Multiplication des indus réclamés aux infirmières libérales : les vraies raisons

Multiplication des indus réclamés aux infirmières libérales : les vraies raisons

Pourquoi les indus réclamés aux infirmières libérales se multiplient ?

Les caisses d’Assurance Maladie exigent, le plus souvent de manière brutale, des indus aux infirmières et infirmiers libéraux. La manière de procéder peut apparaitre comme choquante voire injuste, mais une fois le choc passé, les infirmières libérales concernées doivent alors prendre connaissance des griefs qui leur sont reprochés. Pour quels motifs les réclamations d’indus se multiplient ?

Des prétextes aussi nombreux que divers pour justifier les indus

En commençant cette réflexion sur les indus et en s’interrogeant sur la légitimité et le bien-fondé de la manière de faire de la CPAM , nous avons suscité de nombreux témoignages, certains angoissés d’autres irrités. Mais une autre question mérite alors d’être soulevée : pour quelles raisons sont lancées ces procédures contentieuses par les caisses d’assurance maladie ? Même si chaque situation est unique, force est de constater que les motifs invoqués pour ces procédures font apparaitre des griefs récurrents :

  • Erreurs dans le calcul des indemnités horokilométriques
  • Mauvaise application des règles relatives au travail de nuit ou du dimanche
  • Contrats de remplacement erronés
  • AMI surévalués
  • Forfait temps en contradiction avec les actes facturés
  • Soins infirmiers effectués alors que le patient a été hospitalisé le jour même

Bien que la procédure apparaisse comme violente aux yeux des infirmières et des infirmiers libéraux concernés, on constate que la grande majorité de ces motifs résultent d’une différence d’interprétation des différents textes et non d’une fraude organisée. Cette distinction essentielle n’est cependant pas prise en compte par les caisses d’assurance maladie, qui considèrent chaque cas comme une surfacturation, laissant ainsi présager du caractère fautif du professionnel de santé.

Une rétroactivité difficile à accepter, l’angoisse d’une mémoire défaillante

A la surprise de l’infirmière libérale, qui prend connaissance en une seconde des sommes souvent astronomiques qui lui sont réclamées, succède un véritable effroi en comprenant que les indus sont rétroactifs sur une période de 3 ans. On comprend alors que les sommes réclamées peuvent atteindre des sommets, puisque chaque soin, chaque déplacement, chaque facture des infirmières libérales peuvent faire l’objet d’une procédure et ce sur les 3 dernières années.

Il va alors appartenir à l’infirmière libérale de se défendre et d’opposer des explications justifiées et vérifiables à chacun des arguments avancés par la Caisse d’Assurance Maladie. Autant dire que cette justification implique de disposer de dossiers de soins tenus au jour le jour depuis des années mais aussi des agendas dûment conservés. L’infirmière libérale sera-t-elle en mesure de prouver ses soins à un patient, hospitalisé quelques heures après lorsque ces soins remontent à deux ans ?

Cette rétroactivité implique alors pour l’infirmière libérale un travail titanesque pour retracer son emploi du temps au cours des dernières années mais aussi de justifier ce qu’elle a peut-être oublié.

Le temps de travail, une remise en cause du travail des infirmières libérales

Un des motifs, souvent évoqués pour justifier ces indus, réside dans le temps de travail même des infirmières et infirmiers libéraux. Au sentiment d’injustice initié par la rétroactivité s’ajoute une totale remise en cause de l’activité. En cause, les AIS3. La Nomenclature des actes professionnels (NGAP) définit ces soins infirmiers pour un patient « par séance d’une demi-heure, à raison de quatre au maximum par 24 heures ».

Et ici l’interprétation de ce texte, en apparence si simple, est à la base de nombreux conflits. La demi-heure de travail est-elle un prérequis pour la facturation d’un AIS3 ou ces soins peuvent-ils être effectués en moins de 30 minutes ? Cette différence d’interprétation a fait l’objet de nombreux jugements, dont deux arrêts de la Cour de Cassation. Ces derniers, dans une logique purement mathématique, ont suivi les demandes des caisses d’assurance maladie en rappelant qu’une infirmière libérale ne pouvait pas travailler plus de 17 heures par jour. Ainsi, le seuil journalier de 34 AIS3 est devenu une règle infranchissable pour les infirmières et infirmiers libéraux, même si ces décisions n’apportent aucune réponse aux situations du quotidien. Que devra coter un infirmier libéral si il est resté moins de 30 minutes chez son patient ?

Qualité des soins ou forfait horaire, quelle voie pour les infirmières libérales ?

L’opposition entre la notion même de soins infirmiers et de forfait horaire n’est toujours pas tranchée, et les arguments sont nombreux pour indiquer l’obsolescence de cette règle. Les infirmières libérales expérimentées sont également nombreuses à souligner l’absurdité d’une démarche visant à considérer toutes les infirmières et tous les infirmiers libéraux comme travaillant de la même manière, au même rythme.

Mais cette remise en cause du travail effectif de l’infirmière libérale est totale. En effet, il ne s’agit pas pour les caisses d’assurance maladie de réclamer les sommes relatives aux seuls moments litigieux mais bien d’exiger le remboursement de l’intégralité des soins pratiqués par le professionnel de santé. Cette différence d’interprétation amène ainsi l’infirmière libérale à devoir rembourser des soins, qu’elle a prodigués même si elle a pu, par la suite, commettre une erreur de facturation. Et lorsque le contentieux s’étale sur les 3 dernières années, on comprend aisément que les sommes réclamées soient sans commune mesure avec les pires craintes de ces professionnelles.

La nécessité de se défendre en continuant à … travailler

Il existe plusieurs procédures offertes aux caisses pour lancer ces procédures d’indus. Seule la procédure conventionnelle semble ne plus exister que dans les textes. Il faut dire que cette dernière invite le professionnel de santé à prendre en compte les remarques de la caisse et à en tenir compte pour se prochaines facturations. Un rappel à l’ordre en quelque sorte, qui a disparu au profit des procédures de notification d’indus .

Dans tous les cas, l’infirmière libérale doit alors faire connaître ses arguments pour éventuellement faire appel de cette décision, et le casse-tête de la recherche des preuves monopolise l’attention de l’infirmière libérale. Le recours à un avocat s’impose, notamment lorsque la voie pénale est choisie par les caisses, voie pénale impliquant, dans la majorité des cas, le placement du professionnel de santé en garde à vue.

Il résulte de cette situation un stress immense pour l’infirmière libérale, qui doit faire face à cette épée de Damoclès tout en répondant aux frais induits de ce type de procédure (dont les frais d’avocat) et aux exigences matérielles imposées pour se défendre (se justifier pour chacun des griefs avancés, rechercher la trace matérielle des soins incriminés, …).

A ces traumatismes vient enfin s’ajouter la nécessité de continuer son activité, même si chacun pourra comprendre que l’état d’esprit n’y est plus.

 

L’infirmière libérale face aux indus, présumée innocente ou coupable en puissance ?

La lecture des innombrables jugements, dont ceux des Cours d’Appel notamment, démontre que le plus souvent, ces efforts ont été vains puisque les infirmières et infirmiers libéraux sont condamnés au paiement de ces indus avec parfois des pénalités pouvant atteindre jusqu’à 200 % des sommes concernées.

Ces condamnations au paiement d’indus s’accompagnent parfois d’une interdiction temporaire d’exercice, supprimant toute source de revenus aux infirmières libérales. Comment faire alors pour s’acquitter de sa dette, d’autant plus que dans certains cas, les caisses d’assurance maladie ne se montrent pas prêtes à une forme d’indulgence ? On a déjà évoqué le cas d’Hélène, une infirmière libérale condamnée au paiement d’indus, contrainte de devoir dormir dehors pour obtenir un rendez-vous avec la CPAM de Gironde afin de discuter d’un …échelonnement de sa dette.

A toutes les étapes, la procédure d’indus reste donc un véritable traumatisme, souvent ressenti comme une injustice intolérable par les infirmières et les infirmiers libéraux concernés. La prochaine réforme de la NGAP, annoncée depuis des mois, devrait permettre d’apaiser les relations entre les IDEL(s) d’une part et les caisses d’autre part. Un sujet à suivre donc même si en attendant …

Laissez-nous vos commentaires, vos remarques, vos témoignages sur ces procédures d’indus !

 

 

 

By | 2018-04-12T15:18:40+00:00 1 mars 2017|IDEL au quotidien|133 Comments

133 Commentaires

  1. N’oubliez pas de faire les démarches de soin ni les demandes d’accord préalable sinon gare

    • Marie Dhievre Le 1 mars 2017 - Répondre

      Les accords préalables ou DSI ne garantissent rien… ils peuvent tout de même réclamer des indus si tout à coup ils estiment qu’un ais 3 n’est pas justifié… même au bout de 2 ans… et pourtant le travail à bel et bien été fait malheureusement !
      Ce sont des voleurs…

    • Exactement marie!

    • Aline WH Le 2 mars 2017 - Répondre

      Indus rétroactifs sur 4 ans… malgré la loi qui stipule qu’ils ne peuvent revenir que sur 3 ans.
      Sur des actes pourtant réalisés avec prescription médicale à l’appui.
      Une horreur.

    • Carine Cbl Le 2 mars 2017 - Répondre

      Cela suite à un contrôle Aline ? Il s’agissait des AIS ?

    • Carine Cbl Le 2 mars 2017 - Répondre

      Cela suite à un contrôle Aline ? Il s’agissait des AIS ?

  2. Soyez honnête? Non mais sérieusement la cpam en est à réclamer des indus sur des sommes durement travaillées et justifiées… pour ma part il me réclame un indu sur 3 dossiers que j ai facturé correctement mais que j ai représenté car la première fois ils ont prétendu ne pas avoir reçu les pièces justificatifs et ont donc réclamé un indu sur un de mes flux suivant. 3 lots représentés en sécurisé et si la cpam faisait correctement leur boulot elle verrait que je ne leur dois rien. Arrêtez de parler d indus à cause de sur cotation!!!
    Et les indus que la cpam nous réclame aussi quand il y a hospitalisation du patient dans la journee alors qu on a bien fait notre passage on en parle???
    Ras le bol de l image de l idel fraudeuse!

    • Valerie Lenoble Le 1 mars 2017 - Répondre

      au niveau papiers vous avez un sacré boulot. chapeau!
      je n ai jamais osé me lancer à cause de cela…

    • Complètement d’accord! On en parle de ces indus que l’on nous réclame lorsque l’on est passé chez un patient pour le préparer à son hospitalisation qu’elle soit en urgence ou programmée ???? Bin oui c’est tout à fait normal de ne pas être payé…il a été hospitalisé ce jour là ?

    • Valerie Lenoble Le fait de régler le « trop percu » sans exprimer votre désaccord peu se retourner contre vous. Si demain, la CPAM vous amène au pénal, ils auront un argument supplémentaire pour demander une sanction exemplaire. « Vous avez souvent fraudez. Ils vous ont souvent rappeler à l’ordre. Maintenant il faut vous donner une sanction exemplaire. Exemplaire pour vous et pour les autres ». De plus, ne pas faire de réclamation ne fait qu’encourager leur pratique. Si vous estimer que la charge de travail est trop importante par rapport au gain espéré. Je ne peux que vous encourager a remboursé. Mais faites savoir que vous n’étiez pas d’accord et la raison pour laquel vous rembourser.

    • Myriam Billoué Le 1 mars 2017 - Répondre

      Encore un libellé mal formulé. … affirmation « SOYEZ HONNÊTES  » bravo ! Et oui Rachel Laurent llorca ce n’est pas un problème d’honnêteté sauf pour les très rares tricheurs.

    • Nadia Gourio Le 1 mars 2017 - Répondre

      La cpam est-elle honnête quand elle nie totalement le travail fait et réclame non pas un « trop-perçu » mais tous les honoraires, y compris la part qui a été versée à l’URSSAF et à la CARPIMKO ?

    • Laurent Locher Le 1 mars 2017 - Répondre

      Bonjour comment fais tu ? En 8 ans depuis ma ré installation la cpam ne m’a jamais réclamé de pièces justificatives ?? On a bien eu quelques erreurs de facturation à rembourser mais pour moins de 100€ dans l’année ça va !

    • Corinne Hermange Le 1 mars 2017 - Répondre

      Pour info , ils m ont retenu plus de 4000 € juste pour absence de pièces justificatives….
      Donc d accord avec les autres, le terme Honnêteté est plus que mal venu!
      J’ai envoyé certaines pièces 2 fois!!!! Je leur ai mis un courrier leur demandant s’il fallait maintenant envoyé les bordereaux en AR…
      Ils m ont tout rembourser mais 1 mois 1/2 ss rien…
      Maintenant, je me note la date d envoi du courrier!

    • Valérie Peeters Le 1 mars 2017 - Répondre

      Je suis passée a score, donc moins de soucis. Mais avant j’envoyais toutes mes ordo et tous mes bordereaux en AR….

    • Jenny Ardrino Le 1 mars 2017 - Répondre

      Moi on m à réclame plein de pièces justificatives aujourd hui. Je comprenais pas parce que je suis en.scor ….ben c était mon logiciel qui était mal étalonné pour les numérisations. Je sais pas pourquoi les étalonnage à été modifié. ..peut être que j ai touche à un truc sans le vouloir.

    • Nath Rss Le 2 mars 2017 - Répondre

      Les problèmes de l’envoi des pièces justificatives ne devrait pas se poser dans la mesure où nous avons Scor…. Tout s’envoie en même temps : factures et pièces jointes …..!

    • Mylene Vintier Le 2 mars 2017 - Répondre

      J’ai eu le même cas avec des permissions de weekend où je voyais mes patients alors que l’hôpital continuait à facturer l’hospitalisation….. maintenant je demande à la famille de récupérer un bulletin de situation pour pouvoir opposer à la Cpam un document prouvant de ma bonne foi

    • Pasquion Karine Le 2 mars 2017 - Répondre

      Laurent Locher tu as bien de la chance nous les justificatifs en scor obligatoire et reclame

    • Maëva Charreteur

    • ?

    • Sylvie Gerard Le 4 mars 2017 - Répondre

      Tout à fait d’accord ils ont besoin de remplir les caisses et nous font payer notre travail

    • Laurence Winnlen Le 8 mars 2017 - Répondre

      Corinne Hermange en ce qui concerne les pièces justificatives j’en ai aussi fais les frais mais pour des sommes encore raisonnables! même si ça m’a mis en colère et dû me battre pour ne rien leur rendre et leur prouver que c’est eux qui ont égaré les lots! mais maintenant je fais SCORE depuis 2 ans et franchement là y a plus d’excuses bidon, tout est scanné 🙂

  3. Sonia Hebert Le 1 mars 2017 - Répondre

    Perso je dors mal je bosse la boule au ventre et les larmes aux yeux
    et pourtant je fais attention
    Du coup pas envie du burn Out
    Qui n’est pas loin
    Je raccroche le libéral
    Retour en santé au travail

    • Valerie Lenoble Le 1 mars 2017 - Répondre

      à ce point?!
      j aurais été comme vous

    • Sonia Hebert Le 1 mars 2017 - Répondre

      Malheureusement Oui
      Je vis seule avec mes 3 enfants et le stress face à la cpam a eu le dessus
      Je ne veux pas leur faire subir ca
      Et les faire manger comment?
      Se retrouver sous les ponts avec mon diplôme
      Pfff ca vaut pas le coup

    • Valerie Lenoble Le 1 mars 2017 - Répondre

      je suis une nature anxieuse …je n aurais pas pu le faire…vous allez rebosser ds le public?
      en tous les cas bravo et bon courage

    • Lawrence Agitée Le 1 mars 2017 - Répondre

      Sonia Hebert je suis entièrement d’accord. Il est temps de raccrocher pour ma par….

    • Sonia Hebert Le 1 mars 2017 - Répondre

      Lawrence bon courage
      C’est une décision difficile mais on ne peut pas mettre toutes nos familles dans notre bateau
      En libéral on a pas de statut de société protégeant les biens privés

    • Moi aussi je raccroche bientôt! Je n en peux plus. Je prépare ma réintégration avec un DU toujours Ide mais en santé au travail en tant que salarié

    • Sonia Hebert Le 1 mars 2017 - Répondre

      J’ai déjà la licence en santé au travail
      J’avais pris un congé de un an

    • Sonia Hebert Le 1 mars 2017 - Répondre

      Bon courage Rachel

    • Merci

    • Nath OuiOui Le 1 mars 2017 - Répondre

      J’ai raccroché après 6 ans et je revis!!

    • Elodie Proust Le 3 mars 2017 - Répondre

      Raccroché aussi et depuis labo…Je revis littéralement…

    • Sylvie Juste Le 4 mars 2017 - Répondre

      Moi aussi j’ai arrêté le libéral après 4 ans, j’ai réintégré l’hôpital et je revis, j’ai aimé ce que j’ai fait mais se bouffer la santé au quotidien terminé, bon courage à celles qui prennent un nouveau chemin !!

    • J’arrête aussi dans moins d’un mois. Je n’ai qu’un statut de remplaçante pourtant
      Je vois que bcp arrête aussi
      Pour moi je repart en direction de creche
      Après 1an1/2 de libéral

    • C cĺair… c pas évident de vivre comme ca. Perso on verra combien de temps je tiendrais…..

    • Moi aussi j arrête au bout de dix ans c très dur car un peu contre mon gré mais avec ma pathologie j en ai plus la force….J ai également deux enfants je ne sais vraiment pas vers quoi me reconvertir.. .Le libéral ct toute ma vie…

  4. Sophie Amiel Le 1 mars 2017 - Répondre

    C est de l acharnement contre les IDELS …..Et les soins payés 50% et ceux que l on pratique gratuitement, on en parle??? Injustice…

  5. Kelly Cottin Le 1 mars 2017 - Répondre

    Pendant ce temps, des assistants parlementaires gagnent 9000 euros en restant chez eux

  6. Tout à fait d’accord Rachel

  7. J’en pense que c’est un très bon article. Et je vous encourage a aller plus loin. Je pense que la multiplication des indus est surtout du au déficite de la sécurité sociale. Les agents de la CPAM disent subir des préssions pour trouver la moindre erreur pour rejeter les factures. Je pense que le fait d’avoir la possibilité de rendre une créance exécutable sans l’avis d’un juge décourage les IDEL a faire une recours. Vu la charge de travail que représente une réclamation beaucoup d’IDEL laissent tomber et vivent dans l’insécurité financière. La CPAM a une facilité a rendre les créances exigibles par la simple absence de réponse de leur part dans les 2 mois, par la simple absence de réponse de notre part dans les 2 mois. En 2 mois peu d’IDEL ont la posibilité de monter leur dossier de défense ou même de trouver le bon avocat qui le fera pour eux. Personnellement mon dossier a été monté en 1 mois et demi. J’avais déjà un peu d’expérience et pourtant j’ai du présenté un dossier incomplet pour respecter le délai avant que la créance ne deviennent exigible. Pour présenter un dossier incomplet j’ai passé de courtes nuits, tous mes week end a rassemblé les éléments, les texte de lois et les jurisprudence. Ma requete c’est soldé par un rejet par absence de réponse de la part de la CPAM. Avant le refus implicite du à l’absence de réponde, la CPAM a prélévé sur mes prestations sans mises en demeure. Ce qui est illéale quand le CRA a été saisi. Les agents de la CPAM m’ont expliqué qu’ils suivaient la procédure. J’ai donc saisi le TASS pour que le code de sécurité sociale soit repecté et que ma requete soit prise en compte. Bizarrement mes prestations ont été débloqué et la CPAM a reconnu des erreurs dans leur dossier avant même que le TASS ne se prononce. En attendant, ils n’ont pas oublié de me rapeler que je pouvais m’estimer heureux qu’ils n’aient pas engagé directement une procédure au pénal. J’aurais laissé tombé, je n’aurai pas passé des nuit blanche et c’est 3000 de moins dans de déficite de la sécurité sociale grace a une simple absence de réponse de leur part.

    • Si j’avais su! J’aurais pas lâché et suivi la même procédure pour un soit disant indu que j’ai bossé, correctement côté et suivi la ngap! Au final pour un dossier patient, ils ont « eu le droit » de me réclamer la totalité du lot et de tous les autres patients! Manque de bol, le lot comprenait tous le mois de facturation…. je vous laisse imaginer! Ah oui bien sûr cela s’est soldé de la même manière : absence de réponse dans les délais après contestation de ma part devant une commission qui s’est réunie sans m’en avoir informée. Et ça continue encore et encore! De manière arbitraire, sans justification autre que désolée vous avez pas de chance, on reprend sur la dernière à avoir facturé! Oui normal! Une qui facture ce qu’elle veut dont tes actes et comme toi tu l’envoies après ben c’est toi qu’on ne paie pas ou à qui on reprend même si tu peux prouver que tu bossais… bref j’arrête la! En 15 ans j’en ai tant et plus à raconter!

    • Malika Zerbini Le 3 mars 2017 - Répondre

      Ben je vous dis bravo Pour votre acharnement ??????vous avez Bien Fait ✅

  8. On en parle des indus parce que le patient est hospitalisé dans la journée mais que l’on est quand même passé le matin????
    Quand la Personne au bout du fil vous répond « je comprends votre mécontentement mais la caisse ne peut pas payer l’infirmière et l’hôpital dans la même journée. C’est l’hôpital le prioritaire »
    C’est une plaisanterie???!? Et non!!!!
    Qui est malhonnête???

    • Nathou Portelli Le 1 mars 2017 - Répondre

      À nous de déposer une plainte au tribunal administratif alors si on fait toutes cela peux être cela fera bouge les choses

    • Je lui ai demandé qu elles étaient les solutions …. aucunes. Ç’est comme ça!!
      Une procédure??
      Elle m a dit que j’allais perdre mon temps …

    • Julie Duclos Le 1 mars 2017 - Répondre

      C est hallucinant ? ils m ont bloqué tout un lot pour ca !!!!

    • Carole Masdupuy Le 2 mars 2017 - Répondre

      En fait il faut justifier grâce à vos dossier de soins et demander à l’hôpital un bulletin de situation car sur ce bulletin il y a l’heure d’entrée à l’hôpital et la Cpam l’a dans l’os et c’est vrai !!!

    • Angele Angele Le 2 mars 2017 - Répondre

      Emilie Cozette Dru il faut demander a l hopital de payer

    • J’ai demandé des justificatifs avec les heures d’entrée des patients. La plupart des patients étaient décédés. Ca a été un vrai bazar et beaucoup de temps.
      J’ai laissé tomber.
      Je ne pense pas que l’hôpital paie. Comment justifier ce règlement alors que c’est la caisse qui nous paie.

    • Carole Masdupuy Le 3 mars 2017 - Répondre

      Et voilà c’est comme ça qu’on perd et qu’on nous prend pour des connes c’est dur ça prend du temps mais en retour on n’est pas des fraudeuses !!!!!

    • Adeline regarde ça si c’est pas royal

    • Cece Mench Le 7 mars 2017 - Répondre

      Parfois je demande au patient un bulletin de situation que j’envoie via scor en même temps que ma facturation et je garde le doc dans le dossier de soin….pour l’instant pas de soucis.!!

    • Je devrais faire de meme

  9. G mal côté en ma défaveur la secu ne m a pas averti…..
    En plus la cotation n existez même pas…

  10. Veronique Nowak Le 1 mars 2017 - Répondre

    Et pourquoi ne pas revenir art la généralisation du tiers payant….
    si z tes patients tu fais payer les soins…
    ce sont les patients qui sont remboursés…donc plus d indus….
    enfin je pense

    • Sandra Silodeb Le 3 mars 2017 - Répondre

      Malheureusement non! J’ai fait payé un acte unique à une patiente. J’avais oublié de scanner son ordo pour le SCOR. Et bien c’est à moi qu’ils ont réclamés alors qu’ils l’ont remboursé elle!

  11. Dossier de soin et DSI
    Bon courge à toutes et tous
    Ne vous découragez pas on y arrivera

  12. Phy Phy Le 1 mars 2017 - Répondre

    Camille Bo

  13. Manuela Queiroga Le 1 mars 2017 - Répondre

    Emilie Mazeaud

  14. Sofia Julia Le 1 mars 2017 - Répondre

    Et les had qui volent

  15. Tiphaine Hanaé Le 1 mars 2017 - Répondre

    Et pour les fois où on sous côte nos soins. La la sécu ne se précipite pas pour nous avertir !!!!

  16. Céline Sageaux Le 1 mars 2017 - Répondre

    Honnêtes!!!!! Bien sûr !!!!!
    Mais pas de sommeil tranquille !

  17. Mélou PiaPia Le 1 mars 2017 - Répondre

    Je suis installé depuis deux ans et je suis perpétuellement en stress car la nomenclature et très complexe et que j’ai toujours peur de mal faire… je me demande parfois si j’ai bien fait de me lancer dans l’aventure…. malgré tout j’aime énormément ce que je fait

  18. Comment être payée moins que le smic horaire compté 2 ais 3 soit 1h enlevez vous charges et oui c’est possible. C’est la que tu te dis que l’artisan qui vient chez toi qui dit toute demi heure entamée doit être payée tu rigole. D’autant que c’est toujours les soldes chez nous et tous les actes nécessaires qui sont pas cotables bdc collyres…

  19. Sonia Lambret Lacoste, regarde ça… Il vous saigne (l’état) !!!

  20. Sophie Cautres Le 2 mars 2017 - Répondre

    Et surtout décottez vos actes afin d accepter de sous estimer vos compétences. Restez moutons. Et puis comme vous ne gagnerez pas assez vous allez multiplier les actes, bacler vos prise en charge….et les grands qui vous surveillent auront reussi : les patients vous deprecierons, vous serez épuisez et en plus devenu malhonnete !

  21. Myriam Louber Le 2 mars 2017 - Répondre

    Faite avancé le monde il vous le rendra!! Lol

  22. Fadi Lala Le 2 mars 2017 - Répondre

    Linda Hamida

  23. Pasquion Karine Le 2 mars 2017 - Répondre

    Le probleme reste que la nomenclature n est plus adapte a la demande de soin la france est vieillissante les demandes sont sur le maintien a domicile de nos aines mais rien a part ces p…..s d AIS qui ne veulent plus rien dire et SURTOUT LES SUPERS MEDECINS QUI PRESCRIVENT TOUT ET N IMPORTE QUOI ET QUI EXPLIQUENT AUX PATIENTS APPELER L IDE ELLE FERA ALORS QUE CE N EST PAS DS LA NGAP et les patients de vous dire si vous ne voulez pas travailler!!! qd vous leur expliquez que ce n est pas dans les actes attribues a l ide ou que ce n est pas pris en charge par la cpam meme si c est le suoer doc qui l a prescrit

  24. Perso on m’a réclamé et donc « volé » sur mes teletrans des sommes quand j’étais effectivement passée chez le patient faire ses soins mais que dans la même journée le patient était en dialyse et que donc l’hôpital facturait 1 journée… Vous trouvez ca malhonnête de ma part ….?!?!? Bah pas moi, j’ai fait le boulot …

    • Rosano Sandra Le 4 mars 2017 - Répondre

      Ça m’est arrivé plusieurs fois également… complètement injuste… et le mieux c qd tu appelles les pompiers pour faire hospitaliser la personne et tu mets ta tournée à la bourre, journée à courir… tout ça pour recevoir un indu par la suite ?…

  25. Maxime Ferrer Le 3 mars 2017 - Répondre

    Malorie Deschamps Emmanuelle CrakoTila Ali Lagrosse …

  26. Alicia Sotero Le 3 mars 2017 - Répondre

    Ppppfffff honnête ????quand je vois que je doit à la secu une sommes qui correspond à un trop perçu car je dépassais le cota AIS de la journée pour un patient. Oublions pas de dire que ce patient était en fin de vie avec 3 passage par jours ou je t’étais environs 40 min à chaque fois. Pour ne pas abuser g côté ais6 matin et soir et ais3 midi. Et bien malgré une prescription détaillé du médecin traitant la secu refuse car c comme ça on ne doit pas dépasser 2 ais6 par jours

    • Ce n est pas normal, mais c est la règle max par jour ais 9(i 3 passages 2 ais le matin 1 au 2eme passage et 1 le soir), malheureusement on ne peux compter plus.
      Par contre si il y a des soins style perf tu peux les facturer à taux pleins’ ou u
      gros psmt.
      Donc 2 ais le matin 2 le soir et pour le passage de l âprem un psmt (si il y en a un), si c est une fin de vie tu peu mettre la MCI

  27. Anaïs Vez Le 3 mars 2017 - Répondre

    Céline …

  28. Audrey Audrey Le 3 mars 2017 - Répondre

    vous croyez vraiment que les indus ne sont réclamés qu’a juste titre ??? pff c’est n’importe quoi !!

  29. Malika Zerbini Le 3 mars 2017 - Répondre

    Arrêtez de nous prendre pour des bonnes poires , La Cpam me gonfle !! Tjr a payer des indus de 2 Ou 3 ans passé !!! Réclamez les’ Nous Dans Les 2 MOis au MOins !! Non !!! Eux attendent 2 ans je sais même pas ce que j ai Fait Dans ma Semaine tellement on court Pour etre payé quoi !!! Moitié de nos soins !!! MOi La
    CPAm je cherche memé plus à comprendre je paye ( Si petite somme
    ) Comme Ca ils me font pas Chier !! Puis av ces rdv Hôpital patient On a beau dire qu On Est passé FAIre Inj Ou autres Ben pour eux on est en tord . Courage a TOUs .

  30. Bien gentil de dire prenez contact avec le médecin conseil, une fois celui-ci a conseillé à une de mes consœurs de côter AMI 1 une perfusion en sous-cutanée sur la journée. Pour lui c’est juste une piqûre !!

  31. Eloise Demarthe Le 4 mars 2017 - Répondre
  32. Stephanie Ragot Le 4 mars 2017 - Répondre

    Sommeil de qualité??? Je suis infirmière libérale et, effectivement, mon sommeil est de mauvaise qualité mais certainement pas parce que je vole les organismes de remboursement mais plutôt pour le contraire! Je suis outrée, horrifiée, en colère du peu de considération pour notre travail! J’invite la cpam à se lever à 4h du matin et me rejoindre pour une journée de travail sur le terrain jusqu’à 20h le soir. Elle comprendra peut-être que nos cotations valent bien le travail effectué! Savez-vous que nous ne sommes payés que 1 soin et demi pendant nos interventions? Si nous effectuons 3 voire plus de soins, le premier est compté dans son intégralité, le 2ème à 50% et le reste, rien! Essayez de faire ça au supermarché! On verra bien qui est le voleur!!

    • Cette foutue règle des soins dégressifs. Une des nombreuses raisons pour lesquelles ça y est j’ai ma dose et compte bien arrêter mon activité.

  33. Y en aurait tellement à dire
    C’est épuisant meme

  34. Céline Giraudet Marianne Yohan Toussaint Moineaut Alexandrine Frapart Céline Fromholtz

  35. Virginie Dasi Le 4 mars 2017 - Répondre

    Et quand c’est nous qui appelons les caisses pour signaler une erreur de facturation et que la caisse répond « quand c’est payé, c’est payé » !!!! Ou qu’elles paient les facturent d’une idel sur deux dans le cabinet parce que si une dsi a été refusée elle ne l’est que pour celle qui a signé la dsi !!!
    D’autres exemples ou on continue ???
    Que tous ces abrutis dans leurs bureaux passent une seule journée avec nous et on en reparle après !!!

  36. Monique Evain Le 4 mars 2017 - Répondre

    ça toujours été comme ça avec les socialopes, ils se vendent pour X raisons aux arabes, quelque soit le pays, en contre partie et secrètement, (il faut cacher la vérité aux français) ils acceptent les étrangers, les migrants, mais sur les pactes ou contrats qu’ils signent c’est pas cadeau, non il y a des contreparties, des obligations pour ces soialopes, c’est de donner les mêmes droit à tous les nouveaux venus, ça coute cher, les caisses se vident vite, il faut récupérer ailleurs et qui on sollicite ou à qui on va imposer des hausses de taxes, d’impôts, toujours aux mêmes, ceux là même qu’on a entraîner dans la merde sans leur dire, après il y a tout le reste par exemple, les coefficients qui vont baissés dans les CAF pour moins donner, les premiers pénalisés, les français qui ont beaucoup moins d’enfants à charge que les étrangers ou bien on va modifier les tranches d’impôt sur les revenus pour rentabiliser les caisses etc etc…. ça ne changera jamais ça peut qu’empirer, votez bien en mai, après ce sera trop tard

    • Monique tu dois changer de métier car dans notre métier c’est l’humain, et l’éthique qui prime, tes commentaires sont nauséabonds!!

    • Monique Evain Le 5 mars 2017 - Répondre

      Abdelhalim Aurés tu peux relire le titre SVP les indus c’est quoi ????

    • Catherine Duprat Le 5 mars 2017 - Répondre

      C’est quoi cet argument .c’est la faute aux étrangers ?et ceux qui bossent sans papiers parce que ça arrange le patron pas de couverture sociale .mais vous vous éloignée du débat madame

    • Catherine Duprat Le 5 mars 2017 - Répondre

      Éloignez

  37. Monique Evain Le 4 mars 2017 - Répondre

    personne ne sera épargner avec les socialopes, ils sont toujours en quête d’argent, ils ont leur vaches à lait pas d’amalgame, ce ne sont pas ceux ne travaillent pas, logique

    • qu’est ce que tu veux dire par amalgame?

    • Monique Evain Le 5 mars 2017 - Répondre

      tu fais exprès ou quoi ???? à qui l’état réclame des indus dans l’article ??? à qui l’état impose des impôts et des taxes ??? à ceux qui travaillent ou à ceux qui touchent le RSA ???? je défend tous ceux qui soignent, tous ceux qui défendent le peuple, police, pompiers et autres, je trouve inadmissible qu’on puisse réclamer des indus à des gens comme l’exemple des infirmières libérales concernant cet article

  38. Al Be CI Le 4 mars 2017 - Répondre

    Hihi bien fait !!

  39. Fati Fati Le 4 mars 2017 - Répondre

    Des fois ils abusent mais souvent ils ont raisons car des fraudeurs j’en connais desolee mais faut etre clairs dans ce que l’on fait sans compter les toilettes et changes effectués par de pauvres avs et ceux sont les idel qui facturent

  40. Honnête ? Lol
    Ç est â se demander si il faut ne pas l etre pour être tranquille !!!!
    Ç est du vol ces histoires d indus

  41. Marie Tina

  42. André Pruvost Le 5 mars 2017 - Répondre

    Il est indispensable de revoir la nomenclature mais aussi le système défavorable de paiement de la sécu vis à vis des infirmier(ères)libéraux. Trouvez-vous normal que la première facturation soit coté à son plein tarif que la seconde le soit à demi-tarif et après gratuit??? Il y a plein d’injustice dans le paiement des infirmiers libéraux… parler de malhonnêteté de nôtre part est une chose injuste! La CPAM est elle aussi malhonnête!!!

  43. Sabine Hervault Le 5 mars 2017 - Répondre

    Interroger le médecin conseil !!!!! La bonne blague!!! J’ai appelé 1x pour une cotation !! Réponse se de ce planqué : regarder dans la nomenclature !!!! Arrêtez de donner ce genre de conseil !!!!!

  44. Yan Boucher Le 5 mars 2017 - Répondre

    Kelly Dambreville Frahry c est pour toi ca

  45. Jacques Samoun Le 5 mars 2017 - Répondre

    Moi je subis les indus depuis 4 à depuis que marisoltouraine est la plus de 30000 eurospiques sur mes remboursement les derniers réclamés étaient sur 8 ordonnances de 3 à en arrière avec faux nom et fausses dates de naissances j ai retrouvé 7 ordo pour un mintant de 9000 euros j ai fais appel au tribunal de la Secu ds avocats j’ai ete malgré tout été condamné à reverse 5000 euros par huissier et j accumulé retard de charge carpimko à cause d eux pour la Secu nous sommes des voleurs et tout est fait pour nous couler ou nous éradiquer à cause de quelques brebis gualeuses

  46. Jacques Samoun Le 5 mars 2017 - Répondre

    J ai vécu la même situation en 2000 on m as réclame 200000 euros de dépassement de quotas sur 96 97 98. 10 ans de tribunal et 4000 euros d avocats par an depuis dix ans résultats abondons de la Secu en 2008 au total 40000 euro d avocats ca fait 280000 f plus que la Secu me demandait mais j ai continue à bosser je continuerai à me battre qd je teletransmet en score j envoie en copie par lettre les bordereaux et copie d ordo meme si des collègues trouvent ca debiles comme ça ils ont les ordo en double ca fait frais de timbres mais m assuré qu ils arrêteront de me harceler et à part d anciens dossier de 4 ans plus de nouveaux dossiers dc je vous encourage à ts mes collègues d envoyer en double de score les dossiers par lettre c est du travail en plus des timbres en plus mais pour l instant came garanti un arrêt de poursuite de nouveaux dossiers j ai deja ete prélevé de plus de 30000 euros et 5000e adevoir mais plus de Nouv dossiers

  47. Carole Magnier Le 5 mars 2017 - Répondre

    Demander un un médecin conseil pour une cotation quand c’est un peu trop compliquer. Ils sont incapable de vous répondre sur les cotations !!

  48. Catherine Duprat Le 5 mars 2017 - Répondre

    Et les étrangers qui bossent sans papiers parce que ça arrange le patron .ils n’ont pas de couverture sociale

  49. Catherine Duprat Le 5 mars 2017 - Répondre

    Madame Evain se croit en campagne .lamentable

  50. Sandra De Juni Le 5 mars 2017 - Répondre

    Ils ont déjà qu’à être plus clair dans leurs cotations.. Très difficile en interprétation ! Exemple un patient dialyse et diabétique il côté même pas le pst deux fois par semaine.. Et les diabétiques pour qui ont adapté les doses ont côté comment ? A l’acte ou à la réflexion ?Personne ne dit pareil !

    • Fait des formation sur la nomenclature si non tu ne vas pas t en sortir pour facturer.
      Pour les dialysés c est des ami 4 à chaque changement de poches les psmt peuvent se coter taux pleins c est dérogation , et tarif nuit pour la dernière poches
      Chez les diabètique c est AMI 1 pour le dx et AMI1 pour insuline taux pleins

    • Sandra De Juni Le 6 mars 2017 - Répondre

      Merci c’est ce que j’avais prévu j’en fais une en avril. Par contre les diabétiques certaines cote même si elles font pas l’insuline,… Apparemment c’est la réflexion qui est cote pas le geste ? Bizarre ?

  51. Sandra De Juni Le 5 mars 2017 - Répondre

    Je viens de m’installer si ils me font chier j’arrête.. Directe métier à la con .. Quand même..

  52. Tout est vrai dans vos commentaires
    Cotation obsolète, souvent injuste
    Tard dégressif anormal, déplacement 2,50 pour nous beaucoup plus pour les kinésithérapeute et médecin (normal on a des voiture plus petite……)
    Mais en attendant que ça évolue pour éviter les contrôle et les indus
    Un conseil diversifié les soins il ne faut pas facturer que des AIS (les caisses disent 1AIS C est 1/2 de soins ) donc essayer de ne pas trop en facturer dans une journée ,(UN de vous disait 34 AIS pour la sécu cela fait 17 h soins’ donc trop pour eux)
    C est pénible mais il faut être astucieux sur nos facturations, il faut faire correctement
    les DI et les ententes préalable, varier les soins (car les indus sur les soins techniques sont plus rare), prenez des photos des psmt pour justifier les grand psmt, faites des dossiers de soins.
    La tracabilité c est ceux que veulent les caisses.
    Je sais c est pas normal d être toujours obliger de se justifier mais c est le seul moyens pour éviter les indus.
    Courage à tous.

  53. Laissez les gens qui travaillent occupés vous des autres! !!!

  54. Et le contrôle des hôpitaux…on en parle…? J’aimerai bien voir si eux seraient d’accord qu’on ne leur paye pas tous les soins effectués….ils calmeraient certainement les médecins sur les prescriptions à gogo ! Les hospitalisations de confort pour les vacances des familles, ou celles à rallonge parce que le patient préfère rester un peu…y’en a des vraies économies à faire ! Une journée d’hospitalisation facturée pour 4 heures de dialyse, c’est pas du vol ? Et c’est du vol aussi que de ne pas être payé pour des actes de soins effectués !!! Mais c’est tellement plus facile de taper sur les petits indépendants…et pourtant on leur en fait faire des économies en prenant le relai de l’hôpital sur de plus en plus de soins !!!

  55. Sandrine Chazot Le 7 mars 2017 - Répondre

    une HONTE vue le travaille que fournissent nos Libéraux IDE

  56. Anne-So Voisin Le 8 mars 2017 - Répondre

    soyez honnête!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! c’est du délire quand une pth rentre à la maison avec sur ordo les psts de barrés!!!! on va faire les soins car des agraphes, un pst déjà souillé…Voilà un futur indu!!!!!!

  57. Alex Rob Le 12 mars 2017 - Répondre

    La cpam nous volent, que voulez vous chères Idel ! ! !

  58. bonjour, je me posais une question : est ce que la remplaçante d’un cabinet doit aussi rembourser une partie des indus réclamé au cabinet alors que ce n’est pas elle qui fait sa facturation mais les ide qui l’emploient?

Laisser un commentaire