - Répondre

      merci d’avoir vous aussi, bien voulu partager votre malheureuse expérience …

    • Virginie Sab-Lec Le 8 octobre 2016 - Répondre

      Nooooooooon???!!!!! De pire en pire!!!! Mais qu’attendons nous pour monter au créneau bon sang!!!!!!

    • Nadia Gourio Le 8 octobre 2016 - Répondre

      J’avais déjà un truc comme ça mais c’était la mgen. La cpam fait ça aussi ?

    • Corinne Lag Le 8 octobre 2016 - Répondre

      Nadia Gourio eh oui !

    • Catherine Beaumont Le 8 octobre 2016 - Répondre

      Déjà entendu parle de cela plusieurs fois…

    • Céline Sageaux Le 10 octobre 2016 - Répondre

      Une honte!!!! Ils n’ont pas d’autres chats à fouetter??
      Ils y en a pourtant des pistes pour faire des économies, mais pas chez les Idel.
      Ais qui parfois se passe bien…. mais quand très fréquemment on y reste une plombe…. on fait quoi là ? Ben rien… on continue ??

  10. Francoise Rupert Le 3 octobre 2016 - Répondre

    Il y a ce que les professionnels de santé coûtent à la chambre OK OK mais il me semble que cette donnée seule ne veut rien dire dans notre système de santé s il n est pas mis en balance avec ce que nous RAPPORTONS directement et indirectement à la cpam…a la santé publique et à la société en général. Pourquoi nos institutions représentatives ne mandatement elles pas un cabinet indépendant pour « compléter » intelligemment ce rapport volontairement orienter de ces bureaucrates ignorants

  11. Rosette Trois-valets Le 3 octobre 2016 - Répondre

    je remercie beaucoup mes infirmières libérales.quand je pense a tous les politiciens qui sont malhonnêtes.la la cour des comptes

  12. Severine Imbert Le 3 octobre 2016 - Répondre

    Ils sont fabuleux ces bureaucrates mais on peux tout dire par des chiffres il faut juste voir les variantes utilisées !!!!!

  13. Nur Sel Le 3 octobre 2016 - Répondre

    Rien ne sert de discuter ce rapport car il n’est rien d’autre que de la :
    Manipulation mentale pure et simple !!!
    tout ça pour nous dire :
    soyez heureux de ce qu’on vous donne et ne réclamez pas d’augmentation !!!
    Ouvrez les yeux et les oreilles ce rapport n’est que du vent , de la poudre aux yeux pour que l’on soit bien sage et qu’on ait pas la notre d’augmentation autant méritée que les médecins!!!
    Se révolter contre ce rapport non !!!
    Se révolter contre notre salaire oui !!!
    4,50 l’injection
    6,08 la prise de sang
    6,30 le pansement
    7,95 Le nursing
    2,50 le déplacement
    Et n’oublions pas Le 2eme acte 1/2 tarif et le troisième gratuit !!!
    Une honte de nous prendre pour des jambons !!!

    • Taxi Frezard Le 3 octobre 2016 - Répondre

      ais 3 !!!

    • Corinne Lag Le 8 octobre 2016 - Répondre

      4,5 euros l’injection … et bien souvent le médecin n’a prescrit ni seringue, ni aiguille donc on le fournit gratos …

    • Corinne Lag Le 8 octobre 2016 - Répondre

      6,08 la prise de sang … sachant qu’après il faut l’amener au labo qui n’est pas toujours sur le trajet de notre tournée …

    • Corinne Lag Le 8 octobre 2016 - Répondre

      6,30 le pansement … même qd c’est douloureux, qu’il faut attendre que le patient s’en remettre pour continuer, ou bien qu’il faut laver le membre avant de refermer ..

    • Corinne Lag Le 8 octobre 2016 - Répondre

      7,95 l’ais3 avec aide au déshabillage, toilette, soins, habillage (parfois meme il faut aller chercher les vetements propres dans l’armoire), .. et si en plus on distribue un traitement cela n’est pas coté car « écrasé » par l’ais3 … idem pour les collyres, les bas de contention : gratos !!!

    • Corinne Lag Le 8 octobre 2016 - Répondre

      2,5 le déplacement chez chaque patient … meme qd on doit repasser plus tard car celui-ci n’est pas chez lui …

  14. Par exemple ce we 28h travaillées (véritablement travaillées)afin de permettre à des patients en fin de vie de passer un we a leur domicile et de repartir pour la semaine en hospit.oui cela a un coût pour un patient un peu moins de 30 euros pour 1h de soins …cela donne à reflechir

  15. Harry Bo Le 3 octobre 2016 - Répondre

    Cette ministre est sa politique est illogique. Nous coutons moins cher à la sécu que les autres organismes et les patients préfèrent les IDEL. Pourquoi s’acharne t’elle contre nous? Que font les syndicats pour cela?

  16. Majo Lombard Le 3 octobre 2016 - Répondre

    Et aller ça continue…

  17. Taxi Frezard Le 3 octobre 2016 - Répondre

    Et vos parts ne vont plus rien valoir…

    • Edouard Gioanetti Le 4 octobre 2016 - Répondre

      Quels sont vos contributions aux discutions ? Petite question…… parle t on se part la ????? On est infirmier pas taxi

    • Taxi Frezard Le 4 octobre 2016 - Répondre

      Edouard Gioanetti ma femme est comme vous IDE et je suis trés concerné… mais bon, je vais m’effacer et ne plus vous importuner.

    • Edouard Gioanetti Le 5 octobre 2016 - Répondre

      votre femme est ide ou idel ? quand bien meme votre femme serait idel je vois pas bien le rapport avec « les parts » dont vous parlez. un cabinet c’est pas une liscence de taxi

    • Taxi Frezard Le 5 octobre 2016 - Répondre

      Edouard Gioanetti rachat de parts pour un départ à la retraite. Oui elle est en libéral. On bosse ensemble , on se donne du boulot mutuellement et oui on s’inquiète de ce qui peut arriver. C’est pour ça que les discussions m’intéressent et sont utiles. Bon courage à vous.

  18. Françoise Mercier Le 3 octobre 2016 - Répondre

    Et la cour des comptes elle coûte combien ? Car elle donne des recommandations qui ne sont pas suivis d ‘ effet mais en aucun cas elle n a pouvoir de décision. Alors cette cour elle coûte combien à la société ?

  19. Michele Daumont Le 3 octobre 2016 - Répondre

    La cour des comptes ne devrait elle pas se pencher sur la gestion et le coût des HAD?

  20. Emilie CR Le 3 octobre 2016 - Répondre

    Il faut bien trouver des responsables. Aller nos politiciens aussi honnêtes que vs pretendez l être continuer à vs en mettre pleins les poches à rien foutre et vs goinfrer …. pfffff

  21. Pfff!

  22. Comment elle commence à m’énerver celle là et cette cour des comptes qui n’y comprend rien.
    C’est normal que les soins de ville augmentent puisque le temps d’hospitalisation diminue. Bientôt on va demander aux gens de se perfuser eux même…Que dire des HAD qui n’en font pas plus que nous et qui coûtent x fois plus chers que les infirmiers libéraux….vivement l’année prochaine en espérant que ça change…avec le nouveau président.
    Il y a d’autres endroits où faire des économies qu’avec la santé des gens, commencez donc par vos privilèges messieurs les politiciens et décisionnaires…là on va faire des économies…

  23. Aline Sicard Le 4 octobre 2016 - Répondre

    Et combien coûte une hospitalisation par rapport à 2 AIS 3 réalisés par une infirmière à domicile? La cour de comptes n’a qu’à suivre une infirmière une journée et on verra après!!

  24. Edouard Gioanetti Le 4 octobre 2016 - Répondre

    je suis perplex……..ppourquoi le rapport de la cour des comptes est utilisées pour non justifier dans cetains cas les had; mais peuvent etre conspuer par des idels defendant leur gagne pain…….. bizarre………. 😉

  25. Marie France Bouchal Le 8 octobre 2016 - Répondre

    Attention messieurs vous vous aurez toujours les moyens d avoir une infirmière à votre service ?????

  26. Laurine Gml Le 8 octobre 2016 - Répondre

    Et sinon l’ordre infirmier est ou dans tous ça pour défendre nos droits ?
    J’aimerai bien, les entendre par rapport à tous et mener de vrai action pour défendre notre métier

    • Pierre-henri Bardou Le 3 décembre 2016 - Répondre

      Au botte du CNOM Et hyperpolitiques n’aiment pas les IDEL .Pour défendre Il faut avoir de l’intelligence IDE et penser que nous sommes tous complémentaires .Sont du public et pensent qu on gagne de l’argent…..

  27. David Hartz Le 8 octobre 2016 - Répondre

    Il est grand temps de partir de ce pays de merde !!!!!!

  28. Clément Lerooy Le 8 octobre 2016 - Répondre

    J aime votre positive attitude !!!autant changer de metier tout de suite!en attendant ce n est pas en se plaignant que notre cause sera sauvéebonne journée à tous et bon courage

  29. Olivier Lugand Le 8 octobre 2016 - Répondre

    Quand est ce que les journalistes dignes de ce nom vont dénoncer les gouvernements qui doivent depuis des années 20 milliards d’Euros à la Sécu et ne paie pas. Que fait Elise LUCET et autres Médiapart et Bourdin sur RMC, Ca pour parler des gaulois ou autres conneries de la présidentielle, ils sont bien présents, mais culpabiliser les patients et les professionnels de santé il n’ y a plus personne0.

  30. Rigaud Elisabeth Le 8 octobre 2016 - Répondre

    C’est peut être un coup d assurance

  31. Stéphane Augier Le 8 octobre 2016 - Répondre

    Il est logique que les soins à domicile augmentent puisque le temps de PEC hospitalière est diminuer !! Et des soins à domicile reste nettement moins chers qu’une journee à l’hôpital = économie

  32. Delphine Llorens Le 8 octobre 2016 - Répondre

    Les patients sont mal informes et de plus fragilisés par la maladie. ….souvent on leur impose l had c est la fille d une patiente sui m en parlait encore ce matin…adressee a l had par son medecin traitant je croyais que le comperage etait interdit!!!!

  33. Romain Sastre-Garau Le 8 octobre 2016 - Répondre

    Je voudrais faire une demande à tous ces bureaucrates qui nous gouvernent et qui sont si loin de la réalité : « Donner nous une SEULE journée de votre temps pour venir partagé notre quotidien et voir ce qui correspond à une journée de travail d’un IDEL »!!!
    Ras le bol de la stigmatisation d’une profession qui fait son travail !!!
    Ras le bol de ces raisonnements en lignes comptables sans tenir compte des soins : on met la pression dans les hôpitaux en sacrifiant des soignants, on raccourcit les durées d’hospitalisations, allongement de l espérance de vie, les générations baby-boom qui commencent à être générateurs de soins, les places en maison de retraite ou en ssr qui sont en inadéquation avec la demande et pour terminer je vous rappel que nous travaillons sur prescription !!! Alors, de combien d arguments avez vous besoin encore pour justifier nos activités !!!

  34. Virginie Lange Le 8 octobre 2016 - Répondre

    Résistons!! Nous vaincrons!!

  35. J’aimerai bien l’emmener avec moi en tournée la Marisol!!!

  36. Zupa Ludo Le 8 octobre 2016 - Répondre

    Tous ensemble, nous, infirmiers, nous représentons 550000 électeurs autant dire que nos voix pèsent lourd pour la présidentielle. Une grève infirmière est en préparation pour rallier toute la profession derrière des revendications solides. Toutes les spécialités sont appelées à s’unir contre nos conditions de travail et de rétribution lamentables. Il est temps de taper du poing !!! Le 8 novembre ne soyons plus ni nonnes ni connes, révolte et insoumission !!!!

  37. Chipouno Sémoi Le 8 octobre 2016 - Répondre

    Non mais il faut arrêter là !!!!! Quid du gouffre qu’est l’had ?!?!
    Tous les soins à taux pleins !!! Et j’en passe !!!

  38. Christine D Ippolito Le 8 octobre 2016 - Répondre

    Je reste persuadée de notre force de frappe…imaginez un unique jour ou toutes les IDELS de France restent au lit….Marissol finit en HP…Encore faut il arriver a s’ asseoir sur cette immuable conscience professionnelle là ou certains l’ utilisent pour calvériser notre merveilleux boulot…

  39. Coco Calo Le 8 octobre 2016 - Répondre

    J’espère juste que le jour où ces politicards de marde auront besoin d’une IDE à leur domicile…pas une seule ne répondra présente.

  40. Coco Calo Le 8 octobre 2016 - Répondre
  41. François Le Guern Le 9 octobre 2016 - Répondre

    Mais qu’elle est conne…

  42. Anthony A-r Le 9 octobre 2016 - Répondre

    Il va falloir vous décider à faire une vraie grève en fermant vos cabinets ! Les patients en souffriront un temps c’est vrai, mais c’est pour une meilleure qualité de soin future. Si vous ne faîtes rien, vous allez disparaitre.

  43. Audrey Cabourdin Le 9 octobre 2016 - Répondre

    Ras le bol.

  44. Elo DeLu Le 9 octobre 2016 - Répondre

    Du grand n’importe quoi! Heureusement que les IDEL sont la quand on voit les hospitalisations qui sont de plus en plus courtes, le manque de structures pour les personnes âgées, les villages de campagne désertés, le manque de moyens pour ouvrir des structures de soins intermédiaires…

  45. Arnaud Maurer Le 9 octobre 2016 - Répondre

    ….. que dire…. ont ils vraiment compris? J’en doute… laissons donc les gens hospitalisés et voyons l’évolution des dépenses de santé!

  46. Véronique Rnd Le 9 octobre 2016 - Répondre

    En attendant on bosse avec un HAD…
    Ils viennent au matin….
    Ne peuvent pas le soir…
    Et le ssiad : complet!
    Les patients sont sur liste d’attente et le ssiad a un budget…ils se tapent dans les pattes avec les HAD qui partent…en laissant des soins trop honereux…
    Ils ne peuvent pas gérer 2 ami 4/j….ni payer 1 ais3 aux IDELS…
    Ils sont eux même coincés !
    Heureusement qu’on est là !
    Donc no stress !

  47. Vinciane Genty Le 9 octobre 2016 - Répondre

    Diminuer les durées d’hospitalisation augmente forcément la note des soins de villes comme ils les appellent. Alors sommes nous les seules à douter de ma pertinence de ces rapports ? Le petit peuple semble plus réfléchi que ces personnes qui nous jugent de la HAUT!

  48. Brigitte Caillol Le 9 octobre 2016 - Répondre

    Il est a craindre qu’avec la restriction budgétaire, les Had et les infirmières à domicile disparaissent et que soit remplacer par l’aidant familial.

  49. Krystel Nail Le 9 octobre 2016 - Répondre

    Ooh!!!! Mon Éric. Qu’est-ce-qu’ils vont nous pondre.?

  50. Nadege Hercend Haas Le 9 octobre 2016 - Répondre

    heureusement que nous avons des infermières car l’hopital nous garde pas longtemp donc après il y à des sions à faire plus ou moins importent moi je dit un grand merci à ces personnes

  51. Bernard LE Gall Le 10 octobre 2016 - Répondre

    Je hais marissol

  52. Lilou Lilou Le 10 octobre 2016 - Répondre

    C’est curieux que les dépenses augmentent à domicile ? Il n’y aurait pas un lien avec l’hôpital qui fait sortir de plus en plus tôt les patients qui ont encore besoin de soins? Où est passé la promesse de renforcer les moyens à domicile, non on va taper sur les tarifications…

  53. Anne Sophie Louche Le 10 octobre 2016 - Répondre

    Marisol dégages

  54. Cédric Faroux Le 10 octobre 2016 - Répondre

    C’est marrant mais les tenues de ces riches infirmières ne semblent pas aussi luxueuses que celle de notre pauvre ministre…

Laisser un commentaire